Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
de : desarmons-les
dimanche 20 octobre 2019 - 23h30 - Signaler aux modérateurs

https://desarmons.net/index.php/201...

JPEG - 1.1 Mo

Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse, compte-rendu.

12.10.2019

Le jeudi 10 octobre 2019 se tenait à Toulouse l’audience d’appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse.

Rémi Fraisse avait été tué à Sivens dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014. A 01h40, Rémi se trouvait près d’un groupe de quatre ou cinq personnes, à une quinzaine de mètres des gendarmes, quand plusieurs explosions ont retenti. Depuis les positions du peloton Charlie 1 constitué de 8 gendarmes, le maréchal des logis Jean-Christophe Jasmain venait de lancer une grenade OF F1 « offensive » en cloche par dessus la clôture, qui devait exploser dans le dos de Rémi, lui sectionnant le haut de la colonne vertébrale et le tuant sur le coup. Pour le détail des faits et les premières étapes de l’enquête, lire notre article complet. https://desarmons.net/index.php/201...

Le combat juridique débute en 2016 et se solde par un non lieu le 8 Janvier 2018. Il n’est pas nécessaire de préciser que dans les affaires similaires, les “personnes dépositaires de l’autorité publique” bénéficient presque systématiquement d’un non lieu. Cette impunité permise par la justice n’est autre qu’une carte blanche aux violences et aux meurtres de la part des forces de l’ordre.

L’audience qui débute ce 10 octobre à 8h30 a pour but d’obtenir que le maréchal des logis Jean-Christophe Jasmain soit traduit en justice, et qu’il y aie un vrai procès. En hommage à Rémi et en soutien à sa famille, environ une cinquantaine de personnes étaient réunies devant le tribunal de grande instance de Toulouse dès le matin.

A cette occasion, le préfet de Toulouse a déployé un dispositif policier impressionnant : plus d’une dizaine de camions sont garés dans la rue adjacente, six à huit policiers devant la porte du tribunal, et quelques patrouilles de deux à trois personnes au coin des rues, LBD en main. Ce dispositif est désormais déployé pour chaque rassemblement politique. Lors des discussions entre soutiens, plusieurs hypothèses sont évoquées : provoquer la peur des participant-es au rassemblement, ou susciter chez les passant un sentiment de d’insécurité au contact de ce même rassemblement. Dans tous les cas, ne pas rendre possible l’adhésion. En ce jour, leur présence est ressentie par les proches comme une provocation, voire une insulte. Plusieurs prises de paroles ont lieu, pour rendre hommage à Rémi mais aussi à toutes les victimes de meurtres policiers, pour dénoncer les violences d’Etat et l’impunité offerte à ceux qui les commettent.

L’audience se termine vers 14 heures après 5 heures de débat et l’avocate d’une partie de la famille, Claire Dujardin, vient débriefer et partager ses impressions avec les soutiens : Elle évoque le fait que le débat s’est centré sur la proportionnalité de la réponse des forces de l’ordre. Les avocats du gendarme ont évoqué un contexte “hyper violent”, évoquant notamment les deux algécos incendiés la veille, et justifiant selon eux un usage de la force qu’ils estiment proportionné. La vidéo en lien dans notre précédent article https://desarmons.net/index.php/201...

démontre pourtant le contraire. On constate un terrain à découvert, tenu par les forces de l’ordre alors qu’il n’y a rien à protéger, et des personnes non armées faisant face à des escadrons de gendarmerie, et un usage tout a fait disproportionné de la force, avec notamment un usage massif de grenades à effet de souffle (GLI F4 et OF F1).

Le débat s’est ensuite intéressé à la létalité de l’arme employée. Les avocats du gendarme arguaient que la létalité de la grenade OF F1 n’était pas démontrée et qu’elle ne pouvait être considérée comme une arme de guerre. La partie civile a pourtant amené un précédent : Vital Michalon, tué en 1977 par une grenade offensive à Creys Malville dans le cadre d’une lutte antinucléaire. Les avocats du gendarme ont prétendu qu’il ne s’agissait pas de la même grenade mais de son modèle antérieur, ce qui est faux puisque Vital Michalon et Rémi Fraisse ont tous les deux été tués par une grenade OF F1.

Enfin, les avocats du gendarme estiment que la décision d’avoir maintenu les forces de l’ordre à Sivens cette nuit là et d’avoir provoqué de nouveaux affrontements, alors même que la situation s’était calmée en début de soirée, était une décision d’ordre politique et ne pouvait entraîner une réponse juridique. C’est une manière de botter en touche, déplacer le procès sur un volet politique permettant de ne pas engager la responsabilité du gendarme, puisqu’il cesse par là d’être acteur de la décision, quand bien même il a pris la décision ultime de lancer cette grenade. Il est donc tout simplement déchargé de la responsabilité de son acte, qui devient alors un “accident”.

Ces tours de passe-passe sont permis par un vide juridique, le maintien de l’ordre ne faisant l’objet d’aucun cadre législatif clair. Ce vide juridique permet aux coupables de contourner sans cesse les accusations : le maréchal des logis Jean-Christophe Jasmain n’est donc pas, au yeux de la Justice, responsable de la mort de Rémi Fraisse. Ce dernier est donc mort tout seul !

La partie civile reste pessimiste sur le résultat de cet appel, dont le délibéré sera rendu le 9 janvier 2020.

Comme dit si bien la banderole : la police mutile et tue, la justice acquitte. La justice collabore, et contribue à l’impunité de ces hommes qui arrachent des vies ou les brisent.

Aujourd’hui, toutes nos pensées vont à la famille et aux proches de Rémi.

JPEG - 37.8 ko


Imprimer cet article





Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d'hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n'a de puissance que celle qu'ils lui donnent, qui n'a de pouvoir de leur nuire qu'autant qu'ils veulent bien l'endurer. Etienne de La Boétie, 1576
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite