Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
de : nazairien
mercredi 23 octobre 2019 - 12h38 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 64.5 ko

Merci, à vous tous.

Merci aux officiers, aux soldats, aux techniciens quelles que soient leurs spécialités.

Merci pour les énormes sacrifices consentis et que vous continuez à consentir face à cette guerre féroce dont vous vous êtes montrés à la hauteur.

Il est vrai que si vous rencontriez n’importe lequel de vos concitoyens, n’importe où, son premier mot serait « Mabrouk » ! [Félicitations doublées de bénédiction, NdT]. Mabrouk pour la victoire, surtout si cette rencontre a lieu ici, à « Al-Habit », région limitrophe de Khan Cheikoun récemment libérée.

https://reseauinternational.net/mes...

Mais moi, je ne dirai pas mabrouk pour la victoire, car il s’agit d’une série de victoires, étant donné que telle fut la progression de nos Forces armées tout au long de ces neuf années de guerre. En revanche, si nous devons vous féliciter, nous vous féliciterons pour l’essentiel et le fondamental : la « victoire de la volonté », tant il est vrai que sans cette volonté, il n’y aurait pas eu de victoires militaires. C’est cette volonté, la volonté du peuple, qui a remporté cette victoire et les Forces armées l’ont concrétisée de la meilleure façon qui soit.

La vérité est qu’actuellement nous vivons une étape que je qualifierai de « mise en scène ». Une mise en scène magistrale, en plusieurs actes, d’un même auteur, d’un même réalisateur et d’un même producteur. Chacune des étapes que nous avons vécues correspond à l’un des actes de la scénographie : l’auteur-réalisateur-producteur étant l’Américain, tous les autres n’étant que des acteurs avec pour chaque acte son héros, Erdogan étant celui qui a le plus souvent joué le premier rôle.

Je dis cela car nous assistons à un changement de la situation militaire et politique dans la région nord. Évidemment, Erdogan y joue son rôle d’acteur et nous, en Syrie, nous y avons aussi nos acteurs et notre art. Cependant, nous, nous offrons un art respectable, tandis qu’Erdogan est certes une star mais, à notre grand regret, d’un art en déclin, au point où il ne peut même plus convaincre de sa sincérité les plus proches de lui, au sein de son régime, quelle que soit l’action entreprise.

Dans la dernière mise en scène, il a déclaré : « Nous avons décidé d’entrer en Syrie », alors que cela fait neuf ans qu’il le dit, mais qu’il ne le peut pas, parce que cela lui était interdit. Il ajoute : « Nous avons prévenu les Américains que nous allions entrer en Syrie ». Par conséquent, toi Erdogan, tu préviens les Américains ; ce qui signifie que tu es un esclave. Ils t’ont dit : « Entre ! ».

Et les forces américaines se sont retirées, avant qu’il n’entre quelques heures après leur retrait. Puis, il a déclaré : « Je ne rencontrerai pas le vice-président américain et ceux qui l’accompagnent ». Moins d’une heure après, la présidence turque faisait savoir que la rencontre avec Erdogan aura lieu. Autrement dit, il a en reçu l’ordre et il les rencontrera.

Cette mise en scène que nous, nous vivons, est parfaitement claire depuis longtemps. Ce que je veux souligner ici est que lorsque nous traitons Erdogan de « voleur », nous disons qu’il a volé les usines, le blé, le pétrole avec la collaboration de Daech, etc. et que maintenant, il vole la terre. Devant ce constat d’un voleur qui circule en toute liberté dans notre quartier, nous les enfants d’une même famille, que devons-nous faire, sinon collaborer tous ensemble ?

Malheureusement certains Syriens ne l’ont pas fait, notamment les premières années [de cette guerre]. Nous leurs disions : « Pariez uniquement sur l’Armée syrienne. Pariez sur le peuple syrien. Pariez sur la Patrie et restez dans son giron », mais ils sont restés sourds à nos appels. Je parle de certains groupes du nord que nous connaissons tous.

Et dans une deuxième étape, après 2014, le pari s’est déplacé vers les Américains. Nous avons répété les mêmes recommandations : « Ne pariez pas sur les Américains, ils vous vendront un des ces jours. ». Nous l’avons dit et répété en public et en privé lors de nos rencontres à huis clos. Mais, ils sont restés aussi sourds.

Puis est arrivé ce qui est arrivé. En dépit de toutes leurs rodomontades du style : « Nous nous battrons… Nous nous défendrons… », il n’a fallu que 4 jours pour que le Turc occupe en grande partie la région qui leur était destinée selon les plans des Américains.

Mais, ce n’est pas le moment de blâmer autrui. Nous sommes maintenant au cœur de la bataille et le seul vrai travail consiste à rassembler les efforts pour atténuer les dommages de l’invasion et expulser l’envahisseur, tôt ou tard.

C’est pourquoi notre premier acte, dès le moment où les forces [d’invasion] ont pénétré le nord du pays, a été la promulgation d’une sorte d’amnistie dans le but de régler certaines situations, comme vous le savez, afin que tous soient prêts à résister à l’agression, en tenant compte du fait que le plus grand nombre de ceux qui se sont retrouvés en immersion avec les terroristes ou les groupes séparatistes n’avaient pas les capacités d’agir autrement. Tel fut le premier pas.

Le deuxième pas fut de nous entretenir avec les diverses forces présentes sur le terrain militaire et le terrain politique, pour décider des actions possibles face à cette agression. Et, nous sommes prêts à soutenir toute formation décidée à mener une « résistance populaire » contre l’agression turque. Ici, il ne s’agit naturellement pas d’une décision politique.

En cela, nous ne prenons pas une décision politique, car c’est un devoir constitutionnel et un devoir national. Nous n’avons pas besoin de discuter pour nous demander si nous devons, ou non, soutenir n’importe quelle formation qui résiste contre n’importe quel agresseur. Si nous ne le faisons pas, nous ne mériterions pas d’être présents en tant qu’État. Et si nous ne le faisons pas en tant que Syriens, si nous ne résistons pas à l’agression, nous ne mériterions pas notre patrie.

Par conséquent, notre priorité du moment est la résistance contre cette agression. Mais aujourd’hui, je suis venu à Idleb pour vous affirmer que ce front [du nord-ouest] est d’une grande importance et qu’il représente la même priorité [que le front du nord-est].

En effet, j’ai déjà dit que toutes les régions de Syrie sont d’une égale importance. Il n’y a pas une région plus importante qu’une autre. Néanmoins, ce qui ordonne les priorités est en premier lieu la situation militaire. Ce sont nos préparatifs, la distribution de nos forces, la nature de l’ennemi, la nature des actions que l’ennemi est susceptible de mener, et d’autres facteurs en rapport avec la scène des opérations qui nous nous permettent de définir l’importance d’une bataille. Mais nous savons tous qu’Idleb est, à leurs yeux, un avant-poste en première ligne.

Or, habituellement, un tel avant-poste est dirigé dans le sens des opérations militaires. Mais dans ce cas, la bataille se déroulait à l’Est tandis que l’avant poste se situait à l’Ouest, dans le but de disperser les forces de l’Armée arabe syrienne.

C’est pourquoi nous disions, bien avant les évolutions dans le nord et la région du nord-est, que résoudre la bataille d’Idleb est essentiel pour mettre fin au chaos et au terrorisme dans toutes les régions syriennes. Et c’est pourquoi, je suis venu vous dire que toutes les dernières évolutions ayant accaparé l’attention de la planète d’est en ouest, et en Syrie évidemment, ne détournent pas notre attention quant à l’importance du front d’Idleb.

De votre côté, vous vous prépariez très sérieusement, ce que je suis dans les moindres détails. Vous êtes désormais prêts à recevoir l’ordre et à l’exécuter au moment opportun.

Dr Bachar al-Assad,

Président de la République arabe syrienne

Transcription et traduction par Mouna Alno-Nakhal

... avec les hommes de l’armée arabe syrienne sur les lignes de front https://www.youtube.com/watch?time_...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
23 octobre 2019 - 13h48 - Posté par nazairien

A la réunion, micron protégé par sa "garde prétorienne" , arrivée de métropole,
n’aura pas l’accueil du Président Syrien .

https://www.bfmtv.com/politique/pou...

Une cote de popularité en berne

Face aux difficultés de la vie courante, La Réunion a été le seul territoire d’outre-mer à connaître le mouvement des gilets jaunes pour dénoncer la crise sociale aigüe qui touche la péninsule. Dans ce territoire de plus de 850.000 habitants, 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté, le taux de chômage atteint 24%, et même 42% chez les jeunes.

https://www.zinfos974.com/%E2%96%B6... (vidéo)



Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
23 octobre 2019 - 17h23 - Posté par Pedro

https://www.mondialisation.ca/lotan...

https://fr.sputniknews.com/internat...

Difficile de savoir ce que manigancent les différents impérialismes. Dans la période actuelle, les alliances sont très volatiles.






Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'utopie cest la réalité de demain. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite