Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
de : Christian Haroble
mardi 5 novembre 2019 - 20h01 - Signaler aux modérateurs

En septembre 2018, le magazine L’Express classait Angers tout en haut de la liste des villes les plus attractives de France. Classement effectué selon 24 critères dont la sécurité, le logement, le cadre de vie etc., celui-ci est dû notamment aux grands projets d’aménagement urbains portés par la ville, Christophe Béchu à sa tête. Mais à l’heure des grands contrats publics, il serait bon de ne pas avoir la mémoire trop courte afin de ne pas s’allier demain avec ceux qui, hier, n’avaient pas toujours les intérêts de la ville à cœur.

JPEG - 80.5 ko
Biopole d’Angers

Des projets variés et enthousiasmants

Angers ne manque pas de projets urbains enthousiasmants en tout genre. En 2017 son maire Christophe Béchu avait lancé un appel à projets, « Imagine Angers », auprès d’investisseurs, promoteurs, architectes etc. En mars 2018 les lauréats ont été dévoilés, parmi lesquels on trouve des promoteurs déjà connus de la ville comme La Compagnie de Phalsbourg qui a construit le centre commercial L’Atoll situé en périphérie ouest d’Angers. Des promoteurs plus régionaux également comme Atao Promotion, chargé de la Tour de l’innovation de la Proue, en partenariat avec Open Partners. Ainsi que des poids lourds de la promotion immobilière comme Vinci qui porte le projet de la résidence Arborescence en bords de Maine. Ces projets sont en cours d’élaboration ou de construction et font partie des grands chantiers portés par la ville. Un autre projet tout aussi ambitieux est celui lancé par la ville en partenariat avec Angers Loire Métropole : celui de faire de la capitale d’Anjou une véritable ville intelligente. Pour ce projet la mairie n’a pas encore déterminé qui serait son partenaire privé mais l’adjoint à la politique de proximité Jean-Marc Verchère, tout en revendiquant une originalité angevine, ne dissimule pas ses sources d’inspiration, Nantes notamment. Parmi les candidats en lice pour ce projet de ville intelligente figure là aussi le groupe Vinci. Or ce n’est pas la première fois que Vinci aurait la charge d’un projet emblématique pour la ville d’Angers. Souvenons-nous.

Biopole, un fiasco coûteux

Mise en service en 2011 au nord d’Angers, l’usine Biopole construite par Vinci avait été fermée quatre ans seulement après son ouverture, sur la décision d’Angers Loire Métropole, présidée déjà à l’époque par Christophe Béchu. Cette usine de traitement de déchets présentait en effet d’importants dysfonctionnements et ne permettait de traiter que 35% des déchets qu’elle devait accueillir. De plus l’agglomération d’Angers avait dû débourser des sommes supplémentaires pour racheter plusieurs maisons environnantes car les riverains se plaignaient de trop de nuisances liées au fonctionnement de l’usine, en particulier des mauvaises odeurs. Enfin le site industriel, géré par Veolia Environnement, présentait un déficit de près de 2,5 millions d’euros par an. Autant de raisons qui ont poussé la ville à prendre des mesures et à fermer cette usine en juillet 2015.

Mais Vinci Environnement n’en est pas restée là puisque la société a ensuite demandé 30 millions d’euros à l’agglomération arguant que cette fermeture aurait coûté plusieurs marchés à l’entreprise française notamment en Pologne et en Angleterre. Après des mois de bras de fer entre Vinci et Angers Loire Métropole, c’est finalement l’entreprise qui versera plus de 6 millions d’euros à l’agglomération. Issue favorable à la ville dont Christophe Béchu avait toutefois du mal à se satisfaire en qualifiant cette affaire de « gaspillage d’argent public et de fiasco ». En effet, les 6 millions d’euros sont bien peu en comparaison des plus de 60 millions que la construction de l’usine a coûté à l’origine.

Un recyclage laborieux

Mais la saga continue. La communauté urbaine d’Angers s’est donc retrouvée avec une véritable friche industrielle qui a déjà coûté des millions d’euros au contribuable. Il n’était plus possible de faire fonctionner l’usine construite par Vinci, les pouvoirs publics se sont donc engagés à réhabiliter le site pour en faire d’abord un centre de tri des déchets recyclables. Mais a commencé alors une succession de promesses non tenues. Tout d’abord la mise en service de cette nouvelle usine devait intervenir en 2017. Puis en janvier 2018 la municipalité a fait un communique indiquant qu’un investissement de 16,4 millions d’euros supplémentaires allait enfin permettre sa réouverture en 2021 après avoir choisi un prestataire début 2019.

Plus d’un an plus tard, en juillet 2019, l’agglo semble avoir fait de nouveau un pas en arrière puisque la start-up Néolithe qui s’est positionnée pour exploiter le site affirme que son projet a été approuvé alors que, selon les mots de Christophe Béchu lui-même, cela n’est « pas si simple ». D’après l’élu, le dossier serait toujours en instruction…

Les leçons de l’histoire

Le feuilleton « Biopole » aura décidément coûté beaucoup de temps et d’argent. Sans compter le sort incertain des salariés qui, non content d’avoir travaillé dans des conditions déplorables voire dangereuses, ont vu leur avenir professionnel bringuebalé de promesses en promesses en ne sachant toujours pas à ce jour, ce que le site va devenir.

Christophe Béchu l’a reconnu lui-même, ce projet était mal pensé dès le départ et le fait de demander à une entreprise de construire le site (Vinci) et à une autre de l’exploiter (Veolia Environnement) était une erreur fatale. Les dysfonctionnements dus à la mauvaise construction de Vinci avaient en effet poussé Veolia Environnement à cesser d’accueillir les déchets « pour préserver la santé et la sécurité des salariés. » Alors que la ville continue de mener d’ambitieux projets pour faire d’Angers une ville attractive et durable et que son maire sortant vient d’annoncer qu’il briguait un nouveau mandat pour les élections de 2020, il serait judicieux de ne pas répéter les erreurs du passé en choisissant soigneusement les partenaires avec lesquels la ville a intérêt à travailler. Les yeux sont braqués sur la ville qui s’est engagée à faire de la « ville noire » une véritable ville verte. Mais cela ne pourra pas se faire si les partenaires privés ne jouent pas le jeu comme l’affaire Biopole l’a malheureusement démontré.



Imprimer cet article





solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite