Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.


de : Christian DELARUE
samedi 25 janvier 2020 - 01h36 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.

Et à sa démocratie ? Laquelle ?

Le peuple-classe de France, du moins une large fraction de ce peuple, semble tenir au « capitalisme social » (1) et ce beaucoup plus qu’à la démocratie libérale actuelle, du moins telle qu’elle s’exerce réellement, car elle est jugée trop permissive à l’égard des grands possédants, des riches. Le problème n’est pas en soi la démocratie mais certainement un type de démocratie, une gouvernance des élites qui finit toujours par favoriser les puissants et les riches.

Par ailleurs, il semble falloir admettre que l’Etat social, soit ce « capitalisme social » post seconde guerre mondiale de 1946 (jusqu’au néolibéralisme de privatisation 40 ans plus tard) relève de « l’institution d’un imaginaire » (Castoriadis) social et national. Il s’agit d’un socle plus que d’une construction théorique cohérente. Ce socle imaginaire « fait tenir une société » et ici la société française. Ce socle, quoique assez flou pour un grand nombre de personnes de ce pays, est plus puissant comme fondation que « l’économique-concurrentiel » du néolibéralisme qui n’a sûrement pas cette fonction de cohésion et de fondation, bien au contraire puisque le « concurrentialisme » ne cesse d’opérer des clivages et de créer des exclusions, des inégalités économiques et sociales de plus en plus grandes.

I - Le mouvement d’en-bas de 2018 à 2020 face à Macron

A - La rue en plus des urnes .

De novembre 2018 avec les Gilets jaunes jusqu’à décembre 2019 et janvier 2020 mobilisé par un syndicalisme de classe et de masse il apparait un long refus d’une nouvelle dérive du « capitalisme social » (45-75 ) en France ; une dérive poursuivie vers un capitalisme néolibéral ou ultra-libéral ou financiarisé, avec refus de la capitalisation pour la retraite.

Ce refus s’exerce ainsi dans la rue - ici comme dans d’autres pays - car la démocratie libérale dite représentative avec ses « moments fondamentaux » (Pierre-Henri TAVOILLOT) n’a pas su ou n’a pas permis de conserver le principe de l’Etat social (avec ses services publics gratuits et son Etat fiscal redistributif).

En effet, tous les partis politiques et tous les syndicats de salariés ne se sont pas employés à jouer leur rôle de contre-pouvoirs syndical face au MEDEF et aux fonds de pension. Mais une intersyndicale a pu mobiliser en décembre 2019 et janvier 2020 pour empêcher une nouvelle atteinte au modèle social national.

B - Pouvoir et contre-pouvoir intra-bloc dominant ou hors bloc dominant .

 CFDT : Côté des contre-pouvoirs de la société civile, la CFDT, telle qu’elle a évolué depuis les années 70, apparait nettement comme un organe syndical ayant trop permis le passage d’un capitalisme social à un capitalisme de privatisations et de financiarisations porteurs de trop d’inégalités sociales en faveur du 1% et de la haute finance. On a pu dire qu’elle agissait au sein du bloc social dominant .

 PS : De leur côté les mécanismes de la démocratie représentative n’ont pas permis de freiner cette évolution pernicieuse en laissant les droites naturellement du côté du bloc des riches et pro-marchandisation de tout aux commandes. Dans le champ politique à gauche on a eu un PS dominant qui n’a pas su garder les bases de l’Etat social, quitte à les améliorer vers plus de garanties et non vers moins. CFDT et PS sont pareillement ciblés, chacun dans son champ, comme responsable de cette évolution.

 Besoin de gauche : On voit dès lors qu’il y a besoin d’une vraie gauche dans ce pays, bien en capacité de défendre le peuple-classe contre la finance et le 1%. Il y a besoin aussi d’un syndicalisme de classe et de masse mais il existe et il a fait preuve de son activité fin 2019, début 2020. On peut toujours critiquer telle ou telle pratique il n’empêche qu’il a su mobiliser contre la retraite à points de Macron.

II - Retour sur la démocratie, son « démos » (peuple qui débat et vote) et son « kratos » (gouvernement qui décide)

Reprenons Pierre-Henri TAVOILLOT déjà cité . Voici ce qu’il écrivait en 2013 (2) : « A la question « Qui est le peuple qui doit gouverner le peuple en démocratie libérale ? », on peut penser qu’il ne faut pas espérer trouver une figure mystique et substantielle à incarner mais, d’abord et avant tout, une méthode à mettre en œuvre. Pris en ce sens « procédural », le peuple se définit assez aisément selon quatre moments fondamentaux. Il faut pour qu’il y ait « peuple démocratique » : 1) des élections libres ; 2) une délibération publique et ouverte ; 3) une décision politique ; 4) une reddition de compte. Ces quatre moments sont nécessaires pour parler de démocratie (même s’ils peuvent prendre des formes très diverses dans l’histoire et dans le temps) ; et quand l’un d’entre eux fait défaut, le système ne fonctionne plus. » Pour l’auteur, le problème démocratique ne se pose pas au niveau du « Demos » - ce que j’aurais tendance à penser avec d’autres - mais au niveau du « Kratos » (démo-cratie) car il ajoute : « Or, parmi ces quatre moments, c’est aujourd’hui celui de la décision qui semble le plus atrophié. Les libéraux, que nous sommes tous devenus, adorent les élections, idolâtrent la délibération, vénèrent les redditions de compte … mais détestent le moment de la décision. » .

En fait, une décision (« kratos » ) , et même une série de décisions (lois ou autres), assez nettement favorable au monde du travail et au peuple-classe - bien que divers et hétérogène - ne saurait être contestée sérieusement par une large fraction de peuple. Le problème est qu’elle apparait rare au regard d’un examen de ces 40 dernières années (2). Par contre, au niveau du « demos », il y a problème à dégager et faire élire des candidats de gauche, en capacité à changer l’ordre des choses. Nous disons sommairement de gauche dans la mesure ou la droite défends ordinairement surtout les patrons et les riches et la gauche les travailleurs et le peuple-classe 99%, du moins en principe car le réel montre une trahison ou un éloignement problématique.

III - Changement de référence sur la définition : De la procédure à la démocratisation

A propos de démocratie, nous devons sans doute, changer de références et de paradigme. A Pierre-Henri TAVOILLOT et à sa réduction de la démocratie à une procédure en quatre moments (ou l’on reconnait le Demos et le Kratos) on peut mettre en avant la thèse de Catherine COLLIOT-THELENE avec cette citation :

« La démocratie, dans son histoire, est avant tout un processus de démocratisation reposant sur l’invention de droits et sur leur extension. C. Colliot-Thélène montre alors que la constitution de ce processus crée une tension entre deux sujets politiques : le peuple comme sujet national et l’individu comme sujet de droit, compris comme pouvoir d’arrachement à toute appartenance. » cf : https://laviedesidees.fr/Peuple-et-democratie.html Les 12 thèses d’ATTAC de jadis (4) sont dans cette veine théorique.

A - La circulation des élites néolibérales favorise un entre soi des ploutocrates, des patrons et cadres pervers « façon suicide chez Orange » : Vouloir rompre avec cette barbarie de la finance et de Macron est un pas dans la résistance et l’alternative.

Remarquons alors que l’oligarchisation ou si l’on préfère la ploutocratisation de la démocratie réellement existante liée au néolibéralisme constitue une inversion de ce processus de démocratisation constitutif de droits pour tous et toutes, y compris pour les plus modestes ou les plus faibles. Le peuple-classe de France refuse pour parler comme W Pareto le processus de gouvernance des élites (ploutocratisation pour des fonds de pension) et de soumission des masses (le peuple-classe) dans la dégénérescence des droits et de leur effectivité. Il y a besoin de services publics pour la mise en oeuvre des droits : droits au logement, droit à lassant, à l’enseignement, etc.

Citation de Denis COLLIN : « La fin de la menace soviétique et la chute symbolique du mur de Berlin ont permis à l’oligarchie financière de se débarrasser des contraintes du compromis de 1945 et d’engager un mouvement d’expropriation des biens collectifs qui n’est pas sans rappeler les “ enclosures ” britanniques, avec la volonté à peine déguisée de réduire toute une partie de la population à l’état de clochards à qui l’on pourrait ensuite appliquer les lois sur les pauvres et l’enfermement dans les maisons de travail. » (3)

J’ajoute ici mon propre texte : « La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde. » http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique

B - Des Gillets jaunes à François SHALCHLI : La politique pour tous, y compris ceux et celles en-bas, et même en-dessous d’en-bas.

Un enjeu, évoqué en 2012, par François SCHALCHLI dans « Constituer la politique en bien commun » (Ed La Brochure) consiste à s’approprier la politique, car pour celles et ceux d’en-bas, « cela ne va pas de soi ». Cela demande à bon nombre de citoyens du peuple-classe de casser la « clôture » (du champs de la représentation - Bourdieu) . Rien d’évident.

Avant de penser « prendre le pouvoir » (d’Etat avec une gauche de gauche) il faut commencer à « se donner du pouvoir » (empowerment ) dans la société civile (clivée par de multiples rapports sociaux), tant individuellement que collectivement, si possible hors « entre soi » communautaire, tant pour les hommes que pour les femmes, tant pour les jeunes que pour les vieux.

Christian Delarue

1) Le long déclin du capitalisme social. Christian DELARUE - Amitié entre les peuples http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-long-declin-du-capitalisme-social-Christian-DELARUE

2) Blog de Pierre-Henri TAVOILLOT : « Qui doit gouverner ? » : une question dépassée ? https://pagepersodephtavoillot.blog...

« Le gouvernement des principes,ou la fin de la démocratie délibérative » https://www.lefigaro.fr/vox/societe...

3) in Du républicanisme au socialisme : la question de la propriété. Denis COLLIN- Amitié entre les peuples http://amitie-entre-les-peuples.org/Du-republicanisme-au-socialisme-la

NEOLIBERALISME : Un bloc social des gagnants et des forts. Christian DELARUE http://amitie-entre-les-peuples.org/Defense-des-consommateurs-du-peuple-classe-I

4) Démocratie et transformation sociale : Douze thèses pour la réflexion d’Attac - http://amitie-entre-les-peuples.org/Democratie-et-transformation

JPEG - 144.2 ko
Indecosa-CGT et services publics


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
25 janvier 2020 - 10h15 - Posté par nazairien

lamentable, inadmissible...la vengeance est un plat qui se mange froid....
(vidéo)

Le Général
💎
@LeGeneral00
MAMIE : Roche Sur Yon(85) at. hier
😡
sans commentaire ! #Acte63 #greve25janvier #giletsjaunes

https://twitter.com/LeGeneral00/sta...



Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
25 janvier 2020 - 19h06 - Posté par Christian DELARUE

On ne peut faire société en plongeant dans l’appauvrissement une très large fraction de la population, le tout pour engraisser des fonds de pension . L’économie concurrentialiste qui donne aux grands capitalistes goulus, voraces et prédateurs ne crée aucune base stable, aucun appui solide pour faire société bien au contraire !

source :
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social. Christian DELARUE - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-peuple-classe-de-France-tient-a-l-Etat-social?var_mode=calcul





AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il ne faut pas confondre la critique utile contre les choses avec les jérémiades répétitives contre les gens. Foucault
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite