Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France


de : La Gazette des confiné·es
vendredi 15 mai 2020 - 23h56 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 1 Mo
La chaîne humaine contre les violences policières appelée par une trentaine d’organisations à l’Île-Saint-Denis s’est rapidement faite encercler, rendant illusoire tout respect des gestes barrières.

Cet article est issu de La Gazette des confiné·es #14, disponible en ligne.

De Rouen à Saint-Brieuc et d’Amiens à Marseille, une multitude de rassemblements ont marqué la première journée du « déconfinement ». Les plus importants se sont tenus devant les hôpitaux, en soutien aux soignant·es, parfois eux-mêmes en grève. Leur mobilisation exemplaire contre le Covid-19 autant que le mépris jamais démenti des gouvernements à leur égard préfigurent le rôle prépondérant des personnels médicaux dans les mouvements sociaux qui éclateront tôt ou tard.

Mai 2017, des manifs « ni Macron ni Le Pen » agitent l’entre-deux tours de la présidentielle. Le Front social apparaît. Mai 2018, ça bouge dans les facs et dans les gares. De petits tas de pavés poussent sur la chaussée. Un conseiller de Macron fait le coup de poing. Mai 2019, La Pitié-Salpêtrière rime avec souricière. C’est la fête à Blanquer et les samedis se comptent encore en actes. Mai 2020, les rassemblements supérieurs à dix personnes sont prohibés. L’état d’urgence sanitaire est prorogé, mais çà et là, le printemps social fleurit.

Métro, boulot, conso. Tout ce qui est chiant doit repartir. Pour tout le reste, il y a la police nationale.

Les brigades motorisées du préfet Lallement vrombissent place de la République. Ce lundi 11 mai, les amendes pour « participation à une manifestation interdite » ne tardent pas à tomber. Des Gilets jaunes sont arrêté·es.

La même bande de cognes accusée du passage à tabac d’un ouvrier égyptien rapplique à l’Île-Saint-Denis peu de temps après. La chaîne humaine est brisée. On sait dès lors que les nasses font exception à la fameuse doctrine des gestes barrières.

Sur la Canebière, cinq militant·es d’Extinction Rébellion Marseille sur la cinquantaine mobilisée sont conduit·es en garde à vue. Qu’une faute soit reconnue ou non, leur casier comprend désormais un « rappel à la loi pour attroupement sans arme avec refus de se disperser au bout de trois sommations », dixit la procureure.

Les Toulousain·es respirent un peu mieux devant leurs hôpitaux. Plusieurs centaines de citoyen·nes rejoignent les troupes de Sud Santé et de la CGT du CHU. Glorifiées pas celleux qui les dénigraient naguère, les blouses blanches réclament leur dû et la fin des coupes franches. La cause est trop sensible pour envoyer les bleus.

JPEG - 475.3 ko
Devant l’hôpital Purpan, comme devant d’autres établissements publics de Toulouse, plusieurs centaines de citoyen·es ont rejoint les personnels syndiqués. Crédits Sud CT 31

Une scène similaire se déroule sur l’Île de Nantes, à ceci près que l’appel n’émane pas de syndicats. Entre 200 et 400 personnes y participent, selon Ouest-France et Nantes Révoltée. « Moment chaleureux. Certain·es improvisent un apéro. Une danse est esquissée sur la voie de tram. L’ambiance est bonne, puisque la police reste à distance », raconte l’influent média « révolutionnaire, anticapitaliste et autonome ».

Au même moment, deux-cents Nazairien·es applaudissent sur le parvis de la cité sanitaire. Le rendez-vous figurait sur l’agenda du site Baslesmasques.co, comme 25 autres à travers le pays. Localement, une suite sera donnée samedi 16 mai, à 13 h, place du Commando.

Les consignes préfectorales sont visiblement plus sévères à Rennes, où les autorités plastronnent avec 38 verbalisations et six interpellations pour des contrôles d’identité. Le rassemblement se tient place de la République, peu avant midi, sans qu’il soit aisé de distinguer les manifestant·es des passant·es. Seuls deux groupes de postièr·es Sud PTT se détachent vraiment. Les « distances de courtoisie covidiennes » rappelées par l’organisation résistent mal au contact rapproché avec les agents.

Dans un communiqué qui s’attaque au déconfinement à visée capitaliste, les Gilets jaunes de Rennes, l’Assemblée générale de l’Hôtel Dieu et le groupe Refusons le retour à la normale évoquent de possibles actions dans un supermarché « pour filer un coup de main aux employé·es », à l’Agence régionale de santé pour « obtenir des moyens humains et financiers », dans un service de la mairie « pour l’occuper jusqu’à ce qu’un centre d’hébergement inconditionnel soit ouvert pour les plus démuni·es et les femmes victimes de violences », ou encore au rectorat, dans une plateforme logistique de colis ou chez Samsic, géant du nettoyage qui repose sur une main-d’oeuvre sous-payée.

JPEG - 434.2 ko
Une quinzaine d’habitué·es du rond-point de Kernilien, près de Guingamp (Côtes-d’Armor) ont ressorti leur chasuble fluo à l’heure de la sortie des usines. Crédits : [Le Canard réfractaire->http://lecanardrefractaire.org/]

La Bretagne cultive son image rebelle avec plusieurs rassemblements pour la « libération des plages ». La patience des habitant·es du littoral atteint ses limites dans les Côtes-d’Armor. Plusieurs collectifs, parfois soutenus par les élu·es, rassemblent jusqu’à 100 personnes à Pleumeur-Bodou, Erquy, Binic et Trévou-Tréguignec.

Dans certaines communes, marcher sur le sable ne sera bientot plus passible ni n’amende ni d’emprisonnement. Quand les écoles rouvrent mais pas de larges espaces ouverts, l’État risque de voir fondre le consentement à l’autorité. A moins qu’il convienne que la question n’est pas celle des distances physiques, mais de la mise sous surveillance de chaque centimètre carré. La décision revient d’ailleurs aux préfets, aux ordres du gouvernement et jamais avares en menaces. Une tutelle parisienne à même de raviver un régionalisme latent.

Dans le même département, les ronds-points voient refleurir quelques chasubles jaunes, aux entrées de Lannion, Guingamp et Saint-Brieuc.

JPEG - 112.9 ko
Contrairement à Nantes à Toulouse, les Rennais·es n’ont pas eu le droit d’exprimer leur défiance envers le gouvernement dans l’espace public, lundi 11 mai. [Au moins 38 procès verbaux ont été dressés par la police, selon le compte rendu d’Expansive.info->2246].

Ailleurs en France, ce sont encore « celles et ceux qui ne sont rien » qui affrontent en premier les accusations d’irresponsabilité. A Bandol, dans le Var, au Magny, en Saône-et-Loire, à Rouen, en compagnie de la CGT, à Périgueux pour « la fin de leur monde et le début du nôtre », à Angoulême, aux côtés de militants écolos, ou encore à Amiens « pour la protection des libertés publiques », une colère longtemps contenue s’exprime au grand air, au risque d’agacer.

Un peu partout, le mouvement social reprend corps, mais à pas mesurés. La colère s’exprime timidement dehors, chez celleux qui triment sans télétravail, souvent sans masques ni protection adaptée. La longueur de la laisse s’est considérablement raccourcie. Il n’est pas dit pour autant qu’elle ne finisse par céder.

Consultez la suite de La Gazette des confiné·es #14 – Censure du web, éducation numérique et manifs empêchées.

La Gazette des confiné·es est un collectif ouvert d’ami·es basé·es entre autres à Nantes, Tours et Paris qui souhaitent mutualiser la prise d’informations portant sur la crise du Covid-19 sur internet afin de ne pas rester chacun·e de son côté isolé·e face aux écrans et de nous libérer du temps pour faire et penser à autre chose. La Gazette paraît deux fois par semaines sur La Déviation et le réseau Mutu.

Consultez aussi nos précédents numéros et en particulier La Gazette des confiné·es #12 (Autonomie alimentaire, contrôle de l’info et carte tricolore), et La Gazette des confiné·es #13 (La nicotine, les sous de la science et notre présent).

Tous les retours sont les bienvenus ! Écrivez-nous à gazette.des.confine.es at protonmail.com



Imprimer cet article





Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
7 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
2 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
1 commentaire
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
1 commentaire
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement
Arkéa se met au dopage, il manquait plus que ça !
jeudi 15 - 09h37
de : Breton En Colère
La grande distribution - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 14 - 20h56
de : Hdm
1 commentaire
« Vous avez aimé la première vague et le confinement … ?
mercredi 14 - 19h25
de : Lepotier
2 commentaires
Sujets sociaux : cinq syndicats réclament des réponses à Jean Castex
mercredi 14 - 16h07
2 commentaires
Etrange... ! Corée du Nord : pourquoi tout le monde est maintenant masqué
mardi 13 - 16h40
de : nazairien
1 commentaire
Répression : la mobilisation pour les 4 de Melle prend une ampleur nationale
lundi 12 - 14h52
ANTIFASCISME : Faire barrage au retour de la bête, sous toutes ses formes !
vendredi 9 - 21h36
de : Lepotier
COVID19 : Le Syndicat National des Professionnels infirmiers
vendredi 9 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote
jeudi 8 - 16h06
de : joclaude
3 commentaires
Le gouvernement s’apprête à donner le coup de grâce à Action Logement
jeudi 8 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
DEUXIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! Place de station de métro Ménilmontant - VENDREDI
jeudi 8 - 11h55
de : jean clement
COVID-19 : L’épidémie est terminée en Chine, la vie a repris son cours !
jeudi 8 - 11h33
de : joclaude
3 commentaires
Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
jeudi 8 - 08h33
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite