Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Un jour funeste pour une débâcle. Blair, soutenu par un groupe nourri de pays de la "vieille" Europe
de : ANNA MARIA MERLO
mercredi 22 juin 2005 - 19h54 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 20.1 ko

Juste le jour de l’anniversaire de Waterloo

de ANNA MARIA MERLO BRUXELLES traduit de l’italien par karl&rosa

A l’aube du 190ème anniversaire de Waterloo (18 juin 1815), les chefs d’Etat et de gouvernement des 25 pays de l’Union européenne se sont quittés sur le constat d’un échec général : l’Europe, à un peu plus d’un an de l’élargissement historique aux pays de l’Est, n’a pas de projet pour l’avenir, ne trouve plus le sens de la direction à emprunter. Comme l’a dit ironiquement l’actuel président du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, "nous irons demain à Washington (au sommet Ue-Usa) pour expliquer au président des Etats-Unis la vigueur et la force de l’Europe", qui n’a fait que confirmer la division voulue par l’aile la plus conservatrice de l’administration Bush, entre "vieille" et "nouvelle" Europe. Le président du parlement européen, Josep Borrell, constate avec "tristesse" que l’Union "sera longtemps en panne".

Triple gel

Un jour et demi de discussions et de déchirures, qui se sont terminées par des insultes croisées, ayant pour centre l’affrontement Chirac-Blair, auquel ont participé avec un acharnement particulier l’Allemand Schröder, le Luxembourgeois Juncker et le Néerlandais Balkenende. Tous les chemins de l’avenir sont momentanément en état de glaciation. La Constitution, qui aurait dû permettre l’acheminement de l’Europe politique, est gelée après le "non" français et le "nee" néerlandais, malgré les dix ratifications qui ont déjà eu lieu, tandis que le Danemark et le Portugal [ ainsi que la Pologne, Ndt] ont décidé eux aussi de suivre l’exemple britannique et de suspendre pour le moment les référendums respectifs. Seule l’Estonie (et le Luxembourg, NdT) entend poursuivre le processus de ratification cette année. L’Union est sans budget pour la période 2007-2013 et, même s’il y a le temps jusqu’au printemps prochain, l’affrontement sur la destination de la dépense européenne est énorme. D’un côté, la Grande Bretagne, qui s’est retranchée dans la défense du "rabais" obtenu en 1984 (et qui lui permet de ne pas payer les frais de l’élargissement), de l’autre la France, qui a défendu d’arrache-pied la dépense agricole (40% du budget), dont un quart va aux producteurs français (qui ont voté non à la Constitution à 70%).

Enfin, pour la première fois depuis des années, le communiqué final n’ajoute rien de nouveau au sujet des prochains élargissements, gelés eux aussi. La Turquie, mais pas qu’elle, s’éloigne de l’Union : la Croatie devra attendre, les autres pays balkaniques encore davantage, tandis qu’une nouvelle rigueur sera imposée à la Roumanie et à la Bulgarie, qui pourraient renvoyer d’un an leur entrée (de 2007 à 2008).

L’affrontement Chirac-Blair

Derrière les insultes, il y a là deux visions qui s’opposent. La France est arrivée affaiblie par le "non" à la Constitution et Chirac est apparu pathétique dans sa condamnation de Blair, qui "a voulu garder la totalité de son chèque, ce qui a poussé d’autres pays à privilégier un crescendo de demandes, d’intérêts strictement nationaux, au détriment de l’intérêt européen", alors qu’il a limité la défense du "modèle social" à la Pac. Blair, qui a la force de celui qui a gagné un troisième mandat et qui aura, à partir du 1er juillet, la présidence du Conseil européen, rétorque que, à la lumière des deux "non" franco-néerlandais, "le temps est venu de faire les réformes dont l’Europe a besoin". Pour le premier britannique "ce n’est pas une question de relations personnelles, mais de visions différentes". C’est pourquoi "l’essentiel n’est pas de savoir qui est le plus solidaire, mais de quelle solidarité nous parlons, une solidarité qui n’est pas forcément celle d’il y a cinquante ans".

Pour l’actuel président de l’Ue, Juncker, "il y a eu un affrontement entre deux conceptions de l’Europe : entre ceux qui veulent le grand marché et rien d’autre et ceux qui, au contraire, souhaitent une Europe politique intégrée". Comme le résume l’eurodéputée centriste française Marielle de Sarnez, "la question de la nature de l’Europe, zone de libre échange ou union politique, est désormais posée". Juncker a affirmé avoir "senti depuis longtemps que ce débat aurait éclaté un jour ". Schröder, qui pourrait être défait aux élections anticipées, se demande : "voulons-nous un marché doté de quelques instruments ou une union politique avec tout ce que cela comporte ?"

Le programme anglais pour l’Europe

Londres dévoilera l’ordre du jour de sa présidence semestrielle de l’Ue le 23 juin, mais le ministre des Affaires étrangères, Jack Straw, en a déjà fourni un avant-goût dans une communication au parlement de son pays : la Grande Bretagne travaillera pour mettre en œuvre un réforme du marché du travail (dans le sens libéral), pour réduire les subventions publiques, pour achever la libéralisation complète du marché de l’énergie et pour faire naître un marché financier transatlantique libre. De plus, elle travaillera pour faire approuver la directive Bolkestein, c’est-à-dire la libéralisation des services, qui fournissent 70% du PIB de l’Union, et pour alléger la directive sur l’horaire de travail (48 heures maximum par semaine semblent peu aux yeux de Londres). Pour Blair "l’Europe est entrée dans une phase de renouvellement" et "elle doit changer de vitesse pour s’adapter au monde dans lequel nous vivons".

Les "nouveaux" devant la porte

Marginalisés par l’explosion de la conflictualité entre les intérêts nationaux des "vieux" Etats, on doit donner acte aux pays de l’Est européen d’avoir eu une réaction positive, même si elle est désespérée : quand l’échec était déjà clair, certains d’entre eux ont offert de renoncer à une partie des financements qui leur étaient destinés. "Il ne s’agit pas seulement d’argent - a dit le Premier ministre polonais Marek Belka - la Pologne est intéressée avant tout au fait que l’Europe reste en vie".

http://www.ilmanifesto.it/Quotidian...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Un jour funeste pour une débâcle. Blair, soutenu par un groupe nourri de pays de la "vieille" Europe
22 juin 2005 - 21h15

De quels producteurs agricoles parlez-vous ? les petits ou les gros qui les coulent et polluent ?



> Un jour funeste pour une débâcle. Blair, soutenu par un groupe nourri de pays de la "vieille" Europe
23 juin 2005 - 08h23

Etant moi-même d’origine anglaise, ,je dois souligner que Monsieur Anthony Blair est écossais et non pas anglais.

Il est malheureusement le premier ministre du Royaume Uni, formé de trois pays, l’Angleterre, la Pays de Galles et l’Ecosse et d’un territoire, l’Irlande du Nord composé de six des neuf comtés de la province irlandais de l’Ulster.

Salutations amicales

Robert Thompson



> Un jour funeste pour une débâcle. Blair, soutenu par un groupe nourri de pays de la "vieille" Europe
23 juin 2005 - 09h33

Chirac ne gouverne plus depuis le 7 novembre 1995. Il communique, il parade, tape dans le dos ! Et ses "pitreries" de comices agricoles ne font plus rire ni pleurer ses pairs.

Blair a un projet clair. Mettre le paquet sur la formation et le savoir, les technologies de pointe, la recherche, et tous domaines encore inabordables par les empires émergents.

La France a des atouts dans chacun de ces domaines. Mais son gouvernement la brime dans des structures ossifiées, et la prive du bénéfice de son intelligence.
Jettons Chirac et les siens, et appliquons le plan "B" comme Blair.



> Un jour funeste pour une débâcle. Blair, soutenu par un groupe nourri de pays de la "vieille" Europe
23 juin 2005 - 15h40

Quel est le problème ??

où veut en venir "ANNA MARIA MERLO " et qui est-ce ??

Tout cela n’est que la suite du petit cinéma destiné à essayer de "culpabiliser" les "NON"....
Avec la petite pique mal placée sur l’agriculture française....et à qui vont ses subventions (finalement en grande partie française, non ? ;-)) : comme le dit le comment 1, aux gros de l’agro-industrie, donc in fine dans les poches des multinationales du pesticides and co....et donc des anglo-américains, non ??
Sans compter le rabais offert aux britanniques depuis....et qui leur permet de faire croire que le "libéralisme" est une "réussite" (hum) dans leur pays-modèle...re-hum

Je remarque aussi : "Chirac est apparu pathétique dans sa condamnation de Blair, qui "a voulu garder la totalité de son chèque, ce qui a poussé d’autres pays à privilégier un crescendo de demandes, d’intérêts strictement nationaux, au détriment de l’intérêt européen",

"d’intérêts strictement NATIONAUX" ?????????

tiens donc, et pourtant ce sont ces mêmes oui-ouistes qui nous ont incités à voter leur constitution en blablatant sur l’intégration européenne, "l’ouverture" l’esprit européen, contre le soi-disant "nationalisme" et le "repli" des NON.....belle hypocrisie !!!
Alors il suffit qu’on vote non et comme par hasard leur belle harmonie consensuelle se révèle n’être qu’une façade, et chacun de tirer la couverture à soi, comme des "nationalistes"....

Bien la preuve qu’ils ne veulent pas "construire l’Europe" mais simplement se servir de cet alibi pour nous faire avaler leur "constitution" de Blair-eaux.






ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Suffit-il de n'être jamais injuste pour être toujours innocent ? Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite