Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"La liberté de pensée s’arrête là ou commence le Code du travail"


de : Gérard Filoche
mardi 5 juillet 2005 - 17h36 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

de Gérard Filoche

"La liberté de pensée s’arrête là ou commence le Code du travail". Laurence Parisot,

Tout est dit : ce qui protége les faibles, ce qui vient de la loi républicaine, ce qui représente l’état de droit dans l’entreprise, ce qui freine l’exploitation des salariés, ce qui organise les droits syndicaux, les conventions collectives, les institutions représentatives du personnel, ce qui diminue les accidents du travail,

les maladies professionnelles, ce qui encadre la précarité, ce qui impose un salaire minimum, ce qui organise la formation professionnelle, ce qui prévoit les pénalités contre la délinquance patronale si répandue, ce qui induit un minimum de dignité au moment des licenciements, l’ordre public social qui cadre les durées du travail,

la médecine du travail, tout cela, c’est le Code du travail, résultat de décennies de luttes sociales, et voilà Madame Parisot, qui considère que cela bloque la "liberté de penser", à la direction du Medef.

Tout est dit, en effet.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Merci aux collabos Notat et Chérèque
5 juillet 2005 - 18h02

Le drame dans cette affaire, c’est qu’avec des couples aussi nuisibles que Notat/Seillière et maintenant Chérèque/Parisot (Notat et Chérèque, deux précieux "collabos" CFDT des durs de l’ultra-droite ultra-libérale) la défense des droits du travail et des salariés ainsi que l’affirmation de nouveaux droits pour les exclus de l’emploi dont les plus de 50 ans qui demandent qu’on leur fiche la paix, est en permanence menacée. L’outrance verbale de cette femme est édifiante, mais pas surprenante du tout de la part d’une "privilégiée" qui ne connaît rien à la souffrance du petit peuple et dit être tombée (grâce au fric familial) dans le monde de l’entreprise dès le plus jeune âge (soi-disant comme Obélix est tombé dans un vase de potion magique). A combattre sans merci !

Verdi



> Merci aux collabos Notat et Chérèque
5 juillet 2005 - 23h34 - Posté par

Chers amis
De Belgique j’ai découvert votre site.
Voici mon humble opinion à propos de cette dame. Je l’ai vue à la TV.
Héritière d’une grosse fortune. Pourquoi ne s’occupe-t-elle pas d’oeuvres humanitaires.
Avec une telle capacité elle ferait des miracles aux "Resto du coeur"
Un homme patron c’est rarement un humaniste, mais alors une femme patron c’est la cata. J’ai travaillé pendant 44 ans et je suis pensionné depuis peu. Plus aucun jeune n’aura une carrière comme la mienne. Je fais déjà partie du passé. J’ai commencé à 16 ans et j’ai suivi des cours du soir pendant 8 années afin d’avoir deux diplômes.
J’ai eu des chefs féminins. J’ai eu une femme chef pendant quelques années.
Elle s’arrangeait toujours au cours d’une réunion pour poser l’une ou l’autre question embarassante. La drôlesse potassait pendant la nuit les réponses aux questions qu’elle poserait. Vous imaginez l’humiliation pour les collègues masculins ! C’était pas drôle. Désolé pour les dames. Elles sont plus arrivistes que les hommes. Veulent prouver qu’elles savent en faire autant si pas plus.
Et comme elles commandent à des hommes elles veulent affirmer encore plus leur autorité.
J’ai un immense respect pour les femmes. Mais comme chef . ...
Il y a quand même des femmes qui dirigent très bien une entreprise mais c’est rare. Celles là sont douées. Les autres sont arrivistes. En médecine par exemple, elles sont extraordinaires parce qu’elles possèdent ce qu’on appelle ’l’intuition féminine"
Je vous promets que vous allez rigoler avec cette dame. On va regretter le petit Antoine !


> Merci aux collabos Notat et Chérèque
6 juillet 2005 - 01h04 - Posté par

vu les déclarations de cette apprentie thatcher a la française on peut dire qu’il la bien choisie celle la le baron

de plus on pourras que constater que la démocratie n’existe quasimement plus dans ce pays

80 pour cent ci ce n’est plus de la presse des tv et des radios appartiennent a des barons de la finance et de l’industrie et sont proche de la droite umpf même france telévision organisme soit disant de tv publique est entiérement noyautée par des proches de l’umpfn

les instituts de sondage comme l’ipsos et son directeur sont des proches du clan sarkozy celui ci est même un de ses " conseillers " en communiquation ça veut tout dire

Laurence parisot controle en plus du Medef le plus gros institut de sondage de france l’ifop on imagine donc tout les truquages ou les pseudos sondages orientés que celle ci va nous pondre pendant ses 5 ans de quinquenat au Medef cette femme est non seulement dangereuses pour les droits sociaux mais en plus elle est dangereuse par ses probables futures manipulations médiatiques ( la sondologie étant la source principale des soit disantes informations de l’oligarchie médiatique de marché ) pour notre liberté d’expression et de contestation de ce totalitarisme libéral qui se met en place dans ce pays

Reveillons nous avant qu’il ne soit trop tard pour les générations futures


> Merci aux collabos Notat et Chérèque
6 juillet 2005 - 15h16 - Posté par

merci de ne pas généraliser sur les femmes. c’est pas les femmes chef qui sont pires que les chefs hommes, c’est tous les chefs qu’il faut foutre à la porte (et sans parachute)


> "La liberté de pensée s’arrête là ou commence le Code du travail"
6 juillet 2005 - 17h07

La patronne du MEDEF s’est déjà affranchie du code du travail

Laurence Parisot était traînée devant les prud’homme le jour de son
élection triomphale.

Un méchant procès au prud’hommes devait se tenir le 5 juillet – le matin
même de l’élection à la présidence du MEDEF -, et il risquait fort de
ternie l’image de la toute nouvelle patronne des patrons.

L’une de ses ex-employées de maison, Corinne L., lui reprochait une « 
rupture abusive de contrat ». Mais – coup de théâtre -, au début de
l’audience, la plaignante s’est très spontanément désistée de sa requête
et des 20 000 euros de dommages et intérêts qu’elle réclamait. A la
grande surprise de ses défendeurs (dont la CGT), qui n’en avait même pas
été informés ! Et ses persifleurs d’interpréter son revirement de
dernière minute comme la conséquence d’un chèque reçu en dédommagement.
Même si la plainte se trouve annulée de facto, les pièces produites à
cette occasion ne se sont pas volatilisées. Entre autres, les fiches de
paie reçus par Corinne L. de mars 1998 à novembre 2000. Celles-ci
attestent que Laurence Parisot a fait salarier cette employée de maison
par une filiale de l’Ifop (qu’elle dirige depuis 1990), dénommée Phone City.
Officiellement « assistante » dans cette boite de sondages par
téléphone, Corinne L. ne mettait jamais les pieds au bureau. Elle
travaillait au domicile parisien de Laurence Parisot comme « 
gouvernante », maître d’hôtel et cuisinière. Moralité, sa patronne a
fabriquée un faux contrat de travail, de fausse fiche de paie et rédigé
une fausse lettre de licenciement. Et utilisé les fonds de l’Ifop à des
fins personnelles. Le péché n’est certes pas mortel et les sommes en jeu
guère astronomiques. Mais cette pratique a déjà valu à , nombre de
chefs d’entreprise de se retrouver en justice pour abus de bien sociaux.
Et ce n’était guère convenable vis-à-vis des actionnaires de l’époque
(Accor et chargeurs). Enfin, voilà qui augure mal des méthodes et de la
philosophie de la nouvelle patronne des patrons. Laquelle n’a pas
souhaité répondre aux question du « Canard ».
Au cours de sa campagne pour la succession d’Ernest –Antoine Seillière,
la chef sondeuse s’est d’ailleurs illustrée par cette déclaration : »la
liberté de penser s’arrête où commence le droit du travail. »
Visiblement, sa propre liberté n’est pas toujours bridée.

Preneurs de sondes très flexibles

La très libérale Laurence Parisot possède, avec l’Ifop, un intéressant
laboratoire. Les neufs dixième de ses salariés ont droit à un statut
tout à fait spécial : sous contrat à durée déterminée, ils peuvent se
voir révoquer à volonté mais aussi reconduire indéfiniment, comme le
permet le statut des « sondeurs de terrain », dérogatoire au Code du
travail. Et voilà encore un peu de « liberté » gagnée !
Doyen des instituts de sondages français (il fut fondé en 1938), l’Ifop
a sa tradition syndicale, et quelques-uns de ses salariés bénéficient de
contrat à durée indéterminée ou sont « chargés d’enquête à garantie
annuelle ». Peu après son arrivée à la tête de l’entreprise, en 1990,
Laurence Parisot a contourné cette difficulté grâce à deux astuces.
Primo, en sous-traitant une partie de enquêtes à la société Catherine
Delannoy et Associés, où la contestation sociale n’est pas de tradition.
Secundo, en créant une filiale spécialisée dans les sondages par
téléphone, Phone City, celle-là même qui employait fictivement sa
gouvernante.

Comme on l’imagine, les CDI n’y sont pas légion, et les syndicats
figurent aux abonnés absents. En mai 2000, Laurence Parisot déclarait à
« La Tribune » : « les femmes ont une vision plus optimiste de l’avenir,
elles apportent de la flexibilité dans l’entreprise. » En tout cas, la
démonstration en est faite à l’Ifop.
A ce sens de la flexibilité, ma nouvelle présidente du MEDEF ajoute un
goût indéniable pour la transparence. Certes, le chiffre d’affaires et
les résultats de Phone Cityt, qui assure le plus gros de l’activité de
l’Ifop, sont introuvables. Au moins dans les banques de données
consultées par « Le Canard », qui indiquent : « comptes annuels non
publiés ».
N’empêche qu’en mai dernier c’est très spontanément que Laurence Parisot
a communiqué les résultats de l’Ifop. Une enquête de « L’Express »
venait en effet de souligner que cet institut les dissimulait depuis
plusieurs années. Malencontreuse erreur aussitôt rectifiée. A deux mois
du scrutin du MEDEF, il n’était que temps.

Jean-François Julliard – Le Canard enchaîné – mercredi 6 juillet 2005






Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
6 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite