Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
3 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"


de : Hélène2
jeudi 14 juillet 2005 - 20h52 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre", ayons une pensée pour tous les morts du passé, que l’on a envoyés se faire tuer dans des guerres qui ne les concernaient pas, simplement pour défendre les intérêts des puissants qui, eux, ne risquent jamais leur vie (tout comme aujourd’hui).

Si l’on ignore notre histoire, nous sommes condamnés à la recommencer sans fin, et à prendre pour ennemis les marionnettes que l’on agite complaisamment devant nos yeux et non pas le marionnettiste qui les anime.

Cette chanson de la "grande guerre" n’a pas pris une ride. Ce sont toujours les mêmes menteurs puissants qui engrangent les bénéfices et toujours les peuples qui meurent sous les balles, sous les bombes.

Jusqu’à quand ?!

Chanson de Craonne

En avril 1917, le plateau de Craonne est un des secteurs les plus disputés à l’est du Chemin des Dames. Sa prise est vitale pour l’armée française : en cas de victoire, les allemands seraient pris à revers et les artilleurs bénéficieraient du meilleur observatoire du champ de bataille. Si l’artillerie de Nivelle détruit celle de l’ennemi, elle entame à peine les défenses. Au moment de l’assaut, les vagues fournies de poilus doivent franchir à découvert un marais sans fin, puis escalader une pente abrupte. Les nids de mitrailleuses allemands les massacrent sous un feu croisé. La chanson de Craonne, composée lors de ce désastre, obtient un tel succès au front qu’elle est interdite par le haut commandement - elle le restera jusque dans les années soixante-dix. Une prime importante et le retour à la vie civile sont offerts à qui en dénoncera l’auteur. Jamais trahi, ce dernier est resté anonyme. Le contenu social et et politique de cette chanson, malgré ses tournures naïves, donne une idée très précise du ressentiment des poilus à la suite des offensives Nivelle et au moment des mutineries. Les injustices y sont dénoncées, ainsi que les véritables vainqueurs de cette guerre dont ils sont les "sacrifiés". Le dernier couplet s’en prend au pouvoir de l’argent. Aujourd’hui, le village de Craonne est recontruit à côté de son site original. Tous les jours des ossementsou des objets personnels remontent à la surface du grand charnier, rappel constant à la mémoire.

"Tous unis comme au front" peut on lire sur le monument aux morts du village martyr.

Source : Pierre CHAVOT et Jean-Denis MORENNE "L’ABCdaire de la Première Guerre mondiale" Flammarion 2001

Quand au bout de huit jours le repos terminé
On va reprendre les tranchées
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c’est fini on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le coeur bien gros comm’ dans un sanglot
On dit adieu aux civelots
Même sans tambours, même sans trompette
On s’en va là-haut, en baissant la tête.
 
Adieu la vie, adieu l’amour
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
De cette guerre infâme
C’est à Craonne, sur le plateau
Qu’on doit laisser sa peau,
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés.
 
Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la relève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et dans le silence
On voit quelqu’un qui s’avance
C’est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer,
Doucement dans l’ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leur tombes.
 
C’est malheureux de voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire Si pour eux la vie est rose
Pour nous, c’est pas la même chose
Au lieu de s’cacher tous ces embusqués
Feraient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendre leurs biens, car nous n’avons rien
Nous autres les pauvres purotins
Tous les camarades sont tendus-là.
Pour défend’les biens de ces messieurs là.
 
Ceux qu’ont le pognon, ceux-là reviendront
Car c’est pour eux qu’on crève
Mais c’est fini, car les trouffions
Vont tous se mettr’ en grève
Vont tous se mettr’ en grève
Ce sera votre tour messieurs les gros
De monter sur l’plateau
Car si vous voulez la guerre
Payez-là de votre peau.
 
Anonyme


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
15 juillet 2005 - 06h16

A écouter : un reportage de L.B.S.J.S



> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
16 juillet 2005 - 11h30 - Posté par

La psychologie du soldat de 14 est un peu plus complexe que le simple fait de dire qu’il sont partis pour défendre l’interêt des puissants : voir à ce sujet les travaux d’Audoin Rouseau ou de Gorge Mosse


> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
16 juillet 2005 - 15h59 - Posté par

Ils ne sont pas certes pas partis en 14 "défendre l’intérêt des puissants", ça ils s’en sont aperçus plus tard, en 17, au fur et à mesure que la guerre durait et qu’on les envoyait par vagues se faire tuer absurdement ; ils sont partis "la fleur au fusil" comme partent tous les gars de vingt ou trente ans quand la propagande a bien fonctionné !
"Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?".
Dommage que l’Anonyme qui a écrit "la chanson de Craonne" n’avait pas lu les "travaux d’Audoin Rouseau ou de Gorge Mosse"... au moins, il aurait su pourquoi il allait mourir !


> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
16 juillet 2005 - 17h13 - Posté par

La mort de Jaurés n’a rien changé , la guerre aurait eu lieu même avec Jaurés vivant


> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
16 juillet 2005 - 16h24 - Posté par

Ecoutons aussi (pourquoi pas ?) ce que la théorie marxiste a à nous dire au sujet des guerres impérialistes :

"Selon Lénine, la guerre n’était en fait que le résultat de l’inégal développement des économies mondiales, d’une lutte pour les marchés et du choc des impérialismes. Pour appuyer ses thèses, Lénine dénonçait les buts de guerre "hypocrites" des grandes puissances : la France voulant détruire le militarisme allemand, l’Allemagne désireuse de mettre fin au régime réactionnaire des Tsars, etc. Lénine affirmait que les véritables enjeux de cette guerre étaient plutôt de s’emparer des territoires voisins, de masquer d’éventuelles révolutions par l’envoi au front de millions de paysans et d’ouvriers, de ruiner l’ennemi, etc. Sous un autre angle, il était question du choc des impérialismes. Quand Lénine écrivait en 1916 son ouvrage Impérialisme, Stade suprême du Capitalisme, il voulait mettre en lumière le fait que l’accumulation de richesses augmente la puissance et que cette même puissance se frotte inévitablement à une semblable, d’où une guerre est à prévoir si aucune entente n’est trouvée. Bref , la guerre est simple selon Lénine. Il s’agit, suite à plusieurs décennies de capitalisme, d’une accumulation de tensions et de rivalités à bases économiques et non de la méchanceté de tel ou tel homme d’État. Qui en est victime au bout du compte ? Le prolétariat ouvrier et paysan."

Voir l’article complet sur www.grande-guerre.org/Articl...


> Quand ils nous disent : "Nous sommes en guerre"
16 juillet 2005 - 15h02

C’est Paul Vaillant-Couturier qui a recueilli en 1919 les paroles de cette chanson écrites par un anonyme. Elles avaient été plaquées sur un air d’une chanson d’amour très connue à ce moment là, "Bonsoir m’amour" d’Adhémar (Georges) Sablon, enregistrée et popularisée par Emma Liebel en 1916. La récompense offerte à qui dénoncerait l’auteur était à l’époque d’un montant "fabuleux". "Bonsoir m’amour" était aussi devenue complètement interdite, c’est logique.

"La chanson de Craonne" a notamment été chantée par Marc Ogeret en 1973, Michel Grange en 1977, La Bamboche en 1977, Gérard Pierron en 1994, Serge Utgé-Royo en 1999, La Compagnie Jolie Môme en 1999.

Voici les paroles - interdites - de "Bonsoir m’amour".

Un joli teint frais de rose en bouton,
Des cheveux du plus beau blond,
Ouvrière humble et jolie,
Ell’ suivait tout droit sa vie,
Lorsqu’un jeune homm’ vint, comm’ dans un roman,
Qui l’avait vue en passant,
Et qui, s’efforçant de la rencontrer,
S’était mis à l’adorer.
Et, timide, un soir que la nuit tombait,
Avec un sourire il lui murmurait :

Refrain :
"Bonsoir m’amour, bonsoir ma fleur,
Bonsoir toute mon âme !
O toi qui tient tout mon bonheur
Dans ton regard de femme !
De ta beauté, de ton amour,
Si ma route est fleurie,
Je veux te jurer, ma jolie,
De t’aimer toujours !"

Ça fit un mariage et ce fut charmant ;
Du blond, du rose et du blanc !
Le mariag’ c’est bon tout d’même
Quand c’est pour la vie qu’on s’aime !
Ils n’eur’nt pas besoin quand ils fur’nt unis
D’faire un voyag’ dans l’ midi :
Le midi, l’ciel bleu, l’soleil et les fleurs,
Ils en avaient plein leur c ?ur.
L’ homme, en travaillant, assurait l’av’nir
Et chantait le soir avant de s’endormir :

au Refrain

Au jardin d’amour les heureux époux
Vir’nt éclore sous les choux,
Sous les roses ou sous autr’chose
De jolis p’tits bambins roses ?
Le temps a passé, les enfants sont grands,
Les vieux ont les ch’veux tout blancs
Et quand l’un murmure : "y a quarante ans d’ça !"
L’autre ému répond : "Déjà !"
Et le vieux redoute le fatal instant
Où sa voix devrait dire en sanglotant :

Refrain :
"Adieu, m’amour ! adieu, ma fleur !
Adieu toute mon âme !
O toi qui fit tout mon bonheur
Par ta bonté de femme !
Du souvenir de ses amours
L’âme est toute fleurie,
Quand on a su toute la vie
S’adorer toujours !"






Fin de partie pour l’institut Pasteur ... et fin des vaccins ?
mardi 13 - 17h16
de : joclaude
Fin de partie pour l’institut Pasteur ... et fin des vaccins ?
mardi 13 - 17h11
de : joclaude
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune »Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Etat Islamique, et comment il passa sous contrôle des USA. !
lundi 12 - 11h24
de : joclaude
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
3 commentaires
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
3 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite