Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Blair a mis son peuple en danger
de : Seumas MILNE
samedi 16 juillet 2005 - 12h38 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 12.6 ko

Alors que le vibrion de l’UMP joue une nouvelle fois sur la peur en nous annonçant de nouvelles mesures anti-terroristes, suivi par l’auguste vieillard élyséen désormais à sa remorque, Seumas MILNE dans un article publié le 14/07 dans "The Guardian" remet les choses en perspective.

de Seumas Milne traduction de Valere

Durant les tristes jours qui ont suivi les attentats de Londres, la plus grande partie de la classe politique et des médias britanniques s’est distinguée par un refus obstiné et dangereux de regarder la réalité en face. De la même manière que l’on était catalogué antipatriote aux US après les attaques de 2001 sur New York et Washington lorsque l’on évoquait un lien avec la politique américaine au Moyen-Orient, ceux qui ont relevé la connexion évidente entre les atrocités de Londres et le rôle des Britanniques en Irak et en Afghanistan ont été dénoncés comme traîtres.

Et quiconque mettait en question l’écho de Tony Blair aux propos sentencieux de Bush sur le 11 septembre affirmant qu’il s’agissait d’un assaut contre la liberté et notre mode de vie a été traité comme un apologiste de la terreur. Mais si dans les cas américain les attaques ont pu constituer un choc, les attentats de Londres constituent un des évènements le plus évidemment prévisible de l’histoire moderne britannique. Depuis que le Premier Ministre à souscrit à la guerre de Bush au terrorisme, on nous a dit et répété qu’une attaque en Grande Bretagne était une certitude et nous avons eu toute les occasions de nous préparer à l’inévitable. Tout au long des guerres d’ Afghanistan et d’ Irak il existe une suite d’avertissements dignes de foi au sujet du stimulant certain qu’elles apporteraient aux groupes terroristes du type Al-Qaïda. La seule surprise fut que les attaques aient été aussi longues à venir.

Mais quand George Galloway, nouvellement élu au parlement - dont on peut penser qu’il a quelques connaissance sur le sujet puisqu’il a conquis sur la question irakienne une substantielle majorité travailliste dans une circonscription londonienne largement peuplée de musulmans- déclare que les Londoniens ont payé le prix d’un « acte méprisable » du fait de la carence du gouvernement à prendre en compte ces avertissements, il est accusé par le ministre de la défense, Adam Ingram, de « tremper sa langue empoisonnée dans une mare de sang ». Hier le leader libéral-démocrate Charles Kennedy était sur la sellette pour une nouvelle tentative de remise en question de ce consensus étouffant. Même Ken Livingstone, qui a lui même mis en garde contre le danger que constituait pour Londres l’invasion de l’ Irak, affirme maintenant que les attentats n’ont rien à voir avec la guerre, ce dont-il ne croit visiblement pas un mot.

Une semaine après le drame de Londres des propos officiels comme venus d’un autre monde se répandent à nouveau, lorsque les ministres et les commentateurs expriment leur étonnement que des musulmans anglais joueurs de cricket aient pu devenir des kamikazes, tandis que Tony Blair dénonce « une idéologie du mal » ; la vérité est qu’aucune condamnation du mal ni aucune auto proclamation de vertu n’arrêtera les attaques terroristes à l’avenir. Le respect des victimes de semblables atrocités est supposé exclure toute discussion ouverte sur leurs causes et de leurs conséquences alors que c’est précisément là qu’un débat honnête est le plus nécessaire.

Le mur de silence aux US après le carnage bien plus important du 11 septembre a permis à l’administration Bush de s’engager sur une voie qui a été un désastre total. Et on a peu le sentiment qu’à Londres l’attitude officielle reflète l’humeur beaucoup plus incertaine de la rue.[...]. Mais c’est une insulte aux morts que d’induire en erreur le peuple sur les raisons essentielles qui alimentent la colère mortelle des communautés musulmanes dans le monde entier.

La première pièce de désinformation colporté depuis longtemps par les champions de l’occupation de l’Irak et de l’Afghanistan est qu’ Al-Qaida et ses partisans n’ont aucune revendication recevable ou négociable ; qu’ils sont en fait motivés par la haine de la liberté et du mode vie occidentaux ; que leur idéologie islamiste vise à une domination totale. La réalité a été clairement résumée cette semaine dans un débat entre l’éditorialiste de la BBC Andrew Marr et un spécialiste en sécurité Frank Gardner resté infirme à la suite d’une attaque d’Al-Qaida l’année dernière en Arabie Saoudite. Etait-ce la réelle diversité du melting pot de Londres que les extrémistes trouvaient si choquante qu’ils ont voulu tuer des civils innocents dans la capital britannique se demandait Marr. Ce n’est pas cela a répondu vivement Gardner beaucoup plus familier de la pensée d’Al-Qaida que beaucoup. Ce qu’ils trouvent choquant ce sont les politiques des gouvernements occidentaux et plus spécialement la présence de troupes étrangères en pays musulmans et notamment en Irak et en Afghanistan. L’objectif principal de la campagne inspirée par Al-Qaida, comme l’expriment régulièrement ses déclarations, est le retrait des troupes US et occidentales du monde Arabe et Musulman, et la fin du soutien à l’occupation israélienne de la terre palestinienne ainsi que celui aux despotes engraissés au pétrole de la région. Ce sont ces objectifs qui unissent une écrasante majorité de musulmans au Moyen-Orient et ailleurs et donnent à Al Qaida et ses alliés l’occasion de recruter et d’agir d’une manière que leur conservatisme religieux extrême ou leurs rêves de restauration du califat ne leur permettrait jamais. De même Ben Laden demandait dans sa vidéo de l’époque des élections US : si c’était la liberté de l’occident que nous haïssions pourquoi ne frappons nous pas la Suède ?

La seconde ligne de désinformation développée par les supporters du gouvernement depuis les attentats est que ceux-ci n’ont rien à voir avec l’ Irak. Le député travailliste Tony Wright a insisté sur le fait qu’une pareille idée n’était pas seulement un non-sens, mais un dangereux non-sens. Blair a avancé que puisque les attentats du 11 septembre ont précédé la guerre d’Irak, l’agression ne pouvait pas être le déclencheur. Il est parfaitement vrai que le ressentiment des musulmans au sujet de la Palestine, du soutien occidental aux dictatures et des conséquences de la première guerre d’Irak - troupes US en Arabie et sanctions meurtrières contre l’Irak - était déjà profond avant 2001 et a alimenté la campagne d’Al Qaïda des années 90. Mais ce qui visait les USA et non pas la Grande Bretagne n’est devenu un objectif qu’après le soutien de Blair à la guerre au terrorisme de Bush. L’Afghanistan a fait une probabilité d’une attaque terroriste sue la Grande Bretagne ; l’Irak en a fait une certitude.

Nous ne pouvons bien entendu être sur du poids exact des motivations qui ont conduit 4 jeunes kamikazes à frapper, mais nous pouvons être certain que le bain de sang déchaîné par Bush et Blair en Irak, où un 7 juillet à lieu chaque jour, n’en était pas la moindre. Ce qu’ils ont fait n’est pas né à la maison mais a été créé par un ressentiment planétaire contre la domination et l’occupation des pays arabes sous la conduite US.

Les terroristes devaient être condamnés pour des attaques contre des civils qui ne sont ni moralement ni politiquement défendables. Mais le premier ministre, averti par les services de renseignements des risques induits par le recours à la guerre, est également responsable d’avoir exposé sciemment son propre peuple au service d’une puissance étrangère. Les restrictions sécuritaires et la campagne pour déraciner « l’idéologie du mal » que le gouvernement a annoncé hier n’éteindrons pas la menace. Seul un engagement Britannique pour mettre fin à son implication dans l’occupation sanglante de l’Irak et de l’ Afghanistan est susceptible d’y parvenir.

http://politics.guardian.co.uk/terr...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Blair a mis son peuple en danger
17 juillet 2005 - 00h37

ben voila ! impeccable !!

Le Guardian c’est pas Le Monde ni liberation

ils n’ont de semblable que le papier

et ce seumas milne c’est pas colombani ni july

le premier essaye de penser quand nos 2 pantins ne pensent qu’à leur panse



> Blair a mis son peuple en danger
17 juillet 2005 - 13h45 - Posté par

Il faut lire le Monde Diplo mon ami...


> Blair a mis son peuple en danger
18 juillet 2005 - 00h02 - Posté par

Eh oui, mon ami, faut aller chercher 1 mensuel... Mais je parlais d’1 quotidien.

Le Guardian c’est, je crois, 1 hebdomadaire. Alors chez nous on a quoi ? Joffrin...Julliard...Jeanbard...Genestar...vachement différent de Jubani/Colombuly...

Politis ? Marianne ? Bof...

On est mal.


> Blair a mis son peuple en danger
17 juillet 2005 - 17h54

Mouais, le peuple britannique s’est aussi mis en danger lui-même. C’est tout de même bien lui qui a réélu Blair.

Que sont devenues les énormes manifestations anti-guerre ? Qu’elles soient devenues inutiles une fois la guerre déclenchée, peut-être, mais pourquoi ne pas les avoir traduites en bulletin de vote ?



> Blair a mis son peuple en danger
18 juillet 2005 - 00h05 - Posté par

Et quel candidat, my dear, était susceptible de les traduire ???

J"attends...


> Blair a mis son peuple en danger
18 juillet 2005 - 01h25

Eh oui, les Britanniques ont élu Blair faute de mieux. Et avec des élections à un seul tour de scrutin, c’est le vote utile obligatoire.
A droite, c’était la droite, comme chez nous (avec un programme à la Blair, de toute façon, avec un peu plus de ci ou moins de ça). Quant au « liberal party » (à gauche), c’est l’éternel troisième, les britanniques, en grande majorité, ne semblant toujours pas prêts à opérer un virage à gauche.

Restait donc le mitigé cochon d’inde.

Précision : le “Guardian” est un quotidien qui paraît du lundi au samedi et qui est relayé, le dimanche, par The Observer".



> Blair a mis son peuple en danger
18 juillet 2005 - 13h06 - Posté par

OK

merci pour cette précision


> Blair a mis son peuple en danger
20 juillet 2005 - 13h26

Tony Blair de plus en plus confus.

Il y a environ deux ans et demi, il s’est prêté à tous les mensonges, pour tenter d’impliquer l’Irak dans le terrorisme international.
Or, aujourd’hui, alors que ses troupes occupent ce pays, offrant ainsi à tous les fanatiques un motif légitime pour se faire exploser n’importe où dans le Royaume, il s’égosille pitoyablement pour clamer que les récents attentats de Londres n’ont aucun lien avec ce qui se passe en Irak.
A moins d’avoir la mémoire très courte, comprenne qui pourra.

Une responsabilité de l’I.R.A. n’étant plus crédible, c’est donc une fois de plus Al Qaida qui est montré du doigt. Al Qaida qui est aussi désigné comme responsable principal des horreurs commises sur le sol irakien occupé par la coalition.
Autrement dit : ce sont les mêmes, mais il n’y a pas de lien entre-eux !!! Faut oser ! Non ?

Après tout, si on considère que le Royaume-Uni est en guerre, les attentats de Londres ne sont qu’une péripétie répondant à l’occupation illégitime d’un pays qui jusque là n’avait causé aucun tort à sa Gracieuse Majesté et à ses sujets.

Tony Blair croit donc pouvoir décréter la paix , après avoir ordonné l’invasion et l’occupation d’un état souverain pour des motifs totalement infondés.

Si la coalition veut réellement la paix, elle ne l’obtiendra que lorsqu’elle aura combattu et vaincu les vrais ennemis de la paix. Mais il lui faudra, pour cela, suivre d’autres pistes que celle, obsessionnelle, de l’or noir. Y compris en son sein.

Je pense qu’entre l’axe du mal et celui du bien, il doit y avoir une petite place pour un axe de la raison.
Sauf impardonnable naïveté de ma part.

JiPi






Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun de mes contacts avec la politique m'a donné l'impression d'avoir bu dans un crachoir. Ernest Hemingway
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite