Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Londres résignée


de : Philippe Marlière
mercredi 17 août 2005 - 15h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 13.5 ko

de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à University College London (université de Londres)

"Esprit du Blitz", "réaction de défiance" : laissons cette romantisation obscène aux commentateurs paresseux. Depuis les attentats terroristes des 7 et 21 juillet, deux sentiments prédominent à Londres : la peur et la résignation. La comparaison avec le précédent madrilène est tentante.

Tout comme la Grande-Bretagne, l’Espagne avait initialement envoyé des troupes en Irak. Dans les deux cas, cette intervention militaire avait été décidée malgré l’opposition d’une majorité de la population des deux pays.

Certes, le rejet de la guerre avait été encore plus virulent en Espagne qu’en Grande-Bretagne. Il faut aussi se souvenir que José María Aznar avait fini par exaspérer les Espagnols en assénant, à tort, que les attentats étaient l’œuvre de l’ETA. Son comportement avait provoqué une manifestation gigantesque contre le gouvernement et sa défaite dans les urnes quelques jours plus tard. Même si l’on tient compte des différences entre les deux pays, il n’en reste pas moins que l’absence de réaction des Britanniques peut surprendre.

Dès le 7 juillet, M. Blair s’est efforcé de dépolitiser les attentats-suicides. Il refuse depuis catégoriquement de reconnaître que la présence britannique en Irak ait pu en partie motiver les attentats de Londres. Selon lui, ces actes auraient été causés par une « idéologie totalitaire anti-occidentale ». Leurs auteurs chercheraient à déstabiliser « nos valeurs et notre mode de vie ». Ces actes terroristes ont pourtant été perpétrés par des « Britanniques-musulmans » ; des individus relativement bien intégrés et issus de familles stables.

L’explication culturaliste fournie par Tony Blair n’est donc pas convaincante. Elle ne permet pas de comprendre les biographies accidentées de ces individus : l’intégration communautaire et religieuse certes, mais aussi un rapport longtemps positif aux « valeurs britanniques ». Leur conversion à un islam fondamentaliste est souvent survenue après des pratiques « impures » (alcool, drogues, petite criminalité). Dans certains cas, elle a accompagné des trajectoires sociales respectables (éducateur dans une école pour l’un, diplôme d’université pour l’autre). Comment des hommes évoluant dans un environnement plutôt favorable ont-ils pu commettre de tels actes ? Le premier ministre se garde bien de poser une question aussi cruciale qu’embarrassante.

En dépit des efforts déployés par le gouvernement, les principaux partis politiques et la majorité des médias, la thèse culturaliste a été écartée par une série d’interventions issues de l’Establishment. Il y eut d’abord le rapport de Chatham House (ex-Royal Institute of International Affairs) qui a souligné que l’invasion de l’Irak avait « renforcé Al-Qaida » et que les liens étroits qu’entretenait la Grande-Bretagne avec les Etats-Unis compliquaient la lutte anti-terroriste.

Un mois avant les attentats, le Joint Terrorism Analysis Centre - une dépendance de MI5, les services de sécurité et d’espionnage - avait averti le gouvernement que les événements en Irak constituaient un terreau de radicalisation terroriste en Grande-Bretagne. Dans un sondage publié dans The Guardian après le 7 juillet, 64% des Britanniques estimaient que Tony Blair était « beaucoup » ou « un peu » responsable des attentats-suicides. Seul Tony Blair - ou presque - considère aujourd’hui que les attentats de Londres n’ont rien à voir avec la présence britannique en Irak. En réalité, il n’a pas le choix. S’il reconnaissait que les deux sont liés, il lui faudrait alors admettre qu’il s’est trompé sur l’Irak, un pas qu’il ne franchira jamais.

Lorsqu’il fut reconduit à Downing Street en mai, la majorité des médias et du public voyaient en Tony Blair un leader « affaibli ». Depuis le 7 juillet, bien que tenu indirectement responsable des attentats, on salue son action politique. Comment rendre compte d’une telle contradiction ? Il est probable que dans une période de danger, le peuple britannique fasse spontanément bloc autour du gouvernement. La politique reprendra son cours lorsque la menace de nouveaux attentats semblera écartée. Cela pourrait expliquer le silence quasi-général qui a suivi la bavure de la police qui a abattu un innocent dans le métro. Une approche psychologisante dressera le type-idéal de l’homo britannicus : passif, peu exigeant, affrontant avec stoïcisme l’adversité, le fameux British stiff upper lip.

Le politologue évitera le terrain marécageux des stéréotypes nationaux et se concentrera sur des facteurs politiques tangibles. Il se penchera sur le champ politique britannique et observera les forces politiques en présence. Il notera que l’ensemble des médias britanniques - pour la plupart des critiques impitoyables du premier ministre - applaudissent aujourd’hui avec emphase son action. Plusieurs journalistes sont allés jusqu’à célébrer sa « stature churchillienne » ! A gauche, Respect, une coalition anti-guerre emmenée par l’ex-député travaillliste George Galloway, a tenté de briser le consensus national. Elle a insisté sur le lien de causalité entre la guerre d’Irak et les attentats de Londres.

Ce message n’a eu que peu d’impact car il est porté par un rassemblement peu crédible, qui va de l’extrême-gauche trotskyste à des groupes musulmans pour la plupart réactionnaires. La thèse culturaliste du premier ministre a été reprise sans état d’âme par les deux institutions les plus conservatrices du pays (avec la monarchie) : le parti travailliste et les syndicats du TUC. Le parti libéral-démocrate s’est noyé dans une critique par trop subtile et ambivalente de la politique irakienne de M. Blair. En conséquence, sa position anti-guerre est devenue inaudible. A droite, les conservateurs ont continué de surenchérir le discours droitier et sécuritaire du premier ministre le plus atlantiste de l’histoire britannique.

Une majorité de Britanniques considère que Tony Blair est le principal responsable de leurs malheurs actuels. Pourtant, ce sentiment ne s’accompagne pas d’un mouvement de révolte semblable à celui des Madrilènes. Cette apparente contradiction est explicable sur un plan politique. De fait, la résignation affichée par nombre de Londoniens est éminemment politique. Ceux-ci se rendent compte que leur opposition démocratique à la guerre d’Irak n’aura servi à rien. Ils savent aussi qu’aucune des grandes formations politiques et syndicales ne va articuler et relayer leur opposition à la politique blairiste.

Ils lisent des quodidiens nationaux qui poursuivent à travers cette question leurs combats partisans habituels (The Guardian - centre gauche - ne perd jamais une occasion de célébrer un leader travailliste ; à droite, la presse tabloïde se réjouit du discours musclé de M. Blair sur la sécurité et à l’égard des demandeurs d’asile). Le décalage entre les attentes populaires et l’offre politique est énorme. Il incite le public à l’attentisme, voire à la résignation. Cette inaction n’est pas synonyme d’apathie ou d’indifférence. Elle est le produit du système institutionnel britannique : une démocratie sans choix politique. La « troisième voie » blairiste - de fait, voie unique - triomphe à ce prix.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Londres résignée
18 août 2005 - 14h53

Les Londoniens vont-ils pouvoir se protéger du froid cet hiver ? Les vêtements amples ne sont-ils pas propices à la dissimulation de bombes ? C’est en tous cas ce qu’affirme la police.
Dans ces conditions, les plus frileux doivent s’attendre à faire le vide dans le métro.
Une foule angoissée peut rapidement céder à la panique. Des incidents sont donc à craindre.
JiPi






L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite