Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles


de : Gérard Filoche
jeudi 18 août 2005 - 16h41 - Signaler aux modérateurs
75 commentaires
GIF - 21.6 ko

de Gérard Filoche

PS : au Congrès, la minorité "devra se soumettre ou se démettre", avertit Michel Rocard

L’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard appelle les socialistes à sortir de "la confusion" lors du prochain Congrès du PS au Mans : "au terme du Congrès, il y aura une minorité, qui devra se soumettre ou se démettre", lance-t-il dans le "Nouvel Observateur" paraissant jeudi.

"Le pire serait de rester dans la confusion", estime M. Rocard. "Il faut régler ce débat centenaire entre pseudo-marxistes et vrais réformistes".

"Nous aurions dû sanctionner ceux qui transgressaient nos décisions collectives lors du référendum" du 29 mai, estime-t-il. "Dorénavant, il faudra être ferme".

Et si Laurent Fabius et Jean-Luc Mélenchon l’emportaient lors du congrès, "ce serait un tremblement de terre". Si c’était le cas, "il faudra(it) peut-être envisager la création d’un nouveau parti".

"L’Europe est le lieu de l’alternative réelle à l’ultralibéralisme. L’avoir affaiblie" lors du référendum du 29 mai sur la Constitution européenne "est absurde, voire criminel", accuse Michel Rocard. "Des socialistes ont participé à cette faute, par cynisme, par opportunisme ou en s’illusionnant. Cette fois, il faut trancher".

Pour cela, il faut selon lui "être clairs dans nos têtes et dans nos textes. Il faut jeter à la poubelle ce patois marxiste qui fait écran à la réalité" et dire "qui nous sommes : des sociaux-démocrates européens".

"C’est le moment de nous affirmer", estime-t-il. Mais pour cela, il faut selon lui "un leader qui provoque, porte et argumente le changement" à la présidentielle de 2007. Celui-ci pourrait être le Premier secrétaire "François Hollande, s’il le souhaite. Ou Dominique Strauss-Kahn", ou "peut-être un autre. Nous avons presque deux ans".

Quant à l’ancien Premier ministre Lionel Jospin, culturellement, ou politiquement, je ne le vois pas assumer l’aggiornamento idéologique du PS". Michel Rocard n’a pas de mots assez durs par ailleurs pour Laurent Fabius, dont il juge la démarche "profondément opportuniste". "Le pari de Fabius est un calcul à court terme qui joue sur la peur des autres gauches et exagère leur influence". PARIS (AP)


Commentaire sur les propos de Michel Rocard de ce 19 août !

Michel Rocard est le plus mal placé pour donner des leçons de discipline. En effet, alors que 100 % des socialistes, unanimement réunis à leur congrès de Dijon, en 2003, juraient, dans une motion particulière, solennellement, d’abroger la réforme Fillon sur les retraites , Michel Rocard, lui, en dépit des manifestants et de la majorité écrasante du peuple de gauche, soutenait publiquement de façon répétée, la scélérate réforme de Fillon qui repoussait les retraites à 65 ans et plus... De même que Rocard s’exprimait contre une loi sur les 35 h, etc... Il est vrai qu’au lieu d’être sanctionné, Michel Rocard a été promu par François Hollande et Dsk tête de liste aux européennes en 2004... Pour lui, s’opposer à 100 % des socialistes, est payant...

Mais le voilà qui veut être “ferme” avec ceux qui ont mené campagne pour le “non” le 29 mai, recevant l’appui de 59 % des électeurs socialistes, en dépit d’un vote interne qui apparaît de ce fait, pour le moins insincère et déphasé... Rocard recommence avec les mêmes affabulations : “ce sera un tremblement de terre” si les “non” gagnent au congrès du Mans, et il appelle quasiment à la scission : “il faudrait peut-être envisager un nouveau parti”.

N’ayant rien compris, rien entendu, il ose encore affirmer que le “non” est “absurde, voire criminel” et accuse les socialistes qui ont permis cette magnifique victoire populaire du 29 mai de l’avoir fait “par faute, par cynisme, par opportunisme ou en s’illusionnant” en “jouant sur la peur des autres gauches en exagérant leur influence”.

Quel aveuglement ! Quel non respect de la majorité écrasante du peuple de gauche qui a voté démocratiquement “non” !

En tous les cas, Michel Rocard, soutien de François Hollande et de Dsk, ne laisse pas de choix démocratique au congrès du Mans : il veut faire triompher, comme s’il ne s’était rien passé, les partisans minoritaires du “oui, avec brutalité, et par insultes.

En face, avec le peuple socialiste, avec le peuple de gauche défendons la victoire du 29 mai et ses enseignements !

Pour cela, commençons par une motion commune de la gauche du Parti socialiste (Nm, Nps, Fm qui sont déjà proches et regroupent 37,5 % des voix) et travaillons à une alliance claire avec les “non” de Laurent Fabius, avec tous ceux qui veulent sincèrement entendre et tirer les leçons du 29 mai...

Il faut une autre majorité politique au congrès de Dijon que celle de Michel Rocard, et Dsk...

Gérard Filoche, membre du Bn du Ps, (D&S) “pour une alternative socialiste”



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 18h07

Dans un premier temps M. Rocard avait émis des critiques très vives contre le TCE, pourquoi a-t-il changé d’avis, pareil pour Delors. Delors a déclaré pendant la campagne qu’il était pourtant pour appliquer des politiques keynesiennes, ce qui est incompatible avec le texte du traité.
Il y a un mystère, ils doivent s’expliquer sur leur retournement.



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 18h14

Essayez de comprendre qu’il y a en France des gens qui pense différemment de vous. Michel ROCARD a tout à fait raison et moi le déçu de gauche (surtout de ceux qui pronent chaos et désolation) je n’hésiterais pas à m’engager dans la voie qu’il préconise.

REGARDEZ AUTOUR DE VOUS EN EUROPE D’AUTRES ONT CHANGE ONT EVOLUE SANS PRONE LA REVOLUTION ;
REFORMEZ VOUS BIENTOT IL SERA TROP TARD ET MEME VOTRE REVOLUTION NE SUFFIRA PAS

jEAN pAUL Déçu de gauche ancien des jeunesses communistes



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 11h20 - Posté par

La crise politique que vit la France est à mon sens en grande partie dûe à l’inertie du parti socialiste qui n’a plus rien proposé d’original depuis... c’était quand au fait la dernière fois ?? Ah oui j’oublie la grande réforme des 35H heures.
Cela fait bien longtemps que plus rien n’émane du PS qui passe son temps à trouver des compromis entre des gens que tout oppose. Emmanuelli, DSK, Mélenchon, Montebourg, Fabius, etc. D’un côté ceux qui aiment se montrer bras dessus bras dessous avec Buffet et le facteur, de l’autre des sociaux démocrates qui devraient s’assumer. Quelle belle machine que le PS...
Bref, pour enfin régénérer la politique française, un nouveau parti s’impose... c’est une chose de le dire... Rocard, DSK... ayez plutôt le courage de le faire.

Et qu’on ne crache pas sur Rocard parce qu’il a le courage de pointer du doigt des différences évidentes. Certes son interview dans l’Obs sonne un peu aigrie mais dans sa position on le serait à moins, non ?


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 18h52

Au vu de ce qui se dit depuis quelques jours et qu’on peut lire sur le net, on se demande (pour ceux - européens - qui ont voté non) s’il faut rire ou pleurer !
VOUS êtes désespérants



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 19h41 - Posté par

mais pourquoi mettre tout le monde dans le même sac ? Les "ouiiistes" sectaires du Ps le sont, mais pas nous qui défendons le vote du peuple de gauche que nous av ons contribué à forger ! Gérard Filoche


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 13h15 - Posté par

Quand est ce que la "gauche socialiste" va se décider à se barrer de ce parti !!!!
L’entrisme ne mène jamais bien loin surtout face à tous ces technocrates bourgeois qui foutent leurs enfants dans le privé (Hollande et royal), habitent le 16ème mais louent un garage à sarcelles pour être le maire de la ville (Strauss kahn)...
Bref il serait temps de berrer d’un parti qui méprise le peuple et qui souhaiterait le dissoudre... Le PS est un parti qui a, désormais, horreur du peuple, qui en a peur même.
Laurent


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
21 août 2005 - 11h52 - Posté par

Mais pourquoi refuser la différence de ceux qui ne sont pas du même avis !
Je ne demande qu’à être convaincue des bienfaits de la constitution.
Au lieu des cris j’aurais aimé entendre des discours convaincants, avec des exemples concrets des bienfaits pour l’avenir.Nous avons eu droit à des discours avec des mots creux et passe-partout ; loin d’être convainquants et rassurants. Le peuple ne signe pas un chèque en blanc pour une constution dont les conditions de révisions seront introuvables !
J’ai lu la constitution et j’aurais aimé qu’on m’explique les contradictions qui s’y trouvent...Pourquoi ce qui est honorable, s’il n’est pas appliqué par un état,ne sera pas sanctionné.
Signé,une sympathisante socialiste, très déçue par bon nombre de ténors socialistes qui veulent museler ceux qui ne pensent pas comme eux !


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 19h13

helas ,rocard est le seul socialiste a ne etre complice du criminel le marecham mitterand. alors vive rocard et que les autres fassent leur mea culpa



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 19h16 - Posté par

il faut lire marechal


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 09h20 - Posté par

Au contraire, en s’accrochant à son poste de premier ministre de Mitterrand, il avait deja montré sa tendance à vouloir composer, son manque de courage. Il a été complice objectivement.
C’est à ce moment qu’il a perdu toute crédibilité et s’est laissé ridiculisé par son pire ennemi.
il n’a dénoncé les dérives de Mitterand qu’après coup et de manière peu franche.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 19h27

j’ai voté oui et je ne le regrette absolument pas...
celà ne m’empeche pas de condamner les propos de michel rocard ;
ceci etant dit,l’intelligence voudrait de cesser de combattre et de penser un minimum au monde de gauche qui va subir de plein fouet l’ultra liberalisme de sarcho....
vous y pensez un peu ??



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 19h43 - Posté par

on y pense tellement au peuple de gauche, on entend tellement sa majorité, que nous savons que la gauche est forcément plus facile à reunifier autour de "non" qu’autour du "oui". Le "oui" a divisé ! Imaginons que françois Hollande ait su prendre position pour le non, la gauche serait unie, triomphale et en excellente position pour gagner demain...
Maintenant, pour battre Sarkozy, il faut réparer cette erreur ! Gérard Filoche


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h32 - Posté par

cette reponse demontre que vous n etes pas sincere et que vous utilisez une tactique pour convaincre vos militants et arriver a vos fins.j appelle cela faire de la politique politicienne.et pour moi cela ne vaut rien


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 13h15 - Posté par

Et vos allégations gratuites , sans fondement , inconsistentes , puériles et ridicules reflètent une attitude de mouton partisant qui récite sa leçon sans rien y comprendre aveuglé par le lavage de cerveaux que lui ont fait subir les "fromages qui puent".


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 20h36 - Posté par

Entièrement d’accord avec toi Gégé !

Hollande a tenu un combat commun avec Sarko jusqu’au 29 mai, y compris jusque dans la première page de Paris Match.

Hollande attend tranquillement l’alternance avec une audace politique qui n’a rien à voir avec les valeurs de gauche !

Bastien.


kes ke je pense de l’avenir de michel rocard ?
18 août 2005 - 20h04 - Posté par

je pense k’il roule à vide depui 1 certain temps déjà, lui l’apôtre du socialisme hermètik, son discours tourne en boucle mais a vide, comme kelk1 ki regretterai la politik, un syndrome grognon genre maurois ki fait k’on les entends bougonner en marmonnant sans discerner koike ce soit de compréhensible, dans kels milieux ce genre de dinosaures patriarcaux mais abscons inspirent-ils encore le respect ? on a bi1 l’impression k’il y a encore kelkes vieilles militantes pour leskelles le charme opère encore mais bon avoir une bonne opinion sur soi même et son passé ne suffit pa ni à être lucide ni à avoir un avenir, tous les rocard et otres sont cuits. même chevênement est + vif, moins ampoulé et alambiqué bien k’avecc, au soir de sa vie, un bilan ossi inexistant et ayant suivi un axe politik ossi fuyant pour ne pa dire double. k’on ne vienne plu nou emmerder avec rocard, ni avec jospin et la liste va s’allonger, cé le social collaborationnisme ou on n’appelle plu l’agent double du patronat un traitre mais un camarade éclairé koike méprisant, moi je di kelkes grosse têtes socialistes nous ont vendu aux multimilliardaires, multinationales et otres multibank, ils ont commis le crime le + grave, vendre le peuple et lui mentir pour nuire à ses intérêts, moi des types com rocard jospin ou d’otres devraient aller directement en prison pour haute trahison, pour toutes les privatisations de jospin, en prison et pour la série de balivernes pour gèrer les povres k’on a pu entendre, trahison, trahison du contre maitre ki refuse l’augmentation, trahison du contremaitre ki se déguise en syndicat, trahison du peuple de goche pour les bureaucrates bankiers si charmants, moi je conseille à rocard et jospin de refonder le psu et la boucle sera bouclée ou bien de la boucler et tou ira pour le mieu

amilcar


> kes ke je pense de l’avenir de michel rocard ?
18 août 2005 - 22h55 - Posté par

Revoilà l’a1000kar avec son sabir illisible et indigeste. Eh bien, on rezappe.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 00h07 - Posté par

Convaincu que Sarko va passer ? C’est bien sous-estimer la force du vote NON au référendum. C’est normal, ceux qui ont voté OUI refusent de voir entendre comprendre analyser et agir. Ils sont dans la fatalité. Eh bien NON ! On n’est plus d’accord ! Et le PS, s’il ne se refonde pas, on s’en passera ! On ne veut plus ni Hollande, ni DSK, ni Lang, ni Rocard, ni celui qui s’est retiré de la vie politique. Et pourquoi Mellenchon se positionne-t-il en serviteur de Fabius ? Il est plus courageux que Fabius. Urgence Relève Urgence ! Il faut en finir avec l’opportunisme, le carriérisme, l’arrivisme !! Et contre Sarko on soutiendra Villepin. C’est ça la nouvelle donne politique, en attendant que de nouveaux élus de nos coeurs mouillent la chemise. MSK.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 02h08 - Posté par

.../...ceci etant dit,l’intelligence voudrait de cesser de combattre et de penser un minimum au monde de gauche qui va subir de plein fouet l’ultra liberalisme de sarcho../....

L’orientation ultra-libérale à cours en Europe aussi bien sous des gouvernements de gauche que des gouvernements de droite...
C’est donc bien sur le fond qu’il faut porter le fer : la politique libérale. Mais pour celà il est indispensable de stopper la logique du TCE toujours à l’oeuvre en Europe.

Penser que l’histoire du TCE est close avec un vote est folie.
La politique à l’oeuvre est bien celle du TCE, mélange d’autoritarisme, d’érosion de la démocratie et d’attaque contre les les travailleurs et autres couches populaires.
Cette politique est à l’oeuvre à l’echelle européenne depuis des années et continue maintenant.

Le refus populaire européen du TCE n’est qu’une étape.

* Ce qui est nouveau dans cette phase c’est que maintenant , en se basant sur le silence des dirigeants socialistes sur les attaques contre la démocratie lors de la campagne referendaire, la droite utilise maintenant à fond, massivement, les médias comme agents publicitaires de Chirac, Sarko ou Villepin.

* Ce qui est nouveau c’est que l’heure est à l’acceleration, dûe à l’aiguillon de la peur, des mesures anti-sociales et securitaires concretes du Ouisme au pouvoir.

* Ce qui est nouveau c’est maintenant le climat de vengeance tous azimuts du ouisme contre les gens, mouvements, partis et associations ayant défendu un NON de gauche.

Se taire sur ces trois aspects, ne pas voire leur imbrication, en appelant à faire silence sur une partie de ce qui se passe est ce qu’il y a de pire pour la gauche.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 14h32 - Posté par

"j’ai voté oui et je ne le regrette absolument pas...
celà ne m’empeche pas de condamner les propos de michel rocard ;
ceci etant dit,l’intelligence voudrait de cesser de combattre et de penser un minimum au monde de gauche qui va subir de plein fouet l’ultra liberalisme de sarcho....
vous y pensez un peu ??"

Au cas où tu ne le serais pas, c’est trop tard on es en plein dedans....avec le sarko.

De toute façon + les gens seront dans la "merde" + y aura ce genre de vote...
Comme çà ne fait que ce détériorer...logiquement il y aura de + en + ce genre de vote "encourageant"
ou sinon comme en Amérique actuel la disparition de la démocratie (la majorité doit choisir et non le contraire) et la on sera dans une guerre civile : Au choix.

...j’oubliais le misérable mouton...blanc...gris...noir

++


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 20h32 - Posté par

Mon camarade,

Sarko est aimé par Lang qui en dit beaucoup de bien, et par Hollande qui pose avec lui dans Paris Match avec le même costard et le même sourire.

Même bande, mêmes idées.

Triste France

Albert.


Je comprends l’émotion des socialistes....
18 août 2005 - 20h02

Je comprends l’émotion des socialistes....(de Fifi par exemple) sur l’appel aux purges par Rocard.

Un électeur de gauche il y a quelque temps ici indiquait que le principal était de battre la droite et donc de taire les critiques sérieuses de la direction du Parti Socialiste.... Il a maintenant sa réponse : Les adorateurs de la direction socialiste sont prêts à suicider toutes chances de victoire électorale pour le PS en pratiquant des purges dans ce parti ....

Maintenant il n’est pas mauvais de rappeler le coeur de l’intervention de Rocard, à savoir les attitudes envers feu le Traité Constitutionnel, en en faisant le principe de séparation du bon grain (le oui) de l’ivraie (le non), indiquant que cette séparation demeure la poursuite de la vieille divergence entre réforme et "rupture", et ça vaut le coup de s’y arrêter :

Il n’existe plus d’état nation dans la zone Euro de l’UE : En instituant une monaie commune, une BCE, + une série de traités liquidant toute politique autonome sérieuse d’un état constituant, c’est bien l’arrêt de mort des états européens.

le TCE visait d’ailleurs à homogénéïser et établir définitivement ce dépassement dans une direction particulière .

Qu’on aime ou pas , ce qui était en discussion était bien la constitution de l’état européen désirée par les Européens...Ainsi que les possibilités de comparaison entre ce qu’ils quittaient, les constitutions nationales, et ce qui était proposé, le TCE.

En étant en recul sur la plupart des constitutions nationales du point de vue du contrôle concret des populations sur les orientations politiques de l’entité supérieure, c’était bien un recul clair de la démocratie qui était proposé au travers du TCE (substituer la règle de l’unanimité à la règle de la majorité avec des droits aux minorités). De + , au delà de cette règle réelle de l’unanimité, une série de confusions graves nous rejetant plusieurs siècles en arrière étaient proposées et codifiées, comme l’integration de mesures de caractère législatif dans une constitution ainsi que la non-séparation des pouvoirs (ce qui est un recul invraisemblable) judiciaires, législatifs et executifs (l’executif se taillant une part leonine sans contre-poids réels), alors que des occasions concretes d’élargir le droit d’expression et la liberté de la presse (se hisser au moins au niveau des principes constitutionnels américains sur ce point) étaient ratées, d’en finir avec les pratiques délinquantes des états (incarcerations des "vagabonds", autorisations à des répressions meurtrieres de masse, etc). Même les reprises de traités européens et onuesques sur les droits de l’homme étaient revus à la baisse..

Ce traité était donc un grand pas en arrière alors que les Européens, dans les vieilles démocraties, n’en peuvent plus de la mise hors controle de leurs représentations politiques. Et c’est exactement celà qu’ils ne supportent plus et ils ont raison.

J’en reviens donc à Mr Rocard :
Le Oui Socialiste n’était donc pas réformiste (une réforme importante permet d’avancer dans la démocratie) mais bien anti-democratique, et de la pire espèce.

Le parti de la réforme était bien dans le non de gauche (réforme pris là dans son sens noble, impliquant un progrès dans les droits, libertés et pouvoirs du peuple et des individus).

Et l’affirmation n’est pas formelle.

Rocard ne peut donc prétendre être en filiation du parti de la réforme, même pas de l’histoire du Parti Socialiste qui presente pourtant un certain nombre de pages peu glorieuses.

Mr Rocard n’est pas un réformiste. Il ne peut prétendre à celà.



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 21h44

La création d’un nouveau parti est une bonne idée, cela permettra d’y voir plus clair. Il y a des différences beaucoup trop importantes, voir incompatibles entres les courants actuels.



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 09h55 - Posté par

je suis d’accord avec toi , il faut que les socio-liberaux abandonnent leur masque socialiste et qu’ils aillent rejoindre les vrais liberaux de l’ump et de l’udf , il y en a marre de ces bourgeois qui ont pris le train socialiste à l’epoque de mitterand par pur opportunisme et qui polluent toute veritable pensée de gauche depuis vingt ans ;
regardez, ecoutez, hollande -rocard -strauss kahn et la fille à delors, je ne parle pas de la segolene , est ce que ces gens là connaissent en quoi que ce soit les difficultés de notre peuple , en réalité ils s’en moquent et ne pensent qu’en termes de carriere , la leur .
claude


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
21 août 2005 - 19h59 - Posté par

pourquoi de tels propos sexistes...

c’est à dire lorsque tu parles d’hommes tu dis "Hollande, Rocard, Strauss-Kahn"...

mais lorsque tu parles de femmes, tu dis "Ségolène" ou pire "la fille à Delors"

la fille a delors a un nom, elle s’appelle Aubry

pourquoi lorsque l’on parle de femmes en politique, il faut toujours les rabaisser à une fonction de femme de ou de fille de...
les femmes savent aussi penser, agissent en politique et sont tout aussi forte que les hommes


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 21h56

toutà fait d’accord avec vous qui critiquez le message de Rocard
décidémént rocard me déçoit
et el PS ne veut donc pas tenir compte de la voix populaire !!!



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 22h06

QUE LA GAUCHE CONTINUE . ON A VRAIMENT L’ IMPRESSION QU’ ELLE FAIT TOUT POUR QUE M
SARKOZY PASSE EN 2007 ?



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 22h57 - Posté par

QUE LA GAUCHE CONTINUE !

Si la gauche ne règle pas ses profondes divergences, quel crédit l’électorat pourra donner aux représentants politiques, si d’aventure les tenants du OUI s’alliaient avec les tenants du NON ?

Et cela, au risque de voir Sarko ou... Villepin, voire Bayrou (pourquoi pas) gagner 2007 ?

En effet, quelle différence entre les sociaux-collabos (les ouistes) et les collabos-conservateurs ?

Quel mépris cela serait à l’égard des électeurs NONISTES que de voir à nouveau réunis les tenants du OUI et du NON ?

De quoi garantir une forte abstention (des plus défavorisés) à chacune des consultations électorales à venir. Seuls les nantis et une partie des classes moyennes les plus favorisées se rendront dans les isoloirs, soit 35 % des inscrits, garantissant ainsi pour l’éternité la victoire des droites, à l’instar du modèle américain.

C’est au fond ce que souhaitent les Rocky Strauss-khaniens, espérant ainsi partager les miettes avec les néo-conservateurs.

Rappelez-vous l’intervention de Védrine sur nos médias serviles : "C’est comme ça, nous devons reconnaître la victoire du modèle libéral anglo-saxon, c’est lui qui domine le monde".

Eh bien non, ce n’est pas "comme ça"... nous n’abdiquons pas.

Nous considérons que les profits gargantuesques amassés par quelques uns, sur le dos de tous doivent être redistribués de gré ou de force... C’est de laisser faire qui est ringard, M. Rocard.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 15h33 - Posté par

Si... Védrine a raison, c’est comme ça, je veux dire que la domination du modèle anglo-saxon est un FAIT. Faut vraiment être aveugle ou ne rien comprendre au monde actuel pour ne pas l’admettre.
Mais ce n’est pas parce qu’il y a un modèle dominant qu’il doit le rester éternellement. Mais ce n’est certainement le PS, masse inerte à force de compromis internes, qui a la capacité de faire bouger les choses. C’est bien beau de vouloir gouverner, barrer la route à Sarkozy et à l’ultralibéralisme, etc etc. Encore faut-il avoir un programme de changement et des idées claires... Quel modèle de société nous propose le PS ?


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 22h32

Un référendum victorieux pour Chirac. L’Europe n’était d’ailleurs pas dans les priorités de ce souverainiste de coeur. Le PS pris au piège. Rocard n’est pas plus responsable que d’autre dans cet état de fait. Il fait le constat d’une situation inextricable pour ce parti qu’il va bien falloir éclaircir. Et tous les dirigeants du PS ont leur part de responsabilité dans cette situation.

Les résultats des référendums ne sont jamais ceux que l’on attendait au départ. Le non pourrait bien déboucher sur une déferlante de libéralisme sur notre continent. En tout cas, cela en a pris le chemin. Attendons les élections allemandes toutefois où rien ne semble joué. Cela sera un bon indicateur pour la suite des événements. Je crains toutefois le pire....



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 22h32

J’aime bien le concept de patois marxiste tel que présenté.. car, hélas, rien n’est plus vrai...et il n’y a qu’en france qu’on y croit encore à ce point...
car faire croire que les nonistes d’europe (les pays bas) ont dit non pour les même raisons et dans les mêmes proportions c’est se mettre un bandeau sur les yeux.
enfin, oser attribuer le non au seul peuple de gauche, c’est ici aussi se bercer de douces illusions.

le non est le non de toutes les peurs, de tous les populismes et du refus d’ouvrir notre europe à ceux qui en ont besoin pour grandir et se solidifier. quelle honte de voir les nouveaux pays de l’UE revoir à la baisse leur demandes lors de l’élaboration du budget 2007-2013, tout cela pour préserver les prés carrés (ou les acquis sociaux) des corporations gauloises !
cela me rappelle furieusement les ratonnades anti italiennes ou polonaises du début du XXe siècle.

et dire que ce sont les plus jeunes -notre avenir quoi - qui ont majoritairement voter contre alors que les plus anciens, qui savent et mesurent le chemin parcouru, non pas seulement depuis 1981 mais depuis 50 ou 60 ans, qui ne se font pas d’illusions (le monde parfait n’a jamais existé) mais qui espèrent encore, ce sont ces anciens qui ont voté oui....

allez michel, vas-y de notre part, je reste persuadé, même si je ne fais pas partie de la communauté de l’anneau socialiste, que la véritable alternative "euro-social ou chrétiennne démocrate" au libéralisme de type anglo-saxon (il y certes a pire : le chinois ou le russe) est quelque part dans votre choix.

philippe

ps : je ne suis pas patron, ni fils de patron, je ne suis pas rentier, je ne suis pas profession libérale ni artisan ou paysan, je suis seulement au service de mes concitoyens..(le service public en clair).



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h04 - Posté par

Je ne parviens pas à comprendre comment quelqu’un se disant de gauche peut approuver ce traité, après tous les débats et tous les arguments exposés pendant la campagne.
Les Rocard et autres ont retourné leur veste sans explication.

Le problème est clairement de reprendre le contrôle de l’Etat et de le remettre au service de tous, ce n’est pas d’essayer de finasser et de composer avec les libéraux au service des puissances financières occultes et qui n’attendent que ça.

Un vrai parti de gauche avec un programme clairement anti libéral regrouperait les voix de ceux qui sont désabusés et de ceux qui ont ouvert les yeux recemment. Le référendum a été un éclairage puissant sur qui est vraiment qui.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h13 - Posté par

" et dire que ce sont les plus jeunes -notre avenir quoi - qui ont majoritairement voter contre "

.... D’où vient cette info, svp ?

Une vieille qui a voté NON avec ses vieux amis
(et certains de leurs enfants et petits enfants, c’est vrai)

Si c’était l’inverse ça pourrait faire : "Pfffffffff......... et dire que ce sont les vieux - qui parlent encore le patois marxiste désuet - qui ont majoritairement voté contre... ! Ils tuent notre jeunesse, notre avenir !
Au cocotier !"

Seulement... Rocard aussi, au cocotier.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h14 - Posté par

A Philippe
On peut te répondre aussi.... qu’attribuer le oui au seul "peuple" de droite c’est se bercer de quelques illusions.

D’ailleurs, comment peut-on parler de peuple de droite ? Comment un salarié peut confondre ses intérêts avec les bénéficiaires du CAC 40 ? COmment un salarié, qui plus-est se revendique du service public peut cautionner une politique ultra libérale qui prévoit la suppression de ces mêmes sevices publics pour, disent-ils, alléger les dépenses publiques et mieux rémunérer le capital boursier ?

Comment un salarié, à moins d’appartenir à la CFDT, peut se revendiquer de Rocky qui soutenait la politique de Fillon en pleines grèves sur les retraites en 2003, pendant que les Hollandais distribuaient des tracts aux manifestants sur lesquels on pouvait lire : "quand on reviendra aux affaires, on supprimera tout ça". ça, un parti sérieux ? Faut tout reconstruire, et surtout, virer tous ces bonimenteurs.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 06h10 - Posté par

Comment tout ça ? En se décervelant dans les lucarnes cathodiques et la presse citron...


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h23 - Posté par

Tu n’es ni ceci, ni cela,etc., mais tu es manifestement aveugle et infecté par le virus de la pensée dominante ultra-libérale qui fait des ravages y compris dans les rangs de la gauche socialiste. Tu nous ressers les mêmes arguments fallacieux de la propagande pro TCE sans analyse sérieuse et objective du vote populaire : peurs,populisme,etc. Il y a une autre façon d’ouvrir "notre" Europe à ceux qui en ont besoin pour grandir que d’organiser une compétition économique sauvage entre les peuples européens, c’est d’augmenter en conséquence le budget européen pour les aider à opérer leur mutation.Oui, il y a d’autres solutions que ce TCE inacceptable pour tout démocrate et homme de gauche. L’alternative "euro-social et chrétienne-démocrate", c’est quoi encore cette bouillie de chat. Le problème c’est que vous ne savez pas ou plus ce qu’est le socialisme réel et vivant.
Rocard a raison sur un point. Il faut clarifier définitivement la situation, savoir qui est qui et veut faire quoi.Et si pour cela ,il faut une scission et un nouveau parti, alors allons-y !


A la gloire de l’ignorance...
19 août 2005 - 00h30 - Posté par

Notre precedent ami insulte une population française mais ne démontre pas grand chose .

Il ne répond pas au fond, integrant ainsi la rage anti-democratique du Oui.

Le referendum qui a eu lieu en France portait sur un texte. Le même texte que celui sur lequel se sont prononcés les Pays Bas et le paradis fiscal luxembourgeois. A la difference du vote espagnol qui s’est fait sans grand débat et en cachant la partie 3.

Le camp du non a parlé du texte, a débattu sur le texte, le ouisme, comme d’habitude parle d’autre chose et lance son traditionnel discours combinant 3 aspects principaux :

1) Ne pas discuter du texte, jamais...
2) Insulter la population en lui prêtant des idées que personne ne peut prouver .
3) Développer la division des Européens en essayant de les monter les uns contre les autres, contre les Hollandais, contre les anglais, voir des discours guerriers vis à vis des chinois ou des américains, ceci celà...montrant que la xenophobie impressionante réelle d’une grande partie des ouistes..(on le savait par leur gourmandise à parler du "plombier polonais" tous les jours de campagne , montrant devant une telle obsession une tendance très trouble).

A chaque fois que la gauche parle du texte, les adorateurs du Oui parlent d’autres choses, sans preuves aucunes, sans démonstrations...

L’ecroulement moral qui consiste à appeler à soutenir une démarche sans la connaître, sans étudier les textes proposés, sans les comparer avec ce qui est, en lançant des injures sur le fond contre ceux qui partent du réel et non du médiatique est navrant.

C’est la louange à l’ignorance, l’éloge de l’illetrisme

Entendre le genre de propos qui suit fait descendre de plusieurs pas dans l’abime... :
....
le non est le non de toutes les peurs, de tous les populismes et du refus d’ouvrir notre europe à ceux qui en ont besoin pour grandir et se solidifier. quelle honte de voir....

Les propos de notre ami ne reprenant que des propos en boucle de médias unipolaires comme du temps de l’ORTF.

Qui se permet de dire que c’était un refus de grandir et d’ouvrir ? Une alliance de tous les populismes ? Pas tous mon ami, même pas en France.... Te rappeler que le oui a eu le soutien de fascistes et de populismes dangereux dans une série d’états européens... je comprends ton ignorance.
Ici il y avait LePen dans le Non, et là bas des neo-nazis dans le Oui...Des néo-fascistes, des populistes... Les choses étaient largement partagées.
Je ne me permettrai pas de dire de notre ami qu’il est un neo-nazi ou un populiste dangereux parceque dans les adorateurs du Oui en Europe il y a eu des gens peu ragoutants.

Rappeler par contre que le Non de gauche, qui a eu une emprise de + en + hegemonique dans le NON face à une extreme droite usée, n’était pas contre les plombiers polonais comme une campagne injurieuse a essayé de le faire croire mais contre le fait que des salariés puissent être embauchés en France à des salaires polonais... Situation déjà vue recemment avec la grêve de la faim de salariés polonais en France qui n’obtenaient pas leurs salaires (polonais) pour leur travail (en France), epreuve où on a vu le ouisme dans ces grandes lignes se cantonner dans un silence scandaleux montrant en celà qui était qui réellement.
La campagne de la plupart des mouvements, organisations, partis, gens de gauche, a justement défendu de réels progrès sociaux, la defense de SMIGs européens alignés sur ce qui se fait de mieux en Europe....etc d’ailleurs je crois que celà a été une proposition à un moment de Fifi...

Alors que le ouisme, comme notre ami, en soutenant un traité instaurant des règles faisant concretement régner une formidable inégalité de traitement proposait donc de lever les peuples les uns contre les autres dans une concurence sauvage, en favorisant in fine la xenophobie.

les propos de Rocard effectivement montraient clairement que celui-ci partait du désir du suicide de toutes chances de gagner une élection plutôt que de s’allier aux Européens qui ont fait reculer un projet anti-democratique sur le fond.

Les gens de droite comme notre ami devraient partir du fond, de la réalité...

la majorité sociale qui a rejeté le TCE est celle qui a payé depuis des années ce qu’une conception ultra-liberale européenne lui a imposé, avec son chômage de masse, ces "invalides" par millions (pour les états comme la Grande-Bretagne et les Pays-Bas qui dissimulent ainsi une partie du chômage), une austérité rampante et interminable....

Ce n’est pas un phenomene français, les discours à l’oeuvre par la droite européenne, les médias unipolaires (j’emploie ce terme pour les médias qui sont de concessions d’état) se sont entendus dans tous les états...
En Autriche les mêmes arguments sur les retraites se sont entendus, comme en Allemagne, en Espagne et en Italie...Avec toujours un essai d’isoler les populations de chaque état (regardez ailleurs, on est isolés....)...

Les salariés, retraités pauvres, chômeurs (les trouillards avec leurs avantages acquis comme le pretend notre injurieur) ont subit le ouisme européen en action depuis 20 ans , et apparemment ne souhaitaient pas le subir encore, ni pour eux, ni pour leurs enfants, sans avoir la chance de pouvoir changer les choses démocratiquement .
Du moins ils ont essayé de stopper lors de ce referendum ce qu’aime notre ami : les mesures anti-sociales, le libéralisme, auquel on ajoutera la hargne anti-democratique des ouistitis...

Ce n’est pas un phenomene psychologique irrationnel... La majorité sociale partait du sort réel qui lui avait été fait par les ouistrions.

Maintenant les discours voulant faire croire que les Français sont isolés sont évidemment dénués de toutes preuves réelles...

Commencez à ne pas interdire aux autres Européens de voter également pour le TCE !

Un seul a eu le courage de demander un referendum européen parmi les ouistes, Cohn Bendit (au milieu d’un flot de propos peu coherents) les autres sont des lâches qui accordent bien peu de crédit à la démocratie !

Et c’est vrai le ouisme des dirigeants de gauche (+ quelques adorateurs comme notre ami) n’existe pas : il n’a rien à dire, juste l’insulte et d’appeler aux purges, à la vengeance.

Il fallait s’y attendre.

J’en avais parlé (je ne sais pas si c’est ici ou dans un autre forum) : Ces gens là voudront se venger, ils ne s’arrêteront pas à mettre de côté Fabius, ils s’attaquent à ATTAC (la sainte alliance du figaro et d’un quarteron de dirigeants socialistes), maintenant Rocard demande + large, + de têtes....

Et ce ne sont que les premières escarmouches...

Vient maintenant un étrange discours de la droite de droite et de la droite de gauche : Si nous vous frappons c’est de votre faute.... Une mecanique là pétainiste par son aspect de sado-masochiste.
Le fait que ces discours penetrent jusqu’ici est profondement instructif d’un danger important.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 09h07 - Posté par

LES MIEUX INFORMES ONT VOTE NON.
Qu’ils soient les plus jeunes n’a donc rien d’étonnant.
Internet n’est pas là pour les chiens. Et il faut bien se rendre à l’évidence que l’information, la vraie, était totalement absente des média officiels.
Alors !?
A qui la faute ?
Tom Yam


> En réponse a michel rocard et à ses propos TOUT a fait admissible
18 août 2005 - 23h14

ça me fait bien rire et que dire de Fabius qui avait dit à propos du TCE qu’il apportait de réelle avancées par rapport au CALAMITEUX traité de Nice (celon ses dires)...et maintenant il est contre !!!
c’est le meilleur pour se désavouer celui là...

Comment un parti peut se dire bien plus capable de gouverner la France alors que ce même parti est INCAPABLE de se gouverner lui même !!! avant de faire du ménage chez les autres il faut d’abord le faire chez soi....



> En réponse a michel rocard et à ses propos TOUT a fait admissible
18 août 2005 - 23h41 - Posté par

Une fois deplus M.Rocard depuis longtemps disqualifié, se mele de cequi ne le regarde pas. Ses propos sont ridicules. La P.S. doit se rassembler lors du congres Du Mans et je pense qu’il le fera.
Les diverses contributions en vue de ce congres sont très proches les unes des autres et une synthese est possible n’en déplaise aux opportunistes : rocard ....et fabius.


les prairies à étiemble
18 août 2005 - 23h59 - Posté par

la retraite sans aller juskà leur souhaiter une canicule tardive, une bonne maison de retraite où l’on pousserait la gentillesse juskà ne pa leur dire l’étendue de leurs responsabilités et le catastrophisme de leur irresponsabilité, nous ne leur dirons rien, va te reposer rocard, la retraite, tu laisses ces sujets, là, tous les baragouinages technocratik de % volé en % volé, ces cons voulaient faire entrer nos vie dans leur quadrillages de papiers dans leur lignes jargonik, faire entrer nos vie de force dans l’insertion de leur vocabulaire de merde, il ya 1 socialisme transgènik, le pire, celui ki veut nous stériliser le cervo, ensuite, ke n’importe kel abruti se voit 1 destin présidentiel cé une rootine, mais tro d’aveuglement tue parfois l’aveuglement, exclure ceux ki n’ont pas trahis les intérêts des plus défavorisés va surement leur faire un joli parti, enfin le fonctionnaire ki vient nou donner des leçons de savoir laisser son pré carré ou ses acquis sociaux, il est con ou koi ? k’1 fonctionnaire vienne nou faire l’apologie des privatisations n’est pa le moindre des paradoxes aukels ils nou fo faire face dan ce monde mes soeurs mes frères je vou jure


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h44

Et les Français dans tout ça ? Vous y pensez parfois ? S.V.P.arretez vos chamailleries.

On se fous de vos discours auquel nous ne comprenons rien.

Les Français en ont marre de se parti socialiste qui se déchire et ou se dessine le combat des chefs.

Continuez comme ça, et pendant ce temps là l’extème droite que vous est sensés combattre sourie

Nous voulons une gauche responsable, mais nous voulons aussi une gauche à gauche.

René Charpentier



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
18 août 2005 - 23h54

Je pense que les paroles de Michel Rocard sont à méditer avec gravité.
La gauche est mal en point, trés mal en point.
Tant que subsistera un dogmatisme marxiste début 20ème ignorant des réalités économiques et sociologiques de l’Europe d’aujourd’hui la gauche franchouiarde peut se préparer à une trés longue traversée du désert.
Le rôle de la gauche dans nos pays développés est avant tout d’agir pour plus de justice ailleurs, la ou ça va mal.
Ce n’est pas chez nous que les Marxistes ont le plus de grain à moudre.



plus de justice ailleurs
19 août 2005 - 00h05 - Posté par

ça vou fé 1 premier thème de campagne, avec un tournée en diesel dans les campagnes pour dire plus de ville ainsi k’un tour des grandes villes en demandant + de campagne, tout cela est écrit, ne vous inkiètez de ri1


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 00h12 - Posté par

C’est ça laissons le champ libre au dogmatisme libéral des 18ème siècle et 19ème siècle, il a montré son efficacité


Rappel : Rocard n’est pas réformiste....
19 août 2005 - 01h05 - Posté par

Classique insulte ouiste contre une gauche "franchouillarde" noniste...

J’espère que notre ami est pour l’expression démocratique des Européens, à la mesure du 21 eme siècle, en un referedum européen d’initiative populaire pour promouvoir une constitution européenne, oui ? non ? Sinon on dira que ces propos étaient du flan.

Alors le ouiste ? Pour la démocratie en Europe ou pas ?
Ou pour ceux qui ont soutenu une attaque contre la démocratie au travers du TCE ? (qui proposait d’abolir le principe fondamental de séparation des pouvoirs en les concentrant dans les mains de l’executif, et d’introduire de façon suréaliste une prééminence des entreprises privées sur les êtres humains, autorisait des derogations dans les annexes vidant completement de sens les droits humains annoncés en début de texte, etc...)

Ca fait quoi d’être du côté de ceux qui s’attaquent à la démocratie ?

Ah bon ? le traditionnel raout : Vous n’avez qu’à aller ailleurs faire de la démocratie !

Une épuration mon ami ?
Precises ton propos... Il me semble que les pauvres sont souvent très généreux dans la solidarité (sacré Coluche, ce crypto fasciste... hein ? Ou bien Jesus, et c’est une vieille affaire avec le chameau qui passe plus aisement dans le chas d’une aiguille que le riche allant au paradis...), tu sais ces populistes égoïstes et frileux....
Dehors ces 55% !

Il y a des marxistes dans le non et c’est très bien, ça aide... Mais il y a également (et des fois ce sont les mêmes, des fois non) des gens qui se sont toujours trouvés du côté de la démocratie , ici et ailleurs, et pas seulement sous les caméras....

Mais oui, en se situant du côté du OUI, Rocard n’était pas un reformiste mais un réac jouant avec le feu, irresponsable pour les générations futures.

Sa trajectoire historique aura été d’être sur une trajectoire partie de la gauche du PS (au travers de la création du PSU) et l’emportant progressivement de plus en plus loin à droite, sur le concret et le réel (et non en se basant sur les paillettes et les couleurs des mots)...

Il ne propose aucune reforme mais un recul, et maintenant il demande les têtes de ceux qui ont mis le doigt sur ses turpitudes....


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 06h22 - Posté par

Si la gauche est mal en point, est-ce à cause des "marxistes dogmatiques" ou des soi-disant socialistes "pragmatiques" qui ont exercé le pouvoir ?


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 00h12

Heureusement qu’il y a de bons economistes comme Rocard, DSK, et le regretté Delors. Ce sont des gens comme eux qui ont su donner une bonne image de P.S. Je ne puis admettre qu’on remette en selle qqun qui a du "sang contaminé " sur les mains. Les français ont la mémoire courte



Le sang contaminé ?
19 août 2005 - 01h33 - Posté par

Heureusement qu’il y a de bons economistes comme Rocard, DSK, et le regretté Delors. Ce sont des gens comme eux qui ont su donner une bonne image de P.S. Je ne puis admettre qu’on remette en selle qqun qui a du "sang contaminé " sur les mains. Les français ont la mémoire courte

Propos allusifs .... Ce n’est pas une manière très saine de débattre...
Quoiqu’on pense de Fabius... je n’ai pas de certitude sur cette affaire du sang contaminé et du rôle du premier ministre de l’époque, Fabius. Tu en as un ?

Par contre il ne me semble pas être ce qui est de mieux pour représenter les interets de la majorité sociale . Mais de là à nous amener à une controverse pour savoir si c’est DSK (pour l’allongement de la retraite) ou Rocard (pour l’allongement de la retraite) qui sont les meilleurs appauvrisseurs des salariés européens face à Fabius, il y a un pas que je ne pense pas souhaiter faire...

As-tu lu les propos de Delors sur le TCE avant que la campagne referendaire ne commence ? Oui Non ? Mémoire ? Un conseil à 650 000 F pour rafraichir ? A moins qu’on enregistre ça sur une cassette, si on ne l’égare pas, bien entendu....

Comme quoi ...

Revenons au fond : l’agressivité des propos de Rocard (que je ne connais pas comme un grand economiste) demandant des têtes dans la boutique socialiste.. en vengeance contre ceux ayant mis en valeur l’aspect retrograde du TCE, et donc le côté réac de ses soutiens.

Et DSK, Delors et Rocard, étaient defenseurs d’une logique proposant un recul démocratique clair alors que Fafa, probablement par calcul (mais c’est ainsi) n’était pas dans ce naufrage très grave sur le fond.

Allez, entre autres infamies :
« La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. »
b) l’article 2 du protocole n° 6 annexé à la CEDH :
« Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre ; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions »."

Il y avait mieux à faire, non ?
Guerre contre le terrorisme = Bresilien abattu....
Des dizaine de blessés et un raveur assassiné en république tcheque : "réprimer, conformement à la loi, une émeute " (quelques grenades lacrymogenes au milieu et le climat d’émeute est sur orbite...

Il y avait mieux à faire comme TCE non ?


> Le sang contaminé ?
19 août 2005 - 17h16 - Posté par

On voit que tu n’as pas eut a subir les conséquences de qqun qui aujourd’ hui subit encore les affres d’une telle malveillance et ceci pour des questions d’argent. Et ça ça ne s’oubliera jamais.
En fait tout ce que vous voulez aussi pour vous c’est recuperer le maxi de pognon à mettre dans votre poche pour devenir peut être un jour aussi un de ces affreux capitalistes comme vous les appelez.


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 01h45 - Posté par

ça vole de plus en plus haut. Elle est loin la haute tenue du débat démocratique et républicain de la campagne référendaire. Je ne pense pas qu’il faille se mettre au même niveau des rocard, ...etc. Nous valons beaucoup mieux que tous ces rassis de la politique.
Alain


Parce que on est dans le réel...
19 août 2005 - 01h49 - Posté par

Alain,

Parce que maintenant on est dans le réel...et que ça ne rigole plus....


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 06h28 - Posté par

A qui Rocard & Co ont-ils donné une bonne image des socialistes, si ce n’est aux nantis de droite qui, après la grande peur de mai 81, ont bien vite été rassurés


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 15h32 - Posté par

c’est quoi une bonne image du ps ?
etre accepté par tous les gens qui ont du fric comme un parti capable de gouverner , c’est à dire capable de defendre leurs intérets , personne n’a besoin du ps pour cela , il y a l’ump , l’udf et compagnie .
je croyais naivement que le parti socialiste avait eu une bonne image quand il avait pris en compte les interets des ouvriers et des salaries en general , c’est vrai que cela remonte a pas mal de temps.
au fait il y a combien de responsables du ps qui sont issus des milieux ouvriers , pas les députés là je crois qu’il n’y en a plus , mais les membres du conseil national ou du comité directeur !
la cassure entre le peuple qui souffre et ces gens là est telle que la réalité sociale de notre pays ne veut plus rien dire pour eux, ils attendent nos voix pour se partager les délices de l’appareil de la republique , quelle tristesse ,reviens Jaurés ils sont devenus fous !


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 01h51

ROCARD a au moins le merite d’ etre clair ; il avait qualifié le formidable recul social sur les retraites dit" Loi FILLON" de “reforme courageuse” c’ est donc sa vision , il parlr ensuite de scission du PS , et bien qu’ il commence par lui-meme en prenant sa carte à l’ UMP , il pourra aller roupiller sur les bancs de l’ UMP au senat cela ne lui fera pas un grand chemin à parcourir.
Yves Fontaine



>Michel rocard c’est quoi pour le Peuple ?
19 août 2005 - 03h00

Oui, Michel Rocard c’est qui ? C’est quoi ?
Pour moi il représente la "loi Rocard" loi sur les villes nouvelles notamment...et cette loi a permis la construction d’Euro-Disney par exemple...
Rocard c’est aussi la CSG, véritable coupe sur les salaires (mieux elle a maintenat une partie non déductible des impôts !), alors que c’était à l’Etat d’aider ceux qui en ont le plus besoin.
A quoi sert l’Etat ? A des mafieux ! A des politiciens verreux !
A des traitres qui veulent libéraliser des pans entiers de services publics, pour le plus grand profit de sociétés privées (souvent américaines), le mot traitre est juste et cette vérité est incontournable.
En ce moment notre patrimoine commun à tous est capitalisé, il faudra bien qu’un jour tous ces gens donnent des comptes, de tromper les gens ceci ne peut pas durer longtemps.
Rocard c’est quoi ? Pour la Gauche ?... Pour ceux qui combattent l’ultra libéralisme fascisant, Rocard (ancien PSU) a toujours été un minoritaire.
Il a su nous mener en bateau, c’est vrai que Maire de Conflans St Honorine (capitale de la batellerie) il sait mener son monde...à la dérive...
Pour le peuple qu’a amené Michel Rocard de positif ?



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 06h44

je ne suis qu’un militant communiste, bien peu de chose dirait michel rocard , en haute garonne democratie oblige j’ai toujours voté socialiste au second tour pour battre la droite.
mais aprés le succes du non au referendum, aprés le formidable meeting de toulouse ,ou nous avons tous senti vivre la gauche ,les choses ne se presentent plus de la meme façon .
pour etre clair le parti socialiste se determinera de façon , je l’espere démocratique , et nous en tirerons les leçons.
si ceux qui ont fait campagne commune avec la droite liberale , qui n’ont pas hesité à insulter le peuple , devaient par malheur l’emporter , hollande , strauss kahn ,rocard et compagnie , j’en passe et des meilleurs , alors il ne faudra plus compter sur nous, racaille toujours marxiste , vous nous forcerez à creer ce pole de radicalité à gauche , et dans ce cas là , je vous le dit camarades socialiste ,le candidat social liberal perdra les elections presidentielles.
au fond si peu de choses separent les socio liberaux des liberaux pur sucre , c’est peut etre ce qu’ils cherchent , ainsi la couverture de match -sarko-hollande-aurait été prémonitoire !
avec tout mes voeux de succés à la gauche socialiste ,
claude varanguien -toulouse.



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 18h15 - Posté par

Bien vu, Claude !
Marre des pseudos fétichistes rocardiens sur le site. Parlez clair ou adhérez à l’UMP.
Au moment opportun, le peuple de gauche, le vrai, saura reconnaître les siens.
Raul


> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 08h01

LA RETRAITE A 65 ANS C’EST NORMAL POUR mr ROCARD UN MACON MEURT JEUNE UN HOMME POLITIQUE TRES VIEUX CELA VEUX DIRE QU IL Y EN A QUI SONT PLUS CREVE QUE D AUTRE VENEZ MR ROCARD PORTER DES SACS DE CIMENT LA VOUS NE FEREZ PAS DE RABE SI VOUS ALLEZ APRES 60ANS MRS C EST QUE LA VIE A ETE FACIE POUR VOUS MOI J AI TRAVAILLE A PARTIR DE 14 ANS ET VOUS !



> En réponse a michel rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 10h47

j’aime voir les caïmans se dévorer dans le marigot,
et les éléphants roses se confondrent avec les fraises des bois !

arlequin



> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 12h04

Salut Gerard
Je viens de relire un livre de Daniel Bensaid, "L’anti Rocard" lecture d’actualite car il decortique bien ce qui a mene au social liberalisme, a la rigueur et au "oui". Et pourtant je respecte ce que dit Michel Rocard. Au lieu comme toi de faire un carton juridique formel sur qui est le plus discipline ( ce sont bien sur les heritiers du bolchevisme) je me serais penche sur ce probleme des scissions, Guesde, Jaures, et apres Marceau Pivert, Michel Rocard, le Psa, le Psu, la Guerre d’Algerie. Et je me serais demande si apres tout le "parti organique" de la classe qui a permis d ’integrer le Psu, la Cfdt, des trotskistes entristes ou toi et Dray, des ex communistes, n’a pas vecu et si finalement on n’en est pas a "parti democrate a l’americaine contre Sarkozii/Bush ou rien". L ’exemple allemand ou l’alliance PDS/WASG semble ne pas devoir depasser les 10% donne des ailes a Rocard. Il semble sincerement persuade que se debarasser des scories marxistes du passe permettra l’ ultime survie du systeme democratique liberal sous la forme d’une "gauche de marche" contre le liberalisme pur et dur. On ne peut pas lui reprocher d’avoir renie "socialisme ou barbarie" car il n’y a jamais cru, lui.
philippe rogel



> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
19 août 2005 - 13h22

Il est grand temps de ne voir en Rocard que ce qu’il est : un raté pusillanime qui a été écrasé par un père physicien trop brillant pour lui.

Lorsqu’il fut Premier Ministre, nous avons pu, lors des grandes grèves de la fonction publique qui ont ébranlé la Corse pendant plus d’un mois et demi, juger de son conservatisme, de son hypocrisie et de ses palinodies à répétition.

Quant à Delors, tout le monde devrait savoir qu’il a été en France l’un des hommes du "Stay behind", c’est à dire de la paranoïa Mac Carthyste.

Ce ne sont pas de telles rossinantes qui vont vous faire gagner les élections. Et le fait de me censurer éventuellement n’y changera rien.



> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 12h08

tout à fait d’accord avec l’article de M Rocard

gérard filoche semble oublier qu’il fait partie de ces membres du PS qui ont fait une campagne lors du référendum contre la position prise par les militants du PS le 1er décembre et après il vient donner des leçons.... alors que nombre de membres du PS qui s’étaient pronocés pour le non et ont voter aussi non, n’ont pas fait campagne

autant j’accepte les leçons de ces personnes car elles au moins ont respecté le vote des militants socialistes et sont plus à même de donner des leçons... autant venant d’autres...
car la campagne des tenants du non au sein du PS a été indigne notamment lorsque des affiches du "non" étaient mise sur celles du oui du PS et que dire des propos de Mélanchon ou d’Emmanuelli (cf sur Vichy)...

au fait, où sont les conséquences positives pour l’Europe sociale du non... alors que les néo conservateurs ont très largement fêté la victoire du non...



> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 15h23 - Posté par

Hé, François Hollande, je t’ai reconnu.


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 17h19 - Posté par

je ne crois pas que ce soit hollande , c’est plus le phrasé de ségolene .


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
21 août 2005 - 19h22 - Posté par

Moi, j’ai plutôt reconnu les accents du pétainiste vichyssois.
C’est beau, c’est grand, c’est généreux le PS avec ses guignols de dirigeants actuels.
Quand à la prétendue "indignité" des partisans du NON...
Est-ce que tu sais seulement ce que DIGNITE signifie ?


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
21 août 2005 - 19h53 - Posté par

je trouve toujours "formidable" l’arrogance de ceux qui à gauche considèrent ceux qui aussi à gauche comme des traitres.

c’est un vieux discours très largement déjà entendu. à savoir "ceux qui ne sont pas 100% d’accord à ceux qui se disent à gauche de la gauche sont des vendus, des guignols, des suppos du capital, des gens de droite déguisée

la réaction précédente me fait vraiment penser à certains propos de campagne.

les partisans du non à gauche disaient que les partisans du oui socialiste mais aussi vert faisaient une même campagne que la droite (où ont été les tribunes communes, je me pose encore la question). ils affirmaient aussi que le PS votait comme l’UDF, l’UMP...

ok...

mais pourquoi lorsque les partisans du oui de gauche rappelaient que voter non, c’était utiliser le même vote que Pasqua, De Villiers ou Boutin devait être interdit, que dis-je, était une insulte au peuple de gauche...

pourquoi peut on oser dire des choses de l’autre et refuser la pareil...

je crois que si nous avons des choses à nous dire au sein du PS, il ne faut pas oublier un mot, un qualificatif dont je suis fier : celui de camarade...

oui, Emmanuelli, Fabius, Mélanchon... sont de gauche
tout comme Hollande, Strauss-Kahn, Aubry... le sont

respectons nous un temps soit peu.

ce respect, cette fraternité ne doivent nullement empêcher de se dire des choses dures, difficiles parfois
mais faisons attention de ne pas injurier ceux qui ne pensent pas tout à fait comme soi et qui sont au PS avec des termes comme pétainiste, ou vichyste

je me sens ofusqué et injurié en tant qu’homme avant tout et de gauche de surcroit

du calme Camarades !


Allez, pour un 72eme message...
21 août 2005 - 21h49 - Posté par

Pour notre ami qui dit :

les partisans du non à gauche disaient que les partisans du oui socialiste mais aussi vert faisaient une même campagne que la droite (où ont été les tribunes communes, je me pose encore la question). ils affirmaient aussi que le PS votait comme l’UDF, l’UMP...

ok...

Il a raison, il n’y a pas de puretés, sinon celle du souffre, dans le combat politique....
..../...et personellement il ne me suffit pas que des dirigeants de droite soient à même tribune que des gens de gauche pour caractériser ces derniers de tous les noms d’oiseaux...

Même si les gens du non de gauche, eux, n’étaient pas aux mêmes tribunes que le non de droite...

Mais, c’est le fond qui était grave, qui est grave et qui sera grave si le PS persiste dans un soutien à un traité injuste et en retard avec les espérances de la majorité sociale et pire encore, en retard avec la plupart des constitutions des vieilles démocraties.

Ce n’est donc pas de haines particulières ou d’emportementss sectaires qu’il s’agit quand sont décrites des orientations politiques pour ce qu’elles sont : anti-démocratiques et anti-sociales, la conjonction de ces deux orientations étant considérée habituellement comme inquiétante dans les périodes de crise...

Bien sûr qu’il existe une colère qui gronde quand est constaté que la direction actuelle du PS ne bouge pas, n’évolue pas d’un pouce sur le fond et bien pire, au delà des mots des uns et des autres, commence à monter des procès en sorcellerie dans le PS... Pendant que d’autres s’attaquent aux associations comme ATTAC ....

Alors là, on ne rigole plus !

La bataille du TCE est toujours en cours, car malgrès un vote démocratique populaire ( qui aurait probablement été européen si on n’avait pas interdit aux autres peuples de mener débat à nos côtés et trancher) tout se passe comme si il n’avait pas été prononcé, les choses continuant comme auparavant.

La direction du PS français, dans ce cadre, plutôt que de prendre acte de ce vote et de pousser à une orientation + démocratique et + sociale des principes de fonctionement européens, se tait, fait le dos rond et se contente d’invectives contre le gouvernement en place, peu prises au sérieux par la majorité sociale de ce pays tant ces attaques sont cosmétiques et peu crédibles, relevent d’une agitation avec effets de manche...

Loin de tout celà :

Une des très grandes avancées pour la majorité sociale de ce pays dans le débat qui a eu lieu autour du TCE, a été l’irruption, pour la première fois à cette échelle dans l’histoire, d’un essai de décorticage par des centaines de milliers de personnes d’un texte consistant et âpre de prime abord...
Pour la première fois depuis longtemps nous avions une bataille politique partagée dans des couches très importantes de populations sur les contenus , sans que ceux-ci ne se réduisent à quelques postures médiatiques, quelques bons mots à la télé et un catalogue papier arrivé par la poste,
et surtout sans que ce débat se déroule par procuration entre les seules représentations politiques , les seuls "leaders"....
La réappropriation de la politique, dans son sens noble, qui a été à l’oeuvre là, a permis à tout un chacun de rétablir une certaine égalité avec ces représentants. Pour certains celà a été terrible, des rois nus d’un coup...

Ce débat a laissé des traces profondes, en colère mais également en contenus...
Le contenu du non de gauche a été profond , dessinant en filigramme une orientation politique non superficielle, avec des contenus clairs et non tordus.

La gauche sociale et démocratique (à défaut d’un autre nom) qui s’est exprimée dans le NON de Gauche représente le bloc politique le plus important par rapport aux autres grandes alliances politiques (direction PS+direction des verts, UMP+UDF, Fachos...) et ceci largement et sans photos.

Ce potentiel necessite d’être amélioré, approfondi, augmenté afin de voler vers d’autres succes. Il necessite également que certains courants fassent des choix courageux.

Par contre il est difficile d’abandonner cette majorité socaile pour ce qui reste de la direction du PS, ça serait vouloir faire rentrer l’océan dans une bouteille...

Les batailles à venir peuvent être gagnées, à l’image de celle du NON de gauche, mais il est clair qu’elles ne seront possibles que si l’ensemble des auteurs de ces batailles, des simples citoyens aux associations et partis prennent leurs responsabilités...

Et c’est possible tout celà...

Quand à savoir si on peut serrer la main de Hollande ou Strauss-Kahn, je ne sais, par courtoisie ou politesse probablement....


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
22 août 2005 - 11h31 - Posté par

Une bien drôle de gauche de "camarades" que celle des Kouchner, Aubry, Strauss-Kahn, Hollande, etc...


non Vichy c’est trop mais Petain peut-être pas, va savoir...
20 août 2005 - 18h08 - Posté par

Les propos de notre ami sont exagérés :
car la campagne des tenants du non au sein du PS a été indigne notamment lorsque des affiches du "non" étaient mise sur celles du oui du PS et que dire des propos de Mélanchon ou d’Emmanuelli (cf sur Vichy).

Il a raison sur la question de la démocratie interne, mais il est abusif de dire que Melanchon et Emanuelli ont exagéré en parlant de Vichy à propos de la direction du PS...
Si ils ont exagéré c’est sur la caractérisation idéologique, mais nullement sur la mécanique à ll’oeuvre.

Une certaine forme de mécanique pétainiste s’est effectivement manifestée dans le oui, que ce soit celui de la direction du PS ou bien celle de la droite :

1) La tentative d’agression par le TCE contre les principes élémentaires de la démocratie .
2) La haine contre la population en appelant à ce qu’elle paye ....
3) les desirs de vengeance du ouisme contre l’ensemble du NON de gauche.

Et comme à l’époque :
Fallait-il respecter la loi de la majorité au PS ?

Si des gens du PS appellent à virer ceux qui n’ont pas respecté le centralisme démocratique (ça n’ pas d’autre nom, il faut assumer), il est indéniable qu’ils faillent qu’ils commencent par virer du PS ceux qui ont appelé, milité, soutenu les agressions contre les droits à la retraite des salariés :

Jospin, signataire à Barcelone de l’allongement de la durée du travail avec les autres dirigeants européens, dont un certain nombre de socialistes (obéissance à cette orientation par Raffarin, les gouvernements espagnols, italiens, autrichiens et allemands). Cette orientation n’était pas celle du PS : dehors Jospin !
StraussKahn, dans un débat indiquant qu’il était pour mais que Raf ne s’y était pas pris "malin". Dehors ! Le PS était à cette époque dans la rue avec les salariés....
Rocard : soutien au projet Raffarin d’allongement de la durée de cotisation, avec la même publicité qu’actuellement, Dehors Rocard !

Comment peut-on dire, comme l’ami precedent, qu’il n’est pas bien que la minorité du PS n’est pas respecté le centralisme démocratique quand cette minorité soutient une défense élémentaire de la democratie, des droits sociaux... Et ne pas appeller d’abord à virer Jospin, StraussKahn et Rocard ? ll faut un minimum de coherence ...

Je pense que le NON socialiste a tord de rester dans le PS, que leur talent en faveur de la démocratie (non pas interne au PS mais là où elle est essentielle : dans la société) s’exprimera mieux à l’exterieur du PS qu’à l’interieur...

Raison de + d’ailleurs que l’exterieur leur soit devenu + accueillant avec un vaste rassemblement de forces à l’interieur duquel le PC et la LCR seront deux briques essentielles et complementaires...

Mais je peux me tromper, peut-être le non socialiste peut triompher et être majoritaire dans le PS, en réussissant à éjecter la direction folle actuelle....

On verra...


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 18h20 - Posté par

savoir dire non me semble etre la qualité premiere de tout militant politique , et à fortiori de tout responsable ;
pour ne prendre que quelques exemples :
jaures a dit non a la guerre quand les socialistes de l’epoque la voyaient fraiche et joyeuse .
de gaulle a dit non à sa classe ,qui preferait hitler au front populaire .
la bollardiere a dit non à l’armée qui "questionnait "
guy mollet a dit oui aux ultras d’alger,
lacoste résistant,socialiste , a dit oui à massu qui voulait questionner ,
jospin a dit oui au traité de nice qui aujourd’hui est decrié par ses petits camarades ,
hollande ,strauss kahn , delors , lang,aubry ,ont dit oui ,avec chirac , sarkosy , bayrou , etc ... ;
heureusement pour nous , melanchon ,emmanuelli , filoche , et 55% des francais ont su dire non .
alors arrete avec ton referendum interne qui a vu une majorite de votants dire oui , quand on connait les voies de la democratie au sein de quelques grosses fédérations du ps,on ne peut s’appuyer sur ce seul argument , et meme si 60000 militants ont dit oui , la majorité des francais et des electeurs de gauche ont dit non.
alors si vous voulez continuer sur cette voie , choisissez un tenant du oui pour les prochaines presidentielles et on aura un second tour sans votre candidat social liberal , car les francais de droite prefereront un vrai liberal que sa pale copie socialisante ;


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
20 août 2005 - 18h39 - Posté par

Et les Français de gauche ne voteront plus pour de faux amis socio-traîtres, qui de surcroît les insultent...

Enfin, j’aimerais que ces "ouistes" s’expliquent une fois pour toutes sur leur revirement à 180° quant à leur appréciation du TCE, ce en l’espace d’une année.

S’ils ne le font pas, j’en déduirais que le patronat leur a ouvert de confortables comptes en Suisse ou ailleurs.


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
21 août 2005 - 20h01 - Posté par

"Et les Français de gauche ne voteront plus pour de faux amis socio-traîtres, qui de surcroît les insultent..".

Je ne vais pas m eterniser car j esperais juste une reponse de Filoche a mes reflexions sur la possiblite d’avenir d’un ps "de gauche".
Mais cette phrase m’a literalement mis en boule. Je viens d’un milieu pcf populaire, les fameux gens de gauche dont vous parlez, et bien tout autour, malgre les positions correctes du noyau familial pc, on votait "utile" sans les ecouter quand le parti apparaissait sectaire. Quand on oublie les categories marxistes "les classses" pour passer "aux gens" , on se berce de douces illusions entre amis. La ou je milite "tous ensemble a gauche" en Bretagne, on vient de vivre depuis 2002 une "hysterie collective" : "plus jamais de vote PS au 2 tour , plus jamais de vote ps". Resultat la classe, elle, s’est servi de son bulletin non pour l ’amour du social libaralisme mais pour battre la droite. Et forcement parmi les amis et camarades, les gens de gauche ecoeures qui nous poussaient a ce refus du 2 tour, il y a des gens qui ont vote subrepticement ps et cela des le 1 tour, ma main a couper...
philippe de brest


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
22 août 2005 - 13h44 - Posté par

Je peux me tromper, mais je crois que le PS va se ramasser une "branlée" mémorable en 2007.

D’où une victoire de la droite par défaut : les peuples ont les gouvernements que les médias (et donc le patronat) leur suggère.

Il ne faut pas avoir peur du choc : si seulement, cela pouvait stimuler la boîte à neurones du "Français d’en bas" largement majoritaire, afin qu’il agisse enfin en fonction de ses propres intérêts.


> En réponse a Michel Rocard et à ses propos inadmissibles
22 août 2005 - 20h47 - Posté par

RAMASSER UNE FESSEE EN 2007 C EST CERTAIN CAR VOTER UNE REDUCTION DE CHARGES POUR LES PATRONS SUR LES BAS SALAIRES J APELLE CELA LA GAUCHE CAVIAR
E A





BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
1 commentaire
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
3 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite