Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.


de : Maxime Vivas
vendredi 16 septembre 2005 - 01h06 - Signaler aux modérateurs
26 commentaires
JPEG - 46.9 ko

Ceci est une version remaniée d’une causerie que j’ai faite en novembre 2003 sur l’antenne de Radio Mon Païs à Toulouse. J’en reprends le socle aujourd’hui, à mon retour de la fête de l’Humanité 2005 où j’étais allé signer des livres et participer à deux débats autour de l’un d’eux(1).

de Maxime Vivas

Supposons qu’un ancien Premier ministre, ancien ministre des finances, ancien président de l’Assemblée Nationale, aspire à présider le pays.

Malheureusement, l’opinion le perçoit comme quelqu’un qui aurait appelé à voter non au référendum sur la Constitution européenne pour se démarquer de ses concurrents du Parti Socialiste. Comme un ambitieux intelligent, une espèce de Juppé de gauche, une... tête d’œuf.

Que doit-il faire pour se rendre plus sympathique que la politique qu’il mettait en ouvre naguère et qu’il nous resservira demain ?

Aller à la rencontre du peuple. Il l’a fait ce W.E. à la fête de l’Humanité et il a rencontré des mal élevés qui lui ont parlé du sang contaminé, qui lui ont lancé un œuf sur la tête, alors que, si ces analphabètes populaciers avaient lu le livre que Fafa a écrit sur lui-même, ils auraient su (car il y consacre un chapitre entier) qu’il adôôôôre, non pas le caviar et le foie gras, pas davantage les omelettes aux fines herbes terreuses de la Courneuve, mais « les carottes râpées ». Fafa, fils du peuple est un habitué des cantoches scolaires, des restaurants d’entreprises, des relais de routiers.

Oui, Fabius a des goûts modestes et son livre nous le dit. Par exemple, sur les routes de l’Ariège, où il possède une maison, il roule sur SA moto. Dans son livre, il nous confie : « j’enfourche MA moto ».

Bref, moi, Laurent Fabius, je ne mets plus de cravate, je regarde Star Academy (dans le Nouvel Observateur, Jérôme Garcin affirme qu’il « finira par participer à un concours de pets »). On l’imagine en effet pétant la calamine, le cheveu au vent (s’il en avait) et sentant dans ses reins les trépidations de sa Motobécane.

Hélas, un doute nous vient.

On se souvient peut-être que Laurent Fabius dans sa jeunesse politico-médiatique, avait participé à un jeu télévisé populaire : « La tête et les jambes » où il s’agissait de répondre à des questions et de faire un exploit sportif. Pour le sport, il avait choisi l’équitation. Le cheval, il y a quarante ans, c’était la pétrolette des fils à papa.

On se souvient que, quelques années plus tard, averti un dimanche matin que des photographes faisaient le pied de grue au pied de son immeuble, il chaussa ses pantoufles et sortit acheter lui-même les croissants du petit-déjeuner. Un des photographes décida de planquer discrètement au même endroit les dimanches suivants. Plus jamais on ne vit le pantouflard se rendre à la boulangerie. Commentaire du photographe : on s’est fait avoir.

On se souvient peut-être des massacres des années 80 à Haïti (60 000 morts). Le chef de ce pays, Jean-Claude Duvalier, dit « Bébé Doc », fit même tirer sur des écoliers avant de prendre la fuite, non sans avoir vidé les caisses de son pays (le pillage par les Duvalier père et fils est estimé à plus de 600 millions de dollars). Il fut accueilli en France en 1986 par le Premier ministre, Laurent Fabius. Or Haïti est aujourd’hui un des pays les plus pauvres du monde. Si pauvre que les écoles ferment, que l’analphabétisme progresse, que le Français, qui est encore la langue officielle de ce pays n’est plus enseigné et est de moins en moins parlé.

Fabius ne manifeste aucun remords et ne prononce pas un mot contre ce dictateur sanguinaire doublé d’un voleur. Il n’a jamais pensé qu’il fallait le renvoyer chez lui, ou le présenter à un tribunal international, et l’obliger à rendre le magot. Il est trop occupé à dénoncer Cuba qu’il appelle « L’île de nos rêves brisés ».

Mais, dira-t-on, quand un type troque son destrier de jeunesse contre une modeste 125 cm3, c’est la preuve qu’il change. Hélas ! voici la chute de mon histoire : Fabius n’a jamais eu de moto.

Tout juste, nous apprend la presse, en avait-il loué une quelques jours pour se faire photographier dessus et en faire un bouquin people.

Son livre motorisé et pétaradant s’appelle : « Cela commence comme une balade ». C’est sûrement un bon titre pour raconter les débuts dorés de la vie de Fabius. Malheureusement, on voit que "cela continue comme une salade", heureusement améliorée avec les produits locaux de la fête de l’Huma.

Ceci est une chronique littéraire (comme on le remarque) et pas politique. Donc, les électeurs de 2007 feront ce qu’ils voudront, mais j’avertis les lecteurs potentiels : le livre tout entier est une galéjade à deux roues. Circulez, y a rien à lire !

Maxime Vivas, Toulouse, 12 septembre 2005.

Radio Mon Païs, 90.1 et, sur Internet : www.tv-radio.com

(1) « Les Etats-Unis, De Mal empire (Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud) », essai Danielle Bleitrach, Viktor Dedaj et Maxime Vivas, aux éditions Aden, septembre 2005.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
16 septembre 2005 - 10h28

C’était bien ce qu’on pensait, en gros, merci de nous rappeler les détails !



> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
16 septembre 2005 - 14h34 - Posté par

Et vive la fête de la chaussette ou du slip


On s’en fout
16 septembre 2005 - 12h29

Je ne comprends pas tellement l’intérêt de ce genre de choses... Personnellement, je me fous complètement de la vie privée d’un socialo, qu’il fasse de la moto ou du vélo (comme Jospin) devant la presse. Cela montre surtout les dérives de la société mediatico-libérale. Par contre, je ne suis vraiment pas sûr que le non de Fabius à la constitution européenne libérale soit à comparer avec le fait de savoir si fafa va acheter ses croissants ou non le matin ! L’important est la position même du non, qu’il a largement expliqué aux socialistes, sur des arguments que je partage avec tous les camarades de gauche. Et en 2007, il ne s’agira pas de savoir qui bouffe quoi le matin ou si fafa fait du cheval:il s’agira d’être sûr que le président de la république mette son veto à la ratification du traité de la droite. Moi qui pensait ne jamais voter pour fafa (même dans un 2e tour !!!!), je me dis de plus en plus que la présidentielle sera le 2e tour du référendum. Jaurès, Blum étaient des grands bourgeois. En fait, je crois de plus en plus que l’on devient politiquement ce que l’on a choisi. Il ne faut pas oublier ce que Sarkozy et les autres ont choisi:niquer le peuple.



> On s’en fout
16 septembre 2005 - 13h37 - Posté par

Moi aussi je suis très suspicieux par rapport à Fabius. Je crois qu’il y a deux textes à son sujet qu’il faudrait garder en tête. Celui de Maxime Vivas, très pertinent parce qu’il nous prévient de la tendance de Fabius à jouer de l’image.
Et l’édito de Denis Sieffert, de Politis. Comme le commentaire ci-dessus, Denis Sieffert rappelle que les actes, ça compte et que la parole de Fabius, c’est tout de même un acte fort qui a contribué à faire gagner le non au référendum.

http://www.politis.fr/article1446.html

Pas-naïf


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 15h41 - Posté par

si l’on regarde les choses le plus honnetement possible , tout ce que j’entends reprocher à fa bius on peut aussi le reprocher a strauss kahn ,kouchner ,aubry, hollande, royal, rocard et j’en oublie rien que des socialistes bourgeois qui ont participé ,realisé ,et assumé une politique de droite sous mitterrand , certains ont continué avec jospin , voilà que fabius à l’occasion du referendum brise avec ses petits camarades et appelle à voter non !
il à fait ce geste politique quand le oui etait donné gagnant , il a pris ce risque , participé sans doute à la victoire du non et voilà qu’on nous ressort des histoires de pantoufles de croissants et de moto !je trouve qu’au niveau des élements d’analyse politique c’est un peu court , non ?
oui c’est un bourgeois , mais si l’on veut ne frequenter que des prolos pur sucre , politiquement ça risque d’etre dur aux prochaines elections ,on pourra voter pour arlette qui a été toute sa vie syndiquée FO , syndicat trés revolutionnaire constitué grace au pognon de la CIA pour lutter contre les prolos de la CGT en 1947 , ou pour krivine qui à ma connaissance n’est pas issu d’une famille trés proletaire ,en 1926 le petit pere des peuples a fait eliminer du PCUS tous les revolutionnaires aux origines bourgeoise , continuer dans ce sens , vous etes sur la bonne voie !!!


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 16h08 - Posté par

"il à fait ce geste politique quand le oui etait donné gagnant , il a pris ce risque , participé sans doute à la victoire du non et voilà qu’on nous ressort des histoires de pantoufles de croissants et de moto !je trouve qu’au niveau des élements d’analyse politique c’est un peu court , non ?"

Rappeler le parcours du bonhomme et donner des élément qui peuvent conduire à le suspecter d’opportunisme, ça n’enlève rien à ce qu’il a fait au référendum, à son apport très important. Bien sûr qu’un homme peut évoluer, mais ce que raconte Maxime, ça va au delà des histoires de croissants et de moto, tu ne crois pas ?
Je dis simplement qu’il ne faut pas être naïf et que ce type me semble de la même trempe que Mitterrand, qui a pris le PS en tenant un discours marxisant qui faisait presque passer Marchais pour un ultra-libéral.


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 14h36 - Posté par

T’as raison, faire confiance mais pas sous certaines conditions


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 18h38 - Posté par

Combien d’ouvriers ou d’employé à l’Assemblée Nationale ?

c’est LA le problème, il faut construire ensemble une 6ème République ou le peuple sera souverain, et les élus sous contrôle...

que les bourgeois de droite, de gauche, du centre ou d’ailleurs fassent du cinéma ce n’est pas une découverte quand même !!

cela ne fait qu’accentuer le besoin d’une union populaire !!
(je me fous de savoir si l’un mange des croissants sous l’oeil des caméras, l’autre regarde sa montre qui vaut plusieurs années de smic ... c’est du domaine de la concierge !)

arlequin


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 18h58 - Posté par

J’ai peut-être pas tout suivi, mais je connais pas encore son programme de présidentiable, à Fabius. Donc wait and see. S’il faut voter pour lui juste pour le remercier d’avoir dit Non au TCE, pour moi ce sera Non.


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 19h16 - Posté par

ça y est, j’ai trouvé un embryon de programme :

"Laurent Fabius a présenté les grandes orientations de son programme
LEMONDE.FR | 16.09.05 | 11h57 • Mis à jour le 16.09.05 | 13h04

A l’Entrepôt, dans le 14e arrondissement de Paris, Laurent Fabius s’est livré, jeudi 15 septembre dans la soirée, à une démonstration de force, présentant avant les autres courants socialistes les grandes orientations du programme qu’il défendra lors du prochain congrès du PS en novembre. Sans dévoiler le contenu de sa motion intitulée "Rassembler à gauche", l’ancien premier ministre français a promis qu’elle suivrait une "ligne moins floue et plus ferme à la fois dans son opposition au gouvernement", et avancerait des "propositions responsables, mais très nettement marquées à gauche.
..."

Il va donc falloir attendre novembre pour savoir si le Fabius nouveau est arrivé (en même temps que le beaujolais).


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 22h37 - Posté par

Si il fallait n’accorder de la confiance qu’a ceux qui ne regardent jamais de conneries a la télé ; n’ont ni bagnole, ni moto ; n’achètent jamais de marques, même en alimentation ; s’éclairent a la bougie et n’ont jamais serré la main a quelqu’un ayant, ou ayant eu des idées de droite, même sans le savoir.... tout ça sous pretexte que l’inverse, ça serait être un pourrit de capitaliste, franchement, on aurait plus vite fait d’attendre le retour du petit Jésus.

D’ailleurs, l’auteur de l’article, n’a ni ordinateur, ni internet je suppose...


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 22h57 - Posté par

Quelqu’un a dit plus haut qu’il fallait construire une 6ème République.

Non camarade. Il faut changer de civilisation ce qui implique que les individus doivent changer aussi. Le socialisme ce n’est pas fait pour les cons. C’est fait pour les gens intelligents. Sauf à le leur imposer par la dictature du prolétariat. Mais on sait ce que ça donne au final.
Alors commence d’abord par changer toi-mêrme. Et donne l’exemple.Et fait un effort pour changer les mentalités autour de toi.
Il ne faut pas tout attendre d’un gouvernement ni d’un parti si les gens n’ont pas l’esprit socialiste.
Or on fait tout y compris à gauche pour péréniser l’esprit petit borgeois.
Un jour j’ai dit à quelqu’un qui se disait révolutionnaire, qu’on n’est pas un révolutionnaire quand on se lance dans la construction d’une maison à crédit payable en 20 ans ou 30 ans.
Une nouvelle civilisation sera posible quand une majorité de citoyens auront une mentalité socialiste. Or maintenant ils ont une mentalité de petits bourgeois, même et surtout quand ils revcendiquent.
Ils ne se battent pas pour une nouvelle société, mais pour avoir individuellement un peu plus.
Qu’on leur lâche un peu de flouze et ils rentrent chez eux, heureux comme des gamins à qui on vient de faire un cadeau en chantant : On a gagné ! on a gagne ! Alors qu’ils ont gagné peau de balle parce que six mois plus tard ça peut être remis en question.
Ce qui manque le plus à gauche, c’est la réflexion. Alors RÉFLÉCHISSEZ.


> On s’en fout
16 septembre 2005 - 23h52 - Posté par

Si regarder la télé et avoir une bagnole, ce n’est pas être de gauche, et bien je suis pas de gauche alors.

Expliquer, expliquer, expliquer... Si déjà tu pouvais m’expliquer toi, comment je fais comprendre a ma petite de 7 ans que ça risque d’être dur pour papa maman a partir de 2007 et que ça risque de durer un moment.

http://www.tns-sofres.com/etudes/po...


> On s’en fout
17 septembre 2005 - 01h52 - Posté par

Je pense comme toi. Bravo. Ce qui compte actuellement, c’est de se rassembler entre gens de gauche pour foutre en l’air ce gouvernement qui, jusqu’au dernier jour, fera passer un max de réformes dites progressistes alors qu’il ne s’agit en fait que d’une politique de regression.
Il ne faut pas oublier qu’avec ces gens là, le mot réforme cache les pires reculs.
CONTINUONS LE COMBAT AVEC TOUS CEUX QUI ONT APPELE A VOTER NON A CETTE MASCARADE DE TCE.


> On s’en fout... " ? "
17 septembre 2005 - 08h43 - Posté par

Histoire de venir ici tenter de jeter ma poignée de sel dans cette soupe sans saveur, il me semble que lorsque, comme cela a été fait plus haut, "la dictature du prolétariat "est remise en cause de cette façon et que cela passe "comme une lettre à la poste" y’a problème "mes camarades !"


> On s’en fout
17 septembre 2005 - 11h37 - Posté par

Je m’étais moi-même bien promis de ne plus me laisser entuber par un candidat socialiste quel qu’il fût... mais il faut bien tenir compte de la réalité politique qui se présente à nous et ne pas systématiquement choisir la politique du pire.
Donc, je partage totalement ce qui est dit ici. Moi aussi, s’il le faut je considèrerais plutôt la réalité politique et je me foutrais complètement des manies et travers (?) personnels de tel ou tel. Ce qui pourra me conduire, éventuellement à donner sa chance à un Fabius.
Car il est bien vrai que son apport dans la campagne du "NON" a été considérable et qu’il n’y a pas manqué de courage par rapport à l’ostracisme brutal de ses propres camarades partisans du "OUI".
Cependant, j’ajoute, qu’il faut se donner les moyens d’avoir toujours barre sur les hommes politiques que l’on envoie nous représenter et donc qu’il faut renforcer la démocratie directe, les syndicats entre autres...

NOSE


> On s’en fout
18 septembre 2005 - 00h05 - Posté par

AAHHH ! ! !

C’est Pas chez Arlette qu’on irait reprocher de venir en mobylette à la "fêt’ de l’huma"...

D’ailleurs y vient-elle en mob à la fête de l’huma ? Parce que sinon on la prend et on la met à l’Elysée - bon, je dis pas qu’elle serait d’accord, mais ils ont dit qu’il fallait tout essayer - elle serait pas mal elle aussi là-bas NAN ? Tu trouves pas ? Tu la verais venir dans la cour du bunker de l’Empire économique français, ça ferait chic, le Français se sentirait tout de suite plus en confiance


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
17 septembre 2005 - 09h16

Si la toute gauche anti-libérale se rassemble autout de Fabius, OK. J’en ferai de même (même si cela ne sera pas volontiers). L’objectif, c’est de faire tomber au plus vite ces traîtres de la République et de l’Europe. Et de replacer l’Etre Humain (et lui seul) au centre des préoccupations.

Mais il faudra au préalable :

Que le candidat garantisse d’appliquer un projet solide élaboré avec l’ensemble des partenaires qui ont oeuvré pour faire échec à l’Europe libérale.

Que le candidat et éventuel président soit suffisamment encadré pour qu’il ne puisse pas se livrer aux dérives telles qu’on les a connues avec Mitterrand.

Et, enfin, qu’il change de directeur de com’ qui lui fait faire et dire n’importe quoi pour essayer de le rendre accessible au commun des mortels et qui le ridiculise toujours un peu plus.

Quant aux erreurs passées, mêmes énormes, mêmes criminelles, elles ne reviendront pas systématiquement sur le tapis si le candidat fait la preuve de son engagement indéfectible à la cause qu’il a défendue depuis un an avec passion et malgré les attaques de tous bords.

Alors, mettons-nous tous dès à présent et VITE à ce projet de société pour la France et pour l’Europe et le candidat le plus à même de le porter finira bien par émerger.

Les déclarations, les promesses et les intentions ne suffiront pas à nous convaincre.



> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
17 septembre 2005 - 10h12 - Posté par

Contrôle par le peuple à mi-parcours du mandat du candidat élu ! C’est à inventer ; c’est possible ; et c’est la seule chose qui les empêcherait de nous jouer du pipeau !


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
17 septembre 2005 - 12h37 - Posté par

Je suis de ton avis , pourquoi toujours critiquer Fabius ? Pourquoi les médias ne l’aiment ou veulent lui taxer des images. Strauss Kahn est bien pire, il veut instaurer une hausse de la TVA, cet impot si injuste, il est partisan du blairisme. Ok Fabius a été mauvais mais il est le seul à assumer qu’il a eu tort et vente quand même des mesures qu’il a fait. La majorité a honte d’etre socialiste, mon programme n’est pas socialiste...

Fabius a quand même de serieux atouts avec lui : mélenchon pour lui rappeler de ne pas trahir ses idées. De plus, il est combattif, moi j’aime quand un homme se prend des coups, pour combattre ce qu’il croit juste : sang contaminé, non au référendum, fete de l’humanité... J’aimerai ne pas etre à sa place car avoir des menaces de morts, avoir des accusations calomnieuses alors qu’il a tout fait pour instaurer le depistage systématique contre vent et maree d’etre laché comme un lache par ses compères socialistes c’est quand même pas tactique ni opportuniste. Prendre le risque d’etre viré du ps, d’aller à l’encontre de la majorité ambiante et criante, ce n’est pas etre opportuniste.

L’accuser de bourgeoisie ? Et besancenot qui fait les plateaux TV VIP qui est fonctionnaire à la poste, et Laguiller et son chateau ? Et pendant ce temps, certains sont opprimés dans la rue etc... Fabius a quand même 75% de logements sociaux dans sa ville. C’est pas comme certains qui à neuilly laisse sarkozy avoir 3% de logements et qui le laissent faire. A quand une pleinte de besancenot ?


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
18 septembre 2005 - 09h18 - Posté par

Les débats auront du sens quand on cessera la politique de l’autruche et que nos ambitions ne seront pas de pendre les bourgeois pour prendre leur place.
Et par ailleurs si l’on regarde les faits c’est le "pouvoir d’achat" qui rassemblera les gens le 4 Octobre, et je pense qu’ils seront nombreux ce jour là.
Malheureusement il a raison celui qui plus haut a dit que nous ne sommes intéressés que par l’épaisseur de notre porte-feuille. Certes ce n’est pas louable et je suis la première à pester devant ce genre de constatation, je me rassure en me disant que c’est une première étape mais bon...le vrai challenge c’est de profondément changer notre civilisation....et là....comment dire....on n’est pas rendu.

Isabelle


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
18 septembre 2005 - 09h21 - Posté par

Il ne suffit pas d’être un révolté pour être un révolutionnaire.
Une "révolution" qui ne serait que politique n’a aucun avenir parce que ce ne serait pas une révolution.
Pour se péréniser, une vraie révolution doit être aussi culturelle. Elle doit se faire aussi dans les esprits.
Quand le prolétariat aura une conscience socialiste il n’y aura plus besoin de dictature du prolétariat. Tant qu’il faudra passer par la dictature c’est que peuple n’a pas atteint le degré de maturité nécessaire pour passer au socialisme.
La révolution à laquelle j’aspire doit être quelque chose de plus profond qu’une simple augmentation des revenus qui peut être remise en cause six mois plus tard par une augmentation des prix. T’as pas encore compris ça camarade ?
Ce que vous ressassez n’est rien de nouveau. Ça dure depuis des lustres. Pour quel résultat final ? Vous les faites rigoler. C’est triste.


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
18 septembre 2005 - 09h37 - Posté par

À Isabelle,

Toi tu vois clair quand tu dis qu’il faut changer de civilisation. Je sais que ce ne sera pas facile et que ça prendra du temps. Mais il faut y penser et y travailler dès maintenant si nous voulons que cela se réalise un jour.
Courrir après une augmentation des revenus, bien sûr qu’il faut le faire. Mais maintenant il faut voir plus grand et plus loin.
Je suis content de savoir que nous sommes deux à le penser.
Louis. universaliste@tele2.fr


> Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
19 septembre 2005 - 03h07

Merci de vous rappeler des miseres d’Haiti saignee par des dictateurs comme Duvalier, Aristide etc. Ce serait une bonne chose si la France restitue a Haiti la forte somme qu’elle a exige de ce petit pays qui etait son grenier pour reconnaitre son independance. Helas ! quelle injustice.



Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
23 mars 2007 - 07h07

Merci ! Merci ! Merci !

 !



Fabius, la pétrolette, bébé Doc et le shampoing aux œufs.
23 mars 2007 - 07h24

Merci de vous rappeler






France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite