Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le nobellisable, RSF et le prisonnier
de : Maxime Vivas
mercredi 28 septembre 2005 - 02h57 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 11.2 ko

de Maxime Vivas, écrivain

Le journaliste vedette de la chaîne Al-Jazeera (également traducteur à l’agence espagnole EFE), l’hispano-syrien Tayssir Allouni, célèbre pour avoir interviewé Ben Laden en 2001, vient d’être condamné par le juge espagnol Baltasar Garzón à 7 ans de prison. La sentence a été mollement désapprouvée par l’organisation Reporters Sans Frontières qui "exprime sa surprise" et espère que des mesures seront prises "afin que la détention du journaliste n’aggrave pas son état de santé". Le condamné ayant fait appel, "elle attend avec impatience le nouveau verdict." Et c’est tout. Comment faire moins sans perdre tout crédit, même aux yeux des gogos ?

Qui est Tayssir Allouni quels sont les liens (organiques) qui unissent RSF et le juge, et enfin : le prochain prix Nobel de la Paix sera-t-il Espagnol ?

***

Bête noire du Pentagone en raison de ses reportages sur la guerre et sur ses ravages parmi la population civile, Allouni a échappé plusieurs fois à la mort. Son bureau en Afghanistan fut « accidentellement » bombardé par l’US Air Force. En Irak, son bureau de Bagdad fut encore « accidentellement » bombardé : un de ses collaborateurs fut tué. Le bureau de ses confrères d’Abu-Dhabi TV où il trouva refuge fut lui aussi « accidentellement » bombardé. Il crut trouver un asile sûr auprès des autres journalistes logés à l’hôtel Palestine, mais celui-ci essuya aussitôt un tir « accidentel » états-unien. Finalement, Allouni a été arrêté en Espagne le 8 septembre 2003 sur renseignements fournis au gouvernement de José-Maria Aznar par la CIA qui l’accusait d’être un militant d’Al Qaeda.

S’insurgeant contre cette incarcération, Aidan White, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes, avait aussitôt déclaré : « Au cours des dernières années, une irritation des Occidentaux, particulièrement des États-uniens, s’est exprimée à l’encontre des médias arabes, et particulièrement d’Al-Jazeera. Ses bureaux ont été attaqués militairement d’abord en Afghanistan, puis deux fois en Irak. Avec cette arrestation, cela commence à ressembler au développement d’une chasse internationale aux sorcières. »

Quant à Robert Ménard de RSF, il ne bougea pas. Pas plus qu’il n’avait organisé le moindre rassemblement médiatisé pour alerter l’opinion contre les tentatives d’assassinat visant ce correspondant de guerre. Pis, il prétendit en octobre 2003 sur Canal Plus que le motif de l’arrestation « n’est pas lié à sa qualité de journaliste, mais à sa participation à des activités terroristes. » Ce verdict expéditif, prononcé « à chaud », deux ans avant que la Justice n’ait instruit le procès, valait condamnation à la prison à vie !

[1]

Il faudra attendre le 18 avril 2005 pour que Robert Ménard, invité du Forum du Nouvel-Observateur amorce un virage2 :

« Internaute : Que pensez vous de l’incarcération de Tayssir Allouni en Espagne ? Parce que c’est un journaliste d’Al-Jazeera ? Et si c’était un journaliste de CNN aurait-il le même sort ? Et ce que vous suivez son dossier ?

Ménard : J’étais encore la semaine dernière au Qatar avec la rédaction d’Al-Jazeera. Et RSF sera à Madrid lors de l’ouverture de son procès le 22 mai prochain. »

Ainsi donc, pour le patron de RSF, le terroriste de 2003 est redevenu journaliste en avril 2005, sa condamnation est surprenante en septembre 2005 (et pourquoi donc s’il est coupable ? Elle est clémente, au contraire) et il convient de bien le choyer en prison sans pour autant réclamer son élargissement qu’on attend néanmoins « avec impatience » sans bouger le petit doigt.

RSF a déploré que le procureur ait lourdement utilisé l’interview de Ben Laden par Tayssir Allouni3 comme élément à charge, amalgamant ainsi acte de terrorisme et exercice normal d’un métier. Par bonheur, RSF dispose d’une organisation interne, le Réseau Damoclès, chargée de défendre la liberté des journalistes et leur droit à enquêter. En toute logique, elle devrait intervenir. Elle ne le fera pas. Car (voici le scoop) : le président d’honneur du Réseau Damoclès est...le juge Baltasar Garzón.

La boucle est bouclée ? Pas tout à fait. La condamnation du journaliste intervient quelques jours à peine avant que soit examinée à Stockholm la candidature au prix Nobel de la paix d’un Espagnol : le juge Baltasar Garzón, qui accéda à la notoriété en pourchassant Pinochet (toujours libre), qui prétendit extrader les tortionnaires argentins (toujours en Argentine) mais qui vient opportunément de mettre sous les verrous un journaliste, au prétexte essentiel qu’il a rencontré dans le cadre de son métier une des deux figures symbolisant la guerre moderne (l’autre étant Bush, vainqueur en matière d’assassinat d’innocents, mais il n’en sera pas question ici).

Un prix Nobel dont le prestige rejaillira sur RSF vaut bien un petit sacrifice. Qui, à part Tayssir Allouni, prétendrait le contraire ? La profession des journalistes peut-être ? A voir et à espérer.

[1] Les trois paragraphes ci-dessus sont extraits de « Les Etats-Unis DE MAL EMPIRE », Danielle Bleitrach, Viktor Dedaj, Maxime Vivas, éditions Aden, septembre 2005. On trouvera également dans cet ouvrage une analyse du rôle de l’Espagne de J-M. Aznar dans le conflit irakien, dans le coup d’Etat anti-chaviste au Venezuela et en faveur d’une américanisation de l’Union européenne.

2 http://www.nouvelobs.com/forum/arch...

3 L’interview n’a d’ailleurs pas été diffusée par Al-Jazeera mais par par une agence US qui avait réussi à se la procurer.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Le nobellisable, RSF et le prisonnier
28 septembre 2005 - 10h26

Dans le monde entier est compris le rôle politico-économique des états unis dans la stratégie de la chasse aux"terroristes" ; Cependant force est de constater que ce sont ceux qui le disent qui le sont ! Il n’est que de voir ce qui se passe en Irak en ce momment ainsi qu’en Palestine avec les deux poids deux mesures que se soit sur le plan des colonies, sans oublier l’arme nucléaire qu’Isrël possède" pourquoi eux et pourquoi pas les autres" ? Ils en sont arrivés à la chasse aux journalistes c’est devenu pathétique de se rendre compte de l’état de la démocratie dans la sphère judéochrétienne de l’occident belliciste ! Il est de notoriété Mondiale de savoir que le courage politique de l’Union Européenne vis à vis des Etats-Unien relève de la lacheté, et seul reste comme perspective, la position de nain politique, hurler avec le loup ! Souhaitons que ce Journaliste de la chaîne d’Al-Jazeera retrouvera est sa liberté, ses droits, sa dignité sans oublier
réparations intelectuelle de la part des responsables actifs ou passifs ! Espérons un sursaut de la DEMOCRATIE !!!!!!! Un journaliste doit dans le cadre de son travail d’informations être libre, avec tout ce que cela comporte comme désagréments stratégiques !



> Le nobellisable, RSF et le prisonnier
28 septembre 2005 - 23h33 - Posté par

à paraître demain 29/09/05 dans le quotidien berlinois Junge Welt

29.09.2005

Interview
Interview : Harald Neuber

_ »Es gibt keine Beweise gegen meinen Mann« 

Im spanischen Al-Qaida-Prozeß wurde ein Journalist zu sieben Jahren Haft verurteilt. Ein Gespräch mit Fatima Zahra Alouny

* Fatima Zahra Alouny, Ehefrau des Al-Dschasira-Reporters Tayssir Alouny, hat ein internationales Komitee zur Verteidigung ihres Mannes gegründet.

F : Ihr Mann Tayssir Alouny wurde am Montag in Madrid im bislang größten Prozeß gegen Al Qaida zu sieben Jahren Haft verurteilt. Wie geht es ihm ?

Er ist natürlich traurig und zornig. Aber er hat sich mit dem Ausgang abgefunden und versucht, sich auf die nächsten Schritte zu konzentrieren.

F : Hat Sie der Ausgang des Verfahrens überrascht ?

Ich selber brauche wohl noch etwas Zeit, um dieses ungerechte Urteil zu verarbeiten. Die Anwälte, unsere Unterstützer und ich werden die Entscheidung des Gerichtes aber natürlich anfechten. Wir machen solange weiter, bis wir die Unschuld meines Mannes bewiesen haben.

F : Hinter dem Verfahren stand mit Untersuchungsrichter Baltasar Garzón ein Vorreiter des spanischen »Antiterrorkampfes« . Schon während seines Feldzugs gegen die baskische ETA ist der Jurist in die Kritik geraten, weil er gegen Menschenrechte verstoßen habe. Trotzdem mußte er Ihren Mann zunächst wieder freilassen ...

... und das war ein positives Zeichen. Mein Mann wurde am 5. September 2003 festgenommen und wenige Wochen später entlassen. Nach der neuerlichen Festnahme hatten wir aber schon befürchtet, daß es zu einer Verurteilung kommen würde. Von einer so hohen Haftstrafe sind wir aber nicht ausgegangen.

F : Ihrem Mann wird vorgeworfen, als Geldkurier für das Al-Qaida-Netzwerk gearbeitet zu haben. Welche Beweise wurden von der Staatsanwaltschaft dafür vorgelegt ?

Keine.

F : Wie kommt sie dann zu diesem Vorwurf ?

Tayssir hat es im Oktober 2001 geschafft, ein Interview mit Osama bin Laden in Afghanistan zu führen. Er hatte Fragen von Al Dschasira und CNN übermittelt bekommen. Osama bin Laden zeigte sich aber wenig kooperativ. Auf die Fragen von CNN wollte er überhaupt nicht antworten und unterbrach das Interview immer wieder. Weil das gegen die getroffene Abmachung verstoßen hat, entschieden sich Tayssir und die Redaktion, das Interview nicht zu senden. Das hätte ihrem professionellen Anspruch widersprochen. CNN nutzte das Material aber, um Teile des Interviews auszustrahlen.

F : Eben dieses Material war später das zentrale »Beweisstück« der spanischen Staatsanwaltschaft gegen Ihren Mann. Dabei war er nicht der einzige Journalist, der mit dem Anführer von Al Qaida gesprochen hat. Nur in seinem Fall hat es aber zur Strafverfolgung geführt. Denken Sie, daß die syrische Herkunft ihres Mannes eine Rolle gespielt hat ?

Davon gehe ich aus. Tayssir war der einzige arabische und muslimische Journalist, der von Beginn des Afghanistan-Krieges an aus Kabul berichtete. Er hatte also natürlich Kontakte zu den Taliban, und nur so kam er an das Interview. Der Staatsanwalt hat in seinem Schlußplädoyer offen erklärt, daß er lange »große Zweifel« an der Schuld meines Mannes hatte. Nachdem er aber das Video gesehen und Tayssir dazu verhört habe, seien diese ausgeräumt gewesen.

F : Sie haben ein internationales Komitee zur Verteidigung Ihres Mannes ins Leben gerufen. Wie werden Sie auf das Urteil reagieren ?

Wir werden uns mit einem internationalen Team von Anwälten auf das Berufungsverfahren vorbereiten. Vor allem aber erwarten wir eine Zunahme der politischen Solidarität. Seit der Verurteilung meines Mannes bekomme ich Anrufe aus aller Welt. Die Empörung darüber, daß ein Journalist wegen der Ausübung seines Berufes angeklagt und als Helfer von Terroristen verurteilt wurde, ist groß – nicht nur in der arabischen Welt.

F : Werden Sie nach diesem Urteil in Spanien bleiben ?

Zunächst schon. Mein Mann und ich leben hier seit langer Zeit und haben die spanische Staatsbürgerschaft. Ich selber habe immer versucht, nach außen ein positives Bild von diesem meinem Land zu vermitteln. Wir beide haben uns als Spanier gefühlt. Nun bin ich mir nicht mehr sicher. Ich glaube, daß dieses Verfahren das Bild Spaniens besonders in der arabischen Welt schwer beschädigt hat.

* www.freetayseer.com


> Le nobellisable, RSF et le prisonnier
28 septembre 2005 - 23h32

Y’a pas à dire quand tu lis ça après une journée où tu t’es levé à 5H du mat’ pour taffer et que tu lis ça 18 h après tu sens un mal de tête nauséabond te monter à la gueule. Comment veux-tu que ça tourne avec un système jurdico-politichien international pourri jusqu’à la moëlle. Mais quand est-ce que la bande de (bip) qui nous dirigent auront les couilles d’assumer leur lâcheté. Le prix nobel pour l’autre ours de juge ??? Et puis quoi d’autre ? Un oscar à Gérad Pirès.. !?
Enfin, merci à Bellaciao pour la pertinence de ses articles qui nous permettent de garder la tête hors de l’eau :-)

Hanamichi



> Le nobellisable, RSF et le prisonnier
29 septembre 2005 - 18h43

Et si on lançait une pétition ?

Michèle






A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
2 commentaires
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avoir le pessimisme de l'intelligence et l'optimisme de la volonté. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite