Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Primaires italiennes - Fausto Bertinotti : JE VEUX... une démocratie non autoritaire (5)
de : Fausto Bertinotti
vendredi 7 octobre 2005 - 02h34 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 30.1 ko

de Fausto Bertinotti traduit de l’italien par karl&rosa

Le néo-libéralisme a produit des conséquences dévastatrices également sur le terrain de la démocratie. La crise et la mise à l’écart de la politique et de la démocratie à différents niveaux et dans des dimensions variées en sont le signe évident.

Dans la dimension supranationale, la crise de la démocratie est, avant tout, déplacement des lieux de décision des organismes de la démocratie représentative, en premier lieu les parlements, aux instituts a -démocratiques de régulation de la globalisation (l’OMC, la Banque Mondiale, etc.).

La crise de la politique a pour cause sa réduction à l’état de technique, de simple traductrice dans le contexte national des choix imposés par ces organismes interprètes et garants de la globalisation néo-libérale, choix considérés comme des contraintes indiscutables et incontournables.

Le Traité constitutionnel européen représente une étape de ce parcours.

C’est un saut en arrière, un retour aux "Cartes octroyées", concédées jadis par les souverains et aujourd’hui par les gouvernements, d’en haut. Il a pour but de constitutionnaliser les lois du marché et le pacte de stabilité. L’opposition au Traité est due avant tout au fait qu’il a exclu les peuples européens du processus de son élaboration et qu’il donne aux gouvernements un pouvoir constituant en bouleversant la tradition démocratique : le Traité restreint l’Europe aux élites dirigeantes et éloigne les peuples.

Ce sont les peuples qui doivent ratifier dans les Constitutions les droits et les pouvoirs, comme l’enseigne l’expérience historique de l’après-guerre, après la victoire contre le nazi fascisme. Si l’on veut construire l’espace publique européen, ce sont les citoyennes et les citoyens européens, de naissance ou non, qui doivent décider de l’acte instituant du pacte social et des droits fondamentaux qui crée une citoyenneté européenne commune de résidence.

La victoire du NON au référendum sur le Traité constitutionnel en France marque la crise de ce projet et peut ouvrir la route à un nouveau parcours.

En France, la "société d’en bas" a massivement refusé le Traité parce qu’elle a saisi en lui le cœur battant des politiques néo-libérales.

Cette opposition sociale est large et diffuse en Europe et elle l’est de plus en plus en Italie, aussi.

Dans notre Pays, le refus des politiques du gouvernement et de ses attaques tenaces à tout ce qui est l’expression d’instances autonomes de lui, n’a jamais été aussi large. Ces dernières années ont été traversées par des mouvements de lutte extraordinaires par leur intensité et leur extension : depuis ceux qui ont une longue histoire, comme le mouvement des travailleurs, pour en arriver au monde de l’école, aux chercheurs, jusqu’aux magistrats. Mille conflits territoriaux ont explosé contre la dévastation du territoire ou pour la renationalisation des biens communs.

Mais si cette opposition sociale large et diffuse ne rencontre pas l’affrontement entre gauche et droite, elle risque d’être privée de perspective et peut prendre des chemins différents.

L’affrontement entre la "société d’en bas" et la "société d’en haut" peut prendre une forme ambiguë. S’il ne rencontre pas une réforme de la politique et, en particulier, de la politique de gauche, un virage à droite, réactionnaire et/ou populiste, peut prendre le dessus.

Cela aurait pour conséquence une sortie de la crise de la politique dans la direction de l’antipolitique, ou encore d’une séparation d’avec les mouvements et de manière plus générale d’avec les peuples, et l’éclipse de la démocratie.

L’opposition aux modifications constitutionnelles que veut réaliser la droite doit être nette et radicale : un refus intransigeant et sans possibilité de compromis.

Si la droite impose l’approbation de ces modifications au parlement, toutes les forces démocratiques devront promouvoir un référendum d’opposition pour dire NON à cette contre-réforme.

Ce NON sert aussi à dépasser définitivement les projets de reforme constitutionnelle visant à renforcer le pouvoir de l’exécutif.

Au contraire, le chemin doit être celui de la reconstruction et de l’expansion de la démocratie dans des formes de participation active.

Extension de la démocratie signifie aussi pleine reconnaissance de la différence sexuelle et de l’autodétermination des femmes par rapport à leur propre corps comme élément constitutif de la citoyenneté.

Rifondazione Comunista Parigi (Bellaciao)
Refondation Communiste Paris (Bellaciao)

Pour plus d’info, écrire ici : bellaciaoparis@yahoo.fr

Primaires italiennes



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Primaires italiennes - Fausto Bertinotti : JE VEUX... une démocratie non autoritaire (5)
7 octobre 2005 - 07h18

Bertinotti dit :

.../...Dans la dimension supranationale, la crise de la démocratie est, avant tout, déplacement des lieux de décision des organismes de la démocratie représentative, en premier lieu les parlements, aux instituts a -démocratiques de régulation de la globalisation (l’OMC, la Banque Mondiale, etc.).../...

Il faut bien rajouter à celà toute une série de clubs très influents qui réunissent les grands acteurs de ces organismes avec de très puissants hommes d’affaires mondiaux (Davos, Trilaterale, Bolderberg,etc...) dont certains fondateurs professent bien volontiers l’idée que la démocratie est dépassée et qu’un gouvernement mondial de banquiers avisés est préferable...

Une grande partie des plats cuisinés dans les instances internationales aux liens très lâches avec la démocratie ou carrement hors champ de la démocratie sont concoctés dans les consensus de ces clubs...

On y retrouve (dans ces clubs) toutes les têtes qu’on voit ensuite dans les grands organismes internationaux, à la tête de nos états, dans la comission européenne, etc.

Dans ces nids de guèpes anti-democratiques on trouve
Citation de libé de 2003 trouvée là http://emmcoll.free.fr/Constitution...

« Les « privilégiés » de ce raout euroaméricain sont des hommes politiques de haut rang (du numéro deux du Pentagone, Paul Wolfowitz, à Dominique de Villepin, ministre français des Affaires étrangères, en passant par Valéry Giscard d’Estaing, président de la Convention européenne) ; des patrons de multinationales (les PDG de Thales, Axa, Nokia, Daimler Chrysler, Novartis...) ; des gouverneurs de banques centrales (du Français Jean-Claude Trichet au Norvégien Svein Gjedrem) ; des journalistes acceptant la règle de l’omerta (Newsweek, The Financial Times, La Repubblica, The Economist, Nicolas Beytout pour Les Echos [rédacteur en chef] ou Alexandre Adler pour Le Figaro [Conseiller éditorial]) ; des têtes couronnées (l’Espagnol Juan Carlos, la reine Béatrix des Pays-Bas) ; des Premiers ministres (le Danois Anders Fogh Rasmussen et le Portugais José Durao Barroso) ; des experts (le juge antiterroriste Bruguière, des membres de l’Ifri ­ Institut français des relations internationales ­ ou de la Brookings Institution, un centre de recherches de Washington). »

Il n’est pas question d’interdire ces clubs mais le rassemblement dans ces clubs de gens très puissants par un autre canal de la démocratie interroge fortement. Surtout quand des fondateurs de ceux-ci professent ouvertement que la démocratie est dépassée :

Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Times, Time Magazine et d’autres grands journaux, leurs directeurs ayant participé à nos rencontres et ayant respecté la promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre Plan pour le Monde toutes ces années durant si les projecteurs avaient été braqués sur nos activités. Le Monde est maintenant plus sophistiqué et plus préparé à accepter un Gouvernement Mondial. La Souveraineté Supra-Nationale d’une Elite intellectuelle et de banquiers est sûrement préférable au principe d’Autodétermination Nationale des peuples, pratiquée tout au long de ces derniers siècles.
( David Rockfeller en 1991 dans un discours devant la Commission Trilatérale).
Cet homme est un des fondateurs de deux de ces clubs.
Une autre fois :
David Rockfeller en 1999 à la presse :
Quelque chose doit remplacer les gouvernements et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire

Il faut reconnaître que ces derniers 20 ans les consequences de cette idéologie ont fortement progressé dans les instances internationales, OMC, FMI, Banque Mondiale, etc, et en retour ont profondement imbibé le projet européen jusqu’à son paroxisme anti-democratique du TCE, ou dans la BCE qui est hors controle démocratique (avec les consequences que l’on sait ces derniers temps).

La théorisation des logiques de contournement de la démocratie portait valeur de très sérieux avertissement . Pour la première fois la logique anti-démocratique passait des salons, des pratiques occultes non revendiqués à une tentative constitutionelle inédite dans les vieilles démocraties.
Même aux USA, on n’avait pas été aussi loin...
Il n’est pas anodin de retouver dans les nids de guèpes anti-democratiques les acteurs du TCE, le acteurs des comissions européennes, les clubs considérés ont été les forges des consensus clamés sur tous les médias à propos de l’orientation européenne.

Le refus populaire du TCE en Europe a été terrible pour ces clubs et leurs inspirateurs. Ils avaient largement surestimé leurs forces.
Mais pour autant, ils n’ont pas compris la baffe prise et continuent leur vertige liberal en essayant de reservir leurs plans, comme la directive Bolkenstein, ou de le plan proposé de baisser la masse salariale européenne de presque 4%...Alors que la prospérité européenne passe par l’inverse. Leur determination semble presque intacte.

La réponse à ce vertige anti-démocratique, a-democratique, anti-social est probalement en partie dans la candidature de notre ami Fausto Bertinotti, mais également dans la publicité pleine et entière faite aux tractations obscures de ces clubs, de ces organismes et à nos campagnes pour les faire repasser sous controle démocratique + direct .

Elle passe par la mobilisation populaire, et la construction de pôles de gauche puissants agrégant le très grand potentiel de resistance existant dans la majorité sociale en Europe. Il n’est pas sûr que les partis socio-democrates classiques en fassent partie car ils ont tous largement failli sur ces questions.

Vive Fausto Bertinotti !

Copas



> Fausto Bertinotti quel gâchis......
7 octobre 2005 - 18h49 - Posté par

Dans quelques mois ou années !!!!! Ignaco Ramonet, sur les denières ruines de promesses non tenues nous pondra un article du genre "Bernotti quel gâchis"..... Et une fois de plus cetains se seront encore illusionnés sur le mythe de l’homme providentiel en oubliant les mots de Deleuze "la vraie gauche est toujours dans la rue, jamais dans les gouvernements"
Sans rapport de force point de réforme sociale fiable, seule la lutte paie.


> Fausto Bertinotti quel gâchis......
7 octobre 2005 - 19h20 - Posté par

C’est le processus et le sens de sa candidature que je salue en disant : Vive Fausto Bertinotti !

Comme je salue la poussée du Links en Allemagne et comme je saluerai une grosse poussée qui serait marquée par l’alliance du PC et de sa gauche, malgré ce que je pense de Lafontaine et des ex-PDS, malgré ce que je pense du PCF de son histoire, malgrès ce que je pense de la LCR et de son effort insuffisant pour innover alors qu’elle en a les moyens politiques....

Les processus sont "impurs" et dans ce cas là, de la candidature de Fausto pour ce type de combat très particulier qu’est une election personalisée (on ne choisit pas toujours les terrains !), je ne suis au courant que de celà en stock...
Et le renforcement du courant qu’il représente peut, si il se concretise, aider en cristalisant des forces qui prendront ainsi confiance en leur poids, il pesera alors sur le rapport de force global en Europe.

Maintenant effectivement la lutte des fois paye et elle est, dans 100% des cas, indispensable pour dégager une autonomie du mouvement social vis à vis des tentatives permanentes de caporalisation.

C’est sans bandeau sur les yeux que nous avançons, en poussant à la mise sous tutelle démocratique des représentants de la gauche.

Cop.





Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite