Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Impropriété des mots , ordre et mensonges
de : Badia Benjelloun
dimanche 13 novembre 2005 - 15h32 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 45.6 ko

de Badia Benjelloun

Mot repris par le plus grand nombre de ceux qui commentent, réprouvent, opinent en la fournissant comme explication, justification, excuse ontologique, la désespérance serait le moteur de ce mouvement d’insurrection dans les banlieues.

Or, le terme est rance, comme la gouvernance qui le suppose est impropre.

Le désespéré ne saurait en effet espérer se faire entendre, il peut à la rigueur se faire mélancolique, devenir dandy avec le spleen porté au revers de la redingote, s’enflammer lui-même comme le bonze dans un geste sacrificiel, ou plus prosaïquement rejoindre la cohorte des adolescents et jeunes suicidants dont débordent les consultations psychiatriques dans ce monde occidental et riche et développé et civilisé.

Se redresser et affirmer sa dignité face à un dispositif édifié pour terroriser et humilier procède au contraire d’une excellente santé mentale et d’une foi en l’avenir.

Autre tournure incongrue répétée à l’envi , “intégration” est martelé comme mot d’ordre, au sens premier de la locution ; dans un monde livré à la dérive sans entrave ni régulation du capitalisme , or s’ il est fait l’injonction à la jeunesse suburbaine de se faire assimiler en rejoignant les rangs des consommateurs d’abord travailleurs éventuels ensuite , le système l’a exclue et de manière de plus en plus impérative. Car si le chômage au niveau national oscille autour des 10% , selon les exigences du FMI et des politiques anti-inflationnistes, celui des jeunes au niveau de la moyenne nationale est autour de 20% , alors que des jeunes de banlieues dépasse les 40% par endroit.

Le premier trait de la corruption des moeurs est le bannissement de la vérité , et la saison en est gâtée écrivait Montaigne à propos du mentir , désormais une vertu chez les Français. On s’y façonne, on s’y forme, comme à un exercice d’honneur et la dissimulation est des plus notables qualités de ce siècle.

Il eût été loisible au ministre de la sécurité intérieure de ce pays de s’en remettre à la procédure habituelle de l’esquive et de brouillage des responsabilités si il avait promis de diligenter une enquête sur les circonstances du décès des deux enfants à Clichy , et du jet de la grenade lacrymogène dans un lieu de culte musulman plein de fidèles.

Il a choisi le mode dénégatoire.
Le plus efficace des modes affirmatifs.
Il a opté pour un mensonge arrogant tant est aisée la vérification des faits , n’hésitant pas à contredire, “ en temps” réel les fonctionnaires de son ministère .

Les politiques nous ont sans vergogne ces dernières décennies fait étalage de leur corruption et forfaiture , et bénéficié d’une impunité dans un cadre juridique retaillé par eux pour leur usage.

Dès lors, comment une quelconque autorité éducative, parentale ou enseignante, peut-elle instruire une morale citoyenne et républicaine sans faire rire les enfants abreuvés aux JT de 20 heures qui même tout à la dévotion de l’oligarchie au pouvoir laisse savoir les bakchichs des HLM , le prix exorbitant des sandwichs et des billets d’avion de la mairie de Paris.

Et le monde occidental peine à offrir un modèle universaliste à ses ex-colonisés qui migrent vers lui dans un mouvement irrépressible, quels que soient les périls encourus à franchir les murailles dont il s’entoure.

De plus en plus rétracté sur lui-même , il est incapable de se renouveller démographiquement sans la contribution des populations immigrantes. Ici encore, le mensonge démagogique veut cacher la nécessaire “importation” de 120 000 adultes en bonne santé par an pendant cinquante ans pour maintenir seulement la population active à son niveau actuel. Le Commissariat Général au plan a réfuté comme idéologiquement inadaptée l’hypothèse de l’immigration de 84 millions d’ici 2050 pour maintenir la proportion des personnes âgées à son taux relatif d’aujourd’hui. La pyramide des âges se rétrécit à sa base et s’élargit à son sommet , inexorablement.

Les émeutes sont éminemment politiques.

Et ici il est ,faut-il le souligner, inconvenant de parler de violence sous une accepion générique, celle qui sème la confusion entre la “bavure” d’une force de l’ordre qui a fonction de protéger et qui assassine et celle sans conséquence péjorative notable , sinon de calciner quelques biens de consommation renouvelables, de jeunes gens révoltés .

Elles énoncent non seulement une réalité économique mais un déficit réel dans l’élaboration du politique par les élites européennes et particulièrement françaises.

L’amnésie entretenue des crimes de la colonisation française , avec le travail soutenu des nostalgiques de l’Algérie française, la perte de consistance des formations de gauche, y compris dans ses versions syndicalistes sont la condition de la discrimination envers les générations issues de générations antérieures d’immigrés , considérées comme pas "totalement françaises" dans le discours courant et officiellement admis.

Sur pratiquement tous les sujets qui devraient les opposer, le parti socialiste français talonne sur ses positions le parti conservateur au pouvoir, aussi bien concernant l’approbation de l’ultralibéralisme , en particulier au travers du vote approbateur du projet de constitution européenne, que celle de la prétendue “sécurité”.

C’est bien avec l’avènement de Mitterand au pouvoir que par des mesures fiscales appropriées l’investissement dans le travail a été disqualifié et que les bénéfices des spéculateurs en bourse sont devenus colossaux. C’est un ancien ministre socialiste, actuellement maire d’arrondissement à Paris qui proclame en séance publique refuser l’application des 20% de logement social au prétexte que ce dernier enrichirait son quartier en pauvres, et “donc “ amènerait et de l’insécurité et du trafic de drogue. Autant de choix qui confortent la ghettoïsation des plus démunis et qui rappellent les accents de haine sociale dans les propos proférés par les bourgeois en 1848 et 1871.



Imprimer cet article





15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite