Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
de : Alina Reyes
jeudi 17 novembre 2005 - 04h18 - Signaler aux modérateurs
21 commentaires
JPEG - 10.9 ko

de Alina Reyes

Dans la blogosphère où j’évolue, j’ai pu observer la virulence réactive de beaucoup d’intellectuels trentenaires lors des émeutes menées par ceux que nombre d’entre eux ont aussitôt qualifiés de barbares. Certains allant jusqu’à en appeler au retour de la peine de mort, ou déclarer ouverte la guerre civile.

Toujours enrobés de références philosophiques ou littéraires, les propos violents, et même souvent ceux qui s’efforçaient à une certaine modération, laissaient éclater le fond de peur panique d’une jeunesse dont la détresse est pourtant moins due, selon moi, aux chocs civilisationnels entraînés par les immigrations qu’à la difficulté de prendre place dans une société confisquée par les aînés.

Le bon Français ronflait et râlait sur ses lauriers fanés.

Des barbares sans parole commencèrent à pulluler et incendier, et l’on vit des petits Blancs morts-nés dans leur bouillon de culture se mettre à puruler. Poussant des cris de chouette effraie sur le péril bronzé. Alors qu’ils étaient eux-mêmes la décadence incarnée, confits de lettres aussitôt mortes qu’ingérées par leur organisme malade, et tout aussi embourbés que les barbares dans leur impuissance, leur sexe honteux, leur besoin d’argent, leur dépendance à une quelconque drogue, leurs dérapages violents, leur mal-être chronique, leurs appels dérisoires à des valeurs traditionnelles, leur manichéisme stupide, leur réflexe primaire d’en découdre, leur fantasme de se sentir enculé et d’enculer en retour, leur foi mauvaise, leur haine de la vie, de la joie, de l’amour, leurs pulsions de meurtre, leur désir d’en finir avec eux-mêmes, avec l’ennemi, par une bonne guerre, comme on le dit en d’autres temps, et qu’on l’obtint.

Pendant ce temps le bon Français, mal à l’aise, détournait les yeux et parlait bas.

L’ONU enquêtera-t-elle pour savoir s’il y a en France des armes de répression massive ? La plus grande ruse de ces dernières étant de faire croire qu’elles n’existent pas, aucune preuve ne pourra être établie, pas plus en Europe que dans le reste du monde.

Les inspecteurs repartiront et la répression massive restera cachée sous nos côtes, enclume dans la poitrine de chacun d’entre nous. Ce qui, bien entendu, n’empêchera nullement la guerre d’avoir lieu.

Telle qu’elle a depuis longtemps lieu à chaque instant et nous perce de flèches de plus en plus douloureuses. Ou telle que, si nous ne savons la contenir, elle achèvera notre martyre en nous arrachant le cœur en même temps que l’enclume.

La France ressemble à ce vieil homme qui a passé sa vie à jouir et abuser de son pouvoir et qui, déclinant, se masque pour mendier la compassion de la jeunesse, l’absolution de la jeunesse, avec laquelle il se comporte pourtant comme il l’a toujours fait : mentir, utiliser les autres, les flatter pour mieux les renier, les anéantir et leur faire porter le poids de l’enfer qu’il mérite lui-même. La France vampirise sa jeunesse, ne la caresse que pour la maltraiter, lui interdire l’avenir. Vous êtes dans son même sac d’ogre, jeunes cadres, jeunes chômeurs, jeunes intellectuels et jeunes cailleras. Vous payez aux vieux des décennies de retraite souvent plus confortables que vos salaires et tout ce qu’il y avait à prendre dans ce pays, ils l’ont pris.

L’art, la littérature, ils les ont pris et saccagés.

Les idéaux, la foi et l’innocence, idem.

L’amour, l’amour érotique, l’amour des enfants, l’amitié sans calcul, idem.

La nature, la beauté.

La politique.

Le travail.

La presse.

Ils se sont servis, et alliés dans le crime à un point tel que nulle société n’avait atteint auparavant.

Et ceux qui aujourd’hui parviennent à sortir la tête de l’eau en leur riant au nez, de leur barque pourrie les vieux ogres ne leur tendent la main que pour pouvoir, une fois récupérés, les faire bouillir et les bouffer aussi. N’ayant d’autre ambition que de se nourrir et vivre encore, encore un peu plus longtemps et même au-delà : continuer à ne pas laisser la place, une fois morts.

Pourtant, pourtant, c’est vous qui êtes jeunes, et puissants si vous les rejetez.

Et ils seront bel et bien vaincus.

Rien n’est plus difficile car le système qu’ils ont mis en place est devenu notre milieu naturel, parce qu’on a l’impression que même si l’oxygène y est rare c’est le seul endroit où l’on puisse désormais respirer, rien n’est plus difficile mais rien n’est plus nécessaire : rejetons leur système. Partons, allons être Français ailleurs, ailleurs sur la planète ou bien sur notre territoire mais pas dans leur combine, ailleurs et autrement de toute façon.

Cessons de fantasmer sur les dangers de la Machine, la Machine n’est dangereuse qu’en servante du Système et c’est lui qu’il faut combattre, c’est de lui qu’il nous faut nous débarrasser et débarrasser ce vieux pays, la France, ce vieux pays que nous aimons pourtant, ce vieux pays auquel nous pourrions faire tant de bien s’il renonçait à se préserver en nous fermant sa porte au nez.

Si nous renoncions à venir manger à ses pieds les miettes qu’il nous jette comme aux moineaux. S’il renonçait à ne nous faire fantasmer à l’exposition de ses appas que pour mieux se dérober. S’il nous laissait, au moins, l’approcher et le toucher vraiment.

Ne vous battez pas entre vous. Jeunes du monde entier soyez solidaires contre vos vieux ogres, remettez-les à leur place qui devrait être noble et qu’ils ont souillée comme le reste. Et ce faisant, prenez aussi la vôtre. Dans votre monde, un monde qui attend que vous lui rendiez l’éternité, c’est-à-dire la possibilité d’être transmis.

www.alinareyes.com

http://amainsnues.hautetfort.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 08h31

Superbe. Profond. Merci

Passerose,
jeune de 55 balais



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 10h31

C’est ce qui s’appelle parler bien.
On est un peu moins desespéré après avoir lu cela.

un vieillard de 35 ans.



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
21 novembre 2005 - 19h18 - Posté par

on est pas un peu moins desespérer, il faut juste commencer à mener un combat pour que les choses changent, pour que l’on retrouve tous un certain desir enfouis en nous. les vieux, ces ogres nous opressent, ils ont créer un systeme qui nous rend dependant d un certain confort annihilant nos revendications bien fondées . Ce texte ne me rend pas moins desesperer, il me mets la RAGE, on ne peut pas rester planté là devant une teloche a ne rien faire !

Ben.


> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 11h39

ça touche là où ça fait mal ... c’est bien !



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 13h40

enfin une parole intelligente au milieu d’une cacophonie débile et d’un autre âge,
merci alina

zawad



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 16h41 - Posté par

Joli style.
Un peu rhétorique, mais joli. _ :)

Ne jamais oublier que la betise est la chose au monde la mieux partagée...
Elle n’a pas de couleur et n’a pas d’age...


> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
17 novembre 2005 - 16h46

"... une société confisquée par les aînés" ?
Voire.
Je ne suis pas sûr que tout cette vision générationnelle aide à y voir plus clair, en ce temps de divrersion.
Eh oui, tout ça est sympathique, plein de talent, sensible, bien écrit et tout et tout, et pourtant, c’est un petit écran de fumée jeuniste.
Rien à voir avec les écrans de fumée insupportables, gerne "c’est la faute à la polygamie", mais tout de même....
Je ne vois pas ce que ça apporte, sinon encore un peu de brouillard sur des évènements qui sont pourtant très clairs.
Vive la sociale !



’RETOUR AU CALME’, PAS DE ’QUARTIERS’
17 novembre 2005 - 22h56

’RETOUR AU CALME’, PAS DE ’QUARTIERS’

Rap à Toto *

Puant pays de collabos

labo de la conservation

conversation l’art des bobos

beau d’être sa dénégation

Gardez vos places, tirez la chasse

Couches moyennes mais épaisses

comme se couchent font leur lie

leur lard où les gens d’argent paissent

l’ordre dur l’ordure où l’or dure

Gardez vos places, tirez la chasse

Société bonne pour les chiottes

à deux bâtons qu’elle s’importe

pour chier assis soleil levant

Gardez vos places, tirez la chasse

Seins bronzés et cul dans la soie

par compassion ça va de soi

Prolos et bourges, tous au chaos !

Gardez vos places, tirez la chasse

RER A, 17 novembre, 8h17

* Monopole japonais de sanitaires spécialiste de WC à commande numérique et perfectionnements d’ultra-confort

Patlotch ;-)



Etat d’urgence
18 novembre 2005 - 08h02

J’ai vécu dans un pays où le calme et la sécurité régnaient. Où il y avait une loi pour chaque cas qui pouvait représenter un conflit, une opinion, une attitude "dangereuse" pour l’ordre établi.

Evidemment l’état d’urgence et le couvre feu étaient considérés comme une nécessité absolue, acceptée par beaucoup de gens. Cela a duré des années.

Le pays était sûr, aucun doute là dessus. Pas de mendicité, pas (ou presque) de petite délinquance, peu d’agressions autres que celles des forces de l’ordre.

Evidemment la police était partout.

Mais le pays était sûr.

C’était le Chili de Pinochet.

Le Chili a été le laboratoire d’où se sont inspirés Ronald Reagan, Margaret Thatcher (qui comptent comme admirateur fervent un certain Nicolas Sarkozy) Où toutes les politiques aujourd’hui appliquées par Bush, Berlusconi, Chirac, Blair on été essayées, étudiées, testées.

Vérifiez les lois "votées" depuis quelques années en France : pratiquement toutes ont leur parallèle dans le Chili des années de dictature. Depuis la décentralisation chère à Raffarin , les retraites, la sécurité …

Lisez les rapports des organisations de défense des droits de l’homme en France, en Europe aujourd’hui …

Demain il sera trop tard pour dire que nous ne savions pas .



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
18 novembre 2005 - 10h39

Si tu n’étais pas si belle et si tu n’écrivais pas si mal, est-ce que je t’aimerais autant ?

Le petit Poucet.

PS : L’Humanisme est une exigence, pas une bien-pensance.



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
22 novembre 2005 - 10h47

Pillé, graphé et brûlé une BM(série 3) pour toi Alina, mon bel autodaphé.

Ai prie soin de joindre aux flammes tes livres souillés de ma semance de neg’marron(c’est le nom qui convient à ceux de ma race).

Bien après, contre ton corps poissé de trop de mots, je me suis couché. Tout contre.
Toi, drapée" dans ton songe de changrin idiot" et moi, binant ta chair comme Michael K le veld de Coetzee.
Tu disais : J’aime la place que tu occupes.
Moi : Ton cul ?
Toi:Joder, tu lucha ! Etrange étranger, de donde vienes ?

Mais le nègre a épuisé ses ressources à obéir.

Ton incendiaire.



> Défaites-vous des ogres, réhabitez le monde.
12 décembre 2005 - 21h14

Je rêve d’un monde que de poésie faite, auquel Alina Réyes frappe désespérement à la porte et duquel je la rejette, tant son monde à elle, me fait aveu d’impuissance fondamentale !

Franchement, tu manques de cul, Alina...






Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Cependant ne doute pas que Léon l'Africain, Léon le voyageur, c'était également moi. W.B. Yeats. Poète irlandais (1865-1939).
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite