Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

RIEN ni PERSONNE ...


de : Durdo REIL
lundi 21 novembre 2005 - 01h27 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Trois mots lourds de conséquences.

Il vous l’a dit compatriotes ! En directe à la télé. Moi ça m’effraie d’entendre quelqu’un qui prétend accéder au "pouvoir suprême" parler de la sorte. On ne peut pas accorder sa confiance à un individu qui se dit prêt à tout pour assouvir sa soif de pouvoir. On peut craindre le pire, de sa part, s’il devient tout puissant.

RIEN !

On a vu, ces derniers temps, de quoi il est capable alors qu’il n’est que ministre :

 il flatte les plus bas instincts (pire que le F.N.). Et dire que nous avons été 82% à voter pour celui qui, aujourd’hui, laisse ce monsieur nerveux agir à sa guise. Nous avons été bernés, nous qui croyions faire barrage à l’extrême droite en votant ainsi.

 il parle de "pays réel", faisant référence au maurrassisme http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurras, indiquant clairement que tous les français ne sont pas de même importance. Il ne peut ignorer que ce sire Maurras était royaliste, pétainiste et penseur d’extrême droite. Avant lui, un autre individu peu recommandable (c’est le moins qu’on puisse dire) avait parlé de race aryenne et on sait ce qu’il a "commencé" à faire (il était loin d’avoir terminé) pour "privilégier" cette soi-disant race. On sait ce que cela a coûté à l’humanité. On sait aussi, malheureusement, que cela n’a pas servi de leçon.

 il parle de rupture (pas étonnant lorsqu’on est un disciple de Maurras), mais rupture avec quoi ? Avec le modèle français ? Mais il est agonisant justement parce que lui et ses acolytes mettent un point d’honneur à l’étouffer complètement. Il faut dire, hélas, que les gouvernements de gauche ne l’ont pas bien traité non plus. Pendant que les regards se portaient sur la révolte des banlieues, le ministère de l’économie a effectué en misouk (misouk = mot créole de la Réunion signifiant : de façon sournoise, pas franche, pas courageuse) des coupes sombres dans les financements de certaines institutions pourtant indispensables au bon fonctionnement du modèle français. Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a attrapé la galle, s’agissant du modèle français c’est bien pire, on lui a donné la galle. On a fait la même chose avec certaines entreprises publiques qu’on a voulu donner aux patrons et aux actionnaires.

 il n’ouvre la bouche que pour stigmatiser une partie du peuple français (toujours la même) : racailles, Karcher, polygamie, barbus, barbares... Il ajoute même qu’il est à la recherche de mots plus forts encore. Ses inconditionnels parlent de : gens pas tout à fait français http://www.acrimed.org/article2193.html, de gens de bonne famille [http://paris.indymedia.org/article_...] (qui ne sont pas les mêmes évidemment) etc.

 il ne jure que par la coercition : état policier, état d’urgence, expulsions de gens en situation régulière et j’en passe.

 il n’obéit pas aux lois de la République (sur les logements sociaux par exemple) et ne demande pas non plus à certains de ses amis de l’U.M.P. de le faire. Il est intraitable pour les autres.

 il a un ego démesuré dans sa façon de s’exprimer : je veux, je ne veux pas, j’ai décidé, j’exige, je ne transigerai pas ...

 il excuse l’inexcusable et défend l’indéfendable avant même de connaître la vérité.

La liste est non exhaustive

PERSONNE !

En d’autres temps, sa démission, aurait été exigée et obtenue depuis longtemps. Les rares personnes qui l’ont demandée l’ont fait du bout des lèvres. Le premier ministre (après avoir vu les sondages) s’est déclaré solidaire du personnage. Le président, qui a renié sa parole en le nommant, dit qu’il fait un travail nécessaire. Le parlement lui est acquis sans aucune limite. L’opposition regarde les sondages et pense aussitôt qu’il faut être "un peut" d’accord avec ses grandes idées. La presse est aux mains de son disciple (le MEDEF). Les sondeurs, on sait de quoi ils sont capables (ils sont aussi le MEDEF). La justice : on a vu ce qu’il pense des magistrats. Ils n’auront pas de quoi résister.

On est bien obligé de constater que le monsieur est très fort. Personne pour lui résister.

Vous me direz sans doute : et le peuple français ? Je vous répondrai : il a dit PERSONNE ! Eh oui ! Cela veut dire aussi ça. Il n’a pas froid aux yeux le triste sire. Il met au défit le peuple français de l’arrêter dans ses oeuvres. Gardons à l’esprit qu’il fait référence au maurrassisme ! Je ne crois pas que le "tout sécuritaire", l’augmentation des effectifs de la police et le renforcement de ses pouvoirs, le contrôle de tout (le terrorisme a bon dos), qu’il met progressivement en place, soit destiné au bonheur de la République. L’état d’urgence, qui lui attribue des pouvoirs incompatibles avec la République, durera-t-il seulement trois mois ? Rien n’est moins sûr.

ALORS ?

Alors il nous reste l’espoir que le PEUPLE FRANCAIS ne se laissera pas défier indéfiniment.

Espérons que les sondages publiés ces temps-ci soient truqués.

Espérons que LE PEUPLE FRANCAIS n’acceptera pas qu’un individu qui lui dise "personne ne pourra m’arrêter" devienne Président de la République, de SA REPUBLIQUE.

Espérons qu’il n’acceptera pas que l’on transforme SA REPUBLIQUE en PLOUTOCRATIE, en OLIGARCHIE ou en MONARCHIE (je n’ose pas citer un autre régime politique qui me vient à l’esprit dès que je vois ce monsieur), avant qu’il ne soit trop tard !

Faisons de notre mieux, là ou nous sommes.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> RIEN ni PERSONNE ...
21 novembre 2005 - 06h58

Durdo REIL, on peut effectivement penser les Français durs de la feuille. A leur décharge, avec cette avalanche de sondages bidons et le flot incessant de la propagande vichyste, ils sont totalement intoxiqués.

Les descriptions du sinistre personnage et de la situation sont très justes. Je partage tout à fait cette analyse, notamment les références historiques à Mauras. J’ajouterai que ce frustré dangereux craint d’être pris de vitesse dans son camp, ce qui le rend de plus en plus nerveux.

Je vois une lueur d’espoir : que les crabes se bouffent entre eux. Ce qui en revanche est déplorable, c’est d’entendre des éléphants PS reprendre le thème de "la sécurité " à leur compte (Guigou, hier)..

Quant à 2002, je fais partie des 18% qui n’ont pas participé à la mascarade de l’élection, tel un pape africain, du bandit Chirac. Depuis, ma vision d’un certain peuple français à quelque peu "évolué".

Verdi



> RIEN ni PERSONNE ...
21 novembre 2005 - 09h17 - Posté par

Mes amis,

Il y a longtemps que j’ai fait cette analyse, mais malgré tout, je garde espoir :

En France, c’est toujours le PEUPLE qui a le dernier mot

LES SONDAGES SONT TRUQUES

Michèle


> RIEN ni PERSONNE ...
21 novembre 2005 - 11h46 - Posté par

Désolée, Michèle, je ne suis pas si optimiste : même sans l’avoir élu, le Peuple français a bien aimé le général Bonaparte, dans un premier temps au moins ; il a bien aimé le général Boulanger, le général De Gaulle, et même le maréchal Pétain...
Le Peuple français aime bien les hommes à poigne !
Le petit excité actuel représente un réel danger pour la démocratie et il faut montrer du doigt sans relâche ses failles.
LePen n’était pas en mesure de remporter le 2e tour de l’élection présidentielle (moi non plus, je ne me suis pas fait avoir !) mais là, je crois que ce sera pour moi TSS (tout sauf sarko) !
Hélène


> RIEN ni PERSONNE ...
21 novembre 2005 - 16h26 - Posté par

Patrick Devedjian

Affirme, ce jour, sur Europe 1 : 55 % de NON au référendum européen ce n’est pas possible. L’U.M.P. devra "proposer" des solutions.

Devinez quelles solutions ? A la question de l’animateur "Les français doivent revoter ?", il n’a pas répondu non.

Pour ce monsieur de l’extrême droite (voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Patric...), il s’agit bien de passer outre l’opinion de 55 % des français.

Les obliger à voter OUI ? Faire voter le Parlement à leur place ? Déclarer le PEUPLE incapable et le placer sous tutelle ? Il faut s’attendre à tout de la part d’extrémistes. J’ai toujours pensé que ce monsieur était un clown, il en a tous les comportements. Il ne lui manque qu’un gros nez rouge.

Ce qui m’inquiète d’avantage c’est de savoir que c’est un proche conseiller du petit nerveux, extrémiste lui aussi. Petit nerveux qui a de terribles pouvoirs en ce moment !

PEUPLE, n’abandonne pas ta souveraineté !


> RIEN ni PERSONNE ...
21 novembre 2005 - 18h07

Analyse très noire mais malheureusement clairvoyante. Certains, comme Michèle pourraient te taxer de pessimisme, mais comme le disait Desproges, "un pessimiste est un optimiste qui a de l’expérience". Ceux qui prennent la peine d’essayer de comprendre comment les dictatures se sont installées dans le passé et bien évidement encore plus ceux qui ont vécus ces noires périodes ont une certaine expérience en ce domaine.

Le plus inquiétant, c’est que même si le peuple français en vient miraculeusement à se dire qu’il est plus que temps de remercier ce monsieur et de le virer par le biais des urnes, et bien ce n’est pas gagné pour autant.

N’est pas Sarkozy qui veut installer et généraliser le vote électronique en France ?

Il parait que le petit nerveux s’inspire beaucoup de se qui se passe outre-atlantique. Les deux dernières caricatures de démocratie qui se sont déroulées aux Etats-Unis et que l’on nomme pudiquement "élections présidentielles". Ca ne vous rappelle rien ?



> RIEN ni PERSONNE ...
22 novembre 2005 - 01h36

Quelqu’un, une chose peut stopper le petit nain bleu Hongrois.

C’est assez simple, il suffit de faire un peu attention.

Premièrement il faut arrêter de parler du peuple.
C’est cette manière de parler qui permet aux dictateurs de prendre le pouvoir.
En effet, si quelqu’un sait parler au peuple, il sait aussi détruire ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.
Il lui suffit d’affirmer que l’opposition n’est pas le Peuple.
Par conséquent, pour vaincre le totalitarisme, c’est vraiment simple, il suffit d’être contre.
Avoir une attitude négative contre l’opinion générale, c’est suffisant pour contrer la Vox Populi majoritaire.
Une personne est contre et tout d’écroule. C’est simple.

Secondo il suffit de se concentrer sur les cas particuliers pour les opposer aux généralités séduisantes qui permettent aux discours Sarkosiens de gagner l’opinion publique. Par exemple, comparer les violences quotidiennes à l’intérieur des familles, des villages, qui débouchent sur des morts, avec l’impact réel des émeutes dans la rue.

Et enfin, pour une victoire joyeuse et festive contre les forces de l’ordre, l’argument le plus déterminant, c’est que les ruines nous appartiennent, et qu’après le départ des troupes, cela sera à nous de reconstruire.

jyd






Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite