Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La gauche file un mauvais coton...
de : jepe
mardi 6 décembre 2005 - 08h20 - Signaler aux modérateurs
26 commentaires

Il y a de quoi etre scandalisé par ce qu’il se passe actuellement. Toute la gauche est en déroute...Les élections locales partielles le demontrent à chaque fois.

Tout se présente vraiment très mal pour 2007.

A l’extrème gauche Arlette va repartir pour sa Xième candidature, ne doutons pas que la LCR présentera aussi son candidat, que le PC fera de même...peut être aurons nous droit à une candidature José Bové et aussi un vert...et encore surement quelques autres candidats.

Résultat un potentiel de 10 à 20 % des suffrages seront totalement neutralisés...comme disent les miltaires.

Au PS les candidats potentiels, et ils ne manquent pas, vont s’affronter avec comme seul dénominateur commun...les ambitions personnelles.

Au rythme où vont les choses des candidatures dissidentes risquent aussi de se produire avec les conséquences que l’on a déjà connu dans le passé.

Du coté syndical, c’est pas mieux...Les derniers mouvements sociaux se sont traduits pas des échecs retentissants (SNCM, Transports public Marseille, et SNCF) plus grave encore les usagers commencent à en avoir assez de ces mouvements qui finissent par leur rendre la vie impossible...et qui ne débouchent sur rien.

Plus grave encore le spectacle des émeutes en banlieue ont révolté le quidam...celui qui marche dans de la rue...et la cote de Sarkozy ne cesse de grimper dans les sondages...une vraie catastrophe.

Le pire finalement on peut le lire dans Marianne de cette semaine...Sarkozy écraserait tous les candidats de gauche qui lui serait opposé...le seul qui le battrait largement est Galouzeau de Villepin...quel triomphe pour la gauche.

Je crains qu’en 2007 la gauche ne soit pas présente au deuxième tour...et que les électeurs n’aient d’autre solution que de voter Villepin pour barrer la route à Sarkozy...c’est ce que démontre clairement le sondage de Marianne.

Quel bonheur de voir ainsi l’histoire bégayer...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 10h04

bonjour à tous,

Je ne conteste pas ce constat malheureux, cependant une troisième composante pourrait bien voir ses rangs grossir : l’ABSTENTION .

Lorsque l’on constate la qualité des réponses faites aux électeurs par les élus sur le 3 dernières consultations (au moins), il y a de quoi jeter l’éponge et la carte avec.....

PéKa



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 10h29

C’est pour cela qu’il faut que nous continuions tous à publier sur les blogs des hommes politiques de gauche en leur expliquant que ce n’est pas leur caboche ou leur parti qui fera la différence, mais leur unité contre l’ultra-libéralisme, seul combat qui vaille la peine. Je relisais ce matin l’intro. de R.M. JENNAR lorsqu’il s’apprêtait à démonter le TCE, et il y disait que l’Europe, c’est à la fois de la liberté et de la solidarité. Si chacun dans son coin, les candidats potentiels refusent les uns après les autres de se ranger sous cette bannière, il n’y aura en effet rien de nouveau sous le soleil des sondages.

Je suis complètement ahuri de lire que certains continuent à jouer sur les clivages trotskystes/socialistes/communistes/staliniens/cgtiste/machiniste/rmiste/etc et continuent à expliquer qu’on ne peut pas mélanger tous ces braves gens au risque d’y perdre son âme... et ce faisant, ils nous expliquent qu’il vaut mieux épouser les théories libéralisantes plutôt que d’épouser un peu de "trotskisme"... par exemple. Vraiment, quand je lis des conneries pareilles, en effet, je me dis que le "Front populaire" du Yéti, on en est très loin.

Donc. Mon idée, c’est que pour avoir une chance d’être entendus en 2007, il faut qu’en effet les forces de gauche se rassemblent. Il faut qu’elles abandonnent le marketing pour la réflexion et que celui qui représentera tout ce beau monde soit tiré au sort. Bové, Besancenot ou je ne sais qui d’autre, peu importe, l’important, c’est qu’ils soient tous là à défendre la même chose, comme pour le 29 mai. Ce n’est pas un candidat qu’on porte, ni un programme, mais un projet de société.

Et quant à LO qui présente à nouveau Laguillier, ce n’est que la continuation de leur stratégie "statutaire" : fragmenter l’électorat, et par le chaos généré, permettre la révolution finale. A vrai dire, je suis surpris par la LCR qui semble s’accomoder d’alliances avec des "réformistes". Je ne vis pas au milieu de ce milieu, mais j’avoue que je ne comprends pas tout... et je me rends compte que je suis vraiment largué quand, comme je le disais au dessu, je me prends en pleine figure des "t’es pas fou, ce sont des trotskistes".

Je finis donc en avouant, comme l’auteur auquel je réponds, que je suis largué moi aussi :-)



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 11h15 - Posté par

Je pense qu’il est malsain pour des camarades que je veux croire sincèrement solidaire d’une gauche de changement, de montrer un tel pessimisme ; Ce sont sans doute les même qui, en janvier 2005 étaient persuadés que le oui au référendum gagerait largement, avec 60% d’abstention

Bien heureusement l’enthousiasme crée par l’unité des forces radicales pour le refus de la société libérale a bouleversé la donne, et ceci peut très bien se reproduire en 2007 si nous retrouvons l’élan de la campagne du non et c’est nous qui en déciderons.

Je veut quant même préciser que la LCR est à l’origine des collectif du 29 mai et qu’elle reste convaincue que le plus important c’est de se mettre d’accord sur un programme de rupture avec la sociale démocratie, le choix du candidat sera ensuite secondaire. La Ligue à d’ailleurs réaffirmer clairement qu’il n’était en aucun cas questions de participer à un gouvernement conduit par une majorité réformiste sociale libérale.
Raymond


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 10h38

Le scénario absolument possible au 2ème tour est :

Sarkozy/Le Pen.

Et le nain de jardin bourré de tics nerveux aura beau jeu de tenir le rôle du républicain façe à LePen.

Sarko a tous les moyens financiers et médiatiques pour être le seul candidat UMP en 2007.

Ne soyons pas largués, Sarko n’en demande pas tant.

S’abstenir, c’est donner sa voix à Sarko.

Le 21 avril 2002 n’a t’il pas suffit ?

Nous DEVONS nous mobiliser pour un VRAI candidat de gauche.

A mon sens, seul Montebourg pourrait tenir la dragée haute au nain de jardin.

Antoine.



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 10h53 - Posté par

S’abstenir, c’est donner sa voix à Sarko.
Le 21 avril 2002 n’a t’il pas suffit ?

Je connais cet argument, et ne m’étant pas abstenu en 2002, j’ai vu le résultat du deuxième tour et la considération qui a été faite des "votes-anti-mais-pas-pour".

On vote pour des idées, et si l’abstention grossi c’est peut-être bien en rapport avec le manque d’idée des candidats que l’on retrouve.

Une considération des bulletins blancs par un affichage lisible des chiffres ne pourrait-elle pas mettre en évidence une démarche politique d’un certain nombre des électeurs ??

Le manque de crédibilité des hommes politiques de France n’est pas le fait des électeurs, mais plutôt des attitudes déplorables que l’on constate jour après jour de la part de ces personnes sensés nous représenter.

Salut

PéKa


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 11h01 - Posté par

A mon sens, seul Montebourg pourrait tenir la dragée haute au nain de jardin.

Justement, il faudrait sortir de cette idée que c’est une personnalité qu’il faut... ce n’est pas une "personnalité" qu’il faut, mais un projet, porté par un groupe plutôt que par une "personnalité". Et le candidat désigné, à la fin, on s’en moque. Les Français ne sont pas des veaux, quoiqu’on en dise et quoiqu’on en pense, ils voteront pour le projet, pas pour l’homme qui a les dents blanches. A condition de persévérer dans la voie qui a été ouverte en mai dernier.

Il ne faut pas se leurrer. Que ce soit Sarkozy ou Villepin, ce sont les mêmes derrière. Les mêmes capitaux, les mêmes communicants, les mêmes industriels, les mêmes journaux, tout pareil. Ils se sont surement écharpés les uns les autres parfois... mais depuis pas mal d’années, il y a eu un regroupement : au niveau des capitaux, des capitalistes, des multinationales françaises et internationales.

Je sais, dis comme ça, ça fait "théorie du complot libéral"... mais Marx il y a plus d’un siècle ne disait-il pas déjà la même chose ?

Je ne dis pas qu’il faut tous chanter en coeur l’Internationale, je dis juste qu’il faut... cesser de tous courir des chevaux supposément différents.

Des élections, ce ne sont pas des courses de petits chevaux où le résultat clôture tout. Des élections, ça scelle pour plusieurs années notre avenir. Donc, il faut dépasser "la course" proprement dite. Et ne pas écouter les "réalistes" qui veulent concentrer l’attention sur le marketing et l’image et les dents blanches.

Donc finalement la question : est-ce que toutes les organisations supposément "à gauche" sont prêtes à rédiger un projet commun, avec une élection pour chaque organisation d’un ou plusieurs candidats, puis un tirage au sort du candidat final qui sera chargé de porter ce projet conformément à ce que notre Constitution le prévoit ?


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 13h20 - Posté par

j’adhère tout à fait à ce projet de rassemblement et de tirage au sort en suite. cette idée là doit faire son chemin, et que les partis de gauche sachent que l’on ne votera pas pour leur tronche, mais pour un projet !
s’il y a de multiple candidats de gauche au 1er tour....je m’abstiens d’entrée de jeu ! pour moi pas la peine d’aller plus loin.


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 15h03 - Posté par

Il est amusant de constater que les opposants de Sarko ne peuvent s’empecher de parler constamment de lui. Cela est sans doute du au fait que celui ci occupe le devant de l’actualite car il est le seul qui bouge et fasse avancer les choses.
Ce qui est aussi amusant, c’est de voir que des personnes de ton style, sans arguments aucun a presenter au travers des actions de Sarko s’empressent de l’insulter et de faire une certaine discrimination sur son physique. Etonnant pour une personne qui se dis de gauche et qui revendique ainsi un caractere social et un rejet de toute discrimination ... mais tu serais peut etre d’un autre partie, disons plus extreme ? J’imagine bien ce que tu a vote en 2002 ... pauvre type.


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 17h01 - Posté par

ha ba j’avoue que ce message terminant par ..."pauvre type" est d’une extrème totérance....
on se demande même si en fin de compte vous ne venez pas là de projetter vos façons de faire tout en accusant un autre de vos propres méthodes méprisantes et insultantes envers autrui. toutes ressemblances de votre message avec la mauvaise foie de sarkozy, et fortuite bien entendue.

CQFD


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 20h14 - Posté par

Tu fais partie de sa Sarkaille à notre Sarkoléon ?
Effectivement, quand on a un cancer, on doit beaucoup en parler.
Passe donc plus de temps à étudier les règles de notre grammaire- tu as l’air de confondre "parti et partie"-, après tu passerasà l’étude de la démocratie selon le Nabot !


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 19h34 - Posté par

Le Pen est totalement hors du coup : l’extrême droite est toute entière là où est l’UMP


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 14h33

Je n’ai pas voté en 2002, je ne voterai pas en 2007.

Un maçon (du batiment).

J’ai horreur de voir pendant des dizaines d’années, les memes tronches dans les petites ou grandes "elections".

Peut-être que je voterai un jour pour quelqun, qui vit durement de son travail... et son mandat fini, retourne à son travail.

Je suis contre les professionnels de la politique, puisque c’est bien connu : LE POUVOIR CORROMPE.

Le fascisme, nous l’avons dejà, mais il faudrai le combatre probablement par des autres moyens, même si ça risque d’etre long.

Je n’ai pas confiance en aucun PROFESSIONNEL de la Politique, de ceux qui vivent tres chichement sur les dos des ceux qui travaillent.



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 15h36 - Posté par

C’est pour toutes ces raisons que je suis troublé par l’ambition affichée par le pouvoir vénézuélien de modifier leur Constitution pour permettre au président de se présenter autant de fois qu’il le souhaite... Ce n’est pas ici que le sujet est traité, mais c’est ici qu’on me donne à lire aussi clairement les raisons qui me troublent sur ce sujet là.


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 16h46

Article d’une très grande lucidité !

Pour 2007, la gauche va droit dans le mur puisqu’il n’y a pas de rassemblement et qu’il est très peu probable qu’il y en ait un un jour (voyez Arlette). Le seul espoir, c’est que la droite se divise autant que la gauche. On peut toujours rêver !

On va en prendre encore plein la gueule au moins jusqu’en 2012. En espérant que, passée cette date, les gens de gauche ne soient pas tous parqués dans des stades ou des vélodromes on peut enviseager une alternative.



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 17h59

Bon , OK ,

Je m’étais promis d’arrêter les commentaires mais bon.

Premièrement on est TOUS largués.

 Le problème du non-vote : d’autres votereront pour nous. Sauf si moins de 50% votent.
Mais là , problème, est-ce qu’une loi invalide un scrutin en cas de participation inférieure à 50% en france ?

 Le problème du vote blanc : qui voterera blanc ? Presque personne, surtout si la loi continue de mettre cela dans la même catégorie que le vote nul (c’est pas la même chose : un vote blanc, c’est un choix de dire non à tous les candidats, un vote NUL est un bulletin invalide pour diverses raisons - par exemple, "VIVE COLUCHE" écrit dessus - Ce que je conteste : cela devrait être considéré comme un vote blanc (par défaut) )

 Le problème du vote untel de gauche : aucun problème pour moi, j’irai voté untel de gauche contre n’importe quel untel de droite au premier, second ou même troisième tour. Si vous n’êtes pas trop hypocrite, le vrai problème, c’est le souvenir de la déception de l’après 1981 pour quelques uns.

 le problème du vote Sarkosy/Villepin ou Sarkosy/Le Pen : ici pas de problème pour moi : abstention immédiate.

J’exprime juste cette opinion : au PS, a priori le SEUL parti qui aura un présidentiable à présenter, c’est un couple Hollande-Royal qui a été désigné par de nombreux commentateurs influents.

Montebourg le rebelle l’Oréal a été "puni".
Mais est-ce qu’il ne savait pas au départ que cela arriverait ?

On parle aussi selon les sondages d’autres courants très "radicaux".
Mais toujours très minoritaires, donc sans importance.
Qui de toute façon rentreront dans le rang comme en 1983 à la première occasion.
Puisqu’un chef décidera in-fine que finalement cela ne sera pas possible le changement.
Ils ne sont pas trop offensifs, excusez moi de le dire si violemment. Le libéralisme peut souffler. Hors de danger.

J’exprime juste cette opinion : 2007 on s’en fout un peu : c’est maintenant que des gens de "gauche" pourrait avec des mots et des actes donner envie de voter pour eux.

Je re-formule une proposition : ceux qui ont un mandat démissionnent maintenant.
Comme cela ils montrent que , effectivement, ils veulent un changement très vite.
L’assemblée sera en majorité UMP jusqu’en 2007 : rester député "de gauche" est un comportement de complice.

mais les places sont si chères... je comprend la misère des députés PS,PC qui restent sur leurs chaises...

jyd.



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 18h52

Face à l’offensive libérale, l’argent et le pouvoir des capitalistes, nous avons besoin d’incorruputibles de gauche, des personnes ayant des qualités morales en acier.
Choisissons les, et demandons leur de s’unir, pour former un front populaire. Cassons les structures idéologico-politiques qui datent, prenons en l’utile, pour en construire une nouvelle. Il y a une certaine urgence à s’unir.
Il y a deux voies possibles, la révolte ou la victoire aux elections. Envisagons cette dernière, il faut une figure qui rassemble au-delà de l’electorat actuel anti-libéral.( C’est pourquoi Montebourg a sa côte qui monte). Mais il doit y avoir union des forces antilibérales au préalable, un élan formidable qui puisse retourner la situation, comme pour la campagne du non au référendum.



> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 21h52 - Posté par

Et pour moi, mon candidat sera le facteur.

N’en déplaise

Michel (Toulouse)


> La gauche file un mauvais coton...
6 décembre 2005 - 23h11

est-ce que les militants de gauche voient le verre à moitié vide ou à moitié plein ?
Il ne faut pas exagérer, ce n’est pas parce que pour la 50 millième fois arlette se présente qu’il faut jeter l’éponge !
même noel mamère a au l’extrême lucidité de renoncer à se présenter : c’est plutôt un bon début dans la non multiplication des candidatures.

perso, je crois à la force du collectif du 29 mai et aux forces politiques du non.

Le problème c’est qu’il leur faudrait un socialiste dans leurs rangs pour rameuter les socialistes du non, montebourg aurait été pas mal dans cette mission. De plus, sa "personnalité" passerait plutôt bien. Il ne faut pas se leurrer, les français votent toujours pour une personnalité et une image. Peut-être qu’il faudrait revisiter la communication de mitterrand qui s’est tout de même fait élire sur une affiche et une phrase !

et si nous assistons malgré tout à un duel droite extrême (villepin ou sarko) contre extrême droite au deuxième tour, c’est clair que je ne me ferai plus avoir une deuxième fois : on s’est bien foutu de nous quand nous nous sommes tous précipités aux urnes pour mettre notre bulletin chirac ! De toute façon il serait passé sans les voix de gauche.

On ne sait jamais ce que l’histoire nous réserve...

Sandrine.



> La gauche file un mauvais coton...
7 décembre 2005 - 01h48 - Posté par

ABSTENTION !
Ah non en 2002 on s’est fait avoir ; pas une deuxième fois. (troisième quatrième dixième... ?)
Abstention dès le premier tour, comme ça vu que tout le monde semble d’accord pour dire que ça va être douloureux, on pourra gueuler.
Et les "révolutionnaires" qui se présentent aux présidentielles ils peuvent s’allier à qui ils veulent c’est po des révolutionnaires bordel !!!
(j’en ai rien à foutre de leur Révolution)


En avant pour une autre société....
7 décembre 2005 - 06h53 - Posté par

"On" essaye maintenant la mayonaise Montebourg... C’est interessant, mais il ne semble pas avoir le courage d’affronter et de sortir du PS pour faire quelque chose....

Si il y a urgence de préparer les présidentielles ce n’est pas pour choisir les têtes et de suputer ici ou là pour savoir qui.....

Donc retour à la case "Sérieux", c’est à dire les contenus.
Lesquels contenus deviennent de plus en plus nébuleux au fur et à mesure qu’on s’approche de cette élection chez ceux qui sont là pour autre chose (autre chose que respecter des contenus...).

"On" a des discours flambants aux couleurs gauche pour de bien piètres engagements concrets et réels.

Mon choix est, en filigramme, la critique du TCE telle qu’elle s’est faite dans les comités du 29 Mai, pour programme minimal et la dénonciation du TCE, de la politique qui a inspité ce projet et de la politique européenne actuellement menée, sur la circulaire Bolkenstein, les brevets logiciels, l’écologie, les questions concretes de sécurité en Europe (évacuation des bases américaines, etc), les traveaux dans la direction de l’Europe qui cassent le droit du travail et qui se sont fixés il y a peu de mois déjà comme objectif de baisser les salaires en Europe de 3%, etc.

Un SMIC européen de 1500 Euros (où comme je l’ai lu quelque part sans m’en souvenir de l’origine, l’équivalent en pouvoir d’achat d’un SMIC de 1500 Euros calculé suivant le coût de la vie).

Car notre campagne doit être européenne...Au moins européaniste et de gauche. On doit chercher le principe social et démocratique à chaque pas de cette bataille. Démocratique en mettant sous controle populaire (votes, referendums, controle démocratique direct des négociateurs à l’OMC, ou ailleurs, etc) les décidants européens et nationaux, démocratique en developpant la citoyeneté dans l’entreprise comme droit fondamental (liberté de circulation, d’expression, de tenue, etc, dans les entreprises par exempe ) , et toute la panoplie normale de défense des interets des travailleurs .

Pour ce qui est du PS, désolé, je demeure sur le même point de vue, l’affaire est verrouillée . Seuls des gens en sortant peuvent être interessants. Ils ont eu une occasion importante de modifier contenus et politique à mener, ils n’ont rien changer. Et des gens éminents de ce parti continuent leur petite politique, aux niveaux euroépeen et international, completement inverse de ce qu’ils sous-entendent ici bas.

Ce n’est pas très bon tout celà.

C’est en avançant sur les contenus, en étant concrets, en se plaçant du côté réellement des interets de la majorité sociale de ce pays et de la majorité sociale des européens, qu’on pourra avancer.

Les contenus, les contenus, les contenus, les contenus....

N’avez-vous pas remarquer que, maintenant qu’on s’écarte d’une bataille sur les contenus, et que paralellement on parle de savoir si Sarko ou Villepin, si LePen ou Royale, si DSK ou Lang, si Montebourg ou Bové, si....., ....combien la desepérance gagne ?

Ca ce sent dans les débats ici. Le défaitisme qui gagne ....

Allez ! Etre de gauche ce n’est pas avoir une étiquette sur la vareuse.... C’est un contenu. Une pratique, etc... je préfere des gens ne se disant pas de gauche mais défendant au concret les travailleurs, les chômeurs, les retraités, la jeunesse...

Et vous verrez, si on part de là, que peut-être Sarko reculera et alors il ne deviendra plus aussi evident qu’il y ait quelqu’un de droite au second tour de la présidentielle (LePen aura fait un infarctus avant...).

Copas


> En avant pour une autre société....
7 décembre 2005 - 07h55 - Posté par

Nul ne connait l’avenir...mais si j’ai écrit ce fil c’est parce que je vois venir le coup. Au deuxième tour il semble de plus en plus sur que la gauche ne sera pas présente pour plusieurs raisons.

D’une part la gauche dans son ensemble est incapable de définr une position cohérente face à la mondialisation libérale...en conséquence elle est totalement incapable d’offrir une alternative crédible. Je croyais qu’avec le rejet du TCE une lueur d’espoir était en vue...il n’en est finalement rien.

D’autre part il y les ambitions personnelles et les partis qui leurs servent de support...le plus ridicule étant à l’extrème gauche où il y aura au moins trois candidats...voire plus si la droite y trouve un intéret (curieux, tout de même, ces candidats qui font 1 à 2 % des suffrages mais qui, à défaut d’électeurs, trouvent toujours les parrainages et les fonds pour faire campagne).

Au PS même si lors de leur dernier congrès ils ont fini par jeter à la poubelle le TCE (il était temps) rien n’est clair...sauf, que ceux qui en son sein ont rejeté le TCE, ont des chances très limitées d’obtenir l’investiture.

Rien de très de très enthousiasmant...il risque d’y avoir de la déperdition à gauche. Et pourtant dans tous les sondages la politique économique et sociale du gouvernement est largement rejetée ( 1/3 des électeure approuvent, 2/3 rejettent).

La situation devrait etre favorable au changement...mais la gauche est incapable de définir quels changements elle proposerait et surtout comment elle y parviendrait.

Pour que la gauche puisse avoir une chance il ne faut que 2 candidats à gauche, un au PS et un à la gauche du PS...les électeurs décidant l’influence de chaque tendance et donc à quel niveau se fera l’amalgame au deuxième tour.

Voilà pourquoi devraient se battre les électeurs de gauche...sinon il faut se préparer à une nouvelle déconvenue en 2007 le choix, cette fois-ci, étant entre Sarkozy et Villepin.

En 2007 ce sera beaucoup plus grave car contrairement à 2002 l’extrème droite aura la possibilité, grace à Sarkozy, d’arriver au pouvoir.

jepe


> En avant pour une autre société....
7 décembre 2005 - 08h05 - Posté par

Il faut donc continuer à répéter notre litanie sur les blogs (puisque c’est une chose que nous sommes capables de faire à moindre coût...) des hommes de gauche ayant participé au 29 mai... "pas un homme mais un projet"... "une ligne unique : la lutte contre l’ultra-libéralisme"... "ne pas stygmatiser les alliés naturels, mais rejeter les faux gauchistes"...

Et peut-être qu’à force de leur répeter cela, ils finiront par y croire plus que ce que les "commentateurs" (et autres "chiens" comme dirait un autre) seront moins écoutés, et que nous, nous serons "crus". Parce que pour le moment, je crois "qu’ils" croient plus aux sondages du MEDEF/IFOP qu’à la détermination née après le 29 mai.


> En avant pour une autre société....
7 décembre 2005 - 09h04 - Posté par

Qui a soutenu les insurgés des banlieues ? Qui a exigé que les révoltés contre la misère soient libérés, amnistiés etc... Qui a combattu l’état d’urgence ? Qui a la volonté politique de s’en prendre à ce système ? Qui chaque jour casse et détruit davantage ?
La "gauche" existe t-elle ? Qui pourrait bien la soutenir ?
La "gauche" n’est plus un camp. Elle est passée en "zone franche" et subventionne largement le capital.


> La gauche file un mauvais coton...
7 décembre 2005 - 15h00

Ne serait-il pas possible de créér une structure, style "union des forces antilibérales", au sein de laquelle les partis de gauche ou courants etc... pourraient se retrouver pour agir ?



> La gauche file un mauvais coton...
7 décembre 2005 - 19h18 - Posté par

Bonjour, en réponse à ce commentaire :

Réponse pessimiste : dans ce cas, bataille sans merci pour savoir qui sera le leader.
Réponse optimiste : un texte commun (sans fausses promesses), qui donnent des garanties sur la future action d’une telle entente (qui sera forcément provisoire, pas de naiveté).

Question donc : comment définir ces garanties : i.e. preuves que les décisions ne seront pas annulées, comme cela s’est passé en 1983 ?

Tant des choses ont été écrites, lues, relues, ré-écrites.
Presque tout le monde semble être d’accord pour mettre à la poubelle la droite libérale, avec dedans le MEDEF et les réactionnaires.

Mais voilà : une action qui monte ça rapporte...

Le libéralisme poussé à l’extrême ne nuit pas à tout le monde...
Et ceux qui voient le problème sans pour autant être des exaltés "staliniens" n’ont pas beaucoup d’entrées dans les cercles de décisions qui comptent vraiment.

J’entend aussi de plus en plus : ils ne savent que parler, ils se planquent derriere leurs claviers.
Exact pour moi, pour mon cas personnel.
Mais c’est en me planquant derrière mon clavier que j’ai repéré des sites qui font la promotions d’idées très minoritairements diffusées.

La transformation du monde en un agrégats de sociétés anonymes qui "communiquent" par sondages avec comme unique but de gagner de nouvelles parts de marché, ce n’est pas vraiment une fiction.

Des ilots de misères qui continuent d’exister partout sur la planête, pour le plus grand bonheur de quelques potentats, c’est aussi une chose qui existe. Il suffit de sortir dans la rue, même dans des villes riches.

Ce qui n’existe pas, c’est un discours qui dit cela très clairement, en indiquant très clairement la liste des mesures qui seront prises CONTRE ceux que j’estime (c’est un avis personnel) responsables de la situation :

 Les grandes organisations qui ne pensent qu’à protéger des intérêts commerçiaux (OMC par exemple)
 Des chefs d’états qui conservent le pouvoir partout dans le monde en flattant l’égo des nationalistes.
 Les racistes. Avec eux j’ai un vrai problème personnel.
Un conseil aux élus de gauche :
Parler de Cosmopolitisme, d’aides aux mariages inter-ethniques qui favoriseront l’intégration.
trop risqué electoralement ? Mais non ! c’est le contraire selon moi !
Le discours F.N. : "ils nous envahissent"
c’est la ruine de ce qui est pourtant la base même de ce qui a été la gauche
Ne pas le contrer, même derrière un clavier, c’est perdre de manière certaine)
 Ceux qui ne parlent pas, qui ne disent rien, même planqués derrière un clavier.
Ceux qui n’aiment pas trop les débats.
Qui préfèrent "concretement" parler d’affaires commerciales.

Mais voilà aussi : à chaque fois que quelqu’un comme moi (anonyme pourtant, i.e. pas exposé médiatiquement) , se permet de dire que les discours de bistrots ne sont pas toujours les plus idiots (sauf par leurs formes) , le mot "populisme" revient comme un coup de fouet.

jyd.


> La gauche file un mauvais coton...
3 janvier 2006 - 15h47

Faut déja que le facteur il ait ses 500 signatures et que la lcr ait les moyens de se presenter .Encore une éléction payée par les militants ...
Devraient "faire le canard" en 2007 et penser à plus tard .






Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
3 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite