Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’armée israélienne règne en maître dans les hôpitaux aussi
de : Amira Hass
dimanche 11 décembre 2005 - 15h55 - Signaler aux modérateurs

Amira Hass

Haaretz, 7 décembre 2005

www.haaretz.co.il/hasite/pag...

Version anglaise : The IDF rules in the hospitals, too - www.haaretz.com/hasen/spages...

Ainsi donc l’armée de défense d’Israël est également maîtresse souveraine dans les hôpitaux et pas seulement en Cisjordanie. L’avis d’un MP de 19 ans et d’un officier de la police militaire quant aux conditions de garde d’une personne hospitalisée prime sur celui du directeur de l’hôpital. Un jeune Palestinien de 14 ans, blessé par des tirs de l’armée de défense d’Israël et emmené à l’hôpital des enfants Schneider pour y être opéré et hospitalisé, a été maintenu pieds et mains liés en dépit du fait que deux MP le surveillaient et qu’il était de toute façon dans l’incapacité de marcher. La demande pressante et professionnelle du directeur en exercice de l’hôpital, que le blessé qui avait subi deux jours plus tôt une intervention à la jambe, soit libéré de ses entraves, a essuyé un refus.

Le règlement de 1999 du Ministère de la Santé établit bien que « la responsabilité d’entraver un patient placé en détention incombe à l’autorité d’application de la loi qui a la garde du patient... Dans toute situation où les entraves pourraient, dans l’opinion du médecin soignant, porter préjudice aux soins médicaux ou s’il n’en voit pas la nécessité, il revient au médecin d’exiger des responsables de la sécurité de détacher le patient... En cas de désaccord,... il y a lieu de s’en remettre au « forum décisionnel » (un représentant de l’hôpital et un responsable de la sécurité) ».

Mais il est revenu de diverses sources qu’au Ministère de la Santé, on s’applique depuis un moment à modifier ce règlement afin que l’évaluation médicale/professionnelle et le bon sens l’emporte sur la tendance des « autorités d’application de la loi » à entraver des personnes hospitalisées sans se soucier de la position des médecins. Il semble que le harcèlement incessant de l’association des Médecins pour les Droits de l’Homme et autres associations contre le recours trop prompt aux menottes et contre la peur des médecins d’intervenir dans l’appréciation du policier ou du soldat, donnent des résultats. Comme l’a écrit le Dr Yitzhak Kedman, du Conseil National de l’Enfance, au Dr Yitzhak Berlovitz, directeur adjoint au Ministère de la Santé, en réaction à l’information donnée par Haaretz sur le jeune garçon menotté : « Nous avions en son temps échangé une correspondance à propos d’un cas semblable et vous m’aviez fait clairement savoir votre opposition au fait de mettre des menottes à un mineur d’âge hospitalisé, certainement lorsqu’il y a d’autres moyens de garantir qu’il ne prenne pas la fuite... »

La logique militaire en jeu dans le recours aux menottes ressort de la réponse donnée à Haaretz par le porte-parole de l’armée de défense d’Israël : mercredi passé, l’adolescent « a été vu en compagnie de deux autres adolescents... Ils avaient l’intention de lancer des cocktails Molotov en direction de véhicules israéliens ». Des soldats ont poursuivi les jeunes garçons. « Au cours de la poursuite, l’adolescent dont il est question a tenté de lancer un cocktail Molotov sur un soldat de l’armée de défense d’Israël. On a ouvert le feu en visant la partie inférieure du corps et il a été blessé... Son statut (à l’hôpital) est celui d’un détenu normal ».

Comme on sait, l’armée de défense d’Israël se place également au-dessus de tout standard juridique. Le porte-parole de l’armée de défense d’Israël formule ses réponses (qui sont la version des soldats et des commandants) comme s’il n’avait jamais appris qu’aux termes de la loi, « un individu est innocent tant que sa culpabilité n’a pas été démontrée ». Il n’ajoute même pas dans ses réponses la formule de précaution : « apparemment ». De son côté, l’adolescent a vigoureusement contesté le verdict du porte-parole de l’armée de défense d’Israël et a dit qu’il était en train d’aider son père à livrer une bonbonne de gaz chez un habitant de son village, Maadma. La réponse du porte-parole de l’armée de défense d’Israël reflète le rapport réel à tout détenu palestinien, même quand il a 14 ans : il est coupable tant qu’il n’est pas démontré qu’il en est autrement. Et il est très difficile de démontrer qu’il en est autrement.

Le parcours imposé à ce même adolescent était connu d’avance : après trois jours et demi d’hôpital, il a été transféré, dimanche, au centre médical des services pénitentiaires. L’establishment juridico-militaire maintient automatiquement en détention tout Palestinien suspect « jusqu’à la fin de la procédure ». C’est le sort également des enfants suspectés de jets de pierres et de cocktails Molotov, et pas seulement des meurtriers présumés. Si un avocat souhaite qu’ait lieu un jugement loyal, convoquer des témoins, mener un contre-interrogatoire des soldats, recouper des témoignages, trouver des contradictions, la période de détention jusqu’à « la fin de la procédure » est susceptible d’être plus longue que la peine d’emprisonnement qui sera appliquée au mineur. La pression du système sur l’avocat et le détenu, en particulier quand il s’agit d’un mineur et en particulier quand il est blessé, en vue d’arriver à une transaction (autrement dit à des aveux), est énorme. Et dans la justice militaire elle-même, l’armée de défense d’Israël, qui a blessé l’adolescent, est à la fois le plaignant, le témoin et le juge. Quant au jury, invisible, c’est le public israélien qui ne se fait aucune réflexion ni ne formule d’objection sur la qualité de l’institution militaire juridique dans les Territoires occupés.

Mais cette fois, quelque chose a capoté dans le parcours standard. Le père du blessé a rapporté à une militante de Machsom Watch l’histoire de son fils blessé et transféré dans un hôpital en Israël - sans qu’il fût accompagné d’un adulte proche, alors même qu’il ne connaît pas un mot d’hébreu ; la militante a averti l’association des Médecins dont un des membres, le professeur Zvi Bentwich, a informé le directeur de l’hôpital de la situation de ce patient menotté ; des militants de l’association des Médecins des Droits de l’Homme et de Machsom Watch ont rendu visite au jeune patient (passant outre à l’opposition des MP) et veillé à obtenir un permis de sortie pour son oncle. Un avocat de l’association des Médecins est immédiatement entré lui aussi dans la danse. Et voilà que cet adolescent, dangereux au point qu’il fallait le menotter en dépit de son état, cet adolescent qui aurait tenté de porter atteinte à des soldats, a été libéré lundi soir. Et a pu rentrer chez lui.

(Traduction de l’hébreu : Michel Ghys)



Imprimer cet article





Jann Halexander & Abad Boumsong proposent l’AFRIKAN KABARET
vendredi 16 - 12h36
L’équipe qui domine / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 18h02
de : Hdm
STRASBOURG : Grève de la faim, Macron ne sait pas, ne voit pas, n’entend pas !
jeudi 15 - 16h28
de : JO
Il y a 30 ans, ARAFAT proclamait l’Etat Palestinien
jeudi 15 - 16h14
de : JO
COMMEMORATIONS du 11 NOVEMBRE : La Serbie sanctionnée !
jeudi 15 - 15h59
de : JO
1 commentaire
MARSEILLE : La Marche de la Colère dégénère !
jeudi 15 - 15h51
de : JO
Le 17 novembre sera-t-il apolitique ?
jeudi 15 - 09h19
1 commentaire
Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
mercredi 14 - 17h20
8 commentaires
MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
2 commentaires
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
7 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
1 commentaire
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
9 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
5 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm
Macron, un économiste stupide ? Ou de classe...
jeudi 1er - 09h22
de : Allain Graux
1 commentaire
Les grèves de la faim se multiplient dans les conflits du travail
jeudi 1er - 07h22
APRÈS LE CAPITALISME - Essai d’écologie politique
mercredi 31 - 07h06
de : Ernest London
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nier la religion, ce bonheur illusoire du peuple, c'est exiger son bonheur réel. Exiger qu'il abandonne toute illusion sur son état, c'est exiger qu'il renonce à un état qui a besoin d'illusions. La critique de la religion contient en germe la critique de la vallée de larmes dont la religion est l'auréole. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite