Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
de : Paris
mardi 20 décembre 2005 - 00h52 - Signaler aux modérateurs
44 commentaires
JPEG - 14.4 ko

La secrétaire nationale du PC Marie-George Buffet a évoqué dimanche la possibilité que son parti ne présente pas de candidat à la présidentielle de 2007 et annoncé qu’il mettait "la question en débat" public.

"Nous, le PC, modestement et simplement, nous mettons en débat publiquement la possibilité qu’une candidature communiste à la présidentielle soit l’objet de ce rassemblement (de la gauche NDLR)", a-t-elle expliqué lors du Grand jury "RTL-Le Figaro-LCI". "C’est-à-dire que nous ne décidons pas d’une candidature communiste, nous la mettons en débat".

"Nous pensons que, pour les élections présidentielle et législatives, qui auront lieu en 2007, il faut que les forces qui ont envie d’une politique à gauche anti-libérale se rassemblent, qu’elles se rassemblent dans une candidature à la présidentielle et dans des candidatures aux législatives", a ajouté Mme Buffet. Et de répéter que "nous mettons les choses en débat".

La secrétaire nationale du PC a précisé qu’elle comptait soumettre cette question "lors des rencontres avec les forces de gauche", et que la question d’une candidature communiste sera décidée lors du congrès du parti en mars. "On peut inventer des chemins nouveaux en politique : ras-le-bol de la politique telle qu’elle s’est faite depuis ces dernières années, qui a mené à l’échec à chaque fois", s’est exclamée Mme Buffet.

"La gauche a déçu trois fois, il faut qu’on s’engage sur des propositions extrêmement concrètes, sérieuses, précises", a prévenu la No1 du PC. Mais il faut que la gauche soit "beaucoup plus forte dans sa réaction et dans des propositions alternatives" face à la droite.

Aujourd’hui, "la gauche n’est pas à la hauteur" face à "la logique" de la droite, a analysé Mme Buffet. "Cette bataille, elle est menée par trop peu de monde à gauche".

"Le PS n’est pas en effet à la hauteur sur les contenus alternatifs, mais d’autres formations à gauche, des formations d’extrême gauche (...) ne proposent rien de nouveau", a-t-elle lancé.

La secrétaire nationale du PC a souhaité cependant "que toute la gauche sera rassemblée pour mener cette bataille sur les contenus, pas seulement le PS, l’ensemble de la gauche". "J’ai envie de dire à tous et toutes, du PS à l’extrême gauche : ’rassemblons-nous sur un contenu, un projet alternatif"’. AP



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 02h09

Marie-Georges Buffet sur France Inter le 30 septembre dernier :

"Si on n’a pas une reprise de la croissance, avec de l’investissement, avec du pouvoir d’achat (sic), on aura pas de reprise de l’emploi stable et qualifiée."

Idéologie de la croissance, de la finance (investissement), de la consommation (pouvoir d’achat), le communisme a connu des heures plus révolutionnaires et anti-capitalistes.
J’ai bien peur que la gauche ne décoive une quatrième fois.

A tout hasard, Mmes et M du PC, allez voir ce que font vos jeunes JC dans le 94, et sans doute ailleurs, vous aurez peut-être le début de votre programme, avec en prime une touche de vécu et d’action de terrain.

sc_marcos94, communiste ... libertaire



> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 05h18 - Posté par

Bon, alors ... Récapitulons ... Besancenot ne se ptrésentera pas en 2007, MG Buffet envisage que le PCF ne présente pas de candidat ... Bon, bin j’ai compris, je voterai PS alors, et ça me DEGOUTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La LCR et le PCF qui étaient les fers de lance de la campagne contre le TCE semblent se défiler.

Je croyais en ces partis sincères et intègres, j’ai peur que ce ne soient que des trouillards, des pleutres.

Le PS me fait vomir, mais je ne veux pas laisser une nouvelle chance à la droite de gagner.

Eïnte (ECOEURE !).


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 09h41 - Posté par

à Einte

Je crois que tu n’as pas trés bien compris la situation de la gauche radicale.Je pense à te lire que tu es sincérement en attente d’une veritable alternative à la société libérale qui nous écrase. Tu devrais donc, logiquement être heureux que, pour le moment le PCF la LCR et d’autre avec eux semblent privilégier le travail commun pour un projet de véritable rupture sur le choix d’un candidat.

C’est la, la seule solution pour que l’union autour de la campagne du non n’eclate pas dés la proclamation d"une candidature partisane.

En esperant que cette orientation nouvelle du PC puisse résister à l’opposition des nostalgiques de l’union à tout pris avec le PS (et surtout des élus qu’elle peut leur apportés ) nous devons tout faire pour conforter ce choix.

Bien amicalement Raymond


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 10h52 - Posté par

Tout à fait d’accord avec Raymond. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre ce qui se passe et il faut rêver à une union à gauche du PS pour présenter une véritable alternative à cette droite de plus en plus réactionnaire. Et la seule possibilité d’obtenir un résultat intéressant c’est en effet de présenter un candidat unique. Et si seulement les tenants du NON de gauche du 29 mai pouvaient passer au-delà des appareils que sont les partis politiques et présenter une candidature unique...
Henri.


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 12h19 - Posté par

Yes. Moi pareil : tt à fait dac’ avec Raymond

Il faut bâtir un projet capable de rassembler la frange noniste du PS (environ 40% quand même...) cette m^me frange des Verts, le PC, la LCR, les abstentionnistes de gauche écoeurés par les reniements successifs du PS. Ca peut faire du monde. En tout cas il suffit que ça fasse 20% pour être au second tour. Imaginons que, comme en 2002 ce soit Le Pen (et c’est bien parti pour) l’adversaire voici que le candidat de cette gauche vraiment de gauche se retrouverait élu !!!

Alors peu importe ce candidat (Bové, Montebourg, n’importe, moi je verrais bien Charles HOAREAU) mettons pas la charrue avant les boeufs : d’abord construire un projet

yetialain@yahoo.fr


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 12h45 - Posté par

DEBATTRE...

Mettre en débat ne veut pas dire abandonner...
MGB dit que le PCF met en débat la candidature communiste pour permettre que justement, le débat dans les luttes permette à la fois de définir les axes du projet transformateur pour une alternative au capitalisme libéral et d’autre part de désigner un porte parole de ce projet qui s’engage à le défendre jusqu’au bout avec le mouvement social.
Cela doit permettre de structurer un pôle attractif pour mener la lutte sur le front électoral le moment venu.
Moi, je souscris à cette proposition.
S’il arrivait dans le développement des luttes que des dispositions différentes doivent être prises sur le candidat porte parole, alors nous prendrions ensemble ces dispositions. Cela veut dire que le PCF ne décide pas seul, mais décide avec tous ceux qui sont engagés dans le mouvement social. C’est une garantie donnée au mouvement social contre son détournement éventuel.
Je crois que pour le moins çà mérite un examen attentif et bienveillant.
Pour moi, c’est une démarche qui s’approche de la démarche autogestionnaire pour quoi je milite, dans le PCF.

NOSE


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 21h09 - Posté par

Les partis sont les partis, après tout il n’y a pas à cogner dessus du moment qu’ils soumettent leurs orientations au débat public, ce qui n’est à fortiori, pas le cas de la droite où tout se prépare dans les coursives des moisis pétains et autres Laval...

Soumises à débat public ? T’as pas du beaucoup y être dans les forums pour débattre... Bien sûr, c’est dur, c’est difficile, mais les partis sont les partis et il faut faire avec...

L’essentiel serait de faire comprendre et vaciller le socle socialiste en un éclatement entre le centre de Bayrou et une gauche plus radicale, voire communiste (inspirée d’une Lutte Ouvrière et d’une Ligue Communiste Révolutionnaire) pour la simple et bonne raison que l’électeur de la gauche profonde en a marre de se faire berner, de se faire bouffer par une histoire dont les modifications iraient à l’encontre du projet historique que s’était fixé le socialisme lorsqu’il fréquentait encore la IVè Internationale, mais comme le capitalisme lui est passé dessus, le socialisme s’est oublié dans les confusiosn du pouvoir et lorsqu’en 1981, tout le monde voyait bien que le programme commun serait avorté, il n’y eut comme alternative que de claquer la porte et d’abandonner le Parti Communiste, le PS étant alors à l’époque fier d’avoir gravit des échelons dont il n’espérait pas même l’accession sans les communistes de Georges Marchais...

Alors c’est bien là qu’elle est la brisure de la gauche, dans le refus de se regarder en face, dans cette abnégation qu’auraient les socialistes a vouloir, et à s’obstiner, à gouverner seul ou en compagnie d’un écologisme dégradé et fallacieux, collusion de tous le spouvoirs qui n’en sont pas finalement puisqu’incapables de modifier le cours des évênements... Enfin, bon...

Alors ce que nous pourrions conseiller à Madame Buffet serait de se tourner vers Arlette Laguiller plutôt que de rebifurquer vers les représentants illégitimes du socialisme dans l’espoir de sauver ses 10000 élus et d’obtenir une appointance au pouvoir, macérant dans du socialisme qui n’en est pas réellement...

Arlette, Marie-George, oh secours !


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 12h06 - Posté par

"Idéologie de la croissance, de la finance (investissement), de la consommation (pouvoir d’achat), le communisme a connu des heures plus révolutionnaires et anti-capitalistes.
J’ai bien peur que la gauche ne décoive une quatrième fois"

je pense à tous les pauvres qui n’ont pas de pouvoir d’achat, facile de jeter la "croissance, la finance, la consommation" à la poubelle sous des termes génériques !!
 une croissance durable, économe en capital avec comme objectif la satisfaction des besoins réels sociaux,
 une finance "nationalisée" mise au service de l’emploi, des économies d’énergies...etc...
 une consommation pour toutes celles et ceux qui ne peuvent manger à leurs faims, se vétir,...

si c’est cela être "retardataire" et "obtus" : ALORS OUI J’EN SUIS !! plutôt mille fois qu’une.

ARLEQUIN


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 12h54 - Posté par

C’est gentil de ta part de penser aux pauvres, mais moi qui ai grandi parmi ceux-là, je peux te dire qu’en mettant en avant la croissance, la finance et la consommation plutôt que l’émancipation collective, l’entraide et la spiritualité, on s’est retrouvé toute une génération de 15 à 20 ans à vendre du shit au quotidien. Ah ça la finance et la consommation s’en portait bien. Seulement aujourd’hui plusieurs sont passés de Fresnes Ville à Fresnes Prison.

J’étais volontairement acerbe dans mon commentaire, parceque si on veut créer ce projet de gauche dont vous parlez tous, ce n’est pas en répétant bêtement les bétises éhontées des patrons et de leurs serviteurs de l’UMP ou du PS (je parle bien des représentants). Le triptik croissance-finance-pouvoir d’achat est un leurre qui pousse à la surconsommation, au travail même précaire et à l’individualisation des rapports sociaux. Le pouvoir d’achat ca se calcul pour un ménage. Pas pour un quartier.

Et si tu y tiens vraiment au pouvoir d’achat, peut-être qu’en achetant moins de trucs à la con on pourrait faire monter notre pouvoir d’achat de ressources vitales (manger équilibré, boire, s’instruire, se loger) et ça c’est surement pas une logique de croissance.

Ces jours ci le mouvement pour la décroissance débat de son entrée en politique. Aidez les à trancher. Portez (Rouges roses verts noirs...) leurs idées vers le haut que l’on puisse en débattre tous ensemble.

Pour enfin répondre à tes propositions : Le principe de croissance durable est absurde quand on sait que nous consommons déjà deux à trois fois ce que la terre peut fournir à chaque être humain de façon équitable

Plutôt qu’une finance étatisée, je la propose mutualisée. C’est à dire que nous gérons nous même nos investissement, et pas des politiciens qui ouvrent des débats quand ça leur chante et sont susceptible de confondre intérêt général et intérêt personnel.
Au lieu de raisone en terme de pouvoir d’achat, recentrons notre mode de vie autour des échanges et de la convivalité.

cordilement

sc_marcos94


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 14h32 - Posté par

La décroissance est une idée attirante, elle nous ramène à la belle époque de la lutte contre la société de consommation.
Elle omet cependant un aspect du problème : une grande partie de la population ne profite même pas d’un minimun vital et souhaite en bénéficier.
Et qu’est-ce que le minimun vital ?
A qui d’en décider ?

Donc la décroissance c’est une idée pour les riches.
Car si les gamins des citées dealent pour se payer des marques, c’est bien la faute à la pub et au bourage de crane qui leur fait croire que la réussite c’est ça !
Mais pour leur prouver le contraire, encore faudrait il avoir les moyens de leur proposer autre chose.

Je sens que je vais me faire lyncher !...

A propos de la candidature mise en débat par le PC. j’en suis SI et seulement si le PC envoie balader F Hollande et ses propositions de speudo programme commun.

Francesca


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 18h55 - Posté par

"une grande partie de la population ne profite même pas d’un minimun vital et souhaite en bénéficier." C’est juste, et c’est pour ça que nous devons nous débarasser de certaines habitudes ultra-consommatrice - même chez les moins fortunés - , afin d’assurer en premier lieu la juste répartition des ressources essentielles. L’Europe stock des millions de tonnes de céréales. Si certains ne mange pas à leur faim, ce n’est pas pour cause de pénurie, et si des jeunes dealent, c’est d’abord pour bouffer à leur faim le midi, et avoir accès un minimum au monde extérieur qui ne s’ouvre qu’à la vue des billets de banque. Les marques ça vient après, quand les affaires se développent, et que l’argent pourri les cerveaux avec l’aide de la pub.

"Donc la décroissance c’est une idée pour les riches." C’est pas vrai. C’est une idée pour ceux qui sont pas intoxiqués par la pub comme tu dis. Je n’ai pas les moyens d’avoir une voiture, mais je n’aspire pas à avoir mon véhicule personnel, autant pour les couts que cela entraine que pour des raisons écologiques.

La décroissance c’est par exemple refuser de céder à la loi fondatrice et matérialiste : MA Voiture c’est MA Voiture, sans pour autant renier l’éxistence du moteur à explosion. En mutualisant les biens comme la voiture, on partage les coûts, et on désacralise un symbole du capitalisme. Et pour tout ça, la décroissance c’est une idée de pauvres.

Mais c’est vrai que si elle est partagée par les riches ca nous évitera d’avoir à leur couper les c... c’est quand même mieux sans violence non ?

sc_marcos94, ex gamin des cités qui ne porte plus de marques


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 19h44 - Posté par

avec la "décroissance" j’aurais encore un ordinateur qui marchera à l’électricité, une imprimante ?
ironique
Arlequin


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 21h05 - Posté par

ERNEST ANTOINE EST UN REVOLUTIONNAIRE !

 Lui qui a appliqué la "décroissance" à grande échelle dans ses groupes industriels et financiers, particulièrement à "la masse salariale", et les Juppé-Raffarin-Villepin et consort qui l’appliquent au budget de l’État ne se savaient pas si à gauche que çà avec leur politique de "déflation compétitive" et de rigueur contre les va-nus-pieds plutôt que contre les puissants énarques qui nous gouvernent et leurs amis du MEDEF...
 Les 7 millions de pauvres qui, en France, ne connaissent plus "la société de consommation" ne connaissent pas leur bonheur d’en avoir fini avec "la croissance", eux non plus...
Qu’ils sont bienheureux les "profiteurs" des restaurants du coeur et autres soupes populaires !
 Les 3 milliards (sur 6,5) d’êtres humains qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui évitent ainsi les affres de la société de consommation !

Oui vraiment s’il existe des mots creux et parfaitement récupérables, s’il existe du prêt à penser qui évite de forger des concepts pertinents quant au Monde où nous vivons, c’est bien à cela qu’on nous soumet avec ces formules incroyables !

Tous ceux qui se serrent la ceinture et qui subissent un certain productivisme capitaliste libéral, qui n’a rien à voir avec "le développement soutenable" peuvent cesser dès maintenant de faire la gueule et sauter de joie à l’idée que finalement la révolution est faite pour eux !

NOSE


> Marie-George Buffet : quel programme ???
21 décembre 2005 - 09h52 - Posté par

MON CHER NOSE
Tes réflexions nos éclairent souvent, mais là tu sombre un peu ds la démagogie en jouant sur le sens des mots à ce point.
Quand n’importe quel politique ou journaleux (par opposition au journaliste) parle de croissance, il parle de la croissance économique (du PIB).
Donc quand on parle de décroissance c’est bien de celle là dont on parle, et de celle qui en découlent. Il ne s’agit pas de décroître le niveau de vie des gens les plus pauvre. Mais peut-être décroître le nombre d’étage dans les tours HLM, les agressions policières en cité ...

Tu dit à la fin que "les pauvres peuvent cesser dès maintenant de faire la gueule et sauter de joie à l’idée que finalement la révolution est faite pour eux ! "
A tous mes camarades prolétaires je leur dit, ne nous faisons pas la gueule entre nous, mais sortons toutes nos canines devant les nantis, sautons de joie en pensant à nos rêves, à ce que nous nous apprêtons à construire, mais criez votre rage dans les grèves et les manifs.

Oui la révolution est notre ! Non nous ne devons pas recommettre la même erreur que les bourgeois. Une pensée internationaliste et écologiste passe par la décroissance du système économique global, et surtout des activités polluantes, à laquelle il faut apposer une CROISSANCE de l’investissement humain dans l’éducation, la santé, les mouvements sociaux...

Travaillons TOUS, MOINS et AUTREMENT
Reprenons ce que les patrons nous ont volés, et partageons le, décidons ensemble de la direction que nous suivrons

sc_marcos94

au fait j’ai adoré ta tendance autogestionnaire au PC. C’est une noble cause, mais je te souhaite bon courage.


> Marie-George Buffet : quel programme ???
21 décembre 2005 - 10h13 - Posté par

MON CHER COMMANDANT MARCOS...

Il faut appeler un chat un chat.
 La décroissance çà a un sens précis. Je la refuse et contre elle je me bats et ferais la révolution !
 Qu’on condamne le productivisme, le capitalisme libéral ou autre... on me trouvera dans ce combat, les manches bien relevées.
 Qu’on lutte pour un "développement soutenable" (et non pas une misère soutenable, car là c’est les nantis qui proposent toujours aux pauvres de l’accepter !) et je suis de la partie.
 Mais qu’on ne compte pas sur moi pour les ambiguités qui conduisent aux défaites avec la "gôche" socio-libérale (Aubry, Delors, aujourd’hui Rocard et d’autres...), la gôche caviard.

Sur le reste je suis d’accord avec toi.

Donc nettoyons un peu et aiguisons les concepts qui sont nos outils de combat et rassemblons nous sur des choses claires et non susceptibles de traficotages et de tripotages pour aboutir auj contraire des raisons de notre engagement.
 Quant à l’autogestion, t’inquiète... y a plus de gens que tu ne penses pour défendre et faire vivre cette idée.
Bien fraternellement.

NOSE


> Marie-George Buffet : quel programme ???
21 décembre 2005 - 10h27 - Posté par

et j’en suis.
tu m’as quand même pas pris pour un JS ? rassure moi ! parce que tu me parles de gôche caviar...

sc_marcos94, CNTboy


> Marie-George Buffet : quel programme ???
21 décembre 2005 - 13h54 - Posté par

MON CHER COMMANDANT MARCOS (2)...

Mais non mon gars je t’ai pas pris pour "une gôche caviard"...
Les "gôches caviards" y parlent pas comme toi... ni moi !
Et surtout y parlent pas de changer quoi que ce soit, sinon celui/celle/ceux qui tiennent le manche !

Fraternité !

NOSE


> Marie-George Buffet : quel programme ???
22 décembre 2005 - 19h54 - Posté par

eh doucement vous deux !on arrive pas à suivre !Si au lieu de parler de croisance et de décroissance on posait les bonnes questions:quelle croissance et pour quoi faire ?
jean claude.


> Marie-George Buffet : quel programme ???
20 décembre 2005 - 14h41 - Posté par

Je ne cacherais pas que j’ai parfois des désaccords importants avec les tactiques du PCF, mais sur ce coup, j’approuve entièrement.

Il y a une chance, pas énorme mais pas négligeable quand meme, de briser enfin l’hégémonie su PS en présentant un candidat unique de la gauche (hors PS), et de passer devant le candidat PS au premier tour.

Je vous supplie tous -les partis de gauche hors PS- de ne pas laisser tomber cette possibilité sous quelque pretexte que ce soit.

C’est pas facile, il y a le candidat à trouver, Arlette à convaincre, le programme a élaborer, les batons dans les roues à eviter, la campagne à faire. Mais c’est jouable, alors il faut tenter le coup. Meme le petit risque de favoriser un second tour droite-droite n’existe pas, car avec le candidat que le PS va aligner le taux d’abstention à gauche sans deuxième candidat ayant des chances de passer va etre coton.


> Marie-George Buffet : quel programme ???
21 décembre 2005 - 06h11 - Posté par

Claude d’auvergne,
En ce qui me concerne et je ne represente personne : si le PCF ne présente pas de candiat au premier tour, je vote blanc, c’est ferme cour et définitif.
Maurice Thorez aimait citer ce proverbe kabile :
"si on te trompe une premiére fois, c’est le fait du larron qui te trompe, mais si tu est trompé une deuxiéme fois par le larron qui t’a déja trompé, alors c’est de ton fait".
(Une amie Kabile m’a assuré que la traduction etait délicate, mais le sens reel conservé).

L’union éventuelle pourra se faire au 2ème tour, pour ceux qui pensent que je fait de l’infantiisme politique, je leur rapelle :
a) je suis encartré P.C.F.
b) mes responsables sont au courant de ma position.
c) j’ai plus de 50 berges de militantisme.
Je ressent une grande fatigue (a la Renaud)
Bien à tous, câlins aux filles
Claude


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 14h33

alors après avoir joué le voilier dont la "ligne" droite a fait du zig-zag depuis 50ans,
le P"c"F se déguise en sous marin auprès du gallion (rouillé d"Atack) et de la petite vedette
L"c R".

faut-il vraiment que vous trembliez devant la montéee des luttes populaires , de la révollte de la
jeunesse, d’un large front anti-réformiste et anti-capitaliste !

votre partie de poker menteur est démasqué d’avance.

la pratique des combats des trvailleurs , chomeurs ,francais et immigré
prépare le tsusinami de vos trahisons sans cesse renouvellées !

Le communard .



> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 19h50 - Posté par

jé pa tout compris de ton discours, sinon que tu hais les cocos, les cocos...mais tu signe le "communard" ? explique !

Quand à la décroissance, moi qui suis un vieux con, çà me rappelle les leçons des "maoistes" et autres guignols écolos de 68 !
la plupart ont fini dans le lupanard du medef, la petite bourgeoisie est décidemment incorrigible,

et pendant ce temps là 3 MILLIARDS d’êtres humains voudrait bien connaitre un peu de croissance, !

Arlequin un "communard"


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 10h12 - Posté par

ET C’EST CES TROIS MILLIARD QUI MAINTIENNENT EN PLACE LES GOUVERNEMENTS ET LES MEDEFS

C’EST BIEN LA LE PROBLEME

ENTRE L’AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE ET LE DISCOURS SUR LA CROISSANCE NATIONALE, IL Y A UNE CONTRADICTION QU’IL FAUT DECELER. EN CAS DE CROISSANCE, LES RICHE SERONT LES PREMIERS SERVIS, ET JE N’AI PAS ENVIE DE ME CONTENTER DES MIETTES. VOILA

AUSSI ARRETEZ AVEC VOS PREJUGES, CEUX QUI ASSOCIENT DECROISSANCE A PETIT BOURGEOIS. EST-CE QUE JE VOUS TRAITE DE STAL LIBERTICIDE ?

C’EST DANS LA BANLIEUE 94 QUE J’AI GRANDI, ET QUE J’AI APPRIS A EXECRER TOUTE FORME DE BOURGEOISIE, PETITE OU GRANDE. ET J’ESPERE QU’ON SERA COTE A COTE LORSQU’IL S’AGIRA DE LEUR BOTTER LE CUL.

POUR FINIR AVEC LA DECROISSANCE, ELLE EST JUSTEMENT SORTIE DU SENTIER BOBO QU’ELLE A D’ABORD EMPRUNTEE. TU DEVRAIS LIRE CE QU’ECRIVE LES ANARS A CE SUJET.

A MOINS QUE NI DIEU NI MAITRE CA SOIT AUSSI PETIT BOURGEOIS

sc_marcos94


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 11h54 - Posté par

ET C’EST CES TROIS MILLIARD QUI MAINTIENNENT EN PLACE LES GOUVERNEMENTS ET LES MEDEFS

ceux à, à mon humble avis ils n’ont qu’un droit : crever en silence !
un peu de croissance pour eux permettrait d’en sauver des millions,
et les 6 millions de pauvres en France ? ne mériteraient pas non plus la croissance.

Que l’on discute sur les formes de croissance, du pourquoi, du comment et pour faire quoi : d’accord,
mais la "décroissance" reste une idée profondément REACTIONNAIRE et la PARISOT du Medef est pour ! décroissance des salaires, des emplois...

c’est un piège tendu par la DROITE et les BOBOS pour détourner nos attentions sur l’essentiel,
ce n’est pas le premier leurre : ce ne sera pas le dernier !

un vieux stal


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 23h20 - Posté par

Mon cher stal

Pour croître il faut du potentiel. Un enfant grandit parcequ’il fabrique de l’hormonde de croissance et qu’il mange de la soupe. Enfin c’est ce qu’on lui dit. Mais quand il est adulte, il a beau continuer à manger de la soupe, il ne grandit plus.
Aujourd’hui la terre est vidée de ses ressources à vitesse grand V. Elle n’a plus le potentiel pour nous supporter. Le "tout pour la croissance" c’est le "mange ta soupe et tais toi" de notre enfance. Alors il serai temps de passer à l’âge adulte de l’humanité.

Travaille, c’est bon pour les pauvre qu’on te dit, alors que si tu partageais avec "le ou la pauvre" ton emploi et le salaire du patron, vous seriez plus libres tous les deux, dans la subsistance comme dans le temps libre.

Il y a 4,5 millions de chomeurs en comptant tous ceux qui ne pointent plus à l’ANPE, qu’attendons nous pour décroître la masse de travail de ceux qui en ont ? Mais non chacun s’arque-boute sur son job et n’est près à concéder ce qui est si cher à obtenir. Le MEDEF a-t-il déjà gagner.

La décroissance c’est pas avoir le moins possible, c’est être raisonnable et prendre le temps de profiter de ce que l’on a, fabriquer soit même, récupérer. Dans la somme il y a même une assoc’-entreprise qui s’est montée sur ce concept. Enfin un travail intelligent et qui ne génère pas de croissance, puisqu’aucune richesse est "créée"

salut vieux stal, et arrête de voir des pièges partout. Je te signale que philosophiquement parlant, le capitalisme et le marxisme ont le même fondement : le matérialisme. De la à expliquer la chute du mur...


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 14h57 - Posté par

"pendant ce temps là 3 MILLIARDS d’êtres humains voudrait bien connaitre un peu de croissance, !

Arlequin un "communard""

Je vous rappelle, Arlequin, que l’Afrique (le continent africain) à une croissance économique de 5 à 6 % par an !!! Je pense que les pauvres en profitent !! tu as certainement raison. (sic)


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 17h01

Pour une croissance qualitative et respectueuse de l’environnement, c’est-à-dire non fondée sur la précarité du travail et sur un productivisme inconséquent, il faut légiférer. Pour réunir les conditions de ladite croissance c’est-à-dire une hausse conséquente des salaires (pouvoir d’achat) il faut légiférer et l’imposer en tous lieux au medef et une dynamique d’investissement (incluant la formation) il faut légiférer. Pour des services publics nouveaux il faut légiférer.
La gauche si l’on y regarde de près est riche de projets et de perspectives je pense aux diverses et riches revendications du mouvement sociale syndicale alter mondialiste etc.Les débats des différentes composantes politiques sont riches eux aussi..
Le problème c’est qu’une fois au pouvoir ladite gauche ne se comporte pas comme une machine à certes prendre en compte cette richesse mais à l’appauvrir dans le même temps.
Exemple que resta t il de nos besoins riches, lorsque Mitterrand signa le traité de Maastricht
Lorsque Jospin/Chirac signa le pacte de stabilité, le traité de Nice et aujourd’hui que dire de l’engagement pour le oui, aux contenus libéraux du TCE, de la direction de la formation
dominante à gauche et comment ne pas penser que Lamy, en leurs nom, vient d’enfoncer le clou lors de la réunion de l’OMC.
Pour légiférer la gauche a un problème au niveau de sa représentativité, au niveau de la mise
en œuvre de ses contenus riches par une représentation adéquate vivifiée dans une démocratie décideuse c’est pourquoi je trouve intéressante cette proposition de débattre d’une candidature communiste représentative à gauche.
La questions des contenus est déterminante pour rendre déterminante la question de la polarisation de cette gauche et sans doute faudra t il s’unir autour d’un projet porteur d’un processus dépassement du libéralisme dés le premier tour.
redcook



> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 18h24 - Posté par

C’est bien beau de légiférer, mais si tu crois que le MEDEF va se laisser faire. Un patron ça se place au dessus des lois voyons. Je te conseille d’étudier la réaction des patrons argentins en 2001 quand ça à commencé à chier... il se sont barrés avec l’or, les dollars et les machines.

Pour exproprier les patrons, tu as besoin du soutien social des travailleurs qui occupent les usines. Il n’y a pas assez de flics pour garder tous les sites. Et puis de toute façon les bleus y z’ont jamais été de notre côté donc je vois pas pourquoi ca changerai.

Pour un mouvement syndicaliste révolutionnaire d’ampleur internationale

sc_marcos94


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 19h21 - Posté par

D’accord avec toi sur ce dernier message, par contre tu ne m’as pas convaincue au sujet de la décroissance.
Va donc voir des potes en province et leur proposer de vivre sans voiture ! surtout s’ils ont des enfants ! C’est pas po c’est pas po c’est pas possible !!!
Francesca


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 21h03 - Posté par

C’est sûr que si on est dans un endroit où existe un maillage de transports en commun assez important, comme dans la région parisienne, on peut se passer de véhicules individuels.

D’ailleurs c’est folie de circuler dans paris avec une voiture alors qu’on va plus vite en métro et pour beaucoup moins cher.

Mais ça, c’est l’exeption en matière de transports collectifs. De très grandes agglomérations en France ont des transports collectifs chaotiques, indignes, peu maillés, chers, avec peu de rotations. Dans ces villes et banlieues il est très difficile pour les personnes actives de se passer d’un véhicule.

Autre axe , casser la spéculation immobilière qui éloigne toujours plus les populations les moins riches de leurs lieux de travail, des quartiers "vivants".

Croissance et décroissance ? Je parlerai de meilleure croissance, de progrès en termes de qualité de vie. Ce qui n’est pas toujours le cas de ce qui est proposé dans d’autres types de croissance.

Mais, bon, il y a des discours qui sont également assez louches. Par exemple d’indiquer à des chômeurs qu’ils touchent trop d’argent .... Ou a des salariés, ravagés par la crise, précarisés, avec des loyers de plus en plus démentiels, de se serrer la ceinture (c’est le discours dominant....).

Il est certain que la démence des grands villes, avec les modèles de developpement liés, me donne mal au coeur.
Bitume, béton, pots d’echapement, plantes, parcs , espaces verts en pots ....

D’autres développements sont possibles qui ne devorent pas la nature et le lien à la nature, qui ne brulent pas les reserves de la terre....

Le net par exemple, est moins dévoreur de forêts de papier pour faire du lien intellectuel, de l’info, de l’echange, du travail intellectuel, bien mené, bien démocratisé, en faisant sauté toutes les vélléités liberticides auquel il est confronté, peut aider à la necessaire révolution sociale, autogestionnaire, ecologique,...

Mais ce n’est qu’un aspect d’un autre modele qui pourrait faire de la croissance , mais autrement, en faisant décroitre pollutions, denaturations des hommes et inhumanités urbaines.

Mais, à mon sens, rien ne se fera sans une révolution sociale.

Cop.


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 21h08 - Posté par

On dit des communistes qu’ils sont la gauche de la gauche. Mais pourtant, faux vivre dans une commune communiste pour se rendre compte que l’économie est toujours au dessus des discours.

En bref, pas vraiment de différence avec les autres. C’est un peu moins voyant, c’est tout.


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
20 décembre 2005 - 22h44 - Posté par

quelques exemples concrets pour étayer la "thèse" -tous pareils- ?
merci d’avance


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 10h23 - Posté par

Le communisme c’est mettre en commun non ?

Alors pourquoi serai t on obligés d’avoir tous une voiture personnelle, ou d’être condamné à marcher toute notre vie. Posséder une voiture en commun, voilà un compromis. Bien sur ca limite, mais ca limite aussi la pollution, les frais...

Il faut juste savoir renoncer à l’idéal "petit bourgeois" - puisqu’on classe la décroissance comme telle - de la liberté par la voiture. La voiture aujourd’hui est un espace privé anti-convivial.

Je tiens juste à dire que je suis d’origine Bretonne et que connais un minimum le réalité de la province.

sc_marcos94


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 15h29 - Posté par

A Fransesca et tous ce qui ne sont par pour la decroissance,

je souhaite exprimer mon soutien à Marcos.

Decroissance ne signifie pas "aucune voiture" mais "moins de voiture".
Je suis en province et je fais 100 km /jour oiur travailler, et pourtant je n’utilise qu’une demi voiture.
La decroissance c’est se débarasser des besoins créés par la logique de croissance. (cf mon commentaire sur l’article avec Carrefour je cauchemeardise !!)
Exemple : les services de renseignements téléphoniques (27 opérateurs !!!). Les systèmes de naviation par GPS. Ca c’est un bon exemple. Un technologie dont l’armée américaine se servait depuis des décénie avec un précision que nous venons (nous utilisateurs) juste d’atteindre.
C’est sous la pression des entreprises d’armement que l’armée a levé l’interdiction. Ces entreprises ont d’abord créé un monopole sur la technologie, mais les financiers savent que le monopole ne profite pas assez au volume d’échange donc ils ont brisé ce monopole... et aujourd’hui ils se gavent sur le dos des pauvres cons qui ne savent plus lire une carte !!
Un GPS sert à fabriquer une carte (relevés topos etc...) pas à la remplacer !!! (j’ai été un peu cartographe).
La décroissance c’est utiliser la richesse du monde à bon escient, plutot qu’à s’en servir pour essayer d’en créer encore plus.
La décroissance fonctionne sur une remarque très simple :
la terre est un système fermé (une bulle par exemple), or le propre d’un système fermé est qu’il ne peut pas croitre indéfiniement (sinon elle explose). Chantres de la croissance economique voulez vous donc tester l’élasticité des parois de la bulle terrestre !!

bises
Maxime


> FRONT POPULAIRE ?
21 décembre 2005 - 00h19

On doit reconnaître une chose à Marie-Georges Buffet et au PC : ils ont pour l’heure une attitude tout à fait satifaisante dans leur approche de la Présidentielle 2007 (?). Qu’ils brûlent de briguer le mandat suprême relève d’un naturel qu’on ne saurait condamner. Mais au moins laissent-ils une ouverture à une candidature de rassemblement. Dont acte.

D’accord avec les Raymond, Henri, "yétialain" (salut, frère homonyme), Nose ... qui, sauf erreur de ma part, prônent tous la prédominance d’un véritable programme alternatif de gauche anti-libérale avant toute fixette sur le choix du futur candidat.

Reconnaissons à Copas (et à beaucoup d’autres sur Bellaciao) le droit de se crisper sur la pertinence d’une alliance avec le PS. Pour ma part, il est hors de question que je soutienne un rassemblement de gauche emmené une nouvelle fois par un de ces dinosaures repus du PS, un de ces "ouistes" qui ont en leur temps essayé de nous noyer sous le poids de leur leçons magistrales... et de leurs compromissions "réalistes".

Concernant le problème de la croissance/décroissance abordé par Francesca et consorts, je me permettrai de faire la remarque suivante : évitons de tomber dans les extrêmes ; ne passons pas de la notion "terroriste" de croissance vantée comme solution ultime et unique par les néo-libéraux adepte du "libre marché", à son opposé, je dirais "baba-cool", la décroissance. Le problème véritable, au niveau national et mondial, est celui de la redistribution des richesses existantes. Croissance ou décroissance, ces richesses EXISTENT déjà (en France, on appelle ça le PIB - Produit Intérieur But). Il faut simplement se donner les moyens politiques de les prendre pour les redistribuer.

Le Yéti

PS : je ne résiste pas à l’envie de vous communiquer cette citation trouvée sur le site de ce cher Etienne Chouard. La citation, qui parle de ces marchés si avides de croissance, est d’un certain Charles de Gaulle :

« Le marché, Peyrefitte, il a du bon. Il oblige les gens à se dégourdir, il donne une prime aux meilleurs, il encourage à dépasser les autres et à se dépasser soi-même. Mais, en même temps, il fabrique des injustices, il installe des monopoles, il favorise les tricheurs. Alors, ne soyez pas aveugle en face du marché. Il ne faut pas s’imaginer qu’il règlera tout seul les problèmes. Le marché n’est pas au-dessus de la nation et de l’État. C’est la nation, c’est l’État qui doivent surplomber le marché. Si le marché régnait en maître, ce sont les Américains qui régneraient en maîtres sur lui ; ce sont les multinationales, qui ne sont pas plus multinationales que l’OTAN. Tout ça n’est qu’un simple camouflage de l’hégémonie américaine. Si nous suivions le marché les yeux fermés, nous nous ferions coloniser par les Américains. Nous n’existerions plus, nous Européens. »



> FRONT POPULAIRE ?
21 décembre 2005 - 07h57 - Posté par

le vieux "charles" de retour !
et pourtant c’est bien sous son "règne" que les premières dispositions favorisant le développement des multinationales, des concentrations, du pillage des "colonies",

des mots, des mots ah çà ! il savait le faire, sautait comme un cabri mais retombait comme une carpette !

Un vieux militant qui a vécu cette époque de "guerre d’Algérie".

De Gaulle au placard DEFINITIVEMENT !! il est vrai que son engeange ne vaut pas mieux et que le MiMitt était encore pire !

arlequin


> FRONT POPULAIRE ?
21 décembre 2005 - 09h14 - Posté par

Je ne me crispe nullement contre une alliance avec le PS.

Qu’ils changent d’attitude concretement, surtout dans les instances européennes où ils militent directement pour l’ultra-liberalisme, et il n’y aura pas de louangeur aussi déterminé que moi.

Le PS n’a strictement rien changé dans son orientation et des présidentiables de ce parti peuvent toujours continué de penser être légitimement candidats et en même temps être pour la privatisation d’EDF (Lang), pour l’allongement du nombre d’années de travail pour les travailleurs âgés (DSK), pour l’état d’urgence, pour un nouveau projet de militarisation de la jeunesse, pour la directive Blolkenstein, pour la privatisation tous azimuths, le droit des multinationales privées au dessus du bien public, etc...

Le PS n’a rien changé de l’orientation qu’il a prise ces derniers vingt ans. Il a quitté toute vélléité reformiste ou social-démocrate.

Alors, s’allier ?

Là, le PC, par sa représentante, semble à nouveau aller vers les fourches caudines du PS. Parler de gouvernement de gauche avec des gens qui n’esquissent pas le plus petit des pas en direction d’une nouvelle attitude, ou en direction des interets de la majorité sociale est très facheux.

Si il y avait soucis d’évolution du PS il serait aisé d’envoyer des petits messages concrets, comme de ne pas soutenir au parlement européen l’orientation anti-democratique et anti-sociale de Lamy à l’OMC, s’attaquer avec vigueur à son pendant Bolkenstein, etc.

Rien ne change là, pas d’un millimètre, au contraire, au parlement européen le groupe socialiste s’oriente d’une façon accélérée vers des alliances avec la droite et l’extreme droite .

La seule opposition à l’offensive ultra-liberale c’est la gauche communiste et l’extreme-gauche en Europe. Elle est en phase avec des désirs importants de la majorité sociale des Européens, c’est à dire bien au delà du périmètre électoral de ces forces.

Le PC m’attriste profondement en parlant de gouvernement là où rien, pas la plus petite évolution concrete n’est perceptible dans l’attitude du PS. Les militants du PC doivent réagir et faire entendre leur cri.

Nous savons tous que le PS n’a pas avancé d’un pas et qu’il continue dans le même sens.

Alors ?
Expliquez nous l’utilité de discuter d’une alliance gouvernementale en ce cas ?

Oui, un gouvernement d’accord, mais sur une politique de gauche ! Pour l’instant ce n’est pas au concret l’attitude du PS ! de multiples propos de dirigeants du PS disent l’inverse des paroles courtoises échangées lors de rencontres avec le PC.
Ils prennent le PC pour des cons !

Si vous voulez faire évoluer le PS, ce n’est pas en se couchant devant ou en indiquant que l’extreme gauche c’est moins bon que le PS (pour faire plus simple) que vous ferez bouger ce dernier parti !

Je crains que, dans cette affaire, le parti en croyant être le pivot de la gauche se retrouve entre deux machoires d’acier, aboutissant à double défaite : Reprise de la destruction du PC et défaite de la gauche dirigée par le PS au profit de l’extreme droite.

Copas


> FRONT POPULAIRE ?
21 décembre 2005 - 10h03 - Posté par

Le PC m’attriste profondement en parlant de gouvernement là où rien, pas la plus petite évolution concrete n’est perceptible dans l’attitude du PS. Les militants du PC doivent réagir et faire entendre leur cri.

redire et re-re dire : d’abord travailler sur un programme à travers forums etc...s’efforcer à ce que le peuple de gauche en soit constructeur, propriétaire et contrôleur...
puis il faut bien s’allier si nous voulons mettre les mains dans le cambouis ! ou alors on réclame la "révolution" chaque matin en étant passif !!

Le PS est figé sur la droite ?...une grande partie de son électorat à voter NON ! nous n’allons pas les laisser dans les bras de Lucifer ?

Ce ne SERA JAMAIS aux niveaux des ETATS-MAJORS que les mouvements de fonds viendront d’eux-mêmes : c’est du PEUPLE et de LUI SEUL ! A lui de décider !

Ou, nous militants de gauche, arrivons à faire bouger les choses A LA BASE ...ou nous allons vers un échec, qui -à mes yeux- est moins grave qu’une quatrième expérience désastreuse ouvrant grandes les portes à d’autres aventures.

Militant du PC je ne pousse pas de CRI comme mes camarades : nous sommes pris dans la nasse depuis des années : les gens sont majeurs ils ont choisis de nous réduire comme peau de chagrin : faut pas pleurer parce que nous n’avons plus les forces nécessaires et suffisantes pour changer le monde !!

et quand on lit, sur ce site entre autres, la persistance d’un anticommunisme primaire : c’est pas un hazard !

Ce que je souhaite c’est que les réunions PC/PS soient publiques, sous contrôle citoyen, sur le web en direct...mais çà les soces n’accepterons jamais.
a nous de pousser,

ARLEQUIN


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 08h41

Le PS vient de convier les Verts, le PC et le MRC autour de la table pour discuter programme de campagne ? Le PC a accepté en soulignant que ce happening est ouvert à toute la gauche, y compris la LCR et LO exclus d’office par la Hollandie ! Jugeons sur place. Imaginons la rue de Solférino, bouclée par la société Sécurité Dog, empêchant Besancenot et Arlette (de toute façon elle n’ira pas) d’entrer dans l’antre de la nouvelle gauche plurielle. Les caméras avides de sensationnalisme saisiraient l’occasion d’en rajouter une couche sur ce grand guignolesque. Plus sérieusement, que cherchons-nous au juste ? A faire changer de braquet le PS, comme le croient encore Filoche, Dolez ou Montebourg ? Hérésie. Les libéraux du PS ont verrouillé l’appareil, ils ne se laisseront pas déloger. Leur vision du monde est à l’échelle de ce qu’en font actuellement les multinationales. D’ailleurs on ne les pas entendu pendant la conférence ministérielle de l’OMC à Hong-Kong. Il est vrai que dans la place, il compte l’un de leur plus brillant élève : Pascal Lamy.

Alors que reste-t-il ? La nouvelle gauche. Assurément. Mais là entre les écrits, les discours et la pratique, c’est à qui perd gagne. Il serait si simple que les têtes de ponts du PS (Montebourg, Dolez, Filoche), du PC, de la LCR, de LO si ils le veulent (?), lancent concrètement l’élaboration d’un projet de société. En clair, qu’ils appellent tous leurs militants à se rencontrer dans chaque commune, dans des bars, dans des MJC, dans des entreprises, sur des places publiques, dans des centres sociaux, dans les banlieues, dans les cafétarias, les restos (pour ceux qui en ont les moyens, d’ailleurs ils peuvent inviter à cette occasion ceux qui n’en ont pas.. de moyens), les appartements.... enfin partout où c’est possible (ça l’a été durant la campagne référendaire) pour qu’eux, les militants, les citoyennes et citoyens non affiliés, disent ce qu’ils attendent d’un tel projet de société. A charge pour les têtes de pont, avec toute l’intelligence qui est la leur, d’en faire la synthèse, de la remettre en débat contradictoire si nécessaire. Cette méthode serait plus conforme à ce que je peux lire ici ou ailleurs, à ce qui se déroule aujourd’hui dans notre pays, c’est à dire la réunion d’hommes et de femmes, militants ou pas, qui ont ce désir là, cette volonté là à dépasser les structures, à remettre à l’endroit une représentativité politique désormais complètement décalée de la société dans laquelle nous vivons.

Chez les militants se distinguent deux positions. La première, légaliste au possible qui attend l’imprimature de l’état major pour agir. La deuxième, plus vivante, plus frondeuse qui, individuellement ou collectivement, pousse des portes jusque là déconseillées ou interdites. C’est à ce prix que nous aurons les arguments le plus juste possible et le programme qui va avec. Pas en comptant sur la personnalité des uns et des autres pour nous sortir du bourbier. Je respecte le PC, les dissidents du PS et des Verts, la LCR et LO (bien que pour discuter avec eux c’est pas coton), je ne crois plus aux étendards, à leur capitainerie fusse-t-elle sincère. Je crois à nos dispositions volontaires à créer les conditions d’un réel rassemblement de gauche par nous-même. Imaginons d’aventure qu’entre le 1er janvier et le 30 juin 2006, tous les militants de ces partis, des organisations syndicales et associatives organisent non pas des forums débats monstrueux, des meetings avec tribune bien lissée, mais des réunions (10 à 20 personnes pas plus) de quartier , de commune pour confronter leurs idées, leurs vécus, leurs sentiments, leurs malaises, avouez que ce serait plus percutant que les effets de manche qu’on nous ressort continuellement. Un peu à l’image de ce qu’à ouvert Bellaciao après le référendum sur l’Europe dont on rêve. Certes il y a de tout (des idées comme des contrepétreries, des poésies, des trucs complètement hors sujet, mais c’est ça bordel la vie, pas autre chose. Pas un langage normé, gentil. sécurisant, véritable, labellisé. Moi en tout cas, je suis prêt à le faire, à l’organiser chez moi dans mon quartier avec d’autres pour qu’enfin on sorte d’une délégation de pouvoir qui nous mènera encore à l’échec, avec tous les dégâts collatéraux qui s’enchaînent, s’imbriquent jusqu’à l’épuisement, la résignation, le dégoût. Faisons-le, n’attendons plus le Messie.
Bruno (Lyon)



> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
22 décembre 2005 - 20h20 - Posté par

bonjour.Et que crois tu que fasse le PC en ce moment ?Il organise des forums débat de toute taille,il appele ses miltants ,sympathisants,les citoyens de tout bord à organiser des forums au niveau du quartier,du village.
Tu a raison c’est a ce niveau la qu’il faut travailler et discuter,pour donner un contenu à une candidature anti-libérale.
Pour autant,faut-il se résigner à la division ?Participer à cette réunion avec le PS est-ce accepter ses diktats ?Ou est-ce que tout dépend du rapport de forces que nous saurons créer tous ensemble ?
Nous avons théoriquement du temps d’ici 2007,je dit théoriquement,parce que le pouvoir actuel vient de provisionner 20 millions d’euros pour activités électorales en 2006,alors qu’il n’y a aucune élection prévue pour cette année.Mais malgrés tout il nous faut prendre le temps de débattre et d’élaborer un vrai programme anti libéral ou tous serons parti prennante.
Amitiés à tous
jean claude


> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
21 décembre 2005 - 14h14

Présidentielle et législative
Un moment dans le processus de dépassement du libéralisme
Un moment unitaire dans l’expression du projet, du rassemblement et pour ce faire pourquoi pas une canditure communite
Une expression diverse du projet antilibérale lors des législatives et pour ce faire pourquoi pas
des candidatures issues des composantes qui ont éléborées le processus/progamme/projet
ce serait vraiment nouveau et ça ferait un carton et sûrement bouger les lignes de force à gauche
redcook



> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
1er janvier 2006 - 08h34

oui mamy, je peu prèdire 3.5% pour le PC ringard, qui gueule contre la colonisation, mais trouve le moyen de ne pas tenir compte des rèalitès de la periode de terreur du communisme avant la chute du mur de Berlin.

Cette dame Buffer rêve.



> Marie-George Buffet : nous mettons en débat publiquement la possibilité d’une candidature communiste
1er mars 2006 - 21h17 - Posté par

A part si y a Bové (car c’est un type bien, mais comme tous les types sains d’esprits il doit se méfier du pouvoir donc si il ne se présentent pas se sera plutot logique) je ne voterai pas.
Pourquoi ?
élections pièges à c... ; franchement entre la goche et la droite au gouvernement la différence elle est où ?

Sinon soutien total à la décroissance mais le communisme (au moins l’autoritaire) est un système productiviste alors à moins de revoir les théories ... ce qui risque d’etre compliqué d’après mes experiences au contacts d’orgas de ce type .

Voilà et salut !

Marc





Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
2 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité. Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite