Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
de : Séverine Capeille
lundi 9 janvier 2006 - 02h14 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 10 ko

de Séverine Capeille

Article 1 : Pièce d’étoffe destinée à protéger du froid

Tu n’as pas pu le réchauffer. Tu l’as serré fort contre toi mais... Tu t’arrêtes là. Tu laisses un silence que la journaliste va combler par des informations chiffrées. Tu n’écoutes pas. Tu le tiens dans tes bras, encore. Ton petit garçon... Son dernier souffle dans la nuit, son pouls envolé sous tes cris. La pâleur. Et le petit matin qui malgré tout revient. Tes joues creuses, ton châle en tissu sur les épaules. Tu réponds calmement maintenant. Tes yeux fixent la caméra. Tu es sous une tente au Pakistan. L’image ne reste que quelques secondes.

Article 2 : Pièce de matière imperméable destinée à protéger de quelque chose

Paris brûle. Les voitures et les femmes. Shéhérazade, ta beauté... les mille et une nuits, incendiées. L’effroi, la gravité de ton regard qui ne verra plus jamais la neige tomber. Le feu qui consume ton adolescence. Tes cris, tes cris et puis... la couverture sur tes brûlures. Le manteau blanc du silence.

Article 3 : [administration] ensemble des dispositifs privés ou publics, qui sont destinés à garantir un certain nombre de droits (à un assuré social) • réformer la couverture sociale d’un pays.

Il fait si froid. On donne des tentes aux sans-abri. Des soupes sans porc parfois aussi. Tu remercies. Tu prends le bol en posant les deux mains autour. Semaine après semaine, tu t’enfonces dans la solitude, puis un jour... Quelqu’un vient ramasser ton vieux plaid râpé. On parle de toi, que tu n’avais que trente-cinq ans, que tu laisses un chien affamé.

Article 4 : Activité destinée à cacher l’activité illicite ou secrète (d’une personne physique ou morale)

Tu te souviens. Les transports en commun. La nausée. Les paroles de ta mère lorsque tu l’as quittée. Ce travail qu’on t’avait promis... tu n’aurais jamais cru. Tu regardes la rue. Il n’y a personne ce soir. Tu remontes ton col. Tu es presque nue. Tes chaussures à talon te font mal. Comme un papillon de nuit tu te meurs à l’aurore. Quand le client s’endort. Tu vacilles, balances ton sac sur le pavé. Tu t’assois et mets ton visage dans tes mains pour pleurer.

Article 5 : Pièce de matière opaque qui garantit l’anonymat

On ne voit pas tes yeux. Tu es une afghane de vingt ans et tes rêves sont grillagés. Tu ne parles pas. Si on levait le voile, on verrait le départ des frères, la tristesse du père, l’agonie de la mère. Tu vends de vieux objets et des nappes brodées. Tu attends, sur la route menant à la mosquée. Les minutes, les mois qui s’écoulent. Kaboul. Les journées toujours semblables. La douleur d’exister.

Article 6 : [presse] présence (d’un journaliste) sur place pour relater (une information)

Tu filmes. Ton sac est plein de notes barbouillées, de clichés. Ta vie est un champ de minois en danger. On t’a dit de faire bien attention, que l’an dernier, au moins soixante trois journalistes avaient été tués dans l’exercice de leurs fonctions. Ca ne t’arrête pas. Tu assures la couverture des évènements, tu parles avec des hommes, des femmes, des enfants. Effroi. Révoltes. Accablement. Tu enregistres ce que tu vois et ce que tu entends. Les questions se bousculent tous les soirs dans ta boite crânienne. Tu ne dors presque plus.

Article 7 : [télécommunications] zone à l’intérieur de laquelle un appareil de télécommunication peut émettre et recevoir

La télé, tu ne l’éteins jamais. C’est ta seule compagnie. Tu l’as vois, celle qui tient son fils dans ses bras, et puis celle dans le coma. Tu souffles sur tes doigts. Tu as du mal à te réchauffer. Tu n’allumes plus le chauffage pour économiser l’électricité. Tu repenses à ta fille. Tu ne sais plus... ça fait combien d’années ? Elle était partie en disant qu’on lui avait offert une opportunité, un boulot qu’elle ne pouvait pas refuser. Les images défilent et tu remontes ta couverture.

Article infini : La complicité du silence

Combien de temps encore avant que l’humanité ne perde sa raison d’être ?

www.sistoeurs.net



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 10h58

Sistoeurs tact...

Respect.



> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 15h35

superbe , mais je crois que l’humanité a sa raison d’être même si on est dans la pire des situations, - enfin j’espère - cela dit je partage ce qui est dit.
jyd.



> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 18h58 - Posté par

A quand une vraie révolte ?ça me rend triste,et la rage me prend,la colére celle qui va balayer cette société de merde ?Il reste quand même l’espoir.Bisous à Séverine
Jean Claude des landes


> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
10 janvier 2006 - 14h40

Bravo pour ce grain de sable aux reflets de diamant. Les mots sont importants, surtout quand la violence sous toutes ses formes semble prendre le dessus sur l’humanisme. Mais les mots restent et ils finissent toujours par agir. Puissent d’autres grains de sable comme celui-ci faire bouger la dune.






HABITER CONTRE LA MÉTROPOLE
dimanche 25 - 19h04
de : Ernest London
G7 : Les opposants manifestent, (24 août 2019, Bayonne) les prétoriens protègent, la "racaille mondialiste (vidéo)
dimanche 25 - 11h39
de : nazairien
2 commentaires
La France n’a pas de leçons à donner à la Russie
vendredi 23 - 14h33
de : JO
2 commentaires
G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite