Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
de : Gérard Filoche
lundi 23 janvier 2006 - 21h23 - Signaler aux modérateurs
17 commentaires

Gérard Filoche

Le congrès de la Lcr, comme une poule mouillée, a eu peur de venir et de participer le 8 février à la réunion de la gauche mais n’a pas réussi à se mettre d’accord sur “quoi faire à la place”

Le congrès a débattu entre deux faux choix : refuser toute unité de la gauche et présenter Besancenot quoi qu’il arrive et dés maintenant, ou attendre et envisager une unité partielle forcément foireuse avec un candidat Lcr-Pcf, excluant le Ps... Sans être clair par ailleurs sur le désistement au second tour...

Finalement, comme une unité partielle de la gauche serait inéluctablement foireuse, le congrès de la Lcr a repoussé toute décision...

Il n’y a pourtant qu’un seul choix politiquement , réalistement, possible : une candidature unique de toute la gauche dés le premier tour

Tous les autres choix sont des avatars... Cinq ou six candidats de gauche c’est un choix à faire perdre la gauche et à laisser un deuxième tour droite-droite ! Un candidat d’unité partielle de la “gauche de la gauche”, c’est un choix dont le résultat sera de faciliter un candidat du Ps social-libéral et ensuite il n’y aura plus qu’à choisir au deuxième tour qu’entre celui-ci et la droite...(sans avoir influencé ni sa désignation, ni son programme, ça se posera en termes de ralliement...)

La seule solution volontariste, c’est de prendre le “risque gagnant” : engager le débat avec toute la gauche pour un candidat unique sur un programme commun dés le premier tour, c’est le seul choix gagnant à coup sûr, il faut aller au 8 février et susciter d’autres 8 février, il faut discuter de tout, y compris d’une plate-forme de gouvernement, publiquement, et non susciter des a priori ni des exclusives...

Qu’y a t il à craindre ? Que ce soit un candidat socialiste ? Mais ce sera forcément un candidat socialiste dans tous les cas au second tour !

Veut-on ou non battre la droite ?

Si on doit appeler à voter au deuxième tour pour le candidat le mieux placé pour battre la droite... Autant s’y prendre à l’avance et avoir le courage, d’engager le débat dés avant le premier tour pour discuter du programme commun pour ensuite désigner le candidat commun -même socialiste - sur la base de ce programme commun...

Ca donne plus de chances d’avoir un candidat socialiste du “non”, par exemple, que d’avoir un candidat socialiste du “oui”... Pourquoi, ne pas augmenter les chances d’avoir un candidat du “non” en proposant un débat de toute la gauche unie, puisqu’au sein de la gauche, c’est le non qui a été majoritaire ?

Et cela garantit une orientation contre l’Europe libérale et facilite l’élaboration du programme commun alternatif...

Mais le débat du congrès de la Lcr a été bridé, la question de la priorité à l’unité de la gauche contre la droite est discutée dans cette organisation depuis trente-cinq ans, sans jamais avoir été tranchée ! Elle est sur le fil du rasoir, sur le bord du bon choix, sans jamais le faire de façon collective, consciente, consistante...

Il y a encore une chance, puisque une “convention nationale”, selon le congrès de la Lcr de janvier, reviendra sur le sujet en juin 2006...

Cela donne du temps à tout le reste de la gauche, pour agir de façon volontaire, consciente, pour convaincre la Lcr de cette nécessaire unité... Et aussi tous les autres à gauche, qui s’y refusent et n’en comprennent pas encore l’enjeu... Gérard Filoche


LCR : la direction sortante reconduite

La direction s’est "engagée" à continuer les efforts pour réunir les conditions d’une candidature unitaire antilibérale à gauche du PS.

Olivier Besancenot (Sipa)

La direction sortante de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) a réussi à obtenir samedi soir 21 janvier une majorité de voix au 16e Congrès de l’organisation trotskiste notamment sur sa stratégie électorale controversée.

A l’issue d’une réunion à huis clos, qui a duré tard dans la soirée, la motion la plus controversée de la direction sortante sur la question des candidatures pour 2007 a été approuvée par une faible majorité des quelque 280 congressistes : 136 délégués l’ont approuvée alors que 123 délégués s’y sont opposés, a-t-on appris auprès de la LCR.

La thèse de la direction, défendue par le leader historique de la LCR, Alain Krivine, et par le candidat à l’élection présidentielle de 2002 Olivier Besancenot, penche pour une candidature de la LCR à la présidentielle de 2007, estimant que les conditions pour une candidature unitaire antilibérale à gauche du Parti socialiste ne sont pas réunies.

Efforts pour une candidature unitaire

Mais, la direction s’est toutefois "engagée" à continuer les efforts pour réunir ces conditions alors que les opposants, emmenés par Michel Picquet, insistent sur la nécessité d’une bataille effective de la Ligue pour réaliser une candidature unitaire avec toutes les forces de gauche qui ont dit non à la Constitution européenne le 29 mai.

L’annonce d’une candidature d’Olivier Besancenot est donc reportée. Le Congrès a approuvé la proposition de la direction pour la tenue d’une Conférence nationale de la LCR au mois de juin pour "trancher" la question de la candidature.

D’ici là, l’organisation trotskiste va commencer sa campagne pour collecter les parrainages nécessaires à une candidature de la LCR à la présidentielle, comme une "garantie" pour ne pas être pris de court, a fait savoir Alain Krivine. "Mais pour la LCR, l’élection présidentielle n’est pas une priorité", a ajoute Alain Krivine pour qui "la priorité est de réaliser l’unité pour résister à la politique de la droite".

Pas au rendez-vous du 8 février

Les délégués présents au Congrès ont, par ailleurs, approuvé en majorité (137 voix pour, 108 contre et 33 abstentions) l’orientation générale présentée par la direction sortante.

Le Congrès a en outre approuvé à une large majorité (229 voix), une motion stipulant le refus de la LCR de participer au sommet unitaire de la gauche avec le Parti socialiste le 8 février à Paris.

Toutes les tendances se sont ralliées pour rejeter le sommet de la gauche, qui, selon elles, doit jeter les bases d’un contrat de gouvernement avec les "sociaux libéraux" du PS.

Le 16e Congrès de la LCR avait commencé ses travaux jeudi à La Plaine Saint-Denis et a opposé lors de débats animés, les partisans de candidatures uniques de la gauche antilibérale à la direction sortante.

La composition de la direction sera décidée dimanche matin. La direction sortante n’a pas obtenu la majorité absolue (48,57%) face aux quatre autres tendances.

www.collectifdu29mai.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
23 janvier 2006 - 22h40

M. FILOCHE etes-vous concient de votre article, etes-vous à ce point tellement imbu de votre parti que vous ne vous rendez pas compte des aneries que vous écrivez.
M. Filoche, vous avez déjà fait un congrès .. Le MANS.. il parait, vous avez écrit des papiers en nous proclamant votre déception sur la finalté de cette bouffonerie
Et là gentiment vous dites avec suffisance et certitude que la LCR est une "poule mouillée" non.. arretez .. j’ai la rate qui commence à se dilater de rire..
Et bien sur vous mettez en avant votre PS comme présidentiable.. Je commence à tomber de ma chaise..
Pui vous continuez en nous en remettant une couche avec le NON au référendum.. Plouf je suis tombée sur (..)
M. Filoche arretez vos délires, vos fanfaronades et vos trahisons Stop vous allez finir par me faire rugir

Mais heureusement pour ma santé mentale.. je ne prends plus au sérieux ni vous ni le PS

Nicole



> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 00h30 - Posté par

Je vous comprends Nicole,

Il y a quelques semaines, M. Filoche nous décrivait le PS comme un parti anti-démocratique - ce que je crois - dans lequel sévissent nombre de magouilleurs.
Aulourd’hui, il vient nous parler de "poule mouillée" qui ne veut pas se laisser mépriser par ce même PS.

C’est à devenir ouf !

Durdo REIL


Et j’ajouterai que...
24 janvier 2006 - 00h53 - Posté par

Le moment est venu de mettre ce PS de beaufs ultra-libéraux - qui trahissent sans cesse leurs électeurs - hors d’état de nuire.

Tant pis si, pour cela, on doit subir le joug de l’extrême doite, à travers Sarkozy, pendant quelques temps. Avec lui au moins on sait à quoi on s’expose.

Ils ne comprendront jamais que leur "social libéralisme" n’intéresse que leur militants.

Il faut que Buffet, Besancenot et tous les autres du NON préparent ensemble l’échéance de 2007 et qu’ils laissent ce PS - que Filoche désavoue puis encense - se débrouiller avec leur militants de droite.

Durdo REIL


> Et j’ajouterai que...
24 janvier 2006 - 01h43 - Posté par

"Le moment est venu de mettre ce PS de beaufs ultra-libéraux - qui trahissent sans cesse leurs électeurs - hors d’état de nuire.
Tant pis si, pour cela, on doit subir le joug de l’extrême doite, à travers Sarkozy, pendant quelques temps. Avec lui au moins on sait à quoi on s’expose."

Tout à fait d’accord avec ça (sauf le "hors d’état de nuire" qui me fait un peu peur du point de vue formulation), les socialistes depuis des décennies nous ont fait le coup de l’épouvantail Le Pen pour qu’on vote pour eux ; maintenant ils vont nous reservir probablement le même plat avec la sauce Sarkozy, mais ça ne prend plus ... d’autant que lorsqu’on voit le comportement très ambigu de certains socialistes lors de la crise des banlieues, Manuel Valls par exemple, possible "ministrable" en cas de victoire PS, vu sur un plateau de télé si peu critique vis à vis de Sarkozy quant à sa manière d’avoir géré cette crise, le même Valls qui s’était dit favorable à l’extradition des italiens accueillis en France depuis plus de 20 ans, etc ... ça en dit long.
Si le GVT PS lui donne "l’intérieur" on va pas forcément rigoler.

M.P


> Et j’ajouterai que...
24 janvier 2006 - 02h24 - Posté par

"Tant pis si, pour cela, on doit subir le joug de l’extrême doite, à travers Sarkozy, pendant quelques temps. Avec lui au moins on sait à quoi on s’expose."

Ca fait froid dans le dos de lire ça. Faut-il être petit-bourgeois pour souhaiter sarko a son peuple... Certains ont oublié qui est l’ennemi, peut-être ceux-là font-ils partie d’une catégorie de population moins touchée que d’autres.
Quant à un accord de toute la gauche, il est évident que les libéraux du PS en sortiraient largement affaiblis, et je trouve que filoche (pas ma tasse de thé, pourtant) a le mérite d’être critique envers toutes les orgas, et premièrement la sienne, même si sa critique est partiale et incomplète, et j’attends son analyse du prochain congrès du PC.


> Et j’ajouterai que...
24 janvier 2006 - 16h19 - Posté par

J’avoue avoir écrit ce commentaire sous le coup de l’exaspération. J’ai tellement été exaspéré que j’ai fortement négligé ma grammaire en ne me relisant pas. Mais je ne renie rien.

à M.P. qui dit :

[( Tout à fait d’accord avec ça (sauf le "hors d’état de nuire" qui me fait un peu peur du point de vue formulation) )]

Par « hors d’état de nuire » je veux dire qu’il est temps d’avoir une idée exacte de ce que représente le PS synthétisé à gauche, même si - à mon avis -, il faudrait plutôt le classer à droite. Au lieu de chercher l’alliance à tout prix avec lui, il faudrait le laisser aller seul à la bataille s’il ne change pas d’attitude. Si cette stratégie doit coûter la présidentielle de 2007, tant pis. A la prochaine échéance, il saura quelle portion de l’électorat il représente réellement. Il ne faut pas se laisser avoir encore une fois.
Actuellement, ce PS a une idée très hypothétique de sa force électorale. Je pense qu’on ne peut pas continuer sans le mettre en contact direct avec la réalité.

Rassurez-vous, je ne propose pas d’abattre le PS à l’arme lourde. S’il consent, très vite, à prendre toute la distance qui s’impose avec l’UMP et à revenir sur toutes les dispositions prises par ce parti depuis le 29 mai, s’il se reprend et s’entend avec la vraie gauche pour proposer un candidat du NON aux présidentielles, je ne proposerai plus de l’abattre du tout.

Peut-on s’attendre à un tel renoncement de la part d’un parti de droite libérale ?

à 82.***.247.** qui dit :

[( Ca fait froid dans le dos de lire ça. Faut-il être petit-bourgeois pour souhaiter sarko a son peuple... Certains ont oublié qui est l’ennemi, peut-être ceux-là font-ils partie d’une catégorie de population moins touchée que d’autres. )]

C’est vous dire à quel point je suis écoeuré de voir que ce PS - qui ne représente que ses militants – veut continuer faire la pluie et le beau temps au sein de la gauche. Il n’a tenu aucun compte du 29 mai 2005. Vous transformez cette écoeurement en attitude de « petit- bourgeois », vous vous trompez.

Etes-vous sûr de bien savoir qui est l’ennemi et qui ne l’est pas ? Avez-vous bien analysé les prises de position et les alignements – plus ou moins avoués – des « dignitaires » du PS sur l’UMP au gré des sondages ?

Quand des sondages – manipulés ? - disent que les français veulent toujours plus de sécuritaire, l’UMP jubile et fonce vers le fascisme et le PS accompagne. Même comportement s’agissant de l’immigration, du droit du travail et des libertés individuelles…
L’avez-vous entendu dire qu’il reviendra sur toutes les mesures anti-sociales et qu’il rétablira les libertés essentielles s’il revient au pouvoir ?

Quand les sondages disent que les français sont contre la licence globale, le PS retourne sa veste. En remontant dans le temps, on s’aperçoit que ce parti devrait remplacer la rose par la girouette.

Dernièrement, Chirac annonce une connerie – une de plus - du genre : « Si un pays héberge deux ou trois terroristes qui veulent du mal à la France, je rayerai ce pays de la carte du monde ! ». Ce ne sont pas ses termes mais c’est bien leur signification. Le président iranien avait parlé, à peu de chose près, de la même façon et toute la planète s’est offusquée. Moi aussi.
Mais je m’offusque aussi des propos irresponsables de Chirac. Mais pas le PS, du moins pas d’une façon très audible. Pire, Fabius crie haut et fort qu’il approuve. J’avais retrouvé un peu de considération pour ce dernier depuis le 29 mai, je suis maintenant définitivement persuadé que c’est un opportuniste qui nous trahira encore à la moindre occasion.

Sarko est l’ennemi, certes, mais est-il le seul ?

Je crois que vous vous trompez sur les différences « réelles » qui existent entre l’UMP de Sarkozy et le PS « synthétique ».

Durdo REIL


> Et j’ajouterai que...
24 janvier 2006 - 17h29 - Posté par

Rassurez vous Durdo, j’avais bien compris quant au "Hors d’état de nuire" le sens de votre message avec lequel je suis vraiment d’accord ; peut-être suis je un peu trop pointilleuse et votre exaspération qui est aussi la mienne est bien légitime.
Mais il est vrai qu’il faut qu’on soit vigilants avec tout ce qui peut à un moment donné dériver quant au langage, cette expression est tellement liée dans ma mémoire à une imagerie beaucoup plus radicale, et je crains toujours l’escalade des mots que d’autres plus violents et moins constructifs sont susceptibles de relayer en les enflant derrière vous, ce qui ne servira pas forcément notre cause.
Quel que soit notre rejet de ce P.S infréquentable, ne jouons pas avec les armes et autres Karchers de ceux qui bafouent implacablement notre démocratie.
Mais j’ai bien saisi que ce n’est pas là votre propos, et je vous suis 10/10 sur votre analyse qui est vraiment très pertinente !

M.P


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 15h00 - Posté par

Salut,

Il existe un appel pour des candidatures unitaires en 2007 et 2008. il est disponnible sur http://www.alternativeunitaire2007.org.

Babeuf


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 00h04

C’est vrai les synthétisés n’ont pas de leçon à donner à la LCR, vous révez ou quoi, pourquoi vous ne rejoignez pas la LCR plutôt dans une alliance qui soit vraiment à gauche. La LCR ne fera pas la même erreur que vous : se faire synthétiser/anesthésier, et je lui dis que c’est très bien, et je voterai Besancenot.



> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 00h15

..ce sera forcément un candidat socialiste dans tous les cas au second tour !

Ah bon ? Et comment pouvez-vous en être si sûr ? On croirait entendre les pronostics donnant le OUI vainqueur à 60/40 avant le referendum... Il est quand m^me remarquable que Filoche, pas un instant, n’imagine qu’un candidat non-PS puisse rassembler la gauche qui a voté NON, genre BOVE, et soit devant un candidat PS qui n’aurait comme soutien que ceux du PS ayant appelé à voter OUI. Or si le PC, la LCR, la partie gauche des Verts, d’autres (Attac, Copernic) encore arrivent à s’entendre à ce sujet c’est-à-dire travaillent à ce projet et ensuite choisissent quelqu’un faisant l’unanimité pour le porter, il sera DEVANT le candidat PS parce que presque la moitié du PS votera aussi pour lui !

Serait-ce que Filoche commence à paniquer à cette perspective qu’il ne puisse même pas l’envisager au point de la refouler ?

Parce qu’en effet ça aurait pour conséquence un total chambardement à gauche : le PS n’aurait plus l’hégémonie. Et quel rôle aurait alors Filoche ? Parce que sa posture d’ailier gauche du PS ça commence à fatiguer et ne sert que d’alibi à un parti discrédité et pour tout dire fini. Mais ça l’arrange pas, Filoche : il a quitté la LCR pour le PS s’imaginant, le pauvre, pouvoir influencer ce dernier !

Il est gentil Filoche, sympa, mais malheureusement il croit au père noël. Il vient de prendre une déculottée (pardon, une "synthèse") au Mans et il en redemande ! C’est à se demander s’il trouve pas plus valorisant pour son ego de représenter la gauche impuissante dans un PS définitivement libéral que se retrouver isolé dans un camp qui aurait, lui, le pouvoir de changer réellement les choses. On dirait que ça lui fait peur...

Allez, courage, commence par signer ici et puis tu sais le seul risque c’est de gagner, je veux dire créer, ensemble, quelque chose de neuf, ENFIN.



> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 00h21 - Posté par

l’unité se fera à gauche, la vraie gauche, mais sans tous ces traîtres qui peuplent la direction du ps


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 08h17 - Posté par

« L’unité se fera à gauche, la vraie gauche, mais sans tous ces traitres qui peuplent la direction du PS »

Je crois que l’unité doit se faire sur un programme antilibéral, anti capitaliste, de justice sociale, qui engage une répartition équitable des richesses Etc.

Il s’agit là du préalable à toutes candidature. Celui qui voudra le porter ce programme d’alternance sera celui pour qui je voterais.

Je dirais donc que l’unité se fera sur un programme, un véritable programme de gauche, et je ne crois pas que "tous ces traitres" qui peuplent la direction du PS (comme les qualifie l’intervenant précédent) puissent en être porteurs, ce qui n’exclue pas qu’une large majorité de l’électorat du PS vote pour ce candidat, porteur d’un véritable programme de gauche.

En tout cas je ne voterais plus jamais pour "le moindre mal", car au train ou vont les "dérégulations sociales", au train ou s’installe la "mondialisation", au train ou se "développe la précarité et la misére", au train ou ils "détruisent la sécurité sociale", "les retraites", le "code du travail" Etc.... Si les travailleurs actifs, retraités, et tous ceux qui souffrent de cette politique libérale, capitaliste et infame, croient encore que le PS, tel qu’il est, qui nous trahis depuis bientôt trente années, peut représenter une chance, nous irions droit dans le mur !!!

S’il faut aller "dans le mur", "toucher le fond", "mordre la poussiére"... pour comprendre ! Allons y.En tout cas personnellement j’aurais tout tenté pour l’éviter.
Georges du 64


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 08h50 - Posté par

L’analyse de Filoche ne m’étonne pas, le PS ne se comporte plus comme un vrai parti d’opposition et préfére chercher des poux dans la tête de l’extrème gauche au lieu de proposer un contenu contre la droite gouvernementale.

Je rejoins tout à fait l’analyse de Georges du 64 d’établir un véritable programme de gauche contre ce PS dirigé par des petits bourgeois carriéristes.


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 10h14 - Posté par

AH , il est dans un bel etat l’esprit de mai 2005 ! cela démontre bien qu’il n’existe pas , qu’il n’a jamais existé d’ailleurs ! combien de divisions ?


> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 10h28

CHER GERARD , TU ES DESESPERANT !

est ce que tu veux bien te mettre dans et derriere l’oreille , le fait que , JE , ( et ce je me semble pluriel ,) ne voterai plus pour un candidat socialiste , s’il a fait campagne pour le OUI !!
Synthése ou pas , il ne faut pas croire , nous n’avons rien oublié .
Soit le candidat socialiste aura fait campagne pour le NON , et entre les deux tours des presidentielles , il prendra des positions claires et precises sur l’annulation de toutes les mesures de casse sociale prises par la droite , ( entre autres engagements ) , soit j’irai à la peche .

claude de toulouse .



> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 10h40

Pour ce qui vous concerne cher Filoche, "je ne jette pas le bébé avec l’eau du bain" mais vos considérations :" poule mouillée" et autres noms d’oiseaux n’est pas très constructive. Vous avez eu une excellente position, défendant le NON avec de très bons arguments mais vous restez socialiste, avec visiblement une culture socialiste un tantinet hégémonique.
Je considère que LCR devrait s’ouvrir sans se renier, mais il faut avouer qu’une alliance pour un candidat socialiste qui aurait déclaré être pour le NON serait particulièrement contre-positif au regard des besoins de notre pays et de son peuple.
D’abord qui saura si ce candidat aura soutenu le NON sincérement ou par opportunisme, suivez mon regard ? Et puis posez-vous la question, un Président socialiste sera t’il plus proche de Sarkozy ou de ce que revendiquent Communistes et LCR ? A l’évidence un socialiste est un social libéral puisqu’il refuse une rupture avec le capitalisme. Alors bien sur au deuxième tour on peut choisir Fabius ou un autre contre Sarkozy ou un autre mais en attendant il faut construire un programme de gauche, en rupture intelligente avec les idéees économiques dominantes. Pour cela il faut au premier tour un candidat de la gauche énergique et solidaire qui oubliera pour au moins cinq ans les préceptes d’Adam-Smith et consors.
Cela n’est pas hors de notre portée, la campagne pour le 29 mai l’a prouvée et un bon résultat aiderait à un deuxième tour politiquement différent, à une dynamique des legislatives très originale et positive.
Obligeons nous à réflechir, à garder notre sang froid, nous avons à sauver des millions de personnes de la misère.

Etienne



> En dépit des hésitations du congrès de la Lcr : unité de toute la gauche !
24 janvier 2006 - 20h00

"Unité de la toute la gauche" ?

Mais mon Fifi, à une autre époque tu aurais appelé à l’unité de tous les partis ouvriers.... Pourquoi ne le fais-tu pas maintenant ? Même en modernisant la notion d’ouvriers dans un sens infiniment plus vaste ?
Parceque les travailleurs ne pesent pas dans le PS, ne peuvent pas peser dans le PS, ils sont techniquement dans la même position que des travailleurs adhérents à l’UMP ou à l’UDF , c’est à dire des adhérents socialement atomisés, politiquement atomisés....

Alors, bien sûr, le PS peut aller plus ou moins à gauche , plus ou moins à droite, suivant qu’ils perdent plus ou moins des électeurs, mais ça sera comme bouge un parti démocrate à l’américaine, mais certainement pas à la façon d’un parti social-démocrate ou d’un parti réformiste de facture classique qui disposent (disposaient au passé pour la France) d’un poids, d’une influence de fond, des travailleurs.
Cette difference dûe à une évolution profonde et terminale ces vingt dernières années clot une histoire. Et il n’y a plus qu’une petite minorité de trotskystes dans le PS pour representer quelque chose d’un héritage bradé completement dans le reste de ce parti.

L’insensibilité de l’appareil du PS sur le vote du TCE a montré clairement que les travailleurs n’avaient plus tellement d’influence sur l’appareil socialiste. la normalisation, SANS BATAILLE REELLE (pour l’ecrasante majorité de cette "gauche"), de l’opposition dans le PS démontre éloquemment l’inutilité, voir la nocivité, pour un courant politique réellement socialiste, de rester dans ce parti et d’en fournir une caution qu’il ne mérite pas, moralement et politiquement, concretement et socialement.

Appeler à l’unité de la gauche, c’est à dire à l’alliance du PS jusqu’à LO, dans ce cadre, est totalement vide de sens, huluberlu au concret, incomprehensible pour la population.

Par contre, rien ne vous interdit de mener bataille dans le PS pour que ce parti se désiste en faveur des candidatures réellement anti-capitalistes. Rien...

Commencez par celà....

Copas






A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
1 commentaire
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite