Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
de : Gabriele
lundi 30 janvier 2006 - 18h57 - Signaler aux modérateurs
37 commentaires
JPEG - 4.9 ko

par Eric Fassin

Homophobes, si les injures grossières comme "sale pédé" ou "sale gouine" vous répugnent, et si la référence au "péché" ou à la "contre-nature" vous paraissent trop "archaïques", rassurez vous : il existe une manière cultivée, laïque et moderne, d’exprimer votre homophobie. Cette homophobie distinguée, dominante dans la classe politique (de l’UMP au PS de Lionel Jospin ou Ségolène Royal) et dans le monde merveilleux de l’éditorialisme, consiste à afficher sa tolérance tout en multipliant les "bonnes" raisons de refuser - ou, plus subtilement, de différer indéfiniment - l’égalité de traitement entre relations homosexuelles et relations hétérosexuelles. Si vous êtes homophobes et si vous souhaitez parler la langue des maîtres, cet abécédaire est l’outil qu’il vous faut ! Si vous connaissez déjà ce discours, et si son fond homophobe ne fait aucun doute pour vous, alors ce texte d’Eric Fassin est simplement une occasion de rire un peu.

 Beurre : Les homosexuels veulent le beurre et l’argent du beurre, autrement dit, la jouissance et le mariage (les hétérosexuels, eux, ont su choisir).

 Bien-pensance (on disait naguère : politiquement correct) : Tonner contre. Pour y résister, avoir l’audace de rappeler une vérité trop souvent négligée : pour faire un enfant, il faut un homme et une femme.

 Communautarisme : Les gays sont communautaristes (comme les Américains) ; nous sommes républicains (puisque Français).

 Conformiste : Qui veut changer les mœurs et les lois. Par anticonformisme, vouloir les conserver.

 Débat : Déplorer son absence. Ne rien faire pour qu’il s’engage. Ne pas se contenter d’un débat, mais exiger un vrai débat. Attendre un vrai débat avant de faire quoi que ce soit. S’il n’y en a pas, c’est à cause de Noël Mamère (ou des militants). Les revendications empêchent un débat serein. Ne pas l’engager en période électorale, c’est un sujet trop grave (voir Fondements anthropologiques). Ne pas l’engager en période électorale, c’est un sujet trop futile (voir Anecdotique). Attendre l’été pour avoir un vrai débat. Ou la rentrée (mais elle s’annonce chargée). Le mariage gai, un faux débat.

 Désobéissance civile : En Amérique, mouvement civique des Noirs : une cause noble. Pour le mariage de Bègles, parler plutôt d’illégalité : exiger le respect de la loi républicaine.

 Différence des sexes : Culturelle et naturelle, bref anthropologique. Valeur républicaine. Universelle, butoir indépassable de la pensée, comme le jour et la nuit ; en tout cas, à ne pas dépasser ; du moins pas dans la culture française (voir Harmonie).

 Droit à l’enfant : N’existe pas (sauf pour les hétérosexuels) ; lui opposer le droit des enfants. Les homosexuels qui veulent des enfants sont égoïstes ; les hétérosexuels qui veulent des enfants sont altruistes. Il est vrai que les homosexuels qui ne veulent pas d’enfants sont égoïstes aussi : ils ne vivent que pour la jouissance (voir Beurre).

 Droit des enfants : Parler pour eux. Tous les experts le savent, les enfants ont besoin d’un père et d’une mère (les familles monoparentales et l’adoption par un célibataire, sujets délicats). Quand les enquêtes disent le contraire, s’inquiéter des effets à la 3ème génération, ou sinon à la 7ème.

 Egalité : Etre pour, bien sûr, mais tant qu’on ne touche pas à la différence des sexes. Rappeler que d’ailleurs, historiquement, le mariage est au cœur de l’inégalité entre les sexes (voir Féministes).

 Elections européennes : C’est le mariage homosexuel qui a empêché de s’y intéresser. La gauche s’est emparée du sujet faute d’idées sur l’Europe. Ou bien : la gauche a été distraite de ses idées sur l’Europe par ce faux débat. Raisonner de même sur les retraites, la Sécu, etc. Exemple : le mariage gai empêche de parler du voile islamique (un vrai sujet).

 Espagne : Zapatero, un modèle pour la gauche française. Célébrer son féminisme, taire son projet d’ouvrir le mariage aux homosexuels.

 Europe : Notre culture (voir Fondements anthropologiques). N’y appartiennent donc pas : les Pays-Bas et la Belgique, où le mariage gai est légal. Si la liste devait s’allonger (Suède, Espagne...), souligner que l’Europe n’a pas vocation à dissoudre les cultures nationales.

 Expert : Psychanalyste (juriste, sociologue, journaliste, prêtre, ou autre) opposé à l’ouverture du mariage et de la filiation. S’il y est favorable, s’appelle un militant.

 Féministes : Hier, toutes lesbiennes. Aujourd’hui, applaudir leur critique du mariage.

 Fin du désir : Dès qu’on touche à la différence des sexes. A l’époque du pacs, en référence à l’hétérosexualité ; désormais, s’inquiéter aussi pour le désir homosexuel, qui n’est plus ce qu’il était.

 Fin du monde : L’annoncer au cas où le pacs serait voté ; après le vote, ne plus en parler (éviter de dire : “ la fin du monde n’a pas eu lieu ”). Remplacé aujourd’hui par : Anecdotique.

 Fondements anthropologiques de la culture : On dit plutôt désormais : Fondements anthropologiques de notre culture.

 Fondements anthropologiques de notre culture : S’utilise quand des cultures voisines ont récemment changé de fondements anthropologiques. Voir Harmonie, et Europe.

 Foucault (Michel) : Philosophe de la sexualité, très républicain, très pour la libération. Aurait bien ri de voir les gays revendiquer le mariage.

 Gays : Souvent tristes (hier, de par leur marginalité ; en raison de leur conformisme aujourd’hui). Toujours misogynes. Vivent dans un ghetto.

 Ghetto : Dénoncer le ghetto homosexuel (ex. : la Gay Pride). Si les gays en sortent, ironiser sur leur normalisation.

 Guerre des sexes : Tradition américaine (voir par contraste Harmonie entre les sexes), héritage du puritanisme et du féminisme lesbien. Harmonie entre les sexes : Exception française (voir Hétérosexualité), héritage de l’Ancien Régime, et donc valeur républicaine.

 Hétérosexualité : Tradition française (Jacques Chirac), malgré des exceptions notables ; par contraste, les Anglais sont souvent homosexuels (Edith Cresson).

 Homoparentalité : Les gays peuvent élever des enfants (pourquoi pas ?). Pas en adopter ! (voir Principe de précaution)

 Homophobe : Dire : “ Je ne suis pas homophobe, mais... ”. Ou : “ On peut être contre le mariage des homosexuels sans être homophobe. La preuve ? Moi. ”

 Homophobie : Aggravée par le mariage de Bègles (naguère, par la Gay Pride). Dès qu’on parle de mariage gai, se rappeler que la lutte contre l’homophobie est une priorité.

 Homosexuels : Ne rien avoir contre eux. Se vanter de ses nombreux amis homosexuels (mais pas de ses enfants). Ils ont une face sombre. Les préférer discrets (hier) ; subversifs (aujourd’hui) : Genet, Mishima.

 Intérêt de l’enfant : A l’égalité des droits, opposer l’intérêt de l’enfant. Ne s’applique pas au divorce (là, critiquer les usages conservateurs de cette notion).

 Jospin (Lionel) : Il a eu le courage de dire tout haut ce que chacun pense tout bas ; il a eu le courage de s’opposer au nouveau “ politiquement correct ” (voir Bien-pensance). Appeler au retour de l’ancien Premier ministre socialiste (surtout si l’on est de droite).

 Lesbiennes : Vivent en couples. N’ont pas besoin de loi pour faire des enfants, elles ! Le mariage, une revendication masculine, non ?

 Liberté : Être pour (voire libertaire !), donc contre l’ouverture du mariage. S’oppose à l’égalité : les homosexuels sont d’autant plus libres qu’ils sont moins égaux.

 Lobby : A cause du lobby homosexuel, on ne peut plus rien dire sans se faire traiter d’homophobe.

 Mamère (Noël) : Maire vert médiatique. Le mariage de Bègles est électoraliste (tourisme gai dans la ville pendant la Fête de la morue). Provocateur quand il opte pour la désobéissance civile. Opportuniste quand il emprunte la voie parlementaire. Avoir le vrai courage de ne pas le soutenir quand il est sanctionné.

 Mariage : Dire un bon mot (“ Il n’y a plus que les prêtres et les homosexuels pour vouloir se marier ”). Conformiste, petit-bourgeois (voir Foucault). Inégalitaire (voir Féministes). Les homosexuels sont bien bêtes de le réclamer ! Pour se faire peur, proposer d’abolir le mariage.

 Médias : Ce sont les homosexuels qui contrôlent les médias. Médiatiques (coups) : Dénoncer ceux des autres quand on ne parvient pas à intéresser les médias.

 Militants : Partisans de l’égalité. Aveuglés par leur engagement (voir Terroristes). Heureusement, il y a face à eux des analystes lucides et impartiaux (voir Experts).

 Minorités : Organisées en lobbies. Le vrai pouvoir. Se dire minoritaire, se croire majoritaire. Se poser en victime des minorités qui jouent du statut de victimes.

 Norme : S’opposer au mariage, ce n’est pas défendre la norme hétérosexuelle, mais refuser la normalisation de nos amis homosexuels.

 Opinion : L’opinion n’est pas prête. Si les sondages disent le contraire, dire haut et fort qu’il ne faut pas courir après l’opinion. Finir par courir après l’opinion (hier sur le pacs, aujourd’hui sur le mariage, demain sur l’adoption), la gauche un peu avant la droite - si possible.

 Ordre symbolique (vieilli) : Voir différence des sexes (indémodable).

 Pacs : Etre contre hier, pour aujourd’hui. S’interroger : “ Ils ont déjà le pacs, pourquoi demandent-ils le mariage ? ” Dénoncer le pacs parce qu’il légalise la répudiation (mais refuser le mariage qui permettrait le divorce). Prendre le temps d’évaluer le pacs (ignorer les évaluations qui existent).

 Parenté : Fondement anthropologique de notre culture. Seuls les anthropologues y comprennent quelque chose ; n’est pas une affaire politique. Invoquer d’un air docte Claude Lévi-Strauss.

 Parenté homosexuelle : Impensable au moment du pacs ; pensable aujourd’hui, car l’opinion a évolué. Pour autant, reste à penser (demande un vrai débat).

 Politiciennes (manœuvres) : En politique, se dit de la politique des adversaires, et plus encore des concurrents du même bord : voir Médiatiques (coups).

 Principe de précaution : S’applique aux OGM et aux enfants d’homosexuels. Renvoie à la sagesse de la nature (et des nations). L’homosexualité n’est plus contre-nature ; elle n’est pas pour autant naturelle. Ce n’est plus une maladie ; mais elle risque de rendre les enfants malades.

 Priorité : Le mariage gai n’est pas une priorité. Ni par rapport aux autres revendications homosexuelles (la loi sur l’homophobie, un vrai sujet). Ni par rapport aux vrais enjeux de société (voir 21 avril).

 Réac : Dire : “ Vous allez peut-être me trouver réac, mais... ” (et se montrer réac).

 Repères : Notre société manque de repères. Et de pères.

 Repères symboliques : Ce n’est pas le chômage qui a déstructuré la société ; c’est mai 68.

 République : Le mariage républicain est universel ; il est donc interdit aux homosexuels (voir Communautarisme). S’indigner qu’ils violent la loi républicaine qui les exclut.

 Revendication : Pour gagner du temps, dire d’abord : “ Pourquoi pas ? ” Puis : “ Pourquoi ? ” Les associations ne revendiquent pas le mariage. Les gays revendiquent le mariage, pas les lesbiennes. D’ailleurs, les gays ne veulent pas se marier (ajouter : “ j’en ai parlé autour de moi ”).

 Royal (Ségolène) : L’annonce du mariage de Bègles est “ un peu paillettes ” (dixit notre Zapatera : voir Espagne) : c’est qu’il empêche de remarquer la poutre dans l’œil des socialistes français ?

 Singer : Les homosexuels veulent singer le mariage hétéro : déplorer qu’ils aient renoncé à subvertir les normes les plus archaïques. Le mariage gai est une parodie : dénoncer cette dérision des normes les plus sacrées.

 Terroristes : Ceux qui ne pensent pas comme vous (on disait naguère : staliniens). Refuser de débattre avec les terroristes, c’est prouver son sens démocratique.

 21 avril : En tirer les leçons. Plutôt qu’aux homosexuels, s’intéresser au peuple, même s’il manque de repères. L’homosexualité est un luxe de privilégiés. L’homophobie est surtout répandue dans les milieux populaires, hélas encombrés d’idées reçues.

Éric Fassin

23 février 2005

Ce texte a été publié dans : Liberté, égalité, sexualités. Actualité politique des questions sexuelles (entretiens avec Clarisse Fabre), 2ème édition augmentée, 10/18, 2004 - un livre recommandé vivement par le collectif Les mots sont importants.

 http://lmsi.net/article.php3?id_art...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
30 janvier 2006 - 20h47

Remise au point sur les positions de Ségolène Royale sur les questions gays

Il est courant d’entendre parler des positions réac sur le net de Ségo, concernant les questions LGBT, de nombreuses rumeurs et idées fausses circulent, on attaque sur des points ou des déclarations en occultant malheureusement le reste qui bien souvent n’est pas ou peu connu. Aussi, en tant qu’homo, militant et concerné par les questions LGBT je voudrais revenir sur certains points......En 2000, Ségolène Royal, alors ministre déléguée à la famille et à l’enfance, a été l’une des premières à dénoncer l’homophobie en milieu scolaire, à ce sujet elle déclarait : "L’école doit être le lieu de la tolérance, de l’accueil. Trop d’adolescents souffrent de railleries, d’exclusion en raison de leur orientation sexuelle(...) Certains peuvent être tentés de recourir à des conduites à risque : drogues, tentatives de suicide. Il est temps de faire reculer l’hostilité manifestée à l’égard de l’homosexualité". Après ces déclarations, elle mettra en oeuvre dans les lycées et les collèges la mallette pédagogique "Le bonheur d’aimer" destinée notamment aux enseignants et infirmières. Elle comprend une cassette vidéo, des fiches pédagogiques et neuf imprimés à destination des élèves qui abordent différents thèmes dont l’homosexualité et l’homophobie. On y trouve des informations sur le Pacs, la situation des homosexuels, les discriminations dont ils sont encore victimes à l’étranger... Autre déclaration de Ségolène Royal cette même année sur l’homosexualité : "Il faut, selon elle, faire reculer l’homophobie, reconnaître et respecter l’autre, avec ses différences". Aussi, la loi du 21 février 2002, défendue par Ségolène Royal au nom du gouvernement Jospin, a permis la première reconnaissance légale d’une famille homoparentale, qui devait être l’un des aboutissants souhaités de cette loi. En effet, son article 7 réécrit l’article 337 du Code civil en prévoyant la possibilité de "déléguer tout ou partie de l’exercice de [leur] autorité parentale à un tiers, membre de la famille, proche digne de confiance...". L’article 377-1 créé par la loi Royal ajoute que "le jugement de délégation peut prévoir, pour les besoins d’éducation de l’enfant, que les père et mère, ou l’un d’eux, partageront tout ou partie de l’exercice de l’autorité parentale avec le tiers délégataire."

Suite à la loi Royal, Carla a obtenu en juin 2001 l’adoption simple des trois filles de sa compagne Marie-Laure, la justice a aurorisé la délégation de l’autorité parentale, qu’elles exercent donc aujourd’hui conjointement. L’affaire : C’et une première juridique en France : deux femmes, qui élèvent ensemble leurs trois enfants nés par insémination artificielle, ont été autorisées à partager l’autorité parentale, l’une étant la mère biologique et l’autre la mère adoptive. Le 2 juillet, une juge aux affaires familiales du TGI de Paris a ordonné que, « pour les besoins d’éducation des enfants », l’exercice de l’autorité parentale soit partagée entre les deux femmes. La juge a tenu compte du fait que « les deux femmes prodiguent aux enfants avec attention et amour les soins appropriés à leur âge ». Un premier jugement du 27 juin 2002 a d’abord permis à Carla d’adopter les enfants qu’avait portés sa compagne Marie-Laure, puis le jugement du 2 juillet 2004 a partagé entre elles l’autorité parentale. Selon l’avocate du couple, Caroline Mécary, « ce qui est unique dans cette affaire, c’est le cumul de deux décisions de justice ». D’autres juridictions avaient déjà accueilli favorablement des demandes de délégation de l’autorité parentale au sein de couples de personnes de même sexe, depuis 2002, mais c’est la première fois que la justice reconnaît que des enfants ont pour parents deux personnes du même sexe aussi bien du point de vue de la filiation (transmission des noms et des biens, inscription dans les lignées) que du point de vue de l’autorité parentale (éducation au quotidien des enfants jusqu’à leurs 18 ans).

Même si actuellement, les questions de parentalité et de filiation ne sont pas entièrement réglées par le dispositif de la loi Royal : les statuts du beau-parent et du co-parent restent à définir, et il convient d’ouvrir l’adoption à tous les couples, mariés ou non, de même sexe ou de sexes différents, c’est ce que le Parti Socialiste devrait inclure dans son programme pour les prochaines présidentielles.De plus, voci un extrait de courrier de Ségolène Royal à Monsieur Philippe Clauzard ,Président d’AGLAE c/o Centre Gay et Lesbien, le le 19 Août 1997 : "La condamnation de toute discrimination, notamment en raison de l’orientation sexuelle, est un des fondements essentiels de l’Etat de droit. Je veillerai au respect de ce principe au sein de 1’ Education nationale. Enfin, il est clair que l’éducation à la sexualité doit participer à l’apprentissage par l’adolescent de la maîtrise de son corps et que l’ensemble des enseignements doit concourir à faire reculer l’intolérance et les discriminations de toutes sortes[...]"

Je pourrai continuer ainsi longtemps, car il ya de nombreux éléments montrant son implication positive sur ces questions, même s’il faut ajouter à tout cela notamment les évènements qui se sont passés entre Act-Up et Ségolène pour recadrer les choses dans le bon sens, ce qui a fait mouche c’est en effet les déclarations de celle-ci sur le mariage homo sur lequel elle a exprimé plus des réserves que de réelles réticences, à ne pas oublier que son campagnon François Hollande défend lui ces deux questions ardemment et la communauté homo/assos dont je suis le savent, ces revendications font d’ailleurs partie de la motion Hollande, qui s’exprime en faveur du mariage entre personnes de même sexe et de l’adoption par ceux-ci..et que Ségolène Royal a soutenu......je pense qu’une évolution sur ses sujets est possible de sa part, je n’en serais même pas surpris...

et saviez que des homos étaient contre le mariage et l’adotpion...on ne pourra pourtant pas les accuser d’homophobie... je ne le fais pas, comme je respecte les positions de chaucn sans qu’elles soient pour autant homophobes, attentions aux amalgames et à la démagogie...

à bon entendeur...



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
30 janvier 2006 - 21h55

Cher Monsieur,

La Fondation Énmergence a mis sur pied, il y a maintenant 4 ans, la première Journée nationale de lutte contre l’homophobie au Québec. Depuis ce temps, cette idée a été reprise un peu partout à travers le monde.

Votre dictionnaire m’apparait comme un élément essentiel de notre lutte. En effet, trop longtmeps, nous n’avons pas été nommés. Maintenant que nous avons une voix, sinon une reconnaissance, les mots ont leur importance et vous avez su les analyser pour qu’encore une fois nous ne soyons pas ignorés.

Bravo pour votre travail. J’aimerais si vous le permettez que nous faisons référence sur notre site internet (www.homophobie.org) de cet instrument.

Pierre Blain
Fondation Émergence
pierre.blain@fondationemergence.org



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 00h53

Bonjour,

Puis-je permettre de dire que j’ai trouvé un interlocuteur sur un autre site du même genre que le votre (www.AgoraVox.fr), et qui pourrait constituer un assez joli exemple pour votre dictionnaire. Désolé de faire de la pub pour ce site, mais je viens d’y faire la pub pour le votre !

Bref, il s’appelle Scipion (Pseudo émanant du nom de l’Empereur ?! je ne sais toujours pas, mais ça serait assez logique, connaissant le lascard !), et il n’a franchement pas l’air de rigoler ! Si vous voulez vous en convaincre : http://www.agoravox.fr/article.php3...

Restez courtois, si vous voulez lui parler !

Bien amicalement,
Cedric

P.S. : on pourrait également rajouter "Scipionade" dans votre bien joli lexique, répondant à la définition suivante :

Scipionade : nf, de Scipion, signifiant "un Homme, un vrai". La scipionade est le fait de "se battre de toute ses forces" en proférant un discours étonnamment incohérent et ouvertement homophobe, tout en se rendant compte qu’on s’enfonce toujours un peu plus dans des choses tragiquement dénuées de sens logique (sans être toutefois sans intérêt... pour le lecteur, au moins !) . Une réponse proposée réside dans l’éducation des populations (et ’ y a encore du boulot, croyez moi !).

Exemple (excellement croustillant... s’il en est un parmi tant d’autres !) :

"Un déviant est, selon les dictionnaires, quelqu’un qui s’écarte de la norme. Or, en matière de sexualité, la norme, c’est l’hétérosexualité, l’homosexualité étant rédhibitoirement stérile, donc exclusivement hédoniste et ludique. Il n’y a donc pas de différence fondamentale dans le fait d’être sexuellement excité par une personne du même sexe, par une armoire normande ou par une horloge comtoise... Or tout le monde admet qu’être sexuellement excité par une "comtoise" ou par une armoire normande est bel et bien une déviance. Une déviance inoffensive certes, mais une déviance quand même !"



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 01h26 - Posté par

Note : Quoiqu’il faille mieux parler de "scipionette", la "scipionade" pouvant être (bien malheureusement) assimilée à une croisade contre l’Homosexuel (au même titre que celle des députés français).

A ce titre, il serait bon, de rappeler que l’Homosexuelle (autrement dit la Lesbienne) n’est jamais mentionnée dans le discours de l’ "Empereur Scipion", et bien rarement dans celui des députés, soit par pur oubli, soit par mépris du Joli Sexe, soit par simple exitation de leur imagination moraliste et délurée.

Re-merci pour votre billet d’humeur (ce que je n’ai pas dit avant, mais vous l’aurez bien compris !),

Cedric


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 02h35 - Posté par

il est un fait que l’histoire de l’homosexualité féminine est complêtement occultée.
la seule référence historique aux lesbiennes est souvent puisée dans le porno.
ce qui apparement ne peut pas mettre en danger la "virilité", puisque la lesbienne ne sert qu’a chauffer la place.

lorsque la réalité par contre se fait jour : "quoi ? mais vous le faites...SANS .... ???"
c’est l’incompréhension total, et une sorte de peur se fait jour dans le regard.
visiblement ce n’est pas pensable que l’on puissse faire l’amour autrement qu’avec la zigounette dans la foufoune.
On ne peut adopter un enfant que si l’on pratique la zigounette dans la foufoune.
on peut également se marier uniquement si l’on pratique la zigounette dans la foufoune.
il faut prévenir tous les hétéros qui ne pratiquant pas la zigounette dans la foufoune, (par invention, obligation, curiosité, délice, ou égarement) qu’il vaut mieux qu’ils taisent leur déviance eux aussi.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 11h41 - Posté par

Bonjour,

Encore moi, dans mes soucis de complément de votre lexique....
A bientôt,

Bien cordialement,
Cedric

**************

Vanneste : nf, de Vanneste Christian, homme politique français, initiant notamment au Palais Boubon. Caractérise un départ en "scipionade" contre l’Homosexualité, cette dernière étant, semble-t-il une "menace pour l’Humanité", et parce qu’aussi " le comportement homosexuel est inférieur sur le plan moral au comportement hétérosexuel". A noter que le Député Vanneste a été condamné à 3000 euros d’amende le 24 janvier 2006 par le tribunal correctionnel de Lilles pour atteintes à la Communauté Homosexuelle et injures homophobes pour les propos "sus-cités" (alors qu’il encourait 6 mois de prison et 22.500 euros d’amende en raison des articles 32 et 33 de la loi de 1881). A ce jour, le Député Vanneste sévit toujours, et son message est relayé par près de 174 autres députés.

Quelques synonymes :

Boutinette : nf, de Boutin Christine, femme politique française, Députée des Yvelines et ex-candidate aux élections présidentielles de 2002. Singularise toute personne aux fortes prises de position contre le droit à l’avortement, l’Homosexualité et l’Homoparentalité, notamment au nom de la Religion Catholique (par extension, les autres religions, dès lors qu’elles sont pratiquées à l’encontre d’autrui peuvent y être assimilées). A noter que Madame Boutin a été (entre autres choses) coprésident(e) d’un "groupe parlementaire pour favoriser l’accueil de la vie", consulteur(se ?) du Conseil Pontifical pour la famille et chef(taine) de file de la campagne anti-PACs. Elle a aussi ouvert une Bible à la tribune de l’Assemblée Nationale lors du débat sur le PACs. Enfin, elle aurait pu déclarer « les pédés au bûcher, les goudous aux égouts » mais le fait reste encore contesté aujourd’hui (manifestation anti-PACs du 31 janvier 1999, sources Wikipédia).

Expression populaire : "Ne fais pas de vanneste ou la boutinette renchérira"

Expression synonyme : "Être une femme sacrément couillue"

Balkanerie : nm, de Balkany Patrick, homme politique français, député-maire de Levallois-Perret, "petit copain" de C. Vanneste. Se dit de toute personne jugée pour atteinte à la Communauté Publique mais se permettant de juger pour la Communauté Publique. A noter que le Député-Maire Balkany se singularise par une carrière politique pour le moins mouvementée, avec notamment, en 1997, une condamnation à 15 mois d’emprisonnement avec sursis et 200 000 francs d’ammende (pour avoir fait travailler des employés municipaux à son domicile privé).

Expression populaire : "Quand la balkanerie se réveille, l ’ amoral gronde"

Expression synonyme : "Cherchez l’erreur !"


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 18h45 - Posté par

Encore moi,

Désolé, on vient de signaler par mail que j’ai fait une erreur : "balkanerie" est bien entendu un nom féminin, et non un nom masculin comme j’ai pu l’indiquer. Mais vous aurez bien entendu rectifié de vous même !

A ne pas confondre également avec "belkonerie", autre nom féminin. Cependant, les balkaneries sont bien souvent de beaux exemples de belkoneries.

Triste sort que tout cela !
Cedric


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 08h41

mouais..
moi je vais souvent dans le marais parisien chercher ma bouffe chinoise parce que ya un restaurant que j’aime bien. l’autre soir, après avoir récupéré mon porc au caramel, je me dis "hop je pose un cul dans un bar pour boire une bière".
j’ouvre la première porte : "c’est fermé"
ah ? bai il est pas tard pourtant, zut
après une bonne heure a trainer ailleurs, je repasse devant le café supposé fermé, qui ne l’est pas.
on m’a dit non parce que j’étais une femme, parce que j’étais avec un mec ? peu importe. la seule conclusion a tirer est que quand une société exclu une catégorie de population, cette catégorie par crainte risque de se refermer sur elle même. après les gens disent "oui, ils sont hétérophobes", "oui, ils s’excluent eux même"
Non.
personne n’est trucophobe ou s’exlu de lui même, ces comportements ne sont que la réponse visible à la forme larvée d’agression de la société.
en conclusion : revendiquons les mêmes droits pour tous sans critère de sexe, de sexualité ou de nationalité.

"liberté, égalité, fraternité"....tiens c’est même plus marqué sur les pièces



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 10h11

Excellent. Montre notamment très bien les résonances avec d’aues discours d’exclusion.

Cela dit, commencer par le beurre, c’est pas un peu provoc ?

(oc, je sors.)



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 16h04

bonjour,
mince ! cela va etre dur de discuter ! une remarque sur Israel/le sionisme, on est antisémite,
contre l’adoption d’enfants par les couples homosexuels on est homophobe, contre les americains, on est anti-americains primaire !
allez tous ensembles : "vives les homosexuels qui adoptent" "vive le sionisme" "vive Bush" !!
voila, c’est mieux !



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 19h58 - Posté par

Attention, pas tout à fait, voire même pas du tout !

Faire une remarque contre l’Israël n’est pas (forcément) être antisémite, car vous être contre un gouvernement (qui en l’occurence est israëlien). Dans ce cas, il n’y a pas de lieu d’être taxé d’antisémite, n’étant pas contre un peuple (et heureusement !). Et, dans une certaine mesure, être contre la politique tortionaire de certains dirigeants (Sharon par exemple) est plutôt une bonne chose. Mais ici n’est pas le débat !

Rappelons juste que "sémite" se dit de l’appartenance aux peuples du Proche Orient ayant parlé la langue sémite (p. ex. les Arabes, les Hébreux, les Phéniciens, etc.), et est toujours improprement un synonyme de Juif. Autrement, l’ensemble des dicos qui définissent antisémites comme "être hostile aux juifs" sont bon à être collés sous une armoire bancale ! Pour être antisémites, il faut être contre l’ensemble des sémites (ce que fait très bien Le Pen, par exemple).

A ce titre, faire une remarque contre les Américains est être anti-américain. Et non anti-américaniste, qui est le fait de ne pas être admiratif de ce qui touche à la culture états-unienne. Etre anti-américaniste est un droit (l’être primaire est souvent une connerie), être anti-américain est simplement du racisme. Et être contre la politique de Bush est sûrement du bon sens.

Enfin, et le plus important ici... Etre homophobe est littéralement "avoir peur des Homosexuel(le)s" et par extension proférer des menaces envers la Communauté Homosexuelle. C’est en cela que l’homophobie est dangereuse, et qu’elle a combattre. Au même titre que l’hétérophobie !


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 16h34 - Posté par

pourquoi ? il y a une communaute des homos ??? et depuis quand ??


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 18h55 - Posté par

Salut,

C’est vrai... Je suis absolument d’accord ! Ça ne me plait pas plus qu’à vous comme expression, et je serais même pour l’assimiler à une espèce d’homophobie passive, du moins dans la bouche de certaines personnes qui se disent ne pas l’être.

Cependant, il est aussi bien de faire la distinction entre communauté et communautarisme :

  Communautarisme : Mouvement de pensée qui préconise la reconstruction des communautés comme groupes d’appartenance et de reconnaissance.

  Communauté : être de ce qui est en commun à chaque personne, groupe de personnes à une ou plusieurs caractéristiques communes.

Selon la seconde définition, peut-être que oui, nous pourrions parler de communauté homosexuelle (au même titre que de communauté hindoux, communauté française, communauté des médecins généralistes et je ne sais quels autres types de groupe de personnes). Et ceci ne veut pas dire que les Homosexuel(le)s ne se mélangent pas, ceci veut simplement dire qu’ils appartiennent à un groupe quelconque dont la caractéristique est d’être homosexuelle.

Et ils peuvent également appartenir à d’autres groupes. Au même titre que j’appartiens à la communauté française d’Irlande, à la communauté hétérosexuelle, à la communauté scientifique, etc., etc...

Contrairement à une des idées les plus homophobes qui existent, les homosexuels se mélangent, comme vous et comme moi... du moins ceux et celles que je connais !
Et dans ces termes que j’ai employés, il ne faut pas forcément y voir le Mal Absolu d’un homophobe caché !

Merci donc de proposer une autre proposition, plus transparente (si toutefois il y a besoin).
Cedric (rédacteur du billet auquel vous venez de répondre)

P.S. : Selon le lexique ci dessus, à la rubrique "communautarisme", on a "les gays sont communautaristes (comme les Américains) ; nous sommes républicains (puisque Français)." Ça veut bien dire ce que ça veut dire, nan ?!


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 21h33 - Posté par

Et pourtant la question est simple. Il suffit que tu portes un argument PAS homophobe contre l’adoption par les couples homosexuels, et la discussion démarre. S’il y en a un...


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 23h50 - Posté par

mais le problème c’est que les arguments sont deja "démontés" par le lexique "et si son fond homophobe ne fait aucun doute pour vous...." donc "fermer le ban" !!
(en plus cela m’embeterait un peu d’etre taxé de catho, ou pire encore !!!)

donc mon opinion (pas trop cultivé, pas trop moderne mais surement un peu laïque !)
Oui l’adoption par un couple homosexuel (en particulier, mais pas que !) est une demarche egoiste, ne prenant pas en compte l’interet superieur de l’enfant ! ( là en general on me retorque " mais il y a des familles heteros" horribles et on ne leur interdit pas d’avoir des enfants....moralité : des incompétents heteros justifient des incompetents (egoistes) homos)

Il y aurait des enquetes, mais le recul (quelques années ? combien d’enfants ? quelles procedures et par qui l’enquete ?) et la "reconnaissance" de l’enfant faussent un peu l’analyse à mon sens.
Il est tres tres rare de voir des enfants/ados cracher dans la soupe surtout si ils sont adoptés, apres tout on leur a sauvé la vie, une vie de misère, dans un pays de misère, comment pourraient ils dirent "ben non, une maman, un papa cela me manque"....tres peu de risques en fait.

Ils suffit de voir des enfants martyrs qui continuent de proteger/aimer les parents tortionnaires (cas extreme... pour l’exemple). Bien sur qu’un enfant aimera 2 papas ou 2 mamans, mais sous pretexte quon les a achetés dans des pays pauvres (sacré bizness, et l’adoption par les couples homosexuels va augmenter la demande...donc ?
bon, de toute façon, les pauvres/pays pauvres ils vendent ce qu’ils peuvent, ce qu’ils ont... leurs enfants/bébés, cela permet de faire une bonne action, "on l’a sauvé de la misère, d’un horrible orphelinat, et nous on a tellement d’amour à donner !" tout cela pour le prix d’une voiture neuve ! "mais un vrai parcours du combattant !" c’est sur que si l’enfant désapprouve papa/papa ou maman/maman, putain l’ingrat !!!)

Sous pretexte qu’il y a de mauvais pères/mères, deux hommes ou deux femmes peuvent convenir.... alors bien sur, il y aura l’entourage pour completer le chainon manquant. Voila un gamin(e) arraché de son pays, de sa mère(parfois/souvent ?) il devra dire merci et se debrouiller pour trouver un papa/maman de substitution (un copain/copine de la famille ? un tonton/tata ?

va essayer de trouver une "maman/papa" dans l’entourage du couple homosexuel.....bon courage !
les ami(e)s oncles/tantes sont fait pour etre ami(e)s oncles/tantes pas remplacer un père/mère
(bien sur il existe des meres celibataires.... et hop, pas besoin de papa !!! la preuve ! des hommes ont éduqués leurs enfants sans maman ! allez hop ! pas besoin de maman ! c’est du luxe, de l’accessoire, du facultatif, si on l’aime !) bon vous me direz il avait deja rien au depart il ne va pas se plaindre !

Ce qui compte c’est qu’un couple ait calmé son envie de transmettre, de se perpetuer, d’avoir un projet de vie, ça motive plus un/des enfants, que de ne compter que sur soi et sur l’autre...et on a tellement d’amour à donner !

Tous au Vietnam, pays de l’Est, les pauvres ont beaucoup d’enfants, et ne peuvent/savent pas s’en occcuper ( Pascal Sevran à fait dans l’ignoble sur ce sujet) en plus cela fait de beaux bébés/enfants ( pour celles/ceux qui ont vu "Absolutly Fabulous" : une remarque tres "piquante"...)

Rendez vous dans vingt ans quand les jeunes adultes voudront savoir d’ou ils viennent, et comprendront le fric qui a été fait sur le traffic d’enfants, combien de mères se sont déchirées les entrailles, parce qu’elles eté pauvres.
enfin si vous voulez voir comment cela se passe au Royaume Uni, je vous conseille " Lady Ladybird" (histoire vraie, Ken Loach)

Allez tous ensemble "Vive le droit d’acheter des enfants pour ce sentir comblés et comme tout le monde"


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 00h58 - Posté par

Débile comme commentaire , désolé de le dire crument.

Comme contre-exemple, il y a les couples heterosexuels qui jettent leur enfant dans un sac poubelle, ce type de fait divers, on les a lu.

Sur l’aspect "naturel" et le "droit supérieur" de l’enfant, encore débile, l’enfant est subordonné aux parents, il n’a pas de droit.

Ensuite, dès que j’aurai un enfant, j’en confierai la garde à un couple d’homo ou de lesbienne plutot qu’a vous quand j’irai me souler dans un bar.

jyd.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 14h35 - Posté par

CHER JYD ,

je n’ai absoluement rien contre les homosexuels , hommes ou femmes , c’est leur choix de vie , je respecte tout autant les heterosexuels et les celibataires , hommes ou femmes , je ne vois pas en quoi leurs choix de vie me concerneraient .
Je suis plutot pour l’adoption par des couples homosexuels , hommes ou femmes , car j’estime qu’un enfant est plus heureux dans une famille qui l’aime que dans un orphelinat .
Sur ce sujet deux remarques neanmoins :
a- contrairement à ce que tu affirmes les droits de l’enfant existent dans la legislation française .
b- je ne sais pas si le fait de vivre avec deux papas ou deux mamans a une quelconque repercution sur le developpement de l’enfant , positif ou negatif .
claude de toulouse .


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 16h52 - Posté par

Cher Claude, est-ce que tu sais si le fait de vivre avec un papa sans maman a un effet quelconque ? Et avec une maman sans papa ? Et avec sa mère biologique mais un autre père ? Et avec des parents qui ne sont pas ses parents biologiques ?

Au fait, est-ce que tu sais si le fait de vivre avec sa propre maman et son propre papa, hétérosexuels bien comme il faut, a un effet quelconque sur le développement de l’enfant, positif ou négatif ?

Honnêtement je pense que le doute, que tu as posé avec beaucoup d’équilibre (« je ne sais pas », « effet… positif ou négatif »), finalement n’est pas si « neutre ». En fait, soit tu ne veux rien dire, parce que toutes les possibilités sont admissibles et on ne saurait répondre à aucune des questions que nous nous posons ; soit c’est seulement l’hypothèse d’un couple homo qui retient ton attention, parmi toutes les hypothèses qui existent. Dans ce dernier cas, pourquoi donc ?

Gabriele


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 21h52 - Posté par

CHERE GABRIELLE ,

oui je sais ce que cela fait de vivre avec sa maman sans son papa (parti involontairement trop tot) cela fait un grand vide pour un garçon de huit ans et pour l’adolescent qui arrive ensuite.
J’imagine (mais je ne sais pas) que cela doit faire un effet similaire si l’on vit avec son papa sans sa maman partie involontairement trop tot .
oui je sais ce que cela fait à un enfant de decouvrir que ses parents , qu’il aime , ne sont pas ses vrais parents , un grand trouble , malgré l’amour ; (experience familliale ).
j’ai lu dans des bouquins que l’arrivée d’une tierce personne en lieu et place du pere ou de la mere , crée souvent des difficultés relationnelles parfois graves , mais je ne l’ai pas vecu !
NON JE NE SAIS PAS CE QUE CELA PEUT AVOIR COMME EFFETS POSITIFS OU NEGATIFS , de vivre avec deux papas ou deux mamans , je n’ai lu aucune etude sur ce sujet , il en existe peut etre ,
et le doute que j’ai posé avec beaucoup d’equilibre ( merci ) ne correspond qu’a mon ignorance .
Alors chere gabrielle , ne m’attribue pas de pensées cachées , ma fille est lesbienne , vit avec sa compagne , et je n’en eprouve ni fierté ni honte , c’est son choix .
claude de toulouse .


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
2 février 2006 - 19h50 - Posté par

Excuse-moi, je ne voulais pas te blesser. Quand j’ai écrit que ton doute ne me semblait pas trop neutre, je ne voulais pas dire que tu cachais exprès des pensées homophobes. Je voulais juste souligner que très souvent on croit être objectif ou à l’abri des pensées discriminatoires, alors qu’en effet on ne l’est pas. Je suis convaincu, par exemple, que même un gay ou une lesbienne peuvent être homophobes…
Mais je n’ai aucune difficulté à admettre que ma réponse à ton message était déplacée.
En tant que gay, permets-moi juste d’ajouter que, à mon avis, parler de l’homosexualité comme d’un choix ne me paraît pas tout à fait correct. Ce qu’un gay ou une lesbienne peut choisir c’est de vivre sa sexualité au grand jour ou bien de la cacher. Mais les homosexuel(le)s ne choisissent pas leur attirance pour le même sexe, pas plus que les hétéros choisissent le sexe opposé.

Gabriele


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 02h12 - Posté par

hééééé béééééééé !

tout ça pour expliquer que les homos c’est tellement dangeureux et beuuuuuuuurrck !

et l’ami !
tu fait quoi de ces familles recomposées ?
tu sais....celles dont la mère, ex marié devenue homo, vie avec une compagne qui élève ses enfants tout aussi bien qu’elle ?
tu banis la conjointe ? et les enfants ? tu crois qu’ils serons joyeux de voir une de leur maman INTERDIT de l’être ? sous prétexte qu’une famille ça ne peut être qu’une zigounette AVEC une foufoune ?
les enfants des homos se portent trés bien en général, aussi bien que ceux des hétéros.
Mais ils ont un ti problême effectivement : celui de devoir subir le regards des multiples homophobes larvés qui regardent de travers leurs parents. ça, effectivement sa fait mal.
c’est votre esprit, étroit, étriqué, petit, qui fait mal à ces enfants.
pas leurs parents, qui les aiment et qui leur donne tout.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 11h03 - Posté par

bonjour,

ce qui est dangereux et beuuuurck c’est l’egoisme, le mien, le votre, celui des couples qui veulent adopter à tout prix, partir d’une pulsion hormonale, affective et croire que tout est possible (il suffit de payer).

Une femme de soixante ans (passé ?) en Roumanie a un désir d’enfant ? alors hop, on paie, elle a tellement d’amour à donner... Sur un autre forum, un célibataire (40 ans ?) commence à se poser des questions de sens de la vie, allez hop l’adoption (meme si ce n’est pas gagné pour lui...). Je veux, je paie puisqu’il y a des familles recomposées, pourquoi pas moi ?des chanteurs celebres veulent des enfants (pour faire plaisir à madame ?) à 60/70ans ? on achète, un peu de piston, et direction le Vietnam.

La difference (pour moi) c’est qu’il y a des "accidents" dans la vie, une séparation, découvrir sa "voie" son "chemin". Bien sur que non il n’est pas question de séparation, d’interdire.C’est toujours dommage pour le couple et pour les enfants.

Votre argument est stupide et une diabolisation de mon opinion, je n’ai jamais dit cela ! mais c’est different que de choisir d’adopter un enfant à l’etranger en etant un couple deja homosexuel et lui imposer une structure "hors-normes" (le vilain mot ! il n’y a pas de normes, un homme une femme, c’est pareil, seule l’amour compte). Meme pour les couples heteros, cela ne me semble pas normal de deraciner/acheter un enfant/bébé à l’etranger.

On a arraché des enfants (pauvres, surtout n’oubliez pas cela ! on n’enlève jamais des enfants à des familles riches, elles elles les achètent !) à la Réunion, pour peupler les régions perdues de la métropole. En Amerique du Sud, des enfants ont été enlevés dans des villages avec la complicité d’ong locales (y’a des sous à se faire !) - retrouvez un ancien numero de la revue mutualiste VIVA - dans les pays riches ( UK par exemple) c’est dans les familles pauvres que l’on enlève les enfants pour qu’ils puissent etre adoptable ( on peut choisir sur catalogue, et parfois meme le renvoyer au bout d’un an, si il est trop turbulent - article BBC -parents d’adoption hetero.. ).
Je le recommande vraiment, voir le film de Ken Loach, "lady ladybird".

enfin, cela va sans dire (mais...) je ne remet pas en cause la capacité d’aimer, de donner le meilleur d’un couple (homo ou hétéro) mais c’est jouer à la roulette russe, avec des enfants qui n’ont rien demandé. Battez vous contre la pauvreté, la misère dans le monde (France, UK, E.U compris... !) et vous verrez qu’il n’y aura plus beaucoup de bébés à adopter..
Mais ça.... c’est moins gratifiant, alors que payer 10/15000 euros, on en a pour son argent. On a l’impression d’avoir fait une "bonne action", c’est du donnant/donnant.

C’est peut etre mal exprimé, cynique, provoquant, mais c’est mon experience avec des familles (et leurs enfants) tres pauvres, en France et à l’etranger.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 12h10 - Posté par

Je t’avais demandé, s’il te plaît, des arguments pas homophobes…

Tu dis tout simplement que les homosexuels sont égoïstes à vouloir adopter des enfants (sur ce point quelqu’un t’a déjà répondu : « les enfants des homos se portent trés bien en général, aussi bien que ceux des hétéros. Mais ils ont un ti problême effectivement : celui de devoir subir le regards des multiples homophobes larvés qui regardent de travers leurs parents. ça, effectivement sa fait mal. »).

Dans ton dernier message tu fais semblant de te rattraper un peu en disant que les hétéros aussi sont égoïstes. Tout le monde est égoïste donc il faut en déduire que tu penses que personne ne devrait adopter. D’ailleurs tu le dis : il faut d’abord résoudre le problème de la misère, pas adopter... Il faut rire ?

Mais au fond non, adopter quand on est homosexuel(le)s, pour toi, c’est pire que quand on est hétéros : « c’est different que de choisir d’adopter un enfant à l’etranger en etant un couple deja homosexuel et lui imposer une structure "hors-normes" (le vilain mot ! il n’y a pas de normes, un homme une femme, c’est pareil, seule l’amour compte) ».

Alors, il y a des normes ou pas ? Qu’est-ce que ça veut dire : un couple « déjà » homosexuel sinon ? Pourquoi « déjà » ? Est-ce que tu y vois quelque chose de mal ? Répond à cette question, s’il te plaît. Et pourquoi pour designer un couple homosexuel tu parles de « structure hors-norme » (tout en écrivant, juste une ligne après, qu’il n’y a pas de normes…) ? C’est quoi la « norme » ? Qui a dicté la norme ? Dieu ? La nature ? Ou bien toi et les gens comme toi ?


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 14h09 - Posté par

la boucle est bouclée...
contester l’adoption à un couple homo, c’est etre homophobe. Penser qu’avoir un père et une mère c’est etre homophobe.
Je n’essaie pas de me rattraper, mais s’exprimer clairement, synthetiquement cela n’est pas donné à tout le monde, je complète, j’essaie d’eclaircir mon propos.

Vous essayez juste d’imposer votre non interet pour le sexe opposé pour faire croire que cela est normal pour les autres, qu’un enfant n’a pas besoin de cette differenciation.. ( c’a y est encore un propos homophobe !).
Les memes procedés que lorsque l’on veut s’en prendre au sionisme, au 3e mot on est antisémite...

Pour vous une femme peut etre mere à 60ans ? un homme, une femme celibataire peut adopter ?
(c’est possible, faisable, cela existe, mais est-ce le meilleur que l’on puisse souhaiter à un bébé/enfant ?)
Je ne dis pas que le couple hétéro est génial, mais entre deux papas géniaux, deux mamans géniales et un papa et une maman géniale, je choisis un papa et une maman géniale. c’est evidemment stupide et homophobe comme analyse..

je rajoute (et personne ne conteste ou argumente) c’est le bizness dans les pays pauvres, la demande va augmenter, l’offre et les combines aussi....On se dépeche avant que les législations des pays ne changent, ( on fait meme pression pour qu’ils assouplissent les reglements...merci aux cathos au passage !)
un homophobe/antisémite/anti-americain qui s’ignore.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 16h24 - Posté par

"Vous essayez juste d’imposer votre non interet pour le sexe opposé pour faire croire que cela est normal pour les autres, qu’un enfant n’a pas besoin de cette differenciation.. ( c’a y est encore un propos homophobe !)."

oui c’est homophobe.
c’est quoi la différence entre les personnes ?
une simple histoire de quequette ?
crois-tu qu’il ne puisse y avoir autant de difference, voir plus, entre un homme et un autre homme , une femme et une autre femme ? crois-tu vraiment que LA SEULE difference possible entre les êtres soit celle des sexes ?
pourquoi réduire une famille à une histoire de difference de sexe ? à part les arguments rétrograde des religions, où la supériorité de la procréation "zigounette dans foufoune" justifi le sexisme et l’homophobie qui en découle, oui :
Pédé= fammelette, parce qu’une femme...c’est moins que rien en dehors de la NATURE : c’est à dire le mariage, la procréation.

et les couples hétéro qui ont recourt à l’insimination artificielle ?
ils peuvent le faire...puisque leur pratique c’est la zigounette dans la foufoune.
par contre une femme homo doit aller en belgique, puisqu’en france l’hypocrisie l’interdit d’être mère de cette manière : forcément elle ne pratique pas la zigounette dans la foufoune.

élever des enfants semble dépendre de la manière dont on vit son érotisme. La plus haute compétance en matière de parentalité est lorsque l’on pratique le zizi dans la foufounne.
La NATURE nous le dit. AMEN.

"Je ne dis pas que le couple hétéro est génial, mais entre deux papas géniaux, deux mamans géniales et un papa et une maman géniale, je choisis un papa et une maman géniale. c’est evidemment stupide et homophobe comme analyse.."

oui c’est homophobe.


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 16h24 - Posté par

Quelques précisions.

1) Je vous signale que vous ne connaissez même pas mon orientation sexuelle, pourtant vous parlez de mon « non intérêt pour le sexe opposé ». A croire que celui (celle) qui tient des propos anti-homophobes doit forcement être homosexuel(le)… les hétéros, où êtes vous ?

2) Pour votre information, je n’impose rien à personne. Par contre je subis une discrimination basée sur mon orientation sexuelle. Celle-là oui, elle est imposée. Et je lutte contre, si vous permettez (et même si vous ne permettez pas, d’ailleurs). En disant que j’imposerait mon « non intérêt pour le sexe opposé », vous affirmez qu’éduquer un enfant signifie lui « imposer » une orientation sexuelle (vous dites : « pour faire croire que cela est normal pour les autres, qu’un enfant n’a pas besoin de cette differenciation »)… bizarre, parce que effectivement je suis gay mais il se trouve que je suis né de parents hétérosexuels. Je vais vous étonner : peut-être vous ignorez même que la grande partie des gais et des lesbiennes est née de parents hétérosexuels ! Vous savez, ces familles avec une maman et un papa… même pas divorcés !

3) Vous n’expliquez jamais (évidemment parce que vous ne trouvez aucun argument, ce qui peut aisément se comprendre) pourquoi vous choisissez une maman et un papa « géniales » et pas deux papas géniales ou deux mamans géniales. Vous vous contentez de l’affirmer, un point c’est tout, en concluant : « c’est evidemment stupide et homophobe comme analyse ». Non, tout simplement ce n’en est pas une. Donc je répète : pourquoi ? En quoi consiste, en général, cette supériorité des parents hétérosexuels que vous n’hésiteriez pas à choisir ? Si vous admettez que des individus sont supérieurs à d’autres individus en raison de leur orientation hétérosexuelle, oui, vous êtes homophobe. Pas parce c’est moi qui le dis, c’est dans vos propres mots.

4) Il y a encore des questions sur lesquelles je n’ai pas entendu de réponse. Je pense pourtant qu’elles sont assez importantes. Je les répète : « pourquoi pour designer un couple homosexuel vous parlez de ‘structure hors-norme’ ? C’est quoi la ‘norme’ ? Qui a dicté la norme ? Dieu ? La nature ? Ou bien vous et les gens comme vous ? »

Et si vous ne souhaitez pas nous mener tous en bateau, s’il vous plaît, n’essayez pas de contourner le problème en faisant un amalgame avec l’antisionisme, l’antiaméricanisme et le trafic d’enfants. On vous a déjà répondu sur ce point, qui n’a rien à voir. On ne répond pas « pommes » quand on parle « poires ».


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 19h20 - Posté par

Il est débile cet argument de voir forcément en une personne qui combat l’homophobie un(e) homosexuel(le). C’est pas parce que j’appartiens à une association contre le rascisme que je suis noir, rouge, vert ou blanc ! C’est pas parce que je fais de la guitarre que je suis un artiste. Et c’est pas parce que je suis en Irlande que je suis irlandais.

Être contre l’homophobie, c’est simplement un devoir, s’axant dans la question du bon sens pour vivre en société (c’est à dire accepter l’Autre, avec sa Différence). N’oublions que de l’uniformité naquit l’ennui, puis la tristesse, puis la méchanceté, puis la connerie.

Réfléchissez un peu avant d’écrire !

Cedric

P.S. : c’est à ce titre de devoir, d’ailleurs, que les 174 députés devraient revoir leur position. Ils ont été élus dans l’espoir d’une évolution de la société pas d’un retour en arrière (... même si ce ne sont pas forcément les meilleurs représentants du progrès social qui ont été choisis, mais ceci est une autre histoire !)


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 19h48 - Posté par

Heu, encore moi...

Je suis toujours assez d’accord avec 81_et_des_poussières (celui juste au dessus), dont le discours est plutôt bien argumenté, en plus d’être authentique (si on peut dire ça comme ça, mais je ne sais pas trop comment le dire). Ça fait au moins plaisir de voir un Homo prendre la parole sur le sujet.
Pourquoi ne les entend-t-on pas plus sur tous les médias ? Peut-être n’est-ce que moi qui ais la berlue, je ne sais pas !

Bon, je suis d’accord avec 81_et_des_poussières (celui juste au dessus).

Sauf qu’on ne dit pas "pourquoi vous choisissez une maman et un papa « géniales » et pas deux papas géniales ou deux mamans géniales. Vous vous contentez de l’affirmer, un point c’est tout, en concluant : « c’est evidemment stupide et homophobe comme analyse »"

mais

"pourquoi vous choisissez une maman et un papa « géniaux » et pas deux papas géniaux ou deux mamans géniales. Vous vous contentez de l’affirmer, un point c’est tout, en concluant : « c’est evidemment stupide et homophobe comme analyse »."

Voilà juste un clin d’oeil pour déconner, n’y voyez aucun mal.

Mais oui, l’analyse précédente était stupide ! Et homophobe aussi.
Je pense que c’est assez clair !

Cedric


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 20h00 - Posté par

Ma chère, "géniaux", on est d’accord. Mais je ne suis pas 81_et_des_poussières. Moi je m’appelle 81_et_des_étoiles ! S’il vous plaît !

 ;-)

Gabriele


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
1er février 2006 - 20h38 - Posté par

Les étoiles me vont, et je ne savais pas qui tu étais (c’est bien toi qui a publié le billet, nan ?!) !
si c’est toi, bien vu, c’est un document à faire suivre (et que je fais déjà suivre).

Je crois aussi me souvenir d’un document de Ras l’ Front, dont je faisais partie, et qui s’intitulait SOS Homophobie. Très bon document qui parlait notamment des idées du fascisme par rapport à la Communauté Homosexuelle (désolé, depuis tout à l’heure, j’ai toujours pas d’autre expression !).
Bon nombre d’arguments homophobes qu’on peut retrouver ça et là, chez des personnes d’un peu tout bord politique d’ailleurs, y étaient rescencés.

Bref, question simple... Si des personnes de Ras l’ Front (ou autres associations anti-fascisme tout aussi respectables) pouvaient me dire si le doc est encore diffusé.

A bon entendeur !
Cedric


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 21h41 - Posté par

être contre l’adoption d’enfants par des couples homosexuels(lles), montre une homophobie larvée. Pourquoi donc leur refuser ce droit de parentalité ? le droit de l’enfant ?

"Droit des enfants : Parler pour eux. Tous les experts le savent, les enfants ont besoin d’un père et d’une mère (les familles monoparentales et l’adoption par un célibataire, sujets délicats). Quand les enquêtes disent le contraire, s’inquiéter des effets à la 3ème génération, ou sinon à la 7ème."

utile ce petit lexique :)


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
31 janvier 2006 - 19h18

En voilà une saine lecture ! On peut vivement souhaiter une large diffusion de ce document !
Merci !
Le S



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
2 février 2006 - 16h51

Ca en fait une sacré liste dis donc
Une sacré liste d’arguments contre dont vous pouvez vous amusez en disant qu’ils sont pittoresque encore faudrait il les démontrer.
Le débat consiste un peu à ca ? l’adméttez vous au moins.

Que viennent faire la lutte pour les droits Civils des noirs américains dans cette affiare stérile

Les noirs ne pouvaient s’asseoir au meme place de bus travailler ou meme prier librement c’est loin d’être le cas des homos ne dénaturer pas de grace une des plus belles luttes de l’humanité pour sa dignité avec votre cause qui l’on se le demande n’apportera rien à la société.

Bref comment justifier l’injustifiable la gageure est de taille alors on ne vous jetteras pas la pierre, il reste que c’est un objectif politique indéfendable parcequ’inintéressant en terme d’enjeux sociétale non ?



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
2 février 2006 - 19h27 - Posté par

Alors, dans l’ordre, la lutte des lesbiennes, des gais, des transsexuels, serait : une « affaire stérile » ; un cas qui « dénature » la lutte des noirs américains ; une cause qui « n’apportera rien à la société » ; un objectif « indéfendable » et « inintéressant ». Pourquoi ? On ne sait pas.
C’est ça, votre débat. Accepteriez-vous un débat avec quelqu’un qui définit votre lutte dans les termes que vous avez utilisés ? On doit à votre amabilité si on nous « jetteras pas la pierre »... Vous haïssez les homosexuels pour des raisons que j’ignore. Vous ne luttez pas pour la liberté et les droits de tout le monde, c’est donc votre lutte qui est inintéressante. C’est pour ça que je vous compatis, sincèrement.
(A propos de la lutte des noirs américains, je rappelle à ceux qui l’aurait oublié, que le Black Panther Party dans les années 1970, avait prôné une alliance avec le mouvement gay… ils avaient sûrement une autre idée de la libération par rapport à 81.***.140.***…)


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
2 février 2006 - 21h01 - Posté par

nous étions un danger pour l’humanité, nous v’la devenu pittoresques et stériles.

haaa ! on ne se refuse rien, en matière d’homophobie ! tout est bon ! du plus petit au plus grand, de l’énorme à l’insinifiant...ne serait-ce pas plutot tous ces arguments à la noix qui seraient d’une totale inconsistance ?

l’homophobie est tout simplement un racisme sexuel.
les homos dans certain pays risquent la peine de mort, pour ce qu’ils sont.

si pour vous, cette lutte est unutile, dites le en face d’un jeune égyptien ou d’un jeune iranien.
on vera si vous n’aurez pas honte d’étaler votre insulte homophobe face à eux !

vous pouvez remplacer dans vos phrases le mot homo par le mot noir....c’est là que vous pourrez meusurer toute l’étandue de votre racisme sexuel !

jettez à la figure d’un noir que ce qu’il est n’est rien, que c’est au mieux du pittoresque !
que le racisme envers sa peau noir, n’est qu’une affaire stérile !
vous n’oseriez pas !


> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
2 février 2006 - 18h06

S’attaquer au business de l’adoption comme certains le font, c’est carrément... homophobe comme il disent les clients.
Déjà que la grosse industrie prépare les clones transgéniques...

Un éleveur de mères porteuses.

Le meilleur des mondes est pavés de bonnes intentions



> Dictionnaire des idées reçues sur le mariage gai
26 février 2006 - 21h13 - Posté par

une association d’adoptés prend position sur ce sujet...aprés enquete , l’un des fondateurs est homo....
avenir-adoption.org





Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite