Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte

de : O.M.
samedi 4 février 2006 - 13h34 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Les oppositions se cristallisent sur la question du renouvellement stratégique impulsé par la secrétaire nationale Marie-George Buffet.

Le texte du Conseil national du PCF affirme l’ambition de « constituer une majorité qui porte le choix d’une autre politique, rompant avec les logiques libérales et capitalistes » en tirant les leçons des échecs de la gauche. « Rompre avec le libéralisme ou l’aménager », pour la direction du PCF, « le débat populaire est désormais entamé ». Mais le choix du PS de ne pas se dégager du social-libéralisme et celui de la LCR de refuser de travailler à bousculer cet état de fait constituent des obstacles à ce rassemblement majoritaire. Pour les surmonter le PCF compte sur l’intervention populaire. « Aucun parti ne peut prétendre seul rassembler la gauche autour de lui et de son propre projet », cette démarche inspire les propositions politiques formulées pour les échéances électorales. Le PCF propose aux citoyens et aux forces qui souhaitent travailler à un programme antilibéral « de le porter ensemble devant le suffrage universel » en construisant pour l’élection présidentielle et les législatives des candidatures communes. Et il verse au débat sa conviction « qu’une candidature communiste à l’élection présidentielle sera la plus efficace pour porter cette union ».

Le texte alternatif sur la stratégie signé par Nicolas Marchand et Yves Dimicoli se situe lui aussi dans une démarche de construction d’un rassemblement majoritaire, en militant « pour une union populaire, agissante et transformatrice ». Mais alors que le texte majoritaire estime que « le rôle de décideur doit revenir au mouvement populaire », que la construction du programme et des candidatures doit être réalisée en commun de bout en bout, ce texte alternatif s’en tient à proposer que les communistes examinent « les conditions dans lesquelles les forces et les personnalités associées à l’élaboration du projet le seraient à la conception et à l’animation de la campagne ». Et le congrès devrait sans attendre décider d’une candidature communiste à l’élection présidentielle. Pour les législatives, des candidatures « de rassemblement » pourraient être décidées par les communistes dans certaines circonscriptions, mais la règle serait la présence de candidats communistes au premier tour sur tout le territoire.

C’est aussi à propos des candidatures que les trois textes alternatifs généraux abordent les questions de la stratégie. Pour celui signé par Maxime Gremetz, l’engagement de présenter « des candidats du PCF porteurs du projet communiste à toutes les élections » est « une pierre d’angle » du congrès. Pour le troisième texte alternatif, il faut non seulement présenter des candidats du PCF à toutes les élections, mais qu’ils soient uniquement porteurs « d’un contenu communiste ». Quant au texte signé par André Gerin, il affirme « qu’il faut décider du principe d’une candidature du PCF à l’élection présidentielle et partout aux législatives ». « Pourquoi serions-nous condamnés à nous effacer dans des alliances de sommet avec l’extrême gauche ou la social-démocratie ? » demande-t-il. Mais le fil conducteur du texte de la direction du PCF consiste justement à se dégager de ces alliances de sommet.

O.M.

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 13h55

Le texte du Conseil national du PCF affirme l’ambition de « constituer une majorité qui porte le choix d’une autre politique, rompant avec les logiques libérales et capitalistes » en tirant les leçons des échecs de la gauche. « Rompre avec le libéralisme ou l’aménager », pour la direction du PCF, « le débat populaire est désormais entamé ».

juste ce petit extrait du document présenté par le conseil national du PCF , pour repondre à tous ceux qui pretendent à longueur de forum sur la gauche du NON , que le PCF , n’a toujours pas choisi de rompre avec le liberalisme et ses representants .
Il appartiendra bien sur aux militants du PCF de trancher entre les differents textes soumis aux militants à l’occasion de son congrés .

claude de toulouse .



> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 14h55 - Posté par

Dans ce cas-là on ne fait pas comme si le PS et la LCR étaient equidistants.

L’exposé des motifs, l’orientation est générale est bonne. Reste après à transcrire en actes.

On verra si "on" continue de papoter tranquillement avec les liberaux qui disent se réunir avec vous pour un programme gouvernemental, sachant que ça crispe et renforce les tendances les plus sectaires chez nos partenaires réellement de gauche (la LCR) ou si "on" décide réellement de construire une alternative.

L’évolution d’une partie du PC vers une position plus claire sur le fond est bonne. Ca evitera peut-être d’éviter que ce parti se retrouve à nouveau dans le rang de suplétif d’une orientation ultra-liberale comme ce fut le cas avant 2002.
Les offensives de la droite et la bataille du referendum ont permis au PC d’avancer et de retrouver une coherence dans la bataille contre le capitalisme. En même temps il a retrouvé dans ces batailles une partie de l’approbation de son anciene influence populaire.
Des forces que l’on ne pensait plus revoir ont à nouveau émergé.

Puis les choses se sont à nouveau éffritées. La gauche du PS a été absorbée et digérée, incapable qu’elle était de taper du poing sur la table, et, dans la foulée de cette bataille perdue, un raout de l’eau et du feu, de la droite et de la gauche, a été convoqué. Je parle là du 8 février, avec comme consequences d’écarter la LCR.

Quelle image croit-on donner à la population en se réunissant et papotant avec des gens qui ont injurié les populations, soutenu une constitution anti-sociale et anti-democratique, surtout quand ces liberaux disent venir là pour l’unité de la gauche et un programme de gouvernement ?

On ne peut y aller sans se rendre compte que ceux qu’on rencontre disent l’inverse de ce qu’on dit sur le sujet de la rencontre ...

Depuis le début je n’aime pas cette rencontre, car elle est au minimum une perte de temps et un facteur de confusion pour tous.

Les deux orientations déclarées, celle de la direction du PC et celle du PS s’excluent et ne peuvent conduire à un processus unitaire gouvernemental. Plus encore, ces deux orientations ne peuvent se confronter sans que ça clashe par une mise en accusation de l’orientation liberale du PS...
Impossible de ne pas clasher si les uns et les autres sont coherents avec leurs discours.

Donc la réponse sera le 8, ou le 9 février.... Si on roucoule unitairement avec les liberaux, ça en sera finit du discours anti-liberal.
Si au contraire la séparation est nette et sans bavure, que ça clashe publiquement et explicitement, et qu’on se tourne vers les forces qui étaient exclues de fait de ce raout, on pourra peut-être alors approuver l’orientation prise.

Mais je suis désolé, pour l’instant, des discours ne suffisent pas, pour moi, à lever les ambiguités .

Copas


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 15h38 - Posté par

Alors que pendant un temps la situation semblait bloquée et la réunion compromise,de nouveaux contacts ont permis d’arriver à un accord sur l’ordre du jour et les Verts ont confirmés leur participation.Les organisations à l’initiative de la rencontre:Alternative Citoyenne,la Gauche Républicaine,MARS,MRC,le PCF,le PS,Régions et peuples solidaires,les Verts,annoncent que ce sera l’occasion d’aborder trois points:la riposte au CPE et à la politique gouvernementale en matiére d’emploi,l’organisation de la riposte à la droite de maniére permanente,l’organisation,avec la population,de débats sur des propositions alternatives.
Le PS a donc renoncé à faire de ce sommet l’occasion de commencer à parler d’un contrat de gouvernement.Une évolution à laquelle ne sont pas étrangéres les mobilisations et luttes sociales en cours.Le PCF continu ses démarches pour que tout le monde soit associé et s’est adressé à tous ceux avec qui il a des contacts.
Cela dit je voudrais préciser quelques points.Il me semble que certains sont en complet décalage avec l’opinion générale des salariés.Si il y a une évolution vers une rupture,c’est loin d’être aussi clair pour tous les salariés.Etre convaincu c’est bien,mais nous ne travaillons pas seulement avec des convaincus et le nombre de fois ou j’entend "union" sans mettre de contenu à ce mot est incalculable.Faut-il rappeler qu’il n’y a pas "d’avant garde éclairée" et que nous devons avancer avec le niveau de conscience général.Sortir de sa tour d’ivoire et aller à la rencontre des salariés,en particulier de ceux qui souffrent le plus,est souvent éclairant et ne se résume pas à des relations entre partis.
Autre chose:je n’ai aucune illusion sur le PS,c’est parce que ça pousse dans les luttes,et les citoyens qui le font avancer.Les mois qui viennent risque de clarifier la situation.
Ca ne va pas assez vite ?on a besoin de monde pour lutter contre la propagande officielle ,il y a t il des volontaires ?
Jean Claude des Landes


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 17h56 - Posté par

Aux volontaires, on répond que les salariés s’en foutent.

Les salariés ne s’en foutent pas, ils constatent que le CPE va passer après les manifs.

Les gens, les "on", ils se demandent se qu’ils vont devenir s’ils ne re trouvent pas de travail.
Ils écoutent les discours de la droite, qui dit qu’il n’y a pas le choix.

Les "jeunes" écoutent leurs parents, qui disent que c’est comme ça et la mondialisation a tout changé, et qu’il faut se battre comme dit borloo.

Et les privilégiés, derrière leurs claviers, comme moi, qui savent que le CPE est une invitation à la régression du droit du travail qui devrait aboutir normalement au paiement hebdomadaire des salaires sur présentation d’une carte de travailleur, ils n’ont pas grand chose à dire, juste que c’est dommage pour eux, les jeunes.

On verra si le CPE est vraiment rejeté.

Sinon, la situation sera vraiment claire, et dans ce cas, le PS n’aura plus aucun argument contre ce qui s’appelle l’extreme gauche, et qui devrait selon moi s’appeler la gauche.

jyd.


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 18h19 - Posté par

Bon, donc l’objectif de cette réunion aurait changé ....

On passerait de discussions "union de la gauche", recherche de programme gouvernemental, avec les TCIstes à une réunion qui serait anti-liberale avec les liberaux, un rassemblement (intime) entre les liberaux et les anti-liberaux, contre la droite....

Jean-Claude nous indique qu"il serait bêtement réducteur de réunir seulement une avant-garde pure mais ce qui serait bon c’est d’aller à cette réunion disputée les masses....

C’est vrai quoi, ça serait tellement trop facile d’unir ce qui peut l’être...Et être au coude à coude avec Hollande et DSK c’est franchement autre chose et là on est au coude à coude dans les masses laborieuses....

Allez, changez encore une fois l’ordre du jour en mettant à l’odre du jour la lutte contre les projets passés, présents et futurs inspirés par la logique du TCE et je ne vois pas pourquoi la LCR refuserait de venir. Il se pourrait même que vous voyiez pointer le nez de LO... et réapparaître à nouveau les oppositions du PS et des verts dans le combat commun...

Allez, encore un petit effort....

Pourquoi ne veut-on pas réunir d’abord ceux qui se sont battus pour le NON de gauche ?
Pourquoi choisit-on de d’abord se réunir avec les très minoritaires du 29 Mai ?

Tout celà a largement aidé à la remise en selle des liberaux du PS, renverser les choses necessite de pousser le bouchon un peu plus loin le 8 février.... Ca permettrait encore une fois de ramener les égarés sur la gauche dans la salle....

Je pense maintenant que si il est confirmé que la réunion n’a plus comme objet que d’aller à la bataille contre les projets gouvernementaux en France il est bon alors que tout le monde y aille. Alors, est-celà ?

Allez, le motif a évolué tous les 3 ou 4 jours, ça peut le faire encore....

Copas


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
4 février 2006 - 19h30 - Posté par

Et il a évolué,ou plutôt le PS a renoncé à ses prétentions,sous pression des luttes sociales.Est-ce que c’est fini ?bien sur que non,plus les luttes vont s’amplifier,plus la pression va s’accentuer et plus le PS va manoeuvrer.
Mais aussi plus les débats seront intensifs et plus cela obligera le PS à se positionner pour ou contre le libéral-capitalisme.Aux militants anti-capitalistes de faire leur travail d’info auprés des salariés.C’est l’expérience du référendum,faire en sorte que les gens interviennent,s’expriment et prennent en main leur destin et rien d’autre. tout en restant conscient que victoire ou non cela devra continuer,que les citoyens devront controler l’application des déçisions prises avec eux.
Le combat va être permanent cette année mais aussi les années qui viennent.
Jean Claude des landes


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
5 février 2006 - 07h53 - Posté par

Je crois que le PS est de plus en plus dans la M.... suite aux déclarations de Segolene qui se situe en admiration de Blair, qui lui même est inspiré par Tatcher !!! Il n’est donc pas surprenant que le PS se "démarque" un peu de cette ligne pour conserver une audience a Gauche.
Mais je n’ais aucune confiance et je crois que pour que "lumiére soit faite" à tous ceux qui croient encore que le PS est un parti de gauche, cette rencontre entre le PCF et le PS était utile, nous y verrons plus clair le 9 février.
Dommage que la LCR ait cru bon de s’en détourner, les plus embarrasée dans cette rencontre, aprés le poid du NON au référendum, seraient bien les socialistes ouiouistes !
En tout cas je crois que la prochaine étape sera consacrée au rassemblement des NON de gauche pour un programme anticapitaliste unissant les véritables forces du changement !
Pour ce qui me concerne il s’agit de "rompre avec le libéralisme" et surtout pas de "l’aménager". Nous avons déja donné depuis 1981 dans cette voie, il serait criminel de poursuivre dans cette utopie !
Georges du 64


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
5 février 2006 - 08h12 - Posté par

CHER GEORGES ,
est ce de la transmission de pensée , mais tu m’a soufflé la réponse que j’allais envoyer à notre ami , COPAS , entierement d’accord avec toi donc !
claude de toulouse .


> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
5 février 2006 - 11h29

"Rompre avec le libéralisme ou l’amènager"
Très vague .. et tendancieux

est-ce-que les nonnistes des Verts et PS seront présents se battront-ils comme dans leur assemblée ? ne vont-ils pas encore une fois baisser la tête et esquiver de peur de déplaire à leur "direction ?

J’aurai vraiment préféré un autre rassemblement. Un rassemblement de TOUS ceux qui veulent rompre avec le libéralisme et en le contrant avec un projet réaliste économique et social

Nicole



> Marie-George Buffet : Les choix politiques dans le texte
5 février 2006 - 19h19 - Posté par

tous ceux qui veulent rompre avec le libéralisme,d’accord sans exclusive,en le contrant avec un projet réalisteéconomique et social,c’est le mot réaliste qui me géne,ça fait tellement lontemps que l"ont" nous dit d’être réalistes.Si on veut rompre avec le libéral-capitalisme,il s’agit bien de frapper la ou ça fait mal:au portefeuille inutile de préçiser lequel.
pour moi être réaliste c’est augmenter les salaires,les retraites,donner les moyens aux chercheurs,permettre aux jeunes d’entrer dans la vie active et contrat d’autonomie,le logement,la lutte contre la misére,je dois surement en oublier.
sois assurée que les actionnaires sont le dernier de nos soucis et qu’il s’agit bien de se donner les moyens de notre politique:moyens financiers,et indispensable,moyens humains,l’intervention permanente des citoyens.
Copas,parmi les organisations qui invitent le 8,il y a beaucoup de non au TCE et il est regretable que la LCR ne soit pas présente.
Jean Claude des Landes






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite