Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
de : Gerard Filoche
dimanche 19 février 2006 - 12h20 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Constatons que M. de Villepin n’aime que les coups de force. Depuis juin 2005, il a les a accumulé : ordonnances en plein été 2005 pour le Cne, “etat d’urgence” exceptionnel en novembre, procédure d’urgence, et 49-3 en janvier-février 2006. Danger : cet homme ne sait pas ce que c’est que la démocratie, ni la concertation, ni le débat parlementaire !

Ce gouvernement est minoritaire et cela se sait depuis 2004 et 2005. Il a résisté à un des plus longs combats sociaux de notre histoire en 2003, Raffarin ayant déclaré, pour imposer la casse de la retraite à 60 ans refusée par des millions de grévistes et 66 % de l’opinion : « ce n’est pas la rue qui gouverne ». Mais le 28 mars 2004, avec 19 régions sur 20 passées à gauche, et 51 départements sur 1000 pour la première fois depuis 1989, avec une écrasante majorité à gauche le 13 juin 2004, et encore une victoire nette du « non » de gauche le 29 mai 2005, il ne fait aucun doute que le gouvernement Chirac-Villepin-Sarkozy est minoritaire aussi dans les urnes.

Dans un cas comme cela, si on est démocrates, et si l’on refuse de dissoudre, comme cela se justifierait, (cette fois, il y aurait une raison !) l’Assemblée nationale et attendre les échéances, au moins, on ne prend pas de décisions, on n’impose pas de loi, sans concertation, sans consulter.

Or M. de Villepin procède systématiquement par fuite en avant, par « ordonnances » et « article 49-3 » pour faire taire les députés, et ne consulte ni les syndicats, ni les associations de jeunesse, même quand il leur impose des régressions violentes et forcées comme le « Cne » et le « Cpe ».

On a comme l’impression que Villepin, dans une surenchère avec Sarkozy, met les bouchées doubles pour complaire au Medef, pour démanteler tout le Code du travail, avant 2007.

Ce gouvernement minoritaire de M. de Villepin procède donc par coups de force illégitimes.

Désormais, dans les sondages, en dépit du bourrage de crâne des médias gouvernementaux, plus de 58 % des français, 68 % des jeunes de 20 à 25 ans concernés, se prononcent contre le Cpe,

Il serait conséquent que tous les opposants à sa politique demandent sa démission, la dissolution de l’Assemblée et des élections anticipées ! La mobilisation monte : le 7 février, au tout début de la mobilisation, il y a plus d’emblée plus de 400 000 manifestants (sans mot d’ordre de grève syndical et alors que lycées et universités étaient fermés et vides pour cause de vacances). Depuis les 14 et 16 février les jeunes scolarisés présents dans leurs établissements font monter la mayonnaise. Il a des dizaines d’université en lutte. Chaque jour les cortéges jeunes traversent nos villes.

Il est prévu un autre grand rendez vous unitaire le 7 mars, avant que tout ne converge...

Tous les salariés sont concernés et pas seulement les jeunes car il y a le Cne et le Cdi est en jeu derrière (cf rapport Camdessus, livre de chevet de Sarkozy...) Villepin fait le sourd aux manifestations comme Balladur tenta de le faire au début, en février-mars 1994.

Mais Villepin accélère les procédures : il doit cependant savoir que, voté ou non, le Cpe comme le Cip peut être retiré, que le Cne et le démantèlement du Code du travail et de l’inspection peuvent être bloqués par des millions de manifestants...

Il ne s’agit pas d’une mobilisation institutionnelle ou presse-bouton venue d’en haut : c’est aux jeunes et aux salariés, par millions, de prendre cette affaire en main.

Il n’y a aucune fatalité à ce que les coups de force de Villepin l’emportent, aucune fatalité à attendre en 2007 une alternative qui tarde à se dessiner dans les jours actuels.

Pousser le plus loin possible la lutte et l’exigence du départ de ce gouvernement, c’est aussi aider, forcer la solution qui doit s’imposer à elle, l’unité.

C’est faire pression sur toute la gauche pour qu’elle arrête ses palinodies du type de la rencontre du 8 février.

Le temps de l’unité de toute la gauche, sans exclusive, urge.

Il faut vite, un programme commun, un vrai programme alternatif, au centre de gravité de la gauche, pas une resucée sociale libérale !

En luttant à fond contre le Cpe, le Cne, pour défendre et renforce les droits du cdi.. Nous hâterons une telle solution.

Et le candidat le mieux placé qui se dégagera et se présentera ensuite devra tenir compte de ce programme commun et même être un candidat commun, pourquoi pas, dés le premier tour ?

Ce serait plus sûr que de risquer une division et de ne pas être au deuxième tour !

Non seulement faisons tout pour battre le Cne, le Cpe, mais exigeons sans complexe le départ anticipé de cette droite qui vient d’oser rétablir le travail de nuit pour les enfants de 15 ans, voilà la tâche immédiate de la gauche unie.

D&S



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
19 février 2006 - 13h39

oui, quelle honte, pour un pays qui donne des leçons au monde entier : apprenti à 14 ans, autorisé à devenir travailleur de nuit à partir de 15 ans, et invalide du travail potentiel au même âge car à cet âge-là on a besoin de sommeil et que c’est la nuit et non le jour que se sécrète l’hormone de croissance. La nuit, la fréquence des accidents est augmentée (qu’il s’agisse de ceux de la route ou de ceux du travail). Un jeune homme peut grandir jusqu’à 25 ans...
Pour les jeunes femmes, des études ont prouvé la corrélation entre certains cancers et les dérèglements hormonaux provoqués par l’absence de sommeil la nuit.
Belle idée de l’égalité : ce ne sont pas les gosses de ces messieurs et dames du MEDEF qui iront grossir le rang des tout jeunes apprentis.
Autour de la Sorbonne des affiches vantaient les qualités du CPE - il est vrai que la majorité de ces étudiants n’auront pas à en faire les frais. L’écart entre les jeunes de parents qui ont tout et ceux de parents qui n’ont rien va croissant. Il est évident que sont pour le CPE ceux qu’attendent le cabinet d’avocat, la charge notariale, l’entreprise de papa - sans compter la belle villa qui va avec.
On sait déjà que la plupart des étudiants obligés de travailler pour se payer leurs études connaissent des échecs.
Mais que dire aussi des possibilités qui existaient il y a plus de trente ans et qui n’existent plus ? Les normaliens rémunérés pour devenir instituteurs. Les "IPES" qui permettaient de devenir prof en terminant ses études avec un petit salaire. Les études d’infirmier qui étaient rémunérées dans de nombreux cas.
Maintenant il faut tellement avoir terminé ses études pour être recruté comme professeur des écoles ou professeur que l’origine socio-professionnelle des nouveaux recrutés est en train de "s’améliorer" au détriment des enfants d’ouvriers et "cols-blancs" de petit niveau, remplaçant les ouvriers en période de désindustrialisation intensive.
Je viens de me renseigner pour une jeune collègue qui après quatre ans de contrat d’officier va se retrouver larguée sur le marché du travail (sans reconversion car on vient de lui apprendre qu’il faudrait pour bénéficier de cette merveilleuse machine... 4 ans et 1 jour ! Jour qui lui manquera bien évidemment). J’ai vu l’annonce d’un IFSI (institut de formation aux soins infirmiers) rattaché à un Centre hospitalier (donc proche des préoccupations publiques) : concours au printemps. Il m’a été répondu que non seulement ce n’était pas rémunéré, mais que les études, de gratuites qu’elles étaient jusqu’à la dernière session, deviennent payantes !
On n’arrête pas le progrès social, dans ce pays.
Tout cela ajouté aux possibilités accrues de transmettre un patrimoine, outil de travail ou simple bien non lié à une profession, les exonérations sur tous types de donations, vont creuser sans cesse davantage des écarts toujours grandissants.
Ce n’est plus un bulletin dans une urne qui pourra suffire à inverser tout le mal fait par ce gouvernement qui a habilement joué sur les peurs des gens pour obtenir ce plébiscite digne des pires dictateurs. Les procédures dénoncées par Gérard prouvent bien que ce gouvernement perçoit les limites de cette légitimité fallacieuse et mal acquise. Même un Parlement aux bottes, pas dangereux, on le court-circuite chaque fois que possible.



> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
19 février 2006 - 16h27

Et le candidat le mieux placé qui se dégagera et se présentera ensuite devra tenir compte de ce programme commun et même être un candidat commun, pourquoi pas, dés le premier tour ?

Ce serait plus sûr que de risquer une division et de ne pas être au deuxième tour !

Non seulement faisons tout pour battre le Cne, le Cpe, mais exigeons sans complexe le départ anticipé de cette droite qui vient d’oser rétablir le travail de nuit pour les enfants de 15 ans, voilà la tâche immédiate de la gauche unie.

Oui, ils étaient déjà au gouvernement avant 2002, et ils se sont donnés coeurs et âmes, on s’en souvient dans le démentellement des mesures anti-sociales précedentes, dans la renationalisation de secteurs vitaux pour le fonctionement de la société, ils se sont donnés corps et âmes contre la signature par la France d’un accord européen pour augmenter le temps de travail des vieux travailleurs, etc....

On sait hélas qu’il n’en fut rien.... Si l’experience n’avait pas déjà été faite on aurait pu penser qu’il fallait la faire afin que les gens sachent à quoi s’en tenir sur un PS aux affaires, mais celà a été fait, et jusqu’à la nausée, et des millions d’exlus , des millions de précaires, etc.

La gauche d’avant 2002 n’a pas mené une politique de gauche.

On sait qu’ils ont fait l’inverse et amené Chirac et LePen au second tour (ce n’est pas la division à gauche qui a fait LePen, désolé de dénoncé cette ânerie, mais une politique de droite menée par la gauche)...
Dans l’hyper-agressivité de la droite aux affaires actuellement il y a un tremplin, et ce tremplin a été le PS, les Verts et la position du PC d’avant 2002.

Les "lignes" ont-elles bougé ?

Oui, le PC a profondement évolué.

Le PS (qui serait le mieux placé pour être le seul candidat d’un premier tour) a-t-il changé ?

De très puissants mouvements ont eu lieu avant la bataille autour du referendum, contre les agressions sur les retraites (application des dispositions de la signature de Jospin à Barcelone), et on a vu à ces moments le PS dans les fonds de vortège, sur les bordures, couleurs passe-murailles à se trouver là une viriginité à faible coût.

Comme on les voit actuellement dans les batailles autour du droit du travail et c’est toujours celà en + dans les batailles que l’on mène, des forces en +, des voix en +. C’est bien.

Mais faut-il rappeler que dans les combinaisons politiques et gouvernementales, pour des decisions concretes, le PS se retrouve sur l’essentiel face et contre la majorité sociale du pays, prêt à lui imposer les mesures qu’il n’a cessé de mettre en place quand il occuppait des portefeuilles de ministres, quand il usait les velours de l’Elysée de son auguste derrière.

Ainsi, autant ils peuvent des fois avoir des discours de galerie pour se faire élire, autant une fois aux affaires ils ne se distinguent aucunement de la droite sur l’essentiel (à part sur des aspects sociétaux honorables par ailleurs)....

Ainsi élire des gens qui font ce qu’ils veulent après et là en l’occurence des politiques de régression sociale, ils sont d’accord. Par contre quand il s’agit de voter sur le TCE, qui là propose une dominance invraissemblable constitutionelle de la bourgeoisie sur l’Europe et les principes démocratiques, ont a là le PS à nouveau face à nous, contre nous, contre l’écrasante majorité des travailleurs (et accéssoirement contre Filoche).

Des qu’il s’agit d’une décision ayant portée concrete, comme le TCE, le PS est agressivement pour les interets de la bourgeoisie. Jusqu’à la caricature.

Le TCE revient actuellement, prêt à ce que les plats soient repassés, donc la question est encore là...
Un peu comme un accrochage avec des adorateurs lipietziens qu’on a eu là et qui deviennent agressifs dés qu’on demande : Celà va-t-il recommencer ?, on a leur réponse en filigramme.
Le PS n’a apparemment pas changer d’un iota là dessus, car il s’agit là de concret et non de protestations ou de postures d’opposition.

Celà peut-il changer ?

Oui certainement , avec un puissant mouvement populaire révolutionnaire mettant en danger concret la domination bourgeoise même un Sarko voterait la semaine des 30 heures , la retraite à 55 ans, le SMIG à 1500 euros, etc... ce qui ne signifie pas qu’il faille voter Sarko....

L’expérience du PS au gouvernement ayant déjà été faite plusieurs fois, avec les politiques desastreuses que l’on sait , il n’y a certainement pas lieu de recommencer les mêmes maneuvres pour les mettre en position de désagreger la résistance sociale, et bloquer le renouvellement de la gauche.

Il est abhereant de penser à une candidature unique au premier tour de la gauche, un suicide pour qui tient comme important les interets des travailleurs...

Car nous aurions , une fois ces braves gens installés, et les lampions de la fête éteints, le TCE, et les contrats de travail précarisés maintenus sur l’essentiel (les deux prétendants qui tiennent la corde au PS pètent d’admiration sur ce qu’ils appellent la necessité de la flexibilité des jeunes et des travailleurs, dans un élan précisement blairiste), les principes de la circulaire Bolkenstein dans les fourgons en retour, et un long cri des populations d’être jetées en pâture par ceux-là même qu’elles auraient mis à nouveau en orbite....

Une candidature anti-liberale, de gauche réelle, anti-TCE, anti-capitaliste , s’impose .... (Libre à la gauche de droite de se présenter et de diviser l’élan progressiste, mais qu’elle ne nous demande pas de nous mettre à sa remorque.)

Nous avons vu que des reserves énormes existaient dans la population pour aller dans cette direction. Remettre le pied à l’étrier des Hollande, DSK, Royale, Lang, Kouchner, etc n’est pas très bon ...

L’alternative est possible et ce n’est que la division des forces anti-capitalistes, leurs illusions sur les évolutions du PS et à l’inverse les tentations d’un discours sectaire qui fait qu’on ne progresse pas pour l’instant.
Mais c’est bien là que le travail peut se faire.
Et c’est là, quand on traîte d’une alternative politique, d’un debouché politique aux révoltes contre les agressions bourgeoises contre la société , que le travail doit se faire...

Pas bailler aux corneilles sur une union sans contenus, une union qui n’est qu’une mise en remorque de la gauche à une locomotive de la droite du PS.

Sortez du PS !

Copas



> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
19 février 2006 - 21h38 - Posté par

à Gérard Filoche

Je viens de recevoir un mail de la Fondation Copernic avec un document de travail :"Politique alternative"

Ayant militer, à cette époque, avec nous pour la bataille du non tu connais certainement très bien la Fondation Copernic, et tu connais certainement ce travail.

Alors ma question est très simple, et j’espère que tu vas me répondre sans détour :

Est tu prés à défendre dans la campagne de 2007 ces propositions

Raymond


> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
20 février 2006 - 09h09 - Posté par

entierement d’accord avec Copas.
Non, le parti socialiste n’a pas changé. Moi, je ne voterais jamais pour des DSK, hollande, royale, fabius etc., même au risque de voir Sarko et le pen au second tour ! Le seul socialiste pour lequel je voterais (à la rigueur), ce serait Montebourg avec un nouveau parti ( associé au pc pourquoi pas ?).Il s’est bien prononcé contre le TCE, et recemment contre le cpe avec des arguments forts.

lisa


> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
20 février 2006 - 16h12 - Posté par

Je ne pourrai plus voter pour quelqu’un qui a appele à dire oui à ce traité.
Les textes votés actuellement vont dans ce sens malgré le déni du peuple .
Pourquoi pas un cne pour les elus :s’ils ne conviennent pas .....
Apres tout, la democratie ,c’est le pouvoir du peuple .....
Pourquoi pas les referendums participatifs ???


> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
19 février 2006 - 23h04

Bof... Des élections anticipées qui serviraient à QUI ?

Si, M. Filion, à ma table, vous seriez assis, je vous poserai les questions :

Que veut dire "Flexicurité" mot devenant à la mode pour 150 parlementaires réunient début Février pour palabrer des meilleurs pratiquent pour NOTRE emploi, c’est vraiment mignon..
Vos objectifs (il parait) 20 millions d’emploi dans l’Europe qui stagne (OH les paresseux) à 8,8% de chomeurs

Que veut dire "Sécu-professionnel", slogan clamé par votre co-équipier M. Lang devant 500 polytechniciens impassibles pour expliquer son plan de l’emploi ou en autre il stipule que les minima sociaux sont à conserver (Hé il se dit de gauche) MAIS ils sont une trappe à chomage

Alors voyez vous votre demande d’élections anticipées vous me faites beaucoup rire ou peut être vous et votre Parti commencez tout simplement à craindre que vos co-citoyens commencent à ouvrir leurs écoutilles et effectivement là c’est danger pour vous et vos amis

Nicole



> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
20 février 2006 - 12h04

Cher Gerard FILOCHE ,

"Une candidature anti-liberale, de gauche réelle, anti-TCE, anti-capitaliste , s’impose .... (Libre à la gauche de droite de se présenter et de diviser l’élan progressiste, mais qu’elle ne nous demande pas de nous mettre à sa remorque.)" COPAS .

A quoi servirait de dissoudre aujourd’hui , j’ecoutais Malek BOUTHI , secretaire national du PS se delecter hier soir( sur la 5e chaine) de l’excellente situation de madame Royale dans les sondages , bien sur on ne sait rien de ses idées , mais c’est une femme et les femmes se reconnaissent en elle ! dixit Malek , si la caissiere de mon hypermarché se reconnait en segolène , je ne crois pas un seul instant que Ségolène pense à la caissiére de mon hyper .
Comme vous l’a dit COPAS , nous ne serons plus jamais à la remorque d’un socialiste du oui , nous avons de la memoire et nous en aurons encore pour au moins dix huit mois .
Et que l’on ne vienne pas nous dire que nous ferons elire la droite ! la synthèse c’est pas nous .

claude de toulouse .



> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
20 février 2006 - 15h45

Copas,
"Celà peut-il changer ?" demandez-vous. Oui, pour commencer celà doit devenir cela !!!
Ouf ça va mieux, depuis le temps que je voulais lui dire...



> Dehors ce gouvernement, démission, élections anticipées avant 2007 !
22 février 2006 - 11h17

DIVERSION !

Pas d’accord avec cette fausse proposition... Vous avez vu l’état de la gauche en ce moment ?
Honnêtement, croyez-vous que ce sera favorable aux gens, au peuple ?
On a besoin de mettre toutes nos forces dans les luttes et pas d’autre chose, actuellement !
Alors faisons attention et soyons responsables !

NOSE






Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La guerre ne sert qu'à remplir vos poches et à éliminer mes proches. C'est pourquoi je n'irai pas. Vous ne me verrez pas au combat. Boris Vian
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite