Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
de : Gérard Filoche
mardi 7 mars 2006 - 03h58 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Quel culot ce Villepin de réclamer la flexibilité pour les autres et de se dire « inflexible » en ce qui le concerne, après avoir imposé un projet anti-démocratiquement à la hussarde et alors qu’il est manifestement minoritaire dans le pays Il faut exiger que le gouvernement recule et parte ! La gauche unie doit avoir une alternative simple : de vrais Cdi pour les jeunes !

1°) D’une part, pour gagner le 7 mars et après, il faut oser mettre en cause le gouvernement de Villepin et exiger des élections anticipées ! Salariés, Jeunes, contre le Cne et le Cpe,
 ne gardez pas dans votre tête le fait que Villepin pourrait vous empêcher de gagner
 ne vous laissez pas endormir sur le fait qu’il faudrait « attendre 2007 ». Villepin, lui, pourtant battu dans tous les sondages, il ne part pas, il s’entête, et tout de suite ! C’est donc tout de suite que le défi de pousser ce gouvernement nous est lancé ! Dehors Villepin ! On ne peut admettre que ce chef de gouvernement qui méprise non seulement le peuple, la jeunesse, mais aussi le Parlement qu’il traite depuis 9 mois à coups d’ordonnances, d’état d’urgence, de 49-3, et qui, alors qu’il est archi minoritaire dans l’opinion, écrase toute concertation, se déclare, de façon provocatrice « inflexible » comme il vient de le faire alors que le mouvement monte partout contre lui...

2°) d’autre part, les sondages donnent dix points d’avance à « un candidat de gauche quel qu’il soit » par rapport à « un candidat de droite quel qu’il soit »... Il reste donc à la gauche à être à la hauteur des attentes de la majorité du peuple de gauche, d’avoir un programme commun pour un candidat commun : Des emplois, des vrais, à plein temps, en Cdi, il y en aurait immédiatement des centaines de milliers de disponibles pour les jeunes :
 si on cesse de retarder les départs en retraite, d’imposer un nombre d‘annuités de cotisations inatteignable, si on rétablit la retraite à 60 ans, baissant ainsi la durée du travail sur la vie
 si on remplace les partants, au lieu de supprimer les postes dans le service et la fonction publique (17 000 postes supprimés à France Télécom, 6000 postes supprimés à Edf, des dizaines de milliers dans la fonction publique alors qu’elle en a tant besoin... )
 si on n’impose pas des « emplois vieux », des « doubles CDD de seniors de 18 mois entre 57 et 60 ans », si on n’allonge pas le départ des fonctionnaires de 65 à 67 ans...
 si on n’impose des heures supplémentaires plus nombreuses et moins payées, si on n’allonge pas les contingents annuels d’heures sup’, si on organise le retour à de vraies 35 h pour toutes et tous, sans perte de salaires, avec embauches correspondantes. A ces conditions, la conjoncture est favorable, il y a le départ massif des « babyboomers » de 1945-47...et des vrais emplois pour les jeunes ! La précarité cela ne s’organise pas, cela se combat ! Il ne faut pas user de la loi pour faciliter la précarité, il faut la freiner ! Pas besoin d’inventer des « Cpe » de gauche, avec « formation » incluse et « baisse de charges incluses » comme le proposent des secteurs du Ps... Il n’y a qu’à imposer la baisse du nombre de Cdd et d’interim autorisés :
 pas plus de 5 % d’emplois précaires (Cdd, interim) dans les entreprises de plus de 20 salariés, et dûment motivés pour remplacement de salariés absents.
 majoration plus dissuasive à 15 % d’Ipe (indemnité de précarité d’emploi) aussi bien pour les Cdd que pour les intérims. Les licenciements cela ne se facilité pas, cela se contrôle, non seulement a posteriori mais à priori ! Dans notre pays, contrairement à ce qu’on nous dit, il n’y a pas aucune difficulté à licencier même avec motif, hélas, la vraie difficulté c’est d’avoir davantage de droits que n’en donne actuellement le Code du travail, pour ne pas être licencié abusivement !
 établissement d’un nouveau contrôle administratif sur les licenciements abusifs, boursiers, sans cause réelle et sérieuse !
 Renforcement du motif : lorsqu’il y a un « doute manifeste » sur le motif allégué, l’inspection du travail pourra suspendre le licenciement, le salarié restera dans l’entreprise, l’employeur saisira le juge...

Au sein du Ps, c’est un extraordinaire échec de la « synthèse » du Mans : il y autant de positions publiques sur ce qu’il faudrait opposer au Cpe qu’il y a de candidats... Trois ou quatre « projets » du Ps... dont le point commun est de ne pas imposer au Medef, un Cdi et un bon salaire pour les jeunes, de ne pas limiter la précarité par la loi, et de ne pas contrôler mieux les licenciements !

1°) Un « Contrat Sécurité Formation » (François Hollande) Dans une interview au Journal du Dimanche du 19 février, François Hollande a défendu l’idée d’’un projet de "Contrat Sécurité Formation" qu’il opposait au Contrat Première Embauche. "Nous proposerons pour les jeunes de moins de 26 ans sans qualification un ’contrat de sécurité formation’ ", explique-t-il. Ce contrat prévoierait, pour toute embauche de jeunes en contrat à durée indéterminée, une prise en charge de la totalité de la formation par l’Etat "soit par des subventions directes" aux employeurs, "soit par des allègements de charges". L’employeur sera dispensé de cotisation Unedic "pendant les deux premières années" d’embauches. "Pour financer ce processus, nous recyclerons toutes les exonérations accordées sans contrepartie aux employeurs", a précisé le premier secrétaire qui a repris cela en défendant la motion de censure contre le gouvernement Villepin.

Critique : c’est à peine un « Cpe » de gauche ! Qu’est-ce que c’est que cette histoire de nouveau « contrat de sécurité formation » ? Une autre façon de verser de l’argent aux employeurs et actionnaires ? Ce, sans préciser les seuils, la durée et la nature de la formation ? Sans préciser les garanties pour le jeune ? Il a été mille fois prouvé que les allégements de cotisations (le Premier secrétaire ne devrait pas parler de « charges » mais de « cotisations ») ne créent aucun emploi. Si un jeune « sans qualification » est en difficulté, améliorez la formation initiale ! Si vous voulez l’insérer, payez le bien ! Si l’employeur veut le former à ses objectifs, qu’il le forme à ses frais et il le gardera ! Mais assez de Tuc, Ces, Cec, Ceq, Cei, Cea, et de tous ces contrats bidon, parking, qui sont autant de prétextes à baisser le coût du travail, N’autorisons que du vrai travail, de vrais emplois ! Renforcons les droits du Cdi pour toutes et tous, et rendons les autres contrats exceptionnels ou interdits !

2°) Ou un "contrat sécurité insertion" (Laurent Fabius) C’est l’idée avancée le 29 janvier par Laurent Fabius etait l’idée d’un "contrat sécurité insertion" pour contrer le projet du gouvernement de Contrat première embauche (CPE). "Nous avons raison de critiquer le CPE, mais qu’est-ce qu’on met à la place ?", a demandé Laurent Fabius, ajoutant : "Nous pouvons lancer l’idée d’un contrat sécurité insertion qui s’oppose terme à terme au CPE". "L’entrée de ce dispositif garantira une rémunération" et donnera lieu "aux droits sociaux", a-t-il précisé. Les entreprises qui embaucheront avec ce contrat "bénéficieront d’une aide financière", a poursuivi l’ancien Premier ministre pour qui ce contrat ouvre la voie à des CDI (contrats à durée indéterminée). Laurent Fabius, candidat à l’investiture socialiste pour 2007, a également proposé d’encourager "le tutorat". Selon lui, ce dispositif serait l’objet d’une négociation interprofessionnelle puis de discussions par branche. Reconnaissant que la mobilisation contre le CPE était "difficile. Laurent Fabius a affirmé que ce contrat, rebaptisé par lui "contrat précarité exclusion", s’il entrait en vigueur, concernerait à terme "tous les salariés" et non pas seulement les jeunes. Il a opposé "une société inégalitaire" créée par la droite à une "société solidaire".

Critique : formule différente et concurrente de celle de François Hollande, présidentielle oblige, et synthèse ne compte pas... Mais de quoi est-elle faite ? Un contrat qui s’oppose « terme à terme » au Cpe, qu’est-ce que c’est, sinon une Cdi renforcé, avec une interdiction de la précarité indûe, et des licenciements abusifs... Il y a trop de salariés licenciés injustement, scandaleusement dans ce pays, et qui n’osent pas, ne peuvent, pas, ne savent pas, ne vont pas se défendre aux prud’hommes, il faudrait infliger à tous ceux qui choisissent d’exploiter le travail des autres et de les embaucher, des règles du jeu plus strictes, pour restaurer l’état de droit dans les entreprises et réduire la délinquance patronale ! Il faut interdire la précarité, sauf circonstances exceptionnelles et dument motivées, et il faut mieux contrôler les licenciements... Cela, Laurent Fabius ne le défend pas davantage que François Hollande, hélas... Ce n’est pas une « négociation interprofessionnelle » par branche qui réglera la problème car le Medef ne veut pas négocier : estce que Villepibn, lui a organisé une « négociation interprofessionnelle » ? Non, il est passé par la loi, et c’est par la loi qu’il faudra passer pour abroger les effets de sa politique et en imposer une contraire !

3°) Ou un contrat « Entrée dans la vie active » baptisé « Eva » (Martine Aubry) Un troisième plan encore plus complexe a été élaboré par Martine Aubry. EVA, pour « Entrée dans la vie active », a été présenté par Martine Aubry devant la commission nationale du projet du PS pour 2007, consacrée aux politiques de l’emploi, qui s’est réunie, à huis clos, le 29 février. Ce serait « l’inverse absolu du CPE. La droite dit aux jeunes que plus ils seront flexibles mieux ce sera. Elle les méprise et les insécurise. Nous nous inscrivons au contraire dans une logique de confiance en cherchant à sécuriser l’arrivée des jeunes dans l’emploi. Avec, en contrepartie, un certain nombre de devoirs ». Le dispositif consiste à proposer aux 18-25 ans, étudiants, en recherche d’emploi ou salariés précaires, une « indemnisation mensuelle ». Cela répondrait à la revendication exprimée depuis des années par la branche jeune du PS d’une « allocation autonomie ». « Universelle » dans son principe, son montant pourrait varier en fonction de l’âge, du revenu des parents ou de la situation du jeune concerné (en cours de formation, au chômage, employé à temps partiel, emploi à temps plein mais peu rémunéré...). Il ne s’agirait ni d’un RMI jeune, ni d’une simple bourse, pas davantage d’une forme supplémentaire d’assistanat. « C’est une refonte totale » des aides actuelles (via les aides personnalisées au logement, les bourses, le quotient familial). Selon Martine Aubry, celles-ci ont l’inconvénient de bénéficier davantage aux milieux favorisés qu’aux autres. Outre cette nouvelle allocation, les jeunes bénéficieraient aussi de droits à une formation qualifiante pour valider les acquis de leurs expériences professionnelles. Et ils pourraient s’appuyer sur un « parrain » pour assurer leur suivi... En face de ces droits, il y aurait « des devoirs » imposés aux jeunes indemnisés : obligation de suivre une formation, recherche d’insertion... et un « service civil obligatoire » dont se sont emparées droite et gauche. Si Martine Aubry revendique la logique anti-CPE de ce dispositif, elle précise qu’il ne s’agit que d’un aspect de la réforme du « statut de l’actif » dont elle a exposé les grandes lignes lors de la réunion de la commission nationale du projet. En toile de fond de la réflexion du PS figure la sécurisation des parcours professionnels. Ce chantier complexe prendra du temps et supposera une longue négociation avec les syndicats et le patronat. Aubry propose néanmoins « de commencer avec les jeunes, EVA n’étant que le premier étage de la fusée ». La maire de Lille a par exemple également mis sur la table l’idée d’en finir avec la distinction entre Rmistes et chômeurs pour créer un système d’indemnisation commun. « Mais le préalable, c’est de créer les conditions d’une croissance créatrice d’emplois », insiste l’ex-ministre. En gros, de s’inscrire en matière de politique économique dans les pas de Lionel Jospin.

Critique : C’est une usine a gaz qui n’est pas simplifiée par le sigle « eva ». Assez de eva et de beta ! D’accord pour une « allocation autonomie » pour tous les étudiants et jeunes en formation, sur critères universitaires ! D’accord pour faciliter les formations initiales jusqu’au plus haut niveau ! (Et en comptant ces années-là dans les annuités retraites !) Mais autre chose sont ces « étages » de fusée, qui alignent des nouveaux Tuc, Ces, Cec, etc... avec des “parrains”, des « indemnités », des « devoirs » et des « services civils » : ce à quoi ont droit les jeunes c’est à un travail, un vrai, et les employeurs n’ont pas à tourner autour du pot, s’ils veulent produire, s’ils veulent exploiter le travail de leurs salariés, qu’ils embauchent et qu’ils embauchent vraiment, pas à demi tarif, pas à demi temps, pas à demi ! Qu’ils fassent leur métier, qu’ils recrutent et qu’ils forment ! Les bénéfices des entreprises n’ont jamais été aussi énormes, ils le peuvent, le reste est du chantage a l’emploi, au salaire, pour le seul compte des actionnaires ! ce n’est pas es usines a gaz avec des « parrains » ( même la formation des maîtres d’apprentissage a été supprimée par Balladur en 1994 sans être restaurée par la gauche ... et 2 apprentis sur 3 ne finissent pas leur apprentissage parce qu’ils sont mal formés et mal payés...)

4°) Les 35 h, ce n’est pas la question ? (Ségolène Royal) Dans une interview au Financial Times, Ségoléne Royal affirme son admiration à peine voilée pour Tony Blair "qui n’a pas fait que des erreurs", notamment en matière d’emploi des jeunes, en combinant flexibilité et sécurité . Elle poursuit en déclarant s’affranchir de tous les tabous, y compris sur les 35 h. La deuxième phase, c’est une apparition très médiatisée au salon de la chaussure, afin d’assurer aux charentaises une promotion en petits carreaux. Et, selon Le Monde, Lors de la réunion de la commission du projet, qui réunit chaque mercredi tous les "éléphants", le sujet a indirectement été abordé à la mi-janvier. Devant ses pairs, Mme Royal a soutenu l’idée qu’il fallait les imposer "dans l’enseignement". "Il faudra de forts contacts avec les organisations syndicales", a alors souligné un participant. "Oui, car il y aura de fortes manifestations", a ironisé François Hollande devant un auditoire détendu qui a immédiatement fait le parallèle avec les déboires de Claude Allègre."

Critique : La pire des bourdes, c’est bien de dire qu’on admire Tony Blair, « qu’on n’abrogera pas les mesures de la droite par plaisir », que les 35 h, c’est pas sa tasse de thé, qu’on ne fera les 35 h que dans l’enseignement, et de ne rien trouver à proposer d’alternatif aux Cne, et Cpe... Pourtant, même dans ses pires formulations, la synthèse du Mans envisageait d’abroger les mesures de la droite : comme quoi le débat n’a pas été clos là-bas, il n’ a même pas progressé, il aboutit à quatre versions différentes, sur un seul thème... Ce ne sont pas des « états généraux » internes au Ps, étalés, et saucissonnés en « thèmes » pré découpés, qui vont régler ce problème de mars à mai : la gauche a besoin d’unité et de programme, mais encore faudrait-il entendre le peuple de gauche et ne pas recommencer l’autisme comme avant le 21 avril 2002 et le 29 mai 2005

Marc Dolez et Gérard Filoche, et leurs amis dans le Parti socialiste, ont rédigé un « projet » qui est simple et propose une vraie alternative qui correspond aux attentes de la gauche et non pas aux guéguerres entre présidentiables, ni à ces « contre-propositions » improvisées ci-dessus. Ce projet de « Force militante pour la démocratie et le socialisme » (FM D&S) sera porté à la connaissance du parti dés le Conseil national du 11 mars, et sera soumis au vote aux dates prévues par le calendrier du parti entre le 30 mai et le 7 juin... pour la convention nationale du 17 juin...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous... à l’intérieur du PS libéral ?
7 mars 2006 - 06h26

"Marc Dolez et Gérard Filoche, et leurs amis dans le Parti socialiste, …"

Voilà le problème, cher Monsieur Filoche : "…dans le Parti socialiste…" !

Vous constatez - à juste titre - que les mesures prônées par le PS libéral sont quasiment les mêmes que celles imposées par l’UMP extrêmement décomplexée et vous vous entêtez à nous demander de vous soutenir à l’intérieur de ce parti.

Que ce soit avec l’UMP ou avec le PS libéral seul le MEDEF est gagnant !

Je ne vous suivrai pas - serai-je le seul ? - si vous êtes dans le même parti que Hollande, Royal, DSK, Lang, Dray … et Georges Frêche !

Je ne vous cacherai pas non plus que je suis convaincu que ces gens-là - en plus d’être des défenseurs du capitalisme assassin - ne sont pas moins racistes que les décompléxés de l’UMP.

Durdo REIL



> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous... à l’intérieur du PS libéral ?
7 mars 2006 - 08h21 - Posté par

Et oui, mon pauvre Filoche, à qui vas-tu faire croire que le PS est pour les CDI. Tu sais très bien qu’il n’en est rien. Ton discours est de la pure rhétorique électorale. Arrête de nous prendre pour des imbéciles.

Rémi la Garonne


> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 08h37

Et si le PS ne retient pas vos propositions (simple hypothèse !), chiche que vous rejoindrez ceux qui s’efforcent de construire une alternative unitaire antilibérale vraiement à gauche, pour imposer ces propositions au PS par un rapport de force politique, seul langage qu’il peut comprendre
Daniel, CAP à gauche, Thonon



> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 08h49

Cher gerard ,
tu dois vraiement te sentir tout seul dans ce PS , dont madame Royale dit qu’il ne deferait pas par plaisir ce que la droite a fait !
on t’attend !
claude de toulouse .



tous fonctionnaires
7 mars 2006 - 09h21

le problème de Filoche, c’est qu’il est en CDI au PS

il crache volontiers dans le soupe PS mais continue à s’y abreuver, intérèts personnels obligent

un médecin lui conseillerait un baume contre les douleurs articulaires : à force de faire le grand écart....



> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 09h39

camarade ton parti a privatisé France télécom, et la loi quilès de 1990 à ouvert la privatisation de la Poste et de France Télécom les 17 000 emplois supprimés à france télécom ne font plus parti de la fonction publique.
Quelle erreur pour un inspecteur du travail
Peux être pourrais tu te pencher sur le non paiement à l’urssaf des cotisations employeur et salariales de France Télécom cela soulagerait l’unedic... et financerait celle-ci et le plan de licenciement caché de France Télécom.
Comme on ne peut pas pousser au suicide 17 000 personnes (voir le livre de decezes) il vont bien devoir licencier par le cfe le contrat de fin d’embauche.
allez bon courage contre le cpe, j’ai pas oublié les tuc, sivp, emplois jeunes...



> La seule alternative aux Cne et Cpe et Cdi, c’est une révolution sociale pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 09h40

Salut Gérard, j’ai un peu modifié ton titre, il me plait plus comme ça

Tout à fait d’accord avec les autres commentaires, également celui sur le racisme (julien Dray et DSK me collent des boutons en ce moment).

Et puis en plus que ca soit de la réthorique, tu nous emmerdes avec tes cdi. Un cdi ca veut dire quoi ? Ca te donne un pouvoir sur la nature de ta production ? sur tes conditions de travail ? sur l’utilisation des bénéfices ? Ce n’est en tout cas pas la généralité, loin de là.

Le problème que nous rencontrons, c’est le salariat, la soumission au travail pour remplir son assiette en acceptant l’aumône des riches qui nous obligent à produire des armes, des engins polluants, des lignes grandes vitesses dans la montagne (cf le chantage à l’emploi autour du TAV), des tas de choses inutiles, alors qu’il y a tant de projets utiles à développer, mais qui ne rapportent pas.

Réapproprions ous l’économie, sans patrons, sans parti, sans syndicat hégémonique.

Autogestion

sc_marcos94



> La seule alternative aux Cne et Cpe et Cdi, c’est une révolution sociale pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 10h33 - Posté par

Je croyais que c’étaitent les socialistes qui avaient inventé (entre autre) les emploies jeunes (CDD de 3 ans)
Non ?
belles paroles dans l’opposition
"réaliste" au pouvoir
On connait la chanson.

Francesca


> La seule alternative aux Cne et Cpe et Cdi, c’est une révolution sociale pour toutes et tous...
10 mars 2006 - 08h11 - Posté par

mais oui francesca ce sont eux qui ont fait ça + les CES, la CSG, le RMI, les 35h, et j’en oublie.
des contrats bouches trous, un peu d’argent chaque mois pour faire taire ceux qui oserait faire valoir leur droit au travail, une petite ponction par ci sur tous les revenus même ceux qui en ont le moins, et moins d’heures de travail pour que l’économie française soit compétitive...
Avec tout ça on est parés pour se battre contre les pays asiatiques en émergence !
ah j’oubliais la solutions c’est "tous au travail dans la fonction publique" Papa état est là, ne vous occupez de rien il s’occupera de vous, ayez confiance....


> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 18h01

Gérard Filoche a écrit un bouquin de propagande pour la campagne de Jospin en 2002 (Ces années-là, quand Lionel...). Gérard Filoche "oublie" que socialisme signifie propriété collective des moyens de production...avant que des usurpateurs en fassent la modalité de défense du capitalisme alternante avec la droite. Gérard Filoche "oublie" donc que le droit à une existence digne est la seule alternative concevable. Cela ne passe pas par un "CDI", mais par l’interdiction de tout licenciement, dans une société dégagée de l’obligation d’organiser la production pour rémunérer les actionnaires.



> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
7 mars 2006 - 22h47

Qu’on laisse un peu Arnaud Montebourg parler/c’est le seul que j’ai envie d’ecouter et qui donne encore du baume au coeur parmi les politiques et QUI A DES CHOSES A DIRE .Les autres ont vendu leur âme...



> La seule alternative aux Cne et Cpe, ce sont de vrais Cdi pour toutes et tous...
22 mars 2006 - 00h10

bravo Filoche et Dollez

COMBATTRE au sein du parti socialiste est tout à votre honneur ... D autres le font comme Montebourg ... C’est au peuple de gauche de s emparer à nouveau du parti socialiste ... on peut toujours rever de revolution et des grands soirs ...Sans jamais vouloir assumer une seule responsablité... les smicards les rmistes les jeunes attendent des reponses concretes... pas des théories fumeuses ... alors continuer faites bouillonner la marmitte du PS elle finira bien par fournir une bonne soupe de gauche ... de la vrais gauche . H.L






A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
1 commentaire
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite