Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
3 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

le cpe ne concerne pas que les jeunes


de : europleft
vendredi 24 mars 2006 - 18h40 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le Cpe est discriminatoire envers les jeunes, mais attention, il ne concerne pas qu’eux : les droits de millions de salariés sont en même temps, parallèlement, sur la sellette, le Cne, le Cdi et tout le Code du travail aussi...

Pourquoi attaquent-ils le Cdi et pourquoi faut-il le défendre ? Pourquoi le Cdi est-il si important ?

Parce 9 actifs sur 10 sont des salariés !

Au début du 20° siècle, il y avait trois millions de salariés en France. En 1945, il y avait seulement un actif sur 2 qui était salarié.

Aujourd’hui 89 % de la population active est salariée. Le salariat n’a jamais été aussi puissant, numériquement et économiquement. Rien d’important, et de durable, ne se crée sans le salariat.

Ainsi le Code du travail, construit en plus de 120 ans, est-il devenu un statut commun à 16 millions de salariés du privé.

Huit millions d’employés et six millions d’ouvriers sont mêlés, cols blancs et cols bleus, il n’y a plus de différence. L’écart des salaires s’est resserré : la moyenne du salaire des cadres n’est plus de 2,3 fois celui de la moyenne des salaires des employés et des ouvriers. Même le « bas » des cadres a été rapproché du coeur du salariat, près de 40 % sont en dessous du plafond de la sécurité sociale !

Le Cdi, tel quel, est très insuffisamment protecteur, (et on devrait l’améliorer plutôt que l’affaiblir) mais il est quand même le contrat de tous ceux, « haut » et « bas » du salariat, qui n’ont que « leur force de travail à vendre ». Il est donc plus fondamental que jamais : pour baisser le coût du travail, objectif permanent du capital, il faut s’attaquer à ce statut de masse.

En l’an 2000, l’année la plus faste des annales statistiques de l’histoire de France, ont été créés 643 000 emplois supplémentaires (+ 4,3 % d’emplois en plus), les Cdd, l’intérim, le temps partiel ont reculé et la durée moyenne d’un Cdi s’est allongée, passant de 10 ans et 5 mois, à 11 ans et 4 mois.

Du coup, d’ailleurs, le chômage reculant, les luttes se sont développées et ont posé en priorité les exigences salariales 45 % des conflits pour les salaires contre seulement 25 % pour la défense de l’emploi : ça, c’est la hantise des patrons, que le chantage au chômage recule et que l’exigence d’une hausse des salaires l’emporte ! Ils l’expliquant eux-mêmes, de façon constante, ils veulent maintenir le chômage à un niveau suffisamment élevé pour faire pression sur les salaires. Et pour exercer cette pression il leur faut faire reculer les droits du Cdi (et du statut de la fonction publique aussi).

Depuis 2002, le Cdi, c’est encore 8 contrats sur 10 malgré les efforts du gouvernement pour faciliter la précarité. Il y a en France, 950 000 Cdd, 650 000 intérim, 800 000 saisonniers, 3,5 millions de temps partiels, (certains de ces chiffres se recoupent), mais la précarité monte, elle passe de 1,5 contrats sur 10 à 2 contrats sur 10. La précarité est comme les termites, elle ronge les bases du Cdi, mais elle ne suffit pas à le faire disparaître !

Il faut donc s’attaquer au Cdi lui-même, c’est que voulait le Medef, c’est ce que fait Villepin en surenchère avec Sarkozy.

Des contrats individuels de gré à gré pour remplacer les contrats collectifs :

Car le Cdi a cette particularité de relever du Code du travail et des conventions collectives : or dans les dix dernières années, l’idéologie du patronat a évolué, non seulement il est opposé à ce que les lois continuent d’instaurer un état de droit dans l’entreprise, mais il est dorénavant opposé à ce que les conventions collectives le fassent. Il a opté pour la priorité au « contrat individualisé », de gré à gré entre l’employeur et le salarié de façon à casser toute résistance juridique, toute organisation collective des salariés.

D’où la loi scélérate de François Fillon du 4 mai 2004 qui inverse la hiérarchie des sources du droit du travail, et permet à des accords d’entreprise de déroger à des accords de branche, à des accords interprofessionnels, et même à des lois lorsqu’elles le permettent.

Ainsi « l’ordre public social » se fissure, se morcèle, s’atomise.

Cela est accompagné, orchestré, développé par les ultra-libéraux au niveau européen avec les directives de type Bolkestein.

L’attaque de Villepin contre le Cdi s’opère par les deux bouts : le début du Cdi, et la fin du Cdi. Les emplois « jeunes » diminués en droit. Les emplois « vieux » obligés et précarisés.

Le Cne et le Cpe, sont des instruments qui ont été mis en oeuvre avec des arguments d’ailleurs contradictoires : le Cne, c’était prétendument pour donner de la souplesse aux petites entreprises de moins de 20 salariés, le Cpe c’est pour les entreprises de plus de 20 et les salariés de moins de 26 ans : ainsi les multinationales pourries de bénéfices ( 12 milliards d’euros en 2005 pour Total après 9,5 milliards en 2004, on se frotte les yeux...) pourront-elles embaucher des jeunes soumis à une zone de non-droits pendant deux ans...et obtenir en sus, trois années complètes d’exonération de cotisations sociales...

Pouvoir être licencié sans motif, c’est être sans droit avant :

La suppression du « motif » de licenciement est forcément au coeur de l’attaque contre le Cdi. Car si on fragilise le maintien dans l’emploi, on fragilise les capacités à défendre son salaire, ses conditions de salaire, etc...

On remplace cela par du baratin abstrait sur « la sécurité sociale professionnelle » (présentée comme une mobilité sur toute la vie... une flexibilité avec contre-partie, sic). Une situation est créée qui vise à faire du salarié un « pion mobile » incapable de se lier à une entreprise, de s’y syndiquer, d’y défendre ses droits élémentaires donc de mieux y vendre sa force du travail. On oublie même, hélas, comme l’a fait la synthèse au congrès du Mans du Parti socialiste de défendre un vrai droit protecteur face aux licenciements...

Lorsque Villepin crée le Cpe, il crée en même temps des Cdd « vieux » et supprime la contribution Delalande : selon l’absurde principe : « pour embaucher, il faut donner le droit de « virer » facilement ». Il s’agit de faciliter l’embauche des « seniors » en permettant de les licencier eux-aussi au moindre coût. Le but est de maintenir des vieux sur le marché du travail pour fragiliser les conditions de l’arrivée des jeunes sur ledit marché.

D’où le fait que la prétendue « loi sur l’égalité des chances » qui inclut le Cpe, propose des CDD de 18 mois renouvelés aux « seniors » de 57 à 60 ans. Ceux-ci n’auront pas le choix puisque la filiére Unedic qui prévoyait 42 mois d’indemnités dans cette tranche d’âge-là, a été supprimée en décembre 2005. Villepin autorise de façon scandaleuse des « cumuls emploi retraite » jusque là prohibés, il autorise même des cumuls « retraite et temps partiels », il a repoussé la limite d’âge dans la fonction publique de 65 ans à 67 ans...

En fait, il freine le départ massif en retraite des « baby-boomers » de 1945-47 pour mieux imposer le chantage aux jeunes qui arriverait sinon de façon triomphante sur le marché de l’emploi, réclamant de vrais Cdi. En freinant le recul mécaniquement prévu, massif, conjoncturel du chômage, Villepin donne la priorité (contrairement à ce qu’il affiche) à la déréglementation du Cdi, et de tout le droit du travail.

Villepin et Parisot, précarité et barbarie :

D’où la ré écriture parallèle, en cours depuis l’été 2005, du Code du travail et l’attaque contre l’inspection du travail prévu en fin février-mars 2006. Les 3151 articles du Code du travail et les 9 livres qui le composent sont ré écrits en 38 chapitres, à droits dégradés, sous pression du Medef : le « nouveau code du travail » fera litière du Cdi « classique », de la « subordination » et de ses contre-parties, pour instaurer un droit de relations individuelles a la place d’un droit des relations collectives du travail. Il devait être soumis par ordonnances en mai 2006, il est question du report de la manoeuvre en octobre, mais le but est claironné : « La liberté s’arrête là où commence le Code du travail » avait dit Mme Parisot en février 2005. C’est le Cdi, le droit du travail issu de 1945 qui sont visés. « La vie, la santé, l’amour sont précaires... pourquoi le droit du travail ne le serait-il pas ? » ajoutait Mme Parisot, en septembre 2005, se faisant ainsi le porte parole des retours en arrière sans limite, contre la civilisation, vers la barbarie. Alors que depuis l’aube des temps, les humains luttent contre la précarité de leur vie, contre le froid, la famine, la souffrance, la guerre de tous contre tous, Mme Parisot et Villepin essaient de faire machine arrière et de valoriser la précarité comme étant le nouvel horizon dans toute les vies humaines.

Il ne reste plus pour cette droite ultra-libérale qu’à instaurer l’apprentissage à 14 ans, le travail de nuit et du dimanche à 15 ans, à supprimer les « points repères » de l’ordre public social comme les 35 h légales, les 48 h maxima, ce sera bientôt fait si on se chasse pas ce gouvernement qui est, de façon notoire minoritaire dans le pays.

g filoche



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> le cpe ne concerne pas que les jeunes
24 mars 2006 - 19h24

Les employeurs ont des difficultés à s’y retrouver dans tous ces contrats aidés, lesquels doivent, selon les voeux des experts libéraux de l’OCDE, être regroupés par un contrat unique :

le CEI(Cumul Emploi Insécuritaire) d’inspiration patronale qui dores et déjà, bien que non encore divulgué, se trouve dans les tiroirs.

Aucune durée n’est mentionnée, elle serait donc à géométrie variable et ajustable aux besoins du marché

Les charges sociales seront transférées progressivement sur le budjet de l’Etat et sur la part salariale des cotisations.

les cotisations patronales affectées aux seuls CDI inciteraient les employeurs à préfèrer le CEI

Ce sera la mise à plat du code du travail, son nivellement par le moins disant social comme socle commun à l’embauche

Public ou privé, nous sommes tous concernés par ce qui se prépare en coulisse

Les chômeurs agés se retrouveront en concurrence avec les jeunes en recherche du premier emploi :
TOUS contre TOUS deviendrait la règle de vie collective

(lire l’article dans son entier :
http://bellaciao.org/ article=24656)

Michèle



> le cpe ne concerne pas que les jeunes
24 mars 2006 - 21h05

bravo filoche !!!!! toujours aussi clair !!!!






Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Certains et certaines sont "au front de l’essentiel"
lundi 30 - 12h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Double peine pour la banlieue (video)
lundi 30 - 11h33
de : azard
1 commentaire
Les conditions idéales
lundi 30 - 11h15
de : UJFP via JYP
1 commentaire
Pour combattre le Covid-19, il faut des mesures radicales et un choc de solidarité !
lundi 30 - 08h56
ENORME Coup de Gueule du Dr Christophe Prudhomme vs un pitoyable C. Barbier Chien de Garde de Macron (video)
lundi 30 - 00h21
de : Jean REX
2 commentaires
Sauvez-nous du coronavirus Covid 19 avant que nos cellules ne se transforment en tombeaux !
dimanche 29 - 22h00
de : Jean Clément
Post-pandémie : refusons 40 ans de thatchérisation du monde !
dimanche 29 - 18h54
de : Christian DELARUE
En cours de tournage "Soigne et créve" (video)
dimanche 29 - 16h47
de : Mourad Laffitte
Incroyable mais vrai, Ian Brossat rend hommage à Patrick Devedjian...
dimanche 29 - 15h16
de : Raphael Da Silva
4 commentaires
La haine des riches (video)
dimanche 29 - 14h53
de : jean1
2 commentaires
Coronavirus : hors de la Chine, point de salut ?
dimanche 29 - 12h44
de : Jean-Marc ADOLPHE
1 commentaire
CORONAVIRUS : LE FRIC C’EST CHOC !
dimanche 29 - 12h25
de : Mickael Wamen
La Russie dévoile son médicament pour traiter le coronavirus
dimanche 29 - 11h54
COVID-19 : la loi organique d’urgence empêche-t-elle les recours devant le Conseil constitutionnel ?
dimanche 29 - 09h57
de : Tam Tran Huy
1 commentaire
Dans les favelas du Brésil, des habitants s’organisent pour freiner la progression du Covid-19
dimanche 29 - 08h46
Difficulté du confinement dans le mal-logement.
dimanche 29 - 00h00
de : Christian DELARUE (co-psdt INDECOSA 35)
Etats-Unis : Refusé de traitement, un adolescent décède du coronavirus (video)
samedi 28 - 18h08
de : JO
COVID-19 : LA COLÈRE MONTE CONTRE LES INCOMPÉTENTS ! (video)
samedi 28 - 17h56
de : Le Média
2 commentaires
CORONAVIRUS:Cuba, Venezuela : Pourquoi ces deux pays Socialistes démontrent leur supériorité au capitalisme ?
samedi 28 - 17h34
de : JO
Coronavirus : Les médecins Cubains seront autorisés d’aller en Martinique !
samedi 28 - 17h15
de : Serge Bilé
1 commentaire
L’Union Européenne survivra-t-elle au coronavirus ?
samedi 28 - 15h19
de : Fabien Buzzanca
PIB VS COVID
samedi 28 - 12h41
de : Mickael Wamen
CORONAVIRUS : COMPLEMENT D’ENQUËTE. DANS L’OMBRE DES DIRIGEANTS
samedi 28 - 12h33
de : Jean-Marc ADOLPHE
Coronavirus : des soignants somment le gouvernement de publier les commandes de masques et tests
samedi 28 - 12h18
2 commentaires
COVID-19 : Points de situation dans l’entreprise de Safran Dijon
samedi 28 - 11h47
de : CGT Safran Dijon
2 commentaires
Les usines non vitales doivent être mises à l’arrêt !
samedi 28 - 11h40
de : La CGT métallurgie Normandie
1 commentaire
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
samedi 28 - 11h25
de : Lorène Lavocat
Coronavirus - Saint-Nazaire : 29 personnes désormais positives sur le paquebot Celebrity Apex, dont une hospitalisée
vendredi 27 - 23h04
de : nazairien
5 commentaires
Pénurie de masques : un rapport de Santé Publique France accablant
vendredi 27 - 19h24
de : Jean-Marc ADOLPHE
Coronavirus, Confinement et Répression en Marche !
vendredi 27 - 17h27
de : Claude Janvier
1 commentaire
Des spécialistes russes commenceront à fournir une assistance aux patients atteints de Covid-19 en Italie (tr google vid
vendredi 27 - 16h48
de : nazairien
2 commentaires
Emeutes à Hubei après la quarantaine (Vidéo)
vendredi 27 - 16h46
CAPITALISME HONEYWELL et PRODUCTION de MASQUES en Bretagne
vendredi 27 - 15h35
de : Ch. DELARUE et S. LE QUEAU
1 commentaire
Macron : c’est pas moi qui suis responsable mais c’est mon prédécesseur...
vendredi 27 - 14h58
de : Christophe Prudhomme
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
3 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite