Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Italie : la victoire en tremblant
de : Paul Falzon
jeudi 13 avril 2006 - 11h06 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 8 ko

Italie . À l’issue d’un scrutin serré aux multiples rebondissements, la coalition de centre gauche de Romano Prodi coiffe sur le fil les listes de Silvio Berlusconi. La droite demande un recompte.

de Paul Falzon Rome

Presque vingt et une heures auront séparé la fermeture des bureaux de vote en Italie de l’annonce, par Romano Prodi en personne de la victoire de l’Unione aux élections législatives. Un délai ahurissant pour un résultat crispant. La coalition de centre gauche l’emporte d’extrême justesse à la Chambre des députés, avec à peine 25 000 voix d’avance sur un total de 47 millions de votants. Au Sénat, ce sont les votes des Italiens de l’étranger qui auront fait la différence pour offrir une mini-majorité de 2 sièges à l’Unione.

Ironie du sort, le centre gauche aura finalement profité de la loi électorale tordue concoctée par la droite pour entraver sa victoire : minoritaires en voix, les listes soutenant Prodi sont en revanche arrivées en tête dans plus de régions que celles acquises à Berlusconi, une donnée fondamentale selon les règles inaugurées lors de ce scrutin. Le nouveau système permet aussi de dégager une majorité forte à la Chambre, où la coalition ayant le plus de suffrages emporte d’office 340 sièges sur 630 quelle que soit l’ampleur de sa victoire.

"Résultat de portée historique"

C’est donc sans attendre les résultats officiels que le leader de l’Unione a assuré que son camp l’avait emporté « d’un souffle ». Ce résultat devait permettre, toujours selon Prodi, de « tourner la page » Berlusconi. Ce dernier semblait, à l’inverse, déterminé à utiliser tous les moyens en sa possession pour rendre caduque la victoire du centre gauche. En début d’après-midi, les leaders de la droite se réunissaient pour déterminer les recours possibles, de nombreux bulletins ayant été déclarés nuls. « Il faut une vérification attentive et précise », exigeait « Il Cavaliere ». On ignorait encore, à l’heure ou ces lignes sont écrites, quelles pouvaient être les chances d’aboutir de ces contestations.

À gauche, l’heure n’était plus à la prudence malgré les sueurs froides de la veille, où l’Unione a été successivement donnée gagnante, puis perdante, puis vainqueur dans la seule Chambre des députés, puis à nouveau gagnante... Moins emphatique que la veille, où il avait qualifié la défaite de Berlusconi de « résultat de portée historique », le secrétaire général des Démocrates de gauche (DS), Piero Fassino, a dit sa « satisfaction » d’avoir gagné. Le leader de Refondation communiste, Fausto Bertinotti, s’est appuyé sur les bons résultats de son parti à la Chambre (5,8 % des voix) et surtout au Sénat (7,4 %) pour souligner le « poids » de son parti « dans le paysage politique et institutionnel ».

Deuxième parti de la majorité à la Chambre, derrière l’Olivier, et troisième du Sénat, ou les DS et la Marguerite concourraient séparément, la formation communiste a rappelé qu’elle voulait que Romano Prodi prenne immédiatement les clés du gouvernement. Mais l’élection d’un nouveau président de la République, prévue pour la mi-mai, devrait retarder le jeu institutionnel. Sans doute est-ce un mal pour un bien dans la mesure ou de nombreuses inconnues pèsent encore sur les priorités du nouveau gouvernement. Aux communistes qui privilégient la relance des politiques sociales, s’opposent les centristes favorables avant tout à la diminution de la dette publique. « Il va falloir travailler dur », admettait Romano Prodi sitôt la joie de la victoire consommée.

Les défis auxquels sont confrontés la coalition de centre gauche sont immenses. En tête de liste figurent la relance de l’activité économique dans un pays où la croissance était de zéro l’an dernier.

Outrances multiples à droite

La réforme de la politique fiscale, avec une hausse des impôts sur le capital et le rétablissement d’un impôt sur les gros patrimoines au moment des successions, est envisagée pour rétablir un minimum d’équité et stopper l’hémorragie des comptes publics. Il faudra aussi redéfinir une politique extérieure après le soutien sans nuance de la droite à George Bush et l’isolement du pays sur la scène européenne. Sur les questions de société, point d’interrogation : le centre gauche aura-t-il le courage d’aller à contre-courant de l’Église en créant un PACS ? Prendra-t-il l’opinion à rebrousse-poil en assouplissant les lois sur l’immigration ?

Fragile sur le plan institutionnel, avec sa courte majorité au Sénat, l’Unione doit composer avec un pays meurtri par la dernière campagne électorale. « L’Italie coupée en deux », titrait ce matin la plupart des journaux italiens. Le quotidien conservateur Il Corriere della Sera se désolait que douze ans après les scandales de corruption et de collusion avec la Mafia l’Italie n’ait « pas avancé d’un millimètre » dans la construction d’un débat démocratique de fond. Les insultes et les attaques permanentes de Berlusconi contre ses adversaires auront laissé dans l’ombre la question du bilan des cinq années de gouvernement de droite comme les propositions du centre gauche pour faire repartir le pays. Comme aux heures les plus caricaturales de la guerre froide, la dénonciation du « danger communiste » sur les « petits propriétaires », voire des menaces de « dictature », a été, de la part du « Cavaliere », une tentative de couper la société en deux pour être sûr d’en conserver une moitié - si possible la plus grosse. Le plus inquiétant c’est que cela a marché. Au cumul des voix sur les deux chambres, la droite est en tête. Son très gros score alors que la participation a été très élevée - 83,6 % des inscrits - montre l’impact des arguments de Berlusconi. Jouant sur l’égoïsme des électeurs avec ses promesses de baisses d’impôt et sur le mépris d’une bonne partie de la société pour les règles et les lois, le premier ministre sortant était convaincu, si ce n’est de gagner, en tout cas de pourrir la victoire du centre gauche. Il reste aujourd’hui le leader du plus gros parti du pays, et compte bien rendre la vie difficile au futur gouvernement. En attendant, c’est lui qui est chargé de gérer les affaires courantes jusqu’à la réunion des nouvelles chambres, dans une vingtaine de jours.

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Italie : la victoire en tremblant
13 avril 2006 - 19h40

Prodi, peut-il se sevir de la méthode PS-Rocard qui consiste à se passer des Communistes pour faire voter des lois libérales au Parlement ? Est-on sûr d’une victoire de la Gauche ? JdesP méfiant






Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite