Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA "FÊTE" DU TRAVAIL
de : Le Yéti
samedi 29 avril 2006 - 15h55 - Signaler aux modérateurs
22 commentaires
JPEG - 13.9 ko

 1er mai : c’est la fête du Travail !

de Le Yéti

Ben justement, je me préparais à la lui faire, sa "fête", au travail ! On essaie encore de nous faire avaler que le travail est la seule valeur référente et incontournable pour pouvoir "se payer" le droit de vivre. "Travailler plus pour gagner plus", qu’ils disent. Ah, ils doivent bien rigoler, les actionnaires rentiers des fonds de pension !

Le problème, c’est que beaucoup parmi nos amis croient encore dur comme fer à ces sornettes. Ils réclament le retour du plein-emploi à cors et à cris, et montent en mayonnaise si on leur parle de décroissance salvatrice.

Le travail n’est pas une valeur en soi. Le travail est une contrainte nécessaire que l’on se doit de partager pour produire les biens et services nécessaires à la survie et au confort du groupe. Pas de pain sans boulanger, de bus sans conducteurs, de médecine sans médecins ... Jusque là, d’accord.

Mais tout au long de leur histoire, les humains n’ont eu de cesse d’échapper aux contraintes du travail grâce au progrès technique. Et ils pourraient bien y parvenir ! Nous avons désormais atteint un tel niveau de développement technique que le plein-emploi se justifie difficilement.

Quant à la "croissance créatrice d’emploi", c’est une vieille lune attrape-nigaud. Le problème n’est plus d’accroître les richesses, mais de partager équitablement celles qui existent.

 Oui, mais le travail assure l’épanouissement des individus, leur confère un statut dans la société, leur attribut une utilité, une... euh... une valeur.

Allons, allons ! On confond travail et fonction. Passe encore pour le journaliste ou l’avocat, mais je doute que le ramasseur de poubelles s’épanouisse vraiment dans son métier. Et si l’utilité de sa tâche ne peut être niée, je ne suis pas sûr que son statut soit si enviable.

Quant à la ’"valeur", laisse-moi rire ! Diras-tu que la mère au foyer - oui, oui, c’est aussi un travail, même s’il n’est pas payé - ne vaut plus un clou parce que l’invention de la machine à laver le linge ou la vaisselle l’a soulagée d’une partie des tâches ménagères ?

 N’empêche que - enfin bon... sauf peut-être pour la mère de famille - pas de travail, pas de salaire !

Ben pardi ! Ce qui est sûr, c’est que ceux qui profitent des gains de productivité offerts par les machines, ont tout intérêt à continuer de porter bien haut ce genre de fadaises. Et ils ne s’en privent pas ! Quel meilleur moyen pour conserver à leur seul profit ces fameux gains de productivité ? Et surtout ne pas les partager avec ceux que les machines ont "soulagés" de tout emploi.

On se contente juste d’assurer à ceux-là quelques miettes rmistiques pour panser leurs plaies et leurs désespoirs. Et se garantir un minimum de paix sociale.

 Non, non, ôte-moi d’un doute terrible, tu ne vas pas me dire qu’il faut PAYER LES GENS À NE RIEN FAIRE ???

Tout est une question de perspective.

Malgré nos progrès techniques "soulageants", nous en sommes restés à nos vieux schémas de pensées, ceux de l’époque où il fallait vraiment que tout le monde se redresse les manches pour garantir le minimum vital à la communauté. Le salaire n’était pas seulement une "récompense" au travail, mais une manière d’inciter chacun à participer à l’effort commun. Celui qui se la coulait douce était un poids parce qu’il obligeait les autres à faire sa part de boulot à lui.

Les choses ont bien changé depuis. Il faut beaucoup moins de travail pour produire les richesses et les services dont nous avons besoin. Mais le travail, pour les raisons évoquées plus haut, reste la seule valeur de référence sans laquelle il n’y aurait point de salut.

Je maintiens qu’il faut revoir ces schémas de pensée et ré envisager la réorganisation de la vie sociale et économique de la cité humaine en fonction de ces nouvelles données. Le but de la communauté humaine devrait être, non pas de donner le maximum de travail aux individus, mais d’essayer de les en soulager du mieux possible. Sans qu’ils en perdent pour autant leur valeur, leur statut, leur utilité.

La véritable révolution, celle des esprits, est là.

 Ça donne le vertige !

Note :
J’oppose le travail (du lat. trepalium, "instrument de torture") à la fonction (du lat. functio, "rôle, utilité d’un élément dans un ensemble"). On peut avoir une fonction dans une société sans nécessairement avoir un travail au sens économique du terme, encore moins un revenu. Exemple : un mendiant, une mère de famille, un bénévole associatif ont une fonction, mais sont considérés par l’administration comme "sans profession". J’attend d’un projet politique cohérent qu’il revalorise cette notion de fonction, y compris et surtout pour ceux qui n’ont pas de travail.

de Le Yéti



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 16h13

Tu proposes quoi exactement pour faire vivre la société, ducon ?
Et les retraites ?
Et la Sécu ?
Et les allocations chômage ?
Et le 1% logement ?
Avec des idées brillantes comme les tiennes, on va vers quel projet de société ?
Moi, je veux bien d’une allocation à vie pour tout le monde, mais payée par qui ? Quelle sera la contribution de des allocataires à la vie réelle, quotidienne de la société dans laquelle ils vivent ?
La survie sur terre ne peut pas fonctionner sans un projet collectif. Alors, avant de parler de l’abolition du travail, il faut proposer en parallèle d’autres formes d’organisation pour que nous puissions tous vivre et survivre en bonne intelligence : associations, échanges gratuits de savoir, abolition de l’argent...
La mouche



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h08 - Posté par

proposons le droit a la paresse pour tous .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h21 - Posté par

LA MOUCHE FAUT PAS S’ENERVER COMME CA,SUPPRIME LE BUDJET DE L’ARMEE Y’AURA DU FRIC POUR TOUT LE MONDE


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h37 - Posté par

ET CELUI DE LA POLICE ET DE LA PENITENTIAIRE AUSSI + L’ENVIRONNEMENT + LES ANCIENS COMBATTANTS + ET TOUT CE QUE TU VOUDRAS SUPPRIMER EN PLUS .
COMME CELA Y AURA PLUS BESOIN D’IMPOTS ET TOUT LE MONDE SERA HEUREUX .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h05

Oh, La Mouche, c’est-y comme ça qu’on cause à notre Yéti ?

Pour le reste, tu as tort de t’énerver : il ne s’agit pas de "supprimer le travail en payant les gens à rien foutre" mais de redonner du sens au travail et de la dignité aux gens.

Pour le financement, pas de souci, c’est Yéti qui l’a dit : meilleure redistribution !

Rose



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h33 - Posté par

Salut rose , ton dos va mieux ?
je n’interviens pas dans ce débat , mais je trouve que notre ami YETI , est bien meilleur lorsqu’il poétise .
Avec mes amicales pensées ,
claude de Toulouse .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 19h14 - Posté par

Ben, moi, c’est...le contraire.


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 20h21 - Posté par

Salut Claude !
Grâce à toi, mon dos va mieux, je n’interviendrai donc pas non plus dans ce titanesque débat...
Eh, la Mouche du coche, il faudrait voir à être un peu plus poli avec le Yéti, simple et élémentaire correction de ceux qui ont du savoir vivre. Ce DUCON gratuit n’engage que toi, mon lapin.
Quant aux autres, r-d-v au "Fou de Bassan" pour arroser ça avec les lascives danseuses...
VIVE LE 1er MAI, FETE DES TRAVAILLEURS !
Fraternellement à vous tous,
Tzigane


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 21h04 - Posté par

La mouche,il a pas compris que le 1er mai,on lui faisait sa fête au travail,d’ailleur c’est pour ça qu’on travaille pas !
Jean Claude des Landes


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 06h18 - Posté par

Fête du travail ou des travailleurs ? La nuance est d’importance !!!

Guic


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 23h24 - Posté par

à claude de TOULOUSE et as-tu fais le duigou +Calpers (fonds de pension américains, californiens pour être plus précis), à l’occasion va faire un tour sur le site de confrontations europe et regarde la liste des membres du conseil d’administration)
bonne lecture et amicales salutations
Bonnet rouge


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 19h37 - Posté par

Le Digou Calpers ? Eh ! "Bonnet rouge" tu oublies tous les autres dont toi, vu le lien vers lequel tu diriges mon ami Claude !

Pour plus de détail voir à :

" Bonnet rouge " fait partie de ceux-là

 (source insee) L’épargne salariale connaît un fort développement. Portée par des mesures fiscales incitatives, elle concerne, début 2004, 17% des ménages contre 13% en 1998.

Les variations à la baisse du marché boursier ont ramené les ménages vers l’immobilier ainsi que vers des valeurs peu risquées en matière d’épargne financière, comme les comptes d’épargne logement ou encore le Codevi pour les plus aisés et le Lep pour les moins riches.

Les produits d’épargne longue, tels que l’assurance-vie ou l’épargne-retraite, intéressent toujours une palette assez large de ménages mais leur diffusion se stabilise.

Neuf ménages sur dix disposent d’un patrimoine financier, sous forme d’épargne liquide (livrets d’épargne) ou d’épargne plus longue (épargne-logement, assurance-vie, épargne retraite, valeurs mobilières).

 Taux de détention d’actifs de patrimoine par les ménages début 2004 (insee) :
Sur 100 ménages :

Livrets d’épargne : 83,2%

Epargne logement : 41.3%

Valeurs immobilières : 24.2%

Ass.vie, PEP, ÉPARGNE RETRAITE : 43.7%

Épargne salariale : 16.7%

Patrimoine immobilier : 60,5%
Dont résidence principale : 55,7%

Conseils de surveillance La Cgt ne peut se désintéresser de ce phénomène

Bonnet rouge au lieu d’ânonner ton message sur tous les articles référant à la Cgt, découpe deux grands trous sur ton bonnet pour laisser dépasser les oreilles et prend le temps de lire l’intégralité du contenu des deux liens cités plus haut.

Bonne lecture et amicales salutations

Esteban


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 21h01 - Posté par

Esteban,c’est pas les oreilles c’est les yeux qu’il doit laisser sortir !!!!Bon mais tout ça c’est en relation avec les positions du PCF sur les scop non ?
Jean Claude des Landes


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 21h39 - Posté par

Jean Claude,

malheureusement ce n’est pas le cas car l’épargne salariale des statistiques citées est de l’épargne quelquefois imposée, et même si elle est volontaire pour récupérer quelques dividendes (des miettes) dans tous les cas les salarié(e)s "actionnaires" n’ont aucun droit d’influence sur la stratégie de l’entreprise.

Les mutuelles et le secteur bancaire étant des "scop" mais dénaturées.

Rien à voir, et c’est dommage avec les 1500 "scop" (industrie et services) en France qui n’emploient que 35 000 salarié(e)s, et qui subissent les assauts des S.A et autres pour les détruire.

Les "scop" qui seraient pourtant garantes d’un commerce équitable et solidaire, organisées il y a longtemps par les militants du PCF et toujours défendues par celui-ci.

Esteban


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 23h33 - Posté par

cher Esteban
"Les mutuelles et le secteur bancaire étant des "scop" mais dénaturées."
je ne parlerais que de ce que je connais ,et je laisserai donc les banques de coté .
Pour ce qui concerne les mutuelles , elles ne sont en rien des scop dénaturées , historiquement d’abord puisqu’elles existent dans leur formes actuelles (avec des evolutions bien sur depuis le XIX eme siecle .
les mutuelles , mais tu le sais sans doute sont regies par un ensemble de lois particulieres regroupées dans le code de la mutualité .
pour avoir travaillé toute ma vie dans la mutualité, je dois dire que si pour certaines mutuelles mastodontes à plus d’un million d’adherents , la democratie mutualiste est plus une democratie de délégation , dans les mutuelles d’entreprises la democratie existe toujours , l’assemblée generale des adherents est souveraine , le conseil d’administration gere mais ne tranche pas les points essentiels qui reviennent à l’A.G.
les mutuelles de sante , et les oeuvres sociales mutualistes doivent employer ( de memoire ) cinquante à soixante mille salariés .
ce petit point eclairci , je te souhaite une bonne fin de soirée ami .
claude de toulouse .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 10h58

NUANCE !!! OU, OBJECTION VOTRE HONNEUR !!!

Ce n’est pas que le travail soit à balayer comme çà d’un revers de main.
Mais, la "Fête du Travail" c’est plutôt un enfant de Pétain...
Ce dont nous parlons nous, c’est de la "Fête des Travailleurs" ce qui diffère quelque peu.

Après, sur la question du travail = un bien ou un mal... C’est une discussion philosophique et je ne m’étendrais pas dessus, tout en ayant ma petite idée.

Le 1er Mai, ce sera donc pour moi la fête des travailleurs (privés de travail compris, et retraités du travail, itou).

NOSE DE CHAMPAGNE



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 17h25

NON le 1er mai n’est pas la fète du travail sauf pour les pétinistes.Le 1er mai c’est la fète des travailleurs et je dirai meme plus ;la fète des travailleurs en lutte .jflibre



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 19h42

Je suis entierement d’accord.

D’abord, le travail, cela n’existe plus.

On ne parle plus de travailleurs ni de salariés, mais de collaborateurs.

Ensuite, à ceux qui ne trouvent vraiment plus rien, on leur demande de devenir des créateurs d’entreprises.

Les micro-entreprises, c’est la dernière trouvaille pour obtenir qu’un pauvre trouve tout seul la manière d’avoir de quoi vivre.

Entièrement d’accord, le travail, c’est la fin de la liberté, et d’ailleurs, ouvrez un dictionnaire et vous verrez que travail vient de TREPALIUM.
Or ce mot latin designe un instrument de torture.

Yeti est un disciple d’Epicure.

jyd.



> PRÉCISIONS
30 avril 2006 - 21h49 - Posté par

Merci Jyd, ¨pour le coup de main. J’étais précisément en train de pondre une réponse à notre duconifiant diptère du début.

Je partais justement de l’origine du mot "travail" (du lat. trepalium, "instrument de torture") et l’opposait à la "fonction" (du lat. functio, "rôle, utilité d’un élément dans un ensemble"). On peut avoir une "fonction" dans une société sans nécessairement avoir un "travail" au sens économique du terme, encore moins un revenu (exemple : un mendiant, une mère de famille, un bénévole associatif sont considérés par l’administration comme "sans professsion"). Le projet de société à laquelle j’aspire, s’emploiera à revaloriser cette notion de "fonction", y compris pour ceux qui n’ont pas de "travail".

Je voulais aussi dire à notre fine (très très fine) mouche que les retraites, la Sécu, les allocations chômages, le 1% logement procédaient de la répartition des richesses (tâche fondamental du projet de société à laquelle j’aspire), et certainement pas directement du travail... Ah si, sauf pour les naïfs qui gobent comme des benêts le préchi-prêcha libéral : "Sans travail pas de retraites ! Pas de Sécu sans les prélèvements sur salaires ! Allez, au boulot, les fainéants !"

Je voulais enfin terminer par un petit exemple simple : autrefois, il fallait 200 heures de travail pour fabriquer le produit A ; aujourd’hui, grâce au progrès technique, il n’en faut plus que 20 ; question : dans quelle poche est passé l’argent destiné à payer les 180 heures de travail économisées (gains de productivité) ? Le projet de société à laquelle j’aspire, s’emploiera à retrouver ces richesses envolées pour les redistribuer.

Le Yéti


> PRÉCISIONS
30 avril 2006 - 22h08 - Posté par

La mouche : selon le Larousse

Insecte diptère aux formes trapues, aux antennes courtes, doté de pièces buccales suceuses ou piqueuses (la mouche domestique est nuisible par les micro-organismes qu’elle transporte sur ses pattes et sa trompe) etc... etc...

appelée également mouche à merde...
parasite de la viande

Sans commentaires.

bonne journée à toi le Yéti et merci pour ton texte.

Mata a ri


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
1er mai 2006 - 13h25
> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
2 mai 2006 - 19h27

Dario Fo avait fait un sketch sur l’invention du travail avec, il me semble (c’était il y a longtemps) des Chretiens (des moines ?) comme inventeurs de l’affaire.

Il nous avait fait hurler de rire .

Mais voilà, je ne veux pas trahir cette histoire en la rapportant mal, c’était il y a longtemps, si quelqu’un peut nous retrouver cette petite histoire ça serait sympa....

Copas






Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre !
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite