Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : les vraies raisons de la demi-victoire


de : FRANCESCO INDOVINA
mercredi 3 mai 2006 - 12h46 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 8.7 ko

Campagnes électorales. C’est l’utlisation de la télé et le peu d’implication des personnes qui a caractérisé les élections législatives. Et c’est ici la plus grande différence avec les élections locales.

de FRANCESCO INDOVINA traduit de l’italien par karl&rosa

Le constat d’une Italie "coupée en deux" fait partie de l’inconsistance du débat politique ; un système bipolaire livre en général des résultats serrés (on en a de nombreux exemples), ce qui provoque l’accusation de truquages, fautes, irrégularités etc. S’il livrait des résultats très distants (de 60 à 40%, comme par exemple en Toscane) on répèterait les accusations de truquages, fautes et irrégularités pour un "résultat coréen" (l’insulte politique est mise à jour, la Bulgarie autrefois , la Corée aujourd’hui). Mais laissons tomber ces vacuités et regardons les résultats.

Le Pôle a perdu de très peu, une donnée factuelle non discutable. Pourquoi une défaite de justesse alors qu’on annonçait un échec ? Pourquoi une divergence si forte entre l’avis général d’une victoire certaine et consistante pour l’Union et son maigre résultat ? Pourquoi une différence si marquée entre les résultats des élections locales et ceux des législatives ?

Chacun a un point de réflexion à fournir, car il s’agit d’une question qui ne manque pas d’implications sur la tenue du gouvernement et sur la possibilité de mener à bien le programme de l’Union (et on ne se réfère pas aux maigres marges du Sénat, mais au rapport avec la société).

Peut-on attribuer le résultat, complètement, à la grande capacité de Berlusconi ? Mais Prodi, n’a-t-il pas toujours gagné face à lui ? Plus, où mettons-nous la faute capitale des "couillons qui votent pour l’Union" ? Sont-ce les abstentions qui ont déterminé le résultat ? Je ne le crois pas. Est-ce la faute d’une communication erronée et pas coordonnée de l’Union aux électeurs ? Certes, la question des taxes, si maladroitement gérée, a pesé. Mais je crois que la question est encore autre.

La certitude d’une victoire large et sèche naissait d’une erreur de fond : la non perception de la mutation anthropologique qui a investi le pays ; nous avons voulu cultiver l’illusion que le berlusconisme était un argument de sociologie politique et non pas un enracinement dans les consciences des gens. Le poison social semé par le Pôle a pollué les consciences de beaucoup et un peu de tous. Un pays qui raisonne avec les tripes ; qui se sent frappé quand il entend parler d’augmentation des taxes, qu’il y soit impliqué ou pas ; qui a entendu "justifier" l’évasion fiscale ; récompenser ceux qui ne respectent pas les règles ; pousser à nier toute valeur de cohabitation réglée.

Un pays corrompu par la télé dans l’attente du coup de chance colporté comme habileté (quelle est la ville principale du Japon entre Tokyo, Moscou et Sydney ?... Tokyo. Eh bien, vous avez gagné 100 mille euros), abruti par des spectacles qui font de la vulgarité et de l’agressivité la mesure de leur succès. Un pays clérical et, évidemment, adepte du satanisme, mais qui se prélasse dans les péchés et les vices privés et publics, de toute façons un pardon et une remise on ne les nie à personne. Un tel pays ne peut pas voter à gauche. Dans un tel pays le Pôle a fait le miracle de perdre et l’Union celui de gagner. Ce n’est que l’excès de mauvaise administration, l’appauvrissement de couches importantes de la population, le manque de perspectives pour les jeunes, le fait d’avoir compris que la "flexibilité" n’était pas une opportunité mais une tromperie, c’est-à-dire le refus de Berlusconi et non pas l’adhésion au centre-gauche et une certaine, de plus en plus mince, fidélité politique qui ont un peu poussé les voiles de l’Union, avec peu de mérites de la part de l’équipage.

Et cela sans oublier le soutien dont a profité l’Union de la part de l’intelligentsia (mais qui l’entend ?), des grands journaux (mais qui les lit ?), de secteurs importants du pouvoir économique (mais quel pouvoir ?). Dans un pays immergé dans ce bouillon de culture, la gauche (même si elle est de centre) n’aurait pas dû gagner, à moins d’aider les gens à réfléchir, à se réveiller du sommeil de la raison. Les gens sont empoisonnés, étourdis, mais ils peuvent revenir au raisonnement, les pieds sur terre, aspirer à nouveau au mieux en construisant péniblement, démystifier des espoirs sans fondement. Mais comment ? Voila le problème. Il est possible de commencer par l’écart entre les résultats des élections locales et des législatives ; il s’agit d’un indice important.

Qu’on réfléchisse au fait que la différence la plus importante entre la campagne électorale des élections locales et celle des législatives est toute dans l’utilisation de la télé et dans l’implication des personnes. Les aspirants maires ont évolué dans le tissu social, ont dialogué avec les personnes, ont essayé de convaincre chacun, les partis ont été contraints à soigner les électeurs, chaque électeur, pas seulement ceux qui étaient déjà convaincus. En somme, on a fait en général pour les élections locales ce qu’on appelait jadis un travail politique de base. L’intervention à la télé a été modeste, pour des raisons évidentes. La campagne pour les élections locales a été enracinée chez les gens, participée ; la confrontation rapprochée a été l’instrument pour désenvenimer les consciences, pour aider à raisonner, à regarder la réalité.

Il an a été bien autrement pour les élections législatives, où la télé a été le principal, et même l’unique instrument. Les réunions publiques, peu nombreuses, ont été pour ceux qui étaient déjà convaincus ; aucun travail politique de base. Avec la télé gagnent les idéaux - si l’on peut dire - de Berlusconi. Et maintenant nous devons compter avec une mince majorité, pas tellement au parlement, mais - et c’est le plus inquiétant - chez les gens. Si on voulait que le "programme du centre-gauche" trouve un tissu social d’acceptation (même si elle n’est pas unanime) on devrait se retrousser les manches et recommencer à faire un travail politique de base, ce qui n’exclut pas l’usage parcimonieux de la télé.

Seulement par un enracinement dans le tissu des villes, parmi les différentes catégories sociales, les jeunes et les personnes âgées, il serait possible de reconstruire un espace de réflexion commune, pas tellement une homologation mais plutôt une disponibilité raisonnable, le refus des mythologies, la prise de conscience que l’engagement collectif est le fondement d’une société saine et la possibilité d’affirmer l’individualité. Nous sommes tourmentés par le doute que les partis ne soient plus capables d’un travail politique de base, qui ne répète pas les risques anciens, mais renouvelle les modalités d’une expérience fondamentale.

http://www.ilmanifesto.it



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : les vraies raisons de la demi-victoire
3 mai 2006 - 15h53

A tous ceux qui veulent en tirer des leçons pour la france !
"Si on voulait que le "programme de vraie gauche" trouve un tissu social d’acceptation (même si elle n’est pas unanime) on devrait se retrousser les manches et recommencer à faire un travail politique de base, ce qui n’exclut pas l’usage parcimonieux de la télé.
Cela nous l’avons fait lors du referendum contre le TCE , nous pouvons donc le refaire d’ici 2007 !
demontrer ensuite que l’action collective permet l’epanouissement des individualités , nous venons de le faire dans la lutte contre le CNE
il ne nous reste plus qu’a nous retrousser les manches , à la condition que les leaders du NON ne restent pas dix mois à s’attendre .

claude de toulouse .



> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : les vraies raisons de la demi-victoire
3 mai 2006 - 18h50 - Posté par

"Nous venons de le faire dans la lutte contre le CNE"... Un optimisme qui fait chaud au coeur...

Le CPE est derrière, le CNE encore devant, mais vite nous l’attraperons, comme l’autre !

Les leaders du NON sont très polis, très courtois, "après vous, je vous en prie,
 je n’en ferai rien,
 qu’à cela ne tienne, vous êtes moins noniste que moi,
 mais vous, beaucoup trop,"

etc, etc, etc.


la masse molle de gauche casse mais ne construit pas
3 mai 2006 - 18h57 - Posté par

c’est toujours plus facile de dire non, de s’entendre pour démolir... que de dire oui et de se mettre d’accord pour une nouvelle construction, un nouveau projet

c’est pour quoi, pas manque de courage et de volonté du peuple dit de gauche, que c’est sarko qui l’emportera en 2007.


> la masse molle de gauche peut construire
5 mai 2006 - 13h58 - Posté par

bon, je pense que Sarko va permettre cette union. Tous derrière Ségolène, alors ? Tout bien pesé, ça me va.





Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude
Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !
lundi 11 - 08h14
La CGT condamne sans aucune réserve les affiches de Info’Com
dimanche 10 - 20h38
de : La CGT
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite