Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
de : Eric Colonna
samedi 27 mai 2006 - 15h05 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 5.5 ko

de Eric Colonna

Grand reporter, écrivain, journaliste, réalisateur et producteur. En France, le nom de Christophe était lié à celui de Massoud qu’il avait rencontré et cotoyé lors de ses pérégrinations en Afghanistan ; s’en était suivi une profonde amitié entre les deux hommes et un attachement à un peuple et une région qu’il aimait et voulait faire connaitre aux Français.

De ses expériences, en étaient sorties de formidables documentaires, "Massoud l’Afghan" (rediffusé ce soir sur Arte à 22h15), "Poussières de Guerre", Vies clandestines, nos années afghanes".

Christophe parcourait le monde à la rencontre, à l’écoute de l’autre avec beaucoup d’humilité à la manière d’un Nicolas Bouvier, loin des clichés et des préjugés.

Homme de conviction, sans compromis, ni détour, journaliste à contre courant du grand cirque médiatique dont il critiquait le fonctionnement, il venait de laisser le documentaire pour son premier film de fiction "l’étoile du soldat" ( http://cinema.telerama.fr/edito.asp... ) qui devrait sortir en automne 2006, un livre est déjà sorti en librairie début mai.

Personnellement, j’admirais son travail et son engagement, j’aimais beaucoup l’homme, son état d’esprit et sa manière d’aborder le monde, j’ai le sentiment d’avoir perdu un ami, il va nous manquer. il nous reste ses films et ses livres, généreux, ouverts et empreints de tolérance.

Bon vent Christophe.

Eric Colonna

JPEG - 51.5 ko

"Aller sur le terrain à la rencontre des êtres humains. C’est ce que beaucoup d’analystes ne font pas. Aujourd’hui, on aborde surtout la réalité par le biais de sondages. Ceux ci donnent à croire que les foules ont des visages, des couleurs, des odeurs, des intentions de vote, des goûts pour tel ou tel programme politique ou de télévision. Le surcroît d’informations finit par semer la confusion. On est entré dans une dimension virtuelle où quelques dirigeants prennent leurs rêves pour des réalités et ou d’autres bégaient avec leurs illusions.
A voyager, avec ma caméra, j’ai appris que la valeur des hommes dépend du coeur, de leur lucidité à se savoir mortels et donc généreux. Je sais que les lieux de misère sont souvent peuplés d’amour et de générosité, alors que trop de riches, devenus arrogants, prétentieux et cyniques, ont oublié la pesanteur et l’humilité pour bâtir de l’inutile avec du vent..."
Christophe de Ponfilly
extrait de "Femmes d’Asie Centrale"

© Cyril Le Tourneur d’Ison / Interscoop
Christophe de Ponfilly : son attachement au pays est ancré dans ses souvenirs de la résistance afghane

Quelques liens sur Christophe de Ponfilly, sa bibliographie sa filmographie et des messages à sa mémoire
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Christ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
27 mai 2006 - 17h26

Sur une cime, deux Amis se sont retrouvés.

Au revoir et Merci

Nicole



> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
27 mai 2006 - 20h56

Chez Mermet un ami à lui a dit qu’il était mort au Pakistan .



> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
27 mai 2006 - 22h08

y en a marre de la mort elle prend tous ne laisse rien et dire qu’ils en as qui font du frique avec me fais gerber ! dommage que se sont les réveurs qui en font les frais ! paix a lui et aux autres.des fleures contre des balles.et que l’ont viennent pas nous dire que dieux existe par ce que aujourd’hui aucune religions ne la prouvées ... "materiellement" !



> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
28 mai 2006 - 01h39

non, il est mort en France
ci dessous le superbe hommage d’Isabelle Rabineau la rédactrice en chef de Topolivres
Eric

Adieu l’ami
On apprend la mort de Christophe de Ponfilly, et c’est pour tous ceux qui l’aimaient une violence sans espoir d’apaisement. La voix de Christophe de Ponfilly était aussi rare qu’elle était subtile, diffractée entre des forces contraires qu’il ne chercha jamais à rassembler artificiellement. Cette voix accompagnait presque tous ses films, selon un rythme et un débit singulier, entre le doute constant et la force de conviction. Christophe de Ponfilly était un ami pour la vie. Cette amitié qu’il portait haut tenue, élevée et digne, il la donna à certains êtres avec lesquels il travaillait, qu’il filmait ou dont il partageait les combats. Ce don inespéré sous nos latitudes était sa marque et aussi l’un de ses engagements. Christophe de Ponfilly surprenait par la lucidité dont il savait faire preuve, alors que l’on décelait chez lui, dans le même temps, toute l’enfance et la candeur dont il était capable. Ce marcheur infatigable, cet arpenteur des psychologies humaines ressentait fréquemment la nécessité de s’échapper. Frondeur et rieur, il cernait parfaitement les menteurs, les ingrats, ceux qui n’allaient pas au bout de leur passion et bien souvent, il eut du mal à revenir sur le revirement circonstanciel de l’un ou l’autre de ses contemporains. Non pas qu’il jugeât. Il reprenait son amitié, triste et déçu. Son amitié réchauffait comme l’amour, la perdre créait un vertige. Christophe de Ponfilly ne fut pas seulement le chroniqueur des années Massoud, qu’il accompagna de son regard plus de vingt années, c’était aussi un contemplatif extraordinairement actif derrière sa caméra, un écrivain dont nous attendions beaucoup. Un être poétique, un honnête homme auquel le temps au passé sied vraiment mal.

Isabelle Rabineau rédactrice en chef de Topolivres
http://blog.topolivres.com/blogtopo...



> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
28 mai 2006 - 15h31

MON POTE "MEME" EST MORT !

Il était militant CGT à l’EDF et il fut durant 15 ans, trésorier de la section du PCF.
Quand son chef l’envoyait couper le compteur à une pauvre famille endettée, il faisait son possible pour différer le mauvais coup ;de même il nous prévenait quand l’expulsion menaçait et qu’il fallait venir l’empêcher en renfort... Sa pince, son tournevis et ses gants n’ont jamais fait de mal à personne.

Il a fait çà pendant des décennies, Mémé. Il l’a fait sans la publicité des radios, des journaux, des médailles de ceci ou de cela. Humble parmi les humbles, il rendait possible encore la vie des plus déshérités, des exclus comme on dit aujourd’hui...

Jamais il n’a pris les armes et descendu d’hélicoptère soviétique, américain ou taliban, Mémé !
Il est mort et j’ai plus de regret de son départ que de celui de Massoud ou de Pontfily... Alors, vous qui ne connaissiez pas Mémé, vous penserez que Pontfily, c’est une perte immense avec celle de Massoud... Et moi, je continuerais de croire que c’est Mémé qui a le plus fait pour l’humanité !

Mémé, ta montagne à toi c’est le petit monticule au fond du cimetière à gauche. Mais c’est aussi le souvenir que tu as laissé dans nos coeurs. Y a pas eu de communiqué pour toi, Mémé... Eh ben, voilà, c’est fait !

NOSE DE CHAMPAGNE



> Christophe de Ponfilly s’en est allé rejoindre Massoud
31 mai 2006 - 11h21

J’ai entendu sur Culture ou Inter qu’il s’était suicidé. Fallait-il qu’il soit écoeuré de ce monde pour en partir malgré ses enfants et ses amis.



> Christophe de Ponfilly sur un piédestal ?
31 mai 2006 - 12h03

Prenez un peu de recul, quand même. On peut éprouver de la sympathie pour une figure romantique et engagée, mais les hagiographes sacrifient et charcutent beaucoup trop la vérité. Sa vision de Massoud est très tendancieuse.



> Christophe de Ponfilly sur un piédestal ?
12 juin 2006 - 22h24 - Posté par

Avez-vous rencontré Massoud pour dire que le travail de Ponfilly était tendancieux ??

Sans doute non. Certainement non. Comme beaucoup qui dirent n’importe quoi sur le travail de Christophe. Comme beaucoup qui disent n’importe quoi sur Massoud. Ils sont morts tous les deux. Rassurez-vous !

J’ai connu les deux, deux hommes intègres ont disparu.





Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
3 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
16 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. Henry Ford Sr
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite