Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Badinter, Cuba, le chien et l’évêque


de : Maxime Vivas
lundi 29 mai 2006 - 02h27 - Signaler aux modérateurs
25 commentaires
JPEG - 10.8 ko

de Maxime Vivas

Courriel à Maître Robert Badinter

Monsieur,

Je n’oublie pas le rôle que, ministre en 1981, vous avez joué dans l’abolition de la peine de mort, ni les lauriers dont votre front est ceint, ni vos titres, ni la déférence qui vous est due. Mais tant que vous vivrez, votre statue ne sera pas de bronze, surtout si vous en remodelez imprudemment les formes.

Vous dites à mon ami Gaston Pellet que Cuba est "une dictature sanglante".

Vous ne parleriez pas ainsi devant Danielle Mitterrand qui vous contredirait illico, vous n’auriez pas dit ça devant son époux qui ne le pensait pas, si j’en crois Danielle.

Votre sentence est celle d’un juge qui aurait entendu mille avocats de l’accusation en occultant la plaidoirie de celui de la défense.

En vertu de la « circulation circulaire de l’information » décriée par Pierre Bourdieu, nos médias ont imposé chez nous une vision de Cuba que ne partage pas le reste du monde. Quand, en novembre 2005, 182 pays condamnent à l’ONU le blocus qui étrangle cette île (4 seulement ont voté pour : USA, deux micro-Etats vassaux et Israël), quand le vote de 135 pays font de Cuba un membre du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU en mai 2006, des signaux sont envoyés qui devraient attirer votre attention sur une réalité moins simpliste.

Cuba est probablement le seul pays latino-américain où, depuis des décennies, la police et l’armée n’ont jamais tiré sur le peuple. Et si le sang des Cubains a beaucoup coulé depuis la victoire de leur Révolution, c’est par suite d’une invasion militaire (1961, baie des Cochons) et d’incessants attentats ourdis par les USA. Ces crimes leur ont ravi proportionnellement plus de vies que vingt effondrements des tours jumelles de New York.

Cuba est probablement un des seuls pays latino-américains où l’on ne trouve pas au petit matin dans les caniveaux les cadavres d’opposants, de syndicalistes ou d’enfants déshérités.

Vous renvoyez au rapport d’Amnesty International ? Mais l’avez-vous lu ? Où y est-il écrit que Cuba est une « dictature sanglante » ? Cette estimable ONG n’est pas tendre envers ce petit pays menacé de mort par le géant voisin (je lui reproche de « décontextualiser » son analyse) mais, quand elle répertorie les pays qui torturent sur le continent américain, elle en cite 22 et Cuba n’y figure pas. Comment parlez-vous de ces 22 là ?

Quant aux trois pirates de la mer jugés et condamnés à mort en 2003, je veux vous en dire ceci : la peine de mort est exécrable partout et en toutes circonstances, mais tous les pays la pratiquent en temps de guerre. Il faut tout ignorer de cette île pour nier que les USA ont déclaré une guerre qui n’attend que le moment opportun pour éclater. Et un des prétextes invoqué est l’incapacité de Cuba à contrôler ses frontières.

Cuba figure sur leur liste de « pays ennemis, pays terroriste, cible potentielle ». Le rapport Colin Powell 2004 « Assistance pour une Cuba Libre » (450 pages) détaille le fonctionnement de l’île sous futur protectorat US. Saviez-vous qu’il existait ? Voulez-vous que je vous l’envoie ?

La peine de mort n’était plus appliquée à Cuba depuis 2000 et ne l’a plus été depuis 2003. Voulez-vous vous renseigner sur ce qui, en ce domaine et dans le même temps, s’est passé de « sanglant » dans les autres pays du continent américain ? Comment parlerez-vous des pays (nombreux vous verrez) où les exécutions judiciaires et extrajudiciaires se succèdent au fil des mois ?

Enfin, à quoi tient selon vous le fait que jamais (jamais !) depuis des décennies, nos médias n’acceptent de rapporter une information sur Cuba qui ne lui soit pas défavorable, ostracisme qui contribue à tracer une caricature dans laquelle vous croyez voir un portrait ?

Est-ce que, du socle sur lequel l’Histoire vous a juché, vous voudrez bien comprendre que mon interpellation n’est pas plus outrecuidante que le regard (paraît-il admis) du chien sur l’évêque ?

Aurez-vous, cher maître, la modestie de douter et l’humilité de reconnaître que nombre de pièces du dossier ne vous ont pas été fournies ?

Et que pourriez-vous faire pour que le respect que je vous porte en raison de votre passé ne soit pas ruiné par ce que vous dites aujourd’hui ?

Bien à vous.

Maxime Vivas, écrivain, altermondialiste.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 08h26

Bravo
Chiche qu’il réponde !
D.



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 08h29

De tout coeur avec toi maxime , d’autant plus que comme tu le dis , pour continuer d’etre respecté , il faut etre respectable .
claude de toulouse .



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 11h15

Pour tout remettre un peu à sa place :

http://vdedaj.club.fr/cuba/npa_fide...



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 11h40

MAGNIFIQUE !

... Et où se trouve le bagne où Busch cache les soient-disant terroristes islamistes capturés en Afghanistan et ailleurs ?
Comment y pratique-t-on les droits de l’homme ?!

Bravo Maxime !

NOSE DE CHAMPAGNE



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 12h10

MERCI MAXIME POUR CE COURRIER MAGNIFIQUE....

FELICITATIONS MONSIEUR VIVAS !!!!

venceremos

SEBASTIEN DE TOULOUSE



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 12h43

Bravo Maxime pour ce très beau courrier ;
Moi, j’aurais simplement cité le vieux dicton populaire utilisable à toutes les sauces :
’Faudrait pas vieillir !’, mais ce serait quand même moins classe et surtout moins argumenté et un peu réducteur. M’enfin pour ne plus voir en Cuba qu’"une dictature sanglante", c’est plus des lunettes dont il a besoin le Badinter, c’est carrément d’un chien.
JP



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 13h08 - Posté par

évidemment qu’il ne répondra jamais, ces gens-là, "respectables", respectés par les grands médias, ne répondent jamais, c’est là, le signe de leur insondable mépris
roland


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 13h33

Oui il y a des centaines de prisonniers politiques à Cuba. Oui, leur détention est terrible et ils vivent dans des conditions insuportables. Oui leur quotidien est fait d’arbitraire et d’humiliation.

Mais tout cela c’est à Guantanamo, pas ailleurs ....

Jips



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 13h38 - Posté par

ah ça, s’ils n’ont pas encore manifesté contre Guantanamo, c’est parce qu’ils n’ont pas encore trouvé l’adresse de l’ambassade de Guantanamo à Paris.

Moi-même, j’ai essayé avec les Pagesjaunes.fr, et j’ai rien trouvé.

Viktor Dedaj


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 14h26

bravo !
Badinter est un des chef de file de la "gôche-caviar" sa haine du communisme l’a toujours guidé, sa lutte contre la peine de mort est un cache-sexe de son inefficacité en tant que Ministre pour créer une "Justice" égale pour tous, avec les moyens suffisants...

Viva CUBA LIBRE !

arlequin



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 14h55 - Posté par

Moi, je ne connais pas Cuba, mais je me suis toujours méfié de la propagande anti castriste tout simplement parce que cette propagande provient des capitalistes, des Etats-Unis en premier et de leurs vassaux : les pays européens.

J’aimerais aller à Cuba pour plusieurs raisons : la 1ère pour sa beauté et ses couleurs en tant que photographe ; la seconde pour sa musique et ses fêtes en tant que chanteur et mélomane ; la troisième pour son peuple que j’imagine simple, accueillant et merveilleux ; la quatrième pour me tremper dans un pays socialiste qui n’a pas renié ses idées et qui donne à voir une autre réalité, un autre sens à la vie que celui de la la loi du fric et du profit.

William


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 15h07

Otro peon del señor Bush.

Esteban



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 15h30

pour repondre à cette apologie :
se renseigner sur le sort réservé à Hubert Matos- 20 ans de prison - c’ est vrai qu’ il n’ était qu’ un traitre de social- démocrate... ( je n ai lu que le résumé de son livre "et la nuit est tombée ")
voir aussi comment il a fini par se débarasser de son ami le Che (cf : Che Guevara du mythe à l’ homme-aller retour de Miguel Benassayag )
bref, ce n’ était qu’ un minuscule bémol apporté à ta description du paradis castriste.



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 16h18 - Posté par

pas de description de "paradis", mais rappel de certaines vérités élementaires.

Oui, Le livre de Matos. Encore un. Toujours dans le même sens. Publié par qui ? Avec le sérieux habituel. Vous ne vous posez jamais de questions sur le fait de lire le monde à travers le prisme offert par vos ennemis ???

cordialement,
V. dedaj


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 16h23 - Posté par

C’est évident que Cuba n’est sans doute pas un paradis.

Mais on peut prendre la question autrement : les autres "enfers" sud-américains soutenus pourtant par les états unis dans les années 70 (Chili, Argentine) n’ont pas tenus.

Dans ces pays, quelques "petites" entorses aux droits de l’homme ont été commises également, non ?

C’est le mystère de Cuba : isolé comme il l’est, le régime aurait dû tomber, et sa perénnité ne peut pas s’expliquer uniquement par la repression (réelle) de l’opposition : il faut bien que la population ne soit pas franchement hostile pour que le pays ne se soit pas soulevé depuis tant d’années, surtout après 1989 et l’effrondrement de l’URSS.

Alors pourquoi Cuba est toujours debout ?


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
29 mai 2006 - 19h35

Bravo !
Mais pas trop de déférence pour Badinter.
Ne pas oublier la "Commission Badinter" et tout le mal qu’elle a fait en Bosnie.
Pour la peine de mort, il était là au bon moment, le fruit était mûr.

Ph.



LA CU-CUBANOPHOBIA
29 mai 2006 - 21h12

Bravo et grand merci à Maxime Vivas de mettre les points sur les i. des pirriquitos.

Raul



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
30 mai 2006 - 08h08

de Maxime Vivas

J’aime bien que chacun parle de prisons françaises, de base de Guantanamo, mais de "GEOLE" cubaine. Cherchez le conditionnement des esprits....
C’est bien d’opposer implicitement le totalitarisme cubain aux démocraties
 française (où, à peine élus, les politiciens font le contraire de ce qu’ils promettaient),
 états-unienne où une profusion de médias mentent en choeur pour permettre l’invasion d’un pays lointain,
 anglaise ou espagnole où les dirigeants envoient leurs enfants tuer et se faire tuer en Irak contre l’avis massif de leur peuple,
 italienne où un homme possède l’essentiel des outils qui façonnent les idées.
Et si on prenait le temps de définir la démocratie avant de fustiger un totalitarisme tellement évident et monstrueux pour qui ne sait rien de la vie politique cubaine ?
Quant au blocus, notons encore une fois que ceux qui nous disent qu’il n’explique pas tout ne nous disent jamais ce qu’il explique.
Je rappelle aussi, pour finir, que je reprochais à Badinter, non pas de ne pas aimer Castro, non pas de se taire sur le blocus, non pas de refuser de voir s’installer chez nous le système politique cubain, mais d’avoir menti, péremptoire, du haut de son socle.
C’est tout. C’est trop ?
Maxime



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
30 mai 2006 - 12h44 - Posté par

En ce qui concerne Cuba ma profonde méconaissance du sujet me portera a me taire(bien qu’instinctivement je rejoigne plutot l’avis du texte) ;mais pour ce qui est de Badinter j’ai trouvé l’article bien trop déférend:comme si l’auteur avait attendu naivement un autre son de cloche de la part d’un libéral auto-proclamé.Arretons de sacraliser des gens comme simone Weil ou Badinter qui,sous pretexte d’une bonne action(loin d’etre si courageuse a mon sens...)n’ont cesser durant toute leur vie politique de "casser du pauvre".Matthieu


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
30 mai 2006 - 12h48 - Posté par

Bravo pour ce courrier à Mr Badinter, qui malgré certaines belles actions passées n’est effectivement pas à l’abri d’erreurs de jugement aujourd’hui.

Ce n’est pas trop, ce ne sera jamais assez !

Réhabiliter dans l’esprit des gens une image positive des pays qui n’ont pas accepté (ou n’acceptent plus ?) le joug capitaliste est une lutte de chaque instant.
Face à l’acharnement systématique des media traditionnels, qui bombardent notre cerveau pendant son "temps disponible" de propos fondamentalement anti "anti capitalisme", seule une diffusion massive de contre propagande par le biais de media parallèles tels que bellaciao.org permettra peut être d’inverser la tendance, celle qui est à la négation de toute possible alternative à l’ultra libéralisme états-unien.

Contre la (a)culture du sensas, du strass et de la starification, véritables vecteurs de la dépolitisation du peuple (grâce à la complicité volontaire des mass media), opposons un retour à l’intellectualisation, au débat, à l’analyse et à l’argumentation systématiques.

Mais je m’égare et tend vers le hors sujet...

G.B.


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
30 mai 2006 - 22h32 - Posté par

Je vais certainement décevoir les thuriféraires du régime castriste mais le "campisme" n’étant pas mon fort je me permettrait donc quelques contre arguments qui méritent le détour
A savoir pour BADINTER que même social démocrate un homme vaut toujours mleux s’il est intelligent qu’un révolutionnaire " crétin" eh oui ils existent !!
D’abord sur BADINTER : grand mérite à l’homme qui a supprimé la peine de mort et à un moment ou elle était TRES populaire ! la majorité française de l’époque était partisanne de son application !
le même BADINTER fût dans les années 1950 le défenseur d’un certain GUINGOUIN ( si celà ne vous dit rien dommage ) à l’époque ou la direction du PCF l’avait rejeté peut être pour avoir été plus lucide qu’elle en 1940
GUIGOUIN est le seul chef maquisard à avoir liberé un grande ville en france continentale ! l’autre défénseur s’appelait DUMAS !
et pour finir l’ex maire de LImoges ( c’est la ville libérée ) SFIO un peu beaucoup mouillé dans la collaboration accusait l’ex maquisard de tous les maux sans que le grand parti des travailleurs lève le petit doigt
Diable l’Histoire est bien compliquée n’est ce pas ?
A CUBA aussi qui vit partir un Che en 1967 et Castro un an plus tard approuver l’invasion de la Tchécoslovaquie au grand dam des d’admirateurs de l’île !
Le tournant pro soviétique en gestation explique -t-il le retour du Ché à la guérilla ?
Enfin que je sache le général OCHOA ( un des commandants des troupes castristes en Angola ) n’a pas été victime d’un accident de chasse mais bien d’un procès digne de ceux de"Moscou" de la grand époque en 1989 !

Et le même régime angolais ( MPLA au pouvoir depuis 30 ans ) est mouillé depuis 2001 dans un trafic d’armes avec le fils Miterrand, un ex ministre RPR ( Roussin ) et un vendeur d’armes ex apparatchik fâché depuis avec les POUTINIENS !
Tout ceci pourt dire encore une fois que les révolutions dépérissent aussi ! et que les révolutionnaires peuvent se transformer eux aussi en vieillissant en bureaucrate ou en autocrate
Et que cette affirmation n’enlève rien à la justesse du combat révolutionnaire né dans la Sierra Madre et qui nettoya entre autre l’ile de la Mafia dont c’était la grande lessiveuse d’argent sale ( l’autre c’était Las Vegas ) ! Ni à la qualité du soutien apporté par les autorités CASTRISTES à CHAVEZ ( lui réellu depuis 1998 dans de véritables élections , ce n’est pas le cas de tout le monde n’est ce pas Georges ! )
Bref l’histoire n’est pas de croire qu’en simplifiant à l’extrême en refusant la remise en question vous ferez avancer plus facilement le camp "progressiste" il faut tourner la page du "ne désepérons pas BILLANCOURT" Cà tombe bien BILLANCOURT est fermé depuis 1992 ! merci le PS au pouvoir !
Laissez au thurifértaires du libéralisme ce genre d’arguments parfois bêtes à pleurer ( allez faire un tour sur leurs sites et vous verrez la différence, essayez AGORA VOX par exemple et l’article sur la victoire d’URIBE )

Et repensez à ERASME : ni rire ni pleurer , comprendre !


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
31 mai 2006 - 11h29 - Posté par

totalement d’accord avec toi : supprimons CASTRO ce dictateur et revenons aux bordels d’antant, c’était beaucoup mieux : la preuve dans 15 jours l’Allemagne en installe près de nous.
Vive le Libéralisme !


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
31 mai 2006 - 18h41 - Posté par

Ou as tu lu que j’étais partisan du libéralisme , cher camarade qui n’a pas le monopole de la Vérité ! encore une réponse caricaturale ! un peu de dialectique merde !!


> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
31 mai 2006 - 16h18

Très bien cet article ! L’Amérique centrale et l’Amérique du sud, bougent beaucoup en ce moment et les multinationales et leurs dirigeants qui profitent de ces dictatures en place se font beaucoup de soucis !
Je joins un extrait de mail que j’ai envoyé à une amie en revenant de CUBA (j’y étais il y a 3semaines)t, et il y a beaucoup de points communs avec cet article...

Nous allons très bien, et ce 2ème voyage à CUBA, nous a fait revoir nos positions concernant nos critiques du pouvoir mis en place par FIDEL. Il ne faut, certes pas être journaliste ou écrivain critique, sinon ce n’est plus la perte de la vie, mais quand même la geôle...Il faut dire que les tentatives de PUTCH et de déstabilisation sont permanentes, et oui le grand BUSH n’est pas loin, et à CUBA, annexe des milliardaires états-uniens et de la mafia avant la révolution, FIDEL & CO ont fait en sorte que tous ces habitants ont maintenant le minimum ! C’est loin d’être comme à Haïti, ou sainte Lucie ou bien d’autre îles même plus loin comme madagascar par exemple qui sont devenues des endroits ou "il fait dur" à survivre.
Par contre, le système mis en place fait que personne ne meurt de faim, depuis cette année, ils ont tous l’électricité, une télé, et un auto cuiseur ! étonnant non ! Pour ce qui est de la médecine, elle est toujours gratuite, elle s’est beaucoup délocalisée par rapport a il y a deux ans, même en montage ou vivent 20 familles dans un hameau, il y a un dispensaire (POLYCLINICA). A titre d’exemple, la mortalité infantile (d’après l’OMS) est plus faible qu’aux états-unis.
L’éducation (sauf la tenue qui fait plusieurs générations), et le sport pour tous les jeunes, sont gratuits. Partout dans les "villes" il y a des maisons de quartier qui encadrent les ados, avec leurs section salsa, musique,même avec les moyens du bord, c’est beaucoup plus fonctionnel que chez nous.
Par contre le niveau de vie de cubain qui ne côtoie pas le touriste est toujours très bas ! les salaires des toubibs par exemple est passé de 20 à 30 dollars par mois... quand ont sait que notre chambre "chez l’habitant" nous coûtait 23 dollars par nuit on comprend déjà beaucoup de chose. Les cubains étaient beaucoup plus ouvert cette fois, ils sont avant tout fier d’être cubain, mais voudrait tous ou presque voir ce qui se passe aux USA, mais surtout en Europe. Certains cubains chez qui ont a été ont l’électricité, la télé et l’auto cuiseur, par contre, habitent dans une cabane en bois aménagé avec gout (leur goût bien sûr),mais l’eau courante n’est pas à coté ! Le transport s’est beaucoup développé, mais pour les gens qui ont un peu d’argent sinon, c’est encore une sacré galère !
La mentalité profonde du Cubain n’a pas changé, ils ont toujours cette joie de vivre, de danser de chanter, rien qu’à regarder c’est du bonheur, mais c’était trop de ne "que regarder" ... Un bémol pour les endroits chers ou l’on peut danser... danger pour les mineurs , les très jeunes quelques fois. Bon il y a toujours les très bons cigares et le bon rhum... mais ça fait aussi parti de leur vie...
Extrapolons un peu, ça bouge dans ce coin du monde, et on en parle pas beaucoup en France. Par exemple, Fidel a envoyé 20 000 médecins au vénézuella (CHAVEZ), et des enseignants en échange de pétrole, et voila la Bolivie(MORALES) qui rejoint les 2 mauvais élèves de BUSH ! et je crois que ce n’est pas fini. Verra-t-on la fin d’un empire avec le pétrole qui se raréfie de plus en plus pour revenir a des valeurs plus humaines ? Je le pense et le souhaite vraiment.



> Badinter, Cuba, le chien et l’évêque
1er juin 2006 - 16h56 - Posté par

En France, GOULAG se disait bagne , le dernier a fermé après la Libération et notre Guantanamo à nous se trouve à ARRENC dans le VAR, il fonctionne à plein depuis des décennies. Qu’en dit Monsieur BADINTER ? A force d’être adulé et d’en être reconnaissant , il s’est mis à parler et à ressembler à ses thuriféraires, c’est humain, surtout quand on ne fréquente que les mêmes milieux ceux de la "bonne société". Dommage.
Il savait aussi ce qui était bon pour nous, il a appelé à voter OUI au TCE. JdesP





Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
4 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite