Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
de : Esteban
lundi 29 mai 2006 - 20h07 - Signaler aux modérateurs
27 commentaires

LES PROPOSITIONS en débat par les partis dits « anti capitalistes » :

La LCR : « Nous mettons en débat nos propositions avec tous ceux qui doivent aujourd’hui se rassembler pour chasser Chirac... »

Le PCF : « Y aura-t-il un moyen de se rassembler majoritairement sur un projet vraiment courageux ?...c’est possible. À condition de ne pas se figer dans les clivages du passé et les habitudes...il faut en débattre et lever les blocages... »

DONC :

1-PCF : Des CDI pour toutes et tous avec période de formation si nécessaire et transformation des CDD et Intérim en emploi stables. LCR : La garantie pour tout salarié de disposer d’un emploi stable à plein temps, en CDI, avec la reconnaissance du droit à la formation sur le temps de travail.

2-PCF : Reprendre une politique de réduction du temps de travail, vraiment créatrice d’emploi, avec l’abrogation des lois Fillon et l’amélioration des lois Aubry. LCR : Travailler moins pour travailler tous, avec la réduction du temps de travail, par le passage immédiat à 35 heures dans les entreprises de moins de vingt salariés, la marche vers les 32 heures sans perte de salaire ni flexibilité avec les embauches correspondantes.

3-PCF : SMIC 1 500 euros bruts par mois pour 35 heures. Relèvement de tous les minima sociaux. LCR :...Récupérer ces richesses passe par des créations massives d’emplois et l’augmentation des salaires et des minima sociaux, avec un revenu au moins égal au Smic, celui-ci devant être relevé à 1500 euros...

4-PCF : Une sécurité sociale universelle, allant vers le 100 %, mettant la santé à l’abri des appétits des assurances privées. Le droit à la retraite à 60 ans, après 37,5 annuités, avec 75 % du salaire des 10 meilleures années. Un service public de l’habitat pour tous, la construction de 600 000 logements de qualité à loyers modérés en cinq ans. LCR : Les soins gratuits, pris en charge à 100% par la Sécurité sociale, financés par une redistribution des richesses au profit des salariés.../ Le retour au droit à la retraite à taux plein pour tous à 60 ans et 55 ans maximum pour les travaux pénibles, après 37,5 annuités, avec au minimum 75% du meilleur salaire. L’augmentation immédiate des pensions de 300 euros. Pour un plan de développement du logement social et des services publics dans toutes les zones rurales et urbaines.../

5-PCF : Engager un vaste plan de reconquête et d’extension des services publics. Revenir sur les privatisations, notamment EDF-GDF, ports, autoroutes. Démocratiser la gestion des services publics. LCR : En revenant sur toutes les privatisations, et ouvertures à la concurrence qui ne sont qu’un prélude au démantèlement. Dans le domaine des transports, de l’énergie, des télécommunications et de la poste, de la santé, de l’éducation.../

6-PCF : Discriminations racistes, sexistes, anti-jeunes à l’embauche et au travail : plan national de lutte. Égalité hommes-femmes : mesures contraignantes dans la vie professionnelle et généralisation de la parité dans les institutions. LCR : Application immédiate et extension des lois sur l’égalité professionnelle pour imposer la remise en cause des ségrégations à l’embauche, l’égalité des salaires et des carrières hommes-femmes.../

7-PCF : Droit de vote et d’éligibilité pour les résidents étrangers, après trois ans de séjour pour les élections locales et dix ans pour les élections nationales. LCR : Le droit de vote et d’éligibilité pour tous les résidents, Union européenne et non-Union européenne, à toutes les élections.../

8-PCF : Prévention : police de proximité, protection judiciaire de la jeunesse. Justice : grande réforme avec les moyens nécessaires, réforme pénitentiaire axée sur la réinsertion. Abroger toutes les lois répressives qui mettent en danger les libertés. LCR : Abrogation des lois de sécurité quotidienne et intérieure, de la loi Perben.../

9-PCF : Créer un service public de l’eau du niveau local jusqu’au niveau européen et mondial. LCR : les services de distribution de l’eau doivent tous revenir sous propriété et contrôle public, par l’expropriation de Vivendi.

10-PCF : Il faut maîtriser l’argent...par la fiscalité : alléger les impôts sur les petits et moyens salaires et augmenter fortement ceux des plus riches ; baisser la TVA sur les produits de premières nécessités ; par l’extension des cotisations sociales aux produits financiers et leur modulation incitative à la création d’emplois qualifiés et bien rémunérés. Il faut créer, collecter et répartir l’argent autrement par la fiscalité, le crédit, la mobilisation de l’épargne ainsi que par des cotisations sociales étendues aux produits financiers et incitatives à la création d’emplois qualifiés et bien rémunérés. LCR : Il faut mettre fin à l’injustice fiscale. Tous les cadeaux fiscaux aux riches doivent être supprimés, avec revalorisation de l’impôt sur les hautes tranches de revenu, une imposition plus forte du patrimoine et des fortunes. Par contre, la TVA, impôt qui taxe lourdement les plus pauvres, doit être supprimée, en commençant par les produits de consommation courante.

11-PCF : Il faut mettre le poids et l’autorité de la France, en Europe comme dans les institutions internationales, au service d’une autre mondialisation : Il faut profondément démocratiser les institutions européennes, notamment la Commission, la Banque centrale et la Cour de justice. L’Euro et la Banque centrale européenne doivent s’attaquer aux diktats des marchés financiers pour progressivement reprendre le contrôle public de l’utilisation de l’argent. L’Union Européenne doit mettre en cause la “libre circulation des capitaux”. Il faut réguler et maîtriser le développement des échanges commerciaux que l’OMC cherche à libéraliser à outrance. L’Europe peut se fixer l’objectif d’une alliance stratégique et durable avec tous les pays qui le souhaitent, notamment ceux du Sud, pour faire émerger des règles plus solidaires et responsables dans les relations internationales. LCR : Non aux diktats du FMI, de l’OMC et de la banque mondiale. Rupture avec les règlements et dispositions réactionnaires prises au niveau de l’Union européenne. Aller vers une Europe fondée sur les besoins, les droits et les aspirations de ceux et celles qui produisent les richesses, ce qui implique d’ores et déjà le rejet de tous les traités européens, à commencer par celui de Maastricht et des directives anti-sociales comme la directive Bolkestein.

[Un POINT d’ACHOPPEMENT : Sur le nucléaire] 12-PCF : Une politique énergétique favorisant la diversification d’énergies non productrices de gaz à effet de serre (énergies renouvelables et énergie nucléaire 100 % publique). LCR : Il faut sortir du nucléaire. Verts pour une autre Europe : stop au nucléaire.(voir F.Bavay) =========================

[TOUT CELA ÉMANE DES PROPOSITIONS DU PCF ET DE LA LCR !

http://www.pcf.fr/actu.php?id_actu=75 http://www.lcr-rouge.org/article.ph...

Y A-T-IL BEAUCOUP DE DIFFÉRENCE ? CELA NE RESSEMBLE T-IL PRESQUE PAS À UN CALQUE ?

ALORS POUR UNE CONNERIE DE SUSPISCION DE LA LCR ENVERS UN PCF QUI VOUDRAIT SOI-DISANT S’ACOQUINER AVEC UN GOUVERNEMENT PS SOCIAL DÉMOCRATE POUR QUELQUES STRAPONTINS (ce qui est faux car démenti) IL FAUDRAIT FOUTRE EN L’AIR TOUTES CES PROPOSITIONS SIMILAIRES ? FAUDRAIT-IL RENONCER À CRÉER UNE FORCE ANTI CAPITALISTE ?

LE PCF NE POURRAIT-IL PAS TOUT SIMPLEMENT DIRE AUX HOLLANDE, STRAUSS KHAN, ROYAL, LANG ET TOUS LES BOURGEOIS PS QU’ILS SE CASSENT AVEC L’UDF ? PUISQUE DE TOUTE FAÇON ILS SAVENT QU’ILS NE SERONT PAS SUIVI PAR UNE GRANDE MAJORITÉ DE COMMUNISTES (DONT MOI) ET DU PEUPLE DE GAUCHE QUI EN A SOUPÉ DES FACHO-SOCIO-CONHOS(conards)-CAPITALISTES ? FAUDRAIT-IL RENONCER À CRÉER UNE FORCE ANTI CAPITALISTE POUR CELA ?

Les « BOVÉ » et les « BAVAY » sont-ils contre ces propositions ? Oui ?...Non ? Sinon il faut le dire ! ]

===========================

13-PCF : Protocole de Kyoto : la France et l’Europe doivent agir résolument pour son application.

FRANCINE BAVAY : « En 2001-2002, j’ai mené la délégation des Verts dans les négociations pour l’éventuelle mandature à venir. D’entrée de jeu, les grandes questions économiques et sociales ont été mises de côté par le Parti socialiste qui ne voulait surtout pas s’y affronter : le partage de la valeur ajoutée, les retraites, les bas salaires, la précarisation, la protection santé, etc., ont été laissés de côté. Nous avons réussi à nous mettre d’accord sur la nécessité d’augmenter les minima sociaux. Mais pas sur le niveau ! Il faut rompre avec cette façon de faire. Annoncer un projet de gauche, c’est dire que les questions économiques et sociales sont structurellement liées aux questions environnementales et aux questions démocratiques. Sur les questions environnementales et énergétiques, la négociation a donné quelques avancées, sur le nucléaire notamment, mais qui ont été brutalement remises en cause par Lionel Jospin. A propos de pollution et de fiscalité environnementale - tout le monde sait désormais qu’on ne peut pas se contenter de gloser sur Kyoto, pourtant pas d’avancée ! Sans parler des sans papiers, sur la question démocratique, nous n’avons même pas eu l’assurance que la loi électorale serait révisée. Or, c’est aujourd’hui fondamental, si nous voulons prouver qu’il y a une réelle volonté de rupture avec la situation actuelle. Il faut poser la question de la constitution, à d’autant plus forte raison qu’un formidable débat a eu lieu sur le projet de constitution européenne. Cela démontre que la négociation entre superstructure de partis ne sert à rien. Il faut poser la question du “comment décider ensemble”, comment décider de la représentation politique, de la représentation syndicale, etc...Pour restaurer la confiance, il ne reste qu’à s’engager à un changement profond : il faut un engagement sur un référendum constitutionnel, immédiatement après l’élection. »

« ...il faut être capable de dire aux autres composantes de la gauche antilibérale ce que sont nos priorités incontournables. C’est difficile, parce que dire ce qui est prioritaire, c’est dire ce qui ne l’est pas ! Et aucun parti politique n’ose se lancer dans cet exercice. La solution est donc dans les mains des citoyens qui doivent interpeller les partis. Les partis, à chaud, n’auront pas d’autre choix que de prendre cette exigence en compte, sauf assumer la responsabilité de l’échec ! »

 :« les arrangements entre partis pour organiser des candidatures ne suffiront pas. Il faut convaincre les citoyens que cela vaut la peine d’aller voter. On a vu le 29 mai qu’ils se moquent de ce que leur racontent les partis et les médias. S’ils pensent qu’une question est pertinente, ils se déplacent. S’ils n’y trouvent qu’un intérêt, disons “partidaire”, ils ne se déplacent pas. » « Sur l’international, je pense que l’univers mondialisé qui est le nôtre désormais ne peut pas servir d’alibi à un manque de courage politique, à subir les décisions des multinationales. Il faut dire comment nous voulons construire une vision altermondialiste de la gauche française et de la gauche européenne. De fait, nous avons désormais un pied en France et un pied en Europe, traiter les élections de 2007 comme celles de 2002, sans poser la question de la construction européenne et d’un projet antilibéral en Europe nous mènerait dans le mur. Il faut arrêter de donner au citoyen l’impression que nous n’avons plus de volonté politique, que les politiques n’ont plus les moyens de peser sur la réalité. Oser rappeler qu’il est possible de ne pas appliquer une directive européenne. C’est d’ailleurs ce qui a été fait, je le déplore, avec Natura 2000. Pourquoi la Gauche ne pourrait-elle pas se déclarer prête à la désobéissance en Europe pour faire entendre sa volonté de construire une Europe antilibérale ? Pourquoi ne pas aussi affirmer qu’il faut construire des relations de solidarité avec le reste du monde et arrêter de s’octroyer les ressources naturelles pour un développement sans conscience... » « Pendant toute la campagne du TCE, j’ai interpellé le PC sur la surproduction électrique, qui est de 10 % en France, et qui a légitimé la privatisation d’EDF. Sur ces questions, le PC n’est pas sourd, et je crois, qu’ainsi, nous pourrions aboutir à des accords sur la fermeture, par exemple de la centrale nucléaire de Fessenheim, dont la sécurité n’est plus certaine et qu’on refroidit à coup de jets d’eau dans les périodes de canicule ! On sait que la LCR est antinucléaire également. Des avancées sont possibles sur ces sujets. On voit bien l’intérêt qu’il y aurait à construire une alliance antilibérale pour construire un rapport de forces avec le PS. » « Il faut discuter avant le premier tour, mais cela ne pourra se finaliser qu’entre les deux tours. Avant, je ne suis pas certaine du tout que le Parti socialiste sera prêt à écouter, pour, d’ailleurs, une mauvaise raison : leur échec du 21 avril 2002 leur profite car ils savent que le citoyen de gauche convaincu voudra voter utile, avec raison, pour ne pas mettre au pouvoir un Sarkozy ou pire. Ce vote utile à gauche sert les pulsions dominatrices du PS. » « Le 8 février, le PS, par la voix de François Hollande, a exprimé clairement sa vision : rassembler la gauche autour du Parti socialiste. Et il a montré que ce rassemblement ne se faisait pas autour d’un contenu. Il s’est contenté de construire, un peu tardivement d’ailleurs, une réaction au CPE. Le PS a aujourd’hui une stratégie a minima. Il attend de savoir qui sera son candidat, et il attend surtout de voir les petits partis se débattre dans l’étau qu’à volontairement construit Lionel Jospin. Car il ne faut pas oublier que l’inversion du calendrier présidentielles - législatives, c’est Lionel Jospin. Il s’est retiré en nous laissant la grenade dégoupillée dans les mains. Et elle peut réellement exploser à la figure de la démocratie française. » « ...il y a des anti-libéraux au parti socialiste, il faut les appeler à mener la bataille à l’intérieur de leur parti pour la préparer. Ensuite, il faudra que le PS comprenne qu’il ne doit plus “sous-traiter” des secteurs aux partis avec lesquels il s’allie : un peu d’environnement aux Verts, les quartiers en difficulté au PC, etc. Il doit comprendre que l’écologie politique est une vision du monde et qu’elle se mêle de tout. Il faut qu’il sache aussi que personne, dans un pays démocratiquement développé, ne peut admettre qu’un accord signé à chaud, le soit pour solde de tout compte, que le parti dominant peut décider seul s’il tiendra ses promesses ou pas, et que les citoyens ne peuvent plus intervenir sur le contenu de la politique une fois un accord passé. L’enjeu fondamental est là. Il faut promettre aux citoyens que pendant la mandature, les partis au gouvernement seront écoutés et les mouvements sociaux aussi. Enfin, pour répondre à ta question précise d’une participation éventuelle des Verts à un gouvernement de gauche, elle est nécessairement subordonnée à la tenue des premiers engagements. » « ...pour moi, réforme constitutionnelle, réforme de la représentation politique et syndicale, le vote des immigrés, sont des conditions obligatoires. Il faut donner davantage de poids aux corps constitués pour redonner du corps à la démocratie. »

http://www.forumgc.org/article.php3...

=============================

BOVÉ vient de dire qu’il était prêt à s’engager dans une campagne unitaire. OK ! MBG a fait plaisir à ses minoritaires et a dit que c’est au peuple de choisir ? Très bien ce sera fait dans les collectifs ! BESANCENOT est toujours en crise de croissance, OUI ! QUAND TOUT ce BEAU monde aura fini de faire chier, peut-être qu’ils s’apercevront de l’énergie déployée et entendront tous les collectifs composés : De Verts pour une autre Europe, des PRS, des Alternatifs, de Rouges Vifs, de nombreux militants des Collectifs du 29 mai, des Ballon Rouge, des responsables syndicaux de la CGT, de SUD et de la FSU, des adhérents d’ATTAC et de la Fondation Copernic, des citoyens engagés qui eux travaillent et SONT SUR LES DENTS ET PRÊTS À CONVERGER.

ALORS ?

ALORS EST-CE QUE LES PARTIS POLITIQUES QUI SE DISENT « ANTI CAPITALISTES » (eh oui on doute maintenant) VONT-ILS UNE FOIS POUR TOUTES MARCHER CÖTE À CÖTE ? OU BIEN VONT-ILS DÉTRUIRE TOUS LES ESPOIRS D’UN CHANGEMENT DE SOCIÉTÉ ?

Esteban



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 20h22
> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 20h48

Salut vieux frere , tu as bien travaillé , et tes points comparés des programmes sont tout à fait parlant . On est tous en train de se bouffer le foie , sur nos positions respectives du passé , alors qu’il s’agit d’ouvrir sur l’avenir .
Ton article est cent fois plus positif que ce que j’ai pu lire sur le site la semaine derniere et les semaines precedentes .
moi je signe des deux mains le texte d’Esteban .
claude de toulouse .



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 20h53

Mais on s’en fout du programme. Un programme ça n’a d’utilité que pour un candidat qui a des chances d’etre élu.

Pour nous l’important c’est de faire le maximum de voix sur une candidature unique. De rassembler le vote protestataire de gauche...car des chances de voir cet hypotétique candidat élu, il n’y en a aucune.

Nous avons réussi lors du référendum sur le TCE uniquement parce que nous avons dit non. Il est beaucoup facile de rassembler contre que pour un projet.

S’il nous avions du nous rassembler sur un contre projet ça aurait été la catastrophe.

Il nous faut quelques propositions (moins de 10) qui frappent l’esprit des électeurs et qui nous démarquent clairement de la gauche sociale-démocrate...mais une dizaine de propositions qui rassemblent tout notre petit monde, sur un seul candidat...en jetant un voile pudique sur ce qui nous sépare.

Si certains pensent qu’on peut faire un "programme commun exhaustif et en détail qui nous unisse tous...mieux vaut aller se coucher maintenant...et toujours.

Le but est de faire le plus de voix possible ainsi pourra peser sur le deuxième tour et les législatives qui suivront.

C’est ce qu’a très bien réussi Le Pen à droite...tous les partis de droites ne font plus des copiés collés du programme du FN.

L’objectif est que nos idées arrivent au pouvoir...même si nos candidats n’y arrivent pas...en fait notre objectif est à l’opposé de celui de nos partis respectifs.

Voilà l’enjeu...tout le reste c’est du pipi de chat.



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 20h57 - Posté par

Mais les gars, vous rêvez complètement. Vous ne croyez tout de même pas qu’ils vont nous écouter. Ils n’en ont rien à foutre. Et vous croyez que vous pouvez faire pression pour le deuxième tour ? Mais vous n’y êtes pas du tout.

On nous prend effectivement pour des cons. Le pire, c’est que nous le sommes.

Raymond C


>On nous prend effectivement pour des cons. Le pire, c’est que nous le sommes.
30 mai 2006 - 11h03 - Posté par

en fait, votre réponse m’est restée dans la tête toute la nuit : c’est vrai on est des cons et on leur facilite grandement la tache non ??

puisque l’on est à dire qu’il faut que la population, cad nous doit se réapproprier la politique, ne serait-il pas possible que quelques personnes prépare un programme antilibéral, qu’il soit mis sur le net et qu’ensuite, on puisse l’imprimer et le distribuer largement en ouvrant la discussion avec les gens ??

que ceux qui sont inscrits dans des partis : lcr, lo, pc, ps et qui ont tous bossés pour le non au référendum se battent dent et ongle à l’intérieur de leur partis et qu’enfin on leur pousse tellement aux fesses qu’ils seront obligés de cesser leur magouilles politiciennes et qu’ils commencent "enfin" à suivre la base - ça nous changerait de devoir regarder en l’air pour voir "qui suivre" non ??

et ceux qui sont partis d’assos comme attac et de nombreuses autres pourront ainsi participer à la diffusion du truc..

juste une idée de saut de lit ;)
mais si on ne veut vraiment pas être des cons, il faut reprendre tout ça dans nos mains et leur forcer la main aux politiciens divers non ???
peut-être que si on faisait ça aussi sous forme de pétition, les besancenot, buffet, bové, laguiller se mettraient enfin à table avec les socialistes du non ???

satya
ps : une autre idée c’était qu’à tous les niveaux on tirerait au sort parmi les citoyens pour un temps déterminé nos élus : maires, députés etc - on pourrait virer le sénat déjà !!
organisation de formations pour avoir des gens qui apprendront et ça tournera régulièrement : 1 seul mandat par personne.


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 21h19 - Posté par

"Il nous faut quelques propositions (moins de 10) qui frappent l’esprit des électeurs"
oui, aprés c’est trop...l’idéal ça serait des slogans qui fouettent, ou alors de la propagande qui tape,
c’est chiant finalement d’essayer de parler et de discuter avec nos semblables...alors qu’il est si simple de frapper les esprits !
gotié


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 00h09 - Posté par

MOI JE M’EN FOUS DES PORTE-PAROLES !

Ce qui compte, pour moi, c’est de savoir si la vie va continuer à être plus difficile, plus précaire, en particulier pour mes enfants... parce que çà fait trop longtemps que çà dure.
Pour moi ce qui compte c’est de savoir si, chaque fois qu’on me demande mon avis et que je le donne on s’en fout, est-ce que çà va continuer et durer longtemps encore ?

Alors, pour moi, forcément, c’est le projet, le programme, qui va compter.
C’est là-dessus que je me déterminerai !
Et pas sur Bové, Bavay ou Buffet, même si c’est Buffet, ma Secrétaire nationale que je préfère.

S’il y a un/e candidat/e antilibéral/e à gauche, c’est pour lui/elle que je voterai : un programme anti-libéral et de gauche ! Et je contrôlerai !

NOSE DE CHAMPAGNE


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 08h02 - Posté par

Bien ,
""Un programme ça n’a d’utilité que pour un candidat qui a des chances d’etre élu.""
Alors s’il n’a aucune chance d’etre elu , il peut raconter n’importe quoi !Se faire des voix sur sa gueule , ou en promettant la lune !
Il va falloir faire trés attention avant de voter pour n’importe qui , qui dira n’importe quoi .Jusqu’a présent j’avais cru comprendre que les partisans du NON de gauche , voulaient s’assurer d’etre bien d’accord avant d’y aller ensemble , j’ai du rever !
Je propose donc que celui ou celle qui dira le plus n’importe quoi , soit le candidat unique des anti liberaux .
claude de toulouse .


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 23h15

Il y a quand même une grosse différence entre le PCF et la LCR.

Des députés, maires, et même ministres (dans les années 80) communistes sont ou ont été au pouvoir.

Le PCF est un parti institutionnel.

Et sa "base" vaut beaucoup mieux que son "sommet", car son "sommet" sait que son pouvoir est lié au PS, qui a détruit le PC après 1981.

Sa "base", je l’admire car elle continue de combattre pour un sommet qui se fout de sa gueule.
Je ne pense pas que la "base" soit "conne", mais juste eternellement trahie.

La différence n’est pas dans les idées, mais dans la compromission avec ce qui s’appelle "les hautes sphères de l’état".

Des sociétés comme TOTAL ou AREVA ne vont jamais tolérer que leur monopole soit remis en cause.

TOTAL a racheté les brevets en france des procédés d’énergie solaire, et bizarrement le solaire se développe beaucoup moins en france que dans d’autre pays moins ensoleillés comme l’allemagne.

Ceci, c’est un fait : la politique française est pétrolière et nucléaire, et basée sur des monopoles.

Est-ce que vous pensez que des candidats à une election présidentielle seront autorisés à mettre en péril la manne financière que représente l’exploitation du pétrole par TOTAL, du nucléaire par AREVA ?

La "diversification" dont on parle dans cet article me fait bien rire ; elle aurait pu commencer dès le début des années 80, or tous les gouvernements ont appuyés le programme nucléaire, et le PCF n’a pas grand chose dans son programme qui dit comment remplacer les 75% d’electricité produits par le nucléaire par d’autres procédés.

Pourtant, depuis 30 ans, les solutions existent, et elles sont déjà employées ailleurs en europe :
 Eolien
 Solaire
 Force Marée-Motrice

Alors on nous prend pour des cons ?
Nous acceptons de nous taire. On est CON.

Le programme EPR, qui vise à exporter la technologie de nouvelles centrales nucléaires dans le monde entier, est prévu et sera mis en oeuvre.

Le but : Après la fin du pétrole, Votre lumière sera nucléaire, votre bagnole électrique sera nucléaire.

On sera comme des cons dans 10 ans.

Il y aura deux type de communistes : ceux qui diront non, et seront virés, et ceux qui diront oui, et qui garderont leurs postes de maire, de députés, et peut-être de futur ministre si ségolène est élue et veut bien être gentille...

Voilà, c’est peut-être cynique, mais un 1981 on a déjà connu, le reste c’est selon moi de la foutaise.

jyd.



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 08h12 - Posté par

Mon pauvre JYD ,

je savais que la connerie humaine est la chose la mieux partagée , mais tu as du te servir en premier !
tu dis : ""Je ne pense pas que la "base" soit "conne", mais juste eternellement trahie.""
Eternellement trahie , cela veut dire qu’elle accorde sa confiance sans arret à des gens qui n’arretent pas de se foutre de sa gueule , c’est pas un signe d’immense connerie ça ?
Alors continues de jouer au con dans ton coin , et laisse la base communiste se laisser , délicieusement trahir , par la direction qu’elle s’est donnée .
On est tellement con au PCF , non , je t’assure , sur ce plan , on n’a pas besoin de ton renfort .

claude de Toulouse .


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
31 mai 2006 - 00h31 - Posté par

Claude de Toulouse,

Tu me traites de con, soit.

Mais attention de ne pas faire de contre-sens sur ce que j’ai dit :
C’est à dire le contraire ;
Des élus réelus régulièrement, ont fait tout sauf mettre en oeuvre les idées généreuses partagées par les militants communistes.

Je prend comme exemple le cas des clandestins ; un certain maire communiste a eu des déclarations détestables dont j’espère qu’aucun militant PC n’a été assez con pour les soutenir.

En ce qui concerne la politique energetique, je ne vais pas m’étendre sur la CGT , et sont peu d’enthousiasme à chercher à ELIMINER LE DANGER NUCLEAIRE. (c’est des idées de cons comme moi)

Mais bon , tout est peut-être dans cette phrase :
"laisses la base communiste se laisser trahir par la direction qu’elle s’est donnée"

A ce niveau, cela s’appelle du masochisme, pas de la bétise.
Donc soit fidèle à tes maîtres, moi je te méprise pas.

JYD (qui préfère le terme "couillon" à "con" , c’est moins hargneux)


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
31 mai 2006 - 07h28 - Posté par

Tout d’abord , tu devrais savoir qu’a Toulouse on se traite de con à peine qu’on se traite (Nougaro) le terme n’est donc pas si pejoratif que cela , couillon serait , lui , meprisant !
En ce qui concerne la politique energetique , et c’est probablement notre plus grand point de désaccord , nous avons toujours été , et nous l’avons toujours dit pour une politique nucleaire menée par l’etat .
Pour ce qui concerne le parti , ses militants et les dirigeants qu’ils se donnent , soit tu es membre du parti et tu as tous les moyens de t’exprimer librement au sein du parti , soit tu n’en est pas membre et , excuses moi , c’est pas tes oignons .
sans rancune j’espere pour l’expression locale ,
claude un con de toulousain .


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 11h32 - Posté par

VOS TRANSPOSITIONS...

... "Base" - "Sommet" et les coins que vous tentez d’enfoncer entre nous sont erronées.

Vous plaquez des schémas qui fonctionnent dans les institutions de l’Etat fançais et vous vous imaginez que vous décodez avec perspicacité le fonctionnement de notre parti qui a abandonné le "centralisme démocratique" et la "dictature du prolétariat"...

Alors, vous nous présentez comme des pauvres c... otages de mauvais dirigeants qui se servent de nous, et avides de conserver des positions, qui ont pourtant TOUTES disparues.
Ce faisant, vous nous insultez ! Nous ne sommes pas la volaille à plumer sur laquelle vous fêtes mine de vous apitoyer.

Mairies, députés, conseillers de tous niveaux de collectivités, cela ne détermine pas notre stratégie ou notre tactique, ni notre façon de vivre.
Ce sont des tribunes gagnées/ou perdues (selon les moments) pour les combats à mener. Ce ne sont pas des fins en soit, des sinécures.
Vous feignez de nous les reprocher, mais vous aimeriez en disposer aussi comme tribune pour vos combats.
Vous êtes bien plus fétichistes que vous nous reprochez de l’être.

Le PCF, dans la lutte contre le TCE a mis à disposition de tous, le temps de médias que "ses" positions dans la société civile lui avaient acquises. N’est-ce pas quelque chose dont vous devriez vous souvenir ?

NOSE DE CHAMPAGNE


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
29 mai 2006 - 23h48

Mais il y a fort à parier que même le PROGRAMME du PS n’est pas si mal. Le problème n’est pas ce qui est écrit dans les programmes (pour nous berner) mais ce qui est fait dans la réalité. Et là, l’affaire est claire :

 pour garder ses élus, le PC ne veut pas rompre avec le PS
 le nucléaire, c’est quand même une GROSSE différence

Et voilà !

SL



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 11h51 - Posté par

LA MAUVAISE FOI !!!

Le solaire, l’éolien, la force marémotrice...
Tout çà c’est fantastique... surtout chez les autres !

Mais quand on vous installe une éolienne, les "écolos" se lèvent et brandissent leurs pancartes.
La force marémotrice, c’est difficile à mettre en oeuvre sur la Marne... quoique !
Le solaire, avec toute l’industrie ultrapolluante du silicium, a l’avantage de masquer les problèmes d’environnement qu’elle pose, tout comme ceux de qui possède la maîtrise de ces techniques... et qui sont curieusement les mêmes que ceux du pétrole et parfois du nucléaire...

Surtout, les sources avancées, desquelles il manque (curieusement) la biomasse, ne sont pas utilisables plaquées à la taloche comme çà sur une surface/un territoire/ qu’on n’a pas analysé.
Ainsi, le PCF n’a pas prononcé d’interdit sur l’éolien, le solaire, la force marémotrice ou la biomasse, mais il y a un problème d’échelle par rapport au développement "soutenable" (mieux que durable) dans chaque pays, et surtout par rapport aux exigences de développement dans les pays pauvres.

Ceux qui réfléchissent par le petit bout de la lorgnette saucissonnent les problèmes et finalement renoncent de fait à prendre la question à bras le corps à l’échelle planétaire.
C’est comme ces "écolos-autoproclamés" qui sont contre le tout routier, contre le rail quand il faut des nouveaux tracés ; et contre les canaux quand il faut effectuer des percées sur les axes stratégiques de notre économie.
Le résultat, c’est que le tout routier sévit plus encore et qu’on prend des décennies de retard par rapport aux problèmes posés à l’environnement, et aussi à nos voisins.

Quand au refus de rupture avec le PS, c’est quoi ? un dogme qu’il nous faut avaler ?
Cela semble surtout une bonne mauvaise raison pour renâcler devant l’obligation d’avancer !
De toute façon, on n’est pas attelés au PS, ni à personne. On est responsable et on ne tire de trait sur personne pour construire une société qui rompra avec les dogmes libéraux actuels... Et pour çà y aura besoin de beaucoup de bras et de cerveaux...

NOSE DE CHAMPAGNE


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 14h47 - Posté par

Bien vu, mister Nose. Le canal Rhin / Rhône qui c’est qui l’a flingué ? Et les apôtres de la décroissance qui roulent tous en voiture avec chauffeurs, prennent le zingue à tout berzingue (les cochet, voynet, lipietz et consorts). Leurs sources d’inspiration exclusivement américaine (GreePea & co), "faites ce que je dis - vous les sous-développés non américains - mais ne dîtes surtout pas ce que je fais". Ah on l’attend la campagne "trash" de la décroissance de Cochet. On ne va pas rater le coche. C’est dommage que c’est l’insipide Voynet qui va sans doute pérorer. Mais on l’attend aussi celle-là, quand elle va vouloir se la jouer anti-nucléaire pour semer la division à gauche. On va la voit nette.


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 00h33

Pendant que vous vous excitez sur la toile, je participais à la mise en place du collectif dans ma petite ville de droite du bord du Léman

Nous étions 23, dont un quart de communistes, un Vert, des adhérents d’ATTAC et d’autres
La question des candidatures et la dépêche de la conférence de presse de MGB a bien failli faire capoter la discussion, mais après un large échange , la résolution suivante a été adoptée :

Collectif chablaisien pour une Alternative de Progrès (CAP à gauche)

Le 29 mai 2006 à Thonon, Haute-Savoie, un an après le rejet du traité européen par le Peuple français, des chablaisiens se sont rencontrés pour soutenir la démarche nationale impulsée par

l’Appel pour un rassemblement antilibéral à gauche et pour des candidatures communes

Citoyens, syndicalistes, militants politiques ou associatifs, tous sont convenus que la formidable dynamique qui a nourri le débat politique au meilleur sens du terme autour du traité constitutionnel devait se poursuivre, pour construire maintenant une véritable alternative, pour une autre France dans une autre Europe.
Ils appellent tous ceux qui partagent cette opinion, qu’ils ou elles aient voté Oui ou Non, à soutenir cette démarche en cosignant cet appel sur le site : www.alternativeunitaire.org
La profonde crise que traverse notre société est à la fois économique, politique, sociale et écologique. Elle appelle des réponses nouvelles, inédites, qui ne peuvent être élaborées et mises en œuvre sans la volonté des citoyens et encore moins contre leur volonté.
Il est urgent de mettre en commun nos attentes, nos revendications, nos idées, pour construire des propositions concrètes, précises, qui permettront de proposer une alternative au néolibéralisme actuel pouvant être majoritaire dans notre pays
Dans cet objectif, nous considérons que notre diversité, dans le partage de nos valeurs communes, est une force qu’aucun mouvement associatif, syndical, politique, ne peut prétendre capter et diriger à lui tout seul.

C’est pourquoi nous demandons autour de cet appel, dont la dimension écologique doit être renforcée :

1. la mise en place d’un collectif unitaire d’initiative national. Ce collectif, représentatif de la diversité des signataires, doit permettre sans dirigisme de coordonner et de dynamiser l’activité des collectifs locaux, dont l’existence est gage de la réussite du rassemblement. Il doit être garant d’une expression médiatique unitaire et plurielle

2. la mise en commun des différents textes existants proposant une alternative au libéralisme, Charte du 29 mai, propositions et programmes des différents associations, mouvements et partis signataires de l’appel, textes de la Fondation Copernic, manifeste d’Attac…afin de pouvoir soumettre rapidement aux collectifs un projet politique commun engageant chaque signataire et pouvant être proposé publiquement ; les points de désaccord doivent être clairement identifiés dans un but de transparence, pour pouvoir être débattus avec la volonté de les dépasser

3. l’engagement d’une consultation des collectifs locaux avant toute désignation d’une candidature commune pour la présidentielle, et leur association au choix des candidatures aux législatives ; pour la présidentielle, cette consultation pourrait se faire sur plusieurs propositions de noms faite par le collectif national, femmes et hommes engagés dans les luttes récentes. Elle se dérouler le même jour dans toute la France, les collectifs locaux choisiraient les candidatures aux législatives, au niveau départemental ou régional, un arbitrage national pouvant être nécessaire pour assurer une représentation équitable des différentes composantes du rassemblement unitaire

Ces propositions ont pour but de faciliter la participation la plus large de tous les citoyens partageant les objectifs de l’Appel, dans le respect de la diversité des opinions et des engagements de chacun

adopté par 22 pour 0 contre 1 abstention

Et vous tous, quand participez-vous au collectif de chez vous ?
Et s’il n’existe pas, quand le créez-vous ?
Daniel



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 08h16 - Posté par

BRAVO DANIEL ,
heureusement que dans ta petite ville de droite du bord du Léman , les caravanes passent , pendant ce temps les chiens continuent d’aboyer .

claude de toulouse .


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 08h16

Merci Esteban,

La seule question est la relation avec le PS, qui est encore sous contrôle des liberaux.
Ce n’est pas le problème avec les adherents du PS
Ce n’est pas le problème avec les électeurs du PS
Ce n’est pas le problème d’alliances ponctuelles avec le PS (par exemple la lutte contre le CPE)

C’est de ce problème dont il faut se débarasser,
......et alors les vertes prairies, à l’herbe bien grasse, seront à nous.....

Les objectifs court terme sont les mêmes et vont grosso modo. J’aurai aimé plus d’audace sur la question européenne, mais ....

Il y a donc un potentiel d’alliance, du moins d’alliance électorale.... C’est les questions des relations avec les liberaux qui font chier tout le monde....

Copas



> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 09h04 - Posté par

Le seul probleme avec les adherents et les electeurs du PS qui ont voté NON au TCE , c’est qu’il faut leur offrir une famille d’accueil credible .
Ne nous trompons pas , la désignation de Segolene Royale comme candidate declanchera une secousse de forte intensité au PS .
Le PRS de Melanchon , maintient une possibilité de passerelle pour un certain nombre de militants et d’electeurs du PS ;
Toute la strategie de la Direction du PS consiste à reculer au maximum leur choix en esperant que d’ici là , la gauche radicale aura diabolisé le PS , et que l’esprit de chapelle ( dont nous pouvons verifier entre nous la vivacité ) retiendra l’aile gauche du PS .
Toute la strategie du PCF , consiste à réaliser l’union populaire anti liberale et en meme temps de ne pas rompre tous les ponts qui permettront à la gauche du PS de nous rejoindre .
Ce n’est que ma modeste lecture des evenements , et comme les communistes sont cons par nature , il y a des chances qu’elle soit fausse !
mais j’ai la faiblesse de croire ce que j’ecrit .

claude de TOULOUSE .

j’entends déjà les hurlements sur la tactique politichienne .


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 10h55 - Posté par

Non Claude de Toulouse, moi je ne crois pas du tout qu’il faille "hurler à la tactique politicienne", parce que la tactique politicienne est un des éléments de la lutte et des stratégies d’ensemble. Maintenant si c’est vrai : (en gros attendre la désignation du candidat PS, pour définitivement configurer la candidature unique de la GAS (gauche antilibérale anticapitaliste et sociale) et bien il faut le dire. En effet cà sera pas la même chose si c’est Royal ou Fabius. Dans le second cas il n’y aura pas PRS, MARS... et tous les "sortants" du PS, dans le second, il y a beaucoup de chance que oui), alors est-ce que cela a été dit à Bové et à la direction de la Ligue ? En attendant tu dis comme Buffet, arrêtez d’aboyer, bougez vous le cul allez dans les réunions des collectifs machepro (rebaptisés Union populaire) et on verra après. eh ben dans les réunions, pour le moment il y a personne qui vient ou les convaincus. Et ceux qui viennent, on ne leur dit rien de précis, et quand ils font des propositions ou posent des questions concrètes, en gros, on les renvoie en octobre prochain. Si c’est comme cà que vous comptez enclencher une dynamique d’union à la base ?!
Besancenot déclarait hier (cf. Libé ce matin), "il n’y a pas de problème de casting, mais un problème de scénario". Le scenario, au-delà, du "catalogue" largement convergent qu’expose avec beaucoup d’à propos Esteban, c’est un "programme". Un programme, c’est pas seulement une liste de revendication, de mesures qu’il serait bel et bien qu’un gouvernement "réellement de gauche" puisse prendre. C’est d’abord une analyse explicative de la situation , secteur par secteur : pourquoi les industries ferment, pourquoi 5 millions de personnes vivent dans des HLM en crise, pourquoi il y a 6 ou 7 millions de personnes au chomage ou inemployés, pourquoi les campagnes finissent de se vider, remplacer par des "résidences secondaires" de la "upper middle classe européenne", pourquoi les fonds de pensions font la loi, pourquoi la sécurité sociale et l’Etat sont endettés, pourquoi les réserves halieutiques sont en train de disparaitre, pourquoi il y a la guerre à nos portes... Ensuite ce sont les propositions qui sont par définition politiquement incorrectes, et qui vont choquer le pseudo sens commun des journalistes, et pour lesquelles il faut beaucoup travailler l’exposition des arguments ; non seulement des "ténors" et des "divas" sur les plateaux de TV et de radio, mais tout autant des dizaines de milliers de militants qui iront porter la "bonne parole" partout : dans les familles, au boulot, avec les copains et les amis. les réunions politiques, les meetings doivent servir à diffuser les bons arguments, le matériel etc. Le matériel, cà doit être des livres, des brochures, des tracts, des affiches... un peu réfléchis (et qui sorte pas de la dernière agence.com à la Beigbeider) et discutés politiquement entre les candidats. Ensuite le programme c’est un positionnement clair et net vis à vis des autres candidats et leur critique, avec une hiérarchisation bien entendu : l’ennemi principal, l’ennemi secondaire, l’adversaire/concurrent qui - au deuxième tour - deviendra un allié de circonstance pour battre l’ennemi principal. Enfin le programme, c’’st ce qu’on fait après les élections présidentielles et législatives. Sachant qu’il n’y a que 2 ou 3 options possibles (et par 50, comme veulent le faire croire les embrouilleurs), au maximum 4 (1 président PS, 1 président de droite, un présient d’extrême droite, notre candidat président), il n’est pas impossible de définir les options pour le mouvement de la candidature unique et de montrer en quoi dans chacune 3 premières hypothèses, un bon score de notre candidat et 60 ou 80 députés seront une bonne chose pour les travailleurs. 60 députés sur un programme mollasson et de connivence, qui n’a pas fait avancer le niveau de conscience des masses cà change de 60 députés sur un programme offensif qui a fait avancer ce niveau et organiser des dizaines ou centaines de milliers de personne en plus.
Le programme c’est donc une stratégie. Et dans la stratégie, et là je me démarque de OB, le casting cà compte aussi, cà s’appelle en politique une "direction", un leadership. Avant d’aller se faire casser la gueule, les soldats aiment bien savoir qui sera leurs généraux. Avant d’aller consacrer 200 ou 300 heures dans une année à la militance, les militanst aiment bien savoir à qui et à quoi cà va servir. C’est u problème de confiance élémentaire. Et les "performances" (pas seulement électorales) du PCF depuis 25 ans devraient l’inviter à un peu moins d’arrogance. Son capital confiance n’est pas énorme (il n’y a qu’à lire Bellaciao, où pourtant il y a de nombreux militants du PCF), au-delà de sa propre aire d’influence.

Maintenant qui vivra verra, et si électoralement "cà débouche pas" (atomisation, chacun dans son coin...), eh ben tant pis, cà se passera dans la rue, il y aura des morts, certains d’entre nous iront en tôle ou seront contraints à l’exil... la vie continue...


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 13h04 - Posté par

bien sur que ça va se passer dans la rue et nulle part ailleurs
z ’avez vu ,ça se passe déja
et encore cette nuit...
peut être pas comme vous voudriez mais les faits sont là
et contrairement à ce qu’en disent certains
la base sera toujours trahie tant qu’elle ne prendra le pouvoir
elle même
quant à savoir qui du Pc ou de la Lcr deviendra le parti communiste
le plus fort ,la base s’en fout et continuera de les laisser s’embrocher
la révolution est ailleurs dans nos actes et les liens alternatifs
que nous créons en inventant d’autres vrais jardins
sans regarder sur les cotés que vous cités
eh oui tout se délite à un point que vous n’en maitrisez plus la réthorique
parce que on entre dans un autre monde
et tant que vous vous prendrez mutuellement pour des cons
scusez c’ est mon jour d’anarchie en tête et de je ne crosi plus en rien
sauf en mes herbes aromatiques de la vie
ciao à se rvoir sur les pavés
Djo68


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 13h29 - Posté par

Djo 68, ton discours est tout droit sorti du journal "actuel" des années 70. recycle toi et soit un peu plus actuel. tes herbes aromatiques elles sentent un peu trop l’empoisonnement au CO2, le shit génétiquement modifié qui abrutit toute une génératio de lascar, et les gaz lacrymo qu’on prend dans la gueule... (en attendant les gaz de combat, comme en irak ou ailleurs). Quant aux bobos qui se font chier à tondre leur pelouse dans leurs résidences secondaires à la con, ils n’ont finalement rien à envier aux néo-ruraux du RMi qui font mumuse dans les SEL et autres conneries "alternatives". La réalité c’est que le "feu au lac" il n’est pas seulement rhétorique. Même les "pompiers sociaux" avec leur canadair, qui veulent éteindre les incendies en font la cruelle expérience : il y a des grosses nappes de marée noire sur les lacs, il n’y a plus d’eau potable, et l’usine AZF est à quelques kilomètres. Des barjots se trimballent à tous les étages de la maison, des caves du parking, dans les ascenseurs (sociaux - qui s’effondrent), jusque sur les toits (des "mineurs en danger" à Gergorin/ professeur Nimbus en garde à vue aujourd’hui, en passant par les tribus "suprématistes" en tout genre, de toutes confessions et de toutes les couleurs).
Alors faire joyeusement confiance à tout cà, en se disant qu’il n’y a rien à faire parce que tout baigne... je ne crois pas que cela soit complètement "raccord" avec l’état d’esprit et les états émotionnels de la grande majorité de nos concitoyens (y compris ceux qui sont sans papiers, dans les taules, les camps de rétention, les "cités de transit" où règne le couvre-feu, les "zones de relégation", les asiles de nuit, les hopitaux psychiatriques etc. etc.)
Ciao


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 15h02 - Posté par

quand je vous dis qu’on nous prend pour des cons
moi la première je suis une conne (et non pas un !)des années 70 et je me recycle dans les jardins et sur le bitume aussi
je hume et regarde et écoute toujours et partout
je connais la réalité de l’ etat de décomposition de notre belle europe
capitalo jusqu’à l’os
le shit ogmisé et le reste crois moi je sais
mais c’est la rue qui vous fout dans la m...
chers proseurs de politique soi disant actuelle
des cons vous dis je tous moi aussi toujours trahis !
et le sel et le fauchage ont des mérites que tu n’imagines pas mon cher
et mes herbes aromatiques je t’invite à y gouter
tu vois ma porte est ouvertes à tous les desperados
rien à foutre des residences secondaires
moi ce qui m’inspire ce sont les jardins et tout ce qui est publique et gratuit
et laique et pacifique et et
l’important sera d’inviter d’autres formes pour survivre et puis y vivre un peu beaucoup passionnément désolée je persiste et signe !
DJo68 looser


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 16h09 - Posté par

"Le shit ogmisé et le reste crois moi je sais
mais c’est la rue qui vous fout dans la m...
chers proseurs de politique soi disant actuelle
des cons vous dis je tous moi aussi toujours trahis !
et le sel et le fauchage ont des mérites que tu n’imagines pas mon cher"

Madame Djo,
Le "sel" ( je parlais des "systèmes d’échanges locaux", importés en France en 1991 du système anglais "Let’s"), que ce soit le sodium, ou les "sociétés d’exercice libérale", je connais un peu, j’ai beaucoup pratiqué et j’imagine très bien les mérites qu’on peut leur prêter, mais je ne leur prête pas.
Le "fauchage", je connais aussi un peu, j’ai pratiqué même dans ma prime enfance, à Merilleu, dans les verts paturâges pyréennéens de mon arrière-grand mère paysanne. Et quand je parle de résidences secondaires, dans ce bled, c’est ça qui a remplacé les fermes. Quant au fauchage des oGM , j’ai aussi un peu pratiqué (mais pour ma part vois-tu, je préfère utiliser le chlorate de soude, la nuit, avec une cagoule sur la tête. C’est plus discret, et si c’est pas écolo, et ben je crois qu’on a pas la même conception et des OGM et de l’écologie.)
Maintenant, moi aussi je cultive mon jardin. dans le désastre, il y a toujours des interstices, et la nature sera toujours heureusement la plus forte. Mais si on cause politique, c’est pas pour s’occuper de nos jardins secrets, mais du reste, "du lourd, du multi" pour reprendre une expression de Ferré.
Maintenant je n’ai strictement aucune animosité à votre endroit, ne vous prend absolument pas pour une ou un "con". Et je vous prie de bien vouloir m’excuser si mon commentaire avait maladroitement insinuer cette idée dans votre esprit ; je reconnais sans peine que mon interpellation était un peu abrupte dans sa forme, et j’en suis quelque peu marri. Mille pardons.
62.231 dans ce fil


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 19h45 - Posté par

Il faut que je réclarifie.....

Faire croire qu’on puisse s’allier, dans une majorité avec le PS, c’est être pour le PS car il sera dominant dans le "mélange". Je parle là du PS en tant que parti, pas de Paul ou Jacques, adherents, ou de tel ou tel courant minoritaire dans ce parti.

Les gens savent compter, et dans l’actuel rapport de force, la majorité du PS controle la minorité du PS, faire croire à une alliance politique avec le tout c’est s’affaiblir dans la majorité sociale . Indiquer que celà est possible c’est se tromper sur la nature du PS ( ce parti n’a strictement rien à voir avec la SFIO de 36....) et surtout c’est suciter la défiance de la population qui nous interesse : Les travailleurs, la jeunesse, les retraités, les chômeurs, etc ....qui va croire que, finalement, on crie mais on est d’accord....

Il ne s’agit nullement de rendre encore plus difficile le travail de ceux qui, dans le PS, essayent de faire quelque chose de positif. Ni de desesperer les "électeurs" ou les "adherents" du PS. Mais c’est en restant "ferme sur les prix" qu’on les aidera. Si une force puissante se constitue à gauche du PS celà sera le levier le plus efficace pour le travail des courants progressistes dans le PS .

Construire celà c’est mettre en exergue, comme le faisait Esteban, les points courts termes que nous souhaitons défendre. C’est, également et par exemple, demander la re-nationalisation des grandes entreprises de l’energie, de l’eau, des transports, etc, en les mettant sous contrôle démocratique réel. Rien que ces points sont déjà totalement incompatibles avec tous les prétendants du PS à la présidentielle.

D’ailleurs, la lutte, au concret, contre le liberalisme, est totalement incompatible avec le troupeau d’éléphantes et d’élephantes (même royalistes) du PS.

Rien que le TCE est une pierre d’achopement. Pas pour nous seulement ! Pour la population également et surtout ! Faire penser que l’alliance est possible c’est suciter un grand doute sur notre attitude, un doute sur nos engagements ...

Copas


> ON NOUS PREND POUR DES CONS ?
30 mai 2006 - 20h53 - Posté par

tu dis :
""Il ne s’agit nullement de rendre encore plus difficile le travail de ceux qui, dans le PS, essayent de faire quelque chose de positif. Ni de desesperer les "électeurs" ou les "adherents" du PS. Mais c’est en restant "ferme sur les prix" qu’on les aidera. Si une force puissante se constitue à gauche du PS celà sera le levier le plus efficace pour le travail des courants progressistes dans le PS .""
Je suis d’accord avec ce paragraphe .
Ceci etant , ce n’est pas en rayant d’un trait de plume l’integralité du PS , sans tenir aucun compte des differences qui y cohabitent d’entrée et en préalable à quoi que ce soit , que l’on aidera les courants progressistes du PS .
je continue de croire à un eclatement possible du PS , si la tendance blairiste l’emporte , il nous faudra sur nos bases , pouvoir accueillir les autres , à condition de ne pas les avoir diabolisés au préalable .

claude de toulouse .





bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite