Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 mars
de Info’Com-CGT
Le syndicat Info’Com-CGT (prolongement de l’historique syndicat des typographes, la Chambre Syndicale Typographique Parisienne) est heureux de vous convier à fêter ses 180 ans. Une telle continuité syndicale unique est due, à son animation, des décennies durant, par des militantes et militants CGT qui ont à cœur de lutter pour l’émancipation sociale des travailleurs et travailleuses. Un tel anniversaire tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à un syndicalisme (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
de : Chronique d'Onfray
samedi 3 juin 2006 - 00h19 - Signaler aux modérateurs
34 commentaires
JPEG - 15.4 ko

de Michel Onfray

Lorsqu’elle écrit son journal, Anne Frank a treize ans. Bien que confinée dans sa chambre minuscule, coupée du monde auquel la relie un poste de radio, aux dates de 1942 elle entretient de "chambre à gaz", de chasse aux juifs, de persécutions, de déportations dans des wagons à bestiaux, de traitements identiques pour les femmes, les vieillards, les enfants, de familles séparées. Le 3 mars 1944, elle parle de "millions de gens (...) assassinés ou gazés sans ménagement". Vérifiez...

En 1939, un petit garçon nommé Joseph Ratzinger, séminariste en Bavière, entre aux jeunesses hitlériennes. A quelques mois près, les deux enfants ont le même âge. Le futur Benoît XVI y restera jusqu’à la fin de la guerre. En 44, il a dix-sept ans.

Dans le demi siècle qui suit la libération des camps, nulle trace d’explication, nul regret, aucun repentir, ce sport national des catholiques. Quand Dieu tout puissant inspire en conclave les cardinaux électeurs, il ne trouve pas ce passé assez pestilentiel pour guider les vieillards vers un autre nom. Dieu est amour...

Certes on dira que le jeune garçon n’a pas choisi, comme des millions de gens à l’époque. Comme Eichmann, de fait, il s’est contenté d’obéir, de ne pas se rebeller, d’accepter, de consentir, de verser son obole au parti nazi. Comme Eichmann, il n’a pas tué de ses propres mains. Comme Eichmann il a prétendu qu’il n’avait pas le choix. Comme le chrétien Eichmann, le Pape affirme pour les autres l’existence du libre arbitre, et ce qui s’en suit : culpabilité, faute, donc punition, d’où expiation... Mais pour les autres seulement...

Le plus grave pourrait ne pas se trouver là. Après tout, ne pas être un héros ne fait pas de facto le salaud... Mais quand devenu chef du Vatican il proclame dans l’enceinte d’Auschwitz que le nazisme est le fait d’un "groupe de criminels", que le peuple allemand dans son ensemble a été abusé par ceux-là, bien qu’ayant voté démocratiquement comme un seul homme, que les crimes nazis constituent "une attaque contre le christianisme" : (!), on se trouve dans l’obligation de faire un peu d’histoire, les catholiques sont si désinvoltes avec la mémoire !

Rappelons que Pie XII a signé un Concordat avec le nazisme ; que le Vatican n’a jamais mis Mein Kampf à l’index, au contraire de Montaigne, Descartes, Sartre, Bergson et mille autres ; qu’aucun nazi n’a été excommunié à cause de son appartenance à une idéologie criminelle - au contraire des communistes qui le furent, eux, en bloc ; que le Vatican a permis, avec ses passeports diplomatiques et sa filière d’évasion via les monastères allemands, suisses et italiens, d’exfiltrer des criminels de guerre ainsi soustraits à la justice ; qu’Hitler n’était pas païen, mais déiste sûrement pas anti-chrétien ; que son livre fait l’éloge de Jésus chassant les marchands du temple - juifs... ; qu’il célèbre la grandeur de la machine impériale chrétienne - donc du Vatican ; que les ceinturons de ses militaires arboraient "Dieu avec nous" - slogan assez peu athée... ; qu’au contraire de l’étoile jaune , du triangle violet ou rose qui stigmatisent juifs, témoins de Jéhovah et homosexuels, aucun signe n’a été retenu contre les chrétiens qui n’ont jamais été poursuivis en tant que tels... Etc. Le récent voyage de Benoît XVI à Auschwitz montre que Pie XII n’aurait pas à rougir de son successeur... Anne Frank aurait le même âge ou presque que l’actuel pape.

http://perso.orange.fr/michel.onfra...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Gott mit uns
3 juin 2006 - 08h25

Gott mit uns = Dieu avec nous.
C’était la devise des rois de Prusse depuis 1701, ainsi que des empereurs allemands, plus tard des armées prusses et allemandes qui fut conservée après la chute de la monarchie par la Reichswehr et la Wehrmacht. En revanche, les SS et les SA ne l’ont jamais utilisée. La police de la République Fédérale garda cette devise jusque dans les années 1970. Initialement, elle avait été celle du roi suédois Gustav II Adolf et le cri de guerre de ses troupes, repris durant la Guerre de Trente ans par le Brandebourg.

Hitler voulait marquer sa "légitimité" en conservant les symboles de l’unité allemande, notamment l’hymne national "Deutschland über alles" dont les Allemands chantent encore aujourd’hui la strophe "Einigkeit und Recht und Freiheit".

Ce fut d’ailleurs un vif sujet de débats, après 1948 : la République fédérale allemande, pouvait-elle conserver l’hymne nationale et la devise "Gott mit uns", qui avaient été usurpés par Hitler ?



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 09h42

Analyse très pertinente... et si peu relayée par les médias !
Les médias sont -ils devenus des relais de dépêches AFP, sans analyse ?

Bon travail.



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 13h51 - Posté par

Cette analyse est parue ce jour dans "les lettres françaises" et l’Humanité.J’aimerais que l’on cesse de parler des médias en général,termes qui peu créer la confusion parce que tout les "médias" ne sont pas à mettre dans le même sac.
Cela dit,excellent article de Michel Onfray.Et petite préçision:l’engagement dans les jeunesses hitlériennes n’a jamais été obligatoire,le but recherché étant de créer une élite SS.
Jean Claude des Landes


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 09h54

LE PAPE...
frise le ridicule et l’outrage...
Suite à la visite du Pape Ratzi dans un camp de concentration pour faire un geste "avant tout catholique", il déclare : « Pourquoi Dieu s’est-il caché ? Comment a-t-il pu tolérer ce triomphe du mal ? »
Et oui Michel... On a du mal comprendre... c’est soit de la faute à Dieu, soit de la faute a quelques criminels qui ont su enroler le futur pape de force, pour l’obliger a tuer...
Comme si ON avait pas le CHOIX ! Pas très courageux ce pape...

Maintenant, c’est de la faute à Dieu !
Ou était Monsieur Ratzinger à cette époque ?
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes ce qui est obligatoire depuis 1938. À l’âge de 16 ans, il est versé, avec toute sa classe de séminaristes dans la DCA allemande puis, en 1944, à 17 ans, il est enrôlé dans l’armée allemande, qui manque d’hommes. (source : wikipedia)
Et les prètres catho bénissaient à la chaine les armes Francaise et allemandes... alors ou était Dieu ? en tout cas pas avec eux, ca c’est sur ! ca doit être pour ca qu’ils se mettait les boucles de ceinture pour se rassurer...

Quelle audace donc, lui qui a huiler le système nazi par sa participation et surement TUER, lui qui se donne comme l’EXEMPLE a suivre en terme de commandements divins (tu ne dois pas tuer ? aime ton prochain ? fais aux autres, etc etc...). Et tout ca sur le dos des Gitans, Des Juifs, des Témoins de Jéhovah, des homos, etc...
Honte à l’église. Elle a su dégouter nos contemporains du vrai Dieu en ne donnant l’exemple que par les lèvres.
Au lieu de dire "ou était Dieu", il ferait mieux de s’excuser au nom de l’église de la compromission ouverte avec Hitler de l’église et du concordat signé avec Mussolini par le pape de l’époque ! (on ne parle meme pas de l’inquisition, des croisades etc...)



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 22h02 - Posté par

Né le 16 avril 1927 au numéro 11 de la Schulstraße à Marktl am Inn — village de Haute-Bavière non loin de la frontière autrichienne — Joseph Ratzinger, fils de Maria et Joseph Ratzinger, a eu une enfance marquée par les fréquentes interventions de son père policier. Il a une sœur, également prénommée Maria, qui s’est occupée de son ménage jusqu’à sa mort en 1991, et un frère aîné, Georg, prêtre lui aussi. Il entre au séminaire de Traunstein en 1939.

Sa maison d’enfance à Marktl am Inn dans le sud de la Bavière en Allemagne.Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes ce qui est obligatoire depuis 1938. À l’âge de 16 ans, il est versé, avec toute sa classe de séminaristes dans la DCA allemande puis, en 1944, à 17 ans, il est enrôlé dans l’armée allemande, qui manque d’hommes. L’ensemble de sa classe est affecté à la défense d’une usine BMW dans les environs de Munich, jusqu’en septembre 1944. Dans ses mémoires, le futur pape déclarera n’avoir jamais tiré un seul coup de feu. Il déserte quelques jours avant la reddition allemande. Il est ensuite interné dans un camp de prisonniers de guerre jusqu’en juin 1945.

Le 19 juin 1945, il est libéré et retourne au séminaire. Il poursuit des études de philosophie et théologie à l’Université de Munich et l’École supérieure de Freising. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1951, avec son frère. Sa première thèse de doctorat porte sur « Le peuple et la maison de Dieu dans la doctrine ecclésiale de saint Augustin » qui fut complété en 1957 par la soutenance de la thèse intitulée : « La théologie de l’histoire chez saint Bonaventure ».


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 10h07

Merci encore une fois M.ONFRAY de remettre les idées en place ce Pape veut trop faire croire qu’il a été une victime du nazisme et cela n’est pas tolérable

Nicole



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 10h10

Salutaire raffraîchissement de nos mémoires ! Et enfonçage supplémentaire du clou (l’expression me semble particulièrement idoine !) Ce n’est pas un hasard si ratzinger va canoniser jean polski,celui-là aussi devait en avoir sur "la conscience" ! Après ton "traité d’athéologie",que nous prépares-tu,Michel ?
Un "cynismes" nouvelle formule,appliqué aux divers croyants ? Salut ! R.M.



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 11h18 - Posté par

Je ne cautionne pas toutes les critiques, car il est malgré tout vrai, que à 10-17ans ou meme plus, dans un contexte social, il pourrait ne pas etre èvident de se mettre contre. Simple rapel nous sommes tous entrain de profiter du tiers monde et de bouffer sur le dos de ceux qui crèvent de faim, à travers les mècanismes du commerce international, cela ne nous empèche pas de dormir, et notre èventuelle mauvaise conscience ne nous fait pas nous rèvolter pour exiger des diminutions de salaire et une meilleure rèpartition des richesses... qui devrait/ ..ra etre faite bien sur sur les revenus des riches mais aussi de monsieur tout le monde... !

Non ce qui est impardonable comme le dit Onfray, c’est bien l’histoire du libre arbitre, qu’un penseur (ce devrait etre la qualification d’un pape j’immagine) soit incapable d’affronter son propre rapport au libre libre arbitre, mais cela est l’essence meme des religions...

Antoine


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 19h38 - Posté par

Excellent article...comme d’hab. merci Michel.

Par contre Antoine, tu peut t’expliquer sur le fait qu’il faille se révolter "pour exiger des diminutions de salaires", qui, si elles touchent les riches (c’est la moindre des choses), doivent aussi être supportées par "monsieur tout le monde" ?


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 10h07 - Posté par

pour rèpondre à 83***.8. par simple politesse, je veux bien à l’occasion m’expliquer sur la nècessité d’une diminution de notre teneur de vie et la pauvreté dans le monde, mais ce n’est pas le sujet de cet article.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 09h09 - Posté par

Antoine, dans l’ensemble je suis d’accord avec toi. Sauf que monsieur tout le monde gagne generalement le smic, c’est à dire qu’il doit se serrer la ceinture pour garder un peu la tete hos de l’eau s’il veut respirer un peu. Alors vouloir déshabiller Pierre pour habiller Paul ne ferait en rien avancer le ch’milblik.

Merci à monsieur D’onfray pour son analyse


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 11h50 - Posté par

Que le Vatican n’a jamais mis Mein Kampf à l’index, au contraire de Montaigne, Descartes, Sartre, Bergson et mille autres. >>>>
Ils ne sont pas très contemporains.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 septembre 2006 - 00h21 - Posté par

Réponse à 83***149***

C’est le moins qu’on puisse dire, Hitler n’est pas le contemporain des
philosophes sus cités sauf de Sartre mais je pense que vous avez mal
compris ce que Michel Onfray voulait signifié par cette indication.

Bien que je ne sache pas si l’exemple est vrai, il me semble
que MO relevait une aberrance assez flagrante quand au choix (libre)
des oeuvres mis à l’index par le vatican qui ose indexé des philosophes
comme ( Bergson , Sartre, Montaigne) qui sont des hommes généreux,
intelligents, sympathiques, aimabes, humains tandis qu’Hitler un tyran,meurtrier (pléonasme),
détestable,repoussant, inhumain est considéré comme abordable.

Ainsi l’aspect temporelle n’empêche pas la validité de l’exemple,
l’accent étant bien plutôt mis sur la valeur des hommes en question.

Le point commun de tous ces auteurs étant leur affinité au christianisme,
il est intéressant de constater que les seuls chrétiens valables sont
ceux qui sont à l’index (hypothèse car comme je l’ai déjà dit
je n’ai pas pris connaissance de cet index).

I se peut aussi que vous ayez simplement voulu pinailler ce
qui expliquerait d’une certaine manière le mépris des autres
quand à votre intervention, si tel n’est pas le cas
j’espère vous avoir convaincu.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 13h22 - Posté par

Article salutaire en effet.
Mais une phrase fait tiquer :
"... le peuple allemand dans son ensemble a été abusé par ceux-là, bien qu’ayant voté démocratiquement comme un seul homme...."
Très gros raccourci historique : aux élections de 1933 on n’a pas pour voté "comme un seul homme" pour Hitler, loin s’en faut. Et les élections qui ont suivi étaient tout sauf démocratiques, les partis d’opposition étant interdits et leurs dizaines de milliers de militants assassinés ou déportés...
foma


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 17h35

Merci à Michel Onfray d’avoir abordé ce sujet tabou dans les médias
Régine



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 18h22

Juste une précision. Hitler signa un concordat avec le Vatican le 20 juillet 1933. Le pape était à l’époque Pie XI et non Pie XII qui fut élu pape le 2 mars 1939. Hitler "promettait de tolérer l’enseignement catholique et l’Action catholique en Allemagne tant que des organisations ne feraient pas de politique". Hitler après avoir réuni sa majorité obtint les pleins pouvoirs le 24 mars 1933, alors qu’une majorité d’Allemands avaient voté pour les autres partis le 5 mars. C’est l’arrestation des députés communistes, l’appui décisif du Zentrum catholique et des nationalistes de Hugenberg qui lui permirent d’y parvenir. La non contestation du Vatican "reflétait la conviction de Pie XI que le communisme était pire que le nazisme, et du peu de cas qu’il faisait des libertés politiques (il pensait que les catholiques devaient oeuvrer dans le monde par le biais des écoles et des "actions catholiques", organisations de jeunesse ou de travailleurs, plutôt que par celui des élections et des partis politiques)".
Source : "Le fascisme en question" de Robert O. Paxton, p.183.

André-Michel Berthoux



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
3 juin 2006 - 23h12 - Posté par

L´Histoire se répète et, pardon de citer un vieux barbon de la philosophie allemande, un certain Karl, mais quand elle se répète, la tragédie apparaît comme une farce. Bref. Les Catholiques en Allemagne persistent et signent : l´organisation catholique humanitaire- anciennement caritative - Caritas (membre du Conseil international du Forum social mondial du reste) Section allemande, loin de faire oeuvre de pénitence pour les "erreurs" passées, a conclu un accord avec certaines communes gérées par la CDU, Cologne notamment, pour "réinsérer" des chômeurs de longue durée. Précisions sur la réinsertion dans le monde du travail au sens où l´entendent les autorités allemandes - et leurs collaborateurs, dont Caritas Allemagne : Les chômeurs de longue durée, considérés comme inaptes à l´intégration sur le "marché de l´emploi primaire", c´est le terme employé par l´équivalent de l´ANPE en Allemagne, se voient contraints - sous peine de radiation - d´accepter des "mesures de réinsertion" consistant à travailler pour un peu plus d´un euro de l´heure pour des institutions sans but lucratif. Et c´est là que Caritas intervient. Elle a toujours perçu des subventions publiques, donc l´argent des contribuables, même non chrétiens, elle bénéficiaient de la loi allemande sur l´objection de conscience, le service civil, de l´année civile européenne, en bref, du travail gratuit de toutes sortes de bénévoles. Aujourd´hui, elle va pouvoir, en plus, faire appel à la main-d´oeuvre quasi-gratuite des chômeurs, sous prétexte de les former, avec l´objectif de les embaucher un jour. Il faut préciser que les institutions catholiques allemandes n´embauchent que des Catholiques...Alors un Turc de mon quartier populaire qui bosse six mois sans être payé chez Caritas ne sera jamais embauché. Sans parler de l´anticléricale française du même quartier.
Sur le retour des "valeurs allemandes chrétiennes", on verra ça une prochaine fois.
A.R.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 13h16 - Posté par

A propos de cette période trouble il ne faut pas faire d’amalgame,et par rapport à Ratzinger,mettre en parralele l’attitude d’autres catholiques.
Je pense en particulier à Hans et Sophie Scholl.
Jeunes étudiants catholiques,révoltés par ce qui se passait autours d’eux ils créent un réseau de résistance:la rose blanche.Ils diffusent des tracts antinazis,essaient de rassembler des opposants au régime et sont dénoncés.
"jugées" ils sont condamnés à mort.Sophie Scholl sera décapitée à la hache.
Des allemands de toutes croyances ou obédiences politique surent faire le choix de dire non.La majorité l’a payée trés cher.Même s’ils furent peu nombreux il nous appartient de leur rendre justice,puisque le pouvoir allemand continu à les considerer comme des traitres.
Alors Ratzinger n’avait pas le choix ou n’a pas voulu le faire ?
L’excuse de l’âge ?Ratzinger avait 17 ans,Sophie Scholl 18.
Jean Claude des Landes


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 20h07 - Posté par

Les jeunesse hitlériennes étaient obligatoires depuis 1938.
De plus ratzinger avait 12 ans,peut-on demandé à un gamin de 12 ans d’etre un héros ?
Sa famille était pourtant antinazie,son père gendarme a été obligé de changer à de multiples reprises de postes parcequ’il tenait des réunions contre l’idéologie des chemises brunes.
C’est Sophie Scholl justement qui disait au moment de son procés "ce que nous avons dit et écrit,beaucoup le pensent mais peu ont pu l’exprimer".Alors peur,crainte,lacheté ?Peut etre mais il est difficile de juger,en France aussi beaucoup n’ont rien fait,rien dit,voir pire.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 21h55 - Posté par

J’ai vu quelques arguments pas très... "catholiques" ... !
En quoi le fait que le peuple africain souffre de la faim, ET que parallement chacun dort sur ces oreilles dédouane le Pape de ses agissements, fussent ils dans sa jeunesse ? Ce raisonnement s’appelle : le nivellement par le bas. Il y a pire aujourd’hui... alors, les meurtres (fussent t-ils "autorisés" ou commandés par une autorité politique), vous savez, sont pardonnés et excusé les yeux fermés.
Quand on est dans la DCA, on torpille des avions... ou on y participe. C’est grave, surtout si on est séminariste. Et meme si, il se pourrait que, le pape n’est fait que des actions non directement impliquées à la collision du missile et de l’avion... c’est se voiler la face. (la logique de : "c’est pas moi qui ai appuyé sur la gachette vous savez... ! moi j’ai juste mis la balle dans le barillet...)

Ecrire que le pape était jeune, et donc que ce n’est pas grave est indécent, notamment pour les autres jeunes qui était fusillés ou allaient en camps de concentration pour n’avoir pas VOULU participer à l’effort de guerre (opposants politiques, Témoins de Jéhovah, objecteurs de conscience, etc, etc, etc...).


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 22h35 - Posté par

alors vous devez tenir le mème raisonnement pour tous les allemands qui ont participé à la guerre et vous n’en trouverez pas beaucoup qui n’ont pas servi dans l’armée s’ils avaient l’age et exigez des excuses de chacun d’eux ? Mon grand-père me raconte souvent l’occupation,il habitait dans le lot alors et a vu les colonnes de résistants passer pour etre fusillés dont des gens qu’il connaissait pourtant il ne s’est pas engagé dans la Résistance,il n’ a rien fait qu’essayer de survivre et d’échapper aux répressions des allemands qui sévissaient dès qu’un résistant avait tuer un officier.Il m’en parle avec toute l’émotion,la reconnaissance et l’admiration qu’il avait et a malgré tout pour toutes ces personnes.Voilà rien de plus,facile,lache,dois-je émettre cette opinion sur mon grand père ? Bien sur il y a bien quelques allemands qui ne se sont pas engagés,mais combien sont-ils ?Combien ont réellement approuvé ?Nous ne le saurons sans doute jamais ? à l’heure ou l’allemagne a toute sa place dans le cercle des nations,ne vaut-il pas mieux continuer de se tourner vers l’avenir,avec une volonté de paix et plutot que d’accuser encore et toujours,se souvenir surtout à quel degré de haine on peut arriver pour en tirer les leçons.A mon sens la mémoire de ce qui est arrivé est plus importante aujourd’hui que les accusations et les procés.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
4 juin 2006 - 22h43 - Posté par

Je n’ai pas dit que le pape etait jeune et que ce n’ètait pas grave, j’ai dit que à nimporte quel age je pense qu’il n’est pas èvident de se mettre contre un pouvoir totalitaire, qui fait disparaitre, tue, torture. Ceci n’est pas une excuse c’est une constatation.

Le fait que le tiers monde souffre de la faim n’est qu’un parallèle sur notre hèroisme quotidien, qui avec l’excuse du smic et de la tete hors de l’eau fait que tous les hèros que nous sommes continuent à consommer des produits en affamants les autres.
Un exemple pour tous si le Brèsil n’exportait pas le soya qu’il produit, il aurait rèsolu a 80% la faim de protèine de son peuple, les cochons de chez nous seraient plus gras car on serait obligé de leur donner notre blè au lieu de proteines. Le seul problème c’est que le Brèsil de rembourserait plus sa dette extèrieur et donc que les petits èpargant qui ont placé de l’argent pour leur retraite, le paumerait....

Voilà pour notre hèroisme quotidien.

Et que donc je ne suis pas de ceux qui lance ces pierres là, sur l’hèroisme ou la veulerie des gens qui vivent dans les dictatures. Je peux les admirer ou les regretter, je ne sais pas comment je reagirais dans la meme position, et mon romantisme sur ce point là c’est arrondis les coins depuis belle lurette, on peut toujours rèver d’etre un hèros, voyons pour commencer ce que l’on fait ici au quotidien !!!

Par contre l’aspect du libre choix et ce qui en dècoule 1/2 siècle après ou des discours scabreux sur les valeurs du christianisme....

Antoine


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 11h29

Ce que n’aime pas Benoît XVI et il le fait savoir :

Le relativisme

Le "sécularisme fermé à la transcendance" (la laïcité)

L’homosexualité

L’avortement

La contraception (et en particulier les préservatifs. L’amour suffira pour éviter le sida.)

Les femmes prêtres

L’œcuménisme des franciscains d’Assise

Ce qu’aime Benoît XVI et il le fait savoir :

Le célibat des prêtres

Le mariage et la famille

L’eucharistie

Les indulgences

L’Opus Dei

Si les singes avaient un dieu : il serait macaque !

dernier sondage fiable sur l’impact des religions dans le monde ? si qu’elqu’un pouvait nous renseigner

d’avance merci

arlequin



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 22h38 - Posté par

Faudrait-il aimer l’avortement ? Faudrait-il aimer l’homosexualité ? Ça veut dire quoi M. Arlequin ?

Les positions officielles de l’Eglise peuvent ne pas être comprises. Et on peut reconnaître humblement ses limites. On peut ne pas être d’accord avec elles.

Se limiter aux l’idées orthodoxes véhiculées par les médias dominants dénote, me semble-t-il, un manque de perspective saisissant (et fatiguant). On peut ne pas suivre la doctrine du Vatican ou la suivre, chacun choisit, non ? Certains utiliseront des préservatifs et les autres chercheront à aimer vraiment leur partenaire unique (ça fait partie de la doctrine rétrograde des catholiques). Une seule solution valable ?
 L’amour (le vrai et exclusif) peut éviter le sida. C’est d’une simplicité désarmante, non ? Comment peut-on être contre ?

Il sera intéressant de noter que les prêtres choissent le célibat. Seuls ceux qui acceptent de rester célibataires sont ordonnés prêtre. Oû est le problème ?

Quel est le sens de votre message, M. Arlequin ? Juger M. le pape ? Ses idées ? Voulez-vous ouvrir un débat sur la validité de la doctrine catholique ? Le connaissez-vous vraiment ou par ouï-dire ? Votre post (comme le mien par conséquent) n’est-il pas hors sujet ?


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 23h21 - Posté par

Honte à l’humanité ! Telle est la devise du catholicisme, qui, plus que les autres sectes, s’est préservé des tentations libérales, aime à flétrir, à rabaisser, à couvrir d’ignominie. Il s’attaque à l’amour-propre, qu’il traite d’égoïsme ; à la dignité qu’il nomme orgueil ; aux affections naturelles qu’il considère comme une infidélité. Ce respect des autres, conséquence du respect de soi-même, (...), il en fait un vice sous le nom de respect humain. Il est remarquable, en effet, qu’aucune religion ne s’est trouvée en guerre avec le respect humain autant que le catholicisme."
(Pierre-Joseph Proudhon / 1809-1865 / Justice)

ce que je voulais "simplement" dire c’est que la papauté doit se méler de ses affaires, cette "secte" qui a réussi pourrie la vie des hommes depuis des siècles et ainsi ne soit-il pas plus longtemps !
je n’ai pas a jugé comment les autres font l’amour, avec qui et pourquoi...

que des individus croit en un dieu pour combler leurs manques cela ressort du psychologique comme disait FREUD,
ils s’allongent sur un divan, déverse leur recherche de l’AUTRE et évite de pourrir la vie de millions d’humains !

Encore aujourd’hui des "hommes" se massacrent au nom des religions ! trouvez-vous cela normal ? et ce pape -ancien nazi- voudrait me donner des leçons !!
l’Opus Déi : faut il détailler ?

mais je préfère parler d’Anne Frank et des milliers de jeunes qui se sont rués au combat, on refuser l’asservissement au péril de leur vie...ceux-là méritent mon respect,
quand à Benoit 16 je ne le tiens pas en odeur de sainteté et je ne lui donne pas ma bénédiction !

Arlequin


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 23h46 - Posté par

ah ! j’ai oublié aussi de vous dire :

Les « fondamentalistes » qu’ils soient catho, musulmans, juifs, …c’est viscéral : je ne les supporte pas ! peut-être est-ce maladif ? ce ne sont que sources de guerres, de manipulations pour les pouvoirs !

En tant que « citoyen » athée : je me dois de participer à la lutte contre l’obscurantisme et les religions (toutes…) beaucoup « croit » par paresse intellectuelle, par peur, par superstition…par habitude !

Que ce pape (qui a accepté d’être serviteur du nazisme ! pendant qu’Anne !…) aujourd’hui nous donne des leçons de morale sur tous les sujets, nous disent comment nous devons faire l’amour, avec qui, dans quelle position, si je dois mettre une capote ou non…plutôt non d’ailleurs…
Ce n’est pas parce qu’il est patron d’une multinationale (une secte qui triomphe !) qu’il doit se permettre de me dicter ma « conduite » !
Le « Traité d’athéologie « de Michel ONFRAY devrait être obligatoirement étudié dans les écoles de la République ;

Je suis athée, profondément….et pour tout dire la religion m’emmerde et je m’en désintéresserait si elles n’avaient pas un rôle aussi néfaste et mortifère !

Cela ressort du pathologique et comme disait FREUD :
Dès lors que l’homme en cours de croissance remarque qu’il est voué à rester toujours un enfant, qu’il ne peut se passer de protection contre les surpuissances étrangères, il confère à celles-ci les traits de la figure paternelle, il se crée des dieux dont il a peur, qu’il cherche à se gagner et auxquels il transfère néanmoins le soin de sa protection."
(Sigmund Freud / 1856-1939/ L’avenir d’une illusion)

(je suis peut-être hors sujet, mais ce pape me met hors de moi !)

Arlequin


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
6 juin 2006 - 12h41 - Posté par

A Arlequin,

Tout doux l’ami, chacun doit pouvoir penser ce qu’il veut sans l’imposer aux autres. Mais dans l’ensemble, je partage votre point de vue.


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 11h30

Pout ceux qui aiment lire et veulent en savoir plus sur certains points avec des ouvrages sérieux :

l’Eglise dans la 2e Guerre mondiale :

Annie Lacroix-Riz, Le Vatican, l’Europe et le Reich. De la Première Guerre mondiale à la guerre froide, Armand Colin, 1996.

la responsabilité collective des allemands :

Götz Aly, Comment Hitler a acheté les Allemands, FLammarion, 2005

lire ces deux ouvrage donne une version, sérieuse, appuyée scientifiquement, et assez peu répendue à l’heure actuelle...



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
5 juin 2006 - 22h13

« Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?
Comment peux-tu dire à ton frère : "Frère, attends. Que j’ôte la paille qui est dans ton œil", toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Homme au jugement perverti, ôte d’abord la poutre de ton œil ! Et alors tu verras clair pour ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Enfant, il ne s’est pas révolté EFFICACEMENT contre le nazisme (on ne sait pas ce qu’il pensait ni ce qu’il a fait d’ailleurs dans les jeunesses hitlériennes). Pas bien ! En 2006, on peut faire la morale et on peut regretter qu’il ne soit pas mort dans un camp comme héros. Si ça peut aider certains à se défouler...

Alors on juge aussi l’ENSEMBLE des catholiques. Eux non plus ne se sont pas tous insurgés contre le nazisme. Pas bien. Hitler n’étant pas anti-chrétien, on pourrait les mettre tous dans le même sac ?

Raisonnements simplistes qui sont digne d’un débat télévisé. Bravo M. d’Onfray !

QUESTIONS :
 Est-il légitime de juger le comportement d’une personne avec 60 ans de recul, sans remettre en perspective la situation historique ?
 Peut-on généraliser le comportement de certaines personnes à un groupe ?
(Hitler devait croire en Dieu -> ceux qui croient en Dieu doivent pas être vraiment mieux que lui ?)
C’est du racisme, non ?



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
6 juin 2006 - 08h34 - Posté par

Revenons donc au libre arbitre, si chère aux èglise, conjoint du mea-culpa.
C’est un peu plus difficile à affronter comme dèbat, je le comprends, meme et surtout pour les croyants... Du reste c’est pour ça que le dèbat dèvie sur le passé de ratzinger, plutot que sur le sujet de l’article. Facilité oblige.

Antoine


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
6 juin 2006 - 15h51 - Posté par

Pour 88.***.120.***

Alors on juge aussi l’ENSEMBLE des catholiques. Pourquoi ? :

1 - Parce que le Pape est LE gourou des catholiques (soit dit en passant la plus grande et vraie secte du monde : Un gourou qui fait le jour et la nuit, des moutons qui suivent la voix du maitre) et a ce titre représente, non seulement TOUS les catholiques, mais aussi leur doctrines.

2 - Parce qu’Hitler était un Catholique reconnu à son époque, et de connivence avec le pape de l’époque qui a soutenu son ascension.

3 - Parce que, évidemment, les moutons ont suivi, en oubliant leurs principes ultimes : tu ne tuera point. Qui utilise l’épée périra par l’épée.. etc... On imagine mal Jésus se battre, fusse t-il en danger de mort (ce qui a été le cas). (Les catholiques se sont d’ailleurs entretués (Allemands, Francais, Anglais, ... l’amour vache quoi...)

Rappel du nouveau testament : A leur amour vous les reconnaitrez.

QUESTIONS :

 Est-il légitime de juger le comportement d’une personne avec 60 ans de recul, sans remettre en perspective la situation historique ?

Oui. On l’a fait pour Papon, et tous les autres.

 Peut-on généraliser le comportement de certaines personnes à un groupe ?

Dans ce cas et beaucoup d’autres (inquisition, croisades : voir la page noire du christianisme, 2000 ans de terreur et de meurtres), dès lors que l’action est organisée de manière collective avec la bénédiction des représentants du groupe : OUI


> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
6 juin 2006 - 12h21

Si Michel Onfray n’avait pas existé, il aurait fallu l’inventer. Il dit et écrit si bien ce qu’on pense. Il est authentique, direct, simple, généreux, ce qui manque aux philosophes actuels.
Quant à Benoît 16 et son passé, ça va pas aider les catho qui ont reçu pour consigne de descendre dans la rue, pour re-évangéliser la population afin de faire barrage à l’expansion de l’islam en France comme dans le monde et remplir les caisses.
Juliette.



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
8 juin 2006 - 15h30

Michel Onfray assène des coups de butoir salutaires , en effet ! Une petite anecdote récente,qui prouve le biaisement des institutions religieuses ;on (me) demande une dissertation sur le rôle de Pie XII pendant la seconde guerre mondiale.Abhorrant les religions,mais peu cultivé sur l’implication de ce pape,un cher professeur de théologie(zut, j’aurais dû m’en douter !) me transmet avec la plus grande bienveillance un ouvrage traitant du sujet.A sa lecture, le pape passait pour le plus saint des hommmes:rencontres avec les dirigeants politiques de l’époque,hautement fréquentables bien-entendu,afin de calmer par la grâce du missionnaire de dieu leurs ardeurs belliqueuses, discours pacifistes etc...
Cette dissertation a été gratifiée d’un 15/20 et pour cause : nulle part ce document historique ne comportait d’allusions mettant en cause PieXII,soit l’impossibilité de juger partialement à partir du livre en question.Je vous laisse imaginer ma frustration !
En philosophie,point de références à Nietzsche,Fueurbach,D’Holbach...

Que le courant de pensée athée soit appris en classe terminale et autres palliers scolaires,ceci est de salubrité publique !

michael



> Anne (Frank) et Joseph (Ratzinger)
16 juin 2006 - 18h19

Mieux que Da Vinci code… !

« lettre ouverte à ceux qui me prennent toujours pour le Fils de Dieu ! »

« autobiographie de Jésus de Nazareth »
un livre qui ruine le fonds de commerce de la religion monothéiste, livre méprisé par toutes les églises, ignoré par tous les bien pensants, croyants ou non croyants
un livre qui permet de remettre à l’heure les pendules de la religion monothéiste et très particulièrement celles de la religion chrétienne alors que l’humanité sort péniblement, dans les larmes et dans le sang, de l’âge ingrat du pouvoir patriarcal pour aborder l’âge adulte.
un texte établi et commenté par André Monjardet, théologien et sociologue
aux éditions Berg International 129 Bd St Michel 75005 Paris
( andre.monjardet@cegetel.net) site : www.monjardet.fr.st/

Pour en finir avec les religions ….
Du dieu unique à la pensée unique…

Un dieu unique a engendré une pensée unique. En Occident, ce que n’avait pas réussi à faire le monothéisme religieux chrétien, conquérir le monde, le "monothéisme profane" est en train de le réaliser : un nouveau dieu unique, le dieu argent, régente le monde entier et tient sous son implacable férule la quasi totalité des êtres humains. Il terrorise et asservit l’humanité. A cet égard, le monothéisme religieux semble avoir été le prototype de la pensée idéologique dont le propre est de prétendre s’imposer à l’ensemble des hommes. La prégnance dans l’inconscient collectif occidental d’une croyance en un dieu unique a engendré une conception totalisante, puis totalitaire, actuellement d’ordre économique, de l’être humain. Elle est la principale cause, chez les Occidentaux, de cette prétention à être les uniques détenteurs de la vérité universelle. A ce titre, la religion chrétienne, elle-même issue du monothéisme juif, peut être considérée comme l’archétype de toutes les idéologies occidentales modernes, dans leur volonté de dire le vrai de tout l’homme à tous les hommes de tous les temps.

La dernière religion monothéiste de l’Histoire, l’Islam, a été à bonne école ! Comment s’étonner que, face à l’impérialisme occidental et au regard du bilan mondial catastrophique qu’il a généré, les plus fanatiques de ses fidèles se dressent pour mettre à bas le Grand Satan qui étend son implacable règne matérialiste sur le monde ?
« lettre ouverte à ceux qui me prennent toujours pour le Fils de Dieu ! »

un livre qui ruine le fonds de commerce de la religion monothéiste, livre méprisé par toutes les églises, ignoré par tous les bien pensants, croyants ou non croyants
un livre qui permet de remettre à l’heure les pendules de la religion monothéiste et très particulièrement celles de la religion chrétienne alors que l’humanité sort péniblement, dans les larmes et dans le sang, de l’âge ingrat du pouvoir patriarcal pour aborder l’âge adulte.
un texte établi et commenté par André Monjardet, théologien et sociologue
aux éditions Berg International 129 Bd St Michel 75005 Paris
( andre.monjardet@cegetel.net) site : www.monjardet.fr.st/

lecture post-religieuse de la naissance du christianisme, ouvrage occulté autant par ceux qui n’imaginaient pas un instant le "retour du religieux" dans les sociétés contemporaines que par les bien pensants qui l’appelaient de leurs voeux !
AUTOBIOGRAPHIE
de Jésus de Nazareth
texte établi et commenté par André MONJARDET andre.monjardet@cegetel.net

aux éditions Berg International 129 Bd St Michel 75005 Paris

un livre méprisé par toutes les églises
ignoré par tous les bien pensants,
un livre qui ruine le fonds de commerce d’une religion fondée après la mort de celui qui est considéré comme le fondateur du christianisme ,un livre forcément ignoré par les églises, méprisé par les chrétiens, occulté par les savants, vilipendé par les dévots, moqué par les athées, rejeté par les uns, dénoncé par les autres, ridiculisé par tous…

Il s’agit simplement remettre à l’heure les pendules des religions monothéistes et très particulièrement celles de la religion chrétienne alors que l’humanité sort péniblement, dans les larmes et dans le sang, de l’âge ingrat du pouvoir patriarcal et clérical pour aborder l’âge adulte. Les hommes sont devenus les seuls vrais maîtres de leur destin ; il est temps pour eux de se libérer des angoisses archaïques, des peurs séculaires et des croyances mythiques qui, orchestrées par les religions, les opposent encore plus ou moins violemment les uns aux autres. Le troisième millénaire s’approche sous d’inquiétants auspices : bientôt 6 milliards d’êtres humains dont plus du quart s’enfonce chaque jour davantage dans la misère, un fossé qui s’accroît entre des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres, l’inconscience d’une "pensée unique" qui livre à la seule loi du Marché l’économie mondiale, l’omnipotence de l’Argent-Roi devenu le seul vrai Dieu de la planète, le retour des nationalismes et la course effrénée aux armements les plus meurtriers. Rejetant les vieux clivages religieux et idéologiques, sources de divisions et de haines, l’heure n’a-t-elle pas sonné pour les hommes d’entrer dans l’ère de la fraternité mondiale.






Café d’histoire critique et d’études marxistes, 23 mars 2019 : mouvement syndical et moyens d’action …
vendredi 22 - 17h19
de : Jo.dez
Podemos, Podemos, qui t’a vu et ne te reconnaît plus ...
vendredi 22 - 17h07
de : Antoine (Montpellier)
L’ARMÉE MANIPULÉE PAR UN POUVOIR À LA DÉRIVE !
vendredi 22 - 16h43
de : Info’Com-CGT
Et bientôt grâce à l’Europe qui protége la précarité énergétique
vendredi 22 - 13h17
de : Irae
Sentinelle pour l’acte 19 : pas d’accord, « mon fils militaire se mettra en maladie » (video)
vendredi 22 - 10h56
de : JO
Omnes vulnerant , ultima necat.
vendredi 22 - 10h55
de : L’iena rabbioso
François RUFFIN : Je ne viendrai pas à l’Elysée !
vendredi 22 - 10h40
de : JO
Gilets jaunes : a Montpellier, les policiers détestent être surveillés
vendredi 22 - 07h48
La bande des faux monnayeurs de la République
jeudi 21 - 21h19
de : Alina Reyes
1 commentaire
Intervention militaire : C’est en un mois de mars 1871 que la Commune de Paris y vit se rallier la Garde Nationale
jeudi 21 - 17h18
de : JO
La monarchie absolue, les sondages semblent bien dire : ça suffit !
jeudi 21 - 16h52
de : JO
Casino : quand des syndicats font le jeu du capitalisme sauvage
jeudi 21 - 15h29
de : François
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 - 12h10
de : Info’Com-CGT
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
jeudi 21 - 12h01
GILETS JAUNES : ACTE 19 SAMEDI 23 MARS
jeudi 21 - 11h44
de : JO
5 commentaires
La presse porte parole du pouvoir - instauration de la loi martiale ? (video)
jeudi 21 - 08h17
de : Irae
1 commentaire
Chiens de garde aux basques d’une gilets jaune (video)
jeudi 21 - 00h08
de : Irae
Le "Sanglier Jaune" , qui va à la rencontre de la France en jaune, était à Paris pour sa 12 ème étape, acte 18 (video)
mercredi 20 - 23h20
de : nazairien
1 commentaire
Les Faucheurs OGM de Colmar Acte 2
mercredi 20 - 22h42
de : Jean-Yves Peillard
Pensée émue pour la famille des vitrines... / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 20 - 22h32
de : Hdm
0%.
mercredi 20 - 18h39
de : L’iena rabbioso
Verdi, lance, un nouveau "coup de gueule" salutaire, Violence d’Etat, merdias infâmes : la révolte jaune s’enracine (video)
mercredi 20 - 16h23
de : nazairien
2 commentaires
Amandine : « Passée à tabac par les flics, j’ai une commotion cérébrale mais ils ne me feront pas taire ! »
mercredi 20 - 13h48
de : nazairien
3 commentaires
APPEL PROPOSE PAR LES ELU-E-S FRONT DE GAUCHE ET ADOPTE A L’UNANIMITÉ DU CONSEIL MUNICIPAL
mercredi 20 - 12h00
de : BERNARD DUPIN
2 commentaires
19 mars : une grève interprofessionnelle très forte dans les écoles
mardi 19 - 20h29
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Acte 18, Le "Média" donne la parole à ceux à qui on l’a confisquée : Paroles de "gilets jaunes" (video)
mardi 19 - 20h21
de : nazairien
1 commentaire
Les enseignants sont-ils des frelons asiatiques ? Honte à la police ! (video)
mardi 19 - 19h42
de : jean 1
l’Algérie est libre.
mardi 19 - 19h06
de : L’iena rabbioso
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
mardi 19 - 15h59
de : BERNARD DUPIN
Lettre aux gentils de la République
mardi 19 - 13h20
de : jean 1
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise
mardi 19 - 11h55
de : jean 1
Acte XVIII mis en musique (video)
mardi 19 - 07h58
Maxime Nicolle, une figure des "gilets jaunes" , répond au KéKé de Marselle
mardi 19 - 00h19
de : nazairien
Dans les medias on se rassure comme on peut
mardi 19 - 00h07
de : Irae
« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !
lundi 18 - 23h48
de : Christian DELARUE
Nouvelle-Zélande : les fantasmes et la haine tuent - MRAP
lundi 18 - 23h16
de : Christian DELARUE
Les "marcheurs en folie" Agnès Buzyn souhaite rehausser l’âge de la retraite, les syndicats appellent à une grève généra (video)
lundi 18 - 19h48
de : nazairien
3 commentaires
Un 16 mars et ça repart ! (video)
lundi 18 - 16h02
de : Le Cercle 49
Venezuela : la prochaine guerre ? (video)
lundi 18 - 15h18
LE "Média" , au fil de l’acte 18 à Paris, donnent la parole aux "gilets jaunes" (vidéo)
lundi 18 - 14h38
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite