Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cuba : la plus grande muselière du monde


de : Maxime Vivas
dimanche 4 juin 2006 - 17h31 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 44 ko
http://www.blackpearlphoto.net/

de Maxime Vivas

Un moyen classique d’esquiver les critiques sur les désordres de votre maison est de déplacer le sujet en lançant un "Ailleurs, c’est pire !".

Les amis de Cuba me permettront de le dire fraternellement : ils tombent parfois dans ce travers qui pêche, non par fausseté, mais par systématisme.

Prenons un exemple. Les détracteurs de l’île des Caraïbes, guidés par la bannière étoilée d’une ONG (Organisation Néo Guignolesque) française qui arrondit ses fins de mois grâce aux dollars de l’Oncle Sam, pestent contre la qualité de l’information sur l’île.

 "Va voir à Guantanamo !", s’égosillent aussitôt les nostalgiques du Che et les adulateurs de Fidel.

N’est-il pas trop facile de détourner ainsi contre l’adversaire le fameux : « Va voir à Moscou ! » ?

Certes, le Goulag tropical US est un terrifiant lieu de non droit où sont encagés par centaines des malheureux raflés dans des pays lointains.

Mais il n’est pas question de ça ici, présentement.

Certes, d’indiscrets téléobjectifs ont pu nous les montrer, à travers les grilles, dans leur combinaison orange, agenouillés, bandeau sur les yeux, casque sur les oreilles, moufles aux mains pour annihiler toute sensation et les rendre fous.

Intéressant, mais hors sujet.

Certes, des indiscrétions nous ont appris qu’à d’autres moments, ils étaient soumis sans interruption à des lumières crues et à des musiques assourdissantes.

Nous nous égarons.

Certes, d’autres tortures plus traditionnelles sont dispensées à l’abri de tout regard.

Assez de diversion, SVP !

Certes, ils font par dizaines une grève de la faim. On les attache et on les nourrit alors comme des oies.

N’essayez pas de m’embrouiller.

Certes quelques-uns parviennent malgré tout à se suicider, transgressant la loi de leur religion (dont le livre est jeté dans les W.C par de grands gaillards rigolards).

Assez ! Vous refusez la discussion.

Certes, la presse libre du monde libre ne peut s’approcher du royaume des bourreaux et des cages des victimes parmi lesquelles se trouve au moins un journaliste, oublié de ses confrères.

 Suffit ! Je ne vous parle pas des exactions passibles de tribunaux internationaux, de l’arbitraire, de la sauvagerie, du sadisme, de la torture, des crimes de guerre, je vous parle de l’information à Cuba. Donc, de la liberté. Donc, d’une des conditions du bonheur. Vous refusez ce débat ?

 Soit, allons-y. Nous avons, dans l’île en sursis (Bush étant empêtré ailleurs) quelques organes de presse (imprimés sur un papier de qualité moyenne, de pagination réduite) dont aucun n’appartient à un Américain ou à un banquier, ou à un marchand d’armes. Ils s’adressent à différents publics. Il existe une presse catholique qui publie sans contrôle préalable, librement, dès lors qu’elle n’appelle pas à l’Irakisation de l’île. Sur le plan de la permissivité, on croirait lire notre presse à la veille du déferlement des troupes nazies dans notre pays. En un peu mieux, peut-être.

Elle présente une double particularité : elle ne véhicule pas les thèses des ultralibéraux et, en même temps, elle permet aux lecteurs d’avoir une vue précise sur l’état de leur pays et du monde. Par exemple, ils sont au fait, à la fois des dernières accusations de la revue Forbes et des réponses de l’accusé (le reste du monde connaît plus le mensonge que sa réfutation), contrairement à près d’un tiers des Etats-uniens, ils savent que Saddam Hussein n’est pour rien dans l’effondrement des tours jumelles. Ils ont suivi de près le tremblement de terre au Pakistan et savent par qui des milliers de rescapés ont été soignés bénévolement. Ils n’ignorent rien du dérèglement climatique en cours, etc. Ajoutons que tous ou presque sont capables de situer la France sur une carte, connaissent notre Histoire et notre cinéma, lisent nos auteurs...

 Encore une diversion ! Je vous parle de ceux qui sont bâillonnés.

 Bien. Ils sont de deux sortes. La première est composée de citoyens de toute profession qui avaient créé dans leur cuisine une « agence de presse », qui vendaient leur plume à l’ennemi et étaient prêts à n’importe quoi pour des dollars. RSF les baptise « journalistes indépendants ». La rue cubaine les appelle « mercenaires ». Ils ne sont pas en prison pour délit d’opinion, mais pour intelligence monnayée avec une puissance étrangère, crime que tous les pays sanctionnent, les USA et la France y compris, même en temps de paix, s’ils sont de nature à favoriser un conflit. Voyez les articles 411-4, 411-6, 411-10 de notre Code pénal.

 Heu, et la deuxième ?

 J’éprouve pour elle une vraie compassion. Elle est composée des kyrielles de journalistes, dont plus de cent rien qu’à La Havane. Ils s’informent, écrivent, enregistrent, filment et leur travail, s’il est objectif, finit au panier. Poubellisé. Tout ! Toujours !

 Ah ! Vous y venez enfin !

 Je vous parle des correspondants étrangers qui sont employés par des médias du monde entier ou par des agences de presse internationales. Depuis 1959, date de la Révolution, il s’est passé à Cuba, disons, allez : deux ou trois choses positives. Les correspondants de presse en poste à La Havane les ont observées. Et que nous rapportent nos médias, à l’arrivée ? Que TOUT va mal depuis des décennies et que le pire est à venir. Vous avez déjà lu un article du Monde sur Cuba qui ne soit pas négatif ? De Libération ? Entendu ou vu une émission informative ? Ainsi, cette petite île du tiers-monde se développe malgré un terrible blocus, obtient dans de nombreux domaines des succès qui émerveillent les autres pays pauvres et qui sont salués par les organismes internationaux spécialisés, mais nous n’en savons rien. Les dépêches des journalistes envoyés là-bas ne passent pas, sauf si elles sont « tendance » (à charge). Censurées ! Par milliers !

Que fait Reporters sans œillères ?

Alerte ! Des centaines de professionnels des médias sont pris en otages par la Pensée Unique !

Li-bé-rez nos ca-ma-ra-des des geôles du Mensonge Par Omission !

Lançons une pétition !

Le public a le droit d’être informé de ce qui va bien et de ce qui va mal à Cuba, des échecs et des réussites, des tâtonnements et des avancées. Il veut savoir ce que voient nos journalistes sur place et qu’ils n’ont pas le droit de nous communiquer impartialement à cause du sparadrap, virtuel mais étanche, posé sur leurs lèvres par les tenants d’un système économique que refuse ce peuple.

Arrachons les muselières de nos malheureux confrères !

Que les bouches s’ouvrent !

Et dans l’immédiat, un bon tuyau à ceux qui ne savent plus qui croire dans cette affaire. Si vous vous méfiez de la propagande gouvernementale cubaine (après tout, les Soviétiques nous ont bien roulés, alors le scepticisme peut se comprendre), si, à l’opposé, vos trouvez que le ton des « anticastristes » et trop ressemblant de celui de Le Pen et leurs informations trop inspirées des théories de Goebbels, si vous doutez pareillement de l’impartialité de notre presse, si vous vous demandez si RSF roule dans la roue de la CIA, essayez ce truc : lisez les informations relatives à Cuba dans les publications des grands organismes internationaux qui ne sont aucunement liés à une des parties : UNICEF, UNESCO, OMS, Amnesty International, rapports de l’ONU (PNUD, FAO...), voire des rapports d’organismes de l’ultralibéralisme : FMI, la banque mondiale, rapports officiels US, etc. (il y en a beaucoup d’autres). Voyez ce qu’ils disent de la petite île des caraïbes, comparez avec des pays comparables, en contexualisant (c’est-à-dire en tenant compte de l’environnement économico-politico-militaire).

Ainsi, vous constaterez que Cuba n’est pas l’enfer décrit par les médias « libres » (ni le paradis dont je rêve) et nous reprendrons ce débat sur la liberté de la presse dont je ne prétends pas ici qu’il est épuisé. Pas davantage je ne soutiens que tout est bien là où vous dites que tout est mal. J’affirme simplement que l’on discute dans le brouillard tant qu’on n’extirpe pas de notre œil cette poutre plantée là par Rigolos Sans Finesse), officine trop indulgente pour les tenants d’un monde unipolaire et pour un président états-unien à qui Dieu a ordonné de libérer La Havane comme il a libéré Kaboul et Bagdad.

Et si, grâce à ma méthode, les peuples du monde entier, éclairés sur la véritable nature de Cuba, obtenaient la levée du blocus et le renoncement définitif des Etats-Unis à ce bout de terre voisin, si ainsi tout devenait normal à l’extérieur, je suis prêt à dresser avec vous l’inventaire des défauts internes.

Parce que, figurez-vous, je me le garde pour moi par solidarité face à la menace impériale mais, comme tout un chacun en France (mon coiffeur inclus) je sais très bien ce que je ferais, moi, si j’étais eux.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Cuba : la plus grande muselière du monde
4 juin 2006 - 18h09

Les Etats européens et les States sont des pays libres et démocratiques... La preuve personne ne s’offusque du fait que, chez nous, la presse soit désormais entre les mains des marchands de canons !
Lumineux ton papier mon cher Maxime. Continue de dénoncer les maquereaux des temps modernes.
Bien fraternellement,
Raul



> Cuba : la plus grande muselière du monde
4 juin 2006 - 18h33 - Posté par

Prendre un aspect particulier d’une réalité complexe et généraliser la critique de cet aspect de manière à l’ensemble de la réalité est une méthode facile et connue pour discréditer un individu un pays, un régime.
Question : Qu’en est-il à Cuba du chômage, de la santé, de l’éducation, du sort des vieux etc . Quand tu auras fait le tour de l’ensemble des pb importants, analysé les tenants et aboutissants intervenant dans chacun d’eux tu pourras donner un avis circonstancié sur Cuba et ne pas jeter tout Cuba aux orties. Il y a en affet à Cuba un pb d’expression démocratique si l’on prend pour critère le modèle de la démocratie à l’occidentales qui est du type : votez pour moi et je défendrai les intérêts de ceux qui vous exploitent.Qu’n est-il à Cuba dans les entreprises ? pour ma part je n’ai pas la réponse mais je pense qu’il s’agit-là d’une question fondamentale s’agissant de démocratie. Par contre, dans les usines occidentales, où as tu aperçu le droit des salariés à imposer leur point de vue sur la marche de l’entreprise, sur les salaires, sur la déterminations des conditions de travail .
La plus grande muselière du monde ? Plutôt que Cuba je verra les USA, la Chine, Les média européens qui mentent et qu’on laisse mentir. Et surtout l’usine capitaliste, voilà la plus grande ou l’une des plus grandes muselières du monde.

Lolo


> Cuba : la plus grande muselière du monde
4 juin 2006 - 18h54 - Posté par

Au fait mon intervention ne s’adresse pas à Maxime mais à l’un de ceux (hypthétique ) qu’il dénonce. Lolo


> Cuba : la plus grande muselière du monde
4 juin 2006 - 23h45 - Posté par

C’est dommage cette attaque contre l’URSS parce que les soviétiques ont vraiment dégusté.

— -^¨¨^-


> Cuba : la plus grande muselière du monde
5 juin 2006 - 11h40 - Posté par

on croit rêver !!!!! donner des leçons à Cuba alors qu’en France les médias sont à la solde des gouvernants !!!
dénonçons les 6 millions qui vivent en dessous du seuil de pauvreté et qui crèvent dans notre pays aprés tu pourras parler de liberté !!!
chez nous c’est la liberté de crever et en la fermant sinon direction le tribunal a coup de matraques !!!!


> Cuba : la plus grande muselière du monde
5 juin 2006 - 15h23 - Posté par

Relis bien l’article de Maxime :-)

Il ne donne aucune leçon à Cuba, au contraire, il pointe du doigt le fait que tout ce qui nous parvient en France concernant cette île est déformé par _nos_ media, afin de correspondre aux idéaux des ultra libéraux.

G.B.





Violences policières:après l’ONU, la France pointée du doigt par Amnesty. Gérard Filoche s’en explique !
mercredi 30 - 22h18
de : joclaude
1 commentaire
Licenciés - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 30 - 20h34
de : Hdm
BIELORUSSIE : Autre volée de mois-vert pour notre monarque !
mercredi 30 - 14h24
de : joclaude
2 commentaires
Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
8 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite