Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
de : Muncerus
lundi 5 juin 2006 - 16h33 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 55.6 ko

de Muncerus

Gérard Filoche rêve encore et toujours ! Comment ne réalise-t-il pas qu’il est littéralement étouffé par la majorité su PS qui se situe clairement au centre de l’échiquier politique et confirme chaque jour plus nettement ce qui appoaraît comme un choix.

Les sorties de Ségolène Royal ne sont qu’un symptome du cancer qui depuis longtemps ronge le PS. Nous avons là le résultat logique d’un processus inauguré par Rocard, Delors puis, plus étrangement, par Bérégovoy et Jospin.

D’autres se sont essayés à l’exercice mené par Filoche. Ils se sont inutilemlent éreintés : Jean Poperen n’a jamais fait avancer d’un pouce le parti socialiste vers la gauche.

Tout au plus lui a-t-il donné quelque vernis au titre d’une minorité relativement peu agissante. Son successeur Vidalies poursuit la chimère. Chevènement, gardant quelque honorable foi dans une gauche fidèle à ses fondements, a fini par jeter l’éponge et a eu le courage de rompre avec le PS. D’autres, les Charzat et consort, sont allés à la soupe.

D’autres encore, et l’on a honte de citer Jean-Marie Bockel, sont allés chercher fortune du côté du blairisme ! Filoche n’a, tout comme Mélanchon, rien à faire au PS sinon attendre un strapontin au bénéfice d’un "militantisme malgré tout" !

Il fut un temps où l’entrisme aurait pu payer, c’était quand le PCF commençait à glisser vers sa perte. Nous sommes nombreux à ne pas avoir compris l’urgence qu’il y avait à le conforter.

Mais le PCF n’avait pas chaviré à droite, il maintenait un cap qu’il a dû cher payer. Ceux qui ont alors rejoint le PS ou qui l’ont soutenu au détriment du PCF sont aussi responsables de la situation actuelle et, s’ils croient (de surcroît) pouvoir "ancrer le PS à gauche" ils sont dans un délire d’analyse viciée, qui doit nous faire douter de leur compétence politique (mais pas forcément de leur très politicienne agilité !).



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 17h04

Bien sûr que c’est possible. Si le PS ne veut pas avoir le même destin que le PCF, il devra écouter ce que dit la base et en tenir compte. En 2002, Jospin s’est pris la plus grosse claque de sa vie. Le peuple est là, il faut respecter ses choix, ses désirs, sinon la claque.



> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 17h14

ça ne leur a pas suffit comme leçon !!!

je ne comprend pas que tout le monde s’étonne des déviances du PS alors que l’histoire nous prouve qu’il en a toujours été de même !!!
le PS n’a jamais été à gauche !!!!!!



> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 18h17 - Posté par

.. la sociale-démocratie a toujours été un ventre mou.

A l’occasion se fit-elle entendre à l’avantage du "peuple d’en bas" dès lors que celui-ci était, en force, "épaulé", dans la "rue".

Mais attention à ne pas confondre la structure PS, ses "édiles", ses fondements réels, avec la TOTALITE des membres et des électeurs de ce parti.

Beaucoup trop d’entre eux, pour de bonnes ou mauvaises raisons, s’imaginent qu’être de gauche c’est , tout simplement, avoir du coeur, être gentil et, de temps en temps, faire le gros doigt ou froncer des sourcils à la face des possédants et autres potentats de la pire espèce qui, bien sûr, ... rigolent.

Voir la subtilité de cette situation implique une stratégie à long terme : en même temps ferme... et souple.


> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 18h45 - Posté par

Le PS et UMP, il y en a un de trop pour garantir la perennité du Capitalisme financier avec un vernis démocratique. Sans éclatement du PS pas d’alternative de gauche, car ce dernier ne peut exister désormais qu’en "dévoyant" des électeurs de Droite et d’Extrême-Droite, j’ attends les rats qui vont quitter le navire UMP pour rejoindre Ségolène pendant que le complément du CNE pour les vieux va passer sans encombre.


> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 18h43

est-ce seulement souhaitable ?

ne peut-on definitivement pas envisager autre chose que le PS a gauche ?

peut-etre que cette fois-ci ceux qui se disent a gauche au PS comprendront et dechireront leurs cartes pour aider a la creation d’un autre mouvement



Il faudra de nouveaux "mettre à bas le stand du PS".
5 juin 2006 - 20h34 - Posté par

Il faudra de nouveaux "mettre à bas le stand du PS".

Le PS dans les forum, c’est un peu comme Tariq Ramadan et Max Haavelard : cela ressembleà de l’alter mais ce n’en est pas !

Au- delà de la provocation . Je crois qu’il faudra, avec notre Manifeste (attac), de nouveaux "mettre à bas le stand du PS", pas seulement au sens symbolique au sein d’un Forum, mais à l’échelle de la société française voire de l’Europe. Voilà l’ambition "basse" de notre Manifeste. Ambition basse car il doit aller plus loin encore.

Il faut avec le Manifeste participer au renversement du "baiser qui tue" de François MITTERRAND au PCF. Lequel PC s’est pour parti coulé dans les impératifs d’un "Bad Godesberg" (acte fondateur de la social-démocratie) .

Nous ne pouvons donner de consigne de vote. Nous n’avons pas à créer un parti (il y en a déjà de trop !). Mais nous pouvons contituer un bloc hégémonique de convergences vers un autre monde.

Le mouvement social altermondialiste peut-il s’accomoder de l’hégémonie du PS sur le reste de la gauche. Non , mais il ne va pas le dire ; en tout cas pas si abruptement . Qu’ATTAC ne soit pas de gauche - car son spectre est plus vaste (leçon que je tire perso des échanges sur liste ) - ne signifie pas que notre association ne partage pas, fusse avec des désaccords, non seulement certaines valeurs mais aussi et surtout certains projets de "l’autre gauche". L’autre gauche, ni socialibérale, ni d’alternance, diverse, aspire, suite à de sérieuses réflexions politiques et débats (cf suites de l’appel Ramulaud "pour une Alternative à gauche de juillet 2003) à des changements radicaux dans plusieurs domaines.

De cette "autre gauche" en Fondation Copernic et avec ATTAC une opportunité apparait pour changer la donne. Au delà de nos préférences partisanes très variables, sachons à notre manière y apporter notre pierre.

Christian Delarue ATTAC


> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 20h49 - Posté par

mais non : ils ne déchireront rien du tout ; les Filoches, Montebourg et autres sont les cautions de gauche de la sociale-démocratie,
ils avaleront même Ségolène comme candidate, en ralant, en renaclant...c’est leur nature !
et le MEDEF s’en pourliche les babines à l’avance, tout change pour ne rien bouger : depuis le congrès de Tours !
l’inquiétant c’est de voir toute la société tirée à Droite : près de 70 % des français seraient pour que les "militaires" interviennent sur les problèmes de la jeunesse. Dit comme cela il y a de quoi désespérer : mais qu’elle était la question ? dans quel ensemble ? et cela veut dire quoi ?...un besoin d’ordre et de discipline au delà des soucis légitimes ? comment définir des "soucis légitimes" ?

la candidate du MEDEF et de la droite "républicaine" cherche à doubler le SARKO qui n’en demandait pas tant : il va passer pour un homme de gauche !!
La Parisot et ses lansquenets ont leurs deux fers aux feux : elle peut dormir tranquille...tant que le peuple ne s’en mèle pas !!

et çà seul l’avenir nous le dira : rien n’est écrit d’avance.

Arlequin


> Est-il encore possible d’ancrer à gauche le PS
5 juin 2006 - 22h36 - Posté par

Simple question à mon ami Gérard Fioche que je considère comme un
militant très utile et de valeur, tout en ne partageant pas ses points de vue :
Quand était-il le plus "utopiste" (au sens où le disent les détracteurs des idées de progrès) ?
Lorsqu’il était dirigeant de la LCR défendant l’idée du renversement du capitalisme à l’échelle mondiale ?
Ou bien aujourd’hui, depuis toutes les années où, au PS, désormais presque seul, il défend l’idée qu’il faut "ancrer à gauche le parti Socialiste" ?
Certes, aucun résultat probant résultant de l’expérience, ne permet de répondre à cette question, mais ça se discute mon cher Gérard...


> Est-il encore possible d’ancrer les Verts à gauche ?
6 juin 2006 - 09h40

La même question peut se poser légitimement avec les Verts. Ceux-ci en Europe, ce sont fait la spécialité d’être un "parti-charnière" : de 5 à 10% des voix, mais incontournables pour qu’un "parti de gouvernement" forme une coalition, et oscillant "un coup à gauche, un coup à droite" (mais toujours au pouvoir). En Allemagne ou en Angleterrre, ainsi que nombre de pays scandinaves, c’était jadis la fonctionnalité du "parti libéral". Mais la différence avec la droite devenu libérale se faisant au fil des années de plus en plus mince, ce sont les Verts qui ont repris ce rôle (la thématique environnementaliste permettant de "transcender" les oppositions gauche/droite). Ainsi aujourd’hui en Tchéquie (où ils se sont clairement placé à droite, par "anti-communisme"), mais aussi en Allemagne (où Joshka Fischer fût le premier à appeler le "gouvernement de coalition avec la droite démo-chrétienne", toujours pour empêcher un gouvernement avec les "ex-communistes" de la "Neue Linke" ; avec sa proposition de "coalition jamaïcaine", des 2 couleurs de la CDU et des Verts.
En France aussi, les Verts tentent depuis 15 ans d’imposer cette stratégie, de devenir des politiciens "professionnels", weberiens, incontournables. Car parasitant le traditionnel débat droite/gauche, ce courant d’opinion, s’il parvient à se structurer dans ce sens, peut effectivement faire chuter telle ou telle coalition, pour lui imposer la présence de ses hommes/femmes au sein des appareils d’Etat, dans une sorte de chantage médiatique soft.

Ainsi dans Libération du 6 juin, M Voynet, confirmait ce qu’avait lâché Benhamias, la semaine précédent dans l’imbroglio ubuesque dont s’affuble toujours le "scenario" interne à ce cartel de politiciens, néophytes, mais professionnel. La ligne de "je t’embrouille au centre", càd. la tentative de coalition avec Hulot (puissance de frappe médiatique, opportuniste et ambitieux, jouant dans la cour des grands avec Chirac) et Lepage (cabinet Huglo/ tout le mordant judiciaire des libéraux anglo-saxons de monde patronal/ ancienne Ministre, redoutable "royaliste"), dans le cadre de fantomatique "états généraux de l’écologie politique", qui se tiendront à huis clos, dans quelque palais de la République du 7ème arrondissement. :
citation : "Etes-vous favorables à une convention de l’écologie ?
Il y a d’un côté un petit parti avec quelques milliers de militants, de l’autre un peuple de l’écologie composé de centaines de milliers de personnes, qui choisissent le bulletin des Verts aux élections, qui comptent sur nous et parfois... désespèrent de nous ! Ces gens, on leur parle assez peu, alors qu’on passe notre temps à s’interroger sur la distance et la nature de nos liens avec le PS ou à répondre aux sommations de l’extrême gauche : si nous nous retrouvons souvent sur le terrain, contre le CPE par exemple, ou contre la loi Sarkozy sur l’immigration, il est clair que nous ne partageons pas le même projet. J’en fais le constat : on n’écoute pas assez les gens qui attendent et ont intérêt à ce que l’écologie politique soit forte." Dominique Voynet Libération 06/06/2006
Quand Madame Voynet (et son conseiller à la plume Jacques Archimbaud) parle de "milliers de militants", elle veut dire et il faut lire - milliers de politiciens professionnels (élus locaux et régionaux, conseillers techniques des appareils d’état, "barons" de la "société civile", ou des "corps intermédiaires", permanents divers...), et "centaines de milliers de personnes", lire, la masse des électeurs, lointains, gogo, manipulés par les apparitions médiatiques et institutionnelles, de cet "appareillon idéologique des appareils d’état national et européen".

Aussi la question peut légitimement se poser de savoir avec qui voudrait "gouverner" (=partager des postes, des prébendes, faire tourner la boutique à "distribuer des places" de l’appareillon) ces "verts" : hulot, lepage, Bayrou et les "libéraux éclairés", le PS (sans ses tendances les plus "ouvriéristes" et ringardes -genre pas-de-calais etc.)... mais aussi avec Rocard et une nouvelle alliance "big band", auquel croit toujours ces anciens boy/girl scouts : c’est leur "illusions lyriques" de bureaucrates, leur "idéal régulateur" , leur "horizon insurmontable" : refaire la réconciliation des français, des européens, "au centre", dans la réunion inédite de la "gauche" et de la "droite", qui est tout bonnement l’idéal politique et l’idéologie de la "démocratie chrétienne" européenne depuis l’après-guerre (de Jean Monnet à Romano Prodi, en passant par Edgar Faure (vous savez la girouette qui dit : "ce n’est pas moi qui tourne, c’est le vent !", Jacques Delors, Barrot...). Les verts ont simplement modernisé cette "aspiration idéologique" du système, par une adjonction moderniste détonnante "club de rome 1971" et écologie américaine, qui revisite, via les prévisions scientifiques catastrophiques quant à l’état de l’humanité après 1 siècle d’impérialisme capitaliste intensif et extensif, le thème de l’apocalyptique chrétienne. (Cochet est d’ailleurs le plus cohérent et le plus novateur dans cette "fabrique" d’icônes médiatico-politiques, pouvant subjuguer et entrainer les "centaines milliers" d’électeurs nécessaires pour "peser dans la balance").

Quant à la notion "d’ancrage", ces ternes bureaucrates et médiocres savants qui donnent des leçons de pêche aux pêcheurs ("pécheurs" pour eux), des leçons d’agriculture aux agriculteurs, de citoyenneté aux citoyens etc., ils seront capables de vous expliquez que vous êtes écologiquement dans l’erreur, puisque cà abîme les fonds marins, et qu’il faut pratiquer un "ancrage doux", qui n’ancre rien, et qui permet de dériver au gré de la marée, faite de flux et de reflux... et qui permet d’avoir toujours ses postes quel que soit le résultat des "élections, des luttes, de la vie..."



> Est-il encore possible d’ancrer les Verts à gauche ?
6 juin 2006 - 11h17 - Posté par

les "verts" n’ont même pas besoin d’être tirés à droite : c’est leur penchant naturel !
voir Cohn-bendit..ou il en est !

une seule chose les retient dans l’idée de la "grande fédération des verts" avec Hulot, le pote à chirac et Lepage...c’est la peur du suicide collectif.
quoique...quoique...si des garanties sont donnés pour garder les places des "baronnats" çà peut se négocier ?

Pour sortir de toute ses impasses et ses magouilles c’est la multiplication des forums unitaires ou la paroles est donnée réellement aux citoyens...si le peuple reste l’arme aux pieds, comme dab, ses espérances seront trahies, dévoyées....

ARLEQUIN


> Est-il encore possible d’ancrer les Verts à gauche ?
6 juin 2006 - 12h30 - Posté par

Nous contatons la faillite de la gauche non communiste, la différence avec le Front Populaire de 36 c’est que le PS a perdu son assise populaire, le NON du 29 mai marque son déclin et je crains qu’à force de regarder vers lui on en oublie de lutter plus que jamais pour notre rassemblement antilibéral : IGNORONS Les directions du PS et leurs satellites VERT.
De toute manière, nous n’aurons pas besoin de siffler pour qu’ils arrivent. Au travail !!!


> Est-il encore possible d’ancrer les Verts à gauche ?
7 juin 2006 - 09h03 - Posté par

J’ai vu hier DRAY sur france 3,avec derrière lui une affiche représentant entre autres JEAN JAURÈS. Dray était penché dans le même sens que JAURÈS dans une position très étudiée.





Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En surface, vous ne voyez peut-être encore rien, mais clandestinement, c'est déjà en feu. Y.B. Mangunwijaya, écrivain indonésien
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite