Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
de : xoup
dimanche 11 juin 2006 - 11h09 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 6.6 ko

Attention, ceci n’est pas une déclaration officielle, c’est uniquement une modélisation si l’idée d’un inconnu masqué était approuvée ; et qui veut défendre cette idée.

Nous, directions des partis, syndicats, associations, collectifs, qui luttons depuis trop longtemps contre les effets du libéralisme, qui avons fait campagne contre le TCE, ou qui reconnaissons nos erreurs de résignation face à l’idéologie libérale, et qui avons signé l’appel pour des candidatures unitaires anti-libérales, écologiques et démocratiques, décidons collectivement d’abandonner nos ambitions partisanes pour l’intérêt du peuple.

En conséquence, nous ne présenterons pas de candidat issu de nos organisations respectives pour l’élection présidentielle de 2007.

La procédure de l’élection présidentielle étant ce qu’elle est, nous concédons à l’idée d’un récéptacle corporel, inconnu et masqué, pour ce que nous défendons en commun ; face à notre diversité, aux risques de corruption individuelle que suscitte l’appel du pouvoir et qu’incite tacitement l’appareil médiatique actuel, le procédé que nous allons décrire, en rupture avec tout ce qui a été connu, nous apparait le moins mauvais pour arriver légalement au pouvoir dans la perspective de grands changements.

Nous choisirons donc un candidat réceptacle, inconnu mais volontaire, dont le nom sera tu pour protéger sa vie personnelle, et qui servira uniquement pour collecter dans les urnes, les jours des scrutins nos efforts communs pour construire une société plus juste.

Nous oeuvrerons collectivement pour concrétiser démocratiquement dans les urnes toutes les aspirations populaires que l’on a pu constater dans les luttes, et qui risquent aujourd’hui, si une réelle politique de rupture avec le libéralisme n’est pas engagée, de se traduire par des révoltes de plus en plus violentes.

Cet effort collectif demande que chaque citoyen s’empare de la campagne présidentielle, et particulièrement ceux qui ont signé les appels de l’Alternative Unitaire ; car la participation à la vie politique est une activité difficile (qui va juqu’à la sanction aujourd’hui), et en tout cas trop longtemps abandonnée par les simples citoyens.

Nous appelons donc le peuple à reprendre le pouvoir, non pas simplement par la victoire électorale, mais par sa participation massive à la réflexion collective, comme il a été fait durant la campagne sur le Traité Constitutionel pour l’Europe.

La candidature unitaire sera symbolisé par la simple présence d’une personne masquée (à la manière de génération précaire) lors des interventions publiques. Ces masques n’auront pas droit de parole au nom du collectif, car celui-ci sera attribué aux petites équipes (locales, et nationales) portes-paroles de notre mouvement, issues de nos organisations ou simples citoyens, qui accompagneront les masques.

Le peuple n’a pas à avoir peur de cette dépersonnalisation du pouvoir. Elle permettra de mieux se concentrer sur les idées politiques que nous porterons collectivement. Et elle est faite pour que chaque citoyen puisse s’emparer du mouvement de l’alternative unitaire et qu’il en soit un acteur déterminant.

Lorque nous aurons gagné, la personne réceptacle ira masquée jusqu’à l’Elysée, et fera lire un texte par un porte parole.

Ce texte portera sur la rédaction d’une nouvelle constitution, qui devra prendre en compte les évènements passés et ainsi tendre vers une démocratisation des institutions de la France (tant politiques, judiciaires, que médiatiques ou économiques).

Ce texte sonnera la fin de la V° République française. La personne réceptacle élue, sera alors, rendue à la vie quotidienne, après enterrement définitif de la monarchie présidentielle actuelle.

Nous nous engageons donc à remettre en jeux les mandats que nous aurons gagné dans l’ancien système, une fois la nouvelle constitution approuvée populairement ; car nous ne craignons pas une défaite après une telle victoire démocratique.

L’élaboration de la nouvelle constitution prendra indéniablement un certain temps, pendant lequel nous mènerons la politique pronée dans le programme élaboré collectivement durant la campagne.

Pendant cette durée le masque élu ne pourra parler, et la voix de la France sera celle des portes-paroles du gouvernement.

Lors des rencontres internationnales, ce sera aux différents ministres de représenter notre pays. Mais le masque se devra de participer aux apparitions officieles, avec son-sa compagnon-e(masqué-e aussi) si il y a lieu.

Cette idée peut paraitre clownesque aux yeux de certains. Nous en sommes conscients. Mais face aux avancées que nous réaliserons, les inconvénients qu’elle présente nous apparaissent comme minimes.

Responsables, nous préférons ce masque aux risques de révoltes violentes que nous pensons réels si les aspirations anti-libérale du peuple français n’arrivent pas à se concrétiser par la voix électorale.

En adoptant cette forme, nous démontrons que nous appliquons à nous même notre volonté d’en finir avec le système d’oligarchie actuel (oligarchie politique, médiatique, économique,...).

Cette procédure est le premier pas d’une révolution démocratique non violente, qui aura surement des effets mondiaux.

La démocratie est en marche. Rien ne l’arrêtera.

xoup.

ps : j’ai défendu cette idée dans un article sur le site de l’AU Moi je ne vois guère mieux pour rassembler, les noms des people divisant déjà bien assez.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 14h31

Donc pas une candidate ... quelle pauvreté de débat .



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 14h57 - Posté par

Pour pouvoir participer aux élections une formation politique doit présenter une personne. Il sera difficile de procéder autrement.


> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 15h27

LA MASTURBATION INTELLECTUELLE A CE NIVEAU LA , C’EST DE L’ART !

claude de toulouse



Après l’art, des arguments rationnels pour cette idée.
11 juin 2006 - 18h11

Merci pour l’art, ça me fait plaisir.

Mais parlons sérieusement, mon texte,présenté comme cela, peut effectivement passé pour un beau rêve dans les nuages.
J’aurai certainement du commencer par défendre l’idée d’un candidat inconnu de manière la plus rationnelle possible.
J’en ai plus qu’assez que le discours de ceux qui veulent l’unité se porte uniquement sur des noms, il faut d’abord savoir quels symboles doit porter le candidat.
Voilà quelques idées sur ce sujet qui ont conduit mon raisonnement.

 Mitterand a réussi à unir autour de sa personne, on a pu voir ce qu’avait ammener la délégation à un seul être les espoirs de chacun.
Aujourd’hui il est clair, en plus de l’impossibilité de réunir autour d’une personne, que ce procédé n’est pas souhaité ; l’unité se fera comme durant le TCE par le collectif.
C’est bien en cela que la monarchie de la V° est contestée.

Beaucoup parlent des 3B pour porter la campagne unitaire, soit ils symbolisent bien à eux trois la convergence des luttes, et la primauté de cette convergence face aux petites divergences, ainsi que la contestation du monarchie présidentielle.
Mais voilà, déjà on entend que la LCR ne veut pas jouer le jeu par sa non signature, que le PC bien que signataire joue la canidature de MGB, et que Bové tente de surfer sur ces deux jeux perso pour s’imposer comme la seule issue possible pour l’unité.
Le travail du pouvoir fait donc son effet : il pourrit tout.

 Qui plus est, ce travail du pouvoir est accuenté par des médias qui poussent au culte de la personne.
Je vais reprendre le dernier exemple en date : la guerre du CPE.
Qui symbolise les étudiants pour les gens moyens qui ont regardé bêtement TF1 et FR2-3 ? B.Juliard.
La coordination nationale ? pff, connais pas.
Pourtant dans les AG, le mot d’odre était bien que seule cette coordination était légitime pour représenter le mouvement.
Mais rien. Les médias ont clairement étaient les plus forts, en imposant au public l’image que Juliard était les étudiants, et que le combat se portait sur le CPE (alors que la plateforme revendicative faisait une page : LEC, CNE, RMA,...).

Je n’attend rien des médias, je suis trop habitué ; ils feront leur boulot de merde : écraser la démocratie tant qu’ils le peuvent au profit du scoop qui sera le plus vendeur.

Par rapport au système médiatique et à la faillibilité des hommes face au pouvoir, je concède ma résignation. J’essaie de trouver une solution pour défier ce système.
Si vous trouver un être "pur", faites le savoir,.

Négliger les médias est une erreur statégique et politique majeure. C’est un véritable pouvoir auquel nous allons être confronté.

 Pour ce qui est des partis politiques, si leur seul but est d’être des machines à produire des candidats pour des élections, la situation est bien triste.
Alors accepter pour une fois de ne pas présenter un candidat issu de leur rang ne me parait pas chose totalement utopique.

Dépasser ces structures politiques actuelles me parait inévitable, elles sont adaptées au système politique actuel, pour réaliser une réelle rupture avec le système oligarchique actuel (oligarchie politique, économique, médiatique...).
Les partis sont de véritables concentrations anti-démocratique du pouvoir (pourquoi faudrait-il adhérer à un parti pour tenter de faire émerger ses idées ?)
A ce propos pour ce qui est du futur système, je penche personnellement pour un régime d’assemblées (avec des assemblées citoyennes obligatoires une ou deux fois par mois en plus de chambres de représentation nationale)
Un candidat issu de telles structures ne pourra à mon avis que perpétuer ce système.

 Partir avec un "inconnu" soutenu par une équipe déjà médiatisée, serait un réel avantage pour l’AU,
qui permettrait de bien faire émerger non pas le candidat mais le collectif, et le programme.
Car la participation effective d’une base la plus large possible (par son nombre, pas par ses idéologies) est déjà un réel programme politique.

 J’ai cru comprendre qu’il était question de changement d’institutions pour l’éventuelle unité anti-libérale, et d’en finir avec la monarchie présidentielle actuelle.
La question du candidat n’est donc qu’une question d’avant scrutin, puisque après un nouveau style de régime sera installé, où le futur élu n’aura plus sa place.
Il me parait donc important que les mandats soient remis en jeu une fois la nouvelle constitution établie.
C’est une question d’honneteté vis à vis de nous même. Mais si de réel progrès démocratique sont faits, la victoire sera au rendez vous.

 Pour ce qui est du masque, bon d’accord c’est surement éxagéré, mais c’est pour moi un excelent moyen de faire comprendre ce besoin de dépersonnalisation de la politique et des dangers médiatique et du pouvoir qui péseront sur la personne dont nous choisirons le nom pour mettre sur un papier.

xoup.



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 18h35

www.5janvier2007.fr

J’arrive ! Il est plus tard que vous le pensez...



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 22h19

POURQUOI PAS UN CONCOMBRE ? !

NOSE DE CHAMPAGNE



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
11 juin 2006 - 22h50 - Posté par

POURQUOI PAS UNE POIRE ? !
HERVE DE REUNION


> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
12 juin 2006 - 09h16 - Posté par

le concombre masqué.
quelle utopie, mais pourquoi pas. Mais en avons nous la culture ?
Le sous-commandant marcos en france
Nos trés cher(es) élites politiques auraient-ils fait un plan de carriére pour se laisser passer devant sans rien dire.
Nous nous subirons leur politique. Eux se battent afin de finaliser leur bilan de carriére, sur notre dos.
Battons-nous comme nous l’avons fait ces derniers mois. Soyons citoyens en votant, voyons les élections plus proche de nous
municipales, nous en avons pris pour une année de plus. rien à ce sujet.
législatives, et autres élections. Nous sommes des électeur(trices) adultes, ou des pantins manchots attendant le messie qui nous sauvera.
changeons la base par nos votes, le sommet suivra et non pas l’inverse. J Vincent.


> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE ! rerel123
12 juin 2006 - 02h44

Et bien moi, je serais plutôt d’accord avec cet article,
il serait mieux je pense de ne pas présenter aux médias une personne,
ce qui aurait pour conséquence de les déstabiliser(les médias,la droite).
Je trouve que cet appel est plein d’espoir et fait plaisir à lire à mes yeux !
mais cela reste sans doute un peu utopique et mérite d’être encore réfléchi pour être massivement exposé.
bonne soirée à tous !
rerel123



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
12 juin 2006 - 06h20 - Posté par

N’importe quoi !

Sectaire. Le culte du secret.

Télévisuel. On se croirait dans une émission de télé-réalité.

Arnaque. Les citoyens ont le droit de savoir pour qui ils votent.

Ridicule. On a passé l’âge de jouer à cache-cache.


> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
12 juin 2006 - 10h48

Je suis à 100 pour cent d’accord avec toi. Enfin une idée un peu visionnaire pour essayer d’enrayer cette farce présidentielle qui est une insulte à la démocratie. Mais comment faire ? tu as tout mon soutien.

Fishlord



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
12 juin 2006 - 18h34

"Nous, directions des partis, syndicats, associations, collectifs, qui luttons depuis trop longtemps contre les effets du libéralisme, qui avons fait campagne contre le TCE, ou qui reconnaissons nos erreurs de résignation face à l’idéologie libérale, et qui avons signé l’appel pour des candidatures unitaires anti-libérales, écologiques et démocratiques, décidons collectivement d’abandonner nos ambitions partisanes pour (...)"

Magnifique !... Mais la majorité des citoyennes et des citoyens vit et parfois survit autour de cette élite à responsabilités, même modestes. C’est cette exclusion, cette coupure que tous ces gens aimeraient voir disparaître. D’ailleurs, les causes ne sont pas encore très bien analysées : la notion de chômage est trop collée aux institutions, ce qui entraîne une conception stupide du travail. L’étudiant ne travaille pas, la mère au foyer non plus... Tous ces travaux existent depuis des siècles mais n’avaient pas l’anti-rémunération et surtout l’anti-considération que notre société soi-disant moderne, capitalo-industrielle, leur a flanquée. Le jeune retraité, le licencié de fraîche date ou de plus encore, le délocalisé ou le refusant de l’être, se retrouvent du jour au lendemain comme des idiots, sans passé. Croyez-vous que ces personnes vont s’attacher au fait qu’un candidat aille masqué ou pas ? On attend du "Nous" cité plus haut non seulement qu’il abandonne ses ambitions partisanes et c’est une excellente nouvelle, au demeurant très respectable, mais que son unité soit pressentie comme une volonté farouche de briser les exclusions inutiles et nocives. Un candidat caché peut-il représenter cette motivation ? Qui va s’autoproclamer pour faire partie d’une assemblée constituante ? Croyez-vous opportun de faire porter par un inconnu un véritable changement de régime en pleine crise sociale et politique ? Autant de questions qui mériteraient des réponses.

La sottise -qui est d’ailleurs venue de plusieurs horizons politiques- a été évidemment de placer les élections législatives après la présidentielle, ce qui accentue à tort l’effet omnipotent de celle-ci ; et ce qui éloigne encore plus l’ensemble du personnel politique de sa base.

monique renouard



> POUR LA CANDIDATURE UNITAIRE : UN CANDIDAT INCONNU ET MASQUE !
12 juin 2006 - 20h18 - Posté par

"Nous, directions des partis, syndicats, associations, collectifs, qui luttons depuis trop longtemps contre les effets du libéralisme, qui avons fait campagne contre le TCE, ou qui reconnaissons nos erreurs de résignation face à l’idéologie libérale, et qui avons signé l’appel pour des candidatures unitaires anti-libérales, écologiques et démocratiques, décidons collectivement d’abandonner nos ambitions partisanes pour (...)"
Magnifique !...

j’ai laissé ton , magnifique , comment peut on trouver magnifique une phrase qui envisage la politique depuis Mars ,Venus ou Saturne ?
Chacun des elements de cette phrase est antinomique de la phrase qui suit !
claude de toulouse


L’équipe gouvernementale et les législatives
12 juin 2006 - 20h33 - Posté par

Cette derniere réponse est très juste. Mon article n’est juste qu’une idée, comme tant d’autres, pour ce qui est du problème du nom qui sera mis sur les bulletins de vote pour la présidentielle.

Mais comme il faut le remarquer, la victoire de l’Alternative Unitaire ne peut être une vraie victoire que si elle est totale, c’est à dire :
 par des victoires électorales à la présidentielle et aux législatives ( et ces dernières de manière très majoritaire pour pouvoir appliquer facilement de profonds changements)
 par une participation massive du peuple aux campagnes et après les victoires des urnes pour remettre la pression.

Je proposerai donc, si le processus unitaire est adopté, que les candidats aux législatives ainsi que le furur gouvernement soient présentés avant l’élection présidentielle.
Car c’est bien par ce tout que la rupture arrivera.

Ce n’est pas en contradiction avec cette idée "farfelue" que j’ai présentée, au contraire, cela appuie le coté responsable de la masquarade. Cela montrerait vers quoi nous désirons aller au niveau institutionnel : un régime parlementaire, voire d’assemblées, le tout sans monarque élyséen.
En plus cela permettrait à chaque parti de pouvoir représenter ses tendances autour de la chartre antilibérale élaborée par les collectifs du 29 mai, qui semble être le fondamental commun le mieux accepté.

xoup.





Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. Baruch Spinoza
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite