Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Petite histoire ignoble


de : gennaro carotenuto
dimanche 25 juin 2006 - 12h37 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 13.4 ko

de Gennaro Carotenuto Traduit de l’italien par karl&rosa

Mes chers amis, je vous remercie des nombreux messages reçus, auxquels j’ai des difficultés à répondre personnellement. Je vous sens proches.

Hier, je suis allé voir mon médecin de la caisse maladie. Il y avait quatre personnes devant moi et je me suis disposé à a pas mal d’attente. Peu après mon entrée, une jeune femme (noire) portant un kangourou avec un nouveau-né (noir) de pas plus de trois mois est arrivée au cabinet. La jeune fille avait des feuillets à la main, elle a regardé autour d’elle un peu découragée de l’attente prévue et puis, dans un italien assez bon et avec beaucoup de politesse elle a demandé à la dame la plus proche de la porte du cabinet : "Madame, je dois seulement montrer ces feuilles au docteur, pouvez vous me rendre le service... il ne me faut qu’une minute".

Si seulement elle ne l’avait pas fait ! Les yeux de la « dame » et des trois autres personnes qui nous précédaient n’ont pas mis plus d’une seconde à s’injecter de sang... « voilà, dès que tu es entrée je l’ai vu à ton visage... ». A la couleur de la peau, dirais-je. « Oui, oui, comme tous tes semblables - disait le type assis à côté de moi - vous voulez toujours quelque chose ». « Ils en profitent, ils en profitent, madame, ceux-là en profitent toujours ». L’autre, qui entre temps s’était mise debout pour faire bouclier devant la porte du cabinet, encore fermée, lançait presque des invectives : « Elle dit une minute mais après elle va y mettre sûrement une demi heure à nos frais ». Elle la regardait avec un air de défi et littéralement en grinçant les dents : « je ne te laisse pas passer, même morte ».

La jeune femme - qui avait vouvoyé les quatre, alors qu’ils la tutoyaient - les regardait les yeux grands ouverts sans avoir le courage de répondre. Moi, au début, j’étais plus étonné qu’indigné mais ensuite mon sang a commencé à bouillir et j’ai exercé le noble art, hérité de ma mère, de compter jusqu’à 10. Tandis que je comptais, les braves Italiens continuaient à s’acharner sur la jeune femme, le type à côté de moi était remonté contre « ceux-là, qui dans leurs pays ont plus d’argent que nous (sic !) et viennent prendre le nôtre aussi, ON VOUS CONNAÎT » crie-t-il presque au visage de la jeune femme qui, étonnée par la véritable explosion de rancœur xénophobe des quatre, fait trois pas en arrière jusqu’à presque disparaître par la porte d’entrée du cabinet et n’ose même pas insister. Les quatre, entre temps, s’épaulent l’un l’autre en renchérissant, « ils en profitent... nous les connaissons... on n’en peut plus... ». Probablement les quatre ne se connaissaient même pas, mais ils s’étaient abondamment reconnus ... et fait reconnaître.

Arrivé là, j’avais déjà compté jusqu’à 8 ou 9, cela pouvait suffire, j’ai dit quelques mots, que la seule supposition qu’une mère avec un enfant puisse en profiter (profiter de l’enfant, une des femmes répétait comme un disque cassé « elle en profite, elle en profite ») pour demander de passer devant était une pensée lâche et un préjugé inacceptable. Si la jeune femme, avec des manières toute à fait urbaines, était en train de demander un service, il était triste de penser qu’elle le faisait avec un idée derrière la tête. Evidemment dans leurs cerveaux, massacrés par les « alarmes immigration », ils pensaient à ceux qui font la manche avec leurs enfants. Il était tout aussi évident que, dans leur monde, une personne à la peau noire ne peut pas demander un service, mais seulement l’aumône. Si elle avait été blanche - ai-je conclu - ils auraient ôté leur chapeaux pour la faire passer, elle et son enfant, et qu’ils étaient donc racistes et devraient avoir honte. Point.

La bonne femme du « elle en profite, elle en profite » à ce moment-là secouait la tête et se mettait deux doigts sur la tempe pour dire que j’étais fou, le type à côté de moi m’a grogné qu’on comprenait tout de suite de quel côté politique je venais (sic !) et que ceux comme moi feraient mieux de se taire. Je n’ai plus répondu, je me suis excusé pour eux auprès de la jeune femme - la bonne femme refaisait le geste du fou - et je lui ai dit que la seule chose que je pouvais faire était de la laisser passer avant moi. J’ai aussi fait un compliment au très bel enfant, le premier qu’on lui faisait dans ce lieu. Après je me suis immergé pendant tout le temps des quatre visites, une petite heure, dans la lecture du Corriere della Sera qui, dans son édition d’hier, essayait de convaincre ses lecteurs que le Mexique est en Amérique du Sud (sic !). Quand ce fut mon tour, j’ai dû insister auprès de la jeune femme qui était tellement mal à l’aise qu’elle ne s’était même pas assise et restait devant la porte, pour qu’elle passe avant moi. Elle y a mis juste 30 secondes.

http://www.bellaciao.org/it/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Petite histoire ignoble
25 juin 2006 - 14h56

Ni une ni deux , il ne faut pas compter jusqu’à dix, il faut répondre de suite aux racistes....

Dans les hopitaux français il existe des fois ce genre de comportements et il est toujours cocasse de dire que le docteur qui s’occupera d’eux s’appelle "Mohamed ....." (il existe beaucoup d’exellents médecins hospitaliers d’Afrique du Nord ou proches-orientaux dans les hopitaux français) et après ils verront se diriger vers eux une infirmière ou une aide-soignante antillaise (il y a beaucoup d’antillais dans les hopitaux), ah là là.....

Les racistes ne devraient être soignés qu’avec une botte de foin, ce qui est injure aux ânes, mais....

Dans tout celà il y a les consequences des propagandes lourdes et insinuantes, les manipulations médiatiques des élites médiatiques, politiques et nomenclaturistes, qui ne cessent de faire appel aux reflexes des gens pas aux raisonnements, même quand les résultats peuvent déraper jusqu’à l’épouvantable....



> Petite histoire ignoble
25 juin 2006 - 15h38 - Posté par

Quel régal !

Voilà précisemment ce que redoutent les communautaristes de tous poils. Que le bon sens, que le degré n° 1 de l’humanisme prévale sur toutes les instrumentalisations de la peur de l’"autre".

Depuis l’aube de l’humanité, il y a toujours eu des Sarkozy. De ces êtres malades de leurs complexes, de ces grenouilles voulant se faire aussi grosses que les boeufs. Ceux là sont incurables et leur destin est toujours tragique. N’empèche qu’avant de disparaître, ils ont généralement le temps de faire du dégât en persuadant leurs contemporains que leurs malheurs vient de ceux qui ne leur ressemblent pas. Diviser...gnagnagna.

On a aujourd’hui le recul nécessaire pour comprendre comment tout ça s’est agencé, comment ça s’est infiltré, comment les cervaux des générations successives ont été lavés, empêchés de fonctionner naturellement, humainement.

Voilà on sait comment ça marche.

Donc,

on a plus aucune excuse pour ne pas réagir instantanément, comme dans un réflexe, (sans calcul).

Merde !

Flash


> Petite histoire ignoble
25 juin 2006 - 18h28 - Posté par

il fallait les frapper.


> Petite histoire ignoble
25 juin 2006 - 23h17

Tu as gagné sans les frapper, ce qui est encore plus fort.



> Petite histoire ignoble
26 juin 2006 - 07h30

La solution la plus efficace devant ce comportement imbécile, aurait été de conseiller à cette jeune femme d’aller téléphoner au médecin (ou d’aller parler à sa secrétaire) avant de revenir 5 mn plus tard.
Il est probable alors que le médecin l’aurait fait entrer avant ses autres "patients" qui n’auraient pas osé s’en offusquer !
Le mien, en tous cas, fait cela couramment.
Tis



> Petite histoire ignoble
26 juin 2006 - 20h24 - Posté par

Non , ça c’est faire appel au pouvoir du medecin, et ce n’est pas ce qui grandit....

Par contre, le medecin aurait pu, en ce cas, raccompagné la jeune femme dans la salle d’attente et annoncer que c’est sa nouvelle remplaçante. Celà eut été plus gouteux .....

Copas


> Petite histoire ignoble
27 juin 2006 - 11h14

quelle Plume !!!






Olivier Besancenot : "Les capitalistes ont une bombe à retardement entre les mains".
samedi 6 - 18h11
de : joclaude
Rassemblement en cours en diffusion sur RT France
samedi 6 - 17h39
de : joclaude
MEXIQUE : encore un pays en mire de l’impérialisme !
samedi 6 - 11h32
de : joclaude
les lois sont elles racistes ?
samedi 6 - 00h27
de : sôs
L’ASN constate que c’est le bordel dans le nucléaire
samedi 6 - 00h09
de : coordi sud-est
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 - 23h41
de : Mickael Wamen
Le pays des Droits de l’Homme, c’est toujours la France ?
vendredi 5 - 18h41
de : joclaude
Covid de sens !
vendredi 5 - 18h28
de : Claude Janvier
Injures et discours de haine raciste, sexiste, homophobe enregistrés
vendredi 5 - 16h11
de : Christian DELARUE (mrap)
5 commentaires
L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite