Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

POUR UN STATUT DU TRAVAIL COMME "BIEN COMMUN" DU SALARIAT RESIDENT
de : Christian DELARUE
mardi 18 juillet 2006 - 00h11 - Signaler aux modérateurs

Face à la généralisation de la précarité, de la flexibilité et du chômage

POUR UN STATUT DU TRAVAIL COMME "BIEN COMMUN" DU SALARIAT RESIDENT

(version avec revenu)

par Christian DELARUE MRAP, ATTAC et syndicaliste CGT Finances

Ce texte - dépouillé de ses annexes de définitions - veut participer comme contribution au dégagement d’une perspective favorable à la la communauté d’intérêt des salariés actifs ou non , français ou étrangers (au sens de Shengen ) mais résidents durablement sur le territoire français. Ce texte s’intéresse au travail mais l’aspect logement a son importance (cf Pour un véritable service public national du logement ).

De 1994 (CIP) à 2005 (CNE) et 2006 (CPE) en passant par le SIVP et les TUC une tendance lourde fragilise une fraction du salariat et menace le reste du salariat stable de précarité afin d’augmenter l’exploitation. Une tendance qui n’est ni seulement française ni seulement européenne mais qui s’inscrit dans une dynamique mondiale d’affaiblissement des garanties de la mise au travail . Pourtant le salariat ne subi pas pareillement l’exploitation capitaliste tant ici en France que dans les pays du sud . Ce qui se maintient et se généralise c’est un système dual et flexible de la gestion de la main d’œuvre . En ce sens nous ne sommes pas encore passé "du salariat au précariat ?" (Evelyne PERRIN ). Cela mérite quelques développements.

I. - LA DUALISATION DE L ’ORGANISATION DU TRAVAIL.

Enjeux des définitions : On comprend que le terme dualisation ou système dual signifie une bipolarisation interne du travail que le capital utilise pour relativiser voire faire oublier l’opposition frontale entre capital et travail ; Mais de quelle bipolarisation s’agit-il ?

Nous pensons que la division du monde du travail salarié entre un secteur à statut relativement stable au sein des grandes entreprises (CDI) et des appareils d’Etat (statut de la fonction publique) et un secteur précarisé et souvent moins bien payé n’a pas disparue loin de là, qu’il s’agit d’une division forte qui se généralise malgré l’extension de la précarité. Point important : ce secteur précarisé est coupé de l’emploi stabilisé mais n’est pas coupé du chômage car nombre de précaires sont dans un cycle travail précaire -chômage- travail précaire. Cette dualisation ne correspond donc pas à la distinction mensongère opposant les inclus des exclus puisque les inclus ne le sont pas tous loin de là.

Le chômage inséré dans cette compréhension : Cette dualisation - fondée sur un secteur plus protégé quoique constamment menacé et agressé et un secteur hyperexploité et sous menace constante - se combine avec le maintien voulu d’un volant de chômage . La constitution d’une armée de réserve fait partie de la stratégie du capital pour résoudre sa crise de rentabilité (cf. Odile CASTEL). Nous ne nions donc pas qu’il existe des chômeurs de longue durée non seulement exclus du travail, mais bien souvent du logement et d’un revenu décent.

Mais ce ne sont pas les seules catégories sociales qui ont à souffrir des dégâts du libéralisme . Les libéraux et certains sociaux démocrates (cf note sur le livre "Economiquement correct" ) mettent l’accent sur cette catégorie sociale car ils sont fiers des bons résultats d’un capitalisme actuellement capable selon eux de réduire la pauvreté de cette frange tout en bas de la société. Leur version du "bien commun" ou de "l’articulation de la liberté et de la justice" s’accommode de très peu tant pour le niveau des plus pauvres que du mode de vie des autres, les précaires et les statutaires en voie de désaffiliation.

Toyotisme et maintien du taylorisme : Ce système dual est issu de l’après fordisme ( ) et correspond à la mise en place des modes d’organisation post-taylorien ( ) du travail . Le modèle d’origine a pour nom toyotisme ( ) . Pour autant, l’organisation taylorienne n’a pas disparue . Le modèle dit toyotiste a pris forme dans l’industrie japonaise il y a vingt ans.

Il s’est généralisé sur le mode d’une dualisation sociale de la gestion de la force de travail sous l’effet de la mondialisation néolibérale. Le terme de dualisation signifie une division du monde du travail salarié entre un secteur à statut relativement stable dans les grandes entreprises et dans les appareils d’Etat (statuts de la fonction publique ) et un secteur précarisé et mal payé sortant difficilement du cycle chômage - travail - chômage.

Nouveautés et vieilles pratiques du patronat : Les besoins du capital ont exploité, pour définir de nouvelles organisations du travail, notamment dans les pays industrialisés, les aspirations à la polyvalence et à l’individualisation . Mais cette organisation "différente" reste toujours fortement contraignante, car toujours soumise au capital, à sa logique, à sa conception du rendement, de l’efficacité . En conséquence cette dualisation s’opère sur fond de flexibilité, d’intensification du travail, d’individualisation poussée et donc de mise en concurrence généralisée des travailleurs l’ensemble étant source de désaffiliation d’une masse croissante de travailleurs des cadres stables existants . Ce processus de fond tend à saper le modèle qui néanmoins perdure et se généralise. Fondamentalement le sytème en a besoin.

II. - LA GENERALISATION DU PROCESSUS DE DUALISATION SOUS DES "MODELES" DIFFERENTS.

 De la concurrence entre les salariés ...

Si la mondialisation sans adjectif peut ici ou là favoriser de vrais coopérations et de l’amitié entre les peuples, il reste que fondamentalement l’actuelle phase du capitalisme mondialisé renforce un monde hobbesien (ou "l’homme est un loup pour l’homme") dans les entreprises, non seulment entre le travail et le capital mais au sein même du salariat, et ce dans tous les pays de la planète.

La mondialisation du capital renvoie à la globalisation financière, à la marchandisation du monde (services publics, force de travail,...), à la privatisation des moyens de productions, aux délocalisations. Elle accroit férocement la concurrence entre les travailleurs et les fragilisent tous mais différamment. Le principe de concurrence exige cette différentiation dans l’attaque car face au nombre il importe de diviser, de créer des corporatisme. Du coup l’exigence d’unité et de solidarité du monde du travail salarié est essentielle. Cela ne signifie pas ignorer les spécificités catégorielles mais travailler constamment aux convergences.

 ... à la concurrence systèmique de la mondialisation du capital.

La concurrence des travailleurs s’inscrit à la fois dans la crise de rentabilité du capital et dans le cadre de la nouvelle concurrence systémique qui a succédé à la concurrence internationale classique au sein du système capitaliste mondialisé . Pour Odile CASTEL, cette concurrence systémique se réalise à l’intérieur et entre trois grands ensembles d’acteurs : les firmes, les Etats et les Institutions et Organisations Multilatérales. C’est la concentration mondial du capital qui pour l’essentiel est à l’origine de ce changement .

Plus précisément cinq phénomènes caractérisent la mondialisation libérale. D’après l’auteur ils formeraient un système « ultra-impérialiste » tel que décrit par Ernest MANDEL. Laissons la question de la caractérisation globale afin de pouvoir poser très succinctement les 5 traits de cette mondialisation.

1 - La formation d’oligopole mondiaux suite à la crise de rentabilité. De nombreuses entreprises font faillites mais d’autres se restructurent via de méga fusions-acquisitions . Les oligopoles nationaux disparaissent sous les effets de ce processus de concentration mondiale du capital.

2 - La globalisation financière, car sans cette libéralisation des marchés financier mise en place au cours des années 80 le processus de concentration n’aurait pu se faire. Voir fiche de JPE sur la désintermédiation bancaire . Cette globalisation a permis aussi le développement sans précédent des fonds de pension.

3 - L’importance du commerce intra firme . Les échanges commerciaux se font de moins en moins entre pays et de plus en plus entre établissements.

4 - Le partage des marchés mondiaux car les grands groupes collaborent pour se protéger de l’intrusion de nouvelles entreprises. Ils défendent des intérêts communs pour le partage du monde.

5 - Le passage d’une logique géopolitique à une logique géo-économique dans les relations internationales. Le politique se met au service de l’économie.

III. - POUR UN STATUT PROTECTEUR SORTE DE BIEN COMMUN DE LA DIGNITE DU SALARIAT RESIDENT.

Face à l’insécurité, à l’utilitarisme patronal à l’encontre du travailleur et à ses exigences croissantes de soumission le salariat a besoin de retrouver sa dignité, d’être en capacité de ne plus courber l’échine pour gagner sa vie . Il lui faut un statut.

La "flexicurité" scandinave est présentée comme un modèle (cf. revue Partage n°186) . Pourtant la part faite à la flexibilté reste importante afin de satisfaire le patronat et les salaires en période de formation ou chômage sont réduits.

Contre le chômage la solution ne peut résider uniquement dans la "formation tout au long de la vie", sorte de nouveau sésame . En fait il importe d’engager une nouvelle réforme de RTT sans baisse de salaire ni intensification du travail . Si nul ne doit être exclus de la production sociale de l’existence donc du travail , nul ne saurait non plus être privé pour cause de chômage d’un revenu décent . Mais la bataille pour ce revenu des privés d’emploi est lié en théorie et en pratique à la bataille contre le chômage et la mal-vie.

Ce statut avec l’ensemble de ces conditions doit nécessairement être imposé par les luttes convergentes en Europe afin d’être inscrit dans des lois nationales et dans des textes européens. Autant dire que cela suppose des négociateurs déterminés soutenus par un puissant mouvement populaire dont le salariat réunifié au-delà des ses différences serait le principal moteur. Le mouvement actuel contre le CPE, CNE et CESEDA de Sarkosy semble relever de cette dynamique qui dépasse les frontières. Ce mouvement va permettre aussi d’engager un débat sérieux à l’encontre des partisants de la négociation sur fond d’adaptation au néolibéralisme.

http://yonne.lautre.net/article.php... et rennes-info.org



Imprimer cet article





" Tous les syndicalistes dans la chambre à gaz "
jeudi 18 - 12h40
Emission de m . . . . / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 18 - 10h07
de : Hdm
OFFSHORE - Paradis fiscaux et souveraineté criminelle
jeudi 18 - 07h34
de : Ernest London
Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement
mercredi 17 - 20h08
Restriction du droit de grève en Grèce : Tsipras remporte le Thatcher d’or 2018
mercredi 17 - 16h25
de : Stéphane Ortega
Scandale Lactalis : l’enquête de Cash Investigation (video)
mercredi 17 - 10h15
de : Mathieu Ait Lachkar
Maraîchage, boulangeries, entraide : les vrais visages de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
mercredi 17 - 09h12
de : jean 1
2 commentaires
Expulsion de Notre-Dame-des-Landes : Serons-nous à la hauteur ?
mercredi 17 - 08h13
de : jean 1
1 commentaire
LE PREMIER JOURNAL DU MEDIA (video)
mardi 16 - 11h39
1 commentaire
Revue de la semaine 50 : Écologie, libéralisme, fake news, législatives partielles (video)
lundi 15 - 16h00
de : Jean-Luc Mélenchon
LE RAPPORT DONT VOUS ÊTES L’OBJET
lundi 15 - 12h16
de : Ernest London
2 commentaires
Macron met fin à l’assurance chômage - Quelles conséquences pour les travailleurs ?
lundi 15 - 11h13
de : CGT chômeurs rebelles 56
LE PROJET DE LOI ANTI-IMMIGRATION DE MACRON-COLLOMB : ARRÊTER, REFOULER, TRIER, EXPULSER
lundi 15 - 10h47
de : Sept Jours Debout
Emmanuel Besnier, premier de cordée de l’agro-industrie
lundi 15 - 10h07
de : club médiapart
Particularité du moment de renforcement patriarcal : venu de femmes, choquant des hommes !
dimanche 14 - 22h52
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le droit d importuner le patriarcat
dimanche 14 - 20h19
de : Martine lozano
2 commentaires
Réforme de l’assurance-chômage : « Les chômeurs ne peuvent pas donner leurs points de vue »
dimanche 14 - 17h29
de : Stéphane Ortega
NOUS d’Evgueni Zamiatine
dimanche 14 - 12h53
de : Ernest London
Appel d’un collectif d’artistes « Le Temps de la Palestine »
dimanche 14 - 12h33
de : Collectif 69 Palestine
La compétitivité libérale : cancer de l’économie !
dimanche 14 - 12h01
de : LE BRIS RENE
Dossier spécial : La dimension marxienne de l’anarchisme
samedi 13 - 17h52
de : Alternative Libertaire
3 commentaires
LE SILENCE DE MACRON AU SUJET DES PROPOS RACISTES DE TRUMP.
samedi 13 - 14h17
de : LKP - LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
Ignoble émission Envoyé Spécial sur France2 sur le VENEZUELA ! Communiqué de Association France-Cuba
samedi 13 - 11h45
de : JO
4 commentaires
LA NUIT DE TLATELOLCO - Histoire orale d’un massacre d’État
samedi 13 - 09h55
de : Ernest London
D’oubli poème de Fabrice Selingant
samedi 13 - 02h17
de : le Rouge-gorge
Affaires LEVOTHYROX, LACTIVIA : Patrons voyous, suite et pas fin !
vendredi 12 - 20h21
de : JO
La vidéo qui rend justice à la ZAD de Notre-Dames-Des-Landes
vendredi 12 - 16h53
de : jean 1
Jeudi 18 janvier à Nîmes : Débat AL 30 "Les anarchistes et la Révolution russe de 1917"
vendredi 12 - 13h55
de : AL 30
1 commentaire
« Fake news » : à quoi joue l’Elysée ?
vendredi 12 - 09h43
de : SNJ-CGT
2 commentaires
La taxe d’habitation serait remplacée par un autre impôt
vendredi 12 - 09h16
In Memoriam
jeudi 11 - 18h38
de : L’iena rabbioso
CHINE : Macron y roule à son tour des mécaniques ! Mais qui paiera la casse du nucléaire ?
jeudi 11 - 16h38
de : JO
Shiva Mahbobi (PCOI) : « Les Iraniens n’ont pas besoin d’une superpuissance pour venir les sauver »
jeudi 11 - 16h08
de : W.R.
MARIA NIKIFOROVA, LA RÉVOLUTION SANS ATTENDRE
jeudi 11 - 14h39
de : Ernest London
Mes comptes de campagne présidentielle sont approuvés
jeudi 11 - 13h49
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Fake ce qu’on vous dit / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 11 - 11h27
de : Hdm
PIMKIE – LA RUPTURE CONVENTIONNELLE COLLECTIVE EST REJETÉE !
jeudi 11 - 11h25
de : Sept Jours Debout
R T Erdoğan et Thanatos : Vers un hyperpatriarcat musulman en Turquie
mercredi 10 - 22h48
de : Christian DELARUE
Au lieu de regarder la tv ...
mercredi 10 - 21h05
de : Locrien
MÉMOIRES DE GÉRONIMO
mercredi 10 - 20h39
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. Albert Einstein

LE JOURNAL DU MEDIA à 20 heures

Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite
Argentine : plus de 160 blessés lors d’une action contre la réforme des retraites (videos)
mercredi 20 décembre
Impressionnante vue de la marche en #Argentine ce lundi 18 décembre en rejetant la coupe des de la #reformaprevisional que le gouvernement mauricien macri pousse au congrès national, pour modifier la façon dont les retraites et les pensions sont calculées. Le bilan des violents affrontements entre police et manifestants provoqués suite à une mobilisation contre une réforme du régime des retraites s’est alourdi à 162 blessés, selon Todo Noticias. La chaîne de télévision argentine (...)
Lire la suite
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
3 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite