Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
1 commentaire
Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus (...)
Lire la suite, commenter l'article...

POUR UN STATUT DU TRAVAIL COMME "BIEN COMMUN" DU SALARIAT RESIDENT
de : Christian DELARUE
mardi 18 juillet 2006 - 00h11 - Signaler aux modérateurs

Face à la généralisation de la précarité, de la flexibilité et du chômage

POUR UN STATUT DU TRAVAIL COMME "BIEN COMMUN" DU SALARIAT RESIDENT

(version avec revenu)

par Christian DELARUE MRAP, ATTAC et syndicaliste CGT Finances

Ce texte - dépouillé de ses annexes de définitions - veut participer comme contribution au dégagement d’une perspective favorable à la la communauté d’intérêt des salariés actifs ou non , français ou étrangers (au sens de Shengen ) mais résidents durablement sur le territoire français. Ce texte s’intéresse au travail mais l’aspect logement a son importance (cf Pour un véritable service public national du logement ).

De 1994 (CIP) à 2005 (CNE) et 2006 (CPE) en passant par le SIVP et les TUC une tendance lourde fragilise une fraction du salariat et menace le reste du salariat stable de précarité afin d’augmenter l’exploitation. Une tendance qui n’est ni seulement française ni seulement européenne mais qui s’inscrit dans une dynamique mondiale d’affaiblissement des garanties de la mise au travail . Pourtant le salariat ne subi pas pareillement l’exploitation capitaliste tant ici en France que dans les pays du sud . Ce qui se maintient et se généralise c’est un système dual et flexible de la gestion de la main d’œuvre . En ce sens nous ne sommes pas encore passé "du salariat au précariat ?" (Evelyne PERRIN ). Cela mérite quelques développements.

I. - LA DUALISATION DE L ’ORGANISATION DU TRAVAIL.

Enjeux des définitions : On comprend que le terme dualisation ou système dual signifie une bipolarisation interne du travail que le capital utilise pour relativiser voire faire oublier l’opposition frontale entre capital et travail ; Mais de quelle bipolarisation s’agit-il ?

Nous pensons que la division du monde du travail salarié entre un secteur à statut relativement stable au sein des grandes entreprises (CDI) et des appareils d’Etat (statut de la fonction publique) et un secteur précarisé et souvent moins bien payé n’a pas disparue loin de là, qu’il s’agit d’une division forte qui se généralise malgré l’extension de la précarité. Point important : ce secteur précarisé est coupé de l’emploi stabilisé mais n’est pas coupé du chômage car nombre de précaires sont dans un cycle travail précaire -chômage- travail précaire. Cette dualisation ne correspond donc pas à la distinction mensongère opposant les inclus des exclus puisque les inclus ne le sont pas tous loin de là.

Le chômage inséré dans cette compréhension : Cette dualisation - fondée sur un secteur plus protégé quoique constamment menacé et agressé et un secteur hyperexploité et sous menace constante - se combine avec le maintien voulu d’un volant de chômage . La constitution d’une armée de réserve fait partie de la stratégie du capital pour résoudre sa crise de rentabilité (cf. Odile CASTEL). Nous ne nions donc pas qu’il existe des chômeurs de longue durée non seulement exclus du travail, mais bien souvent du logement et d’un revenu décent.

Mais ce ne sont pas les seules catégories sociales qui ont à souffrir des dégâts du libéralisme . Les libéraux et certains sociaux démocrates (cf note sur le livre "Economiquement correct" ) mettent l’accent sur cette catégorie sociale car ils sont fiers des bons résultats d’un capitalisme actuellement capable selon eux de réduire la pauvreté de cette frange tout en bas de la société. Leur version du "bien commun" ou de "l’articulation de la liberté et de la justice" s’accommode de très peu tant pour le niveau des plus pauvres que du mode de vie des autres, les précaires et les statutaires en voie de désaffiliation.

Toyotisme et maintien du taylorisme : Ce système dual est issu de l’après fordisme ( ) et correspond à la mise en place des modes d’organisation post-taylorien ( ) du travail . Le modèle d’origine a pour nom toyotisme ( ) . Pour autant, l’organisation taylorienne n’a pas disparue . Le modèle dit toyotiste a pris forme dans l’industrie japonaise il y a vingt ans.

Il s’est généralisé sur le mode d’une dualisation sociale de la gestion de la force de travail sous l’effet de la mondialisation néolibérale. Le terme de dualisation signifie une division du monde du travail salarié entre un secteur à statut relativement stable dans les grandes entreprises et dans les appareils d’Etat (statuts de la fonction publique ) et un secteur précarisé et mal payé sortant difficilement du cycle chômage - travail - chômage.

Nouveautés et vieilles pratiques du patronat : Les besoins du capital ont exploité, pour définir de nouvelles organisations du travail, notamment dans les pays industrialisés, les aspirations à la polyvalence et à l’individualisation . Mais cette organisation "différente" reste toujours fortement contraignante, car toujours soumise au capital, à sa logique, à sa conception du rendement, de l’efficacité . En conséquence cette dualisation s’opère sur fond de flexibilité, d’intensification du travail, d’individualisation poussée et donc de mise en concurrence généralisée des travailleurs l’ensemble étant source de désaffiliation d’une masse croissante de travailleurs des cadres stables existants . Ce processus de fond tend à saper le modèle qui néanmoins perdure et se généralise. Fondamentalement le sytème en a besoin.

II. - LA GENERALISATION DU PROCESSUS DE DUALISATION SOUS DES "MODELES" DIFFERENTS.

 De la concurrence entre les salariés ...

Si la mondialisation sans adjectif peut ici ou là favoriser de vrais coopérations et de l’amitié entre les peuples, il reste que fondamentalement l’actuelle phase du capitalisme mondialisé renforce un monde hobbesien (ou "l’homme est un loup pour l’homme") dans les entreprises, non seulment entre le travail et le capital mais au sein même du salariat, et ce dans tous les pays de la planète.

La mondialisation du capital renvoie à la globalisation financière, à la marchandisation du monde (services publics, force de travail,...), à la privatisation des moyens de productions, aux délocalisations. Elle accroit férocement la concurrence entre les travailleurs et les fragilisent tous mais différamment. Le principe de concurrence exige cette différentiation dans l’attaque car face au nombre il importe de diviser, de créer des corporatisme. Du coup l’exigence d’unité et de solidarité du monde du travail salarié est essentielle. Cela ne signifie pas ignorer les spécificités catégorielles mais travailler constamment aux convergences.

 ... à la concurrence systèmique de la mondialisation du capital.

La concurrence des travailleurs s’inscrit à la fois dans la crise de rentabilité du capital et dans le cadre de la nouvelle concurrence systémique qui a succédé à la concurrence internationale classique au sein du système capitaliste mondialisé . Pour Odile CASTEL, cette concurrence systémique se réalise à l’intérieur et entre trois grands ensembles d’acteurs : les firmes, les Etats et les Institutions et Organisations Multilatérales. C’est la concentration mondial du capital qui pour l’essentiel est à l’origine de ce changement .

Plus précisément cinq phénomènes caractérisent la mondialisation libérale. D’après l’auteur ils formeraient un système « ultra-impérialiste » tel que décrit par Ernest MANDEL. Laissons la question de la caractérisation globale afin de pouvoir poser très succinctement les 5 traits de cette mondialisation.

1 - La formation d’oligopole mondiaux suite à la crise de rentabilité. De nombreuses entreprises font faillites mais d’autres se restructurent via de méga fusions-acquisitions . Les oligopoles nationaux disparaissent sous les effets de ce processus de concentration mondiale du capital.

2 - La globalisation financière, car sans cette libéralisation des marchés financier mise en place au cours des années 80 le processus de concentration n’aurait pu se faire. Voir fiche de JPE sur la désintermédiation bancaire . Cette globalisation a permis aussi le développement sans précédent des fonds de pension.

3 - L’importance du commerce intra firme . Les échanges commerciaux se font de moins en moins entre pays et de plus en plus entre établissements.

4 - Le partage des marchés mondiaux car les grands groupes collaborent pour se protéger de l’intrusion de nouvelles entreprises. Ils défendent des intérêts communs pour le partage du monde.

5 - Le passage d’une logique géopolitique à une logique géo-économique dans les relations internationales. Le politique se met au service de l’économie.

III. - POUR UN STATUT PROTECTEUR SORTE DE BIEN COMMUN DE LA DIGNITE DU SALARIAT RESIDENT.

Face à l’insécurité, à l’utilitarisme patronal à l’encontre du travailleur et à ses exigences croissantes de soumission le salariat a besoin de retrouver sa dignité, d’être en capacité de ne plus courber l’échine pour gagner sa vie . Il lui faut un statut.

La "flexicurité" scandinave est présentée comme un modèle (cf. revue Partage n°186) . Pourtant la part faite à la flexibilté reste importante afin de satisfaire le patronat et les salaires en période de formation ou chômage sont réduits.

Contre le chômage la solution ne peut résider uniquement dans la "formation tout au long de la vie", sorte de nouveau sésame . En fait il importe d’engager une nouvelle réforme de RTT sans baisse de salaire ni intensification du travail . Si nul ne doit être exclus de la production sociale de l’existence donc du travail , nul ne saurait non plus être privé pour cause de chômage d’un revenu décent . Mais la bataille pour ce revenu des privés d’emploi est lié en théorie et en pratique à la bataille contre le chômage et la mal-vie.

Ce statut avec l’ensemble de ces conditions doit nécessairement être imposé par les luttes convergentes en Europe afin d’être inscrit dans des lois nationales et dans des textes européens. Autant dire que cela suppose des négociateurs déterminés soutenus par un puissant mouvement populaire dont le salariat réunifié au-delà des ses différences serait le principal moteur. Le mouvement actuel contre le CPE, CNE et CESEDA de Sarkosy semble relever de cette dynamique qui dépasse les frontières. Ce mouvement va permettre aussi d’engager un débat sérieux à l’encontre des partisants de la négociation sur fond d’adaptation au néolibéralisme.

http://yonne.lautre.net/article.php... et rennes-info.org



Imprimer cet article





FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES POSTIERS ET DES CATACOMBES
mercredi 23 - 09h41
1 commentaire
MACRON AU PIED DU MUR...
mercredi 23 - 03h52
Intervention militaire sur la ZAD NDDL : suivi du 22 mai 2018
mardi 22 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
Aude Lancelin répond à RSF (video)
mardi 22 - 10h42
de : La Luciole Mélenchantée
La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?
mardi 22 - 09h46
de : Jan Bediat
SYRIE : L’armée aurait fait 300 prisonniers Français+des Officiers de l’OTAN !
lundi 21 - 22h11
de : JO
Il est urgent de faire basculer le rapport de force – n° 20 – mai 2018
lundi 21 - 17h32
de : jodez
Venezuela : La couverture des élections présidentielles par les médias
lundi 21 - 17h20
de : jodez
VENEZUELA : Seuls Washington et ses alliés s’opposent au Peuple Venezuelien !
lundi 21 - 16h50
de : JO
Le Sacré Choeur raisonne au rythme de la Fanfare Invisible, afin que refleurisse la Commune
lundi 21 - 14h55
de : nazairien
5 commentaires
Services publics : les agents malmenés par la perte de sens et la souffrance au travail
lundi 21 - 10h25
Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix (photos)
lundi 21 - 08h46
de : Thierry Deronne
2 commentaires
Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël
lundi 21 - 05h00
Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages
dimanche 20 - 22h08
de : André
MANIFESTATION NATIONALE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH - PARIS, SAMEDI 23 JUIN, 15h00,
dimanche 20 - 20h05
Espagne. Vers une gauche "d’adaptation" soluble dans le régime...
dimanche 20 - 14h31
de : Antoine (Montpellier)
Caméra, pourquoi sans répit m’épies-tu ?
dimanche 20 - 14h14
de : jean 1
Le syndicat contre l’affichage religieux identitaire ostensible
dimanche 20 - 11h52
de : Christian DELARUE
3 commentaires
L’ONU vote l’envoi d’une mission Internationale à GAZA ! Enfin !
dimanche 20 - 11h36
de : JO
1 commentaire
Après les destructions, les matraques et les lacrymos, sur la ZAD de NDDLon ne manque pas d’humour
dimanche 20 - 01h12
de : nazairien
4 commentaires
Entretien avec Laurent BRUN, secrétaire général de la CGT Cheminots #greveSNCF #jesoutienslagrevedescheminots
samedi 19 - 18h59
de : Jodez
Migrants : une fillette kurde de deux ans tuée par balle par la police belge
samedi 19 - 08h21
2 commentaires
Internationalisation du voile crypto-fasciste, drapeau de l’islamisme et plus largement de l’intégrisme musulman.
vendredi 18 - 21h22
de : Christian DELARUE
2 commentaires
SUR LE FRONT DES GREVES : Les agents de l’ONF face aux mauvais coups Macron !
vendredi 18 - 18h11
de : JO
Assemblée Générale anti-autoritaire, illégitime et sauvage
vendredi 18 - 16h30
de : jean 1
Ils sont fiers,sur la manche du Gal Lizurey, commandat l’opération de destruction sur la Zad
vendredi 18 - 12h10
de : nazairien
6 commentaires
Le MRAP condamne l’ignominieux message publié sur les réseaux sociaux du CRIF le 15 mai 2018
vendredi 18 - 11h28
de : MRAP
L’ÉQUIPE : La répression patronale en marche ! Rassemblement vendredi 18 mai 14 heures
vendredi 18 - 07h47
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
VENEZUELA : Enfin , une vrai décision Révolutionnaire !
jeudi 17 - 16h01
de : JO
SYRIE : 60 militaires Français capturés !
jeudi 17 - 15h07
de : JO
1 commentaire
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 - 13h49
1 commentaire
La ZAD est de nouveau attaquée
jeudi 17 - 11h59
de : jean 1
3 commentaires
15 000 suppressions de postes dans les hôpitaux attendues cette année
jeudi 17 - 07h58
de : jean 1
Briançon • Chronique d’une mort annoncée
jeudi 17 - 00h33
de : chez jesus
Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran
mercredi 16 - 22h14
de : Manlio Dinucci
2 commentaires
CHEZ NOUS, À GAZA / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 16 - 21h50
de : Hdm
POUR SAUVER LE PLANÈTE, SORTEZ DU CAPITALISME
mercredi 16 - 18h43
de : Ernest London
EPR : plus fort que le survol des drones, le super-vol de cadenas !
mercredi 16 - 17h11
de : Patrick Samba
Enquête : la complaisance de Gérard Collomb envers les identitaires remonte à Lyon
mercredi 16 - 12h43
Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression
mercredi 16 - 11h43
de : Roberto Ferrario
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Un peuple qui n'aide pas son théâtre est moribond, s'il n'est déjà mort.Federico Garcia Llorca
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite