Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Campement Paris
de : Anna Maria Merlo
dimanche 23 juillet 2006 - 18h24 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 59.3 ko

Le nombre des Sdf logés par la Mairie dans des tentes montées le long des rues augmentent dans la capitale. Un phénomène rendu plus visible par les manifestations estivales

de Anna Maria Merlo, Paris Traduit de l’italien par karl&rosa

Jeudi 20 juillet ouvre le nouveau "Paris-Plages", un mois de plages artificielles avec des activités sportives, des chaises longues, des bars et de la musique sur les berges de la Seine, étendues cette année à la Rive gauche jusqu’à la Bibliothèque François Mitterrand, où vient d’être inaugurée (et tout de suite fermée, mais elle devrait rouvrir demain) la nouvelle piscine à ciel ouvert qui flotte sur la Seine. Mais, pour installer "Paris-Plages" la mairie a dû déloger les occupants habituels des rives de la Seine : les Sdf, de plus en plus nombreux. "Les groupes qui sont en contact avec les Sdf leur ont demandé de se déplacer" explique-t-on à la mairie, sans préciser où.

Quiconque prend un bateau-mouche sur la Seine ne peut pas ne pas voir qu’entre la tour Eiffel et Notre Dame, sur un parcours déclaré patrimoine mondial par l’Unesco, des dizaines de personnes vivent sous tentes. Ce sont des canadiennes de la marque Quechua, que Médecins du Monde a distribuées l’hiver dernier. L’idée était de lancer un signal d’alarme, de faire une dénonciation pour secouer l’opinion publique, par une opération baptisée "igloo". Mais peu à peu la ville s’est habituée à ses tentes. Il y en a aux Halles, devant et derrière Beaubourg, le long des canaux Saint Martin et de l’Ourcq, sur les grands boulevards.

Médecins du Monde en avait distribué 300 au début de l’hiver, il semble qu’aujourd’hui elles soient devenues 500. « Nous constatons un phénomène de précarisation » affirme Mylène Stambouli, qui à la mairie de Paris est chargée des questions de l’exclusion. Les Sdf sont environ 10 000 à Paris. Des personnes qui se débrouillent entre des squat, des grabats de fortune dans la rue, des hôtels à bas prix, des centres sociaux. La mairie a affecté cette année 50 millions d’euros pour éviter la réduction de mille places d’accueil, comme chaque été. Le Secours catholique a lancé une campagne d’affichage dans les rues pour faire face à la précari-été.

L’opération « igloo » commence à être critiquée, parce qu’elle s’est transformée de manifestation de dénonciation en solution stable pour beaucoup. Selon Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu social, « elles clouent le Sdf à la rue. Un mois dans la rue veut dire trois mois de travail pour la réinsertion. Mais s’ils s’habituent, que faire ? » Les associations qui gèrent les centres d’accueil signalent une diminution des demandes. Comme si habiter une tente dans la rue était désormais considéré comme une solution stable.

La Préfecture invoque la loi : « Humainement légitimes, les tentes posent un problème d’ordre public et de respect de l’environnement. A Paris, le camping est interdit. Il est difficile de tolérer le maintien de ce dispositif ». Les habitants protestent à cause des ennuis causés par ces présences. Les tentes dans Paris sont la pointe d’un iceberg bien plus consistant qui est en train de s’enraciner dans la région parisienne et qui ne concerne plus les populations marginales, comme les Sdf, mais des travailleurs en majorité précaires, qui avec un salaire autour de 1000-1200 euros n’arrivent pas à obtenir un petit appartement en location. « En cinq ans - dénonce-t-on à la Fondation Abbé Pierre - les situations bizarres, les logements de fortune ou les campings utilisés comme logements se sont notablement développés ».

Une autre association qui s’occupe des populations pauvres, Coup de main, explique que « des Français, intégrés mais en difficulté, s’installent un peu partout ». Les pouvoirs publics font semblant d’ignorer le problème. Mais certains maires de communes où se trouvent des campings transformés en résidences fixes commencent à soulever le problème. « Tout terrain ouvert toute l’année accueille des résidents permanents » a relevé une urbaniste, France Poulain, qui a rédigé un « Guide du camping caravaning » dans la région Île de France. Les personnes vivant toute l’année dans les campings restent cachées, parce que transformer un lieu de vacances temporaire en résidence stable est interdit.

Ainsi beaucoup ont perdu par exemple leur droit de vote, parce qu’ils ne peuvent pas donner une adresse légale. Selon un premier recensement de ce type de résidence réalisé par les associations pour le droit au logement, dans le département 91, aux portes de Paris, ils seraient 1700 à vivre dans des baraques de fortune. Dans le département 77, plus de 1500 familles se débrouillent, dans des cabanes à jardin ou dans des camping-cars. Dans certaines communes, un terrain communal est mis à la disposition des « campeurs involontaires », manque d’HLM. A La Ferté-Alais, une commune de la banlieue parisienne, la mairie a acheté un camping pour le rénover et l’offrir aux familles qui n’arrivent plus à payer la location d’un logement plus décent.

Les propriétaires des campings gardent le silence - louer un espace à longueur d’année est illégal - mais ils se sont rués sur l’affaire. Leur fédération admet : « Certes, il y a des cas. Dans les départements 95, 78, 77. Des provinciaux, des divorcés, de jeunes couples, des familles : la plupart sont des salariés, exclus du marché des locations parce qu’ils manquent des garanties à donner aux propriétaires ».

http://www.ilmanifesto.it/Quotidian...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Campement Paris
23 juillet 2006 - 22h38

Disparition des derniers bidonvilles en France : vers 1975
Disparition de l’affreuse menace bolchevique : vers 1990
Réapparition des bidonvilles en France : vers 2005

c’est réglé comme du papier à musique tout ça...



> Campement Paris
26 juillet 2006 - 23h30 - Posté par

"le camping est interdit à Paris"la connerie aussi mais elle prolifére surtout à la préfecture accompagnée par l’inhumanité.Le ducon préfectoral n’a pas compris,ou fait semblant de pas comprendre,que ce ne sont pas des touristes.
"parisiens de la misére
nous allons être gouvernés
par des mouchards et des gendarmes
des sabres peuple et des curés"
et par des préfets débiles
et des maires séniles.
Jean Claude des Landes


> Campement Paris
26 juillet 2006 - 23h25

"vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misére supprimée." Victor Hugo

Si les bobosociaux parigo-plagistes ne veulent plus voir la misère, qu’ils s’appliquent à la supprimer lorsqu’ils ont le pouvoir.
Les SDF n’ont pas grand chose, leur supprimer les précarises encore plus...
Il vaut mieux un logement qu’une tente, mais il vaut mieux une tente que rien...

A.D.






15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun de mes contacts avec la politique m'a donné l'impression d'avoir bu dans un crachoir. Ernest Hemingway
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite