Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le peuple silencieux est responsable
de : 8119
mercredi 2 août 2006 - 11h41 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 22.6 ko

Ce n’est pas à un chef des armées de décider d’entrer en guerre.

Un dictateur est désignable par sa définition et non si il accepte cette désignation.

Démocratie signifie que le peuple a la légitimité de réagir.

de w4lk60801

Comme on peut le voir, Bush et Olmert ont en commun de n’être que des chefs militaires, sans pitié et habitués à la tuerie froide.

Ils ornent leurs actes de déclarations fascisantes, et ne sont intéressés que par la victoire de leurs vagues arguments.

Dans ces termes, ce ne sont que des chefs d’armée, mais non des dirigeants.

L’un et l’autre n’ont que pour seule préoccupation la guerre et non la politique intérieure, conférant à cette dernière un faible intérêt.

Dans ces conditions, de tels personnages ne devraient qu’être aux ordres d’une administration politique dont ce serait le métier, ayant des manoeuvres politiciennes, dans le sens de ce qui concerne la vie des gens, dans un cadre légal, et de sorte que ce ne soit pas la principale activité du pays.

En fait dans ce contexte, ces chefs des armées passeraient leur temps à faire des simulations grotesques, et à jouer entre eux avec des armes blanches. Ils n’auraient le droit d’agir que sur ordre de leur supérieurs, dans des cas très ponctuels.

Or si on confie la politique d’un pays à un chef des armées, sa seule prérogative ne peut être que la guerre. L’un et l’autre, Olmert et Bush, ne se soucient aucunement de leur peuple, mais seulement de colonialisme qu’ils peuvent mettre en oeuvre en utilisant des soldats prêts à mourir.

De la même manière, pour un (vrai) homme politique : Ce n’est pas à cet élu temporaire de décider du destin des gens au-delà de son mandat, ni du destin des gens qui ne l’ont pas élu.

Tous ces "politiciens" (qui sont en fait des guerriers) ne devraient jamais avoir l’opportunité d’agir sur leur peuple d’une manière que cette influence dépasse le cadre de leur mandat. Leur seul métier est de répondre aux exigences de leur société.

Car une fois expulsés, ou vieillis, leurs actes, les blessures qu’ils auront commises, continuent d’être effectives.

Cela en soi est profondément injuste, car dans une optique plus étendue ce sont toutes les générations futures qui feront les frais des déforestations et de la pollution par exemple, autant que des destruction massives et des peines causées, pour des motifs que le temps oubliera. De sorte qu’il en restera toujours une rancune résiduelle, un goût amer, si ces actes ne sont pas constructifs et fondés.

Ils ont la prétention de faire plus que de la politique : de vouloir marquer leur époque. Et ils le font d’une manière arbitraire, inappropriée, déraisonnable, et sans attendre de consentement. A partir de là ils s’octroient le droit de choisir leur opposition et leurs collègues de sorte que ceux-ci, choisis par favoritisme, n’opposent aucune contradiction.

Mettons, si un acte politique est fondé moralement et rationnellement, et que le peuple est en accord avec cela, alors oui, cet acte peut avoir une portée au-delà du mandat du politicien. Sinon, tous les actes dont les conséquences subsistent au-delà de leur prise de pouvoir, sont proprement immoraux.

— 

Premièrement c’est aux peuples que revient la responsabilité d’éjecter du pouvoir des tortionnaires irresponsables, si jamais ils ont été élus par inadvertance, camouflés par une couverture publicitaire.

Le peuple a un droit de regard sur ces dictateurs qui se défendent d’en avoir l’air, et une part de responsabilité dans leur démence si ils les laissent faire.

Deuxièmement, les peuples doivent veiller à bien distinguer un tas de muscles d’un cerveau, l’un ne pouvant prendre le rôle de l’autre, sans quoi il devient l’objet de ses propres décisions irresponsables, en d’autres terme, ça revient au même que si la justice et l’exécutif étaient aux mains d’une seule et même entité.

Il y a déjà un certain moment, que nous avons appris qu’il fallait faire un distinguo entre la décision et l’exécutif, et pour cela nous avons, enfin l’évolution naturelle de la politique a scindé ces deux pôles de façon à ce qu’ils constituent une articulation, et donc soient l’objet de débats. Cela est dans la constitution.

Cela ne doit pas être oublié, car la constitution ils veulent la changer, après l’avoir rendue caduque, n’observant aucune réaction des peuples manipulés.

De la même manière que le dictateur moderne ne veut pas risquer de paraître ce qu’il est afin de conserver son pouvoir d’influence a des fins stratégiques, le chef-de-guerre devenu président de son pays dissimule le fait qu’il décide de ses propres actions, seul, qu’il prend les décisions et qu’il se met lui-même à la tâche. Il agi unilatéralement, son entourage n’est là que pour l’appuyer, et les contradicteurs passent pour minoritaires et sans importance.

C’est précisément cela qui désigne un dictateur, le fait qu’il soit seul à décider des ordres qu’il se donne à lui-même, et qu’il n’ait de compte à rendre à personne.

Certainement, Bush et Olmert sont deux exemples de dictateurs tortionnaires, des chefs de guerre sans cerveau arrivés au pouvoir, et que personne ne peut contredire, alors que les conséquences de leurs actes dépassent allègrement ce sur quoi ils ont le droit légitime et moral d’agir.

C’est au peuple que revient la responsabilité des actes de son "dirigeant". C’est le peuple endormi qui est coupable de ne pas mettre assez de pression sur leurs politiciens. Et ce manquement coûtera cher au peuple, mais le dictateur, lui, ne paiera jamais pour ses crimes.

 8119

http://w4lk.info/home/article3005-1.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Le peuple silencieux est responsable
2 août 2006 - 13h17

Claire, concis et net ! Rien a ajouter, bravo.
sousou



> Le peuple silencieux est responsable
2 août 2006 - 15h21

C’est le peuple endormi qui est coupable de ne pas mettre assez de pression sur leurs politiciens

On ne pouvait mieux dire...au regard de la mobilsation que ne s’amplifie pas. Car il ne suffit pas de fustiger par écrit les "dirigeants" politiciens d’être passifs et nous faire de même.

Je sais que je m’adresse ici à des personnes engagées, militantes, sympathisantes à la défense des causes humanitaires et que je pourrais rencontrer dans les rassemblements organisés par les associations qui se battent pour la paix depuis toujours, mais je ne peux m’empêcher de vous solliciter, à vous, plus qu’à d’autres car nous ne devons pas nous décourager.

Chers amiEs, Continuons notre combat pour la paix DANS LA RUE afin de l’amplifier et que LA COLOMBE PUISSE ENFIN VOLER SUR TOUS LES PAYS DE LA TERRE !

Esteban



> Le peuple silencieux est responsable
2 août 2006 - 18h23

On en revient toujours au même constat sur la "servitude volontaire" qu’évoquait La Boetie il y a 5 siècles. Ci-après une variante plus moderne extraite d’un article d’Alain Gresh publié dans le Diplo de septembre 99 :

Lors de la récente guerre menée contre la Serbie, l’universitaire français
Pierre Hassner évoquait les risques de « barbarisation du bourgeois ».
« Celle-ci consistera, expliquait-il, à conserver l’idée de la valeur infinie de
chaque vie humaine - et donc l’exigence "zéro mort" - pour ses propres
citoyens, mais à se résigner de plus en plus facilement à infliger des pertes
aux populations civiles adverses ou à tolérer celles des populations que l’on
veut protéger. » Ce n’est pas autre chose dont parlait M. Cornelio
Sommaruga, président du Comité international de la Croix-Rouge, quand il
réfutait le concept de « guerre humanitaire ». « qui signifie que l’une des
parties est humanitaire et l’autre diabolique ». Cette simplification « pourrait
conduire à une discrimination entre les victimes, il y aurait alors les "bonnes"
victimes du côté de la partie "humanitaire" et les "mauvaises" victimes parmi
ceux qui s’opposent à une intervention "humanitaire" . »

Particulièrement en démocratie, la responsabilité des peuples qui se taisent devant les crimes de leurs dirigeants (les peuples n’ont qu’un ennemi disait Saint-Just : leur gouvernants) me paraît écrasante.

Valère



> Le peuple silencieux est responsable
3 août 2006 - 00h46

Le missile FIM-92 Stinger est un lance-missile sol-air américain à courte portée utilisé pour atteindre les hélicoptères ou les avions de combat à basse altitude et à très courte portée.
Son engagement est autonome (type "fire and forget"), c’est à dire qu’une fois la cible accrochée et le missile lancé, aucune opération au sol n’est nécessaire pour le guider.
Cette arme est bien connue du grand public en raison de sa diffusion aux moudjahiddins pour combattre les troupes russes qui faisaient un grand usage des hélicoptères et de l’appui feu aérien au cours de la 1ère guerre d’Afghanistan.
Si l’opération fut un réel succès qui permis d’inverser le rapport de force de ce conflit, des stingers se retrouvèrent bientôt disponibles chez les trafiquants d’armes, alimentant la crainte de les voirs tomber entre les mains de terroristes avec l’ambition de les employer contre des appareils civils.



> Le peuple silencieux est responsable
3 août 2006 - 09h07

Ben oui le peuple est responsable.....
je l’ai dèjà dit plusieurs fois et pris des volèes de bois verts, une plus n’y changera rien à mes bleus !

Meme le smicard français, ou le chomeur italien sont responsable du bien etre dans lesquels ils vivent en exploitant les producteurs alimentaires ou vetimentaires ou... du tiers monde....

Celui qui achète à Marina di Grosseto plutot qu’à Cannes un T-shirt à 2 ou 3 euros dans la nouvelle boutique low cost, devient responsable de la misère du monde !

Ben oui.

Les Israeliens sont responsables certainement plus que les palistiniens, car ils vivent dans un pays où vivre c’est choisir le surplus, la palestine, les camps, c’est chercher ce qui est vital pour survivre depuis 60 ans.

hirondelle



> Le peuple silencieux est responsable
3 août 2006 - 22h51

Georges Clemenceau qui avait été chef des armées avant de devenir chef de gouvernement, franchement de droite d’ailleurs, résumait parfaitement cette idée dans la formule lapidaire : "La guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires."

Rataplanade



> Le peuple silencieux est responsable
4 août 2006 - 13h37

Les sondages ont montré une augmentation de la satisfaction des français pour les politiciens.
Ils partent en vacances et distribuent des tongs qui impriment leur logo flamboyant.
Pendant ce temps-là les gens meurent mais comme les américains ont promis de s’en occuper...
J’espère que tous se souviendront des propos de Sarko : "Israël a le droit de se défendre" (très original).
Et les masses endormies, elles, restent endormies. Ce qu’elles acceptent est ce qu’elles ne refusent pas.
Bientôt elle ne sera plus responsable, puisqu’endormie justement. Elle n’aura plus rien à dire ou à critiquer.
Epuration éthnique, éxpulsions d’étrangers (c’est une épuration aussi), DADVSI, mensonges médiatiques, tout ça les gens l’acceptent, petit à petit, par habituation.
C’est criminel de ne rien faire, ou faire comme si rien n’était, ou de changer de conversation de façon stérile.
d’autant plus que tout a un prix, ce sera cher payé. c’est "inéluctable".
 8119






Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
2 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Les 7 théories du complot.
vendredi 1er - 23h05
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Guerre de classe : la « gauche » joue désormais perdant ! Pourquoi ?
vendredi 1er - 22h50
de : Lepotier
5 commentaires
DIMANCHE 20 OCTOBRE 2019, JOUR DE VOTE A LA PAZ
vendredi 1er - 17h31
de : Allain Graux

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La difficulté, ce n'est pas de rêver, mais d'accepter et de comprendre les rêves des autres. Zhang Xianliang
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite