Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En réponse à jean michel Hureau : si j’osais


de : Raymond LCR
mardi 15 août 2006 - 11h06 - Signaler aux modérateurs
32 commentaires

En réponse à JMH au sujet de « si j’osais »

Je suis d’accord avec toi sur la nécessité impérieuse de n’avoir qu’un candidat anti capitaliste à présenter face à la droite et aux sociaux libéraux Mais au risque de me répéter, je persiste à dire que le choix de ce candidat n’est pas, pour le moment l’essentiel, et qu’il faut d’abord se mettre d’accord sur le projet. Pour moi je suis prêt à tout faire pour soutenir n’importe quel candidat qui prendrait l’engagement formel d’engager, dés son élection les réformes décisives que je présente ici (peut être maladroitement) :

  Sur le plan des institutions : suppression de la fonction présidentielle, suppression du sénat, toutes les élections à la propositionnelle intégrale, égalité de moyens pour tous les candidats, ramener les indemnités des élus au niveau du salaire d’un cadre moyen, non cumul des mandats et réduction du nombre de mandats successifs.

  Renationalisation de toutes les entreprises nationalisées au lendemain de la libération (et ceci avec indemnisation des seuls petits porteurs)
  Appropriation de toutes les entreprises dont l’activité est indispensable à la vie de la population. La gestion de ces entreprises publiques devra être gérés démocratiquement par les travailleurs et les usagés.
  Eradication du chômage en diminuant radicalement le temps de travail sans diminution des salaires (ceci devant rentrer dans le cadre de la redistribution des richesses)
  Augmentation importante de tous les bas revenus (salaires, retraites, pensions...) avec dans le même temps, réductions autoritaires de tous les très haut revenus)
  Arrêt de tous les programmes de production de matériels militaires et réduction massif des budgets des armées et de la police. Ce n’est bien sur qu’un brouillon vite fait, mais j’aimerai que les camarades convaincus ,comme moi de l’urgence d’une campagne unitaire me répondent clairement sur chacun de ces points et me disent ce qui leur semble inacceptable et pourquoi ? Je crois que c’est la le minimum d’un programme Communiste Amicalement Raymond LCR



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 11h17

C’est très bien tout ça, renationalisation des entreprises etc ...

mais, l’essentiel des entreprises de ce pays sont des TPE et des indépendants (profs libérales, artistes, artisans etc..) que deviennent-ils ??

De plus, nous devrons continuer à importer de l’énergie, comment faire quand tous nos partenaires commerciaux auront stoppé toutes relations commerciales avec nous ???.

merci



> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 11h32

Je suis un peu ulcéré de voir ressurgir périodiquement cette antienne hallucinante au sujet du "manque de programme".
Alors les comités qui ont travaillé pendant des mois sur la "Charte Anti Libérale", c’est du vent ?
Moi je la trouve excellente, cette charte.

Elle est signée par l’essentiel des composantes du camp du NON de gauche, dont le PCF, José Bové et de nombreux et importants militants de la LCR.

Raymond, je vois que tu parles du "minimum pour un programme communiste" !

Alors pour toi, on doit aller au combat de la présidentielle avec un programme commniste ?

Entre le PT qui ne combat que pour "la démocratie", LO pour "interdire tous les licenciements", et toi qui veut un programme communiste, eh bien on est pas arrivés.

La Charte me va très bien.

JPB



> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 11h53

A Raymond LCR ,
enfin on va pouvoir echanger entre nous sur autre chose que le look de l’un et la derniere déclaration de l’autre , et les silences du troisieme .

Sur le plan des institutions : suppression de la fonction présidentielle, suppression du sénat, toutes les élections à la propositionnelle intégrale, égalité de moyens pour tous les candidats, ramener les indemnités des élus au niveau du salaire d’un cadre moyen, non cumul des mandats et réduction du nombre de mandats successifs.
 Ok pour la reduction des pouvoirs du Président de la république au profit du parlement , ok pour la suppression du senat , reclassement des anciens députés dans leur ancienne fonction avec des indemnités de reclassement obligatoire , mais il n’est pas question de revenir à la IV eme république , Donc pas d’accord avec la proportionnelle integrale , 50% des députés élus à la proportionnelle , le reste au scrutin uninominal à 1 tour .
Ok pour le non cumul des mandats et limitation à deux mandats maxi .
Renationalisation de toutes les entreprises nationalisées au lendemain de la libération (et ceci avec indemnisation des seuls petits porteurs)
 trés fort doutes , je ne vois pas l’interet de renationaliser Renault par exemple !
Appropriation de toutes les entreprises dont l’activité est indispensable à la vie de la population. La gestion de ces entreprises publiques devra être gérés démocratiquement par les travailleurs et les usagés.
 pour moi , la quasi totalité des entreprises sont nécessaires à la population , sinon elles ne survivraient pas , donc débat entre le nécessaire et l’indispensable , par exemple les marchands de chaussures sont indispensables doivent ils pour autant etre nationalisés ? pour le reste d’accord pour une gestion démocratique des services publics , mais pas seulement avec les travailleurs et les usagers , la politique industrielle de l’etat doit lui assurer une représentation importante .
Eradication du chômage en diminuant radicalement le temps de travail sans diminution des salaires (ceci devant rentrer dans le cadre de la redistribution des richesses)
 Il faut m’expliquer comment cela se fait d’un point de vue economique , il n’est pas question que les hausses de salaires soient annulées par une hausse egale des impots .
Augmentation importante de tous les bas revenus (salaires, retraites, pensions...) avec dans le même temps, réductions autoritaires de tous les très haut revenus)
 On prend le pognon ou , car il y a beaucoup plus de bas revenus à augmenter que de hauts revenus à cisailler , et je ne vois pas pourquoi un chirurgien se taperait quatorze années d’etudes pour gagner la meme chose qu’un postier (exemple )
Arrêt de tous les programmes de production de matériels militaires et réduction massif des budgets des armées et de la police.
 Quid des ouvriers des arsenaux ou des entreprises de hautes technologies , de toute façon les armes que l’on ne vendra pas seront vendues par d’autres ,pour ce qui concerne la reduction des budgets , pas d’accord pour la police , une autre politique de sécurité publique aura quand meme besoin de moyens .
Tout ceci n’engage que moi .
claude de Toulouse .



> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 12h19 - Posté par

et je ne vois pas pourquoi un chirurgien se taperait quatorze années d’etudes pour gagner la meme chose qu’un postier (exemple )<

/quote>

C’est marrant qu’on arrive pas à imaginer que dans une société organisée selon nos vœux il n’y aurait que des emplois dont l’utilité sociale serait avérée. Et qu’on envisage toujours les revenus à l’aune des années d’étude.

Dans une société "idéale", le moteur ne serait pas l’argent puisque que la satisfaction des besoins serait assurée. Alors pourquoi vouloir maintenir une telle hiérarchie des revenus ?

Raymondo


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 13h11 - Posté par

tout a fait d’accord, après pouvoir faire des études c’est aujourd’hui bien souvent un privilège.


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 14h35 - Posté par

raymondo ,
pour une société idéale je suis d’accord avec toi , il faudra combien d’années pour arriver à cette societé idéale , trente , quarante , donc dans dix ans tu n’auras plus de chirurgiens en france , mais ce n’est qu’un exemple , que vous le vouliez ou non il faudra plusieurs generations de stabilité politique pour que l’appat du gain ne soit plus une motivation premiere , nouvelle politique , nouvelle morale , construire un homme nouveau ?
Et ceux qui ne voudrons pas , ou qui n’auront pas compris , ou qui traineront des pieds , on en fera quoi ?
ne me reponds pas je connais la réponse , on a déjà donné !
claude de toulouse .
j’ai appris une chose en 60 ans , c’est qu’entre le possible et l’idéal , il faut toujours choisir le possible .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 15h25 - Posté par

exact, et cela n’empêche pas d’améliorer les choses.
Se réfugier dans le rêve n’est une solution pour personne et accroit les difficulté à faire avancer le shmilblick.


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 17h32 - Posté par

En 60 ans Claude ? Mais tu as quel âge ?
Léa.


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 19h08 - Posté par

Chere Léa ,
Vois tu j’ai consacré les trente premieres années de ma vie , plutot quinze années de ma vie , entre 15 et trente ans à m’occuper des femmes , ensuite j’ai fait retraite dans un monastere pendant 10 ans pour toucher à la spiritualité , ce qui m’a changé des années precedentes , à ma sortie j’ai commencé à reflechir sur le possible et l’idéal , et je n’arrete pas depuis lors , donc si je compte bien , 30+10+60 =100 , je dois donc etre dans ma 101eme année !
Mais je n’en suis plus trés sur , il se peut que j’ai commencé à reflechir au possible et à l’idéal dés que je me suis interessé aux femmes , ce qui entre nous soit dit , aurait été fort judicieux , mais qui me ramenerait qu’a 75 ans , presque un gamin , il se peut aussi que je me sois mis à reflechir dés mon premier souffle , ce qui me ramenerait à 60 ans , l’enfance , il se peut enfin que ma formulation dans mon post précédent ait été érronée !
je te laisse le choix , Léa ,
et je t’envoie mille baisers ,
amitié
claude de toulouse .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 19h28 - Posté par

Léa chérie,

Je saisi ton apparté pour t’informer que notre Claude à été nourrit au viandox et très tôt au steack, d’où sa dentition très acérée et une "musculature" taurine. Il ne fait pas son âge.

Vu son sérieux d’aujourd’hui et l’endroit peu propice, je profite car il va hésiter pour répondre...Claude encaisse et digère !!! (petite banderille) (tu as le temps pour m’encorner...une prochaine) :D

Maintenant, Léa chérie, mes bras langoureux sont libres...  ;D

...Fin de l’apparté...

Esteban


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 20h45 - Posté par

Toujours très heureuse de vous rassembler tous les deux à l’extrême. Très affectueusement, Léa.


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 23h08 - Posté par

Il faut vraiement qu’on se fasse une bouffe !
Adonis tu ne perds rien pour attendre .
avec mes excuses aux intervenants , mais c’est la fin de l’aparté précedent .
claude de TOULOUSE .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
17 août 2006 - 16h08 - Posté par

NON-NON...

Non-non, continuez, c’était original, rafraîchissant et instructif...
Moi, qui suis un peu voyeur, j’en redemande. Car çà redonne un peu d’humanité à ce forum qui en manque parfois cruellement ces derniers temps.
Et puis, sur la petite bouffe, OK. Il va falloir siffler la fin de ses congés au tenancier du "Fou de Bassan" !

NOSE DE CHAMPAGNE

NB : qui participe au grand concours de l’été de "L’HUMA" ?
y a des questions parfois fort difficiles (cf. le bateau allemand qui transportait vers Lisbonne
des matériels contre le Frente Popular en juillet 1936.)


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 12h27 - Posté par

Le seul gros problème, c’est que si la gauche antilibérale l’emporte, sur le plan économique, il y aura une fuite de capitaux sans doute massive, au fur et à mesure que le volet "nationalisations" se poursuivra.
L’Union Européenne et les principaux partenaires économiques de la France mettront une pression maximale.
Il y aura sans doute des lock-out chez le patronat le plus radical.
The point is, comme disent les anglais, que la globalisation capitaliste est déjà à un stade avancé, ce qui revient à nous mettre des chaînes en plus à briser.
Et je ne vous parle même pas des médias qui risquent de méchamment s’attaquer à un gouvernement antilibéral (qui n’aura PAS de majorité sans une partie des voix du PS, gardez bien ça en tête !!!!)
Alors il faudra être plus forts que Mitterrand, et prévoir tous ces problèmes, et oser sortir de l’Union Européenne. Sans quoi ce beau projet n’a aucune chance d’aboutir. Sinon nous aurons en France une sorte de Lula qui fera le quart de son programme...

Ceci n’est qu’une mise en garde contre l’idéalisme débridé.

GrayFox


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 12h54 - Posté par

Un chirurgien a choisi sa voie(et a eu la chance de pouvoir y parvenir notament grace a une certaine aisance financiere):il pratique donc une proffession qu’il aime...quoi de plus beau !il va de soit que ce n’est generalement pas le cas d’un postier.Une égalité salariale est donc tout sauf choquante:a rémunération égale n’importe qui préfererait faire qqchose de plaisant plutot qu’une tache d’éxecution souvent aliénante !Matthieu(interne en médecine ayant le temps d’un été bosser a la chaine)


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 13h13 - Posté par

Interne en médecien ???? avec une AUTAUGAFE pareille ????


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 16h16 - Posté par

Dans l’absolu , d’accord avec toi matthieu , encore que non , mais cela serait trop long , ce que je prevois , c’est qu’on aura beaucoup de postulants postiers et plus aucun chirurgien , et je précise bien que je n’ai rien contre les postiers et rien pour les chirurgiens , j’essaye d’etre réaliste .
Si tu es interne en medecine , tu sais trés bien que dans les conditions actuelles (non egalitaristes ) on va trés bientot manquer d’anesthesistes , de chirurgiens obstétriciens , etc .....
alors dans un systeme d’egalitarisme on peut craindre le pire .
claude de Toulouse .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 17h03

Pour un minimum, ça me paraît particulièrement radical et de nature à faire fuir l’électorat. Je serais nettement plus "soft". Le secteur public est indispensable dans les domaines vitaux : santé, éducation, transports, énergie, par exemple. Qu’il existe un secteur privé ne me dérange pas particulièrement s’il s’auto-finance. Je crois qu’il faut raison garder, voir ce qui relève du possible et ne pas sombrer dans la démagogie. Nous ne sommes pas seuls dans le monde et il faut bien en tenir compte. On ne va quand même pas s’albaniser ! Pour la proportionnelle intégrale, je la trouve dangereuse car elle mène à l’ingouvernabilité. Par contre, qu’elle soit introduite en partie permettrait une représentation de tous les partis, ce qui irait vers une démocratisation.

Merci d’avoir fait cas de ma modeste intervention.

JMH



> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 19h25 - Posté par

Avec sa contribution, Raymond LCR a ouvert la boîte de Pandore, les réactions surprennent, c’est une sacrée opération vérité ! On s’aperçoit qu’il y a des anti-libéraux non pratiquant…

La proportionnelle intégrale, c’est à dire la représentation la plus fidèle possible de la population amènerait à l’ingouvernabilité ? D’autres sont plus radicaux et disent que c’est la démocratie qui rend les nations ingouvernables…
Et ceux qui souhaitent aller vers l’autogestion, de dangereux rêveurs ?

Pour ce qui est des renationalisations, on n’est pas loin de l’argument, qui faisait peur dans les campagnes, de la brosse à dent qu’on va collectiviser.
Beaucoup de PME travaillent pour des grands groupes, c’est le capitalisme actuel qui organise cet émiettement. L’idée qu’une bonne partie de la population est artiste ou profession libérale est étonnante.
Mais on s’aperçoit surtout que dans la mouvance anti-libérale, qui cherche plus ou moins à s’unir, il y a des gens visiblement attachés à l’économie de marché (un peu plus régulée qu’aujourd’hui), et d’autres qui sont pour en sortir (les anticapitalistes). ça va être difficile !!!
Je ne vois personnellement pas pourquoi les entreprises de chaussures de la capitale de la chaussure, Romans, qui viennent de foutre à la porte des centaines de salariés pour aller produire moins cher ailleurs pour le profit des propriétaires et actionnaires, ne seraient pas nationalisées, ou plutôt socialisées (car il ne s’agit pas de les transformer en entreprises capitalistes d’état, comme après guerre).
Quant à la fuite des capitaux, c’est vraiment étonnant de lire de tels arguments ici (ah, la puissance de l’intox libérale…) : la richesse, ce sont les machines, les locaux et les travailleurs qui s’en servent. Si les actionnaires se tirent, ce sont des ponctions sur la richesse produite (la rémunération du capital) qui s’en vont aussi. Il faudrait se mettre d’accord pour savoir si les capitalistes sont utiles ou sont des parasites, avant d’essayer de faire un programme unitaire ! Si on n’est pas d’accord là-dessus, on est mal barré.
Par ailleurs, il y a des moyens de contrôler en partie les capitaux (sans se retrouver dans une dictature ! C’était le cas en France il n’y a pas très longtemps).

Quant à l’histoire qu’on ne peut pas augmenter fortement les bas revenus parce qu’il n’y a pas assez de riches, ça me scie (j’ai l’impression d’être sur le blog de Royal). Le pib n’a jamais été aussi élevé par tête d’habitant, hausser fortement les bas salaires et les minimas sociaux, c’est tout simplement revenir au partage travail-capital du temps du dangereux gauchiste Giscard (70-30 et non 60-40 comme aujourd’hui). ça n’a même rien à voir avec un programme communiste, ce n’est qu’un début.

Pour l’histoire des ouvriers des arsenaux, pareil, je suis scié de lire ça ici. Alors il faudrait continuer à fabriquer de l’amiante pour ne pas supprimer de postes de travail ?!!! Et continuer à faire des bombes ou des missiles pour les mêmes raisons ?!!! Mais l’ouvrier qui fait des tuyaux pour faire des missiles, il ne serait pas d’accord pour faire des tuyaux pour amener l’eau potable sur toute la planète ?

Pour finir, l’argument « c’est démagogique, on n’est pas seuls dans le monde… », on se croirait revenu à la campagne sur le TCE : combien de milliers de fois les partisans du OUI l’ont-ils asséné. Et si le but, comme ça a aussi été dit, est de ne pas faire fuir l’électorat, allons directement soutenir le candidat PS… Mais alors dans ce cas ne disons plus qu’un autre monde est possible...


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 20h11 - Posté par

On extrait une phrase et hop, tour de passe-passe, on déforme et on fonce tout droit vers la caricature. Trop facile...

JMH


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 20h29 - Posté par

Ce que je voulais dire, c’est que même si la gauche antilibérale gagne, ce qui est encore malheureusement loin d’être acquis, on ne doit pas s’attendre à des cadeaux, surtout si on veut appliquer un réel programme de transition pour sortir du capitalisme (ce qui implique d’aller plus loin que les nationalisations puisque celles-ci ne sont que le mouvement vers le capitalisme d’Etat).

Par rapport à la fuite des capitaux : évidemment, en soi cela n’enlève aucune richesse réelle : mais en attendant, si on n’a pas un "droit à l’autogestion", le chômage va exploser.
Donc il faut aussi que la gauche "de gauche" soit prête d’un point de vue STRATEGIQUE pour l’après-victoire. Sinon, comme je le disais ci-dessus, on n’aura droit qu’à un néo-keynésianisme peu émancipateur et suicidaire.
Il faudra aussi introduire toute une série de mécanismes de contrôle des prix car avec la hausse des salaires, l’inflation reviendra (puisque les patrons voudront garder leurs profits). Je sais pas si tu vois ce que je veux dire, mais changer les choses à l’intérieur du système c’est certainement ce qu’il y a de plus difficile.

GrayFox


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 20h39 - Posté par

Là dessus, tout à fait d’accord. La rupture est plus réaliste que la semi-rupture.

Et comme on a passé notre temps à le dire lors de la campagne TCE, les textes (issus des socialistes européens pour la plupart) qui régissent l’UE sont incompatibles avec une politique un tant soit peu progressiste. Il faut en tirer les conclusions, y-compris en ce qui concerne les rapports et possibilités avec le PS. On est au coeur du problème.


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 23h00 - Posté par

De Raymond LCR
Je suis très heureux que ma modeste et maladroite contribution ai permis, ce que j’attendais depuis longtemps sur Bellaciao, un échange d’idées souvent contradictoires, mais toutes intéressantes.
Je reconnais que certaines propositions peuvent sembler outrancières mais je persiste à penser qu’elles restent indispensables si l’on veux vraiment que le changement de société qu’une majorité de citoyens ont exprimer par leurs votes du 19 mai et qu’ils confirmeront en 2007 ne puisse être remis en question par le social libéralisme ou la droite réactionnaire
Ce qui m’inquiète c’est que de nombreux intervenants restent persuadé que le capitalisme reste la forme de société indépassable alors que partout dans le monde ce système est en pleine crise.
Il ne faut surtout pas croire q’une victoire électorale à la présidentielle se terminerait au soir du deuxième tour. Comme en 1936 , un grand mouvement populaire dans l’enthousiasme de la victoire sera dans la rue pour imposer le respect de notre vote.
De plus, une victoire anti-capitaliste en France serait l’étincelle qui mettrait le en marche la récolte de nos camarades travailleurs européens qui subissent, comme nous, l’exploitation insupportable de cette même société.
L’objection de Claude sur la réduction des très hauts revenus me pause une question fondamentale plus graves : tous les progressistes réclamant une candidature unitaire sont ils prés à sacrifier une partie de leur superflu pour permettre aux plus démunis d’accéder à une vie décente ?
Que chacun se rassure, les progrès de la technique mis au service d’une société débarrassé des parasites du profit peuvent fort bien permettre à l’ensemble de la population de vivre confortablement en travaillant beaucoup moins.
Est on prés à payer le prix pour un monde meilleur pour tous ?
Raymond LCR


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
15 août 2006 - 22h59 - Posté par

A Grayfox ,
assez d’accord avec ce que tu dis , il faut si l’on veut reussir avancer pas à pas de possible en possible , oui je sais les Révolutionnaires anticapitalistes vont rugir , et ne pas vouloir tout faire peter .
 dette de la france , et les creanciers ne feront aucun cadeau .
 49% de la population contre nous , si l’on gagne , et dans le cadre institutionnel actuel .
 60% des grandes entreprises françaises sont possedées à hauteur de 40% par des fonds de pension etrangers , il ne leur faudra pas trois jours pour retirer les fonds et les investir ailleurs , et je ne parle pas des français .
 60% des echanges commerciaux de la france se font avec l’europe .
Alors comme dit un intervenant dans le fil , ce ne sera pas façile de mener une politique anti-liberale , mais l’on doit pouvoir y arriver , pour changer les choses dans tout un tas de domaines , et en avançant ainsi on pourra renforcer notre base sociale pour aller plus loin .
le possible , rien que le possible , mais tout le possible .
claude de toulouse .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 04h48 - Posté par

C’est marrant de retrouver sous la plume des camarades les vieux discours sur le possible, sur ce qui serait réaliste... qui rejoignent presque les discours de ceux qui veulent que rien ne changent. Je ne suis pas naïf lorsque j’évoque ce qui me semble idéal (des emplois socialement utiles, une échelle des salaires ratiboisée par exemple). Je ne rêve pas, je sais ce qui est possible et ce qui est illusoire. Simplement, si on ne fixe pas des horizons, même lointains, SI ON NE SE LES RAPPELLE PAS, on a toutes les chances, si on arrive aux manettes, de se comporter comme ces gagne-petit de socialos qui, dès le lendemain de la victoire, ont oublié pourquoi ils ont cherché à conquérir le pouvoir et n’ont eu de cesse que de rester aux affaires...

Raymondo


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 09h19 - Posté par

OUI RAYMONDO ,

cela peut te paraitre décevant , mais moi j’en ai soupé des reves merveilleux qui s’ecrasent la gueule sur la réalité , alors oui , meme en paraissant gagne petit , je prefere réaliser TOUT le possible d’aujourd’hui , pour que d’autres possibles apparaissent demain et qu’on s’y mettent alors .
La différence avec les socdem auxquels tu m’assimiles gentiment , c’est qu’eux ne veulent rien réaliser , meme le possible !
désolé de te decevoir mon ami ,

claude de toulouse .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 10h23 - Posté par

C de T (et d’autres), ce que tu penses objectivement possible, c’est ce que tu crois possible, subjectivement. Comme tout le monde. Mais il faut bien en avoir conscience.

Un socialiste sincère, face à ton programme, face à ce que tu crois possible, te sortira le même discours que ce que tu dis à Raymond LCR, au mot près. Il te dira qu’il préfère s’en tenir à ce qu’il pense objectivement possible pour avancer à petits pas, plutôt que de rêver à un programme anti-libéral utopique inapplicable car "on n’est dans un monde...., qu’il faut être réaliste etc.".

Donc manions avec précaution cette notion de possible, l’avenir n’est pas écrit, les différents possibles que nous ressentons ne sont finalement que des hypothèses. Ne traitons pas trop vite d’irréaliste ou de démagogue celui qui n’a finalement qu’un tort, être un peu plus radical que nous, arriver à des conclusion un peu différentes des notres.

Pour paraphraser Giscard, personne n’a le monopole du réalisme...


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 11h22 - Posté par

Voilà ce que je crois possible :
PROGRAMME DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS : QUATRE ENGAGEMENTS POUR UNE POLITIQUE DE GAUCHE QUI CHANGE VRAIMENT LA VIE

Dix chantiers d’action pour changer la vie

Donner le pouvoir aux citoyens

Utiliser autrement l’argent pour un nouveau type de croissance

Construire une autre Europe, agir pour changer le monde

NOTRE PREMIER ENGAGEMENT : DIX CHANTIERS D’ACTION POUR CHANGER LA VIE

1. L’emploi pour tous : une grande ambition de créations d’emplois, construire une sécurité d’emploi et de formation pour chacun(e), en finir avec les bas salaires.

2. Santé et retraites, un haut niveau de protection sociale.

3. Une ville et des territoires solidaires.

4. Faire respecter une véritable égalité de droits.

5. Pour une égalité effective entre les femmes et les hommes.

6. Services publics, le choix de l’égalité, de la solidarité, de la maîtrise citoyenne.

7. Ecole, culture, recherche, une grande ambition pour tous.

8. Agriculture-pêche : souveraineté et sécurité alimentaire, rémunération du travail paysan.

9. Agir pour un développement durable et solidaire.

10. Sortir de la surenchère sécuritaire et garantir les libertés

NOTRE DEUXIEME ENGAGEMENT : DONNER LE POUVOIR AUX CITOYENS

1. Des Etats généraux pour fonder une nouvelle République.

2. Une Constitution fondés sur les droits.

3. Une implication citoyenne active.

4. Un renforcement de la souveraineté populaire.

5. La logique des institutions sera celle de la prépondérance du législatif sur l’exécutif.

6. Une décentralisation solidaire.

7. La démocratie sociale dans toute la société.

8. Une justice indépendante

NOTRE TROISIEME ENGAGEMENT : UTILISER AUTREMENT L’ARGENT POUR UN NOUVEAU TYPE DE CROISSANCE

1. Contre le pouvoir des marchés financiers, un autre crédit et des coopérations.

2. De nouveaux droits et pouvoirs pour les salariés.

3. Une véritable appropriation sociale des entreprises, pour une toute autre politique industrielle et de services.

4. Des impôts plus justes, plus efficaces, pour de nouvelles dépenses publiques.

5. Refonder et étendre les cotisations sociales des entreprises.

NOTRE QUATRIEME ENGAGEMENT : CONSTRUIRE UNE AUTRE EUROPE, AGIR POUR CHANGER LE MONDE

1. Agir pour une Europe sociale, démocratique, solidaire, féministe, écologique et pacifique.

2. Agir pour un monde plus solidaire.

3. Agir pour un monde de paix.

4. Agir pour préserver la planète.

claude de toulouse
tu vois ce n’est pas rien !


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 15h25 - Posté par

Claude.
A chacune de ces propositions du PC je ne peut répondre que d’un mot : COMMENT
Aucune de ces propositions qui sont pourtant légitimes ne peuvent prétendre se réaliser sans la volonté de s’ataquer frontalement à la propriété privé des moyens de production et sans changement radical de la répartition des richesses entre le capital et le travail.
Accepté vous oui ou non d’écrite publiquement que vous êtes prés à remettre en cause le principe sacré de la propriété pour assurer enfin l’accès de tous les travailleurs aux avantages que notre société reserve aux classes privilégiés.
Si non tout n’est que bavardage Raymond LCR


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 18h50 - Posté par

ET BIEN , DISONS QUE TOUT N’EST QUE BAVARDAGE ET RESTONS EN LA !
claude de Toulouse .


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 20h34 - Posté par

A Raimondo,
Encore une fois mon but est simplement de rappeler que quel que soit le candidat antilibéral qui se présente,, s’il/elle l’emporte (ce qui encore une fois est loin d’être acquis vu les bagarres partisanes actuelles), la force du capital sera là pour se déployer contre toute tentative de réaliser d’autres possibles. C’est clair qu’il faut avoir cconstamment à l’sprit le but final qui est de changer de logique (marchande vs. sociale, salariat vs. collectivisme, tout tout de suite vs. recentrage sur des valeurs autres que celles de nos portefeuilles, l’homme devant tout vs. l’homme qui fait attention à préserver sa matrice-la nature).
Mais pour arriver à tout cela, il faudra non seulement une victoire électorale mais aussi un mouvement social lmarge et motivé, et enfin une STRATEGIE pour garder ces possibles face aux attaques qui seront portées.

Avoir le pessimismle de la raison et l’optimisme de la volonté. Le réalisme n’est pas quant aux buts, il ne doit concerner que les moyens.

Perso pour moi il n’y a qu’une candidature a-partisane antilibérale qui puisse y arriver avec les soutiens des partis qui se disent à gauche (100% ou pas ;-) ), des syndicats et de toute assoc ou personne qui croit aussi en un possible autre que celui qu’on nous vend.

GrayFox,

dont le prénom est Gilles et qui habite...Bruxelles (et oui je vis la lutte française "par procuration" car chez nous le PS a un discours plus à gauche mais gouverne à droite avec son partenaire démocrate-chrétien ou ulta-libéral à l’Etat Fédéral)


> En réponse à jean michel Hureau : si j’osais
16 août 2006 - 18h52

A TOUTES LES PROPOSITIONS DE RAYMOND LCR , UN SEUL MOT : COMMENT ?
claude de toulouse .






Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
1 commentaire
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite