Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Être à la fois américain et musulman : six millions de personnes en quête d’identité
de : Robert Fisk
mardi 5 septembre 2006 - 15h09 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 43 ko

de Robert Fisk

CHICAGO - Un type aux yeux marrons et à la peau foncée s’approche de moi et commence à me parler avec un fort accent américain. Je me dis qu’il doit être iranien, peut-être pakistanais. D’où êtes-vous ? Lui demandais-je. "Austin, Texas", répond-il. Fisk s’est encore fait avoir ! Mais d’où êtes-vous originaire ? Demandais-je. "Je suis né à Newark, dans le New Jersey".

Fisk se racle la gorge. Mais d’où vient sa famille, à l’origine ? Je me surprends à jouer à l’agent des Renseignements Généraux qui établit le profil racial de son nouvel ami. Il me répond laconiquement : "Lahore". Alors, j’essaye de me rattraper en disant que Lahore est la seule ville merveilleuse du Pakistan. Il me sourit avec mépris.

Pendant tout le temps de cette conférence, je continue à reproduire les mêmes erreurs. Il faut savoir que cette conférence est la plus grande convention annuelle d’Américains musulmans, où se réunissent peut-être 32.000 d’entre eux, le temps d’un week-end consacré à discourir et à discuter de tous les sujets ; de l’addiction à la drogue au "nouveau" Proche-Orient sanglant de Condi Rice ; des prêts bancaires à taux zéro à l’utilisation de la torture par l’administration Bush ; et, oui (bien sûr), des effets secondaires sur les Musulmans des crimes contre l’humanité du 11 septembre 2001.

Moi : "Vous êtes de Jordanie ? De Denver, Colorado", me répond la jeune fille, née à San Diego. Sa famille ? Oui, de Jordanie. "Du Liban ?" Demandais-je à quelqu’un d’autre. "De Buffalo, dans l’Etat de New York". En fait, sa famille venait de Syrie.

Il me faut un moment pour réaliser que je joue le même jeu que tant d’Américains non-musulmans se sont mis à jouer après les détournements d’avions. Seulement quelques heures après le discours du Président Bush qu’il vient de prononcer devant la Légion Américaine à Salt Lake City [2], sur le mode paranoïaque, voici que je me retrouve en train de flairer les ennemis de la planète. Bush venait juste de soutenir que l’Amérique livre "le combat idéologique décisif du 21ème siècle". Tout de suite après, il a sauté sur les vieux arguments desséchés de l’apaisement, d’avant la 2ème Guerre Mondiale, en tambourinant comme Hitler.

Bizarrement, plus que les Musulmans nés en Amérique, ce sont les convertis à l’Islam qui sont les plus durs envers Bush. "Il veut la guerre perpétuelle", me glisse un jeune homme avec une barbe brune mais aux yeux d’un bleu très vif - oui, il vient du Vermont ! "Il dit des conneries et nous devons écouter ça et promettre d’être non-violents, sinon quelqu’un nous désignera du doigt". Ils sont tous d’accord sur le fait que l’élément le plus pernicieux de la dernière divagation de Bush est le cadeau qu’il a fait à Israël en intégrant Ehoud Olmert dans les rangs de sa "guerre contre la terreur". Ils font ainsi de façon plutôt spécifique le lien entre le massacre par Israël des civils libanais, en juillet et en août, et le propre programme obsessionnel de Bush, qui déclare que les combattants d’Irak et du Liban "forment les contours d’un seul mouvement : un réseau mondial de radicaux qui utilisent le terrorisme pour éliminer ceux qui se mettent en travers de leur idéologie totalitaire".

Je recherche la colère sur les visages de ces milliers de Musulmans, hommes d’affaires de Seattle, étudiants d’Harvard ou femmes au foyer de Miami. Elle est là, je le sais. Mais ainsi qu’un de mes amis arméniens me l’a fait remarquer dans l’après-midi, ils semblent contents. Et c’est vrai. Il y a plus d’expressions de sourire que d’expressions de mécontentement, plus de bébés dans des sacs à dos et des landaus que des affiches montrant la souffrance. En fait, il n’y a aucune affiche. Mais je pense connaître la vérité. Les Musulmans américains - 6 millions ? -, en tant que toutes petites minorités aux Etats-Unis, dans les bourgs et les villes, peuvent se sentir assiégés, ressentir de la méfiance à leur égard et même de la haine.

Cependant, au centre de la conversation, la plupart d’entre eux sont pleins d’assurance. Essentiellement Sunnites - les Chiites, qui pourraient bien, en fait, constituer la majorité des Musulmans aux Etats-Unis, n’ont actuellement pas les mêmes capacités d’organisation - ils ignorent avec insouciance les policiers de l’Etat de l’Illinois et les flics de la brigade anti-bombe de Chicago. Je les regarde butiner de stand en stand, pistolets se balançant à la hanche, inspectant occasionnellement les cartons de livres empilés contre les murs. Je me demande bien qui, dans leur esprit, pourrait poser une bombe contre les Musulmans de Chicago ?

Salam al-Marati - l’un des rares Musulmans vraiment né dans le monde arabe (à Qadamiyeh, dans la banlieue de Badgad), parmi tous ceux que j’y ai rencontré - est le directeur du Conseil des Affaires Publiques Musulmanes [ Muslim Public Affairs Council (MPAC)], un groupe de défense d’intérêts, à Los Angeles, qui préconise régulièrement aux Musulmans de travailler avec les autorités contre la violence. Mais ils voient d’autres dangers pour les Musulmans et d’autres cibles pour leur colère politique : les lobbyistes pro-israéliens qui insistent avec ostentation sur le fait que la vaste majorité des Musulmans américains sont pacifiques et obéissent aux lois mais qu’un "réseau de terreur islamique" existe à travers la nation.

Daniel Pipes[1] est leur bête noire, comme l’est Steven Emerson, un journaliste indépendant qui pond article sur article sur le "Djihad américain", pour des journaux aussi imposants que le Wall Street Journal, qui, soit dit en passant, à l’instar du Jerusalem Post, sont de plus en plus lus. Emerson et son travail sont pris à partie par al-Marati et ses collègues dans une brochure qui circule largement et qui s’intitule "Counterproductive Terrorism : How Anti-Islamic Rhetoric is Impeding America’s Homeland Security" [Le terrorisme contre-productif : Comment la rhétorique anti-islamique entrave la sécurité intérieure de l’Amérique].

"Les représentants des groupes de pression pro-israéliens continuent d’intimider et de marginaliser tous ceux qui critiquent la politique israélienne, en soutenant que leurs propos sont favorables au terrorisme", dit al-Marati, dans un mélange de colère et de lassitude. "C’est au détriment de l’Amérique, au détriment du contre-terrorisme".

Maher Hathout, originaire de la banlieue du Caire de Qasr el-Aini et qui est conseiller au MPAC, est lui, au contraire, vraiment en colère. "Nous sommes ce groupe d’Américains qui ne se laisse pas intimider", dit-il. "Allez sur les campus et vous verrez que les étudiants musulmans sont les seuls à ne pas mâcher leurs mots ! Ils demandent - nous demandons - comment faire pour que l’Américain moyen, qui connaît la vérité sur le Proche-Orient, ait les tripes pour en parler. Notre boulot consiste à dire : ’Honte à vous ! Vous critiquez votre président, mais lorsque vous critiquez Israël vous chuchotez’. Qu’est-il arrivé à la patrie des braves ?"

Le MPAC - qui opère depuis Chicago sous les auspices de la Société Islamique d’Amérique du Nord, pro-saoudienne, et qui est distincte - a produit une brochure qui s’appelle Grassroots Campaign to Fight Terrorism [Une Campagne Populaire pour Combattre le Terrorisme], qui cite le Coran ("Quiconque a tué un être humain... cela sera comme s’il avait tué l’humanité tout entière") et conseille à ses supporters que "c’est notre devoir en tant que Musulmans américains de protéger notre pays et de contribuer à son amélioration".

"Mais qu’en est-il de l’identité américano-musulmane ?" Demande al-Marati. "Nos valeurs religieuses ne sont pas incompatibles avec nos valeurs américaines. Il n’y a aucune dissonance entre les principes fondateurs de l’Amérique et les valeurs de l’Islam. À moins d’avoir cette identité, nous nous retrouverons piégés. Nous finirons par créer des ghettos musulmans en Amérique".

Cependant, parfois, ces hommes et ces femmes me font penser à rien de moins que les membres les plus ardents du lobby israélien - ou arménien ? Ils sont éloquents, juste un petit peu trop éloquents, passionnés et je me demande si un jour ils ne finiront pas par prendre des libertés avec les faits.

Traduction [JFG-QuestionsCritiques]

publié dans The Independent, le 3 septembre 2006,

article original : "American and Muslim : six million people in search of an identity->http://news.independent.co.uk/world...] "

http://questionscritiques.free.fr/e...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Être à la fois américain et musulman : six millions de personnes en quête d’identité
6 septembre 2006 - 01h35

La légende de grande mère ou de grand père si l’on sexiste disait qu’il y’a lontemps , trés longtemps , quand les plantes et les animaux parlaient , quelqu’un demanda au mulet qui était son père ? Il répondit que le ...cheval était son... oncle ; où l’histoire de la grenouille qui veut devenir boeuf ...comprenne qui pourra.

un Algérien jamais en colère.






GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
2 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite