Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’humain n’est pas trop fait pour la guerre.
de : 8119
mercredi 6 septembre 2006 - 19h49 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

w4lk60906

Bien sûr, la guerre est le lieu de la confrontation et la confrontation est ce qui fait avancer les choses, mais la guerre, ce serait un détournement de dire qu’elle fait avancer quoi que ce soit.

Il faut se rendre à l’évidence, la guerre, ce n’est ni ce que les gens aiment faire, ni ce qu’ils ont envie de faire. Les seuls à la vouloir ce sont les dirigeants-fous.

Ce ne sont pas des politiciens car le politicien, si ça existait vraiment, serait un noble guerrier des mots, mots qui seraient emplis d’intelligence, de paix et d’espoir.

Ce ne sont pas les gens qui font la guerre, ce sont les dirigeants-fous qui s’amusent aux échecs avec de vrais humains.

Beaucoup d’humains attendent d’être correctement dirigés. Mais cette soumission ne fait que réclamer à grand cris que leur société soit correctement dirigée. Qu’elle ait une politique, des objectifs louables, des missions à donner ou des projets à soutenir.

Dans ce grand libéralisme les gens sont libres de ne pas travailler mais ce non travail est une forme d’oppression en vérité. Car si l’humain n’est pas vraiment fait pour la guerre, par contre il est fait pour travailler.

Quand on envoie ces pions, cette chair à canon pour la seule distraction des milliardaires au pouvoir, qui veulent toujours plus de pouvoir et d’argent, qui ne sont jamais content de ce qu’ils ont et qui ne savent rien gérer, ni rien innover, tous ces gens ne travaillent plus, arrêtent leur projet personnel, arrêtent leu vie familiale et leur devoir de participer à la culture.

Toute la vie est stoppée quand la guerre stupide est déclenchée.

Voyons les choses en face : si il y avait un minimum d’intelligence dans la politique d’une part il n’y aurait plus de guerre nulle part dans le monde, mais surtout ce monde, de fait, serait correctement organisé.

Soyons francs, toutes ces guerres interviennent toujours au moment, dans l’histoire, où la possession ne suffit plus, où la misère menace.

C’est alors qu’il faut s’emparer des richesses de l’autre et le détruire pour ne pas avoir à entendre ses plaintes.

Pour ce faire, les dirigeants-fous inventent des techniques de racolage de plus en plus malicieuses et perfides. Ils font ça avec leur aisance dictatoriale, et leurs mensonges qu’ils croient eux-mêmes fermement.

Et les gens n’ont pas d’autre choix que de les écouter. Ils votent même pour eux alors que ce n’est pas leur intérêt, parce que la télé manipulée leur a dit de le faire, en laissant croire à un choix qu’un bébé est sensé comprendre, le dirigeant-fou ou les menaces qu’il profère. C’est tout-à-fait stupéfiant.

— 

Alors oui on peut critiquer mais quelles solutions tu proposes ? Alors oui je réponds : quels problèmes tu vois ? Les problèmes profonds, ceux qui sont à la base des problèmes apparents, sont de nature psychologique.

A cela il faut répondre par autre chose que le refus de l’entendre. Il faut chercher des réponses.

Mettons. Une fois les problèmes psychologiques résolus, que doit-il se passer logiquement ?

Normalement une société humaine vit en paix. Sa nature profonde l’oblige à s’intéresser à ce qu’elle ne connaît pas, à la découverte, à la science, aux arts, aux choses de l’esprit. C’est dans ces domaines que l’humain est le meilleur.

L’avantage des choses de l’esprit c’est qu’elle confèrent une spiritualité propre à dépasser les problématiques. Moi je le sais : l’humain n’a rien inventé de plus précieux que les mathématiques et surtout l’informatique.

Travailler intensément dans ces domaines, non seulement est un signe de bonne santé mentale, mais surtout, ça confère les outils logiques pour trouver des solutions à tous les problèmes.

Que les humains traversent une mauvaise passe parce qu’ils croyaient qu’il y aurait du pétrole pour toujours et que ça ne polluait pas, c’est un peu normal. C’est une sorte de culpabilité de masse qui pousse les dirigeants-fou à répondre aux exigence de leur peuple angoissé.

Ils traduisent cette angoisse par des faux-problèmes qu’ils prétendent résoudre, et essaient de faire leur tour de passe-passe pour se faire élire, dans l’insouciance criminelle, et dans la cécité mentale.

Les gens eux, leur font confiance, presque un peu trop divinement, mais aussi parce que ces dirigeants refusent le dialogue avec quiconque sous prétexte qu’ils ne peuvent l’accepter avec tout le monde, ce qui bizarrement leur donne l’air plus sérieux.

Ils ne vivent qu’encerclés de conseillés qui les encouragent sans se soucier de ce qu’ils racontent, ou qui les encouragent à raconter ce dont eux-mêmes ne seront pas estimés comme responsables

Et au-dessus de cela, se conforme progressivement des institutions qui prennent des habitudes protocolaires non fonctionnelles, avec l’étrange propriété de faire passer celui qui critique ces absurdités pour un demeuré qui n’a rien compris, alors qu’il avait des solutions à proposer.

Toute la vérité se trouve dans la science, et s’il doit y avoir une révolution pour la sauvegarde de la race humaine et de sa dignité, cette révolution consiste à systématiquement demander à ce que soient étayées les propositions politiques par des résultats scientifiques.

Dire que le racisme existe encore, alors que la simple démographie produit les mêmes effets que ce qui sont officiellement craints, prouve la mauvaise foi, la folie de ceux qui répètent les arguments du raciste. Cela n’est que pathogène, névrotique, délirant.

Tout n’est que calcul, rien ne peut être obtenu par magie. Un calcul doit être réel et pas seulement mental.

Souvent j’ai le sentiment que les dirigeants-fou prétendent faire un calcul sans crayon ni papier ni preuve ni technique, et se présentent eux-même comme suffisamment géniaux pour que leur calcul ne puisse pas être remis en cause, et que ça puisse marcher du premier coup, appuyant leur certitude par des platitudes du genre "sinon on ne m’aurait pas élu".

Qu’on me cite un seul humain ayant été capable de réaliser ce qu’il avait imaginé du premier coup sans technique ni entraînement ! Et sans se tromper. L’humanité entière n’est-elle pas en train de se tromper à grande échelle ? Mais pour éviter cela il faudrait déjà admettre où on se trompe à petite échelle. Quel meilleur signe de bonne santé mentale que de se tromper ? Le fou n’est-il pas celui qui prétend ne jamais avoir commis d’erreur ? Finalement, ne peut-on dire qu’il trompe le monde ?

Tout ce que font ces politiciens-fous est de s’imaginer capables, et de dissimuler leur erreurs, puisqu’ils avaient fait des promesses grandiloquentes et que du coup, évidemment, ça leur met la pression pour faire encore plus de bêtises. C’est comme un mensonge dont ils espèrent se sortir par d’autres multitudes de mensonges, mettant sans cesse la sécurité de tous les gens en péril ; créant un chaos qu’ensuite ils prétendent sauver.

Car s’il y a bien un terrorisme mondial, (et ça ne serait pas étonnant que les bombes qui éclatent sont faites explosées sciemment seulement pour prouver leurs dires délirants) ce terrorisme est bien réel. C’est la matérialisation du stress du menteur pathogène.

Evidemment qu’ils peuvent faire stopper cette terreur qu’ils ont créé. Mais ils ne savent pas vraiment comment procéder.

— 

Des solutions en veux-tu ? En voilà :

La juste répartition des richesses. (Voilà que commence un nouvel article)

Si les plus mesquins critiquent les Droits de l’Homme, c’est parce qu’ils ne savent pas conceptualiser des principes-maîtres tels qu’ils l’ont été lors de leur création.

Ce qui compte ce n’est pas ce qu’une loi ordonne de faire mais pourquoi cette loi existe. Les politiciens-fous font des lois arbitraires et demandent aux gens de s’y soumettre sous prétexte que ce sont des lois.

A l’époque des DDH il s’agissait, tant bien que mal, mais hautement divinement inspirés, de signifier pourquoi et comment, pour quelles raisons, un état pouvait prétendre être légitime. Il était en premier lieu fait la chasse aux tyrans. Même s’ils ne savaient pas que des gens pouvaient être aussi tyrans qu’aujourd’hui, ils purent l’inclure dans leur table de lois.

28. Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

En fait, cet article de 1949 remplaçait un autre de 1789 qui lui, semble pourtant bien plus judicieux :

16. Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution

DDH 1789 http://www.justice.gouv.fr/textfond... DDH 1949 http://www.un.org/french/aboutun/du...

Textes qu’il est bon, savoureux, motivant, et enrichissant de lire et relire. Ce sont des texte que chacun devraient connaître par coeur. Ils suffisent à énoncer toutes les lois. Un homme politique qui ne les connaît pas par coeur devrait se faire exclure sur-le-champ.

Pourquoi cet intermède avec la DDH ? Parce que c’est l’exemple de ce qui est spirituel, implicite, constitue une ligne directrice sans pour autant avoir à entrer dans les détails.

Parce que devant cette difficulté intellectuelle, certains répondent "mais ce n’est pas possible, c’est utopique, abandonnons ce texte vieillot".

Idem pour le principe de la juste répartition des richesses. Sur quoi ça se fonde, et comment ça s’applique ? Eh bien ce n’est pas magique, ça demande du travail.

C’était utopique tant qu’il n’y avait pas d’outils pour le rendre possible (quoi que ce n’était pas impossible). Mais c’est là qu’intervient l’informatique comme un don du ciel.

Grâce à l’informatique, le calcul qui consiste à additionner les richesses et à déduire des quote-part selon des coefficients (cela s’appelle un algorithme) est grandement facilité, accéléré, et automatisé. Il peut se faire en temps-réel, et peut être itératif, c’est à dire tenir compte de ses propres résultats pour se réajuster.

Il devient possible de proposer quelque chose comme "chacun a droit à une parcelle de terre équitable". Il devient possible de dire "chacun a une responsabilité pour le bien de l’ensemble du système".

Pour moi, qui viens d’un monde parallèle où ça se passe bien mieux qu’ici, un politicien est ce genre de scientifique en blouse blanche qui passe sa vie à simuler sur un modèle informatique de société l’impact des modifications algorithmiques qui répondent aux exigences des populations, qui votent sur internet.

Il n’a aucun pouvoir décisionnel "politique" puisqu’il ne fait que de devoir répondre aux erreurs que génèrent l’algorithme dont il est responsable.

C’est pourtant une tâche noble et hautement respectée. A part cela, il touche le même salaire à peu près que quiconque.

 8119

http://w4lk.info/article4160.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> L’humain n’est pas trop fait pour la guerre.
6 septembre 2006 - 21h15

C’est une blague ce texte ou quoi ?
L’informatique comme solution au problème de l’humanité ?

L’informatique sert :
 Au guidage des missiles intercontinentaux ;
 A la reconnaissance de formes appliquées à l’armement de précision ;
 A la monétique ;
 Aux systèmes globals de facturation, notamment dans le domaine de la télécommunication
 etc...

certains pensent qu’un réseau informatique est un maillage égalitaire pour partager les informations,
alors qu’en réalité il s’agit le plus souvent d’entasser des données secrêtes accessibles à ceux qui ont les clés.

Et sinon, pour la paraboles concernant la guerre et la paix, il y a un célèbre western italien, avec
ce dialogue inoubliable :

 Dans la vie, il y a ceux qui ont un fusil et ceux qui creusent ...
 Toi, tu creuses !

Conclusion : c’est l’humain qui creuse qui n’est pas trop fait pour la guerre.
Ceux qui ont le fusil s’adaptent très bien, pas de soucis pour eux...

jyd.



> L’humain n’est pas trop fait pour la guerre.
8 septembre 2006 - 00h58 - Posté par

Oui d’accord, mais justement c’est la morale à deux bales qui confère un mauvais usage à des outils qui pourrait être bien utilisés.





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
3 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes sont comme les plantes, qui ne croissent jamais heureusement, si elles ne sont bien cultivées. Montesquieu
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite