Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Gauche Européenne : Vittorio Agnoletto soutient Bellaciao... Merci Vittorio


de : Vittorio Agnoletto
dimanche 24 septembre 2006 - 20h10 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 12.1 ko

"Vers la Gauche Européenne. Maintenant ou jamais plus"

de Vittorio Agnoletto traduit de l’italien par karl&rosa

Avec plusieurs d’entre vous nous nous sommes rencontrés tout au long de ces années dans le bénévolat, dans le travail associatif, dans l’action sociale et politique fondée, outre que sur la passion, sur la compétence aussi.

Le sens de ma candidature et des modalités de mon travail au Parlement Européen a été depuis le début la tentative de tenir ensemble ces multiples racines, en essayant de développer un travail pouvant fournir des instruments utiles à ceux qui sont actifs dans le social et en même temps de bâtir une perspective politique collective participée et partageable.

C’est pourquoi depuis les élections européennes j’ai considéré comme un parcours intéressant celui de la "Gauche Européenne", un parcours cohérent avec mon histoire et mon engagement.

Je voudrais donc partager avec vous quelques réflexions sur les initiatives prévues prochainement.

Les 23 et 24 septembre à Rome aura lieu le lancement officiel de la Gauche Européenne.

Un projet annoncé depuis longtemps, dès 2004, quand, à l’occasion des élections européennes, Refondation modifia aussi son symbole en insérant l’inscription Gauche Européenne. Mais, après ces élections-là, le projet sembla finir aux oubliettes, dépoussiéré pour être relancé, annonce après annonce, dans quelques occasions publiques, mais quasiment refoulé au congrès que Refondation tint à Venise en mars 2005.

Par la suite, le projet fut repris dans l’hiver 2005-2006 et annoncé à nouveau pendant la récente campagne électorale dans laquelle Refondation a décidé, par un acte marqué d’un fort courage politique, d’ouvrir ses listes à de nombreux indépendants et d’en élire une douzaine au Parlement.

Maintenant nous sommes au moment de la vérité : ou on fait avancer ce projet vite et avec une forte conviction ou il vaut mieux le considérer définitivement enterré.

Quelle identité ? Pour quel projet politique ? La réflexion initiale est très simple. Dans ces années le mouvement alter mondialiste a montré l’existence en Europe, et spécialement en Italie, d’un vaste secteur de population intéressée à construire des parcours communs autour de quelques objectifs fortement innovateurs par rapport à la culture du vingtième siècle : la défense des biens communs, la cohérence entre les moyens et les fins, la non violence, un rapport Nord/Sud bâti sur la souveraineté alimentaire et sur une critique de la quantité et de la qualité des consommations et du concept même de développement, le bilan participatif, le rapport entre global et local, la critique des institutions économiques et financières internationales, spécialement l’OMC, la Banque Mondiale et le FMI.

Ce mouvement, en refusant les synthèses préconstituées, a indiqué différentes modalités de travail : les décisions par consensus, l’égale dignité entre différentes subjectivités sociales et entre de multiples points d’observation, la critique à la forme parti verticale, centraliste, machiste et entendue comme un univers comprenant tout.

A l’idéologie comme ciment identitaire est contraposée le partage d’un programme commun où puissent converger des histoires, des cultures et des traditions différentes parce que conscientes chacune de sa non exclusivité.

La contraposition du binôme réformes/révolution est remplacée par l’idée d’une radicalité culturelle, et pas seulement sociale, découlant de la conscience que la situation que vit la planète est dramatique et que le temps à notre disposition pour essayer de la modifier est limité.

L’antilibéralisme, dans sa version comprenant des propositions l’alter mondialisme, devient le point de rencontre de traditions différentes : il y a ceux qui arrivent du communisme hétérodoxe, du christianisme social, de l’écologisme, de la simple pratique quotidienne dans une des nombreuses réalités associatives qui ont bâti le mouvement des mouvements.

Dès le début Refondation, unique force politique italienne, a partagé le parcours du mouvement, en a reconnu l’autonomie et a renoncé en même temps à la tentative de se poser comme synthèse comprenant tout. Ou au moins c’est ce qu’elle a déclaré et, parmi mille contradictions, essayé de pratiquer dans certaines parties significatives du territoire national.

L’écart, même électoral, qui sépare les voix recueillies par le PRC de l’ampleur et de la force du mouvement alter mondialiste est un fort indicateur de l’impraticabilité de la croissance progressive du PRC sur lui-même. Et le groupe dirigeant de Refondation en semblerait assez conscient.

La réalisation de la Gauche Européenne implique la construction d’une subjectivité politique à laquelle participent avec égale dignité Refondation et tous les sujets collectifs locaux et/ou nationaux intéressés partageant un programme et une déclaration de principes.

Réfléchir sur Gauche Européenne veut dire réfléchir aussi sur le rôle des partis, sur ce que veut dire aujourd’hui le mot politique lui-même, surtout pour ceux qui doivent se confronter tous les jours, en tant que militants « compétents », à une réalité sociale de plus en plus complexe, fragmentée et en transformation. Cela veut dire découvrir la possibilité de donner une voix, dans un espace politique, à cette intelligence collective qui s’est manifestée à Gênes en juillet 2001 et qui nous a accompagnés, avec des hauts et des bas, pendant ces années.

L’adjectif « européenne » n’est pas pléonastique mais il indique une conscience que, à l’époque de la globalisation libérale et de la crise des Etats nationaux, la dimension européenne est aujourd’hui condition nécessaire de tout projet ambitionnant un monde multipolaire, pour la construction duquel le rôle de l’Europe est essentiel.

Les risques Parmi tant de pièges, inhérents à un parcours aussi nouveau et complexe que celui-ci, les principaux dangers me semblent au nombre deux.

Le premier est interne à Refondation : que ce parcours soit vécu comme un choix décidé au sommet, imposé, destiné à dévaluer et vider la vie et les responsabilités démocratiquement identifiées dans le parti. Le doute que le projet soit géré dans une clef modérée, pour caractériser davantage la phase gouvernementale marquant au demeurant la vie du parti et en même temps la crainte que tout se réduise à la cooptation d’une classe politique en attente de se recycler et d’occuper de nouvelles places.

Le deuxième concerne, au contraire, le rapport entre Refondation et les réalités externes intéressées à participer au projet. Ou bien la rencontre a lieu dans les territoires locaux autour d’objectifs partagés, ou le rappel entre les classes politiques et la solidarité à cause du militantisme du passé sera destiné à prendre le dessus et il sera alors très difficile de penser entraîner de nouvelles ressources venant du monde associatif et du militantisme social.

La conscience des risques et des difficultés du parcours peut effrayer et pousser certains à se retirer ou, au contraire, peut être une stimulation pour éviter des pièges et des fautes qui pourraient autrement être fatals. Il ne reste qu’à essayer... mais en faisant attention à ne pas interrompre, entre-temps, le travail social quotidien fondé sur la rencontre concrète avec les espoirs et les droits des personnes. En fait, la Gauche Européenne n’aura un sens que si elle arrive, avant tout, à rompre la séparation entre la politique institutionnelle, de plus en plus transformée en profession, et les dynamiques sociales et la quotidienneté de chacun de nous.



Imprimer cet article





Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite