Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Reporters sans frontières silencieuse au sujet d’un journaliste incarcéré par les troupes militaires étasuniennes en Irak
de : Salim Lamrani
dimanche 1er octobre 2006 - 02h36 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 14.8 ko

de Salim Lamrani

L’organisation française Reporters sans frontières reste étrangement silencieuse au sujet du calvaire que vit Bilal Hussein, photographe de l’agence Associated Press (AP). Arrêté le 12 avril 2006 à Ramadi, Bilal Hussein est actuellement détenu à Camp Cropper, dans les environs de la capitale irakienne Bagdad, par l’armée d’occupation étasunienne1.

A ce jour, aucune charge n’a été retenue contre lui et aucun procès n’est prévu en ce qui le concerne. La raison est relativement simple : les forcés armées étasunienne, qui l’ont arrêté pour « des raisons impératives de sécurité » sans donner plus de détails, ne disposent pas de preuves à son encontre2.

Le président de l’agence AP, Tom Curley, a dénoncé une détention arbitraire : "La loi doit prévaloir. Il doit être mis en examen ou être relâché. La détention illimitée n’est pas acceptable [...]. Cela est inacceptable aux yeux de la loi irakienne, des conventions de Genève ou de toute procédure militaire3".

Bilal Hussein fait partie des quelques 13 000 Irakiens détenus, sans accusation formelle et sans être poursuivi devant la justice. Le major de l’armée étasunienne, Jack Gardner, a tenté de justifier l’incarcération du photographe : « Il a des rapports très étroits avec des personnes responsables [...] d’attaques contre les forces de la coalition ». En réalité, les Etats-Unis reprochent à Bilal Hussein son indépendance et sa liberté de mouvement, alors que les photographes occidentaux ne travaillent que sous les ordres des troupes d’occupation4.

Il s’est surtout fait remarquer par ses photos de la rébellion irakienne, dont plusieurs lui ont valu le prix Pulitzer, qui mettent à mal la propagande de la Maison-Blanche sur la pacification du pays. La rédactrice en chef d’AP, Kathleen Carroll a été claire à ce sujet : « Nous avons passé en revue toutes ses photos. Nous avons parlé à tous ceux qui ont travaillé avec lui. Et nous n’avons rien trouvé d’autre qu’un travail de journaliste, effectué dans des conditions très dangereuses. Quant aux photos d’insurgés, elles ne sont pas majoritaires. Et c’est notre travail de montrer les deux côtés du conflit5 ».

C’est également l’avis de l’avocat Badie Arief Izzat qui est convaincu que son client a été ciblé par les forces de la coalition à cause de ses photos prises à Ramadi et Falloujah. Après avoir approché en vain les autorités étasuniennes, les dirigeants d’AP ont décidé d’attirer l’attention de l’opinion publique sur ce cas et, par la même occasion, sur les milliers d’autres prisonniers retenus sans preuves ni accusation6.

Les véritables raisons de l’arrestation de Bilal Hussein sont autres. En réalité, la vaste majorité de ses 420 photos publiées montrent les massacres commis par l’armée étasunienne sur la population civile, des personnes mutilées et des maisons détruites. Il était devenu la cible des néo-conservateurs étasuniens sur Internet, qui critiquaient ses clichés7.

Mais le cas de Bilal Hussein n’est que la pointe émergée de l’iceberg. En effet, selon l’avocat new-yorkais d’AP, Scott Horton, plusieurs centaines de journalistes en Irak ont été arrêtés et détenus pendant plusieurs semaines et parfois même un an. C’est le cas du caméraman de la chaîne de télévision étasunienne CBS, Abdul Ameer Younis Hussein, qui a été arrêté, accusé d’être membre de la rébellion et séquestré pendant près d’un an avant d’être envoyé devant un tribunal irakien qui l’a acquitté par manque de preuves8.

Ce n’est pas la première fois que Reporters sans frontières « oublie » les journalistes arrêtés par les troupes d’occupation étasuniennes. Cela avait déjà été le cas pour le caméraman soudanais Sami Al-Haj torturé à Guantanamo. Beaucoup de critiques ont été émises quant à l’indépendance et l’impartialité de RSF, qui est financé par le Congrès étasunien, et dont les rapports sur certains pays ont curieusement un lien avec l’agenda politique de l’administration Bush9.

Mais comment RSF peut être objective et impartiale lorsqu’elle cite parmi « les organisations nationales et internationales de la liberté d’expression [et] les sites partenaires de Reporters sans frontières » le site Internet du ... Département d’Etat étasunien et celui de la Section des intérêts nord-américains à Cuba10 ?

Notes

1 Claire Guillot, « En Irak, photographier la rébellion conduit dans les camps américains », Le Monde, 24 septembre 2006.

2 Robert Tanner, « U.S. Holds AP Photographer in Iraq 5 months », Associated Press, 17 septembre 2006.

3 Ibid.

4 Ibid.

5 Claire Guillot, op.cit.

6 Robert Tanner, op.cit.

7 Ibid.

8 Ibid.

9 Salim Lamrani, « Reporters sans frontières et ses contradictions », Réseau Voltaire, 27 septembre 2006. http://www.voltairenet.org/article1... (site consulté le 29 septembre 2006).

10 Reporters sans frontières, « Les organisations nationales et internationales de défenses de la liberté d’expression, les sites partenaires de Reporters sans frontières ». http://www.rsf.org/rubrique.php3?id... (site consulté le 26 septembre 2006).



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Reporters sans frontières silencieuse au sujet d’un journaliste incarcéré par les troupes militaires étasuniennes en Irak
1er octobre 2006 - 03h14

Mais voyons Salim, c’est parce qu’il y a de "bons journalistes" et des méchants qui ne pensent qu’à diffuser la vérité objectivement.

JMH



> Reporters sans frontières silencieuse au sujet d’un journaliste incarcéré par les troupes militaires étasuniennes en Irak
1er octobre 2006 - 03h33 - Posté par

QU’EST CE QU’ILS ATTENDENT LES JOURNALISTES POUR NETTOYER CETTE ONG A LA SOLDE DE BUSH ? POURQUOI PAS LA CREATION D’UNE ONG ALTERNATIVE QUE CELLE DE L’ADJUDANT MENARD ?


> Reporters sans frontières silencieuse au sujet d’un journaliste incarcéré par les troupes militaires étasuniennes en Irak
1er octobre 2006 - 11h35 - Posté par

C’est que beaucoup de journalistes sont eux aussi à la solde de Bush.Et quand un journaliste fait son travail honnêtement il se retrouve en taule.C’est la "démocratie" étasunienne,celle que Sarko voudrait pour la France (si ce n’est pas déjà un peu ça)
Bien sûr je soutiens ce journaliste sans condition et suis prêt à m’inscrire dans une action pour sa libération.

François.


> Reporters sans frontières a bien reagi
2 octobre 2006 - 15h42

Mais ce n’est pas vrai... RSF a reagi des que AP a revele l’affaire, il y a deux semaines deja :

http://www.rsf.org/article.php3?id_...



> Reporters sans frontières a bien reagi
2 octobre 2006 - 19h09 - Posté par

Ah oui... RSF a publié une page. Au milieu de plusieurs dizaines de milliers. La discrétion même. Si le journaliste avait été arrêté par d’autres...

On attend toujours une campagne contre le premier prédateur de la presse sur la planète : l’armée US.

Le combat continue.

VDJ


> Reporters sans frontières a bien reagi
4 octobre 2006 - 17h28 - Posté par

En effet, RSF est financé en partie par des fonds étatsuniens ! Donc c’est un peu logique qu’il mène des campagnes ou s’exprime en fonction de l’agenda de l’administration actuelle des Etats-Unis. je vous conseille de visiter le site voltairenet.org et ogrish.com (rubrique archives puis guerre pour visionner des clips sur les attaques de la resistance en Irak, ca n’a rien à voir mais bon) Salutations à tous ! Et gardez l’esprit critiqe !

resist25.


> Reporters sans frontières silencieuse au sujet d’un journaliste incarcéré par les troupes militaires étasuniennes en Irak
3 octobre 2006 - 00h48

Je boycotte l’agence pro-Bush, Reporters Sans Frontières : mais pas sans argent !

little light






Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
10 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mise dans les mains d'un psychopathe. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite