Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La Gauche en Effervescences
de : Jean-Luc Gonneau
mercredi 4 octobre 2006 - 03h10 - Signaler aux modérateurs
41 commentaires
JPEG - 16.5 ko

de Jean-Luc Gonneau

Au fur et à mesure que les échéances électorales approchent, les projets, les ambitions, les intérêts se précisent et se développent. C’est un classique. La gauche française a toujours reflété une diversité certaine. Longtemps dominée, tant au niveau des suffrages que de la militance, par le Parti Communiste, dans une période ou celui-ci se cantonnait dans une fonction à la fois tribunicienne et de soutien des luttes sociales, sans prendre de responsabilités gouvernementales, elle l’est depuis vingt cinq ans par le Parti Socialiste, de plus en plus parti de pouvoir, et de moins en moins de lutte, glissant avec constance vers une "normalisation" social-libérale ancrée depuis belle lurette chez ses alter-égos européens.

L’épreuve du référendum constitutionnel européen a été pour la gauche un moment inédit : pour la première fois depuis 1981, la majorité des électeurs du Parti Socialiste et de ses plus fidèles alliés, le PRG et les Verts n’a pas suivi les consignes des directions. Ce qui se passe aujourd’hui, tant au sein du PS et de ses satellites que dans la mouvance de la "gauche de la gauche", comme aime l’appeler la presse est en grande partie la conséquence de cette nouveauté.

Du côté du PS, il n’apparaît pas que le fait qu’une majorité des électeurs de gauche ait rejeté un traité fondé sur le libéralisme ait infléchi la ligne. Même le rude débat interne, qui avait vu plusieurs courants prendre parti pour le Non et certains même militer activement, a été étouffé (pacifié, dirait la direction ?) lors d’un congrès quasi unanime puis de l’élaboration d’un projet que seuls les journalistes économiques du Monde se sont permis de taxer de gauchisme, et approuvé par tous les chefs de clans. Cette touchante unanimité rend évidemment l’empoignade interne difficile à comprendre pour le citoyen de bonne volonté : voilà des femmes et des hommes qui s’étripent alors qu’ils sont tous d’accord sur le même projet. L’histoire nous a cependant appris que le scénario n’est pas neuf : à chaque coup, le programme du PS ne survit pas à la désignation du candidat. Une fois en situation, celui-ci fait sa propre tambouille.

N’ignorons cependant pas le fait nouveau : la candidature de Ségolène Royal porte un rude coup à la mascarade habituelle : elle a beau protester de sa fidélité au programme de son parti, c’est à une systématique mise en pièces de ce document qu’elle se livre, sur un fond de sarkoblairisme de plus en plus affirmé. De l’ « ordre juste » à la militarisation de l’encadrement des mineurs, de l’attaque contre les 35 heures (même si certaines de ses considérations sont à ce sujet pertinentes) à la remise en cause de la carte scolaire, elle fait du programme socialiste un chiffon de papier. Et comme ce programme baigne lui-même dans une mare très sociale-libérale (voir l’analyse de Raoul-Marc Jennar), la dérive du PS vers un parti démocrate à l’américaine continue.

L’opération promotionnelle de la « carte à 20 euros » en est une spectaculaire illustration : de partout arrive le même constat ; les adhérents des soldes viennent rarement aux réunions, participent encore plus rarement aux activités militantes là où il y en a. Ils ont acheté un droit à désigner un candidat. La politique-consumérime a débarqué dans notre Landerneau. Cela peut aboutir à un véritable changement de nature du PS. Il est certes normal, et souvent très souhaitable, qu’une formation politique évolue. Le risque, pour le PS, est de perdre ce qu’il lui reste d’âme : quand l’adhérent n’est plus qu’un consommateur, les décisions sont confisquées par un tout petit nombre et la démocratie un simulacre. C’était déjà une critique majeure que l’on pouvait adresser aux formations politiques. L’évolution du PS risque en quelques sorte de la théoriser, sur les pas de Tony Blair qui lui aussi avait pris le contrôle du Parti Travailliste en facilitant les adhésions promotionnelles pour marginaliser la base syndicale du parti. La bataille interne au PS est donc largement factice, hors le cas Royal qu’on vient de voir. Qu’est-ce qui distingue, sur le fond, Dominique Strauss-Kahn de Jack Lang, François Hollande ou Lionel Jospin, ou même de Laurent Fabius, qui crie certes, de façon un brin répétitive, à gauche ! à gauche !, mais est corseté par le même programme ? Ces messieurs affirmaient, goguenards l’œil tourné vers Mme Royal, que la présidentielle n’était pas un concours de beauté. Mais que font-ils d’autre en ce moment qu’un concours de beauté, chacun faisant la retape sur son expérience, son sérieux, sa compétence, et tous contournés sur leur droite - pour la plupart, il fallait le faire ! - par la dame en question !

Ce qui se passe dans les formations à la gauche du PS est d’un autre ordre. Laissons de côté Lutte Ouvrière, fidèle à son cavalier seul et organise la tournée d’adieux de l’insubmersible Arlette. La campagne référendaire avait fait se retrouver sur les mêmes estrades communistes, trotskistes de la LCR, républicains de gauche, certains socialistes et écologistes et des militants associatifs, syndicaux ou citoyens. De là à imaginer que cet attelage pouvait constituer la base d’un front politique antilibéral à gauche, il n’y avait qu’un pas, qui a été franchi. De là à constituer effectivement ce front, on a pu constater qu’il ne s’agissait pas d’un pas mais d’une bonne marche. Il y eut bien sur des pertes en ligne : les radicaux de gauche (Christiane Taubira, Emile Zuccarelli) se tiennent depuis sur la réserve. Des socialistes du Non, seuls les amis de Jean-Luc Mélenchon continuent, avec une prudence compréhensible, à s’impliquer dans le processus. Les amis de Jean-Pierre Chevènement, pas très chauds pour s’allier si les dividendes électoraux ne sont pas garantis, lorgnent désormais vers le PS, et pourraient même manger dans la main de Mme Royal contre une poignée de circonscriptions. Mais passons : PCF et LCR demeuraient dans le jeu, réseaux et mouvances aussi, de quoi bâtir quelque chose. Les collectifs unitaires pour une alternative au libéralisme sont nés, d’abord timidement. Leur rencontre nationale le 10 septembre a été un franc succès, dans l’affluence, dans la chaleur météorologique et humaine, dans la volonté quasi unanime d’une démarche unitaire. Des collectifs se créent maintenant chaque jour.

La gauche unitaire n’est cependant pas au bout de ses peines. Les intérêts boutiquiers des organisations sont loin d’avoir disparu. Les chocs d’égos ne sont pas l’exclusivité du PS, ils existent là aussi. La aussi il y a plusieurs candidats, déclarés ou pas. Mais l’une des différence importantes avec ce qui se passe au PS est que chacun de ces candidats représente une démarche politique différente, un parcours citoyen et politique différent. Des six noms les plus fréquemment évoqués (1), un seul énarque, Yves Salesse, et encore entré par la « troisième voie » réservée aux syndicalistes et animateurs associatifs (au PS, les prétendants sont tous énarques, sauf DSK, HEC et agrégé). L’un vient du syndicalisme paysan (José Bové), une autre du mouvement associatif et féministe (Clémentine Autain).

Deux représentent des familles politiques à l’identité ancrée dans le paysage de puis longtemps, Marie-George Buffet et Olivier Besancenot. Ce sera aussi le cas du socialiste Jean-Luc Mélenchon s’il saute le pas, héritier de la tradition de gauche du PS. Une candidature commune à ces familles politiques si différentes par leur histoire n’est évidemment pas aisée. Elle fait cependant son chemin et il est maintenant possible, après la réunion du 10 septembre, de réussir cette union, au moins partielle si la LCR maintient le désir de sa direction de faire cavalier seul. Il est en effet nécessaire d’offrir autre chose à l’électorat de gauche qu’un choix entre le PS et le PS. Il est nécessaire d’offrir une voie nouvelle : elle se profile, patiemment et sérieusement.

(1) - Un septième vient d’apparaître, Patrick Braouzec. Un camarade parfaitement honorable, mais ça commence à faire beaucoup, là, non ?

Rechauffer la Banquise, la gazette pour tropicaliser la gauche congelee, numero 51, septembre 2006



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 04h11

Il faut lire "Sarkozy, l’avenir d’une illusion". Vous ne serez pas déçus.

On peut lire aussi avantageusement Réchauffer la Banquise, le bulletin pour tropicaliser la gauche congelée.

Ouais, c’est de la pub, et alors ? On assume !

JMH



> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 09h10

""" pour la première fois depuis 1981, la majorité des électeurs du Parti Socialiste et de ses plus fidèles alliés, le PRG et les Verts n’a pas suivi les consignes des directions. Ce qui se passe..."""

Si les électeurs ne suivent plus les consignes de leur parti, c’est bien qu’ils en ont marre des promesses non tenues. Au fait, pourquoi les promesses ne sont pas tenues ? Nos hommes politiques seraient-ils devenus bêtes, où prennent-ils les électeurs pour des idiots ? La question est là !



> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 10h09

Une précision tendant à corriger une légère erreur dans cet article.

Olivier Besancenot n’est pas, ne sera pas le candidat potentiel "d’union". La LCR le dit depuis le début, le candidat unitaire éventuel ne peux pas être un "représentant d’une organisation politique" c’est à dire ni OB ni MGB...

yenamarre



> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 11h33 - Posté par

C’est tout à fait exact, mais dans le même temps Olivier Besancenot (et la la LCR) s’engage formellement à retirer sa candidature si la question d’accord avec le PS était régler sans ambiguïté (ce qui n’est pas évident quand MGB rencontre Hollande et que celui ci se réjouit sur les convergences avec le PC).

De plus, Olivier, qui ne revendique pas d’être le candidat unitaire, est prés à mettre toute sa popularité dans une campagne vraiment anticapitaliste.

Il serait souhaitable que toute les composantes de l’union soient aussi clairs dans leurs intentions Raymond Lcr


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 13h11 - Posté par

VIS AUX GENS DE LA LIGUE :
Vous commencez à me gonfler sévère avec votre bourrage de crane !
Ce que vous écrivez plus haut, on y a déjà répondu 1000 fois.
Seriez vous sourds ?

Si l’union de la vraie gauche ce n’est pas votre truc et si vous voulez faire bande à part c’est votre droit mais de grâce arrêter de casser systématiquement nos efforts !

A propos des rapports des partis de gauche avec le PS , je n’ai quand même pas rêvé quand j’ai vu samedi à la TV Krivine et OB quémander les signatures du PS.

Alors comme ça il ne faudrait pas adresser à la parle à Hollande mais demander les signatures des élus PS ça on peut !!!!
Francesca


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 13h41 - Posté par

Francesca ,
Les gens de la ligue font appel aux socio-liberaux au nom de la liberté de candidature, laquelle liberté de candidature leur permettra ensuite de cracher sur ces affreux socio-liberaux à la télévision , (ça porte plus la télé ) et ils s’etonnent que les affreux S/L ne veuillent pas !
je crois que les gens de la ligue prennent les S/L pour des cons , mais comme c’est au nom de la liberté , ils pensent sans doute que cela ne se verra pas !!!!!
amicalement ,
claude de Toulouse .


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 07h42 - Posté par

Ben oui, c’est vrai qu’on prend les S/L pour des cons. Parcequ’ils le sont vraiment. C’est tout.


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 13h55 - Posté par

Écoute Francesca tu commence à devenir "imbuvable"

J’ai dis et je répète qu’il est ridicule et indécent pour des gens qui se revendiquent "démocrates" de se servir d’une des mesures du code électoral les plus réactionnaires et antidémocratiques de la cinquième république.

Faut il en déduire que les mesures les plus dégueulasses de la droite deviennent, pour vous , légitimes quand elles servent vos petits intérêts de parti.

Oui je persiste et je signe toutes les dispositions de cette loi électorale sont profondément anti-démocratiques, et il serait dramatique que vous puissiez continuer à les défendre.

De toutes façons les craintes de la LCR sont largement partagées par la population et ce n’est pas en essayant d’empêcher Besancenot de s exprimer par des arguties procédurières minables que vous pourrez l’en empêcher.

Je veut encore une fois vous rappeler que Besancenot était prés à retirer sa candidature si un accord crédible sur les relation avec la sociale démocratie était signé, et que dans ce cas il ne revendiqué pas d’être candidat mais qu’il métrait toute sa popularitéau service de la candidature unitaire.

JE ne pense pas que l’on puisse être plus claire. Raymond LCR


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 14h18 - Posté par

« Alors comme ça il ne faudrait pas adresser à la parle à Hollande mais demander les signatures des élus PS ça on peut !!!! »

Si je me gourre pas, le PS était contre la loi sur les 500 signatures parce que c’était un problème démocratique. Donc ça paraît pas aberrant de leur demander d’être assez cohérent pour ne pas s’en "servir" pour éliminer un candidat.

Elly


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 17h44 - Posté par

Réponse (bis) à Francesca, reprise d’un autre fil où elle disait la même chose :

Quand on dit : Bush, n’envoie pas ton armée en Irak ! on ne quémande pas la paix. On se bat pour le respect d’un droit.

Quand on dit : Hollande, n’interdis pas aux maires PS (ou dépendants de subventions d’un conseil général PS) de parrainer un petit candidat ! on ne quémande pas la démocratie. On se bat pour le respect d’un droit.

La divergence stratégique entre le PCF et la LCR qui se cristalise sur l’alliance ou non avec le PS est quelque chose d’important dont il convient de débattre.
Mais ces histoires de parrainage sont totalement ridicules et sans intérêt. La seule chose que devraient dire des gens de gauche à ce sujet c’est qu’il est regrettable qu’un règlement anti-démocratique intervienne dans les débats. Plutôt que de s’en servir...

OC


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 13h53 - Posté par

Claire dans ses intentions la LCR ?

Ah bon et Besancenot qui pleurniche sur France 2 après ce méchant Hollande qui empèche les braves maires PS de lui donner leur signature ...
Parce que vous comprenez, à la LCR on ne veux meme pas discuter avec les socialistes, même ceux qui nous ont permis de faire gagner le NON au TCE mais quand il s’agit d’avoir leur signature alors là ils redeviennent, pour un instant, pour un instant seulement, respectables ....

Les contributions de la LCR pour la construction d’une union anticapitaliste visent toujours à casser le PCF et MGB en particulier. La LCR a fait le choix, respectable, de faire cavalier seul et bien allez jusqu’au bout si vous y arrivez (ce sera grace donc grâce au PS), continuez à jouer les "monsieur plus" de la gauche, cultivez vos postures symboliques mais arretez de casser systématiquement ceux qui veulent faire naitre un rassemblement à vocation majoritaire de la gauche anticapitaliste.
Bref arretez d’emmerder ceux qui veulent VRAIMENT faire changer les choses !

Jips


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 14h20 - Posté par

ANTICAPITALISTE bravos mais c’est nouveau, dans aucun texte des collectifs ce gros mot n’est écrit, mais si vous deviez persévérer dans cette voie tout les espoirs sont permis, la LCR sera enchanté de vous rejoindre et le PS vous fermera la porte au nez.

C’est vraiment la meilleure chose qui puisse arriver, mais comme c’est aussi la solution qui s’inscrit dans l’histoire, tout les espoirs sont permis.

A Bientôt, toue ensemble dans les luttes (là ont ne risque guerre de se retrouver avec le PS (du moins ses dirigeants) et dans les urnes. Raymond LCR


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 14h24 - Posté par

Tout ce que je vois c’est que la Ligue s’acharne sur le PC au lieu de chercher des moyens concrêts d’empêcher Sarkozy de prendre le pouvoir. Car même s’il a des choses interressantes à dire, ce n’est pas la participation d’OB au 1er tour qui empéchera Sarkozy d’être élu.
Francesca


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 15h33 - Posté par

Mais non Francesca je ne m’acharne pas sur le PC. Je constate seulement qu’une minorité de la direction et des élus du PC ne font pas confiance en la possibilité qu’une union populaire anti-capitaliste puisse devancer le PS et pensent, à tort, que la seule possibilité de conserver leurs élus et les retombées financières qui vont avec, c’est un accord de désistement avec le PS qui dans sa grande générosité pourrais leur faire cadeau d’une vingtaine de députés

C’est une attitude suicidaire pour le Parti et pour le peuple . Depuis Mittérand
t l’objectif déclaré du PS c’est de détruire le parti communiste et ce n’est pas Ségolene qui revendique l’héritage de Mitterand qui va changer d’objectif. l’ennemi acharné du PC ce n’est pas la Ligue (nous avons les mêmes objectis) mais depuis toujours le PS.

Alors cessons de nous auto détruire, pour gagner nous devons absolument travailler ensemble.

Fraternellement Raymond LCR


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 16h07 - Posté par

Arrete ce double langage.

La LCR ne veut pas (et c’est dommage) travailler avec les autres composantes de la gauche. Vous trouvez toujours des obstacles soit disant rédibitoires, vous inventez sans cesse et sans cesse des pierres d’achoppement alors même que parmis vos dirigeants certains comme C. Piquet reconnaissent qu’il n’y pas de raisons sérieuses pour refuser l’union.

Tu dis que le PCF n’est pas ton ennemi. Je veux bien te croire, mais relis tes interventions sur ce site : dans quasiment toutes tu ne peux pas t’empécher d’y glisser une attaque sur le PCF. Alors c’est maladif ?

Jips


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 16h11 - Posté par

""Écoute Francesca tu commence à devenir "imbuvable"
 mon pauvre Raymond , non seulement tu n’es plus bu , mais bientot tu ne seras plus lu !
""Je constate seulement qu’une minorité de la direction et des élus du PC ne font pas confiance en la possibilité qu’une union populaire ""
 Soit content qu’une majorité de la direction et des élus du PC fasse confiance à la possibilité d’une union populaire .
fais comme tu fais pour la LCR , Raymond , ne t’interesse pas à la minorité de la direction, encore que dans ce cas précis tu devrais t’y interesser , si tu es vraiement pour l’union populaire !
claude de Toulouse ,
trés amicalement .


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 16h48 - Posté par

Eh bien, Raymond de la LCR, moi qui ne suis encartée nulle part, mais de sensibilité de gauche, je peux vous dire que vos propos me paraîssent hors du temps. C’est du virtuel que vous nous proposez. S’il doit y avoir rupture avec le capitalisme actuel, ça ne sera certainement pas de façon aussi brutale, comme vous le préconisez, mais plutôt progressivement. Ne perdez pas de vue le contexte international auquel nous sommes intimement liés. L’ensemble des électeurs de gauche ne suivra pas cette démarche, trop loin de la réalité que nous vivons.

Ensuite, je suis gênée que vous crachiez sur le PS, tout en courant derrière pour avoir vos 500 signatures pour OB. C’est déplacé. J’avoue qu’autour de moi, les gens sont choqués de votre démarche, même si cette loi est anti-démocratique. Vous êtes un donneur de leçons, vous critiquez, mais que faites-vous ?!

Enfin, cessez vos critiques sur le PC, qui n’est pas de trop dans la bataille qui se prépare. J’espère seulement qu’il retrouvera toute sa vigueur d’antan pour contrer l’égoïsme capitaliste. Le PC a de l’expérience, un savoir-faire politique, et son sort mérite mieux que 4 %. Une gauche et un PC faible, c’est donner en offrande à la droite et au médef les 80 % de la société qui se partagent péniblement les 20 % des richesses du pays.

Alors, que diable, un peu de souplesse et d’ouverture (le PC n’est pas la LCR, et la LCR n’est pas le PC) pour mener à bien cette union de la gauche.
Juliette.


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 15h54

comment faire pour que la gauche (la vraie j’aime dire) ne gagne pas et ne remporte jamais, dans un processus démocratique, une élection ?
En Entrée : une discussion sur la transformation radicale de la société ou pincée de réformisme
hors d’oeuvre : agiter les différentes chapelles pour qu’elles donnent un concert de voix qui rende inaudible toute proposition.
hors d’euvre 2 : proposer plusieurs plats (le pouvoir) à l’ensemble des membres de cette gauche non pas plurielle mais finalement singulière.
hors d’oeuvre 3 : discuter, du moins le faire dans la façade du "démocratisme" et faire naître l’espoir chez les anticapitalisme.
Dessert 1 : Dire qu’il existe une véritable alternative à l’ultralibéralisme de l’ump et du PS.
dessert 2 : remuer la tambouille et dire qu’un éventuel candidat sort du lot.
dessert 3 : rien n’aboutira à gauche car sa seule union, c’est sa division même si les différents courants prononcent le même discours.

Addition pour M. Capitalisme :

Entrée : Aucune chance pour la gauche (la vrai) de gagner
Hors d’oeuvre : Encore de beaux jours devant vous M. Capitalisme.
Hors d’oeuvre 2 : L’union de la gauche c’est : "S’unir pour mieux s’entredéchirer et se diviser."
hors do’euvre 3 : M. Capital, ne vous faites absolument aucun souci, même si chacun veut en finir avec le libéralisme, ils préfèrent mieux se battre sur le dogme que sur la stratégie.
Dessert 1 : M. Capitalisme, vous allez gagner en 2007.
Dessert 2 : La gauche (la vraie) va perdre du crédit et va rêver à nouveau du 29 Mai pour se faire croire qu’elle est unie.
Dessert 3 : Attention tout de même M. Capitalisme, trop d’optimisme dans la division de la gauche (la vraie) peut vous empêcher de voir qu’elle a réellement les capacités de s’unir et de jouer de tout son poids dans le débat, mais rassurez-vous, dans quelques jours nous introduirons une nouvelle querelle idéologique pour relancer l’union de la division.

OB, MGB, AL, JB, DG, etc ont globalement le même discours. Les mêmes buts. La gauche (la vraie) si elle veut gagner, c’est aussi simple que c’est con, doit s’unir. Elle n’a gagnée qu’unit dans l’histoire de la république française. Alors qu’elle continue à se battre, qu’ils nous cassent les c....... avec les griefs fait à l’un(e) ou à l’autre. Moi je pense bêtement, et simplement certainement mais... si nous obtenons un contre poids gauche, nous ouvrons des perspectives pour les législatives. Et la gauche socialiste, si elle est au pouvoir, ne pourra pas l’ignorer. Rêvons pas, aucun des candidats des partis de la gauche de la gauche ne sera élu, faut vraiment être con pour le croire. En revanche nous serions plus utiles si nous étions unis. Taison nos divisions une bonne fois pour toutes et retroussons les manches pour montrer que nous existons et que le capital et le libéralisme n’a qu’à bien se tenir. A moins qu’il soit préférable de continuer à se prendre la tête pour savoir quel est le meilleur et potentiel candidat de l’alternative unitaire.

Quand le doigt montre la lune, l’idiot regarde le doigt (proverbe chinois).

Hamilcar Barca.



> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 16h56 - Posté par

Dit de cette façon, c’est on ne peut plus clair !


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 18h38 - Posté par

C’est pénible...Vous avez la mer a coté et vous,vous faites des ronds dans la piscine ! psss

SUR


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 18h49 - Posté par

LE DEBAT VA SE CLARIFIER RAPIDEMENT

Il est évident que les dispositions actuelles pour l’élection présidentielle et même les législatives (scrutin majoritaire à 2 tours) sont anti-démocratiques.

C’est tellement vrai que le projet de programme qui va être adopté le 14/10 prévoit une 6ème République où le Président ne sera plus élu au suffrage universel et la proportionnelle pour ll’élection des députés.

Le débat de fond ne porte pas sur l’attitude à avoir avec le PS mais sur le CONTENU du programme que nous allons porter.

Les differences de fond entre notre programme et l’actuel programme du PS montreront qu’une alliance avec le PS sur la base de son programme ne sera pas possible.

Autre chose est de considérer que le PS,sa directions,ses adhérents,ses électeurs sont définitivement sur une ligne sociale-libérale comme le pense et l’affirme l’actuelle direction de la LCR.

La bataille politique sur le projet de traité constitutionnel européen a démontré que l’on peut faire bouger les lignes d’autant plus facilement qu’on s’appuie sur le mouvement social.

La question des désistements n’est pas mineure.
Dans l’hypothèse d’un deuxième tour UMP/PS à la présidentielle,il faudra appeler clairement à battre la droit en l’occurence la droite la plus dangereuse et réactionnaire depuis longtemps. Je n’ai pas entendu une position claire de la direction de la LCR sur ce point.

Un tel désistement au 2ème tour de la présidentielle n’obèrerait en rien les chances des candidats unitaires de la gauche antilibérale.
Pour le 2ème tour des legislatives, on beaucoup trop tendance à focaliser sur le fait que pour être élus les candidats de la gauche antilibérale aurait besoin des voix des électeurs du PS. Il ne faut pas oublier que c’est aussi vrai pour les candidats du PS qui ne pourront gagner sans les voix des électeurs ayant voté au 1er tour pour le candidat de la gauche antilibérale.

Le texte voté le 10/9 dit clairement que dans le cas où on n’arrive pas en tête au 1er tour il y aura desistement SANS ACCORD POLITIQUE ,ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’accord pour une majorité avec le PS.
Tous ces éléments et NOTAMMENT LE PROGRAMME que nous allons adopter vont permettre de vérifier s’il y a à la direction de la LCR une vraie volonté politique d’avancer.


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 19h40 - Posté par

J’ajouterai que l’objectif n’est que d’obtenir une base électorale claire et unie sur un projet de transformation authentiquement de gauche qui combatte résolument le laisser faire et le laisser aller libéral "qui vole à tous pour donner à certains". Tous les moyens sont bons pour rassembler cette base capable de se déterminer pour des vrais candidats antilibéraux comme elle a su se déterminer pour le rejet d’une fausse constitution. Alors cessons dès aujourd’hui de nous diviser sans renoncer à nos différences qui sont notre force ! Et soyons un peu malin !

CM


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 21h36 - Posté par

85***206, tu dis :

"Autre chose est de considérer que le PS,sa directions,ses adhérents,ses électeurs sont définitivement sur une ligne sociale-libérale comme le pense et l’affirme l’actuelle direction de la LCR."

Cite une seule phrase de la ligue qui veut dire ça ! Tu n’en trouveras pas... Alors pourquoi l’écris-tu ?

Par ailleurs, tu affirmes que le texte du 10 septembre dit qu’il y aura désistement mais pas d’accord avec le PS. Si c’était exact, l’amendement proposé par la LCR (qui dit donc la même chose en encore plus net) aurait été accepté, même s’il était inutile car "identique", dans l’intérêt de l’unité.
Or il ne l’a pas été, comment tu expliques ça ????
Moi je l’explique en me disant qu’en fait le texte du 10 ne dit pas ça, et s’il ne dit pas ça et que certains tiennent à ce qu’il ne dise pas ça, c’est qu’ils ont une idée derrière la tête... Pourquoi pas, mais dans ce cas il faut le dire clairement.

OC


> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 20h05 - Posté par

Pourquoi refuse-t-on de voir que la direction du PS ne peut plus se permettre l’arrogance vis à vis de la Gauche dont elle faisait preuve jusqu’en 2002, et après sa cuisante défaite au référendum ? Qui a donc figé cette image afin d’en tirer le prétexte de se présenter "comme d’habitude" ? Les Camarades de la LCR veulent leurs 5%, ils savent que le PCF va "remonter" quel que soit le cas de figure aux élections, mais qu’est-ce que ça signifie de "remonter" dans les sondages et dans les votes si le Peuple doit continuer de souffrir parce que la Gauche, la vraie continuera encore d’être minoritaire et ne pourra accéder aux responsabilités qu’avec au des strapontins honorifiques et poudre aux yeux qu’occuperont quelques carriéristes (parce qu’ils sont partout, même "chez nous") comme avant.Sont-ils certains que ça se passera "comme d’habitude" ? Rien n’est moins sûr, tout devient dangereux mais d’abord pour notre peuple celui des pauvres et des exploités. Mais pour vous aussi Camarades, dont une bonne partie s’en est allée faire sans succès la Révolution au PS, les lendemains risquent de déchanter.Sans le référendum, nous restions "au trou" pour 20 ans au moins
Camarades de la Ligue prenez le risque avec nous de dépasser la droite et les socio-libéraux au premier tour et d’imposer une véritable orientation à gauche pour changer tout de suite, tant qu’il y a un espoir. Francesca a dit juste, il faut avoir le courage total d’assumer ses actes : gueuler après le PS et lui "mendier" des signatures, ça tombe bien car ça arrange Hollande, comme d’habitude... JdesP


>ouh ouh ya quelqun dans le cerveau ?
4 octobre 2006 - 21h43

marre de ces querelles style ps et ump, c’est à gerber.
si tout le monde est d’accord sur le fond, ce serait vraiment con d’échouer sur un probleme de casting comme dirait l’autre.
je me demande parfois quelle est la motivation de certains "militants" : "changer la vie" ou "casser du sucre sur le dos de ses petits camarade".
pendant ce temps sarko se marre...



> La Gauche en Effervescences
4 octobre 2006 - 22h59

qu’avais-je dis dans mon post précédent, qu’une nouvelle querelle suffisait à les diviser. Je n’ai jamais eu pour modèle MONNNNNN Général... Mais force est de lui reconnaître qu’il a su faire taire les divergences idéologiques pour faire se cotoyer les nationalistes et les communistes (entre autres) dans le cadre de la résistance.
Lorsque nous lisons les articles publiés ici, les réactions qu’elles suscitent, au-delà de nos clivages politiques et idéoogiques, nous avons l’impression que la Guerre sociale, la Blitzkrieg économique, est en marche depuis longtemps (t je sais de quoi je parle, moi pauvre ouvrier au chômage). Alors que tous nous posons une seule et unique question : "Comment faire cesser cette la casse sociale qui est en marche depuis maintenant plus de 20 ans dans notre pays ? Comment créer un monde plus juste (les questions s’enchevêtrent, mais elles se lient toutes). Nos braves amis de la lutte sociale sont anesthésiés par des querelles de clochers idéologiques. D’un côté RAdio Paris qui nous assène que Philippe Sarkozy est le meilleur candidat, sans oublier que tout comme Pétain faisant don de sa personne à la France, Ségolène fait don de sa personnalité pour la France ; de l’autre côté, une gauche (la vraie) qui s’agite dans son union de façade pour se quereller sur la défense de sa chapelle. Je vais certes paraître cruel et odieux, mais dans mon petit village du Tarn je retrouve les mêmes assertions partisanes d’un chauvinisme rural ressemblant davantage à du repli sur soi plutôt qu’à l’amour d’une identité à laquelle on adhère pleinement.
Il n’y a pas de secrets pour gagner, c’est le principe des élections, que nous les voulions démocratiques ou pas. Le calcul est simple, un vrai programme de gauche comme fondation de notre batisse en devenir, l’Union en tant que pierre angulaire de l’édifice. Si nous nous présentons devant les citoyens avec une union de façade, nous serons vite dégommés. C’est pas plus con que ça.

Petit cours d’histoire :
En 1933, Hitler fut élu non pas parce que le peuple voulait vraiment le voir au pouvoir. non pas du tout, il a su bénéficier de la division des anciens spartakistes quasiment dégommés par les SD lors de la révolution spartakiste. Ces derniers voulant faire payer au prix fort les socialistes pour leur lâcheté et leur renienement idéologique, et présentaient un candidat face à chaque candidat socialiste, avec pour mot d’ordre de ne pas voter pour lui au second tour. Hitler, sans effort violent, a su se draper d’une victoire démocratique. La suite vous la connaissez.

Aujourd’hui, nous ne sommes pas dans le même contexte fort heureusement, mais presque. Nous avons largement les moyens de faire barrage à la droite réactionnaire et protofasciste. Mais il faut avoir conscience que nous n’emporterons pas l’élection pestilentielle. En revanche, si nous pouvons préparer et assumer les législatives tout en faisant en sorte de FAIRE BARRAGE A LA DROITE, alors allons-y. Nous laverons notre linge sale en famille.
JE sais que certains ici me diront que j’ignore les cuisines des partis politiques, mais je ne peux que répondre que pour avoir mangé dans le resto de la LCR je n’en ignore pas moins le fonctionnement de sa cuisine. Il suffit qu’un leader de parti ait le courag de lâcher le mot, et ça suivra.

Petit cours de mécanique des fluides :
Dans un sablier, lorsque celui-ci se vide dans l’autre partie, ce n’est pas une masse compacte qui se diffuse plus ou moins lentement, c’est en effet un grain de sable qui en fait bouger un autre, puis celui-ci en déplace un autre, qui, à son tour, en déplace encore un, ainsi de suite, jusqu’à voir la totalité des grains dans l’autre réservoir.
Pourquoi ne serions-nous pas tous des grains de sable ?

Hamilcar Barca

"Sur terrain plat, de simples buttes font effet de collines" Karl Marx.



> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 02h16 - Posté par

c’est vrai...sur la plage le sable bele comme des moutons d’infini...
je ne parle pas pour passer le temps mais pour le prendre et le faire mais je vous laisse a vos affaires ,vous avez si fort a faire a vous trouvez un bon maitre C’etait donc un pave dans l-eau de la piscine et si ça ne vous fait rien ça fait du bien a l’eau. Elle adore les vagues ...

A l’Ouest,quand Ouessant s’eloigne a l’Est

le Monde du @

bonjour chez vous

CH@T


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 07h28 - Posté par

encore un anar ? Tu as raison, soyons libres, emmerdons le système. Vivons de rage et de haine. Je crois que rien n’est aussi terrible que l’anarchie, si ce n’est le fascisme. D’ailleurs, le fascisme ne s’inspire pas du syndicalisme révolutionnaire, d’un anticommunisme proudhonnien et de Georges Sorel ? Au lieu de critiquer M. Bakounine, poposez.


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 15h44 - Posté par

a encore un anar:eh oui ;il’y en a encore, fideles a eux memes ...t’as ete éclabousse ,mon coco,t’as pas aimé et t’as pas pu t’empecher d’etre sale ...Moi,ce qui me herisse le plus les sens,c’est l’utilisation des mots au frontispice des institutions,juste pour faire joli.Ce sont les mots qui font l’Humanite,respectez les sinon...

CH@T


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 11h22

Militantes, militants de la LCR et du PCF, JE VOUS AIME !!!

Raymond LCR, Franscesca, Claude de Toulouse, JdeP..., j’en oublie pardonnez-moi, je vous adore tous.

Continuez comme cela. Ne changez pas.

Signé : Ségolène du Poitou



> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 11h27 - Posté par

oui et j’imagine que toi tu te places bien au dessus des autres, les pauvres cons ....
tu as quelque chose à proposer pour nous sortir de la merde ?

Jips


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 15h43 - Posté par

Il n’y a aucun mépris dans mes propos, juste une constatation. On a quand même le droit de faire des constatations, non ?

Signé : Ségolène du Poitou


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 21h18 - Posté par

Justement, on essaie d’empêcher la LCR de faire une connerie qu’on paiera tous, lis ce que je tente de dire pour sans insulter qui que ce soit .En tant qu’ancien combattant de "RÉVOLUTION" et de l’OCT des années 70, j’ai passé le stade où on disait que les Trotskistes se collaient toujours au derrière des réformistes."Unité du mouvement ouvrier", disiez-vous à tout propos, c’était bon pour les autres. Aujourd’hui, vous changez de cap, ça les arrange bien aujourd’hui aux réformistes ce nouveau sectarisme. JdesP


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 15h45 - Posté par

Moi, j’ai quelque chose à vous proposer pour vous sortir de la merde : cessez de vous engueler pour des conneries !!!

Zorro le pacifiste


> La Gauche en Effervescences
6 octobre 2006 - 08h59 - Posté par

je ne suis ni au PC ni à la LCR,
j’ai juste envie que l’union passe au second tour
Francesca


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 12h02

Pourquoi certains commentateurs ici essaient-ils/elles de faire l’amalgame entre le MRC, les Verts, le PRG et le PCF au niveau des habitudes politiques de désistement électoral ?

C’est dingue ça !

En effet, les Verts, sans l’accord avec le PS, c’est zéro députés. Le MRC et le PRG c’est sensiblement la même chose, sauf des des "terres" bien précises, vers Belfort (et encore) pour le MRC et dans le sud-ouest pour les radicaux. Mais je le répète, sans le PS, pas de Verts.

Pour le PCF c’est quand même différent ! Habitant une commune de la banlieue "rouge", je constate à chaque élection, et en particulier aux municipales et aux législatives, que les principaux prédateurs des postes occupés par des communistes sont les candidats... socialistes ! Souvent la droite est out dès le premier tour, et il est clair que quand le PS arrive en tête dans un circonscription, il exige le désistement du sortant communiste. D’ailleurs, sur toutes les villes ou circonscriptions perdues par le PCF aux dernieres éléctions, plusieurs, voire la grande majorité, l’ont été au profit du... PS ! Rien que les batailles rangées après les élections générales de 2004, et les manigances du PS pour arracher la présidence de certains départements franciliens encore PCF prouve que les "accords électoraux" entre le PS et le PC sont loin d’être consensuels. Ils n’existent pas. Le PCF gagne ses villes et ses députés tout seul, contre la concurence de la droite et du PS, sans l’aide de ce dernier, cela va sans dire.

Arrêtez de nous sortir de vieux arguments falacieux et putride sur la "dépendance" du PCF au PS en matière d’élu-e-s. Dans ce cas précis, c’est de la prédation pure et simple.

Rick



> La Gauche en Effervescences
6 octobre 2006 - 19h19 - Posté par

Et quand la droite ne présente pas de candidat pour favoriser le PS,comme à Bégles(bon la c’était un Vert Mamére)pour écarter les communistes.
Jean Claude des Landes


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 13h39

La Gauche Française ?

Combien de divisions ?

V. Dedaj



> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 16h17 - Posté par

la gauche francaise 7 divisions ...tous parachutistes sans avions


> La Gauche en Effervescences
5 octobre 2006 - 18h05

AGIR AU LIEU D’ELIR !

L’URNE CERCUEIL DE VOS ILLUSIONS

LES ELECTIONS PASSENT LES PROBLEMES DEMEURES

autogestion,federalisme

** LES ANARCHISTES **



> La Gauche en Effervescences
6 octobre 2006 - 17h00

JE PENSE QU’IL FAILLE PRENDRE EN CONSIDERATION le fait QU’ Olivier Besancenot a décidé

d’être candidat.






FCPE et neutralité d’un faisant-fonction.
lundi 23 - 21h34
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LES BRUTES DE MACRON toujours à l’oeuvre !
lundi 23 - 19h34
de : joclaude
A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
2 commentaires
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Thomas Jefferson
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite