Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Giampaolo Pansa : le grand menteur


de : Gennaro Carotenuto
mardi 10 octobre 2006 - 08h41 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 13.1 ko

Une autre "pansée" vient de sortir. Cette fois, elle s’appelle même "La grande bugia - Le sinistre italiane e il sangue dei vinti" [Le grand mensonge - La gauche italienne et le sang des vaincus, NdT], Sperling & Kupfer, 18 euros. Le grand mensonge serait la Résistance. Tandis que toutes les droites passées et présentes applaudissent, il suffit de jeter un coup d’œil aux louanges de Il Giornale ou de Il Tempo, Pansa a "découvert" les vulgates contre la Résistance de droite et d’extrême droite. Il s’en est emparé et il prétend que ce sont des vérités révélées et des dogmes de foi. Il les colporte comme le fruit de son chemin de purification et il somme la gauche, la communauté scientifique, quiconque s’est consacré avec professionnalisme et dévouement à la guerre de Libération pendant ces soixante dernières années de l’admettre : ce n’étaient que des canulars inventés par les communistes.

de Gennaro Carotenuto traduit de l’italien par karl&rosa

Selon Pansa, on doit jeter à la poubelle le travail de soixante ans de quelques dizaines d’historiens professionnels. Il insinue entre les lignes qu’ils étaient tous payés par le Kremlin et que, par exemple, il n’y avait eu aucune grève à Turin en 1943, aucune insurrection en 1945, "nous, ce sont les Américains qui nous ont libérés" et ceux qui se souviennent des partisans aussi, se souviennent mal parce qu’ils veulent se souvenir mal.

Il nous débite son microcosme de Casale Monferrato où les paysans "n’en pouvaient plus des razzias des partisans" comme si en Italie, en 1944, quelqu’un pouvait prétendre faire sa vie en se désintéressant de la guerre et de l’occupation.

Il faut se demander si Pansa sait, par exemple, qui est Claudio Pavone, s’il connaît un travail comme « Una guerra civile. Saggio storico sulla moralità della Resistenza » [Claudio Pavone Une guerre civile Essai historique sur l’éthique de la Résistance essai (broché). Paru en 01/2005] que Bollati Bolinghieri, qui l’avait publié originairement en 1991, republie cette année, qui, il y a 15 ans déjà, faisait le point avec une rigueur scientifique sur l’usage public de la Résistance par la gauche communiste et sur le rapport avec les vaincus qui, selon Pansa, ne devraient même plus être appelés fascistes. Parce que les appeler fascistes est une manière de les priver de leurs voix (sic !).

Il faudrait peut-être ignorer l’almanach de la Résistance, désormais annuel, de Pansa, chaque année plus crié et plus grossier, qui sous le prétexte de donner une voix aux vaincus finit par réhabiliter les raisons présumées de ces derniers et par affaiblir les raisons de l’antifascisme et même de l’assemblée constituante républicaine. Il faudrait ignorer ce « moi, même si je suis de gauche, je dois admettre que » sur quoi Pansa construit son succès de ventes. Une petite formule qui fait un clin d’œil à droite, qui veut dire que, somme toute, nous étions comme eux, les tortionnaires et les torturés, les occupants et les occupés, les requins et les morts de faim, ceux qui grâce au fascisme et à la guerre ont amassé de l’argent (la voila une partie de la zone grise) et ceux qui ont donné leur vie pour libérer l’Italie du nazi fascisme.

Les communistes voulaient la Révolution et pour cela ils se seraient rendus sur les montagnes. Combattre le fascisme était accidentel. Toute la Résistance serait entachée par ce pêché originel. Réussir à faire passer un idéal révolutionnaire, l’espoir d’un monde meilleur, un militantisme généreux et souvent héroïque, toujours reconduit à la légalité républicaine par les dirigeants du PCI, comme un complot criminel avec lequel les communistes se seraient salis, est une opération de profonde mauvaise foi politique de la part de Giampaolo Pansa. De Salerne à l’Assemblée constituante et pendant toute l’histoire du PCI, la réalité n’est pas celle que Pansa s’acharne à dessiner. La réalité est qu’aucune insurrection, aucun coup d’Etat, aucune rupture démocratique n’est jamais venue du PCI, ni avec la Résistance, ni dans l’après-guerre, ni ensuite, ni dans les années 70 avec les massacres et la stratégie de la tension, quand justement le PCI a représenté la pierre angulaire de notre démocratie.

Mais Pansa n’est pas un historien et il n’est même plus un journaliste. Il peut donc faire abstraction de la réalité historique pour reprendre toute vulgate révisionniste (au sens délétère du terme) et se confier aux pires humeurs noires de ce pays [l’Italie, NdT]. Pansa fait le polémiste, il ne doit même pas démontrer un mot de ce qu’il dit, ce qu’il ne fait pas, en effet. Il lui suffit de revisiter ses mémoires juvéniles pour choisir la niche de marché qui rapporte le plus et vendre dans cette tranche de public plus réceptive, où se côtoient la droite de toujours et la gauche qui a compris comment tourne le monde. Si les plumes de droite, fascistes et post fascistes, les Veneziani, les Tarchi, n’ont ni crédit ni crédibilité pour écrire des best-sellers contre la Résistance, un Pansa, en se faisant passer comme un homme de gauche, a le physique du rôle.

Et Pansa s’y prête volontiers ; désormais son métier est celui de la starlette de la vulgate contre la Résistance. Comme les starlettes montrent des nichons et des rotondités, ainsi Pansa montre le partisan méchant et le fasciste qui « avait le droit d’être fasciste » comme l’Italien de 2006 a le droit d’être xénophobe. Le Pansa contre la Résistance parce qu’aujourd’hui la Résistance n’est plus à la mode, représente le pire transformisme de ce pays. Pansa, et les starlettes aussi, montrent à leurs publics respectifs ce qu’ils veulent voir : des nichons, des rotondités, des partisans méchants et des fascistes inoffensifs. On s’en moque si les starlettes et les fascistes - chacun dans son spécifique « sont ce qu’il y a de pire dans ce pays : ils ont un marché.

http://www.gennarocarotenuto.it de Gennaro Carotenuto

http://www.bellaciao.org/it/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Giampaolo Pansa : le grand menteur
10 octobre 2006 - 20h40

si seulement ce genre de type n’existait qu’en Italie. le révisionnisme, sur le plan intellectuel, accompagne toujours les restaurations sociales et politiques. On peut le constater tous les jours chez nous.
léon



Giampaolo Pansa : le grand menteur
26 octobre 2008 - 22h07 - Posté par Giuditta

Je viens juste de voir l"interview vidéo de Pansa à propos du film tiré de son livre sur le site de La Repubblica
http://trovacinema.repubblica.it/mu...
Un tantinet révoltant ou je rêve ?
Giuditta






Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite