Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Italie : emigrés et budget de l’état
de : Carlo Cartocci
samedi 14 octobre 2006 - 01h59 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 23.8 ko

Parti de la Refondation Communiste
Département Etranger
Secteur Italiens dans le monde

de Carlo Cartocci traduit de l’italien par karl&rosa

Les citoyens italiens résidant à l’étranger qui ont voté pour l’Unione et qui, par leur vote, ont rendu un peu plus solide la majorité chancelante du Sénat regardent avec intérêt en direction de la prochaine loi de finances.

Ils ont quelques attentes justifiées par le programme sur la base duquel ils ont été invités à voter pour le centre gauche. Ils attendent un signe positif : non pas la solution immédiate des nombreux problèmes dont ils souffrent mais quelques mesures qui indiquent un changement de direction, la mise en route d’un nouveau parcours d’attention et de pleine reconnaissance des droits universels du citoyen et de la citoyenne, des femmes et des hommes.

Il faut rappeler, avant tout, que les maigres ressources réservées aux Italiens dans le monde n’ont jamais été diminuées par les gouvernements de centre droit et ce serait une erreur politique, et pas seulement une injustice, d’opérer cette année des diminutions.

Ces jours-ci, a circulé une foule d’informations, plus ou moins fondées, sur des diminutions et/ou des augmentations des sommes destinées aux Italiens à l’étranger. Le Vice-ministre Danieli a déclaré qu’il n’y aurait pas de diminution et que quatorze millions d’euros en plus à "tartiner" sur différentes urgences sont même disponibles. L’opposition parle en revanche de seize millions de diminution et de rationalisations qui concerneraient plus ou moins directement les émigrés. Pour une évaluation correcte, il est nécessaire d’attendre les chiffres définitifs, nous ne pouvons pour le moment que faire quelques réflexions.

Dans le programme de l’Unione pour l’étranger, on promettait le Chèque de solidarité pour les situations de plus grave pauvreté : ce serait une somme que l’on peut évaluer à environ cinquante, soixante millions d’euros et à laquelle il n’est pas possible de faire face cette année mais il faut donner un signe de l’assurance qu’il ne s’agit pas d’une promesse oubliée. Le signe pourrait consister à confirmer les affectations de 2006 avec la légère augmentation annoncée par Danieli.

Comment faudrait-il utiliser cette augmentation ? Avec deux millions environ, on pourrait passer des conventions d’assurances avec les hôpitaux pour l’assistance sanitaire directe qui couvrirait trois ou quatre cent mille citoyens en difficultés économiques, les ¾ desquels résident en Amérique du Sud. On pourrait ensuite intervenir pour rendre les Consulats plus efficaces : certains d’entre eux doivent aller jusqu’à économiser sur l’électricité pour l’éclairage et ont un tel déficit en personnel que l’aboutissement des démarches subit des dizaines d’années de retard ! A ce propos, il faut rappeler qu’il conviendrait, dans beaucoup de pays, plutôt que de faire recours au seul personnel venant d’Italie, d’utiliser du personnel local : avec le coût d’un employé en déplacement on pourrait embaucher trois ou quatre employés locaux. Il ne me semble pas, par contre, que l’institution d’un musée de l’émigration, constitue un choix urgent : c’est une idée qui circule et qui serait une charmante initiative mais qu’il est sûrement possible de différer pour le moment.

Les fonds destinés à la gestion des Comites (organismes de représentation démocratique des Italiens à l’étranger) sont maigres et sont débloqués avec de tels retards que cela oblige les Comites à s’endetter auprès des banques locales. Aujourd’hui, pour tous les Comites du monde, deux millions et deux cent mille euros sont attribués : une augmentation, même insignifiante pour le moment, serait un signe positif, et surtout un allègement des démarches d’attribution. On peut dire la même chose des services et des associations qui organisent des cours de langue et de culture italienne : fonds insuffisants et extrême lenteur de l’attribution. Dans ce cas aussi, un signe positif serait non seulement une augmentation mais un raccourcissement des temps et des procédures d’attribution qui prévoient aujourd’hui quelque chose comme cinq niveaux d’approbation.

Il y a enfin une série d’interventions de réforme et d’amélioration des Instituts de culture, de l’information à la radio et à la télévision, des accords bilatéraux en matière d’instruction, de santé et de coopération qui peuvent être rationalisés et améliorés sans frais et dans certains cas grâce à la récupération du gaspillage.

A ceux qui pensent que ces demandes, bien que minimes, sont de toute façon excessives face aux graves problèmes que la loi de finances doit résoudre, je voudrais rappeler que le véritable virage que voudraient voir les Italiens à l’étranger consiste justement en un retournement de paradigme : les fonds à destiner aux Italiens dans le monde (pour la couverture sociale, l’information, le réseau consulaire, les cours de langue, etc....) ne devraient plus être considérés dans le chapitre des dépenses mais dans celui des investissements.

Il suffit de penser que si l’on évalue la consommation de produits italiens, la relance du made in Italy et le tourisme, en excluant les chantiers navals, on obtient la somme considérable de soixante millions d’euros qui rentrent effectivement en Italie. Si l’on pense au peu de fonds attribués, l’avantage pour notre pays est évident.

Demeure enfin une réflexion nécessaire qui concerne l’éthique politique : nous avons une dette de reconnaissance envers ces citoyens italiens qui vivent à l’étranger et qui nous ont aidés à nous libérer du centre droit et les représentants au Parlement de ces citoyens sont indispensables au soutien de la majorité.



Imprimer cet article





À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre. Ernest Hemingway
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite