Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 mars
de Info’Com-CGT
Le syndicat Info’Com-CGT (prolongement de l’historique syndicat des typographes, la Chambre Syndicale Typographique Parisienne) est heureux de vous convier à fêter ses 180 ans. Une telle continuité syndicale unique est due, à son animation, des décennies durant, par des militantes et militants CGT qui ont à cœur de lutter pour l’émancipation sociale des travailleurs et travailleuses. Un tel anniversaire tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à un syndicalisme (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Fatwa contre la République !
de : Régis Duffour
jeudi 19 octobre 2006 - 12h22 - Signaler aux modérateurs
30 commentaires
JPEG - 11.3 ko

de Régis Duffour

Sur le site d’un éditeur bordelais figure un collectif de soutien à Robert Redeker. L’appel de Vendémiaire, signé Michel Strausseisen et M.Peillon se fend d’un titre pour le moins outrancier : "Fatwa contre la République !" avec l’exclamation je vous prie. Une revue de presse avec tout ce que notre pays compte d’intelligences et de finauderies dont les noms évoquent à eux seuls l’allégeance, depuis plus de vingt ans, avec les puissances du vol organisé.

En exergue à cette longue page de soutien un recours opportuniste à Voltaire "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai [toujours] pour que vous ayez le droit de le dire", bien dans la tradition française de l’enterrement et de la dépréciation du défenseur de Callas. Le recours à Voltaire n’est pas seulement audacieux il participe des manœuvres habituelles d’habillage du racisme ordinaire. Gageons qu’ils ne prêchent que pour les convaincus auxquels la confusion générale et la référence dolosive donnent une belle occasion de sauter dans leur bouse.

Faut-il seulement rappeler que Callas avait une Justice, un Etat, un pays contre lui.

Les siens.

Robert Redeker a une justice, un Etat, un pays avec lui. Le sien.

La différence est de taille. Redeker tient des propos provoquant depuis des positions hégémoniques, ce qui n’était pas le cas de Callas. Que je sache la puissance de feu est dans le camp de Redeker.

Par conséquent "je ne suis pas d’accord avec des propos qui se tiennent depuis des positions hégémoniques et en abusent, et je ne vous défendrai pas de les avoir dit".

Quant à évoquer un parallélisme entre Voltaire et Redeker sur la foi d’arguments ayant traits au fanatisme religieux, il me semble que le capitalisme est une religion autrement meurtrière que ses devancières. Or Le Figaro est non seulement un journal de tradition catholique et de surcroît il est l’instrument privilégié des capitalistes. En sorte que la publication de ce texte relève tout autant du fanatisme

Voici la lettre mesurée que j’adresse à l’éditeur bordelais.

« Je ne suis pas musulman. Je ne suis pas d’origine arabe, du moins pas depuis qu’une de mes ancêtres a fauté avec un Sarrazin sous Charles Martel.

Pourtant je trouve votre soutien à Robert Redeker « facile ». Particulièrement commode. Proche de la ratiocination.

Qui est Robert Redeker ? Où a-t-il publié son fameux article ? Quels précédents lui connaît-on ? Sur ces points il y aurait beaucoup à dire. Le bonhomme est ambigu.

Il est évident que Redeker et « Le Figaro » ont fait de la provocation. Provocation à l’heure des expulsions, de Guantanamo, des tortures et des morts en Irak et en Palestine. C’est une pierre de plus, sournoise, à l’édifice du brigandage impérialiste dont le choc des civilisations est l’uniforme idéologique maculé de sang. Je suis plus affligé et j’ai plus de ressentiment pour Robert Redeker que je n’en ai pour les J.I de Bagdad.

Il ne s’agit pas de verser dans une nième provocation dont la toile de fond est encore l’infamante diarrhée d’Huthington. Mais puisque vous les attaquez, nous les défendrons. Il s’agit de dire que si Mein Kampf s’est servi de l’antisémitisme pour propager la mort et s’il n’est pas parvenu à fabriquer, en fin de compte, un choc entre les civilisations juives et les autres, Redeker, Huthington, l’administration Bush, Aznar, Blair et les siens fabriquent de toute pièce en excitant le racisme de tout bord un choc qui n’existait pas. La mort l’accompagne. C’est une guerre qui s’usine et vous en êtes les plus récentes recrues. Il aurait mieux valu respecter un silence circonstancier ou s’en remettre au judicieux texte de Richaud, mais la coupe est pleine.

Messieurs puisque vous parlez de liberté d’expression savez-vous seulement que des amis marocains, étudiants, sont régulièrement convoqués au commissariat où il leur est fait injonction de ne plus parler politique dans les mails qu’ils s’échangent ? Pour les côtoyer je ne soupçonne pas chez eux qu’on puisse déceler la moindre tentation violente. Suis-je naïf ?

Vous voyez on finirait par ne même plus s’offusquer des violations réitérées faites à la vie privée. Car vous qui parlez de droit il semble bien que la couleur de peau est une véritable présomption de culpabilité.

Qu’on puisse, dans de telles conditions, menacer de mort un professeur aux propos plus que douteux et susceptibles de déchaîner l’ire raciste à l’encontre des maghrébins de ce pays, voilà qui ne m’étonne pas. Seriez-vous naïf ? Surtout lorsque ces arabes là n’ont pas voix au chapitre et sont sciemment maintenus à l’écart des tribunes.

Vous feriez bien de dire qu’on ne recourt en général à la menace de mort que lorsque on est sous le joug de l’oppression, la parole bâillonnée. Voilà des propos qui honoreraient davantage la pensée. N’expulse-t-on pas ?

Mon ami M. va l’être. Croyez-vous qu’on respecte toujours la justice dont vous vous réclamez dans votre appel lorsqu’on expulse sans ménagements des gens, contrevenant ainsi aux décisions des tribunaux et aux règles de droit international ?

Vous ignorez tout simplement dans quelles sordides conditions M. sera expulsé. S’il prenait les armes à son retour au Maghreb croyez-vous que j’en serais étonné ?

N’est-ce pas Pasolini qui a dit "la morte non el non potere comunicare ma el non essere compresi" ? Et je doute fort que les arabes de part le monde soient compris par la civilisation blanche, laquelle est rappelons-le la plus meurtrière que le monde ait à ce jour connu. Connaissez-vous un peuple qui par le monde jeûne un mois entier, geste tourné vers tous ceux qui ont faim ? Que vos gouvernements affament. Discutez donc avec des musulmans, ils vous diront que leurs pensées vont, ce mois durant, à ceux qui n’ont rien. On voit mal les blanches sociétés priver leurs restaurateurs, leurs entreprises d’alimentation et de distribution des bénéfices engrangées pour les petits déjeuners et les repas de midi.

Décidemment les prophéties, la rigueur inflexible du jugement d’Henry Miller, ce fin connaisseur de l’Orient, tout cela est battu en brèche par une droite, qui nourrit comme Vichy le fit, les incendies xénophobes, nationalistes, religieux et racistes. Que la dite gauche, ici représentée par les humanistes que vous êtes, choisisse un appel à la liberté d’expression plutôt qu’une condamnation des provocations droitières en dit long sur le calvaire qu’on prépare aux arabes de par chez nous. Le titre « une Fatwa contre la République ! » de la plume de M.Peillon est particulièrement édifiant. De Fatwa Républicaine, qu’est-ce donc que les expulsions ? Il n’est de pire oppression que celle d’un Etat. Faut-il vous rappeler que ces mots sont de Condorcet fondateur du droit dont vous vous revendiquez aujourd’hui ?

Qu’on défende la liberté d’expression soit, mais sans précautions ni oratoires comme le font les ministres, sans plus de précautions intellectuelles quand vous désignez une nouvelle Fatwa, croyez-vous qu’il y est de l’honnêteté à le faire ? Où voyez-vous que Robert Redeker est un homme sans reproches ?

Pauvre période Creuse. Gilles Deleuze ne s’est peut-être pas donné la mort par hasard. Pauvre Henry Miller. Il en appelait au rapprochement des civilisations. L’Orient et l’Occident. De l’Orient disait-il nous avons tout à apprendre, alors qu’ils ont si peu à apprendre de nous. Il prévenait de la nécessité de ce rapprochement. Et rajoutait-il nous seuls sommes en mesure de faire ce pas vers eux. Je ne vois pas qu’en évoquant une Fatwa, en défendant un provocateur vous ayez esquissé l’ombre d’un pas. Vous en porterez les responsabilités pour les générations à venir. »

A notre gauche, de traditionnels "amis", se sont empressés d’emboîter le pas de Redeker. Pour n’en pas citer de ces laïques forcenés, ils se reconnaîtront, disons tout net qu’ils ont sauté sur la défense de la liberté d’expression non tant par conviction, mais par lâcheté. Ils ne craignent pas plus les turbans des islamistes que les costards des capitalistes, ils ont un fond de commerce, ils ont des propriétés privées à défendre et l’occasion est trop belle pour eux de sauter à pied joint dans la fable de la cohésion nationale que réclame à grands cris le Figaro, Redeker et les ministres. Voilà bien nos premiers lâches d’avant la guerre.

Ils la pressentent, ils s’empressent d’être du camp des puissants. Emmanuel Berl écrivait bien les discours de Pétain, BHL ceux de la société marchande. C’est le signe que nous ne sommes pas loin d’événements fâcheux et sanglants ici-même car à Bagdad, à Gaza, dans les camps de rétentions on crève toujours.

Quand des supposés "amis" vous tournent le dos c’est que le danger n’est jamais loin.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 13h42

Bravissimo ! Je partage totalement le contenu de votre article et encore merci de la part des imbéciles que nous sommes ! (attention au dégré)
Tzigane



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 14h00

Bel article, très juste.
Il est indéniable que toute cette histoire n’est qu’une grossière provocation.
Je ne m’étonne plus à l’heure où on licencie allègrement des employés à Roissy sous pretexte qu’ils sont musulmans, alors que certains ont plus de dix ans d’ancienneté, après avoir pris au sérieux les propos de l’Illuminé du Puy du Fou, qu’un prof de philo xénophobe et tenant lui aussi des propos injurieux et diffamatoires à l’encontre de millions de personnes soit protégé à nos frais par la police au lieu d’être viré de l’Education Nationale...
Je pense que la meilleure réponse à apporter à ce bouffon, à Benoit XVI et à tous leurs acolytes serait de distribuer dans les rues de Paris et partout en France des exemplaires du Coran. Cela représenterait certes un coût important mais le bénéfice d’une telle opération pourrait être immense.Il ne s’agit pas de convertir les populations à l’Islam, mais de leur montrer simplement à quel point on leur ment et à quel point "ils"cherchent désespérément à les éloigner de la Vérité.



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 14h28 - Posté par

oui mon pot distribué des exemplaires du coran partout .
Le cassus belli donc revent les fachos !
l’invasion İslamique donc reves les candidats martel de Poitiers
Avant d’avoir de bonnes comme ca, consulte quand meme, histoire de strategies ! sinon malgré toi tu fais equipe avec les vendeurs de haines que tu n’es pas .

Ramo


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 14h51 - Posté par

gardez vos corans, vos torahs et vos bibles chez vous.
Merci par avance. _ :)

Brunz


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 14h13

Soyez clair SVP

Je suis opposé à tous les discours amphibologiques et amphigouriques visant à accréditer l’idée que certains auraient droit à la libre expression et d’autres non !

Etes-vous oui ou non pour la liberté d’expression, évidemment pour vos propres idées vous êtes pour, mais pour celles des autres ?

Merci du renseignement

A +

NB : vous savez bien que tous les systèmes oppressifs ( institutions capitalistes, institutions religieuses ) sont opposés à la liberté d’expression, menaces de mort pour Radeker menaces de mort financière pour Bellaciao. Le problème actuel est de retrouver plus de liberté d’expression pour tous dans tous les domaines et non pas de chicaner l’un ou l’autre parce qu’il n’est pas notre clone idéologique !



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 14h59 - Posté par

je ne sais pas ce que veux dire amphibologique (jamais vu) ni amphigourique (oublié le sens). Mais commencer comme ça, n’est-ce pas d’entrée affirmer : "j’appartiens à la caste des gens cultivés, (ceux qui méritent leurs postes de fonctionnaires tranquilles et leurs bonnes retraites)" ?- "Donc, mes principes sont les bons" et "au nom de mes principes (liberté d’expression en l’occurence) , je dois cautionner des provocations qui s’attaquent à une caste qui contient essentiellement des pauvres et des opprimés victimes de racisme réel (donc, dans ma petite tête de privilégié, des ratés et des aigris , qui n’ont pas su accéder à ma caste - dont l’accès est pourtant très libre" (c’est bien connu, consultez les statistiques de réussite dans les études "supérieures").
Avez-vous défendu Dieudonné ? pourtant celui-ci se gardait de généralisation abusive, et ne s’attaquait pas aux juifs en général, mais seulement aux extrêmistes...alors que votre provocateur s’attaque à l’éducation des arabes en général. Lisez mieux ...peut-être découvrirez vous des nuances qui vous ont échappé...
Cela dit, critiquer ce provocateur ne veut en aucun cas dire qu’on justifie les menaces de mort ! au contraire !


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 15h12 - Posté par

alors que votre provocateur s’attaque à l’éducation des arabes en général.

j’augmente les encheres mon pot ,t’es trop gentille toi ..
le provacateur s’attaque aux arabes, certe mais aussi aux Turcs ,aux Perses ,aux albanais,aux Francais , aux chinois.... et citont tout les pays du monde ou vivent des musulmans.

Ramo


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 15h33 - Posté par

C’est du vent ,de la haine que vend ce speudo philosophe agrée par Drucker ou consorts.
L’islamisme, c’est du vent qui souflle d’occident avec les dollars de la terreur pour les malheurs des peuples musulmans de partout dans le monde. Le ’’philosophe’’ a pour mission de preparer le bon peuple a la bataille supreme qui s’annonce , bush combat sans distinction de religions. Avec moi ou contre moi !!! l’İslam, Jaune ,Brun c’est juste de la musique a division. Contre le capital meme bien Bretonne ,tous dans le meme bateaux mes pots a moi

Ramo


> Fatwa contre la République !
20 octobre 2006 - 02h05 - Posté par

Amphibologique c’est une petite grenouille maline trés logique et amphigourique c’est une petite grenouille bebête qui se gourre tout le temps. Mais qu’avez vous fait pendant les heures de biologie et sciences de la vie prés du radiateur ? LECANCRE


> Fatwa contre la République !
20 octobre 2006 - 10h00 - Posté par

"ceux qui méritent leurs postes de fonctionnaires"

les autres peuvent passer le concours, si le poste les intéresse tant. Moi, j’ai en ma claque, et je vais bientôt le quitter le poste de fonctionnaire !


> Fatwa contre la République !
21 octobre 2006 - 11h18 - Posté par

Tout à fait d’accord.
Pour être fonctionnaire, c’est pas à la gueule ou au CV comme dans le privée. Le coucours est ouvert à tous.
Et puis Régis n’est même pas fonctionnaire.

Philippe


et l’humour
20 octobre 2006 - 21h00 - Posté par

Il a dit amphibologique et amphigourique le bougre.........et il maintient son point de vue sur la liberté d’expression

Ces deux mots ont essentiellement la vertu de réveiller un auditoire, c’est du moins ce que pensait un conférencier facétieux.

Ils semblent avoir aussi la vertu d’attirer l’injure sur la "tête" de celui qui les emploie lorsque son interlocuteur a peu le sens de l’humour.

Désolé mais la liberté d’expression ne peut qu’être complète, pour tous, sur tous les domaines, sur tous les tons et accessible à tous ou elle n’est pas.

Actuellement elle est de plus en plus baillonnée de diverses manières, main mise de grands groupes financiers sur les médias, lois pénales permettant d’étouffer sous les dommages et intérêts toute critique notamment lorsque l’on donne une appréciation publique sur un produit, sur le comprtement d’une firme etc.....listing que chacun peut nourrir.


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 15h57

Bonjour,

excellent article. Bravo !

J’ai répondu à celui de Redeker ici

http://bellaciao.org/fr/article.php...

Toutefois je voudrais juste apporter une précision sinon plusieurs.

A-t-on eu sous les yeux les menaces faites à Redeker ?

Jamais !!!

Faut-il croire sur parole le Figaro ou le Ministère de l’Intérieur pour avoir la preuve ?

Nous ne les avons pas !

N’est-il pas facile comme Axel Moise de s’envoyer ou se faIre envoyer des mails,

Oui !

Nous avons l’exemple du centre social juif incendié par des Islamistes revendiquant quelques minutes après l’acte sur un site musulman créé pour la cause. Finalement... l’incendie a été provoqué par le gardien... juif !!! Idem pour le RER D, l’usine AZF et j’en passe !

Une mise au point : le terme de fatwa a été créé par Caroline Fourest afin de faire monter la pression sur le fait qu’un savant musulman n’a pas approuvé le texte de Redeker... pour Fourest et nos illustres "panseurs" ça se transforme en ... fatwa !!! Ca fait plus exotique et ça remonte la crotte de Redeker



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 16h14

L’affaire Redecker est une tempête dans un verre d’eau et ceux qui essayent de surfer dessus n’atteindront jamais le rivage.

La prise de position de la Ligue des Droits de l’Homme est à mon avis la bonne réponse.

Le couplet concernant la citation de Voltaire est très bien vu. Pour ma part, quand on sort "son Voltaire" à tour de bras pour cautionner sans le dire des idées extrêmes, j’ai envie de rétorquer que je suis pas certain que Voltaire eût pronocé ces paroles après la Shoah.

RC de Toulouse.



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 18h34

M’est avis que ce philosophe (R.R.) mériterait une plainte en justice

pour incitation à la haine...

Michèle



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 18h47

Notez au pasage que Voltaire était avant tout un homme de son époque : tout dans la posture et le bon mot ! Question liberté d’expression, il n’aurait certainement pas vu d’un mauvais oeil l’embastillement de Rousseau.



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 19h07

Je ne partage pas le point de vue cet article, je pense que tout appel au meurtre, que ce soit Rushdie, Redeker ou un dessinateur danois est à condamner en priorité. L’auteur trouve que c’est normal (= pas étonnant), moi pas.

La liberté d’expression, incluant la liberté d’insulter les religions, existe en notre pays. Nos ancêtres ont su l’utiliser contre les asservissements du catholicisme, nous n’allons pas nous prosterner sous ceux de l’islam. Et vous nous cassez les couilles à encenser cet instrument d’asservissement massif qu’est le ramadan. Vous osez dire que c’est un soutien à ceux qui ont faim alors que c’est ponctué pas des goinfreries nocturnes... Vous semblez être béat d’admiration devant cette connerie navrante pour qui est extérieur à la religion musulmane et pas trop embrigadé par une autre religion.

Pour autant il y a beaucoup à dire sur cette affaire. Pas tant sur Redeker lui même qui est un petit con borné comme il y en a partout, mais surtout sur son exploitation. Je trouve qu’il y a des points pas clairs du tout, en particulier l’utilisation, apparemment non justifiée, du mot "fatwa" (parfois au pluriel). Quels sont les leviers d’une telle manipulation ? Pourquoi les médias ont-ils été si flous sur les menaces dont a été victime Redeker ?

Ce bouquin utilise ce mot "fatwa" dans son titre. Est-ce justifié ? Avant d’entrer dans le livre, il convient d’abord de dire si son titre est une provocation grotesque... Je vous trouve à côté de la plaque à insister sur le fait que Redeker a dit des conneries (ce que pratiquement tout le monde admet, les dessinateurs danois aussi étaient mauvais) et que les appels au meurtre ne sont pas étonnants.

Pour moi le problème n’est pas Redeker lui-même mais ce qui s’est passé derrière. En France et aussi à l’extérieur, je crois qu’un responsable religieux a évoqué cette affaire dans un prêche en Egypte ou pas loin... Il me semble qu’il y a eu plusieurs manipulations et c’est cela qui est intéressant à connaître pour ne pas que nous soyons manipulés.

Pour moi quand quelqu’un dit des conneries énormes sur un sujet, on se marre un bon coup, on le ridiculise, on ne le menace surtout pas, sinon, c’est lui donner raison. Ne pas s’étonner des menaces est aussi indirectement lui donner raison.

PL



> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 20h47 - Posté par

surtout pout une "fatwa" qui n’a jamais existée.Les musulmans ont été appelés à une manif,qui s’est passée sans violence,sans que JAMAIS le nom de Rédéker n’ait été prononcé.
Ce truc c’est juste une farce de pré campagne électorale.Lamentable !
Jean Claude des Landes
Sp:je demande à voir les "menaces" que personne n’a jamais vues,ni lues.


> Fatwa contre la République !
19 octobre 2006 - 21h03

Bonjour,

Tout à fait d’accord d’autant plus que l’un des auteurs de menaces de mort a été arrêté et que si c’était un musulman c’était un individu isolé.

Je suis persuadé que cette affaire fera "pshitt" !

Toutefois ce n’est pas Samuel Huttington qui inspire la "Bande à Adler" mais Daniel Pipes un" historien" qui émarge au budget du Pentagone.

Il a publié un article du même tonneau que celui de Robert Redeker.

Aucun complot ne relie ces six épisodes de colère et d’agression, mais observés ainsi en rétrospective, ils se fondent pour former une seule et même campagne prolongée d’intimidation, qui promet de se perpétuer. Le message central – « vous autres Occidentaux n’avez plus le loisir de dire ce que bon vous semble sur l’Islam, le prophète et le Coran : vous aussi êtes soumis aux lois islamiques » – va se répéter encore et toujours jusqu’à que les Occidentaux se soumettent ou que les Musulmans réalisent que leur effort a échoué.

Intimidation de l’Occident : de Rushdie à Benoît
par Daniel Pipes

Misère des nouveaux philosophes
De Lénine à Nicolas Sarkozy en passant par Gorges Bush



> Fatwa contre la République !
20 octobre 2006 - 02h28 - Posté par

Affaire Redeker : le suspect remis en liberté

L’homme de 25 ans, interpellé lundi et placé en garde à vue pour avoir adressé une menace de mort au professeur Robert Redeker, auteur d’une tribune sur l’islam le 19 septembre, a été remis mercredi en liberté sous contrôle judiciaire.

Après ouverture d’une information judiciaire, il a été mis en examen pour "menaces de mort par écrit commises en raison de l’appartenance vraie ou supposée de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion", mais laissé libre sous contrôle judiciaire alors que le parquet avait requis son incarcération. Il encourt cinq ans de prison.

L’homme serait l’auteur de trois autres courriers électroniques menaçants écrits entre les 29 et 30 septembre et qu’il aurait adressés cette fois à un historien américain, dont le nom n’a pas été communiqué, selon la même source.

Après 24 heures de garde à vue dans les locaux de la Direction de la surveillance du territoire à Paris, où il a reconnu l’envoi de ce mail selon une source judiciaire, le suspect avait été transféré mardi en soirée vers Orléans où sa garde à vue a pris fin mercredi matin.

La section antiterroriste du parquet de Paris a décidé de se dessaisir au profit du parquet d’Orléans, car les faits reprochés au suspect ne revêtent, à ses yeux, aucun caractère terroriste.

L’homme, se disant musulman pratiquant, n’aurait aucune affiliation à un groupe terroriste, islamiste radical ou même proche de cette mouvance, selon une source proche du dossier.

Selon les enquêteurs, l’acte de cet homme relève d’une entreprise "individuelle et non pas terroriste".
Mercredi 18 Octobre 2006

Source :
http://www.saphirnews.com


> Fatwa contre la République !
20 octobre 2006 - 09h57

c’est quoi la "civilisation blanche" ??

Ca se décline dans d’autres couleurs ?



> Fatwa contre la République !
21 octobre 2006 - 11h03 - Posté par

Ce que je vois, c’est que musulman est devenu un stigmate plus efficace et plus productif en peur et en haine qu’Arabe (et ses déclinaisons souvenirs un peu vieillot des colonies) qui reste quand même synonyme de musulman, et qui, décliné dans notre doulce France conservatrice signifie "racaille" autrefois "canaille." en fait populaire.
Permettez-moi aussi de relier cette lourde entreprise de propagande "philosophico-médiatique" , aux déboires des 2 B (Bush et Blair) en Irak et de la défaite morale et presque militaire de la "Démocratie coloniale" israelienne au Liban et en Palestine.
Je viens pourtant de décrire deux éléments du futur programme électoral de Sarko pour "la France d’après"
1 "J’allume le feu dans les quartiers populaires : il y a du chômage et de l’insécurité, c’est la faute aux musulmans, je vais vous en débarasser.
2 "Je fais allégeance à mon patron en venant tout exprès me prosterner et faire pardonner l’absence de mon pays dans sa Croisade."
J’en conclus : Redecker n’est qu’un petit propagandiste sarkozien de plus .
Comme Céline ou Brasillach en leur temps, il n’est coupable d’aucune incitation à la haine raciale même par réflexions détournées pas plus que son vénérable journal garant incontestable de nos libertés. Il reste qu’il a remué un peu plus le couteau dans la plaie :
mes amis et camarades et leurs enfants d’origine maghrébine de mon quartier et de mon travail, restent des terroristes en puissance. Quand est-ce que nous serons enfin égaux ? Pas avec Sarkozy et ses thuriféraires. JdesP


> Fatwa contre la République !
21 octobre 2006 - 09h47

Que de haine ! Même si je ne suis pas d’accord avec ce qu’a écrit Redeker, il me paraît scandaleux qu’un ou des individus le menacent de mort, appellent à le harceler, signalent son domicile et le condamnent, de fait, à errer. Le rôle de la DST me semble bizarre.
Mais sur le fond, depuis quand la provocation, la philippique, la polémique devraient être interdites ? Ce n’est tout de même pas dans Bellaciao que l’on va prôner la pensée unique ?
QU’est-ce que ces libertaires en peau de lapin qui défendent bec et ongle une religion dite révélée ? Al Coran c’est La soumission. Voilà le programme ! Tout est dit.
Les hommes et les femmes doivent vivre à genoux. Tout comme dans les autres religions abrahamiques le judaïsme et le christianisme. Il faut toujours et encore relire Nietzsche, nom de Dieu !
Et puis demander à tous ceux qui sont persuadés de détenir la vérité pourquoi IWH Adonaï, Dieu ou Allah ont été incapables de révéléer aux prophètes la moindre connaissance scientifique.
Le summum est atteint avec Jésus, incarnation du Verbe de Dieu et Dieu lui-même fait homme qui ne moufte pas quand on lui enseigne que le soleil tourne autour de la terre. Qu’est-ce que c’est que ce dieu créateur qui ignore le fonctionnement de sa création ?
Alors, du calme. Il est grand temps de dénoncer ces religions qui constituent l’une des plus belles escroqueries intellectuelles de l’histoire de l’humanité et dont les conséquences sont de diviser les hommes, de les monter les uns contre les autres, de paralyser leur pensée pour peu que celle-ci s’oppose à celle inscrite dans leurs Ecritures dites sacrées. Tu parles !
Aucun des prophètes n’a écrit lui-même ce qu’on lui fait dire. Aucun. Ces textes sont le fait d’écrivains, disciples proches ou éloignés qui ont recueilli les propos, les ont arrangés à leur sauce, ont fait l’objet de colloques pour trier parmi les évangiles ceux que l’on devait garder ou quels hadiths, quelles sourates fallait-il conserver. Tout cela n’est que littérature, plus ou moins réussie, mais qui ramène le divin à une invention humaine. Il faut l’accepter.
Qu’au nom d’une idéologie, quelle qu’elle soit, l’on menace de mort un individu, est donc insupportable. Cela confirme bien que toutes les religions relèvent de l’instinct de mort et méprise la vie. On en voit les conséquences quotidiennement.
Il y a collusion entre les fondamentalistes de toutes les religions. Bush est partisan de la peine de mort, bombarde à tout va sans se poser de problème moral puisque Dieu fera le tri dans un au-delà plus qu’hypothétique. On peut multiplier les attentats, massacrer, s’entretuer, Allah triera les siens.
Non ! Nous n’assistons point à un choc entre les civilisations, mais à la confrontation entre ceux qui aiment la vie et ceux qui aspirent à la mort, entre ceux qui croient en l’homme et ceux qui croient en dieu, entre les matérialistes et les spiritualistes, entre ceux qui prétendent détenir la Vérité et ceux qui la cherchent.
Que la liberté de pensée demeure soit ! Qu’on m’impose une pensée, et c’est impensable. Que les gens pratiquent la religion de leur choix, c’est leur droit. Qu’ils m’imposent par leur tenue ou leur comportement leur religion, je ne le supporte pas. Les uniformes m’agassent et m’agressent à l’exception de ceux des services publiques. Mais les bonnes soeurs, les moines, les prêtres, les kippas, les loubavitchs, les PPDA (les petites p... d’Allah), les percés, les destroys, les hell’s angels et les militaires, ils me sortent par les trous de nez. Et les sportifs... et les porte-manteaux de marques, les hip hop et autres lascars... Tout ce qui s’apparente à une secte, à une troupe, à une communauté, tout ce qui uniformise, aliène l’individu, le transforme en élément d’un troupeau. Il faut être continuellement attentif à ce que l’on fait, à ce que l’on dit pour demeurer au-dessus des agenouillés, des armées, des masses, des troupes et des "troupiaux".
La liberté de pensée nécessite les grands espaces. Elle génère des peurs, des craintes de ceux qui n’osent sortir de la chaleur étouffante des hordes bêlantes. Elle exige la lecture des philosophes, l’observation attentive de ce qui nous entoure, le doute scientifique, la recherche constante de la vérité et la modestie quant à ce que l’on croit correspondre à la réalité.
Avoir le courage de se retrouver seul face à soi-même, accepter l’extrême solitude de l’humanité perdue sur une petite planète qui tourne autour d’un des milliards de milliards de milliards de soleils de l’univers. Le sentiment de notre infinie solitude éphémère constitue notre grandeur.
Alors, pitié pour ceux qui ne pensent pas comme les autres ou osent dénoncer ce qui mérite d’être dénoncé.



> Fatwa contre la République !
22 octobre 2006 - 03h39 - Posté par

082***111

Et tu l’as lu, le texte de redéker, avant de venir ici nous donner des leçons ?

Quant à la "haine" que tu attribues aux autres, OUARF ! Relis-toi....


> Fatwa contre la République !
22 octobre 2006 - 13h50 - Posté par

Bonjour a tous,

En réponse au message du 21 octobre 2006 - 09h47 - Posté par 89.**.111.***

Tu es bien la preuve que la liberté d’expression existe car ton ramassé de bêtises infondées a pu trouver place ici. Avant de critiquer quelques choses assurent toi d’avoir la connaissance du sujet dont tu parles parce que là....

Passons à cette petite réflexion :)

J’ai cherché dans le dictionnaire la définition du mot "islamisme", j’ai été surpris de voir que cela signifié "religion des musulmans" pour certains... et pour d’autres (dico) ce mot n’existe pas.

Petit rappel ;
La religion des musulmans ne porte elle pas déjà un nom ?
Serait ce alors la pratique de cette religion ?? Mais là aussi, n’y a t il déjà pas de nom pour cela ???
(Qu’on ne me parle pas de synonyme, c’est un "barbarisme" !!!)

Alors que peut signifier ISLAMISME et son extension ISLAMISTE ??

Selon les médias, il est clair que islam + extrémisme = islamisme
et qu’islam + terroriste = islamiste

Moué appelons un chat un chat...

En ce qui concerne Robert Redeker... tous ceci me fait bien marrer ;
Si demain quelqu’un insulte votre mère, vos enfants, tous ce que vous avez de plus cher, forcément vous allez réagir : certains d’entre vous essaieront de comprendre en instaurant un dialogue ("pourquoi as tu dis cela ??", "ce n’est pas bien..." lol) et d’autres réagiront par la violence... (Bizarrement, je fais parti de cela... Zidane aussi et quasiment tous le monde lui à pardonné...Ok là c’est un argument farfelue, mais quand même !).

Bah, quand on insulte l’islam, c’est la même chose...

Alors je dis que M. Redeker était bien conscient de cela eu égard à son niveau intellectuel.
Il savait pertinemment qu’en insultant une religion, il allait trouvé réponse chez des extrémistes (il faut lire islamiste !!! ptdr).
En d’autres termes, c’est un coup de pub pour sa gentille personne et cela fait le jeu de manipulateurs de pantins qui trouvent d’autres arguments pour stigmatiser encore plus une religion qui l’est déjà beaucoup.

Merci de m’avoir lu, bonne continuation. :)


> Fatwa contre la République !
22 octobre 2006 - 15h27 - Posté par

En réponse à ce message du 21/10 qui a déjà suscité quelques réactions dont la moindre n’est pas de rappeler l’intéressé à la lecture attentive du texte, je veux donc dire qu’il n’a jamais été question dans cet article de faire le panégyrique d’une religion. A supposer que l’intéressé mue par quelque fanatisme ait oublié de soigneusement lire et s’en préfère aller épingler "un libertaire en peau de lapin" il n’y a qu’un pas que je franchirai aisemment puisqu’il m’est reproché de défendre cette religion "becs et ongles". Ridicule. Que je sache tous les arabes de part le monde ne sont pas nécessairement musulman, mais la plupart respectent le ramadan comme une occasion de porter un regard sur plus miséreux que soi. Parmi mes amis il en est peu qui vont à la mosquée, cependant tous rappelent l’attention qu’ils portent pour l’occasion à la pauvreté. De la même manière et à l’approche de la Toussaint, ici même et ailleurs, il est porté attention aux morts sans nécessairement fréquenter toute l’année les églises.

L’argument selon lequel George Bush attaquerait sans vergognes en Orient pour la raison qu’il est chrétien me rappelle par trop les analyses de connivences des intellectuels officiels qui justifient sans cesse les conflits de par le monde par l’argument religieux pour mieux occulter celui du brigandage impérialiste. Et pour cause ce sont ces brigands là qui les emploient.
J’en viendrai donc à dire que d’entre les religions, sur la planète aujourd’hui, celle qui constitue une menace de premier ordre est le capitalisme. On trouve entre celle-ci et la religion qui prévalait sur cette Ile des similitudes qui ne lassent pas d’inquiéter. Dans cette Ile les habitants vénéraient les arbres. Ils les coupaient pour rendre hommage à leurs dieux. Les forêts finirent par manquer d’arbres, les gens moururent. Lorsqu’il ne restait plus qu’un seul homme que croyez-vous qu’il fit ? Il coupa le dernier arbre et la civilisation disparut. Sur la question du saccage de la planète on peut aujourd’hui faire le parallèle avec le capitalisme. On ne se contente de piller la planète de ses richesses jusqu’à rendre la terre et les airs dans un état de détérioration très préoccupant, on tue pour des richesses (pétrole, territoires).

J’ai donc utilisé ma liberté d’expression aux fins de dire qu’un autre (Redeker) en a fait un mauvais usage. Pis un usage dont je tairai le nom. Je distingue d’entre les expressions et leur prétendu liberté celle d’un homme issu des classes moyennes, arriviste qui se croit arrivé, en oublie d’où il vient, ceux qui ne "parvenu" pas et je distingue de celle-ci l’expression que l’on accorde jamais ou si peu et de façon si dérisoire qu’on peut dire jamais, à ceux qu’opprime le premier Monsieur. Redeker et ses amis en l’occurence.
Ceci pour répondre au dénommé "merci du renseignement".

Je rejoins beaucoup de commentateurs qui s’interrogent sur la véracité des menaces.
Merci à tous de votre lecture et de vos commentaires.

régis duffour


à REGIS DUFFOUR
23 octobre 2006 - 10h39 - Posté par

Vous qualifiez vos contradicteurs entre autres de : petite tête de privilégié, homme issu des classes moyennes, arriviste qui se croit arrivé.
Ces expressions brouillent le débat d’idées en évoquant la forme et en occultant le fond.
On peut considérer que votre capital culturel qui vous permet de vous exprimer aisément dans un contexte intellectuel fait de vous un dominant social, il vous permet d’ailleurs d’écraser sur la forme (et pas forcèment sur le fond ) l’interlocuteur.

Le fond : la liberté d’expression considérablement mise à mal par différents procédés peut être considérée comme déjà suffisamment limitée sans y ajouter une censure idéologique.
Mais évidemment à la liberté d’expression on doit contradictoirement en opposer une autre.
Et dans le contexte politique actuel des manipulations pouvant venir de tous les horizons politiques sont à craindre.

On peut intervenir sur un forum et avoir vécu avec les musulmans et dans un pays musulman en immersion complète pendant plusieurs années. Nous sommes nombreux dans ce cas.
J’ai vécu après 1962 en Algérie en direct l’immense déception des musulmans(es) laïcs(ques) ( issus de la résistance algérienne au colonialisme français ) suite au coup d’état de Boumediène. Quand il ont compris la reprise en main à connotation religieuse de la société algérienne la désillusion fut à la mesure de leurs luttes et de leurs espoirs.
Trouver des excuses ou donner à penser qu’il peut y en avoir pour les religieux dogmatiques, qui en sus d’être dogmatiques n’acceptent pas que l’on puisse penser différemment et faire une critique radicale de leurs livres dits saints peut faire mal. Je fais le même couplet pour les zélateurs des évangiles où il y a des phrases douteuses pouvant justifier les violents.
Radeker a été radical, ce qui peut être reprocher et opposé c’est qu’il y a lieu d’être radical vis à vis des autres religions ou organisations politiques quand elles offrent d’avance dans leurs textes ou professions de foi des justifications aux violents.


> à REGIS DUFFOUR
23 octobre 2006 - 20h23 - Posté par

Curieuse pour le moins la propension des contradicteurs (à moins qu’il ne s’agisse d’une seule et même personne) à :
 signer anonyme
 à chercher le détail sur lequel fondre

Dans une discussion il est loyal et honnête de se présenter. Au moins sous un pseudonyme.
Je devrais m’abstenir de répondre sur la foi de ce seul argument.
Dominant social ? Je préfère rire de l’argument. Je ris mais ne vous donnerai pas de détails relevant de ma vie privée. Simplement je dirai qu’il faudrait encore chercher à l’être dominant et vous semblez tellement vous y entendre qu’il vous échappe, peut-être, qu’on puisse être mue par d’autres raisons que la domination.
Ecraser mes interlocuteurs ? Vous avez manqué la chronologie de la discussion mon cher monsieur ou ma chère dame. Que vous l’ayez manqué par inadvertance excuse à peine vos violentes accusations. Que vous l’ayez fait intentionnellement ne m’étonnerait pas. Lors donc je ne répondrai pas aux arguments de mauvaise foi. Nous n’en avons pas besoin pour nourrir le débat. Que ce soit une technique particulièrement éprouvée chez les dominants de peu de scrupules, qu’on l’enseigne dans les grandes écoles, on ne cherche rien moins qu’à fondre sur une proie sans soucis de probité intellectuelle. J’entends par probité un effort consenti à l’authenticité et dans le cas précis à la chronologie de la discussion. Le reste n’est que prédation.
Je ne vois pas de fond intéressant, aussi subtile en soit la forme sans cet effort.
Cependant je consens à vous dire que vous vous égarez et probablement une signature aurait par trop révélée en quoi vous avez emprunté cette voie critique. Vous êtes donc courageusement resté anonyme pour ne pas prêter le flanc.
Non seulement vous ne suivez pas le fil de la discussion mais vous manquez d’information sur la SEULE personne à ce jour arrêtée. Une seule personne mon cher monsieur quand la presse et ceux que je suppose être vos amis criaient à la Fatwa ! Voilà qui discrédite votre laïus à propos des religions. L’individu a été relâché. Vous pensez bien que dans un contexte (puisque vous en appelez au contexte) comme le notre on se serait saisi de l’affaire en haut lieu, on l’aurait porté sur la voie publique s’il s’était agi d’une véritable fatwa dont on aurait tiré avantage en asseyant sa politique d’expulsion et en renforçant la cohésion nationale autour d’un ennemi commun. Dans une période comme la notre où la précarité s’accroît où l’avenir est à Bolkestein, délocalisations, dispositifs biométriques, nano puces, expulsions, guerre du pétrole, fraudes et corruptions avérées dans les milieux politiques et des affaires et il me faut bien en passer, dans un tel contexte il est une technique de pouvoir éprouvée, laquelle fait dangereusement penser à l’avant-guerre : les brigands désignent à la vindicte un ennemi. Voilà qui est fait. On a le juif qu’on peut, en l’occurrence il s’agit de l’immigré de couleur.
On le provoque donc. Sarkozy et ses « racailles » insultes ont donné les émeutes. Redeker joue un rôle semblable. Ce genre d’individus ne reçoivent pas de coups de téléphones des ministres pour leur basse besogne, ils devancent les ordres du pouvoir. Leur moteur c’est l’ambition. Je vous invite à lire « L’automne allemand de Stig Dagerman. Il y fait une description des procès de dénazification. Il insiste sur le cas d’un instituteur. Encore jeune homme le personnage était à gauche. Son rêve était d’intégrer l’enseignement ce qui n’était envisageable qu’à la condition d’adhérer au Parti national socialiste. Bien qu’opposé aux idées du parti il y adhéra, devint instituteur. La suite vous la connaissez. Vous avouerez que sur le fond l’argument de Stig Dagerman est probant n’est-ce pas ?
Il reste que vous êtes infondé à me faire le reproche de défendre le dogmatisme religieux. Si c’est là le seul argument qu’il vous reste pour justifier des attaques incessantes portées au bouc émissaire c’est que l’histoire ne vous a sur le fond rien enseigné, à moins que vous feigniez de n’avoir pas compris. Votre signature (peut-être) nous aurait éclairé.

régis duffour


> Fatwa contre la République !
14 novembre 2006 - 15h18

Je découvre votre article, je vais le lire plus attentivement et vous répondre.
L’éditeur bordelais.



> Fatwa contre la République !
3 décembre 2006 - 14h30 - Posté par

Avec intérêt j’attends votre réponse.





Georges Moréas, ancien commisaire principal, parle de déontologie, Gilets jaunes et ménage de printemps à la PP
dimanche 24 - 12h30
de : nazairien
Un chiffre absolument spectaculaire : 39% des Français favorables à une nouvelle Révolution !
dimanche 24 - 12h03
de : JO
2 commentaires
ACTE 19 GILETS JAUNES : Témoignages Toulouse/Nice
dimanche 24 - 11h51
de : JO
1 commentaire
Commune libre jaune de Montmartre et de France
samedi 23 - 19h24
de : Alina Reyes
4 commentaires
Bonne nuit les petits
samedi 23 - 11h09
Dans une démocratie on parle d’élection pas de répression !!!
vendredi 22 - 20h41
de : JO
3 commentaires
Café d’histoire critique et d’études marxistes, 23 mars 2019 : mouvement syndical et moyens d’action …
vendredi 22 - 17h19
de : Jo.dez
Podemos, Podemos, qui t’a vu et ne te reconnaît plus ...
vendredi 22 - 17h07
de : Antoine (Montpellier)
L’ARMÉE MANIPULÉE PAR UN POUVOIR À LA DÉRIVE !
vendredi 22 - 16h43
de : Info’Com-CGT
Et bientôt grâce à l’Europe qui protége la précarité énergétique
vendredi 22 - 13h17
de : Irae
Sentinelle pour l’acte 19 : pas d’accord, « mon fils militaire se mettra en maladie » (video)
vendredi 22 - 10h56
de : JO
Omnes vulnerant , ultima necat.
vendredi 22 - 10h55
de : L’iena rabbioso
François RUFFIN : Je ne viendrai pas à l’Elysée !
vendredi 22 - 10h40
de : JO
Gilets jaunes : a Montpellier, les policiers détestent être surveillés
vendredi 22 - 07h48
La bande des faux monnayeurs de la République
jeudi 21 - 21h19
de : Alina Reyes
1 commentaire
Intervention militaire : C’est en un mois de mars 1871 que la Commune de Paris y vit se rallier la Garde Nationale
jeudi 21 - 17h18
de : JO
La monarchie absolue, les sondages semblent bien dire : ça suffit !
jeudi 21 - 16h52
de : JO
Casino : quand des syndicats font le jeu du capitalisme sauvage
jeudi 21 - 15h29
de : François
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 - 12h10
de : Info’Com-CGT
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
jeudi 21 - 12h01
GILETS JAUNES : ACTE 19 SAMEDI 23 MARS
jeudi 21 - 11h44
de : JO
7 commentaires
La presse porte parole du pouvoir - instauration de la loi martiale ? (video)
jeudi 21 - 08h17
de : Irae
1 commentaire
Chiens de garde aux basques d’une gilets jaune (video)
jeudi 21 - 00h08
de : Irae
Le "Sanglier Jaune" , qui va à la rencontre de la France en jaune, était à Paris pour sa 12 ème étape, acte 18 (video)
mercredi 20 - 23h20
de : nazairien
1 commentaire
Les Faucheurs OGM de Colmar Acte 2
mercredi 20 - 22h42
de : Jean-Yves Peillard
Pensée émue pour la famille des vitrines... / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 20 - 22h32
de : Hdm
0%.
mercredi 20 - 18h39
de : L’iena rabbioso
Verdi, lance, un nouveau "coup de gueule" salutaire, Violence d’Etat, merdias infâmes : la révolte jaune s’enracine (video)
mercredi 20 - 16h23
de : nazairien
2 commentaires
Amandine : « Passée à tabac par les flics, j’ai une commotion cérébrale mais ils ne me feront pas taire ! »
mercredi 20 - 13h48
de : nazairien
3 commentaires
APPEL PROPOSE PAR LES ELU-E-S FRONT DE GAUCHE ET ADOPTE A L’UNANIMITÉ DU CONSEIL MUNICIPAL
mercredi 20 - 12h00
de : BERNARD DUPIN
2 commentaires
19 mars : une grève interprofessionnelle très forte dans les écoles
mardi 19 - 20h29
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Acte 18, Le "Média" donne la parole à ceux à qui on l’a confisquée : Paroles de "gilets jaunes" (video)
mardi 19 - 20h21
de : nazairien
1 commentaire
Les enseignants sont-ils des frelons asiatiques ? Honte à la police ! (video)
mardi 19 - 19h42
de : jean 1
l’Algérie est libre.
mardi 19 - 19h06
de : L’iena rabbioso
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
mardi 19 - 15h59
de : BERNARD DUPIN
Lettre aux gentils de la République
mardi 19 - 13h20
de : jean 1
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise
mardi 19 - 11h55
de : jean 1
Acte XVIII mis en musique (video)
mardi 19 - 07h58
Maxime Nicolle, une figure des "gilets jaunes" , répond au KéKé de Marselle
mardi 19 - 00h19
de : nazairien
Dans les medias on se rassure comme on peut
mardi 19 - 00h07
de : Irae

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est le devoir de chaque homme de rendre au monde au moins autant qu'il en a reçu. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite